Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2015

FIEVRE CATARRHALE (2)

Jeudi 7 mai 2015
Un week-end chamboulé
 
Fièvre catarrhale,courses camarguaisesLa réunion proposée par la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) et le GDS (Groupement de défense sanitaire) des Bouches-du-Rhône, à Saint-Martin-de-Crau hier, a détaillé l’arrêté préfectoral du 4 mai et confirmé les mesures prises après la découverte de fièvre catarrhale ovine (FCO) sur des prélèvements provenant de toros arrivés d’Espagne. A savoir la délimitation d’une zone sur un rayon de 20 km autour de Saint-Martin-de-Crau où des mesures de précaution ont été prises en ce qui concerne les bovins, ovins et caprins.

 

Les directives principales concernant les taureaux camarguais sont les suivantes : interdiction de sortir de la zone pour les élevages qui y sont localisés ; interdiction d’y entrer pour les autres.
Conséquence directe sur les programmes des courses camarguaises de ce week-end : les cocardiers prévus dans certaines arènes ne pouvaient plus s’y rendre. En revanche, à l’intérieur du périmètre, les concours peuvent se dérouler entre manades locales. Aussitôt, les organisateurs en lien avec les manadiers ont remanié leurs affiches. Finalement, tout le monde a bouclé son casting.
Mais les déplacements des taureaux à l’intérieur des 20 km doivent faire l’objet d’une demande à la DDPP 13. Aussi, Gérard Batifort, président de la FFCC, présent hier à la réunion, s’est engagé « Dès la première heure demain (ce matin), je fournirai à la DDPP, la liste des courses des taureaux et vaches pour la semaine. Ceci pour éviter les démarches individuelles. Reste à la charge du manadier, d’exécuter une désinsectisation des taureaux au départ et au retour de la course, ainsi qu’une désinfection du char avec du Butox. Ces deux opérations déclarées par écrit sur l’honneur devant être consignées dans le registre de mouvement des bovins de l’organisateur ». La DDPP pouvant à tous moments vérifier.
Et la situation risque de durer - au moins jusqu’au 25 mai ou plus - d’après les intervenants de la réunion de Saint-Martin de Crau. Les conséquences économiques risquent d’être importantes pour les élevages. Et croisons les doigts pour qu’il n’y ait pas de cas avéré dans le cheptel...
 
MARTINE ALIAGA
 
* Les organisateurs ont dû sérieusement remanier leurs affiches. Aussi la grille et les programmes sont donnés sous réserve de modifications. S’il devait y avoir d’autres changements d’ici vendredi, vous pourrez les trouver sur lnternet.
Site fédéral : www.ffcc.info
* Des compléments d'information pour les éleveurs ont été ajoutés aujourd'hui (jeudi) sur le site ffcc.info. Des précisions importante pour les éleveurs dont les bêtes pâturent dans la zone déterminée (20 km autour de Saint-Martin-de-Crau) et les éleveurs non concernés par les betes en pâture dans le périmètre de sécurité. Ainsi qu'une carte détaillée de la zone des 20 km.

fièvre catarrhale,courses camarguaises

Source : ffcc.info

 

 

06/05/2015

FIEVRE CATARRHALE

Mercredi 6 mai 2015

Une zone de précaution
délimitée autour de Saint-Martin-de-Crau

L’arrêté préfectoral confine les élèvages du périmètre et empêche ceux extérieurs d’y entrer. Cela impactera les prochaines courses.

Fièvre catarrhale,courses camarguaisesTrois toros de combat en provenance d’Espagne décelés positifs à la fièvre catarrhale ovine (FCO) à l’issue des analyses faites sur des prélèvements de leurs organes et c’est un arrêté préfectoral qui tombe le 4 mai : un périmètre de 20 km autour de Saint-Martin-de-Crau, centre du foyer, est délimité ; interdiction de tous les mouvements de ruminants à destination et en provenance des exploitations de la zone jusqu’à démonstration de l’absence de virus.

La mesure vise à s’assurer que le virus ne se propage pas sur le territoire et implique le Ministère de l’Agriculture, Préfecture, Direction départementale de la protection des populations des Bouches-du-Rhône (DDPP), Chambre d’Agriculture, groupement de défense sanitaire...

Des séries de tests sont déjà en cours sur les animaux de l’exploitation concernée à proximité du foyer et d’autres suivront. En attendant les résultats et vu que la période d’incubation de la maladie est d’un mois sur les bovins, les troupeaux de la zone de précaution sont sous haute surveillance.

Les premières mesures mises en place sont les suivantes : les animaux ne peuvent ni entrer si sortir dans la zone des 20 km ; les mouvements d’animaux à l’intérieur de la zone de surveillance sont tolérés au cas par cas ; les mouvements d’animaux depuis la zone de surveillance vers l’abattoir sont autorisés sous laissez-passer sanitaire délivré par la DDPP ; les véhicules qui transportent bovins, ovins, caprins, à destination et/ou au départ de la zone interdite doivent être désinsectisés.

Ces mesures vont bien sûr impacter, dès ce week-end, les courses camarguaises. En effet, les cocardiers venant de la zone surveillée ne pourront assurer leur place en piste en dehors du cercle. Et les manadiers de l’extérieur ne pourront y amener leurs taureaux. Reste que dans l’espace délimité, les concours entre manades de la zone restent possibles, sous réserve de confirmation.

Autant dire que les villes et clubs taurins de Mouriès, Istres, Saint-Martin de Crau, etc. se trouvent directement concernés puisqu’à l’intérieur de la zone. Tout autant que les manades Agu, Allard, Chapelle, Chapelle-Brugeas, Gillet, La Galère, Le Galoubet, Lautier, Le Juge, Lescot, Ribaud, Richebois qui, elles, ne peuvent en sortir.

Pour combien de temps ? Comment va s’organiser la campagne de dépistage et quelles conséquences économiques ces mesures vont-elles avoir sur les éleveurs ?

Ces questions et bien d’autres seront évoquées demain, à Saint-Martin de Crau, à l’invitation de la DDPP et du GDS des Bouches-du-Rhône.

MARTINE ALIAGA

* Réunion ce mercredi 6 mai, à 17 h, salle Aqui sian ben à Saint-Martin-de-Crau.

* CONSEQUENCES : la composition des grilles des courses camarguaises prévues ce week-end  sera certainement perturbée par le confinement imposé aux élevages de la zone surveillée et l'interdiction pour les autres d'y entrer. Les organisateurs, la FFCC et le Trophée Taurin restent attentifs et réactifs face aux dispositions qui seront prises afin que le grand week-end à venir puisse quand même se dérouler dans de bonnes conditions et au mieux pour les intérêts de chacun.

* Les grilles paraissent demain jeudi mais d'autres modifications sur des changements de taureaux seront certainement encore apportées. A suivre sur ffcc.info et ce blog.

26/09/2008

FIEVRE CATARRHALE

25 septembre

Les affaires des courses camarguaises pour la fin de saison ne s'arrangent pas. Depuis hier, les mesures pour lutter contre la propagation de l'épizootie de fièvre catarrhale se font draconniennes. En effet : les mouvements de bovins sont soumis à une réglementation encore plus stricte. A savoir, les taureaux des manades héraultaises ne doivent en aucun cas sortir du département. Ceux du Gard et des Bouches-du-Rhône ne peuvent venir dans l'Hérault. De ce fait, les courses de Vendargues et Palavas, dimanche 28 septembre, n'accueillent que des cocardiers héraultais. Mais quid de la fin de la temporada ? 

 Informations complémentaires et détaillées sur le site ffcc.info.

26 septembre

 Ce week-end, donc, aucun cocardier d'une manade héraultaise ne court ailleurs que dans l'Hérault et inversement, les pistes gardoises et provençales n'accueillent que des taureaux du Gard et des Bouches-du-Rhône.  Une erreur s'est malencontreusement glissée dans la grille des courses (page Midi Libre Courses camarguaises du 26) : à Montfrin, le cocardier FORAIN est annoncé à la manade Janin, alors qu'il appartient à la manade du Pantai. Les aficionados auront bien sûr rectifié d'office.

Martine ALIAGA

05/09/2008

FIEVRE CATARRHALE (2)

ATTENTION

TOUT LE DEPARTEMENT DE L'HERAULT EST MAINTENANT EN ZONE REGLEMENTEE 1-8.  

En résumé, le bétail héraultais ne peut sortir du département mais les manadiers peuvent travailler à l'intérieur  de cette zone. La vaccination est obligatoire dans l'Hérault, plus des mesures de désinsectisation en cas de déplacement.
En ce qui concerne les courses camarguaises : les taureaux de la zone 8 (les autres départements taurins) peuvent courir en ZR 1-8 mais il y a de nombreuses réglementations : tout les précautions à prendre sont expliquées sur le site de la FFCC : ffcc.info. La situation est susceptible d'évoler dans les jours qui viennent.

 

FIEVRE CATARRHALE 1

La fièvre catarrhale ovine (FCO) appelée également "maladie de la langue bleue" est une maladie virale qui touche uniquement les ruminants (ovins, bovins et caprins) et qui n'affecte pas l'homme. Les produits animaux, viandes et lait ne présentent aucun risque pour le consommateur. Elle est transmise par un moucheron : le culicoide imicola. Deux sérotypes circulent : le FCO sérotype 8 et le FCO sérotype 1.
En ce qui concerne la région des courses camarguaises :  deux zones sont définies :
la ZR8 qui est indemne de sérotype 1 (toute la Camargue) et dans laquelle ne peut courir que le bétail provenant de la même zone.
La ZR1-8 (une partie de l'Hérault : Béziers, Clermont-l'Hérault, Frontignan, Gignac, Lodève, Lunas, Mèze, Pignan, Sète) dont le bétail ne peut sortir.
D'ores et déjà, la vaccination est obligatoire contre le sérotype 1 dans le département de l'Hérault.
A l'intérieur de chaque zone, les animaux peuvent participer à des manifestations qu'elles soient de rue ou en piste avec tout de même des mesures de désinsectisations.
En revanche, en ce qui concerne les courses camarguaises, des animaux provenant de ZR8 peuvent participer en zone ZR1-8 sous réserve de conditions ultra contraignantes. De quoi décourager manadiers et organisateurs. La première victime est la Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone qui, vu la complexité de la réglementation pour accueillir des manades de la zone Z8,  annule sa course d'aujourd'hui.

Martine ALIAGA

* Toutes les mesures sont expliquées dans un communiqué sur le site de la FFCC : ffcc.info