Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2016

ALES *FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS*

Ce samedi 22 octobre 2016

Le Trophée joue les prolongations

BLOGALESPHLS.jpgAprès la finale de l’Avenir au Grau-du-Roi et celle des As à Nîmes, le Trophée des Raseteurs trouvera son aboutissement ce samedi à Alès (report du 1er octobre pour cause de pluie). L’équipe de raseteurs, les dix mieux classés du groupe 2, ne change pas (lire ci-dessous), et les deux premiers Radouane Errik et Nabil Benafitou se tiennent à un point d’écart. Voilà pour pimenter les débats. En revanche, la liste des cocardiers a subi quelques modifications dans sa deuxième partie, certains déjà loués ne pouvant participer. D’autres taureaux ont donc intégré l’affiche. On ne parle pas ici de "remplaçants - ou alors de luxe - mais d’une sélection de la commission du Trophée Taurin dans un large panel de cocardiers qui ont assuré une saison brillante.
Les trois premiers choisis - Mouret de la manade Fournier N.462, Fétiche du Joncas (N.613), Castellas de Fabre-Mailhan (N.329) - restent à l’affiche. Une entame solide aux qualités cocardières et potentiellement concluantes.
Camaï de la Vidourlenque (N.304) défendra sa 4e position avec la volonté qui marque toutes ses sorties. Un taureau jamais rassasié, jamais battu, qui combat avec bravoure. Triton, lui, s'impose avec caractère et répartie. Dans le grand vivier de la manade Plo, le 718 est un sacré numéro. Placement, enfermées, vigilance et conclusions font partie de sa panoplie. Trancardel de Bon (N.641) allie les réparties cocardières sérieuses et parfois le panache qui le pousse à s’engager aux planches. Milhaudois (N.817), lui, a un moral de combattant spectaculaire. Les envolées du Lagarde sont réputées, ajoutées à sa vaillance, voilà qui devrait enchanter le final.
Des cocardiers de qualité, donc, pour des raseteurs expérimentés qui apportent toute la saison leur savoir-faire et leur passion de raseter. Dans cette grande piste alésienne, il leur faudra du courage et du physique pour faire face aux difficultés et animer la course. Faisons-leur confiance et encourageons-les ! Capelado à 14 h 30.


MARTINE ALIAGA


SAVOIR
Points : les points des sept cocardiers seront comptabilisés en coefficient 1,5.
Réservations : samedi, la billetterie sera ouverte aux arènes à partir de 9h. Réservations : tél. 06 18 48 60 48.
Les précédents vainqueurs du Trophée des Raseteurs : 2015, finale annulée par la pluie à Saint-Rémy-de-Provence, David Maurel. 2014, à La Grande-Motte, Rémi Guyon, meilleur cocardier Aparicio de Rouquette. 2013, à Mouriès, Mathieu Marquier et Estepous de Guillierme. 2012 à Pérols, Rémi Guyon et Sugar de Saint-Gabriel. 2011 à Saint-Martin-de-Crau, Jérémy Lafare et Prince de Chapelle. 2010, à Vendargues, Rémi Guyon et Aiglon d’Occitane. 2009, à Barbentane, Frédéric Jockin et Alésien de Briaux.

CLASSEMENT DES DIX RASETEURS PARTICIPANT

1. ERRIK Radouane (G) 280 points
2. BENAFITOU Nabil (G) 279
3. MARQUIER Mathieu (D) 230
4. CANO Guillaume (D) 199
5. MAUREL David (D) 184
6. MOUTET Damien (D) 159
7. FOUGERE Dimitri (D) 137
8. FERRIOL Jeoffrey (G) 134
9. CLARION Christophe (G) 128
10. VIC Jonathan (D) 126

 

03/10/2008

LE GRAU-DU-ROI : TROPHEE DES RASETEURS

LE GRAU DU ROI : PRESENTATION DE LA FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

 

 

JOCKIN, PREMIER :
"J'AI RETROUVE LE PLAISIR DE RASETER!"

1649ab62da197eddbb7cd614443a7fec.jpgIl a eu 33 ans samedi, le longiligne droitier de Lunel. Et c’est tout heureux qu’il se retrouve à la première place du Trophée des Raseteurs. Après une saison difficile aux As, l’an dernier: « Je n’étais plus au niveau ni par rapport aux taureaux, ni aux hommes, je n’avais plus ma place, là, j’ai retrouvé le plaisir de raseter». Avec onze ans de carrière - déjà ! - (trois à l’Avenir, huit aux As) récompensée de nombreuses places d’honneur, Frédéric découvre les courses sans pression: «Raseter dans des pistes moins grandes avec des jeunes qui apprécient les conseils, ça va bien, je me régale. J’ai beaucoup couru avec les premiers de l’Avenir, je découvre une autre ambiance». Frédéric ne pensait pas finir premier (il a viré en tête au moins d’août): « Physiquement je n’ai pas de souci, j’ai depuis des années le même entraînement, la même alimentation; moralement ça va bien donc je suis dans le coup. Et tant que je toucherai les têtes des taureaux, je raseterai». Samedi, au Grau-du-Roi, les cocardiers de la finale lui plaisent: «Franchement, les taureaux choisis sont intéressants. Première partie solide, ensuite Ruy Blas fera réfléchir et les trois derniers ont participé aux meilleurs plateaux.»
Avec 13 points d’avance, demain Frédéric a toutes les chances de remporter la mise mais il donnera quand même le meilleur, ne serait-ce que pour sa famille qui le soutient «à fond», pour les organisateurs qui l’ont invité toute la saison et pour que la fête soit belle: «Je sais que j’ai le défaut de partir décalé, mais j’ai souvent raseté sans tourneur, alors c’était pas évident». Mais comme il sait aussi raseter avec la manière – il l’a démontré à maintes reprises– «Samedi, je vais
m’appliquer». Promis ? "Juré !"
Nicolas NOGUERA.- 303 points. Après trois victoires consécutives, mathématiquement il peut prétendre encore à la première place. Mais second avec un mois et demi d’absence pour blessure,  le Lansarguois démontre ainsi qu’il fait toujours partie des meilleurs. Alliant efficacité et élégance, Nicolas est une des pièces maîtresses de ce groupe dont il a contribué à valoriser le niveau.
Jean-Louis RICCI .- 256 points. 4e l’an dernier, il est, cette année dans le tiercé de tête. Sans se mettre la pression, il rasète à sa main (gauche) et obtient ainsi de bons résultats.
Cédric MIRALLES.- 171 points. Après une saison 2007 écourtée (blessure), il revient à un bon niveau. Sa générosité dans l’effort est récompensée par cette  bonne place.
Rodolphe ROUX.- 167 points. Moins performant que l’année précédente où il se classe second, le Provençal  réalise toutefois une saison des plus honorables.
David MOINE.- 162 points. Pour sa première année au groupe 2, avec un mois d’arrêt au compteur, cet infatigable travailleur réussit tout de même à se hisser à la sixième place.
Suiivront en piste dans l’ordre du classement : Arnaud BONHOMME avec 154 points ; Christophe SAVAJANO, 145 ; Fabien GRAMMATICO, 143; Olivier RUIZ, 114. Invité : Patrice THIERRY;  Gaël BROHAN (125 points, 10e) et Icham FADLI (117 points) ne pourront participer pour cause de blessure.
Martine ALIAGA
************* LES COCARDIERS****************
7dcbe3f49bf6444bb33ec7cd9edbcf79.jpg
PETIT LOU de Chaballier.- N. 7196, 5 sorties (Palavas, 2 fois au Grau-du-Roi, Lunel, Lansargues. Habitué aux avant-postes, ce cocardier de valeur tient la dragée haute à ses adversaires. Toujours surprenant et dangereux, il gère ses courses avec froideur. Attentif à tous mouvements, attention en contre-piste…
SAURON de Fabre-Mailhan.- N.964, 7 sorties (Châteaurenard, Palavas, Beaucaire, 2 fois à Mauguio, Lunel, Grau-du-Roi). Incontournable des grandes compétitions , il est redouté pour ses anticipations et son coup de revers. Un sérieux client qui ne déçoit jamais.
PAZAC de Daumas.- N. 703, 4 sorties (Saint-Rémy, Remoulins, Beaucaire, Le Grau). Un grand classique doté d’un bon placement qui s’engage fort après l’homme, coupant même le terrain. Rarement pris en défaut, sa vaillance dans les séries est un modèle du genre.
RUY BLAS de Cuillé.-N.926, 4 sorties (2 fois à Lunel, Le Grau, Nîmes). Faut-il encore le présenter le biscornu de Cuillé ? Le formidable barricadier qu’il était, évolue cette saison en cocardier plus sélectif toujours capable de grosses actions aux planches.
LEVENTI de Plo.- N. 907, 4 sorties (Salin-de-Giraud, Nîmes,  Beaucaire, Istres). Pour sa première saison aux As, ses courses de Nîmes et Beaucaire sont une référence. Combatif, ce gros gabarit fait valoir ses qualités sur les longs rasets qu’il conclut cornes dans les bois.
FLAMENCO du Joncas. – N.961, 7 sorties (2 fois à Lunel, Beaucaire, Les Saintes-Maires, Mouriès, 2 fois au Grau-du-Roi). Doté d’un sang généreux, ce barricadier mène ses courses sur un tempo endiablé. Si son gabarit n’impressionne guère, sa méchanceté et sa pugnacité aux barrières forcent le respect.
PRIMADIE de Siméon .- N.001, 4 sorties (Aigues-Vives, Le Grau-du-Roi, Sommières, Pérols). Impétueux,  son sang  l’emporte souvent en contrepiste mais quand il s’envoie derrière l’homme c’est toujours spectaculaire et impressionnant.
Luc PERO
993ca13b1b4e5871fba93990cdec21fd.jpg

08/10/2007

LANSARGUES le 6-10 *Raseteurs*

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

ET DE TROIS POUR NICO,
LA CONSECRATION POUR
ROMAIN.

medium_ROMAIN-TOTO.jpg
ROMAIN de Mermoux sur N. NOGUERA
 Les coquettes arènes héraultaises ont fait le plein pour fêter le héros local, Nicolas NOGUERA. Le président de course autre local de l'étape invite les dix raseteurs à défiler au milieu des groupes folkloriques et gardians. N. Noguéra le triple vainqueur du trophée, A. Bonhomme le meilleur animateur de la journée, Deville, Roux, Savajano, Brohan, Mascarin, R.Mondy, Tortel, Ricci, qui seront rejoints par la suite des tourneurs, Rouveyrolles, Duran, Cuallado et Fernandez. Deux cocardiers ont survolés cette finale CHANEAC de Chaballier et bien sûr ROMAIN de Mermoux.
Texte et Photos L.PERO
medium_ELLIOT-Bon.jpg
ELIOT de Boch sur A.Bonhomme
medium_CHANEAC-Mondy.jpg
CHANEAC de Chaballier et R.Mondy
medium_CHANEAC-BO.jpg
CHANEAC et A.Bonhomme
medium_CHANEAC-Sava.jpg
CHANEAC et C.Savajano
medium_CHANEAC-Bonho.jpg
CHANEAC et A.Bonhomme
medium_VINCENT-Marcassin.jpg
VINCENT d'Aubanel et R.Mascarin
medium_FARU-Brohan.jpg
FARÚ de l'Aurore sur G.Brohan
medium_FARU-Deville.jpg
FARÚ et G.Deville
**********
LE BIOÚ DE LA JOURNÈE
medium_ROMAIB-Brohan.jpg
ROMAIN de Mermoux sur G. Brohan