Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/11/2014

PALUDS-DE-NOVES *FINALE LIGUES PACA*

 paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaises

Samedi 8 novembre 2014

LE N°8015 DE PLO , ROI  EN  PACA
 
Après Remoulins, c’était au tour des arènes de Paluds-de-Noves  de recevoir en ce samedi la finale  des courses de ligue PACA.  A l’heure de la capelado, en présence des Arlésiennes locales et voisines et de la pena Los Caballeros de Bellegarde, les 6 tenues blanches titulaires, leurs 2 remplaçants et les  2 tourneurs sont venus se présenter au public qui emplissait les gradins aux trois quarts.
Face au travail assidu de cette équipe motivée et appliquée, les taureaux ont eu fort à faire tenir leur temps de piste réglementaire. Malgré ce, l’ensemble fut très plaisant à suivre. Si le 8105 de la manade Plo s’octroie en toute logique le prix de la journée, les pensionnaires 893 de Lautier, 901 de Chauvet et 944 de Fournier ont marqué les esprits…
La course :
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO Le Joncas avec Martin
Le premier à fouler la piste, sera le n°489 du Joncas, qui tout en vaillance se battra durant 6’30 en se signalant dans une série et une finition sur Martin.  Carmen joué 1 fois le raccompagne.
Classique, le n°958 de Gillet ne tiendra pas plus le coup.  Coupant légèrement le terrain, il passe la vitesse supérieure après la tête mais ne parvient pas à s’imposer. 3 Carmen récompensent son classicisme.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO Le Plo sur Bernard
Avec le 8015 de Plo, la course allait prendre une autre dimension. Rapide, anticipatif et surtout finisseur, chaque raset se transforme en une enfermée à couper le souffle notamment derrière Martin, Charrade, Bernard qui, en fin de course,  se feront brutalement raccompagner au-dessus des planches. Des Carmen qui résonnent  (5 fois) renouvelés à son retour au toril fortement applaudi. Juste avant la pause, le n°893 de Lautier allait clôturer agréablement la première partie.  Malgré ses sauts volontaires (5) c’est avec une certaine énergie qu’il a s’engager sur les sites pour raccompagner jusqu’à l’extrême limite ou il tape les planches avec le frontal. Rodriguez (2), Martin (2), Charrade ou encore Marignan en tireront le meilleur, le tout aux accents de Carmen (8 fois) retour inclus.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO
Le Chauvet après Marignan

Juste après la pause, le 901 de Chauvet est un sacré client. Sans parler de son placement, ses ripostes sont vives, appliquées et non sans danger. Méric, Marignan, Martin se feront serrer de près dans de longues ripostes. Sa franchise lui sera cependant fatale et les hommes le dépouilleront en moins de 8 minutes au terme desquelles il mettra quasiment le double pour réintégrer le toril avec le lasso.
S’il y avait eu un prix pour la beauté, sûr que le n°905 de Ricard aurait été sur le podium, mais…  il va répondre, sans forcer  la cadence en poussant de temps en temps quand la trajectoire sera droite.  5 sauts volontaires, 1 aux trousses de Charrade qui le privera de sa seconde ficelle à la 9e  avec 1 unique Carmen en piste. 
Avant dernier, le n° 944 de Fournier et Fils va débuter calmement en se contentant de répondre au ralenti. Mais dès la 6e minutes, ses réparties seront plus intentionnées.  Il va passer la vitesse supérieure pour enfermer ses partenaires (Martin, Bernard) et venir passer à plusieurs reprises la tête à l’arrivée. Carmen au retour pour la 6e fois.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaises PHOTO La Galère et Méric
Pour conclure le n°916 de La Galère a tenu sa place. Son manque de placement va être compensé par sa vaillance. A droite, à gauche, il s’engage en poussant de temps à autre jusqu’aux planches où il peut de dresser timidement (Martin 3, Marignan 2, et Charrade) ou alors taper sans retenue (Marignan,  Martin). En récompense, il reçoit une multitude de Carmen (9) rejoué a sa rentrée….
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Remise des Prix

Jean-Louis PLO reçoit des mains de Gérard Batifort, président de la FFCC le prix du Meilleur Taureau.
Chaque stagiaire (A. Charrade – V. Rodriguez – V Marignan – F Martin – M Meric – E Bernard – D Guerrero – N Carta), tourneur (F. Levy – G Sagnier) est honoré pour leur participation.
 
*************