Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/04/2018

FFCC

Vendredi 13 avril 2018

Gérald Rado en mission

IMG_0662.JPGExpérimenté : 12 ans de piste en tant que raseteur, 7 ans tourneur. Pédagogue : éducateur de l’école de raseteurs d’Arles depuis 25 ans. Bon gestionnaire : en charge des courses camarguaises depuis 15 ans en Arles auprès de la famille Jalabert... Gérald Rado a été choisi par la FFCC pour une mission d’un an, à charge pour lui de suivre la compétition, d’organiser les grilles des courses et de gérer les points des raseteurs. La responsabilité de la compétition Trophée Taurin Midi Libre-La Provence - FFCC étant confiée à Serge Sastre. Rencontre avec Gérald Rado, un homme jovial et « carré » pour qui la course camarguaise n’a pas beaucoup de secrets.
Vous êtes issu d’une grande famille de raseteurs, quelle a été votre carrière ?
Effectivement il y a beaucoup de raseteurs dans la famille. Celui qui a été au sommet c’est Georges. Moi j’ai eu une carrière honorable mais très tôt j’ai fait le choix d’organiser et de transmettre comme avec les élèves de l’école d’Arles.
En quoi la mission que vous a confiée la FFCC vous intéressait-elle ?
Je veux tout faire pour que la course camarguaise avance. J’ai de l’expérience, je connais tout le monde, et surtout je suis carré ! Il y a des règlements, ils sont les mêmes pour tout le monde. Une grande majorité travaille très bien qu’ils soient raseteurs, tourneurs, manadiers ou organisateurs, et quelques-uns seulement font n’importe quoi. ça peut s’arranger. C’est un poste de contact, d’organisation, ça me plaît.
Concrètement en quoi consiste le poste ?
Je dois veiller à ce que les grilles des courses soient complètes, récupérer les points des raseteurs auprès des délégués et les comptabiliser, gérer les anomalies s’il y en a et travailler sur le bon déroulement de la compétition.
Vous avez attaqué par quoi ?
J’ai rencontré les raseteurs, les manadiers et la discussion s’est instaurée. Il y a toujours des obstacles à franchir. On a besoin de tout le monde pour avancer. J’ai du recul sur les situations et je pense qu’on peut désamorcer les conflits en amont.Il ne faut pas avoir peur de discuter. S’il y a des anomalies en piste, il faut qu’elles soient transmises à la FFCC (un mail a été créé : compétition.ffcc@gmail.com), où elles seront étudiées. Il y a beaucoup de travail pour accorder tout le monde, mais j’ai confiance, on va avancer.


PROPOS RECUEILLIS
PAR MARTINE ALIAGA


Info FFCC : jeudi 19 avril, 19 h, salle Bizet à Vauvert, les licenciés ont été convoqués pour une assemblée générale ordinaire (adoption du nouveau règlement disciplinaire) et une AG extraordinaire (transfert du siège de la FFCC au Scamandre).
L’Ass. des manadiers raço di biòu a demandé, par courrier à la FFCC, « une plus ample réforme de la compétition et une révision du quota des raseteurs en piste ».
« Les ficelles à 3 points, l’arrêt des coefficients, les prix aux meilleurs raseteurs feront baisser la pression sur les taureaux », estime en réponse la FFCC, qui « envisage d’autres changements mais à plus longue échéance ». La discussion continue.

20/11/2009

ECOLE DE RASETEURS D'ARLES : LA FINALE A GIMEAUX

Samedi 14 novembre 2009

A BONNE ÉCOLE DU RASET

Gimeaux 14 11 225.jpg

Sous un ciel gris et la fraîcheur ambiante, les bleus du sympathique et enthousiaste éducateur Gérald Rado ont pu utiliser l’enceinte laissée libre par les apprentis toréros. Deux vaches de la manade Navarro (n° 608 et 708) servent de mise en bouche pour le plaisir des plus jeunes puis place à la capélado des grands sous la houlette du président Laurent Geslin (ancien raseteur et maire de Mas Blanc des Alpilles).
Dans l’ordre alphabétique défilent les écoliers Babacène Jérôme, Blanc Thomas, Dijaux Florent, Gaillardet Joan, Gauthier Kévin, Martin Anthony, Rémi Quang, Florian Rado et Walid Zini accompagnés des maîtres tourneurs Gaillardet Eric, Gérald Rado et Salinési Sylvain. Tous ont fait montre de qualités et mis en oeuvre l’enseignement acquis durant toute la saison. Joan Gaillardet, Walid Zini et Florian Rado sont les chefs de file de l’après-midi ou tous participent activement.
Gimeaux 14 11 203.jpgCôté taureaux, le premier l’imposant n° 018 (Saint Germain) est brave et vaillant. Il s’échauffe au fil des minutes. Le second n° 015 (Navarro) est déjà aguerri aux joutes et se donne dans de superbes séries terminées au ras des planches. Troisième, le n° 556 (Guillerme) est un bébé qui se pique petit à petit aux rasets pour finir sur une bonne note. Le quatrième n° 442 (St Germain) est méchant, agressif, rapide et tamponne fort aux planches. Le plus complet de l’après-midi, il enferme Zini dans une poursuite ô combien émotionnante et malmène longuement le portier jusqu’à perdre un emboulage. Il remporte le prix du jour. Cinquième, le n° 359 (Navarro) est généreux dans l’effort et termine par une grosse action en bascule après Dijaux. Pour finir le n° 551 (Guillerme) donne confiance aux élèves et termine sur une bonne note.
La remise des prix s’effectue dans l’ancienne bergerie de la Chassagne transformée en magnifique salle de réception après l’apéritif de circonstance. Si Jérôme Babacène l’emporte aux points, c’est Joan Gaillardet qui est désigné meilleur raseteur. Il accède aux courses de  Ligue la saison prochaine. Comme de coutume ensuite tous les jeunes ont reçu médailles et récompenses en guise d’encouragement et félicitation. Éducateur, tourneurs et bénévoles ont reçu de sympathiques marques d’attention en présence de Chig et Moine anciens élèves. Gérald réconforté par leur présence s’exclame : «Je suis très content des efforts fournis par l’ensemble et je souhaite qu’ils prennent exemple sur Mohamed et David qui sont des modèles à suivre aussi bien au niveau sportif qu’au niveau mentalité.…». Sortis des bancs de l’école des raseteurs d’Arles, Benjamin Villard, Julien Rey, David Moine et Mohamed Chig sont les plus récents ambassadeurs de cette pépinière de talents où l’apprentissage du raset est un art. Et la soirée de durer tardivement et convivialement autour du succulent buffet du traiteur Sénassais afin de lancer idéalement les grandes vacances taurines.

Texte et Photos Eric AUPHAN

 

Gimeaux 14 11 095.jpg
Gimeaux 14 11 101.jpg
***********************
Et une rouste !
********************
Gimeaux 14 11 119.jpg
Gimeaux 14 11 121.jpg
Gimeaux 14 11 123.jpg