Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2017

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Course du samedi 11 novembre 2017

Les espoirs de Guillierme
et l'ovation pour Rémi Guyon

GALLARGUESPHCI.JPG

Travailleur à son habitude,
Rémi Guyon a reçu l'assentiment du public

En présence de Nelson Montfort, la complète des espoirs de Guillierme a tenu toutes ses promesses, bon sang ne saurait mentir. Côté blanc, l’entente est bonne et le travail assidu de l’ensemble, avec un beau final pour Rémi Guyon. A l’entracte, la traditionnelle cartagène de la famille Granier fut fortement appréciée.
Arpihoun (N.157).- D’entrée, il se dresse après Naim et, sans rien refuser, cède ses rubans à la 4e. Serre Vacaresse, 2 fois, Guyon et Ortiz et une grosse action après Sanchez. 1re ficelle levée par Guyon à la 9e minute. La 2e, Gougeon à la 12e. 7 Carmen plus rentrée.
Arquet (N.154).- Il se dresse après Ortiz sur le 1er gland et serre Guyon pour le 2nd, à la 5e minute. Il livre de belles séries lorsqu’il sent l’homme à sa portée. Il frappe après Naim et vient fort après Vacaresse, Ameraoui. Cède sa 1re ficelle à la dernière minute. 6 Carmen et retour.
Peloufre (N.211).- Il se cherche un peu au début mais, bien consenti, effectue de belles séries cornes menaçantes. Frappe après Vacaresse sur le 2e gland qu’il défend vaillamment, passe encore les planches après Vacaresse et le cède à la dernière minute. Ficelles au toril. 8 Carmen et retour.
Auceloun (N.170).- Rageur, il s’évade plusieurs fois en contre-piste. Il attrape le portier à travers le burladero et lui inflige un coup de corne dans la cuisse. Course interrompue 15 minutes. Débordant de méchanceté à son retour, malgré les tentatives des raseteurs, il ne cède que sa cocarde sur la sonnerie. 3 Carmen et retour.
Beluguet (N.209).- Rapide et agile comme un chat, il prend tout. Montre sa volonté dans de belles séries. Il se dresse après Gougeon pour le 2e gland qu’il conserve 10 minutes. Défend sa 2e ficelle avec de belles conclusions, notamment après Ameraoui et Naim, la conserve. 7 Carmen et retour.
Amistadou (N.172).- Pour la cocarde, effectue un coup de barrière après Vacaresse, Guyon lui ravit son 2e gland. Entrepris, bascule après Guyon, tient sa 1re ficelle jusqu’à la 9e et Guyon lève la 2e à la 12e sous les applaudissements pour son dernier raset. Le public se lève et l’ovationne. 3 Carmen et rentrée.
 
SAINT-HILAIRE
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
 
Course du samedi 11 novembre. Entrée : le plein. Organisateur : comité des fêtes. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Ortiz (sort au 3e sur claquage), Vacaresse, Guyon.
Gauchers : M. Sanchez, Gougeon, Naim. Tourneurs : Fargier, Grando, Joseph, Duran.
Fait marquant : le portier prend un coup de corne dans la cuisse par Auceloun.
 
Cette année, la cartagène de la famille Granier
est arrivé à dos d'âne

GALLARGUES2PHCI.JPG

L'équipe du jour

GALLARGUES3PHCI.JPG

**************************

11/11/2015

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

Mercredi 11 novembre 2015

Cartagène fait monter les degrés

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

Tout en haut perchées, penchées et pentues, les petites arènes gallarguoises font le plein pour la Saint-Martin. L’entrée est gratuite, l’ambiance bon enfant et, dans ce pays de tradition, la course des Guillierme est sérieuse avec une équipe blanche travaillant correctement. Mention aux deux petits jeunes : le volontaire et expressif Cartagène (6 ans) baptisé l’an dernier dans ces arènes pour marquer l’intermède liquoreux offert aux spectateurs par la famille Granier. Tous les 11 novembre depuis 10 ans. Tchin Tchin à l’entracte ! Puis le pétillant Bourg Negre (5 ans) qui une fois passé à la vitesse supérieure, montre son caractère explosif.
Pour débuter, deux “7 ans” déterminés. D’abord Rigau, tout frétillant qui se livre avec de bons principes. Puis, un peu plus sélectif mais toujours sur le qui-vive montre sa détermination dans les enchaînements pour 2 ficelles qui rentrent. 4 Carmen et retour.
Rageur, Lou Linge enchaîne à grande vitesse, il veut tout prendre mais délaisse souvent la sortie du raset. Le travail des hommes est bien rythmé, Sanchez l’embarque et Lou Linge se soulève. Combatif, rentre 1 ficelle. 3 Carmen et retour.
Le plus expérimenté de la bande, Beu Caire (N.605) manque d’un peu de pétard et peut-être de place. N’empêche qu’il attend les hommes dans son terrain, attentif et ne lésine pas sur les conclusions. En bon cocardier finisseur, il place plusieurs grosses frappes en 13’30 plus 1’pour l’élastique. 5 Carmen et retour.
Pas trop attaqué, Cartagène se positionne et choisit le terrain devant le toril. De là, il ferme la porte aux tentatives hasardeuses. Mais les raseteurs insistent, lui se chauffe, serre de près et frappe. De belles sorties sur Gougeon, Ortiz, Sanchez. Sérieux et brillant à la fois, il domine et rentre un gland et sa cocarde juste coupée. 8 Carmen et retour.
Le jeune Bourg Negre se livre franchement sans retenue. Bien emmené, il pousse en finition (Miralles, Jourdan). Vers la 6e minute, il enclenche le turbo, se chauffe et renvoie avec autorité Miralles, Ortiz, Sanchez au-delà des barrières. Bien concentré dans les séries, conclut violemment après Ortiz, (3 fois) dans une prestation prometteuse dont il sort avec une ficelle. 10 Carmen et retour.
Praviel participe sans trop appuyer. Il balade les hommes qui ont levé le pied. Sur les trajectoires, il peut se soulever. D'ailleurs, il pousse Bruschet aux fesses, tape après Sanchez. 7 minutes les rubans. Le tempo a baissé, mais Praviel passe la corne après Jourdan, conclut sur Bruschet. Dernières séries et Praviel rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Bourg Mestre sur Jourdan ▼

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

▼ sur Ortiz

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

*****************

Les 10 ans de l'instant Cartagène de la famille Granier

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

gallargues-le-montueux,complète de  guillierme,course camarguaise

Tchin Tchin et merci !

*******

Entrée: plein. Organisateur: comité des fêtes. Président: Thierry Tosas.
Raseteurs droitiers: Bruschet, Miralles, Jourdan, Ortiz.
Gauchers: Sanchez, Gougeon. Tourneurs: F. Garrido, Arnel, Fargier.

******************

14/11/2011

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Dimanche 13 novembre 2011

AU SOLEIL DE LA SAINT-MARTIN

gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaiseA croire qu'il y a un micro climat à Gallargues où pas une des quatre courses prévues pour la Saint-Martin n'a été annulée. Depuis jeudi 10 novembre, deux ligues, la complète de Guillierme et le concours de manades, dimanche en cloture. De l'avis des spectateurs fidèles à ces curieuses arènes perchées en haut du village, la course du vendredi des espoirs de Fanfonne a été la plus enthousiasmante, le retour de Rémi Guyon en prime.

Dimanche, le comité des fêtes sous un soleil éclatant et dans des arènes archi-combles avait programmé un concours Raynaud, Lagarde, Aubanel-Baroncelli. Devant un public très conciliant, pour le dernier rendez-vous "en pointes" de la saison, les acteurs blancs et noirs ont été très moyens avec un mélange de cocardiers d'âge certain et quelques jeunots dont Vosgien (6e d'Aubanel, 6 ans) le plus intéressant. Chez les blancs, Errik le plus présent, Matray le plus adroit, Bruschet, Chig, Gougeon par moments, Aliaga de belles actions surtout en 2e partie. Le 4e souvenir Alain-Crouzet est pour Matray et Vosgien, Gougeon est aussi récompensé.

 gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaise

Vosgien d'Aubanel et Errik le plus beau coup de barrière de l'après-midi

Théo (Aubanel, 10 ans). Il adopte vite les angles dont il sort méchamment. Des rasets courts et des poursuites sèches pour un premier rigoureux qui rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Cancarel (Raynaud, 11 ans). Promène et se laisse plumer en 6 minutes.
gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaise◄ Calagan (Photo avec Aliaga) (Lagarde, 6 ans). Au début se fait piéger, sans trouver sa place. Petit à petit par quelques sorties appuyées, il se fait davantage respecter. Placé au toril et sélectif, pose problème en obligeant les blancs à calculer. Garde ses ficelles et rentre en silence (?)

gallargues-le-montueux,la saint-martin,course camarguaiseCapucin (Lagarde, 12 ans). (► Photo avec Matray) Occupe toute la piste et se montre offensif. Se dresse sur Aliaga et participe bravement aux enchaînements. Subit une grosse série pour une première ficelle très convoitée qui finalement part dans le crochet de Matray. Il rentre l'autre en musique (+ 2 Carmen en cours).
Jubilé (Raynaud, 4 ans). Un jeune élément un peu perdu mais bien cité qui raccompagne vigoureusement. Brouillon et pas aidé par les hommes, il lâche par moments la trajectoire mais bien emmené par Errik, il se jette. Plus appliqué, participe à de bonnes séries qu'il peut conclure (Matray). 10 minutes. 2 Carmen et retour.
Vosgien (Aubanel, 6 ans). Plein de sang, il s'évade parfois. Mais quand il s'intéresse, ses conclusions sont rageuses aux planches (aliaga, Allam, Errik). Au fil de la course, il gagne en application et ne laisse rien sans réponse par des ripostes pleines de fougue. Un très bon final. Garde ss ficelles avec 7 Carmen plus retour.

MARTINE ALIAGA
Photos MALI et CHRISTIAN ITIER


17/11/2010

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Dimanche 14 novembre 2010

CLÔTURE EN BEAUTÉ

2GUYON.jpg

Rémi Guyon toujours devant


Entrée : 3/4 d’arène. Organisation : comité d’animation. Président : Philippe Vigne. Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, Roux, Dumas, Sanchis. Gauchers : Ferriol, Sanchez, Gougeon. Tourneurs : Dunan, Joseph, Lizon.

1J DUMAS.jpgLe temps qui se “mascare” n’empêche pas la bonne humeur dans les gradins et en piste pour une agréable clôture.
◄ Jérôme Dumas
profite de cette ambiance propice pour tirer ses dernièrs rasets et recevoir de chaleureux bravos. A 38 ans, le discret Jérôme pose le crochet mais sa passion des taureaux l’amène à attaquer une carrière de tourneur en plus de sa présidence du club taurin de Saint-Martin-de-Crau. Et si l’on se plaint du manque d’afecioun des acteurs de la course camarguaise actuelle, le fils d’Emile est un sacré contre-exemple. 
Sur l’ensemble de la course, l’insatiable Rémi Guyon assure avec brio bien aidé par Roux et Sanchis mais chaque raseteur assure sa part. Chez les noirs, Angelo de Raynaud fait montre de domination en fin de 1re partie, tandis que Gaffet d’Aubanel, agressif, ouvre une 2e partie brillante. Cléon de Saint-Pierre et Rémi Guyon rafle le prix du jour.

Jackito (La Vaunage), vulnérable hors de sa base devant le toril, donne de bonnes réactions à partir de son terrain où Guyon va le chercher. Garde ses ficelles. 3 Carmen et retour
Capelan
(Saint-Pierre) vadrouille. Entrepris, il se livre et se chauffe pour de belles ripostes (Roux, Lafare, Miralles). Ficelles au toril avec 3 Carmen et retour.
Le puissant Angelo de Raynaud donne du fil à retordre avec sa bonne gestion de la piste. Sélectionne mais emboîte avec violence surtout après Guyon. A revoir avec plus d’espace. Ficelles au toril, 3 Carmen et retour.
Gaffet
d’Aubanel, agressif et leste, enchaîne avec panache et conclut (Guyon, Roux) dans un presque quart d’heure animé et plaisant. 7 Carmen et retour.
Marquis
(La Vaunage). Sans difficulté et sans aucun refus, Marquis étale sa vaillance en 13 minutes ponctuées par la musique (4) et retour.
Explosif, Cléon de Saint-Pierre pose problème. Miralles se fait embarquer et rattraper à la planche, sans mal, pour le miracle du jour. Cléon s’envoie avec hargne dans des enchaînements jusqu’à épuisement. Deux temps morts lui sont accordés. Pour 14 minutes rythmées.
Picasso
de Raynaud se livre avec la fougue de ses 4 ans, lestement et le mourre aux planches sur chaque raset (3 Carmen et retour). Généreux dans l’effort sous les assauts des blancs qui semblent vouloir engranger les sensations avant la fin de la saison. Et Jérôme Dumas qui lève la dernière ficelle de sa carrière. Ovation.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

11/11/2010

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Jeudi 11 novembre : les espoirs de la manade Guillierme

L'ESPRIT FESTIF DE LA SAINT-MARTIN

 

GAL2ESTEPOUS.jpg

Arènes pleines et Rémi Guyon aux commandes
face aux espoirs de Guillierme

 

Entrée : plein. Org. : comité d’organisation. Président : Philippe Vigne. Raseteurs droitiers : Guyon, Roux, Savajano (sort à la pause), Dumas, Miralles. Gauchers : Ferriol, Sanchez, Gougeon, Allam (rentre au 4e). Tourneurs : Duran, Lizon, Joseph.


L’été de la Saint-Martin n’a pas fait défaut et le soleil a brillé sur les arènes combles. La Gardounenque pour l’ambiance, les biòu de Guillierme pour la fe, les blancs dans l’esprit, le capelan donne la bénédiction à l’entracte et la cartagène de Roger et Yves réchauffe les cœurs. Tout y est ! Rémi Guyon, dans les difficultés ou pour faire briller, fait l’unanimité, Miralles et Savajano pour les frissons, à Jérôme Dumas les dernières sensations avant de poser le crochet mais tous les blancs méritent la citation. Les six jeunes Guillierme (5 et 6 ans) donne toute satisfaction avec du jus,  des qualités à peaufiner, des difficultés pour certains. Carmen mérité pour l’après-midi.


GAL3PIQUEPEBRE.jpg▲ Pique Pebre.- Des ripostes par à coups dont une superbe sur Guyon, un saut après Miralles qu’il coince en contre-piste pour des bleus et des bosses. Plus entreprenant sur les droitiers (Guyon, Roux), il accroit sa sélection mais garde du punch (et ses ficelles) sur les rasets engagés. 3 Carmen et retour.
Viroulet.- Il se livre avec bravoure sans terminer. Pourtant bien intéressé par Guyon, à maintes reprises, il frise les planches. Un petit coup de revers au fil des minutes, mais avec Guyon c’est l’entente parfaite. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Levant.- Rageur, brouillon, passe d’un raset à l’autre sans se fixer. Sauteur, il suit Roux puis Savajano à qui il zèbre les fesse. Mieux positionné à mi parcours, alors les blancs calculent. Une belle série au toril pour finir avec ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Coute Negre.- Démarrage au quart de tour,  rapidité, les blancs le regarde de loin. Coute Negre tient les angles, défend jalousement son terrain et tape droit dans les planches. Guyon tente, s’engage et prend les risques, Allam renvoie mais, compliqué, Coute Negre domine et ne cède que la coupe de sa cocarde sur la sonnerie à ... Rémi. Musique.
Mange Fangue.- Dix minutes de générosité extrême pour des séries jusqu’au ras des planches, quelques sauts et un coup de barrière sur Guyon. 6 Carmen et retour.
Estepous et Guyon c’est le couple du jour. Le noir tient son terrain mais  se donne à fond, le blanc allonge les cites et les trajectoires, ça finit au-dessus des planches. Concentré et coopératif, Estepous rentrera ses ficelles avec 7 Carmen et retour,  et Rémi récoltera les applaudissements du public ravi. Musique.


Martine ALIAGA
Photos C. ITIER

GAL4CARTAGENE.jpg

 

▲ A l'entracte, bénédiction du capelan
et cartagène de Roger et Yves pour tout le monde

********************

REMI, VIROULET... ET LE CANICHE AFECIOUNA

1VIROULET-2E-(6)-REMI-CANICHE.jpg

***********************

12/11/2007

GALLARGUES-LE-MONTUEUX : LES ESPOIRS DE GUILLIERME

Dimanche 11 Novembre

CARMEN GENERAL
POUR LA CLOTURE DE LA SAINT-MARTIN

9148d683c8287596cecf1c653aca95f1.jpg
Varadero - Clarion 

Une course à Gallargue-le-Montueux, c'est comme une plongée sous-marine dans un espace protégé aux espèces en voie de disparition. D'abord un village tout en ruelles pentues aux façades en pierres habillées de fleurs, une arène biscornue avec une déclivité digne d'un col du Tour de France, un public acquis à la cause qui s'interpelle, prêt à s'enflammer pour peu que les rasetaïres mettent du coeur à l'ouvrage. Les bioù sont adulés, les mains se tendent quand ils s'évadent en contrepiste. Sur les étagères, c'est plein, on s'installe comme on peut, on se quiche pour que La Gardounenque puisse s'asseoir, Roger distribue sa cartagène millésimé, "Pas pour les femmes", dommage, on se serait bien réchauffé du liquide doré. 

Les sept raseteurs 3489b8712a6b60a353856a9522dfc4f0.jpg de la capelado (Bini, Moine, Estevan, Roux, Dumas, Joseph, Clarion plus Duran et Grando) ont fait une haie d'honneur à Gérard Aubaterre, tourneur, qui arrête là sa longue carrière.
Timide, discret, Gérard ne s'attarde pas sous les applaudissements du public mais à la fin de la course, quand les raseteurs le porteront sur leurs épaules, sur son visage, se lira toute son émotion. Un coup de chapeau mérité ! 

Les espoirs de Guillierme (cinq de six ans, plus Oufanous, 8 ans) ont donné une bonne réplique et notamment Varadero (3e), Saint-Omer, 5e) et Nivo (6e). Beleù fait un bon premier par des ripostes sèches et des finitions abouties même s'il se réserve sur la fin. Attaqué sans ménagements, Rabina se fait couillonner sur ses déplacements. 7 minutes. Varadero ne refuse rien dans des poursuites rageusement menées et abouties sur Roux, Bini. Il serre les raseteurs de plus en plus jusqu'à s'envoyer sur Joseph qui s'en tire avec seulement un tee-shirt déchiré et un coup dans le dos, y'a un bon Dieu parfois pour les raseteurs. 11 minutes crescendo.

Bien entrepris, le brave Oufanous met du coeur à l'ouvrage en se soulevant à plusieurs reprises Clarion (4 fois), Estevan, Moine, Bini l'ont aux fesses. Et même s'il tire la langue, il rentre ses ficelles. Saint-Omer a beaucoup d'impulsion au départ de l'action et finit à la planche la corne passée. De la bravoure, il en a à revendre, l'expérience lui apprendra à éviter les invites coquines car, une fois placé, il crée la difficulté. 14 très bonnes minutes. Nivo endort les hommes par son comportement intermittent. Un coup je passe, un coup je m'envoie. Les blancs s'en amusent jusqu'à ce qu'il réagisse violemment : des avertissements à Clarion, à Estevan, à Bini. Puis, l'action du jour (12e), Estevan traîne un peu, le bioù se propulse comme un obus jusqu'aux tubes et écrase la cuisse du raseteur qui se retrouve sonné sur les genoux des spectateurs. Sans trop de mal heureusement. Nivo, lui, rentre une ficelle.

Les spectateurs ont le sourire et se pressent dans la rue déjà noire de monde pour la bandido. Pas mal la Saint-Martin, on reviendra l'an prochain !

Martine ALIAGA

 

6aa24765c4089dd6f25038a7a70d8a85.jpgLE PALMARES DE LA SAINT-MARTIN

Sur l'ensemble des trois journées :
Le 311 de la manade Lagarde pour les courses de protection
Le Bombero de la manade Saint-Pierre (course du samedi), meilleur taureau de la fête
Jacques Estevan, meilleur animateur.