Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2017

PALAVAS-LES-FLOTS * TROPHEE DES AS - 3e GRV *

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

Course du lundi 8 mai 2017 - 2e j. du Trophée Albert-Dubout

Extraordinaire Mignon !

Un 3e Grand Rerndez-Vous de toute beauté, gagné par Zekraoui.

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaiseAmbiance des grands jours avec un magnifique soleil, des arènes pratiquement pleines, une capelado orchestrée par Patrice Blanc, pleine de couleurs, de rythme pour les 20 ans de la feria et une course au sommet où Mignon étincelle, après un Castellas et Ulmet d’envergure, un brillant Cupidon et le retour gagnant de Greco après un an d’absence. Le tout parachevé par Pirate. Le duo Mignon - Zekraoui crève l’écran, et le gaucher imprime son art sur toute la course. Les points de bonification attestent de son implication et lui font remporter ce 3e Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin. L’ensemble des blancs est à féliciter, dont Katif et I. Benafitou qui terminent seuls à droite.

Castellas (Fabre-Mailhan).- Encerclé aux rubans, il tient tête et s’affirme aux ficelles sur des trajectoires un peu plus longues. Là il maîtrise même quand la bagarre s’intensifie, jusqu’à conclure. Droite-gauche, jamais il ne se relâche dans 13 excellentes et trépidantes minutes, plus 2 pour l’élastique qu’il rentre. 6 Carmen et retour.

Ubaye (Paulin).- Part en chasse et il faut le raseter sur ses déplacements. Bien obligé ! La 1re ficelle tient 4 minutes. Les hommes lui servent alors quelques belles longueurs qui l’avantagent. 7 minutes. 3 Carmen et retour.

Ulmet (Blanc).- De suite dans le bain, placement adéquat et présence jusqu’aux planches. Il se fait respecter par de belles anticipations. Les rasets courts de Zekraoui et des gauchers en général, régalent le public tout autant que les conclusions agressives (Aliaga, Favier). A droite c’est plus dur, et il crochète le bras d’Ayme qui doit sortir. Plus sélectif les 3 dernières minutes, mais 13’30 maîtrisées. 8 Carmen et retour.

Mignon et Zekraoui

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

 

Mignon (Cuillé).- Maître de la piste dès sa sortie, il attaque avec une fougue réjouissante, renvoyant les blancs à la cogitation. De là, c’est une leçon cocardière sans faute. Placement, anticipations (I. Benafitou, Zekraoui), trajectoires poussées (Aliaga, Favier) et cette corne qui traîne en finition. Mais c’est le duo avec Zekraoui qui enflamme les gradins, du très très haut spectacle d’une beauté à couper le souffle. Les ficelles sur les cornes, l’ovation que Mignon entend à son retour est à la hauteur de son quart d’heure parfait. 10 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- S’il ne tient pas en place aux rubans, quand son placement se stabilise, ses engagements aux planches sont poussés. Comme cette rafale Aliaga, Four, M. Favier sans respirer. Pour 8’ brillantes. 4 Carmen et retour.

Greco (Saint-Antoine).- Pour cette course de reprise, il a du gaz, trouve de suite les bons postes et sa préférence droitière. Et même si les gauchers tentent, c’est I. Benafitou et Katif qui se partageront le travail de belle manière, avec abnégation et courage. Greco, lui, s’engage pour des trajectoires émotionnantes scandées de plusieurs beaux coups aux planches. Conserve sa 1re ficelle (à 1000 €) pour cette belle prestation de retour. 7 Carmen et retour.

Pirate (Blatière-Bessac, 10 minutes, hors points).- Le final qu’il fallait avec ce Pirate qui frictionne les planches, montre un sacré caractère et fracasse tout à chaque occasion. Errik, Four, Favier vont au charbon et récoltent la tempête. Les bravos et la musique.


SAVOIR

Trophée des As : I. Benafitou, 24,5 (dont 2 points de bonification) ; Katif, 19 (dont 1 pt bonif) ; M. Favier, 16,5 ; Zekraoui, 16,5 (dont 3 pts bonif ; Aliaga, 13 (dont 1 pt bonif) ; Four, 12 ; Errik, 12 ; Ayme, 4,5.

Vainqueur du 3e GRV : Youssef Zekraoui.

Course du lundi 8 mai. Entrée : 5/6e d’arène. Org. CT Fiesta y Toros. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, I. Benafitou, Ayme (sort au 3e). Gauchers : Aliaga, M. Favier, Four, Errik, Zekraoui. Tourneurs : Bensalah, Garcia, Jockin, Cuallado, F. Lopez.

La course camarguaise dans toute sa splendeur

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

Greco et I. Benafitou

Si la course camarguaise est une fête, elle s’est pleinement exprimée, lundi, à Palavas, avec la capelado orchestrée par Patrice Blanc. Sévillanes, Arlésiennes, chevaux camarguais et ibériques : couleurs, gaieté, tempo, originalité. Si la course camarguaise est un art, comment ne pas succomber aux arabesques et ballets des duos noir et blanc, où notamment Zekraoui et Mignon excellent.

Si la course camarguaise est un sport, les hommes ont fait démonstration d’assiduité, d’investissement pour les joutes les plus guerrières avec Castellas, le redoutable Ulmet ou le brillant Cupidon et le guerrier Pirate.

Mais la course camarguaise c’est aussi un catalyseur d’émotions. Devant le danger que fait planer Ulmet, ou pour accompagner Greco dans sa course de reprise après un an d’absence. Motivé, le taureau de Saint-Antoine a tout de suite pris ses repères, retrouvé ses penchants droitiers et, par quelques redoutables pétards aux planches, rassuré de son intégrité retrouvée.

La course camarguaise s’est aussi l’admiration portée aux hommes - manadiers ou raseteurs - qui permettent aux taureaux, les uns de naître et d’atteindre leur maturité, les autres de transcender leur terrible sens du combat. A ceux qui organisent enfin, merci de créer les conditions de ces grands moments de tauromachie et de partage.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER et MALI

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Maxime Favier et Castellas de Fabre-Mailhan

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Ubaye - Aliaga

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Ulmet enferme Zekraoui

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ MIGNON dans toute sa splendeur

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Avec Maxime Favier

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Avec Ziko Katif

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Cupidon

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Greco et Ilias Benafitou

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ et Pirate

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

▼ Le prix du 3e GRV à Youssef Zekraoui

palavas,grv,zekroui,mignon,greco,course camarguaise

*******************************

06/05/2017

COCARDIER

Samedi 6 mai 2017

La belle histoire de Greco
taureau de Camargue

GRECOPHCDANIEL.jpg

Double fracture au boulet (face et externe) droit. Diagnostic posé sur la blessure du taureau Greco en avril 2016. Presque un arrêt de mort. Mais à la manade Saint-Antoine, la famille Clauzel sait ce qu’abnégation et espoir veulent dire. Eux qui, ont accepté de subir un assainissement de deux ans (2005-2007) pour sauver leur race de cocardiers. Alors la blessure de leur taureau vedette, ils l’ont gérée au mieux jusqu’à la guérison presque miraculeuse. Lundi, Greco retournera en piste après plus d’un an d’absence. Alexandre Clauzel balance entre stress et bonheur : « La belle histoire c’est que Greco puisse ressortir et qu’il fasse une saison normale. Le traitement de sa blessure est une avancée pour lui et les taureaux en général. Après, Greco est un taureau de race, j’ai peur que lundi à Palavas, il ne se mettre trop vite dans le bain. C’est un guerrier ! S’il a gagné deux fois le prix du meilleur taureau de la finale des As, ce n’est pas pour rien ! Mais honnêtement, pour nous, ce qu’il va faire en piste, c’est l’inconnue totale. Et nous appréhendons... Bien sûr ! Mais le moment est fabuleux pour toute la famille ».
L’émotion sera également très forte dans les gradins alors "Suerte Greco"...

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

11/10/2015

ARLES *TROPHEE DES AS*

Dimanche 11 octobre 2015

Les arènes debout pour Greco et Katif

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Le taureau de la manade Saint-Antoine et le raseteur montpelliérain ont offert un grand moment de tauromachie camarguaise. Ovation !

Exceptionnel ! Bouleversant ! Grandiose ! Hier sur le sable des arènes d’Arles, un homme et un taureau ont inscrit leur nom en lettres de feu. Un cocardier de caste que rien n’arrête, qui redouble d’intensité, de férocité et un jeune garçon de 22 ans qui, oubliant son corps, lui offre sa vie. Irradié par l’intensité du moment, le public debout scande « Greco, Greco ! », « Ziko, Ziko ! ». Alex pleure... L’émotion du manadier de Saint-Antoine déborde ! Les arènes sont en transes.

Dans ce quart d’heure rare où Greco s’est déchaîné démontrant sa maturité, sa combativité et sa noblesse, Ziko Katif a affiché sa détermination et son courage, citant le taureau et restant dans le berceau jusqu’à l’explosion, torse écrasé contre le premier rang des gradins. Revenant en piste, les côtes bandées pour repartir au combat et prolonger la magie. On peut aussi parler de Sabri Allouani, oubliant l’âge de ses artères, plongeant entre les cornes pour des corps à corps tumultueux et éclatants aux barrières jusqu’à se faire méchamment zébrer la fesse. Il ne faut pas oublier Ilias Benafitou après qui Gréco traverse les planches... ni Cadenas frôlé par la corne et propulsé contre le pourtour... 

Avant tout cela, sous un soleil d’allegria, les gradins s’étaient copieusement garnis quand le rideau s’est levé sur le spectacle d’avant-course joliment tourné et coloré. Mandy Graillon, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur pouvaient accueillir les raseteurs pour la capelado. 13 tenues blanches et 5 tourneurs qui n’étaient pas venus faire de la figuration comme les trois premiers cocardiers ont vite pu s’en rendre compte. Un excellent Boer, offensif et bagarreur - le seul (de la 1re partie) à rentrer une ficelle -, Chico bon partenaire à son habitude, et Sylverado, sérieux, aux cornes menaçantes. Mignon étrenne son titre de Biòu d’Or avec sa sérénité et son style habituels mais sans forcer, tandis que Garlan, triple Biòu d’Or, joue l’escrimeur. La course jusque-là est de qualité mais ne s’emballe pas. Avec Greco par contre tout va s’enflammer. Et passer après lui, n’était pas un cadeau pour Optimus qui s’en sort honorablement. La messe était dite, le public n’avait alors plus dans les yeux et dans le cœur que Greco et Ziko, les unissant, à la remise des prix, dans une immense ovation sous une pluie de confettis dorés.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER
et MARTINE ALIAGA

CAPELADO

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Chevaux en liberté de M. Chaussy

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Mandy Graillon, 22e Reine d'Arles,
et Frédéric Lescot, président de la Confrérie des gardians

SUPPORTERS

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Le CT de Saint-Georges d'Orques
supporter de Ziko Katif et Jérémy Aliaga

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Gégé... et Jéjé
Gérard Martin et Jérémy Aliaga...
Confidences ? Conseils ? Echanges entre raseteurs

LA COURSE

13 raseteurs, 5 tourneurs... Une grosse opposition pour les sept cocardiers de la course. Des hommes déterminés, la tension entre eux est palpable. Sauf énorme surprise les places au classement sont pourtant toutes acquises. Pourtant, à droite, c'est la cohue. Question de prestige ? Les trois premiers cocardiers auront fort à faire et pas toujours dans les règles.

arles,greco,ziko katif,course camarguaiseD'entrée Boer (Occitane) met la barre haut pour affronter la troupe décidée. Bagarreur et puissant, il s'investit haut et fort après les hommes. Coups de semonce sur Four, I. Benafitou, Ziko pour 2'40 les rubans. Aux ficelles, honore chaque action au minimum cabré aux planches. Se place et se déplace pour sortir de l'emprise, les rasets sont incessants. Lui, se bat, laisse un peu passer mais sa révolte sur Four est dangereuse. Les deux dernières minutes, lassé, il se centre, mais rentre une ficelle de haute lutte. Très bon quart d'heure. 6 Carmen et rentrée.

▼ Boer et Ilias Benafitou

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 Chico (Lautier).- Remuant mais toujours bon partenaire, il montre sa volonté, pas un refus, une bonne gestion de piste. Raccompagne chaque cite et pousse jusqu'aux planches (Ziko, Ouffe). Les hommes allongent (Katif, Zekraoui) et ne le lâchent pas. Moins jusqu'au-boutiste et fringant qu'à son habitude, même s'il déroule après Zekraoui, Aliaga, I. Benafitou. Il ne démérite pas dans cette seconde place difficile et sa saison plaide pour lui. 11 minutes. 7 Carmen et retour.

arles,greco,ziko katif,course camarguaise◄ Sylverado
avec Jérémy Aliaga

Sylverado (Nicollin).-
Placé d'entrée, il riposte avec force cornes dardées. Sérieux, il oblige les hommes à l'application, départ des planches. Quelques anticipations, Allouani dans les cornes, gauche-droite, les appels sont intenses. Menaçant, Sylverado joue de ses qualités mais harcelé pour sa 2e ficelle, il baisse lui aussi un peu d'intensité dans les deux dernières minutes. Presque sur la trompette, Allouani fait le forcing et s'empare de la 2e ficelle. Un presque quart d'heure sérieux pour Sylverado. 4 Carmen et retour.

▼ Sylverado et Bastien Four

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▼ MIGNON BIOU D'OR 2015

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Mignon (Cuillé).- Port de Seigneur, placement magistral, le Biou d'Or 2015 s'approprie l'espace. Cadenas lui sert une magistralement proposition où il s'engouffre de bon coeur. Quelques séries pour 6'30 aux rubans. Sérieux dans les échanges mais sans afficher sa détermination dans les anticipations qui ont fait sa réputation, Mignon joue son quart d'heure classiquement, sachant sortir de l'étau des hommes, sans imposer vraiment le respect à la troupe blanche. Les ficelles, fortement primées, resteront sur ses cornes mais il a manqué de "gniaque". N'empêche c'est une valeur sûre, et les quelques sifflets inconvenants (tout comme à la remise des prix d'ailleurs) - qui, certes, ne s'adressaient peut-être pas directement à lui -  gâchent la fête et entache la réputation d'un peuple de bouvine qui s'enorgueillit de respecter ses cocardiers.

▼ Mignon et Katif

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

arles,greco,ziko katif,course camarguaiseCadenas enfermé
par Garlan
Garlan (Les Baumelles).-
Le Triple Biou d'Or n'a plus rien à prouver et sa présence signe une carrière exceptionnelle. Délimite fermement son terrain, et renvoie les hommes en tricotant des cornes. Dangereux après Allouani, à qui il coince la jambe, finisseur après Four, il se défend à grand coups de "tromblon". Une faucille qui menace à chaque raset (Cadenas, Aliaga). Four le cite à merveille et récolte les deux glands, Garlan pousse après Zekraoui. Sélectif mais pas statique, le danger est présent et pour son dernier quart d'heure à ce niveau, l'escrimeur tient les hommes en respect et, bien sûr, rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

arles,greco,ziko katif,course camarguaisePremiers éclats
de Greco après Katif
Greco (Saint-Antoine).-
Greco déboule du toril remonté à bloc et amorce un quart d'heure dantesque en pilonnant d'entrée après Katif (4), Chekade (2), Cadenas. Les coups pleuvent. Le taureau a pris de la maturité, du volume, il ne se jette pas pour rien ou au hasard. Ziko Katif prend la course à son compte, multipliant les appels, reste dans le berceau jusqu'à l'impact barbare. Greco pousse, traverse les planches, violemment après Katif qu'il écrase contre les rambardes (6e minute).  Le jeune raseteur est KO, il part à l'infirmerie. Greco rentre au toril 5 minutes 40 secondes. Torse bandé, Ziko revient sous les applaudissements et le combat reprend. Greco pilonne après Cadenas, Ilias Benafitou et Ziko qui, enflammé par un public debout, oublie le mal, se transcende et embarque le taureau dans des corps à corps bouleversants. Allouani entre dans la danse, dans les cornes, trop près, déséquilibré, Greco lui déchire le pantalon et marque sa fesse, la conclusion est énorme. L'arène est en transe et le festival continue. Sabri, Ziko, Ilias, Joachim... Alex (Clauzel) en larme... Les spectateurs ébahis et déchaînés... L'ovation est énorme. Un grand moment accompagné presque tout du long par la musique!

Greco rentre une ficelle après sa prestation époustouflante, certes droitière, et je dirai heureusement pour lui, et pour nous. Car s'il n'occulte pas complètement les gauchers sur lesquels, c'est sûr il ne conclut pas, sa sélection le sauve d'une débauche d'énergie qu'il garde intacte pour les droitiers. Après sa prestation de dimanche en Arles, les critiques à son égard sont totalement déplacées.  Ce taureau est une chance pour sa manade, pour le public et la course camarguaise.

arles,greco,ziko katif,course camarguaisePasser après Greco, rend les affaires compliquées pour Optimus des Baumelles. Le public est encore sous le choc. Bagarreur, remuant, le taureau conclut de belle manière après Four, Ilias Benafitou, Chekade. Cadenas passe sous les pattes. Encore des impacts après Favier et explosion finale sur Bastien. 7 minutes.

M. A.

▼ Le festival de Greco

▼ ... avec Ilias Benafitou

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

... Ziko

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▼ ... action sur Allouani

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

**************

21/09/2015

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS*

Dimanche 20 septembre 2015 - Finale du Trophée de la Mer

Four et Jupiter prennent la Mer

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

Temps splendide, arènes pleines, capelado colorée et rythmée, course sérieuse... c’est une belle après-midi qui a clôturé cette troisième journée finale du Trophée de la Mer.

Bastien Four s’offre le Trophée, c’est mérité tant sa première course, jeudi, a été conquérante, et cette finale bien disputée. Sabri Allouani est deuxième aux points et gagne également le prix du meilleur animateur. C’est aussi mérité tant le raseteur, par sa présence, sa vista, sa main toujours sûre pour démarmailler les ficelles et sa prise de risque, a marqué les trois courses. L'ensemble des hommes a bien travaillé, Cadenas et Katif, un peu en dessous, I. Benafitou et Aliaga pas assez réguliers.

Le prix à Jupiter de Laurent, meilleur taureau des trois rendez-vous, me semble un peu rapide comme décision même s’il a emballé les gradins et très bien terminé le spectacle. Le jury aurait pu regarder un peu plus dans les cocardiers des trois courses (Aïoros, Chico, Mignon ou Cruchot). Mais bon, c’était la fête...

Une fête entamée de belle manière sous la baguette de Maître Patrice Blanc qui a lancé chevaux et gardians, Arlésiennes à la saladelle et Messieurs en habits pour mettre à l’honneur la tradition de la capelado. Du rythme, des couleurs, de la poésie avec une adorable marionnette... Bref, les raseteurs ont fait une entrée remarquée, appelés chacun par son nom.

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaisePhoto:
Loubard - Ziko Katif

Loubard (Cuillé) aime la bagarre. Toujours à l’affût le long des planches, en plus il tricote des cornes. Mais les blancs ne le lâchent pas. Lui se jette dans tous les rasets pour 7’30 les rubans. Moins remuant et mieux positionné pour son unique ficelle, il accélère après Chekade ou Aliaga. Et finalement, remet de l’ordre en piste et rentre son unique ficelle. 4 Carmen et retour.

Castor (Saumade).- Attaqué dans le désordre, la présidence rappelle les tourneurs à l’ordre. Castor fait front, prend même le pas sur Allouani. Bien placé, il raccompagne à vive allure jusqu’au ras des planches. Les tourneurs se le disputent jusqu’à ce que Khaled prenne pour tous les autres et reste sur la touche. Ça calme les esprits. Les séries reprennent, Castor réduit un peu sa charge mais, dans son style classique, il sauve une ficelle. 3 Carmen et retour.

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaisePhoto:
Cruchot - Aliaga

Cruchot (La Galère).- Vite fait les rubans et là c’est une autre histoire qui commence. Cruchot impose son style et sa loi: pas trop près les tourneurs et je vais au bout avec qui m’aime. Katif, Chekade, Cadenas... Droite-gauche, le taureau ne lâche rien, passe le mourre après Errik. Bastien Four ouvre la ficelle et c’est la ruée, Cruchot tient pied partout et renvoie Aliaga, Errik, Allouani, Chekade... Cadenas dans les cornes. Sous les assauts pour sa 2e ficelle, Cruchot choisit ses partenaires et se la garde. 10 Carmen et retour.

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaisePhoto:
Sylverado
- Ilias Benafitou

Sylverado (Nicollin).- Rigoureusement placé, ses longues cornes menaçant souvent les hommes. Il s’engouffre à la poursuite des blancs, trajectoires nettes mais manque un peu de détermination. Pousse encore après Aliaga, I. Benafitou et succombe sur la trompette. 4 Carmen et retour.

Ulmet (Blanc).- Attaqué plein pot, il se soulève à chaque fois, zébrant l’espace de ses cornes (Allouani 2, Cadenas, Four) pour 2’50 les rubans. Attentif, bien dans le rythme, il enchaîne les actions en rafale. Les hommes relâchent la pression et Ulmet récupère, puis se refroidit et se montre moins coopératif mais termine quand même par un gros coup sur Allouani. 7 Carmen et retour.

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaisePhoto:
Ratis - Aliaga

Ratis (Raynaud).- De suite posté pour quelques interventions autoritaires. Passe à travers les planches après Ilias Benafitou pour 5’50 les glands. Les blancs manquent de liant et se précipitent, Ratis ne saute aucune invite mais se lasse et s’en prend aux planches. Bien cité pousse après Aliaga, I. Benafitou. Se gaspille avec son jeu favori, le fracassage de planches, estribo comprise... Il fait le show, le public participe mais son jeu s’en ressent. Epuisé, il brille encore après Aliaga, puis reprend sa distraction favorite. C’est dommage pour sa course, mais moi, son côté facétieux et joueur me fait rire.. et puis il est beau. Garde ses ficelles. 5 Carmen et retour.

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaisePhoto:
Jupiter
Allouani

Jupiter (Laurent, hp).- Pas de round d’observation, il court, il court, se livre à fond et tamponne à tout va. Passe à travers, bascule, frappe, s’envoie... Plein de fougue et de violence, il attend les duels ou les provoque. Long raset de Sabri pour une magistrale envolée. Il peine dans les enchaînements mais se rattrape aux planches après Cadenas, Katif, Allouani, Errik. Plein de Carmen.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS MALI

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

▲ Castor - Cadenas

▼ Ratis, démolisseur...

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

Ratis offensif après Four

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

▼ Jupiter- Cadenas

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

▼ Festival des penas et bandas à l'entracte

le grau-du-roi,trophée de la mer,four,jupiter,allouani,greco,course camarguaise

Trophée des As: Four, 14; Chekade, 13; Katif, 12; Allouani, 8; Aliaga, 2.

Trophée de la Mer: 1er Bastien Four; 2. Sabri Allouani. Meilleur animateur: Sabri Allouani. Meilleur taureau du Trophée de la Mer, Jupiter de Laurent. Meilleur taureau de la saison: Greco de Saint-Antoine.

21/10/2014

NIMES FINALE DU TROPHE DES AS

Dimanche 19 octobre 2014 - LA COURSE

Crescendo jusqu'aux feux d'artifice

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

Greco de Saint-Antoine et Sabri Allouani

De la première partie, je retiens Sugar (3e) pour sa prestation cocardière tenant tête haut les cornes à 12 raseteurs. En seconde, Garlan, certes un peu moins affûté mais peu sollicité aussi, se fait respecter, Ulmet attaque fort, se retient parfois, repart au combat puis se blesse, Greco signe le quart d’heure fort du jour, et Ratis, au moral retrouvé, conclut brillamment. Côté raseteurs : Allouani honore sa 10e étoile, Katif expose son talent, Ayme offensif, Auzolle leveur d’attribut en première partie, Four la qualité sans la quantité, Favier toujours au contact, Aliaga en fin de course, Martin pour quelques belles passes, Chekade, Belgourari, Errik, Ouffe en dessous.

Horacio (Cuillé).- Délimite sévèrement son terrain sur quelques mètres carrés dont il ne veut pas sortir. Les ficelles rentrent.

Escamillo (Raynaud).- En mouvement, les premiers attributs volent vite. Quand il se place, il pousse ses conclusions jusqu’à faire voler les planches. Mais neuf minutes suffisent. Moyen en ce jour. 1 Carmen et retour.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesSugar (Saint-Gabriel).- Il tient la forme et conclut au fil des planches à chaque action. Gère son placement et ses déplacements, sait se sortir de l’emprise et balade les hommes du toril à la présidence. Attentif, ses poursuites sont torrides et ses enfermées et arrivées aux planches dangereuses comme après Belgourari, Katif, Favier, Ziko ou Martin.  Du cocardier haut de gamme. 8 Carmen et retour au terme de ses 13’15.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesGarlan (Les Baumelles).- Applaudi à la lecture de son palmarès, il se met vite en place côté toril. Pour qui le premier raset ? Chekade attaque à 1’30, anticipation sur Favier… Pour 5 minutes les premiers attributs. On ne plonge pas par hasard entre les cornes du triple Biou d’Or et les hommes se rangent soigneusement le long des planches, droite et gauche, pas une tête ne dépasse, et chaque candidat choisi longuement sa trajectoire. Le public s’impatiente. Les primes montent. Katif, le plus entreprenant, mais aussi Martin, duo Ziko-Favier. Quelques anticipations et chaudes enfermées mais pas assez au sentiment des spectateurs qui manifestent… après les enchères (jusqu’à 2200€ )? Après les hommes ? En attendant, Garlan se fait, une fois de plus, respecter et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesUlmet (Blanc).- Il attaque fort en se soulevant en rafale. Puis se place et se ménage un temps de récupération. Ça repart après Ayme, Auzolle. Entre retenue puis grosses actions aux planches (Allouani, Ouffe, Martin, Katif). Sur un gros coup de barrière après Katif, se blesse à la 11e et réintègre en musique, avec ses ficelles et 6 Carmen.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesGreco (Saint-Antoine).- Premiers impacts violents sur Allouani puis Auzolle. Le cocardier a envie, cela se sent. Placé, froid, attentif, Greco s’engage haut et fort sur chaque action. Il envoie un boulet de canon sur Ayme qui se blesse en retombant. Continue sur sa lancée, en catapultant Allouani, Katif, ça c’est juste le temps des rubans. Aux ficelles, il redouble de méchanceté, par des coups puissants après Katif (4), Chekade (2), Belgourari (2), Auzolle, Allouani (2), les planches volent après Auzolle qui en reçoit une sur la tête… Près d’une vingtaine d’actions rythmées par la musique. Le public se lève. Greco rentre une ficelle en musique et sous l’ovation.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesRatis (Raynaud).- Difficile de passer après Greco mais Ratis a de bons arguments. Un Ratis comme on l’aime, placé, explosif, belliqueux ! Un moral et un physique au top. Facétieux et joueur aussi. Même s’il se disperse un peu en démontant le pourtour, pas grave on l’apprécie aussi pour ça.  Surtout qu’il compense aux ficelles, par des coups de barrière puissants : Aliaga 3, Four, Martin 2, Belgourari 2, et Favier dont il coince méchamment le pied aux planches). Du très bon Ratis qui rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS ITIER - MALI

 

Trophée des As : Allouani, Ayme, 14 points ; Auzolle, 13 ; Four, 7 ; Katif, 6 ; Favier, Belgourari, 4 ; Aliaga, Martin, 2 ; Errik, Chekade, 1

▼ SUGAR DE SAINT-GABRIEL

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▲ Mehdi Belgourari et Sabri  Allouani ▼
dangereusement enfermés par Sugar

 nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ GARLAN DES BAUMELLES

avec Katif

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ avec Favier

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

 ▼ ULMET DE BLANC

sur Allouaninimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

 ▼ Le festival d'actions de GRECO DE SAINT-ANTOINE

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ RATIS DE RAYNAUD

La jambe de Maxime Favier coincée à la planche

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

***************

 

15/09/2013

LE GRAU-DU-ROI *AS* FINALE

 le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

Dimanche 15 septembre 2103

Horacio et Allouani prennent la Mer

Satisfecit pour Baroudeur, Greco.
Emotion avec Pasteur et Saint-Rémois

ROIHORACIOBRUSCHENTPHLS.JPG

Bruschet et Horacio : un ballet millimétré

Hier. Entrée : plein. Organisateur : Régie des arènes. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme, I. Benafitou, Bruschet, Chekade (sort au 6e). Gauchers : A. Benafitou, Martin, Poujol, N. Benafitou. Tourneurs : Ull, Fouque, Lopez, F. Garrido, T. Garrido.

Fait marquant : une minute de silence est observée à la mémoire de Gilles Arnaud.

Portes fermées avant l’heure, décorum, ambiance, et une bonne course... La finale du Trophée de la Mer a été à la hauteur de cette belle semaine de fête graulène. Baroudeur excellent, Horacio cocardièrement supérieur, Gréco spectaculaire. Et pour l’émotion, la despedida de Pasteur, Biòu d’Or 2009, et le retour virevoltant de Saint-Rémois (après sa longue convalescence) de la manade Fabre-Mailhan. Auzolle mène la course avec Bruschet et Ayme, Allouani remporte le prix sur les trois journées. Les gauchers sont bien timides.

Zeus (Brestalou).- A grandes foulées prend les rasets de passage, sans rien refuser mais sans enclencher le turbo. De longues séries, une action serrée sur Chekade. La 2e ficelle longuement travaillée part à la 12e.
1 Carmen et retour.

Prince (Chapelle).- Il sait tout faire mais se laisse raseter sans conviction en engageant parfois le poitrail. Sauf quand les blancs augmentent le rythme, et l’obligent. Là il se montre violent comme sur Bruschet, Ayme, Chekade ou encore Auzolle à plusieurs reprises pour 3 Carmen. Mais trop de déchets. Rentre une ficelle en silence.

 

le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

▲ Photo sur Allouani - Baroudeur (Martini).- Bien calé aux planches, il attend les blancs de pied ferme. Les raseteurs sont sur la réserve. Raset d’attaque de Martin, reprise d’Allouani, la réponse est cinglante aux planches. Les blancs craignent sa vitesse et sa constance jusqu’aux planches. Les cites sont calculés. Auzolle enfermé, Baroudeur bastonne, conclut sur Bruschet (4 fois) qui s’octroie la 1re ficelle. L’autre rentre. Excellent quart d’heure. 6 Carmen et retour.

Horacio (Cuillé).- Délimite son terrain, surveille, fonce, un-deux rasets et se replace. A droite, anticipe au départ, à gauche envoie la corne au ras des planches. Bruschet est son meilleur partenaire pour des trajectoires millimétrées. Maître cocardier, rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.

Esmero (Caillan).- Bien positionné, il ne rentre pas vraiment dans la course et manque de percussion. Quelques actions tout de même de qualité sur Ayme, Poujol, Allouani, Chekade et N. Benafitou. Rentre ses ficelles.

 

le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

▲ Photo avec Auzolle - Greco (Saint-Antoine).- Le plus jeune de la course impressionne par sa fougue dans des coups de barrière d’envergure. Certes, les gauchers ne l’intéressent pas mais à droite, c’est le feu d’artifice. Rapide, il enchaîne les frappes. Auzolle et Ayme font un festival, Greco s’envole jusqu’à briser les planches après Auzolle. Rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

 

le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

▲ PHOTO avec Poujol - Saint-Rémois (Fabre-Mailhan, hp).- Retour gagnant après de longs mois de convalescence. Le moral est au rendez-vous, le cœur aussi. Le public tremble à chaque engagement au-dessus des planches. Saint-Rémois répond toujours présent avec un jusqu’au-boutisme hallucinant. 17 fois il viendra frapper après les hommes accompagné de la musique pour ce beau final.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI
ET MALI

 

Trophée des As : Auzolle, 19 points ; Ayme, 13 ; Bruschet, 9 ; Allouani, 3 ; Poujol, 3 ; A. Benafitou, 2 ; Chekade, 2 ; Martin, 1.

Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 12.

PALMARES : Taureau de la finale, Horacio de Cuillé. Taureau de la saison décerné par les CT de la ville, Ratis de Raynaud (course du 26 mai). Raseteurs : 1er Allouani, 43 points ; 2. N. Benafitou, 31 ; 3. Auzolle, 26.

**********

▼ Baroudeur - Martin

 le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

▼ Greco - Auzolle

le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

▼ Horacio - Bruschetle grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

***************

Carmen pour les "areneros"

Les orages de la nuit de samedi à dimanche ont laissé 10 cm d'eau dans la piste et la contre-piste. Toute la matinée, les "areneros" ont travaillé sans relâche pour offrir un sable impeccable à l'heure H.

Bravo à eux !

*********************

PASTEUR

 le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

La dernière présentation d'un cocardier en piste est toujours un instant d'émotion. On se souvient de ses grands moments, comme ce Gland d'Or à Montfrin en 2008 ou cette grande année  2009 où le taureau a remporté le Trophée de la Mer, le Trophée du Muscat, meilleur taureau de la saison à Lunel, et la récompense suprême du Biou d'Or. Pasteur, à l'affiche de trois finales du Trophée des As, a majestueusement fait ses derniers tours de piste. Nul doute que la manade Fabre-Mailhan va offrir une belle retraite à ce sévère combattant dans les prés des Bernacles.

*****************

 

le grau-du-roi,finale du trophée de la mer,baroudeur,horacio,greco,course camarguaise

************************