Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/04/2016

BLESSURES

RATIS DE RAYNAUD EN CONVALESCENCE
 
RATIS RAYNAUD errik 6E (27).jpgSa blessure à Arles le 25 mars pour la course de la feria a bouleversé les afeciouna. La grosse entorse au boulet droit qui en découle, prive le Biòu d’Or 2013, son manadier, l’organisateur et le public de sa sortie prévue à Vauvert le 5 mai. Mais les nouvelles données par Frédéric Raynaud sont rassurantes: «Ratis va beaucoup mieux. Il y a une nette amélioration. Sa patte est bandée, il boite encore et doit être tenu au repos. Mais avec le vétérinaire, nous avons de gros espoirs qu’il puisse ressortir en juin ou juillet».
 
GRECO DE SAINT-ANTOINE A L’ARRÊT
 
La vedette de la famille Clauzel, Greco est lui aussi blessé. Il souffre, selon nos confrères de La Provence, d’une fracture de la première phalange de l’antérieur droit due certainement à une fracture de fatigue. Le temps sera long - peut-être un an - avant que le taureau de la manade Saint-Antoine retrouve le chemin des pistes. 
 

 

15/08/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Samedi 15 août 2015

Mon podium : Katif, Four, Greco

BlogGRAUGRECO_2.jpg

Les vainqueurs du 1er Souvenir Etienne-Mourrut,
Ziko Katif et Greco de Saint-Antoine

La fête attendue du 15 août a bien eu lieu. Arènes très bien garnies (mais pas archi pleines), superbe capelado très appréciée avec la Reine d'Arles, un premier taureau de combat, de vérité, Boer de l’Occitane, un bon Optimus des Baumelles, pétaradant, dont trois minutes de feu extraordinaires, et un Greco, froid et guerrier, qui tient les hommes en respect, qui tape méchamment après les droitiers et avec qui Katif forme un duo dangereusement explosif.

Avec Ziko, Four fait un retour en forme de toute beauté, Allouani fait les rasets qu’il faut quand il faut, le reste des blancs travaillant à divers degrés mais toujours dans une entente cordiale. 

Au final, une bonne impression pour ce 1er Souvenir Etienne-Mourrut, remporté par Katif et Greco

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZOGNI ET MALI

 

bloggrauOPTIMUSPHLS.jpg

▲ Optimus des Baumelles et Bastien Four

▼ Allouani et Boer d'Occitane

BLOGGRAUBOERALLOUPHMALI.jpg

**********************

Hommage aux femmes de Camargue

avec Mandy Graillon

 

bloggraucapelado_2.jpg

 

********************

22/07/2015

TROPHEE CAMARINA

Mercredi 22 juillet 2015

Communiqué de l'Association Camarina

GRECO DE LA MANADE SAINT ANTOINE
REMPORTE LE 21e TROPHEE CAMARINA

beaucaire,association camarina,greco de saint-antoine,course camarguaisePour la première fois depuis la création de ce Trophée, un taureau gagne deux fois consécutivement le prix du meilleur taureau de la course d’ouverture de la Palme d’Or.

Et GRECO l’a mérité amplement par son comportement à la fois barricadier et dominateur, devant OPTIMUS et TRIDENT excellents tous deux mais un ton au dessous.

Cette course nous a laissé le sentiment d’être à l’orée d’une ère nouvelle, avec la jeune vague composée de CADENAS sublime et constant dans l’excellence, KATIF d’une élégance et d une témérité folle, ZEKRAOUI un belluaire comme il y a longtemps qu’on n’en a vu, et enfin BELGOURARI à la main sûre et au calme olympien devant le danger. Ne manquaient que FAVIER ou ALIAGA pour constituer un "quinté" qui pourrait rappeler aux anciens le fameux Carré d’As des années 60.

Et quand la Présidence , aux mains de Joris Alvarez, se met au diapason, en imposant en piste ordre et qualité, on se dit que la course camarguaise et la Palme d’Or en particulier, ont de très beaux jours devant elles.

Bravo à GRECO superbe vainqueur, mention spéciale aux hommes en blanc qui ont bonifié les taureaux de ce jour, et vivement dimanche pour confirmation.

Bernard DUMARCHER

Secrétaire Association Camarina de Beaucaire

Photo Christian ITIER

 

19/10/2014

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

Dimanche 19 octobre 2014

Les saveurs du banquet final

 nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaises

Greco de la manade Saint-Antoine sur Ziko Katif

nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaisesSi Greco fait sauter les bouchons de champagne, Ratis est un pousse-café corsé et pétillant. Sugar se déguste en trou normand bienvenu en cours de repas et Garlan se pose en plat de résistance.

 Dans le banquet final où quelques plats intermédiaires ont semblé un peu fades, la mise en bouche est somptueuse dans des envolées colorées, dynamiques et lyriques.  

Côté convives, le report de date n’étant jamais un plus pour une course, l’affluence n’atteint pas des records mais se situe dans une bonne  moyenne. 

Des hommes en blanc, assidus parfois à l’excès, ou  sur la réserve et parfois trop, on retient assurément Katif. Jeune Ziko deviendra grand aux côtés du champion Sabri Allouani, efficace et brillant aux bons moments. Chacun des dix autres raseteurs apportant son concours plus ou moins efficacement,  opportunément ou brillamment. 

Au menu donc,  Horacio, un premier qui se cantonne à quelques mètres carrés, puis Escamillo très moyen. Mais Sugar, avec une stratégie à toute épreuve, balade les hommes, tient tête et fait passer les premiers frissons en frôlant les raseteurs de ses cornes dangereuses.

Applaudi à la lecture de son palmarès le triple Biòu d’Or Garlan n’est pas submergé de sollicitations. On ne plonge pas au hasard entre ses cornes. Les hommes préparent longuement chaque départ, Katif, Favier et Martin, étant les plus conquérants. Aussi, le public manifeste : après les montants des primes aux ficelles (2200€) ? Le comportement des hommes ? A sa suite, Ulmet, avec des actions tonitruantes et quelques périodes de retenue mais il se blesse et quitte la piste à la 11e. C’est après que tout s’enflamme. Par un quart d’heure de haute envergure, Greco affole les compteurs de ses violents coups aux planches. Froid, jamais le cocardier de Saint-Antoine ne se disperse. Placé, attentif, ce sont des skuds à répétition qui bombardent les hommes et emballent la musique. Excellent ! Et le public debout. Quant à Ratis, s’il met quelques minutes à entrer dans la danse, une fois chaud, c’est avec son tempérament belliqueux, frondeur et facétieux qu’il mène sa course.  Du très bon Ratis.

nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaisesA l’heure des récompenses, la piste rehaussée de la beauté des Arlésiennes dont la Reine d’Arles Mandy Graillon et ses demoiselles d’honneur, des gardians, et d’une ribambelle d’enfants, les salves d’applaudissements descendent des gradins. Sabri Allouani savoure la victoire. Dix étoiles brodées sur son maillot mais les plus brillantes au fond de ses yeux. 

MARTINE ALIAGA