Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2017

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Vendredi 14 juillet 2017

L'agressivité de Pourpier

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

La corne meurtrière, Pourpier frappe haut et fort
après Ilias Benafitou

 
Cette course très spectaculaire commence ambiance rock’n’roll, style cabaret, couleurs bleu, blanc, rouge, puis a connu plusieurs rebondissements. Colbert inflige une mauvaise blessure à Rassir (cheville ou tibia touchés), Saint-Eloi bouscule Cadenas (qui se fait soigner jusqu’au 6e taureau) et un spectateur fait un malaise dans un burladero... A  chaque fois, la course est arrêtée.
Les taureaux ont tenu leur rôle plutôt barricadier, Saint-Eloi y rajoute sa touche cocardière et Pourpier ressort par sa terrible agressivité. Ilias Benafitou à la pointe de l’attaque, avec Katif, Zekraoui, Marignan et Cadenas.
Monro (Bon, N.608).- En mouvement, certes, mais une fois capté, finit poitrail passé. Pas de difficulté majeure mais volontaire droite et gauche, pour des longueurs et coups aux planches. Agréable. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Colbert (Paulin, N.714).- Bouge pas mal mais se livre bien sur les rasets. Aux ficelles, ses conclusions prennent de l’ampleur, et s’il riposte assidûment, il envoie aussi la corne en finition. Rassir en fait les frais, pied coincé à la planche. 2e ficelle à Katif sur le gong. 5 Carmen et retour.
Raspail (Espelly-Blanc, N.853).- Cherche ses repères, boulègue beaucoup. Se décolle parfois, chasse, grosses conclusions sur Cadenas (2), longueurs avec Katif. Calé pour la seconde ficelle, met de l’énergie dans la bourre, et Marignan stoppe le chrono à 10’. 1 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Un placement impeccable, raccompagne illico presto et s’engage à presque tous les coups. Vient en toute franchise mais conclut avec punch (au moins 6 impacts) et sur le dernier, il se dédouble pour aller chercher loin Cadenas qu’il bouscule. 9 minutes, 5 Carmen et retour.
▼ Saint-Eloi dans un formidable engagement
après Joachim Cadenas

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

Absolut (Ricard, N.507).- Promène, s’’évade, se centre, difficile de le capter. Les hommes essaient de loin pour des actions frappées dont une énorme sur Zekraoui et des planches qui cèdent après Aliaga. Garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade, N.514).- Décidé, attentif, placé, un fauve ! Cadenas revient en piste après les soins, fait un faux départ et ne doit son salut qu’au quite de Khaled. Une longueur émotionnante de Cadenas, des séries et des actions qui se durcissent méchamment. Magnifique sur I. Benafitou qu’il cherche haut vers les tubes. Ses intentions sont meurtrières, les hommes calculent, les ficelles montent, et les éclats se multiplient. Marignan lève la 1re ficelle au terme. Au moins 8 Carmen et retour.
Artiste (Nicollin, N.031, hp pour 10 minutes).- Le double Tau d’Or de Saint-Rémy-de-Provence trouve vite sa place, montre sa rapidité et enchaîne vaillamment, lâche parfois, quelques petites anticipations et une bascule après Four. Des Carmen et retour.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée des As : I. Benafitou, Marignan, Zekraoui, 24 points ; Katif, 18 ; Four, 9 ; Cadenas, 7,5.
Course du 14 juillet
Entrée : 1/2 arène. Organisation : SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas, Katif, Marignan. Gauchers : Aliaga, Four, Rassir (blessé par Colvert), Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Bensalah, Estève, Moulin, Lopez.
 
**************
Avant course

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

 
Le groupe Lolly Pop colore la piste d'un french cancan de circonstance en ce 14 juillet, la note traditionnelle aux Arlésiennes du Velout pescalune et les flonflons à La Gardounenque. Une minute d'applaudissements à la mémoire de Louis Nicollin.
La 23e Reine d'Arles Naïs Lesbros et la demoiselle d'honneur du 21e règne, Laura Cavallini font honneur de leur présence.

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

 
**************

26/09/2016

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 25 septembre 2016 - Finale du Trophée Albert-Dubout

La lutte pour la victoire
entre Katif et Benafitou
pimente le final

Les récompenses finales aux brillants
Cupidon de Paulin et Ajax d'Occitane

Si Cadenas avait été présent à la course (il était prévu mais actuellement blessé), si Favier avait participé à la course (blessé aussi), si Katif était en pleine possession de ses moyens (souffrant d'une ancien blessure)... ce concours de manades avec ces cocardiers-là et des raseteurs comme Ilias Benafitou, auteur d'une superbe fin de saison, aurait certainement atteint des sommets. Malgré ce, cette finale du Trophée Albert-Dubout laisse une bonne impression, les temps morts s'oublient avec des taureaux comme Cupidon et Ajax. Et la bagarre finale entre Katif et Benafitou rythmée par les coups aux planches d'Ajax se déguste avec délectation. A noter une saine compétition entre les deux protagonistes et une bonne ambiance en piste ce qui ne gâche rien au tableau.

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Une des actions d'envergure d'Ajax
aux trousses d'Ilias Benafitou


Le duel Katif - I. Benafitou pour le gain du Trophée Albert-Dubout enflamme, au final, la prestation guerrière d’Ajax. Ilias se fait coiffer sur le fil mais gagne le prix mérité de l’animateur. L’équipe des blancs en dessous lors des difficultés - notamment Laos - se rattrape avec panache pour de bons passages avec Canio, Pedro, Notaire, Cupidon et Ajax. Cupidon est récompensé de son excellente prestation par le prix du meilleur taureau des 2 courses et Ajax, par le prix du meilleur barricadier de la finale.
Regain (Les Baumelles).- En mouvement, ne laisse rien sans réponse et pousse jusqu’aux planches, avec un coup de revers sur les gauchers. Stable ou mobile, les hommes ne travaillent pas assez son unique ficelle qui rentre.
Canio (Blatière-Bessac) affiche une grosse envie de bagarre. Enchaîne, envoie les cornes et frappe en finition. Le Blatière a du punch et multiplie les rebellions, Chekade en fait les frais rattrapé aux planches. Une dizaine de grosses actions pour un quart d’heure très animé. 10 Carmen et au retour avec une ficelle.
Pedro (Lautier, remplace Desbana).- Il s’allonge dans le raset et se prête aux longs échanges, ne lâchant qu’au ras des planches. Les hommes tergiversent un temps. Entrepris, Pedro multiplient les anticipations, les enfermées, les arrivées serrées. I. Benafitou, rattrapé, bascule à la planche et doit passer à l’infirmerie. De belles longueurs avec Aliaga, Four et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Laos (Cyr).- Trouve les bons emplacements et attend que les hommes s’engagent. Surveille tout, autant dire qu’il n’est pas submergé. I. Benafitou lève le 1er gland à la 8e, la cocarde à la 10e. Les tentatives sont timides, Aliaga et Auzolle écartés, I. Benafitou le séduit pour quelques chaudes trajectoires. Maître de la piste, Laos rentre son 2e gland. 2 Carmen et retour.
Notaire (Cuillé).- Cocardièrement au point, il maîtrise tout (placement, anticipations, ripostes sèches jusqu’au ras des planches, enfermées) et domine les dix premières minutes. Les actions sont belles sur Katif, Poujol, Four, Aliaga, Benafitou. Il se durcit après, reste sur ses positions et rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Cupidon (Paulin).- Remuant au début, affinant son placement par la suite, il affiche vite ses qualités de finisseur pour 5’30 les rubans. Benafitou qui sent la victoire possible multiplie les beaux rasets où Cupidon s’engouffre et conclut. Le taureau monte en puissance, et pilonne les planches une dizaine de fois (Aliaga, Four, Benafitou). Un superbe quart d’heure crescendo. 10 Carmen et retour.

▼ Cupidon et Ziko

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Biterrois (Rouquette, hp).- Se livre avec générosité et montre du mordant aux barricades. Mais le rythme des hommes est trop lent et Biterrois reste sur son envie d’en découdre. Rentre ses ficelles.
Ajax (Occitane, hp).- Katif et Benafitou ex aequo, jouent la première place. A l’invite des deux, Ajax affiche sa brutalité dans les actions d’envergure. Poujol s’en mêle, Four, Auzolle aussi, Carmen s’emballe, et Ajax cogne, bascule, explose les planches. Ilias insiste, Ziko puise dans ses réserves, et la 1re ficelle dans son crochet lui donne la victoire. Mais quelle course d’Ajax !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
et MALI


Trophée des As : I. Benafitou, 18 ; Poujol, 12 ; Auzolle, 9 ; Aliaga, 7,5 ; Four, 7,5 ; Chekade, 3 ; Katif, 1,5.
Trophée des Raseteurs : Errik, 4 points.
palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaiseTrophée Albert-Dubout : 1er, Katif, 33,5 points ; 2e, I. Benafitou, 26. Meilleur animateur : I. Benafitou. Meilleur taureau des 2 courses : Cupidon de Paulin. Meilleur barricadier de la finale : Ajax d’Occitane.

Entrée : une petite demi-arène. Organisateur : CT Fiesta y Toro. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, I. Benafitou, Chekade (sort au 2e), Katif. Gauchers : Aliaga, Errik, Four, Poujol, Mebarek. Tourneurs : Labrousse, Daniel, Ull, Fouque.

 ******************

▼ Canio déséquilibre Chekade
qui devra abandonner la course

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Anticipation de Pedro sur Ilias Benafitou

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Cupidon se soulève après Four

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

*******************