Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2016

ISTRES *AVENIR*

Dimanche 22 Mai 2016

UNE DEMI-COURSE …

IMG_9718.jpg

Étincelle dans la grisaille Istréenne
que cette action de Cilaos (Gillet) avec Robert

 

Entrée: 1/20° Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P Gibert. Droitiers: Gautier, Marquier, Martinez, Roig, Soler. Gauchers: Aliaoui, Deslys, Ferriol, Robert, Zbiri. Tourneurs: Lebrun, Lieballe, Moulin, Sagnier.

Ce n'est pas avec ce type de course que les aficionados vont remplir les arènes du Palio qui s'inspire du stade vélodrome. Les raseteurs à l'image des olympiens n'y sont pas. Temps morts, déplacements d'un côté, de l'autre, pas de raset à blanc et pas d'entente devant la difficulté. Seul Geoffrey Robert échappe aux critiques. Trois taureaux sont délaissés ce qui donne une demi course. Toutes les ficelles rentrent......

Le Bad boy noir, CANAILLE (Richebois) joue l'intimidation dès son entrée en piste sous la pluie. Il coupe les jambes des braves raseteurs et seul Deslys s'y essaie pour la coupe de la cocarde à la douzième. Il perd un gland sur la sonnerie sans avoir été raseté. Pourquoi pas Carmen de domination au retour. Plus mobile, RAPLAÙ (Chauvet) est aussi plus accessible même si quatre minutes sont nécessaires pour les rubans. Il est régulier, se livre dans les séries avec un petit plus pour les gauchers. Il conserve ses ficelles sans avoir été bousculé. 2 Carmen et retour en silence? Avec AMARILLO (Ribaud) les hommes ne rient pas jaune même si parfois il vient menacer cornes aux bois. Ils enclenchent les rasets mais à mi-course le bioù laisse passer et les hommes en gardent sous les baskets pour une course irrégulière. 1 Carmen et rentrée généreux.

Dangereux, PÉDRO (Lautier) ramène tout cornes clouées dans les planches jusqu'à parfois trébucher sous le choc (Robert). Bien placé, volontaire il ne rechigne jamais. Dominateur, il conserve ses ficelles. 3 Carmen et retour. Coureur, GRILLON (Pagès) à des fourmis dans les pattes. Il trépigne de longues minutes, saute, chasse les hommes en panne de rasets à blanc. Deux rasets de Ferriol, un saut et un coup de barrière après Robert ce sera tout. Ah si cocarde pour Aliaoui sur son unique raset. 4 Carmen dont rentrée. Un saut avant la trompette et CILAOS (Gillet) défend âprement ses rubans. Aux ficelles attentif et rapidement tourné, il décolle derrière Robert. Ce qui douche les dernières velléités blanches. Placé, il attend, les primes montent et le public gronde enfin. Elles retournent au toril en musique joué une fois. Désespérant...

IMG_9678.jpg

Canaille (Richebois) avec Joey Deslys

IMG_9684.jpg

Jérémy Soler à la tête de Raplaù (Chauvet)

IMG_9688.jpg

Amarillo (Ribaud) poursuit Anthony Gautier

IMG_9696.jpg

Grosse arrivée de Pédroi (Lautier) sur Geoffrey Robert

IMG_9703.jpg

Poursuite spectaculaire de Grillon (Pagès) sur Geoffrey Robert

IMG_9716.jpg

Encore Geoffrey Robert exempt de reproches avec Cilaos (Gillet)

Texte et photos
ERIC AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Robert (10) Zbiri (4) Deslys (3).

Trophée des Raseteurs: Martinez (5) Gautier (4) Ferriol (3) Aliaoui, Marquier (2)

08/10/2013

ISTRES *AVENIR*

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

Dimanche 6 octobre 2013 - Finale du Trophée de l'Avenir

ZIKO KATIF ET BANARU DU RHONE

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaisesAprès une saison enthousiasmante, l'avenir de la course camarguaise promettait le meilleur aux arènes Le Palio d'Istres. Et le Toro club istréen, présidé  par Jacques Gazon, s'est démultiplié pour offrir un accueil sans faille aux afeciouna. Des installations idéales, une capelado rythmée à l'honneur des 50 ans de l'Association des éleveurs de chevaux camargue, et les meilleurs en piste. Le public a répondu présent en remplissant aux 3/4 les gradins.
Et les jeunes raseteurs ont donné tout ce qu'ils pouvaient.  La grandeur de la piste ronde a accru la difficulté pour des garçons qui ont montré de l'envie et du talent mais aussi de la fatigue accumulée. Ziko Katif est à la hauteur de sa notoriété mais pour lui aussi l'accumulation des courses et des coups reçus se fait sentir, même si jusqu'au dernier taureau, le Montpelliérain se fait un point d'honneur d'aller à la limite de ses forces. Mehdi Belgourari trop réservé. Gaillardet et Ciacchini bien dans la course.  R. Marquis hauteur de faits d'éclat dans son style kamikaze, mais physiquement diminué. Allam, Oudjit, Roig par moments. A noter, le travail soutenu aux ficelles et la bonne répartition droite-gauche. Bref, les moments d'émotion n'ont pas manqué mais pas le petit plus qui rend les courses inoubliables.

Côté taureaux même constat : les jeunes cocardiers (tous 8 ans, Monro 7 ans) ont eu du mal à se trouver dans la rondeur de la piste et leurs qualités cocardières ont accru la difficulté notamment dans une première partie de très bon niveau.

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

PHOTO AVEC JEAN-HENRY OUDJIT - VANTAREU (Guillierme) attaqué plein pot, chasse et a du mal à se stabiliser. Aux ficelles bien travaillées, il se défend en envoyant souvent sur les avant-bras. Une fois arrêté, sur sa 2e ficelle, par quelques actions poussées, notamment sur Belgourari, se fait dominateur et la rentre. 3 Carmen et retour.

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

PHOTO AVEC RUDY MARQUIS - ROUSSILLON (Plo), à grandes foulées avec quelques accélérations, il défend 2'30 les premiers attributs. Aux ficelles, le travail est régulier et bien réparti. Rudy Marquis par ses rasets engagés, se trouve souvent à la limite, dans les cornes. Roussillon anticipe Roig, Ciacchini pressé... Actions serrées sur Katif, Roig, Ciacchini. Près des barrières, Roussillon pousse dangereusement ses ripostes. La classe de Belgourari, le courage de Marquis sont mis à rude épreuve, et Roussillon rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

▲ PHOTO AVEC R. MARQUIS - BANARU (Le Rhône). - Rudy le kamikaze poursuit sur le même rythme sur les belles anticipations de Banaru, ça passe juste pour Gaillardet. Banaru cherche le bon placement mais n'en oublie pas les raseteurs. Longue traversée de Roig, Katif pose la main, la trajectoire s'allonge. Plus stable dans sa seconde partie de course, Banaru sait aussi de sortir de l'emprise des hommes. Katif est sur le bon tempo, Fouad rattrapé à la planche, Ciacchini dangereusement enfermé. Les ficelles rentrent.6 Carmen et retour.

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

▲ PHOTO AVEC MEHDI BELGOURARI - ROBINSON (La Galère) vadrouille lui aussi. Raseté sur ses déplacements, la course devient brouillon. Oudjit est obligé de se coucher. Les anticipations et les enfermées se succèdent, le cocardier permet les longues trajectoires. Mais les hommes marquent le pas (fatigue ?) et Robinson rentre facilement sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises► PHOTO AVEC GAILLARDET - MONRO (Bon) pas trop attaqué, se place et attend les blancs. Sollicité, il raccompagne à bonne vitesse et se cabre en finition. Il manque de percussion et la course se banalise. Philippe Gibert, président de course, motive et les primes augmentent. Les hommes se font violence et le rythme croît. Les coups aux planches s'enchaînent, le cocardier fait preuve de vaillance sur Roig, en bascule après Belgourari,  Katif, encore Belgourari. La première ficelle est bien ouverte mais rentre à 600€. 7 Carmen et retour.

ORION (Saint-Antoine) tamponne à tout va. Entrepris, il ne laisse rien sans réponse et se livre. Droite gauche, les hommes enchaîne, le taureau fatigue mais répond toujours coup pour coup. Belgourari , Katif dans les cornes. Coups de barrière Allam, Ciacchini. Une ficelle rentre. 6 Carmen et retour.

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises◄ PHOTO SUR ZIKO KATIF

GARLABAN (Ricard) est déjà en contre-piste avant la sonnerie. Les blancs se grattent la tête. Katif, en leader et comme il l'a fait toute la saison, prend ses responsabilités. Le public tremble pour lui. Le raseteur boîte mais va défier ce barricadier incontrôlable. Katif l'embarque, Garlaban fracasse les planches, Gaillardet s'y met. Ziko insiste pour la cocarde, Garlaban emboîte le pas, et monte haut à la recherche du raseteur. Le dernier pétard est encore pour Ziko dangereusement taclé au niveau des reins haut sur les tubes. Les glands rentrent.
2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER


 

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

▲ ORION SUR CIACCHINI

▼ ORION SUR MARQUIS

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

LES PRIX

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

▼ Supporters de ZIKO

 istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

istres,finale du trophée de l'avenir,ziko katif,banaru du rhône,courses camarguaises

************************


12/08/2011

ISTRES *AS*

 Mercredi 10 Août 2011

OCTANTO MET DU PUNCH …

 Istres 10 08 020.jpg
▲ Octanto meilleur taureau de la course ici avec Martin Cocher

Entrée: 400 Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P Gibert. Droitiers: Imbert (sort à la pause), Marquier, D Martinez, Moutet, Oufdil. Gauchers: Bénafitou, Ferriol, Martin Cocher. Tourneurs: Duran, Lebrun, Lieballe, Mata.

Les prix du trophée de la ville d’Istres reviennent à Octanto meilleur cocardier sans contestation après une course prometteuse pour son avenir. Marquier remporte le prix aux points tandis que son compère Moutet empoche celui du meilleur animateur. Mention spéciale à Ferriol pour son implication aux ficelles (il en «démarmaille» beaucoup et n’en récolte qu’une). Bonne prestation de Martin Cocher. Présidence sans faute de Philippe Gibert. La péna Los Marineros d’Aigues Mortes, les calandres di Crau de Miramas et les gardians de la manade Agu assurent le folklore.

Délesté de ses rubans en une minute, SUFFREN (A Chapelle) donne le change durant douze minutes trente sans son tonus habituel. Il commence plutôt bien avec quelques arrivées cornes pointées mais se durcit sur la fin. 1 Carmen. Agressif, OCTANTO (Plo) est volontaire, accepte les séries et tape violemment aux planches où il coince la jambe d’Oufdil. Prompt et vite retourné pour la reprise il est combatif et tonique avec des percussions virulentes. Une ficelle pour Moutet à une minute du terme et l’autre au toril avec les honneurs joués huit fois. Toujours disponible, BANARU (Fabre-Mailhan) use d’une légère anticipation et termine aux bois après Ferriol et Martin Cocher. Aux ficelles, il se bonifie avec un bon placement et des poursuites rapides au ras des bois. Il conserve brillamment une ficelle. 5 Carmen et rentrée. FLAMENCO (Joncas) coupe rapidement ses poursuites après les blancs et se jette au dessus des planches sur les tourneurs. Placé souvent au centre, il accepte les séries mais ne résiste qu’onze minutes. 3 Carmen et retour. Vif, MONTFRINEN (Lautier) défend pourtant ses ficelles après cinquante secondes. Il s’exprime mieux après les gauchers et enferme dangereusement Martin Cocher. Il finit mieux et aurait mérité plus de pression. Conserve une ficelle. 5 Carmen et rentrée. Coureur, OURAZY (La Galère) ne refuse rien et brille dans les séries. Cœur vaillant, il percute après Oufdil et tape après Marquier. Raseté sur les déplacements, sa générosité et son moral sont sans faille. Il réussit à conserver une ficelle. 3 Carmen et retour.

Istres 10 08 034.jpg

▲ Banaru (Fabre-Mailhan) et Martin Cocher.

▼ Montfrinen (Lautier) encore avec Martin Cocher.

 Istres 10 08 047.jpg

*************************************************************** 

L'action du jour Octanto très dangereux après Oufdil

Istres 10 08 013.jpg

Istres 10 08 014.jpg

Istres 10 08 015.jpg

Istres 10 08 016.jpg

Istres 10 08 017.jpg

****************************************************************

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As: Marquier (8) Moutet (7,5) Ferriol (5) A Bénafitou (4,5) Martin Cocher (4) Oufdil (1,5).

04/08/2010

ISTRES *AS*

Mercredi 4 août 2010

ORGANDI COCARDIER PUR JUS

Istres 04 08 055.jpg
ORGANDI - Clarion

Entrée : 320 personnes. Organisateur : Toro-Club Istréen. Présidence : P. Gibert. Raseteurs droitiers : Marquier, Matray, Moutet, Villard, Violet.  Gauchers : Clarion, Four, Khaled, Martin Cocher. Tourneurs : Garrido, Lebrun, Mata, Molins, Zerti.
Istres 04 08 059.jpgOrgandi et Mathieu Marquier remportent le souvenir Henri Bonnet Paul Mistral.
Une première partie expédiée en vingt minutes et une seconde plus attractive avec Cigalié qui pouvait aussi prétendre au prix. Chez les blancs, guère de temps morts aux ficelles (deux au toril dont un petit bout) avec Marquier plein d’assurance mais aussi Villard, Four et Moutet pour les plus constants. La peña Los Marineros d’Aigues-Mortes, les calandres di Crau de Miramas et les gardians de la manade Agu assurent le folklore.
Six minutes seulement pour Kaki (Félix) mûr à point pour les hommes qui le cueillent facilement.
Une minute supplémentaire pour Varenne (Lautier) qui, sans démériter, se jette fort et pointe dangereusement les cornes sans pour autant pouvoir endiguer la vague blanche. 2 Carmen et retour.
Pas le temps de battre les cartes pour Marius (Chauvet) qui s’encagne pour la seconde ficelle et termine cornes aux planches mais les hommes le renvoient au toril en sept minutes chrono. 2 Carmen et rentrée.
Istres 04 08 076.jpgCocardier classique, Organdi (Plo)► toujours bien placé fuse jusqu’au ras des planches où il pointe les cornes ou se soulève dangereusement. Pourtant Villard lève la première ficelle à la septième mais le biòu conserve un petit brin avec brio et gagne le prix du jour. 6 Carmen et retour.
Vaillant, Cigalié (Fabre-Mailhan) prend tout sans pouvoir finir aux attributs. La première ficelle tombe elle aussi rapidement mais Cigalié se bonifie et manque d’accrocher Moutet aux planches. Sans faiblir il conserve une ficelle. 5 Carmen et rentrée.
Généreux dans l’effort, Hérode (Joncas) brille dans de multiples séries. Cœur vaillant, il exploite les sollicitations cornes à l’affût et excelle sur les reprises. Moutet s’offre la seconde ficelle sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Texte et Photos Eric AUPHAN


Trophée des As : Marquier, 19 points ; Villard, 17 ; Four, 15 ; Moutet, 9 ; Martin-Cocher, 8 ; Khaled, 2.

*************************

L' ACTION DU JOUR CIGALIE ET MOUTET

Istres 04 08 095.jpg
Istres 04 08 096.jpg
Istres 04 08 097.jpg
Istres 04 08 098.jpg
Istres 04 08 099.jpg

13/05/2010

ISTRES *AVENIR*

Jeudi 13 mai 2010

ORACIO EXPERT EN INTIMIDATION


oracio favier2.jpgEntrée: 230. Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P. Gibert. Droitiers: Beaujard, Canalès, Fougère, Imbert, Martinez D. Gauchers: Favier, Ghorzi, Martin, G Pérez (sort au 5ème sur claquage), Ricci. Tourneurs: Causse, Cuallado, Curtil, Patou.

Le Palio Istréen est magnifique mais sonne creux. Pourtant sans être transcendante la course a eu quelques bons passages. Hauteur des planches et grandeur de piste ne facilitent pas le travail (surtout aux ficelles) mais quand même. Damien Martinez dans son jardin remporte le trophée Lucien Bicheron avec Oracio qui a montré son envie aux planches jusqu’à intimider les raseteurs. Ghorzi et Favier rasètent dans l’esprit, Fougère assure le minimum et les autres….

VANNEAU (Chauvet) migre le plus souvent près des planches et force plus avec les gauchers. Solide, il manque de pression aux ficelles. Pourtant quand on le secoue ses réactions sont positives. 4 Carmen et rentrée.
Malgré son titre de noblesse, la tenue de piste de BARON (Lautier) n’est pas exemplaire mais l’enfermée est sa principale qualité. Lui aussi demande à être charbonné aux ficelles et quand c’est le cas il appuie. Il les rentre en musique jouée sept fois.
Déterminé et agressif aux planches ORACIO (Fabre-Mailhan ◄ photo avec Favier) intimide les blancs quatre bonnes minutes. Favier sonne la charge avec succès puis même si les hommes en prennent la mesure il percute haut sur Ghorzi et tient les hommes en respect aux ficelles. 5 Carmen et retour.
Aux attributs, les blancs signent un pacte avec le DIABLE (Lautier) pendant neuf minutes. Aux ficelles le bioù prend le centre et les blancs ne seront plus tentés. Il finit en demi-teinte. 2 Carmen et retour généreux.
PRINCE (Chauvet) n’est pas charmant avec les blancs et se déplace à bon escient. Il prend pas mal de rasets sur ses déplacements mais ses cornes sont souvent à l’affût aux barrières. Son coup de tête complique le coup de crochet et Favier ôte le second gland à l’ultime minute. 7 Carmen et retour.
Tempête de rasets pour NEPTUNE (Fabre-Mailhan) brave à souhait. Neuf minutes sans faire de vagues mais pleines de vaillance. 6 Carmen et retour.

Texte et photo
Eric AUPHAN


Trophée de l’Avenir : D Martinez (16) Fougère (9) Ghorzi (8) Favier (3), Martin (2).
Trophée des Raseteurs : Ricci (5) G Pérez (4).

21:15 Publié dans TROPHEE DE L'AVENIR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istres

04/08/2009

ISTRES *AVENIR

Samedi 1er août 2009

SANS L'ENVIE PAS DE FRISSONS...

Petite entrée pour le Toro-Club Istréen dans le palio magnifique enceinte digne des grands stades de football. Sous la présidence de Philippe Gibert défilent à la capelado les droitiers Dumont, Fougère, Gros, Rey et les gauchers Cartalade, Ferriol, G Perez accompagnés des tourneurs Abbal, Cuallado et Curtil.   Difficile de vibrer dans cette grande enceinte qui malheureusement sonne creux. La faute aussi aux hommes qui ne mettent ni la qualité, ni la quantité. Certes, la piste est grande, on court tous les jours mais si peu de travail aux ficelles…. Montfrinen meilleur taureau et Cartalade meilleur raseteur sont désignés vainqueurs. Catalan hyper solide et Gros auteur des meilleures actions avaient ma préférence.
Sans poésie, VIRGILE (Félix) est vite dépouillé des pompons. Aux ficelles les séries s’enchaînent sans pour autant que le bioù ne termine ses poursuites mais il conserve une en musique jouée trois fois. Vaillant et volontaire à souhait,   PLATON (Gillet) se donne sans refus mais avec philosophie pendant six minutes. Un Carmen et retour. Vif et décidé, CATALAN (Daumas) se place, chasse et attend qu’on lui parle le même langage. Premier gland Cartalade après   cinq minutes et sur le raset suivant Gros coupe la cocarde et se fait bousculer au saut. Après seul Cartalade fait l’effort pour le reste des attributs puis domination totale d’un virulent client. 2 Carmen dont rentrée. On tire des plans sur la comète avec ARISTOTE (Chauvet) pourtant brouillon au départ. Seul Gros percuté aux planches une fois fait les efforts avec coupe, cocarde et gland. Les ficelles au toril par manque de travail. 2 Carmen et retour. MONTFRINEN (Lautier) défend rapidement ses ficelles. Ses réponses sont parfois vives et sèches mais difficile de juger car il ne reçoit le travail adéquat qu’à la dernière minute. 4 Carmen et retour. Pourtant décidé, GAILLARDET (Saumade) manque de reins et se fait couillonner les attributs à partir de la cinquième. Passage à blanc de Dumont et carreaux de Cartalade. Aux ficelles, les actions ne viendront pas. Le bioù se place, attend et nous aussi.

                                                                          Eric AUPHAN

Trophée de l'Avenir : Cartalade, 19 points ; G. Perez, 9 ; Fougère et Gros, 7 : Dumont, 4.

15:40 Publié dans TROPHEE DE L'AVENIR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istres