Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2016

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 9 juillet 2016 - Souvenir Jeannot-Vidal et Elise Vallier

Mafre, un espoir récompensé

Le cagnard anesthésie les spectateurs mais en piste, les raseteurs multiplient les rasets. L'équipe est travailleuse et quand les "jeunes" marquent un peu le pas, les aînés continuent jusqu'à raseter Mistigri, 7e, et, comme Katif, risquer la blessure. Chapeau les blancs ! Marignan, Soler, Y. Martin, Méric... pour de très belles passes ; Clarion, Vic... sérieux ; Aliaga, Katif omniprésents. Côtés taureaux, des specimens au physique irréprochable, notons-le. Vermont irrégulier, Cenote et ses accélérations, la générosité d'Insolent, les actions poussées de Maquisard,  la volonté de Mafre, Fakir pas assez titillé et l'étonnant Mistigri auteur de l'envolée du jour. Les prix récompensent Katif et Mafre.

Vermont (Le Ternen).- Branché sur courant alternatif, soit il se livre et s'emporte (Aliaga) soit il se décale et se fait réticent. Une poussée après Soler. 2 Carmen en course.

Cenote (L'Aurore).- Se laisse prendre au vire vire au début, mais une fois bien placé, se fait intéressant avec ce petit coup de rein dans le raset. Ziko l'emmène, Cenote accélère, tape et bascule. Sa franchise l'honore pour 9 minutes de qualité. 2 Carmen et retour.

Insolent (Michel).- A six ans, sa générosité lui fait tout prendre et il se livre dans de longues séries avec une vaillance notoire. Un grand coeur qui multiplie les enchaînements pour 10 minutes rythmées. 3 Carmen et retour.

Maquisard (Les Termes).- A son discrédit, il baroule beaucoup et parfois se centre. A son actif, quand il se place, ses actions sont poussées jusqu'au ras des planches. Avec Soler, Katif, il passe les cornes pour un presque quart d'heure en dent de scie. 3 Carmen et retour.

Mafre (Paulin).- Stéphane Marignan, en contre-piste : "Qu'il est beau, c'est une peinture !", parole de peintre et ancien raseteur. En plus, ce jeune élément se montre leste et rapide. Au début, il se fait cueillir sur des enchaînements soutenus. Cherche sa place, veut tout prendre, gâche un peu la conclusion. Mais avec un travail assidu, il monte en température et affiche sa grande volonté. Il ne lâche rien et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Fakir (Nicollin).- Ses incessants déplacements épuisent les hommes. Katif, Aliaga et Soler se relaient, ils insistent et Fakir se dresse aux planches. Mais il demande trop d'investissement et s'il reste un peu plus fringant sur les rasets droitiers, à gauche, il se retient. 2 Carmen et retour.

L'équipe blanche est réduite pour tester l'agressivité de Mistrigri (Cyr, hp, 10 minutes). Lui, fringant et querelleur, tape sur tout ce qui bouge. Katif l'invite, la réponse est fulgurante, méchante et frappante haut sur les tubes, écrasant les jambes du raseteur. La plus spectaculaire action du jour. Rentre son 2e gland. 1 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

 

04/07/2016

SAINT GEORGES -D'ORQUES *Trophée des As*

Dimanche 3 juillet 2016

Quintilien truste les prix

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

Aliaga - Quintilien

Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Vic, Caizergues. Gauchers : Aliaga, Ouffe, Rassir, Mebarek. Tourneurs : Estève, Bensalah, Kerfouche.
 
saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaiseLa capelado de Patrice Blanc associe le rythme d’un carrousel de gardians et le clin d’œil à la tradition vigneronne de la ville, même la statue de saint Georges est de sortie. L’arène est pleine pour les 65 ans du Trident et le président Serge Denis recueille la première “ola” en refaisant la piste. L’ambiance est belle, tout le club taurin est mobilisé. Dommage que raseteurs et tourneurs aient l’humeur querelleuse mais, malgré ce, et notamment à gauche, le travail est fourni et de qualité. Aliaga mène la course et remporte le Souvenir Michel-Laurens, Ouffe et Rassir sont motivés, Katif finit fort et remporte le Trophée 3 M. Quintilien fait un final époustouflant, il cumule les deux récompenses. Avant lui, Pérille et Aïoros avaient haussé le niveau.
Zeus (Le Brestalou).- Manque un peu de pétard mais se prête au jeu, sans un refus, enchaîne, accélère en jouant dans tout l’espace. 11 minutes. 3 Carmen et retour.
Roussillon (Plo).- S’approprie la piste, choisit ses hommes et ses trajectoires. Trouve sa position mais les hommes se braquent sur les tours de ficelles qui rentreront et laissent filer les minutes. Ça s’anime un peu sur la fin mais trop tard. 2 Carmen en course.
saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise► Photo
Pérille
et
I. Benafitou
Pérille (Grand Salan).- Attaqué bon train, il répond coup pour coup. Vaillant, disponible, enchaîne droite-gauche et conclut à de multiples reprises (8 dont une énorme sur Rassir). Défend ardemment sa 2e ficelle qu’il rentre. 8 Carmen et retour.
saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise◄ Photo
Aîoros
Ouffe
Aïoros (Les Baumelles).- Profite du petit plan pour se dégourdir les pattes mais quand il se pose, ça rigole pas. Il se jette aux trousses des blancs et ne lâche rien. Les gauchers régalent d’actions serrées, les cornes frôlent les corps. Grosse bourre sur la 1re ficelle que s’octroie Katif à la 13e. L’autre rentre. 5 Carmen et retour.
Gastoboï (Guillierme).- Assailli, les pompons volent vite. Rassir, Aliaga allongent, Katif l’entraîne pour de belles actions frappantes. Généreux, Gastaboï ne se ménage pas et enchaîne sans mégoter. 7 minutes avec panache. 6 Carmen et retour.
saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaisePhoto
Offley
- Rassir
Offley (Ricard).- Promène, passe d’un raset à l’autre sans trop de suite dans les idées. Passe le pitre après Rassir, se joue des planches, Ziko le capte, Offley s’explose et enchaîne en rafale (Rassir, Ouffe, Ziko). Irrégulier certes mais capable de surprendre à tout moment. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Quintilien (Le Ternen, hp).- Chaud bouillant, Quintilien affiche un physique de sportif et un caractère diabolique. Balade les hommes, frappe à tout va, des actions d’envergure énormes après I. Benafitou (2), avec bascule sur Aliaga, supersonique après Rassir, Katif. Le barricadier n’offre pas ses attributs, tient la dragée haute à ses adversaires et rentre une ficelle. Un sacré final. 8 Carmen et retour.
 
MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
 
Trophée des As : Aliaga, 28 points ; Katif, 21 ; Ouffe, 8 ; I. Benafitou, 7 ; Rassir, 4.
Trophée 3 M : Ziko Katif, Quintilien du Ternen
Trophée Michel-Laurens : Jérémy Aliaga, Quintilien du Ternen
 
*************

▼ Aliaga - Zeus

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Rassir - Roussillon

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Pérille - Katif

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Pérille - Rassir

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼Aïoros Aliaga

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Quintilien Benafitou

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

*********************

LA CAPELADO DE PATRICE BLANC

Le groupe Voltéo

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Les vignerons de Saint-Georges

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼  La Pitchoto Camargo

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Saint Georges de sortie

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

 

Les à-côtés sympathiques

La "ola" pour Serge Denis

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

▼ Les raseteurs au charbon

saint-georges-d'orques,quintilien du ternen,jérémy aliaga,course camarguaise

*****************

30/08/2015

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Samedi 29 août 2015

Katif, Aliaga, Tamarin, trio explosif

 saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

Tamarin et Ziko Katif
Un public qui accompagne de la voix les éclats et applaudit les beaux gestes, des taureaux pleins de vigueur, des raseteurs au bon esprit menés par le duo Katif-Aliaga - auquel on peut ajouter Clarion et Ouffe -, des primes conséquentes et des Carmen... La 8e journée du Trophée 3 M, Trophée Michel-Laurens et Revivre du CT Le Trident fut un très bon moment festif et qualitatif. Tamarin de Plo cumule les deux récompenses du jour, Katif, meilleur raseteur du 3M et Aliaga meilleur animateur du M.-Laurens. Mais l’ensemble, bétail et hommes mérite la mention.
Rastignac (Le Rhône).- Un placement rigoureux pour ce taureau qu’il faut séduire de près, ce que fait Katif à merveille (3 fois). Des réactions sèches et des enchaînements serrés dans la bourre de la 1re ficelle levée sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.
saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaisePhoto
Une enfermée
de Kenavo sur Aliaga
Kevano (Grand Salan).- Bonne entame sur les chapeaux de roues, ça chauffe dans les séries conclues ras des planches, cornes pointées. Attentif, rapide et vaillant, affiche une grosse présence et des poursuites abouties. Ne laisse sa 2e ficelle qu’à la limite. 6 Carmen et retour.
Tango (Saint-Pierre).- Tout feu tout flamme, il tient pied partout et se soulève sur Clarion. Attentif, Tango trouve le duo Katif - Aliaga pour des invites propres et nettes, plus Clarion pour les actions les plus engagées dont une méchamment abouties haut sur les tubes. Rentre ses ficelles, 2 Carmen et retour.
Tamarin (Plo).- Fougueux, il chasse, saute, et bien embarqué, se jette. Aux ficelles, il n’en fait qu’à sa tête,  complique le jeu par des déplacements incessants et une vista des allers et venues des blancs. A partir de la 10e, rentre vraiment dans sa course et ne laisse plus rien passer, Katif raccompagné avec saut et bascule, Aliaga propulsé la corne dans le dos, coup de barrière après Aliaga, Katif, Vic, Oufdil pour des minutes vibrantes et les ficelles à la maison. 10 Carmen et retour.
Miasset (Guillierme).- Sa bravoure n’a d’égale que sa vaillance. Les hommes ne le lâchent pas, lui, inlassablement répond présent. Ouffe met un terme à la 6e. 5 Carmen et retour.
Pelico (Ricard).- Il assure le spectacle, saute seul ou après l’homme, revient en piste, brille dans des séries soutenues et balance des coups violents aux planches. De la vaillance et du panache, les primes montent et la 2e ficelle part sur la trompette. 7 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier, hp).- Le tau de 4 ans n’est pas assailli mais sur le premier raset de Ouffe, il s’envoie comme un bolide. Pas trop raseté, il patiente puis tout d’un coup prend la “rogne” et démonte des mètres de planches. Raseté, il enchaîne par des explosions violentes (Ouffe, Katif). Le final en fanfare qu’il fallait. Des Carmen.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Katif, Oufdil, Vic. Gauchers : aliaga, Clarion, Guin, Méric (sort au 4e), Ouffe. Tourneurs : Grando, Estève,Labrousse.
Pas de points.
Les prix : Trophée Montpellier Méditerranée Métropole, meilleur raseteur Ziko Katif. Meilleur taureau : Tamarin de Plo.
Trophée Michel-Laurens : meilleur animateur, Jérémy Aliaga. Meilleur taureau : Tamarin de Plo
*************
Tango de Saint-Pierre décolle après Clarion

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

Explosif Tamarin de Plo après Aliaga...

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

... et après Ziko Katif

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

Le tau Picasso de Chaballier
s'explose après Julien Ouffe

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

et Ziko Katif

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,ziko katif,jérémy aliaga,course camarguaise

******************

11/05/2015

VENDARGUES *AS*

Dimanche 10 mai 2015

Oundo fait la course en tête

Vendargues trouve son originalité en misant sur la compétition avec une équipe de raseteurs toujours relevée. Cela oblige souvent les taureaux à se battre et à se révéler... ou pas ! Dimanche, dans le cartel choisi, c'est le plus âgé, Oundo de Plo, 13 ans, qui a sorti son épingle du jeu et de belle manière ! Les autres biou ont souvent donné du fil à retordre dans une course dont le rythme a toujours été intense. Aliaga finit le week-end essoré, mais a fait vibrer le public jusqu'aux derniers instants. Avec lui, Rassir affiche sa présence intense et qualitative, Katif, I. Benafitou et Zekraoui donnent le change.

Coute Negre (Guillierme). - Le premier qu'il faut pour déjouer les excès d'adrénaline de la troupe blanche. Agressif, il s'ouvre la piste à grandes foulées. Sélectionne et reste sourd aux injonctions des tourneurs. C'est lui qui décide et souvent ça passe juste (2 Carmen). Entre retenue et offensive, un premier de respect qui garde ses ficelles et méritait Carmen.

Loubard (Cuillé).- Il ne tient pas en place et se fait attaquer dans le désordre. Aïe les avant-bras qu'il maltraite méchamment !Se chauffe, pousse ses actions (Katif, Aliaga) jusqu'à se dresser (Aliaga). Le gaucher travaille régulièrement et de belle manière la 1re ficelle qui lui échappera quand même. Loubard en rentre une en musique.

Oenologue (Cuillé).- Dans la pagaille, Rassir allonge et Oenologue se dresse initiant un duo avec le raseteur qui durera toute la prestation. Remuant, virevoltant, le Cuillé adhère dans de lons enchaînements et Rassir, main au frontal, soulève les bravos. Aliaga l'embarque et le biou s'engage. Séries et conclusions pour la 2e ficelle qui tombe peu avant la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Estepous (Guillierme).- Lui aussi a la bougeotte et les pompons volent vite fait. Mais il ne rate pas l'enfermée sur Rassir et bombarde après I. Benafitou. Grosse série pour la 1re ficelle à la 5e. Sans se poser vraiment, il se livre avec quelques éclats quand le rythme monte jusqu'à propulser et faire chuter Ilias en contre-piste. 12'30. 4 Carmen et retour.

Oundo (Plo).- A 13 ans, il a son rythme et les hommes mettent du temps à le comprendre. Mais il fait le job, se place, enchaîne, conclut. Les beaux cites de Rassir et Aliaga, trouvent à chaque fois, une riposte cinglante. Avec expérience, le Plo gère son temps et ses déplacements. Les coups aux planches sont d'envergure et Oundo garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Topaze (Nicollin).- Le beau cocardier sort rageur et plein de jus. Sur un beau raset de Jérémy, il casse les planches. Grosse action sur Zekraoui, des séries, une paire d'enfermées (1 Carmen)... Manque de placement et l'empressement des blancs ne le sert pas vraiment pour 12 minutes en dents de scie. Mais Topaze en garde sous la pédale et ses prochaines sorties seront à surveiller.

Maquisard (Les Termes).- Vite fait les pompons sur ses nombreux déplacements. Bien entrepris, il fait parler sa fibre barricadière et tamponne au rythme des sollicitations. Un petit bout de la 1re ficelle qui résiste et c'est la ruée. Le biou ne sait où donner de la tête, se chauffe mais brille encore (Rassir, Zekraoui). Il la garde avec 7 Carmen.


MARTINE ALIAGA

 

10/05/2015

PALAVAS *AVENIR*

Samedi 9 mai 2015

Picpoul la petite bombe à retardement

palavas,picpoul de michel,jérémy aliaga,course camarguaise

L'explosion après Aliaga

 

Entrée : entre 3 et 400 personnes. Organisateur : CT Fiesta y Toros. Président : Jacques  Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, Charrade, Soler, Ibarra. Gauchers : Aliaga, Méric, Fouad, Allam. Tourneurs : Joseph, Estève, Grando, Rouveyrolles.

Picpoul rencontre Aliaga et vice-versa. Le jeune taureau de Robert Michel (6 ans), après un peu de flottement, s'adapte vite à la grande piste, et, petit à petit monte en puissance à l'invite du raseteur, pour des conclusions d'envergure. Avant lui, Cheyenne (2e) étale sa grande vaillance, Cigalon (3e) est le cocardier du jour, Bastidon (5e) sera à revoir tout comme Papalino (7e). Les raseteurs de l'Avenir n'ont pas donné de rythme ni de coeur à la course, les deux As Aliaga et Katif ont apporté leur expérience bénéfique. Palavas c'est grand et pas que pour les taureaux !

Péléon (Daumas).- Prend une volée aux attributs et semble sonné. Du coup, il se renferme et se fait très dur.

Cheyenne (Layalle).- Bien entrepris, il se livre dans de longs enchaînements. Courageux, même s'il navigue un peu le long des planches, il s'applique à prendre tous les rasets. Droite gauche, pas un refus, pour 11'30 de vaillance. 6 Carmen et retour.

palavas,picpoul de michel,jérémy aliaga,course camarguaisePHOTO Cigalon et Soler
Cigalon
(Fabre-Mailhan).- Le lègère anticipation mailhanesque au départ de l'action qui corse le débat, autant d'engagement à droite qu'à gauche, quelques accélérations jusqu'aux planches et un moral à se battre jusqu'au bout. Du bon cocardier classique qui rentre ses ficelles. 10 Carmen et retour.

Pacha (Laurent).- Beau gabarit, lourd et peu motivé. Participe sans grands éclats, bien embarqué par Aliaga, pousse dans l'action, une paire de série (Carmen) pour 8 minutes. Musique au retour.

palavas,picpoul de michel,jérémy aliaga,course camarguaisePHOTO Bastidon et Méric
Bastidon
(Les Baumelles).- Mobile, leste pour passer les barrières, et personne en vue pour le tester arrêté. Les deux As, Katif et Aliaga, font l'effort. Belle longueur avec Aliaga, action sur Katif. Mais quand il envoie méchamment la corne à l'arrivée après Allam, on se dit qu'il a quelque chose et qu'il faudra le revoir. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

palavas,picpoul de michel,jérémy aliaga,course camarguaise◄ PHOTO Picpoul après Aliaga
Picpoul
(Michel). - Il n'impressionne pas a priori. Cherche sa place mais montre d'entrée sa vaillance en passant le mourre à plusieurs reprises. Aliaga lui propose alors de longues trajectoires et ça lui plait à Picpoul ! Il se chauffe, force et explose aux barrières. Après, la moutarde lui monte au nez, Charrade l'a dans son dos pour des arrivées pétantes où le taureau bascule. Idem sur Pradier et le dernier coup de barrière, après Aliaga est énormissime. 13 minutes a mas et en fanfare.

Papalino (Chaballier, hors points).- Lui pourra ressortir rapidement. Les blancs ont déserté la piste, personne en vue, alors il batifole, saute, promène, chasse. Katif fait l'effort et Papalino s'envoie comme un bolide. Ce sera tout ! Dommage !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Charrade, 12 points ; Méric, 4 ; Soler, 1 ; Fouad, 1

05/04/2015

LE GRAU DU ROI *TROPHEE DES AS*

 le grau-du-roi,trophée des as,sparagus,biterrois,jérémy aliaga,courses camarguaises

Dimanche 5 avril 2015

Bonnes Pâques de Biterrois et Aliaga

Sparagus cocardièrement au point se fait respecter.

Malgré un vent ébouriffant, le nombre de spectateurs est conséquent pour apprécier en ouverture l’évolution du groupe Lou Pantaï de Camargue et des cavaliers de Renaud Vinuesa. Si Sparagus (2e) se fait respecter, le pétaradant Biterrois (6e) enchante. Côté raseteur, le gaucher Jérémy Aliaga rasète assidûment à son habitude avec, aujourd’hui, enfin une bonne main (18 points). Taureaux et raseteurs ont manqué de niaque dans l’ensemble.

Canio (Blatière-Bessac).- Fougueux et offensif, il bacèle à tout va pour 4 minutes les premiers attributs. Après, il se fait moins coopératif mais reste concluant à plusieurs reprises. Bon premier. 6 Carmen et retour.

Sparagus (Janin).- Après avoir reconnu la piste à grandes foulées, il tient les hommes à distance et fait avorter pas mal de départs. Plus en phase avec les gauchers, il s’allonge sur les belles longueurs que lui propose Aliaga, une grosse réaction sur Martin. Utilise tout le pourtour, fait courir les blancs et rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Laos (Cyr).- Froid, bien positionné. La mise en route des blancs est longue à venir. Laos impressionne, fuse méchamment sur le premier raset d’Allouani (5e). Vigilant, anticipe le départ d’I. Benafitou. La faute n’est pas permise. En manque de combattant, il se désintéresse. Dommage. Rentre sa cocarde seulement coupée.

Mari Peu (Gillet).- Le scud qu’il envoie d’entrée à I. Benafitou en traversant les planches, met les gradins en appétit. Mais Mari Peu se laisser déborder dans la grosse série qui suit. Quelques enchaînements et traits de révolte, le taureau a du mal à trouver son placement et manque de mordant. 13 minutes. 4 Carmen et retour.

Toscan (Chauvet).- Il se livre de tout cœur et tient le rythme dans de nombreuses séries. Avec un placement flottant mais pas un refus. La générosité même. 13 minutes, 6 Carmen et retour.

Biterrois (Rouquette).- Agressif aux planches, il conclut systématiquement dans de magnifiques envolées. Percutant, puissant, il navigue un peu mais avec une douzaine de pétards bien frappés, il a revigoré le public. Rentre une ficelle. 11 Carmen et retour.

Pourpier (Saumade, hp).- Il n’a pas eu trop l’occasion de montrer ses qualités car très peu attaqué. Mais dès qu’il est titillé, il s’envoie, termine fort, ou passe à travers. 1 gland à la maison et des Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI et GEORGES MARTIN

Trophée des As : Aliaga, 18 points ; Allouani, 12 ; Ouffe, 12 ; I. Benafitou, 10 ; Belgourari, 8 ; J. Martin, 2 ; Rassir, 2.

ALIAGA - SPARAGUS

 

le grau-du-roi,trophée des as,sparagus,biterrois,jérémy aliaga,courses camarguaises

 

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Belgourari, I. Benafitou, Paparone (sort au 1er). Gauchers : Aliaga, Martin, Ouffe, Rassir. Tourneurs : Abbal, Daniel, Khaled, Galibert.

le grau-du-roi,trophée des as,sparagus,biterrois,jérémy aliaga,courses camarguaises

le grau-du-roi,trophée des as,sparagus,biterrois,jérémy aliaga,courses camarguaises

▲L'enfermée de SPARAGUS sur ALIAGA

▼ BITERROIS SUR ALLOUANI

 le grau-du-roi,trophée des as,sparagus,biterrois,jérémy aliaga,courses camarguaises

 

19/07/2013

LUNEL *AS* MUSCAT (1re journée)

Jeudi 18 juillet 2013

ALIAGA ET SPARAGUS POUR LE DAMOUR

lunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaises

Les vainqueurs

Comme souvent pour cette course du jeudi de La Pescalune, Trophée du Muscat (1re journée), la cuvée est légère. La Palme est dans la tête des blancs, les "expérimentés" tergiversent et ne cueillent que les fruits bien mûrs. Le seul qui ne calcule pas c'est Jérémy Aliaga. Le gaucher rasète tous les taureaux, souvent malchanceux aux attributs, mais le jury ne s'y trompe pas et lui décerne le 37e Souvenir Roger-Damour. En revanche, le 2e prix attribué à Hadrien Poujol, étonne tout le monde, le raseteur lui-même. Sabri Allouani l'aurait largement mérité. Pour les taureaux, il n'y a pas photo, Sparagus de Janin mérite la récompense.

Django (saumade).- Vient par à coups pour cinq minutes les pompons. Placé aux ficelles, il se livre dans quelques séries sérieuses (1 Carmen). Les droitiers sont particulièrement attentistes mais ficelle ouverte c'est la ruée. Django se défend et balance la corne particulièrement à droite, et Poujol rafle les deux ficelles. Les honneurs pour un presque quart d'heure.

Bolero (Lafon).- Toujours en mouvement, une minute et quelque et les pompons volent. Aux ficelles, ça tarde à attaquer, Aliaga et Errik aux avant-postes. Un long raset de Martin et  Bolero riposte. Quelques enchaînements sous l'impulsion des gauchers. Pas assez pour lever les ficelles. 1 Carmen et retour.

Ivanhoé (Blatière-Bessac).- N'en fait qu'à sa tête, navigue pour 3 minutes les pompons; Beau coup sur le raset engagé d'Allouani, le taureau s'emporte et bascule. Des rasets à blanc où Ivanhoé lâche parfois. Mais le travail décousu le dessert. Et ses supposées réactions barricadières freinent les blancs... Bizarre. Ficelles à la maison.

Sparagus (Janin).- Après ses premiers tours de piste à fond, comme d'hab, il s'approprie tous les bons endroits de la piste d'où, attentif à tous mouvements, il raccompagne fermement. Superbe raset d'Aliaga et Sparagus s'engouffre. Des séries à fond avec une bonne pointe de vitesse, Allouani et Villard écartés. Se sort du paquet et répond avec fougue jusqu'à frapper droit après Chekade. La pression des tourneurs sur la première ficelle ouverte lui est préjudiciable, mais il se bat. Du coup, il rentre les deux. 4 Carmen et retour.

Méphisto (Saumade).- Trente secondes, plus de pompons. Méphisto se prête au jeu sans trop forcer, Aliaga main au frontal et la 1re ficelle pour Allouani (5e). Franc, Méphisto se livre, pagaille à la 2e ficelle, Martin s'essaie à droite et en 8'30, Méphisto est tout nu. 2 Carmen et retour.

Platon (Nicollin).- Le taureau est généreux et volontaire. Toutes les invites sont honorées. Temps mort aux ficelles. Placé, Platon attend les sollicitations. Bruschet, Aliaga, Allouani les plus présents, Platon se chauffe et tape après Allouani. Mais c'est Poujol, décidément opportuniste qui lève la 1re. Platon ramène l'autre. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

lunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaiseslunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaisesEntrée : 1/3. Org. Lunel Toro. Président: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Allouani, Auzolle, Bruschet, Jourdan, Villard, Chekade. Gauchers : Aliaga, Poujol, Errik, Martin. Tourneurs : Bensalah, Duran, Ull, G. Rado, Baccou

Trophée des As : Allouani, 18 points ; Poujol, 12, villard, 10 ; Aliaga, 6 ; Errik et Chekade, 4; Auzolle, 2.

Trophée Roger-Damour : 1er Jérémy Aliaga. 2e Hadrien Poujol. Meilleur taureau: Sparagus de Janin

*******************

17/07/2011

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 16 juillet 2011 - 4e journée du 6e Trophée de la Vigne et des Etangs

 

LE TROPHEE DE LA VILLE A ALIAGA ET IBIS

 

villeneuve-les-maguelone,jérémy aliaga,oudjit,ibis de félix,courses camarguaises

Jérémy et Ibis de Félix

 

Entrée : 1/2 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers: C. Garcia, Valette, Schuller (sort à l’entracte), Oudjit. Gauchers : Aliaga,
G. Perez, Sanchez. Tourneurs : Grando, Curtil, Estève, Euzéby.


Course agréable que cette 4e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, bonne entente en piste, ambiance dans les gradins avec les membres du Recantou. La Section taurine retrouve la belle humeur qui sied à Villeneuve.


En ouverture, les élèves des écoles taurines de Baillargues et Mauguio rasètent deux taureaux de Plo.
Aliaga et Oudjit mènent les débats, Sanchez, Valette complètent au mieux, les autres dans l’esprit même si un peu plus de travail aurait bonifié certains cocardiers. Les trophées du jour, prix de la ville, vont à Aliaga et Ibis de Félix.
Boumian (Les Baumelles).- Ignore trop souvent pour faire un premier acceptable. Dommage car quand il veut bien, ses démarrages et sa vitesse sont déstabilisants pour les blancs.
Tiralou (Lautier).- Bien calé, se montre toujours prêt pour les enchaînements mais souffre de manque de travail. De belles séries où Tiralou ponctue droit dans les planches. Ficelles au toril, 4 Carmen et retour.
Ibis (Félix).- Se livre plaisamment, attentif, avec grand cœur. De multiples séries, quelques anticipations (Aliaga), passe le mourre parfois. Très bon quart d’heure. Une ficelle rentre. 5 Carmen et retour.
Olibrius (Plo).- Beau gabarit, bien positionné qui raccompagne les blancs au ras des planches (Valette, Aliaga 2 fois). Sanchez traverse la piste. Sérieux, Olibrius garde ses glands jusqu’à la 10e. Pas assez raseté, c’est en dominateur qu’il rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Django (Saumade). - Un gros physique qui pousse fort dans le raset jusqu’au fil des barrières (Valette, Carmen). Un classique qui aurait supporté bien plus de sollcitations. Mais même si les jambes sont lourdes, les rasets sont limpides, Oudjit et Aliaga régalent mais Django garde ses ficelles en musique.
Paniou (Nicollin).- De bons principes, de la bravoure, de l’envie. Baisse un peu de la tête au contact. Et avec une belle vaillance répond présent jusqu’au gong. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Vinum (Fabre-Mailhan, hp).- Il a de belles qualités et la légère anticipation “mailhanaise”. De beaux cites que le public déguste dans un joli final et quelques conclusions barricadières. Des Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 18 points ; Oudjit, 10.

 

villeneuve-les-maguelone,jérémy aliaga,oudjit,ibis de félix,courses camarguaises

▲ Jean-Henri Oudjit et Boumian des Baumelles

▼ Le gardian de la manade Plo, Jérôme Bastida,
châtie le simbeu récalcitrant

villeneuve-les-maguelone,jérémy aliaga,oudjit,ibis de félix,courses camarguaises

villeneuve-les-maguelone,jérémy aliaga,oudjit,ibis de félix,courses camarguaises

***************************

05/09/2010

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 5 septembre 2010 : 15e finale du Printemps des Royales

ALIAGA - CUILLE, LES FLEURS DU PRINTEMPS

NAPO.jpg
NAPOLEON et Outarka les bouquets de la Finale

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Bandot. Présidence : Thierry Cure. Raseteurs droitiers : Bournel, Outarka, Schuller. Gauchers : Aliaga, Sabde. Tourneurs : Beker, Grando, Sanchez.

10x10.jpgLe nombreux public (fidèle) est sorti satisfait de cette 15e finale du Printemps du Royale. Certes la présence de 2 ou 3 raseteurs supplémentaires aurait été bénéfique. Malgré ce, les blancs présents se sont "décarcassés" pour sortir le maximum. ◄Aliaga mérite une mention spéciale pour son engagement total avec tous les cocardiers. Côté taureaux, Tancrède excellent rate de peu la victoire au profit du dangereux Napoléon.
Youri (Cuillé).- Meilleur à gauche sur les bons cites d’Aliaga, il ne rechigne pas pour autant sur les enchaînements. Deux grosses poursuites sur Outarka, Aliaga. Une ficelle au toril et 5 fois la musique pour ce bon premier.
Carabin (Fabre-Mailhan).- Disponible il se jette bien dans le raset et vient frapper cornes en avant au terme de l’action. Un bon placement, des belles enfermées sur les deux côtés et une ficelle rentre. 4 Carmen.
Pescaïre (Lagarde).- Pas facile le banu, rapide et bien positionné, il garde 8 minutes ses pompons. Peu inquiété aux ficelles, il domine ses adversaires par un comportement très cocardier. Ficelles à la maison et 2 Carmen.
Napoléon (Blatière-Bessac).- D’un placement approximatif, il gêne pourtant les hommes qui hésitent à l’affronter (réputation oblige). Aliaga s’y colle bien à gauche, et les droitiers suivent. Il saute sur Aliaga (2 fois), Bournel (2), Outarka et effectue quelques coups de barrière pour 5 Carmen. Ficelles aux Iscles.
Tancrède (Nicollin).- Débute par une envolée sur Schuller et récidive sur Outarka. Puis, il bascule derrière Bournel, tape sur Outarka et saute sur Sabde et Schuller pour 15 minutes très brillantes. Six fois la musique en récompense et une ficelle au Cailar.
Verdier (Saumade).- Craint, très craint, sa prestation nous laisse toutefois dubitatifs. Moins saignant qu’à son habitude, il a semblé manquer d’agressivité devant des hommes toutefois assez timorés. Quelques actions, 2 Carmen et ficelles au retour.
Picaros (Cuillé, hp).- Le très véloce tau s’est bien prêté au jeu des séries et a parfois conclu spectaculairement. Un final enjoué pour plusieurs Carmen.

Texte et photos
Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Bournel, 6 ; Schuller, 6 ; Sabde, 3.

LE PALMARES

Meilleure Royale : manade Cuillé
Meilleur raseteur du Printemps : Jérémy Aliaga
Meilleur cocardier de la finale : Napoléon de Blatière-Bessac
Meilleur animateur de la finale : Lahcène Outarka

1.jpg
Les fleurs du Printemps pour la manade Cuillé et J. Aliaga
NAPO2.jpg
La revanche gagnée d'Aliaga sur NAPOLEON
TAN.jpg
L'excellent TANCREDE sur Schuller
VERDIER.jpg
VERDIER sur Aliaga
PICA.jpg
PICAROS pour bien finir.

04/09/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 4 septembre 2010

LE CYCLONE OUNDO A TOUT BALAYÉ

1.jpg
OUNDO et Jérémy Aliaga


Entrée : 2/3 d’arène. Org. Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Jourdan, Fougère, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Grando, Zerti, Curtil.

La peña Ventadour de Vauvert, les Arlésiennes, les cavaliers, des cadeaux, des prix, des coupes, la  générosité et l’enthousiasme des 2.jpgmembres de  la Section taurine pour que cette 5e finale du Trophée de la Vigne et des Etangs soit une réussite.  Côté ambiance, rien n’a manqué et le public a suivi. Côté course, c’est Oundo de la manade Plo qui relève une après-midi en manque d’émotion et d'intensité. Mais le cyclone Oundo► a tout balayé, on ne s’est plus rappelé des premiers, uniquement de ce flamboyant barricadier et de son duo avec Jérémy Aliaga. L’ensemble des blancs a travaillé, certes, mais sans  assez d'investissement pour une finale, un plus à Clarion,  Fougère et Aliaga pour la qualité de ses rasets. Chez les noirs, Marquis (4e), Oundo (6e) et les promesses d’Hadès (7e, hp)
Pascal (Félix).- Le long des planches, il se prête correctement au jeu avec une retenue suffisante pour un premier. Une bonne offensive sur Miralles (Carmen), et il rentre son 2e gland en musique.
Baron (Lautier).- J’y vais, j’y vais pas, Baron n’a pas choisi.  Soit il poursuit à grande vitesse, soit il refuse. Ça s’anime un peu sur la fin avec quelques séries (2 Carmen) mais trop de déchets en 14 minutes. Carmen au retour (?).
Arrogant (Saumade).- Il roule les mécaniques et bluffe les blancs qui s’en méfient. Une série en musique, une enfermée sur Fougère, Clarion furieusement ramené aux planches et Arrogant tricote des cornes... Bref, une brute qu’il aurait fallu entreprendre. Rentre ses ficelles en musique.
plo.jpgMarquis (Les Baumelles).- Avec une bonne occupation de piste, il met du jus dans ses poursuites. Se livre sur les longues invites de Clarion et Aliaga. Enfin un peu d’intensité avec de jolies séries où Marquis pousse franchement et quelques beaux rasets courts d’Aliaga. 14 minutes, 5 Carmen et retour.
Campbell (Ricard).- Rapide passage de 3 minutes, puis blessé réintègre le toril.
Oundo (◄Plo).- Attendu, il n’a pas déçu bien au contraire. Après s’être chauffé sur quelques enchaînements, il monte en puissance et se jette violemment après les hommes. Aliaga est à la fête et Oundo y met tout son cœur. Pas moins de 17 engagements aux planches (dont 9 sur Jérémy) et la musique en continue.  Public scotché ! Les ficelles rentrent sur l’air du toréador et les applaudissements.
Le jeune Hadès (Fabre-Mailhan, 5 ans) poursuit sa formation et fait preuve de belles qualités : brave, bouillant, encore naïf, un peu brouillon et des envies d’évasion. Mais tout de même quelques coups aux planches dont un énorme sur Miralles. 12 minutes prometteuses.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

sau.jpgLES PRIX DU TROPHEE DE LA VIGNE ET DES ETANGS
Meilleur taureau  de la saison : VERDIER de Saumade►
Meilleur de la finale : OUNDO de Plo
Meilleur animateur de la saison : Jérémy ALIAGA
Meilleur de la finale : Christophe CLARION
Coup de coeur aux jeunes de la Section taurine.

Trophée de l'Avenir : Fougère, 19 points ; Aliaga, 9.

2.jpg
MARQUIS et Clarion
3.jpg
HADÈS - Aliaga
ALI.jpg
Le vainqueur et son "Angélique Arlésienne"
***********************
L'OURAGAN " OUNDO " S'ABAT SUR LE LOCAL " ALIAGA "
O 1.jpg
O 4.jpg
O 2.jpg
O 5.jpg
O 3.jpg