Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2010

LANSARGUES * AVENIR*

Dimanche 16 mai 2010

LES BLANCS MENENT LE BAL

Entrée : 150 personnes environ. Org. : Comité des fêtes. Président : C. Daniel. Raseteurs droitiers : Jockin, Malige, Noguera, Toureau,Valette. Gauchers : Guin, Ricci, Sabde. Tourneurs : Baccou, C. Galibert, S. Sanchez.

Avec deux pull  et une casquette, il faisait bon à Lansargues... Et on n'a pas eu beaucoup de raisons de se réchauffer.  Heureusement, les blancs majoritairement lansarguois - mais les "estrangers" aussi - s’entendent, se motivent, se soutiennent et forcent les taureaux qui, dans leur majorité, avait l’esprit ailleurs. Ce sont les blancs  qui ont "fait" la course.
Cabri (Saumade).- Les hommes en tire le meilleur pour quelques enchaînements et une chaude poursuite sur Sabde (2 Carmen). Les ficelles au toril.
Fourquaten (Lou Pantaï).- Participe pour les pompons, puis les blancs doivent lui arracher ses réparties dans 12 minutes.
Cigalon (Lautier).- Avec vivacité se livre agréablement. Aux ficelles, tous le monde participe pour de beaux échanges. Noguera lève la 1re ficelle à la 14e. L’autre rentre en musique 3 fois déjà jouée.
Beleu (Lou Pantaï).- le plus intéressant. Très cocardier dans son comportement, Valette, Guin s’appliquent pour de beaux gestes. Se chauffe sur de longues séries où tous font l’effort en musique (3) La 2e ficelle au toril avec les honneurs.
Castellas (Lautier).- Ce chasseur qui peut lâcher l’action pour poursuivre un autre but, se livre avec conclusions (2 fois pour 2 Carmen), plus un saut avec Jockin, et garde 8 minutes ses pompons. Un prestation un peu décousue et les ficelles rentrent. Carmen.
Marlin (Saumade).- Se prête aux échanges et termine droit sur l’estribo avec une préférence pour les gauchers. Après un temps morts, les blancs l’entreprennent et Marlin se livre barricadièrement dont une formidable action après Valette. 5 Carmen et retour avec ses ficelles.
Mafate (Lagarde (hp, 10 mn). Du jus, de la méchanceté, mieux vaut ne pas rester dans sa ligne de mire. Brave sur le raset, c’est l’arrivée qui est percutante. Un énorme envol après Valette, tape encore après Malige (2), Noguera, Valette et encore Malige pour le dernier assaut. 5 Carmen et retour.

Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Sabde, 11 points ; Valette, 8 ; Guin, 7.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 12 ; Ricci, 6 ; Noguera, 3 ; Malige, 2 ; Toureau, 2.

05/10/2009

FINALE DU TROPHÉE DES RASETEURS - BARBENTANE

Samedi 3 Octobre 2009

F. JOCKIN ET ALESIEN DEUX BEAUX VAINQUEURS

ZZZZZ.jpg
LA FINALE

Les cavaliers de l'Amicale Equestre de la Montagnette, les Arlésiennes du pays d'Arles, la pena de St Etienne du Grés, Marc Sérignan au micro et les arènes pleines, la capelado des raseteurs pouvait débuter. Jockin, Ricci, Fadli, Noguera, Savajano, Estevan, Moine, Ruiz et les quatre tourneurs, P.Rado, Lizon, Babacène, Ménargues saluent la présidence.
Cette finale qui a manqué de travail soutenu a tout de même valu pa la qualité des rasets et la correction exemplaire des hommes en blanc. Jockin en leader a honoré sa première place, tandis que Moine le plus constant a eu les faveurs du public,  Ruiz à gauche s'est particulièrement distingué. ALESIEN de Briaux frères mérite (aprés une saison exemplaire) le prix du meilleur cocardier de cette finale.

ALEJOCK 2.jpgGENEROUS de Nicollin, pour quelques belles poursuites notamment sur les gauchers. Ses ficelles au toril et trois Carmen.
ENZO de Chauvet, bizarre, brouillon, rien de bien positif à son actif. Quinze minutes.
RABINA de Guillierme, ficelé comme un taureau de protection il n'a pu faute de temps mettre en exergue son tempérament de guerrier. Il s'incline avec vaillance au bout de six minutes.
◄ALESIEN de Briaux, trouve trés vite sa place à droite du toril et de là se fait cocardièrement respecté (12 minutes les pompons). Barricadier à souhait il se soulève une bonne douzaine de fois au terme de belles poursuites. Ses ficelles au toril, une cascade de Carmen, l'ovation et le prix du jour pour sa maîtrise du combat, son côté spectaculaire, et le danger qu'il met aux barricades.
CORAIL de Gillet, paraît facile pourant il surprend Moine, l'enferme, l'attrape par le tee-shirt, le déséquilibre et l'envoie valser par dessus la barrière (juste un gros cordon...ouf!). Deux gros coups aux planches sur Ruiz et Ricci et le taureau devient distrait. Encore quelques enfermées (trop souvent honorées) et il rentre ses nombreux tours de ficelles en musique.
PATTON du Joncas, est celui qui a le plus souffert du manque de rythme. Dommage car il en avait sous le sabot. Quelques jolis coups, ses ficelles au toril et des Carmen.
SIFFLET de Blatière-Bessac, assez lourd dans ses répliques il effectue tout de même sous l'impulsion de Ruiz, Estevan, Jockin, Moine quelques belles actions aux planches, dont une où il bascule aprés Jockin. Musique

Texte et Photos Luc PERO

LA FRAYEUR... CORAIL - MOINE
****************************

CORAIL 1.jpg
CORAIL 2.jpg
CORAIL 3.jpg

LES REACTIONS A CHAUD APRES LA REMISE DES PRIX
**********************************************
GR 2.jpg

JOCK&Fils.jpgFrédéric JOCKIN (vainqueur du Trophée des Raseteurs pour la seconde fois consécutive) : «Comme l’an dernier cela fait plaisir de gagner. Ça récompense une saison. Ce que je retiens surtout c’est le plaisir de raseter car les deux dernières années aux As ont été difficiles. Je touche des têtes, je lève, je me régale et c’est l’essentiel».

Fabien GRAMMATICO (2e) : «Je suis déçu de ne pas avoir pu participer à la finale mais j’ai effectué une bonne saison avec la Cerise d’or, à Remoulins, les Charretiers à Rognonas, le Marius Gardiol à Beaucaire. Certainement une de mes meilleures saison donc c’est positif».

Jean Louis RICCI (3e) : «Je suis content car j’ai bien géré ma saison. Ma seule petite déception c’est ma 2ème place aux vaches car pour garder mon classement au trophée taurin je n'ai pas fait toutes les courses échouant à quelques points de la 1ère place».

BRIAUX.jpgDavid MOINE (4e) : «C’est dommage, la course a manqué un peu de rythme et d’envie au niveau des hommes. Je suis content de ma saison effectuée sans blessure et j’espère que cela va continuer. Je remercie les organisateurs pour leur confiance. Corail de Gillet je le connais mais il m’a surpris en se jetant fort au milieu, ensuite on ne réfléchit plus et j’aurais peut-être du me coucher».

Claude BRIAUX (de la manade Briaux Frères propriétaire d'Alésien, meilleur taureau de la finale des Raseteurs) : «Je suis fier de mon taureau et de mon équipe. Je suis ému car pour une petite manade âgée d’une dizaine d’années c’est la récompense de beaucoup de travail pour beaucoup d’émotion. Je souhaite ces moments de joie à beaucoup de mes confrères  ».

 

Propos recueillis par Eric AUPHAN
Photos Luc PERO

23/08/2009

BEAUVOISIN *AVENIR*

Dimanche 23 août 2009

PALUNIE REGENTE

PALUNIE.jpg
PALUNIE sur Errik
 
Entrée : plein. Organisateur : comité d’animation. Présidence : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, Jockin, D. Martinez. Gauchers : Errik, Ferriol, O. Ruiz. Tourneurs : Duran, Lizon, F. Garrido, Rouveyrolles.

Samedi, la Royale, aujourd’hui les espoirs, Beauvoisin fait place belle aux "rouge et vert". De cette complète de Nicollin sont ressortis Térence bon premier et Palunié, troisième,  le patron ; après la pause, Emir s’impose. Des blancs si l'ensemble a travaillé avec assiduité et dans une bonne entente,  Jockin à droite, Errik à gauche sont les meneurs.
Térence.- Bonne prestation de ce solide mais conciliant partenaire qui la joue vaillante mais aussi sérieuse et brillante. Deux coups de barrière sur Jockin pour 3 Carmen dans 13 minutes.
Roch.- Fantasque et méchant, il est moins agressif sur les attaques. 15 minutes avec trop de déchets.
Palunié.- Sort avec l’envie de combattre et impose sa vitesse et sa vista. Coup sur coup à la 6e, il enferme et se soulève dangereusement sur Ayme et sur la reprise, il rattrape Ferriol et le crochète au-dessus de la barrière (il en est quitte pour changer de tenue seulement). Maître des opérations, les séries et les finitions lui valent 5 Carmen, une ficelle au toril.
Emir.- Un placement strict, des répliques sévèrement conclues c’est avec sérieux qu’il défend ses principaux attributs. Entrepris, il est moins présent mais des finitions sur Errik (3), Jockin (3), Ayme, lui font écouter 5 Carmen. Enferme une ficelle.
Perceval.- Un "largué" coureur, sauteur, qui petit à petit se prend au jeu de la piste en donnant des ripostes intéressantes. Il frappe sur Jockin, mais se blesse au museau et réintègre le toril à la 10e. Musique.
Tancrède.- Avec envie, il boit les rasets mais se montre encore bien tendre et naïf à ce niveau. Sa volonté lui vaut des Carmen en 8 minutes griffées d’actions au bois.
Pouderous (hors points).- Encore un "largué" d’un beau gabarit, fougueux et sauteur, il doit encore apprendre. Musique.

Texte et Photo Luc PERO

Trophée de l’Avenir :  Ayme, 13 points ; D. Martinez, 8 ; Errik, 7 ; Ferriol, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 23 points ; O. Ruiz, 4.

18/05/2009

LANSARGUES - AVENIR

Dimanche 17 Mai 

INDIEN ET BELEU POUR LES NOIRS
JOCKIN POUR LES BLANCS

DSC03790.JPG
BELEU et Frédéric Jockin.

 

Entrée: une demi-arène.
Organisateur: comité des fêtes.
Présidence: Thierry Cure.
Raseteurs droitiers: Jockin, Valette, Miralles, Malige, Bovero.
Raseteurs gauchers: Aliaga, Sabde.
Tourneurs: T. Dengerma, Lizon, Causse, Molins.

Félicitons le travail intensif et soigné de Jockin, meneur incontesté. De Miralles pour son courage. Et des gauchers Sabde et Aliaga pour leurs constants efforts.
Colvert (Cuillé).- Il paraît nonchalant. Pourtant sur certaines actions, il sait porter le danger et finir spectaculairement (Aliaga). 4 fois la musique dans 12 minutes.
Aqui Lou (Pantaï).- Lorsqu’il se cale "cul aux planches" il n’est pas aisé d’aller à sa tête. Encore inexpérimenté, il fait des erreurs mais sa vélocité et sa puissance compensent. Compliqué, il rentre ses ficelles après avoir usé les hommes. Pas de musique ?
Brasilia (Anne et Yves Janin).- Il baisse la tête sur la rencontre et protège ainsi ses pompons 8 minutes. Peut-être encore novice à ce niveau. Il ne nous a cependant pas fait danser la samba et rentre ses ficelles.
Mignon (Cuillé).- Un jeune sauteur qui a des qualités certaines mais qui ne sait pas trop comment les utiliser. Un saut dangereux sur Sabde déclenche le disque (11e). Rentre ses ficelles.
Beleu (Pantaï).- En moins de 2 minutes, il perd cocarde et glands. Puis aux ficelles, sur un engagement osé de Sabde, le taureau bascule derrière lui et le corrige sévèrement en contre piste (pas de blessure). Dès lors, volontaire ses poursuites sont de la meilleure veine et menées au terme. Une course cocardière et pleine ponctuée de 6 Carmen.
Nicolas (Janin).- 4 ans, la jeunesse n’excluant pas les qualités cocardières, Nicolas en possède. Prompt sur l’homme et rapide dans la poursuite, il se défend comme un grand. Aux ficelles, placé il va se battre avec tout son cœur pour en conserver une. Des Carmen.
Indien (Cuillé).- Hors points. Première attaque et Miralles en gros danger, doit sauter en catastrophe. Ensuite, le bioù porte plusieurs fois le danger dans des anticipations sur Miralles, Aliaga, Sabde. Séries et coups de butoir pour un bon final. A surveiller de près…

Texte et Photos Luc PERO

DSC03769.JPG
COLVERT - Aliaga
DSC03793.JPG
Sabde aprés sa valse avec BELEU...
DSC03823.JPG
INDIEN - Aliaga
*********************
Cédric MIRALLES éconduit par INDIEN
DSC03813.JPG
DSC03814.JPG
DSC03815.JPG


Trophée de l’Avenir: Aliaga, 7 points; Sabde, 7 pts.
Trophée des raseteurs: Jockin, 25 pts; Miralles, 11 pts; Malige, 2.

03/11/2008

PESCALUNE 2008

DIMANCHE 2 NOVEMBRE
A LA SALLE "GEORGES BRASSENS"
Pescalune 2008.jpg
La photo de famille...

 La finale du Trophée Pescalune n'ayant pu se dérouler à cause des fortes pluies de ce week-end, les organisateurs ont préférés arrêter la compétition et faire ce Dimanche soir à la salle Georges Brassens la traditionnelle remise des prix. Avant le repas de clôture de la temporada, sur scène et dirigée par J. Valentin les récompenses ont été distribuées.

Valentin.jpgPALMARES FINAL DU PESCALUNE 2008

1er Victor JOURDAN 75 pts
2è Sabri ALLOUANI 65 pts
Raseteur Lunellois A.BENAFITOU

Meilleur cocardier de la saison RENOIR (Cuillé)

Coups de coeur à
Stéphanie MAZET du Velout Pescalune
Frédéric JOCKIN


Photos Luc PERO

Mazette.jpg
Stéphanie Mazet

07/10/2008

LE GRAU-DU-ROI *AS*

SAMEDI 4 OCTOBRE : FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

UNE ALLEGORIE COLOREE ET EMOUVANTE

Cape 1.jpg

 

arenes.jpgOn ne peut plus parler de "capelado", c'est trop court. Allégorie semble approprié. Daniel Siméon et Patrice Blanc ont laissé parler leur cœur et leur (grand) talent pour transmettre leur amour de la course camarguaise et du florilège des traditions. D'entrée, ils embarquent les spectateurs pour un voyage de rêve où pas un des acteurs n'est oublié. Un soleil (une rose des vents ?) marque le milieu de la piste d'où rayonnent les noms des cocardiers et des raseteurs inscrits sur le sable, ponctués d'Arlésiennes au firmament de leur magnifique maintien. Dans le doux soleil automnal, et un Mistral un peu calmé pour l'occasion, les oriflammes claquent, les couleurs chantent, la musique transcende. Chaque tenue blanche rejoint alors sa branche, chaque manadier le nom de son cocardier. C'est beau ! Etudié sans être rigide, solennel sans être kitch. Le public est comme… enchanté.
SANCHEZ.jpgAlors dans ce cercle magique, Stéphane Sanchez est appelé. Le discret Stéphane, après maints ennuis musculaire et l'âge aidant, met un terme à sa carrière. Il n'a pas été oublié. Pour lui, les aficionados se lèvent et des pointes de chaque rayon, une Arlésienne monte le rejoindre au point culminant du soleil pour lui offrir le plus émouvant des hommages. Et comme dans un délicat ballet, le raseteur se voit couvert de roses. Un rêve éveillé, une émotion inoubliable. Superbe !


Martine ALIAGA


LES REACTIONS APRES LA FINALE


Jok 4x9.jpgFrédéric Jockin, 1er : «Je suis super content. Après une descente des As et une saison dernière difficile;j’ai vraiment pris du plaisir et retrouvé de bonnes sensations. J’avais treize points d’avance et j’ai géré mais il a fallu quand même s’accrocher. Finir premier, c’est une énorme satisfaction ».

Jean Louis RICCI (3e) : «C’est pour moi une belle saison, sans blessures surtout après mes déboires de la saison passée. J’aurais peut être pu disputer la victoire finale mais avec mes ennuis musculaires, je me prépare doucement en début de saison pour pouvoir contenter tous les organisateurs qui comptent sur moi en juillet-Août. Ce qui compte c’est d’avoir été régulier».

Cédric MIRALLES (4e): «Je reviens de blessures et je ne savais pas trop ce que la saison allait donner avec mon genou. Il y a du plaisir à raseter dans ce groupe mais la compétition des As manque un peu. Je suis satisfait et j’espère que cela va continuer».

Rodolphe ROUX (5e) : «Je suis assez fier de ma 5e place car depuis le 13 juillet, je cours avec une fracture du péroné en serrant les dents même si depuis une quinzaine cela va mieux. La course était bien montée avec des taureaux cocardiers en première partie et des taureaux plaisants et barricadiers en seconde».

PLO.jpgJean Louis PLO (Manadier Vainqueur) : «Leventi a fait une très bonne course. Il confirme sa très bonne saison ce qui fait plaisir. La course a été bonne dans l’ensemble ce qui est une réussite pour ce trophée. Léventi a mis un peu plus de difficulté que certains autres taureaux mais c’est le jeu de la course. Je considère donc que cela c’est très bien passé pour lui et pour nous».

Stéphane SANCHEZ (Coup de cœur): «Cela m’a fait plaisir qu’on pense à moi surtout au Grau du Roi où j’ai réalisé presque toute ma carrière. Cela m’a rappelé des bons et des mauvais souvenirs mais je garde surtout les bons. Ce n’est pas facile d’aller chercher un prix quand tu rasète plus. Cela fait chaud au cœur et c’est pour cette raison que j’étais ému».

SANCHO 1.jpg


Eric AUPHAN

 

06/10/2008

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

LE GRAU DU ROI : samedi 4 octobre 2008

 

Jockin.jpg
Frédéric JOCKIN, un vainqueur heureux !

Ambiance.jpgUn décorum imaginé par Daniel Siméon, mis en place par Patrice Blanc, la capélado a été majestueuse, un beau cadeau pour ces raseteurs du Groupe 2 souvent chahutés... ! L'affiche côté cocardiers était prometteuse et si tout fut loin d'être parfait l'ensemble ne fut pas ennuyeux. LEVENTI de Plo remporte sans surprise le prix de la journèe, mais tous les autres cocardiers ont eu des séquences méritoires a proposer.
Au micro J. Valentin assure comme les quatre tourneurs nommément désignés: Bouchité, Fernandez, Grando, P.Rado.
Défilent devant un trés nombreux public: Bonhomme, Grammatico, Jockin, Mirallés, Moine, Noguera, Rici, Roux, Ruiz, Savajano, P.Thierry.

PETIT LOU de Chaballier, nous a paru moins incisif qu'à son habitude. Néanmoins quelques belles enfermées lui valent deux Carmen.
LOU.jpgSAURON de Fabre-Mailhan, lui aussi manque de mordant, mais sur Moine et Noguera en particulier, il donne de trés bonnes répliques. Puis ça s'anime aux ficelles et les séries se succèdent pour quatre Carmen.
PAZAC de Daumas, vite épouillé de ses pompons, il défend âprement ses ficelles dans les enchaînements en s'aidant d'un mauvais coup de revers. Sérieux et bien positionné il en rentre une et entend cinq fois les honneurs.
RUY BLAS de Cuillé, à son rythme il éffectue un quart d'heure brillant. A son actif plusieurs beaux coups de butoir pour cinq Carmen.
LEVENTI de Plo, de suite dans le feu de l'action il se donne à fond sur tous les cites et vient conclure cornes dans les planches. Beaucoup plus dominateur aux ficelles qu'il rentrent, il réalise encore quelques belles allonges au cours de non moins belles séries. Sept fois les honneurs et le prix de la journèe.
FLAMENCO du Joncas, n'est pas dans un grand jour ! toutefois le rythme beaucoup trop lent imposé par les hommes ne l'avantage pas. Résultat quelques timides embardées pour trois Carmen.
PRIMADIE de Siméon, du sang à revendre pour ce biou qui aurait mérité une oppostion plus conséquente. Il clôture avec le brio qu'on lui connaît cette finale en écoutant plusieurs fois la musique.

Texte et Photos Luc PERO

LEVENTI jo 2.jpg

Les deux Lauréats F. JOCKIN et LEVENTI de Plo
******************
******************
LA COURSE EN IMAGES
PETIT LOU de Ckaballier
PETIT LOU.jpg
SAURON de Fabre-Mailhan
SAURON.jpg
PAZAC de Daumas
PAZAC 1.jpg
PAZAC 2.jpg
RUY BLAS de Cuillé
RB1.jpg
RB2.jpg
RB3.jpg

LEVENTI de Plo
LEVENTI 1.jpg
LEVENTI 2.jpg
LEVENTI 3.jpg
FLAMENCO du Joncas
FLAMENCO.jpg

PRIMADIE de Siméon
PRIMAD.jpg
PRIMADIER 2.jpg