Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/09/2017

JONQUIERES-SAINT-VINCENT *AVENIR/HONNEUR

Vendredi 1er septembre 2017

Félix et Templier les lauréats du jour

jonquières,course camarguaise

Grosse action de Templier sur Joey Deslys

La course est rasetée sur un rythme d'enfer par moments, pas toujours à l'avantage des bious. Chez les blancs, Félix et Robert ont joué les locomotives.

Colombo (fabre-Mailhan, N.934).- Une petite série à gauche où il vaut mieux s'accrocher. Ignore les droitiers. Les plus grosses actions seront toutes pour les gauchers où il y a le feu chaque fois. Un énorme coup de barrière sur Robert qui le fait briller à la dernière minute. Une ficelle à la maison. 3 Carmen plus rentrée.

Prieur (Bon, N.822).- Quelques carreaux pour débuter, et ça continue avec une grosse débandade qui mécontente le pulbic. Puis, calé au toril, enclenche une belle série. Quand les ficelles s'ouvrent, la pagaille s'installe à nouveau. Un gros tampon sur Deslys et un monumental sur Fouque. Termine par 2 grosses envolées sur Robert et Guyon. 11 minutes, 3 Carmen et retour.

Pèlerin (Blanc, N.066).- Pas le temps de respirer, une rafale de rasets pour une minute et on passe aux ficelles. Baisse le ton après une mauvaise réception en contre-piste. Puis se ressaisit avec un gros tampon sur Guyon, passe la corne sur Fouque. Enorme bagarre pour la 1re ficelle levée par Maurel. 12 minutes, 4 Carmen et rentrée.

Bizet (Laurent, N.621).- Commence par un envol sur Robert, puis sur Benafitou, 2 minutes pour les rubans. 1 énorme avalanche et on passe à la 2e ficelle où il fuse par moments. Grosse percussion sur Robert, 7 minutes, 3 Carmen et rentrée.

Laos (Lautier, N.881).- Pas de cadeau à la sortie, surpris, les rubans volent en une minute. Raseté à 100 à l'heure, laisse sa 1re ficelle à Robert. Véritable monument de vaillance, il répond à tout. Pointe sur Deslys et s'envole sur Guyon qui sent la corne. Termine a mas. 7 Carmen et rentrée.

Templier (Ricard, N.881).- Vrai démolisseur, il tamponne et s'envole en bramant. Coup de barrière sur Deslys après lequel il récidive 2 fois. Après Félix, c'est l'envolée jusqu'aux tubes. Termine par une grosse action sur Fouque. Blessé, au sabot, réintègre à la 11e. 6 Carmen et rentrée.

Montmartre (Paulin, N.231, hp).- Un tau de 5 ans qui s'envole et fracasse sur chaque raset. Il se reçoit mal et met le frein pour terminer.

REMY MARTIN
Photo GEORGES MARTIN

Trophée de l'Avenir : Robert, 19 points ; Félix,13 ; Deslys, 13 ; Bernard, 4.

Trophée Honneur : Maurel, 13 points ; Guyon, 4 ; N. Benafitou, 2.

 

Course du jeudi 31 août.Entrée : plein. Organisateur : CT L'Aficion. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Guyon, Félix, Fouque, Maurel. Gauchers : N. Benafitou, Robert, Bernard, Deslys. Tourneurs : Perez, Dunan, Toureau et Jockin.

02/08/2013

JONQUIERES-SAINT-VINCENT *AVENIR*

Jeudi 1er août 2013 - Finale du Raisin d'Or

ZIKO ENCORE !

jonquières,raisin d'or,courses camarguaises

Avec Marquis de Ricard. Photo HERVE BERNON

Décidément l'homme du mois de juillet c'est Ziko Katif. Il attaque août sur le même tempo. Elégant, travailleur, leveur d'attributs... Le Raisin d'Or dans la poche, il continue à faire briller pour son plaisir et celui des spectateurs qui, devant sa prise de risque, lui lancent face à un Dakota (7e) dangereux "Arrête, ne fais pas le raset de trop !".

Avec Guyon et Rudy Marquis, le jeune raseteur issu de l'école taurine de Vendargues a mené encore une fois toute cette course finale du Raisin d'Or. Une petite cuvée certes mais l'ambiance bon enfant au sein du CT L'Aficion a fait de cette après-midi un bon moment à l'ombre des platanes. A noter la présence charmante d'Astrid Giraud à la capelado et à la remise des prix.

Lou Battre (Paulin) est à l'étroit et ne trouve pas sa place. Reste itinérant mais ne refuse rien pour 6'30 les pompons. Un peu plus posé aux ficelles, Katif et Guyon (Carmen) lui offrent des rasets très courts pour de bonnes ripostes. Lou Battre se retient sur la fin et rentre ses ficelles en musique.

Quasimodo (Blatière-Bessac).- Les planches volent dans quelques conclusions frappantes, il reste  à son rythme sur les rasets. Guyon et Katif par la qualité de leurs rasets l'obligent à se livrer et sur ces coups-là le Blatière brille. 4 Carmen et retour.

Raboliot (Fabre-Mailhan).- Vif, il se positionne vite fermant l'angle de sortie. Obligés de le citer de près, les candidats se font rares. Katif pour le meilleur, plonge entre les cornes, Raboliot se jette méchamment. Le cocardier surveille tout, sa vitesse fait le reste.  Prend querencia au toril et complique le jeu. La coupe cocarde à Katif au prix d'une longue traversée émotionnante. Coups aux planches sur Guyon et Marquis. Au fil des minutes, Raboliot se réserve mais la riposte sur Katif est tonitruante (14e), la cocarde dans le crochet. 4 Carmen et retour.

Picaros (Cuillé).- Belle bête aux réactions brutales. Décollé des planches, il navigue, un peu lourd dans ses réponses. Une-deux Katif-Marquis, Picaros s'envoie corne pointée. Neuf minutes irrégulières. 2 Carmen et retour.

Lucas (La Galère).- Bourlinque mais se livre jusqu'à sauter (mollement) après Gaillardet. S'allonge après Katif. ça s'anime aux pompons, Lucas hausse le ton dans les enchaînements. Aux ficelles, le placement est bien là et Lucas sort en force sur Guyon, Katif, R. Marquis. Se fait respecter et rentre ses ficelles malgré l'assiduité des trois raseteurs. 4 Carmen et retour.

Marquis (Ricard).- Le 882 fait un numéro de haute voltige, sans toucher les bords, leste comme une gazelle. quand il s'arrête, personne en vue. Une sollicitation et les sauts reprennent. Katif s'attelle à la tâche. Il capte l'attention du Marquis et l'embarque aux planches. Saut assuré. Mais à la 3e tentative, le raseteur se fait méchamment embarquer et rattraper aux tubes. Attention Ziko ! Encocardé pour sa prochaine sortie, Marquis reçoit 3 Carmen et retour.

Dakota (hp pour le Trophée compte pour le Raisin).- Piaffe sur place, chaud bouillant. Casse les planches et s'approprie la contre-piste. Part sur tout ce qui bouge, s'évade, se place. R. Marquis ne s'accroche pas, Dakota est sur lui. Rudy s'en sort tout juste. Sur le raset de Katif, Dakota brise les planches, coup de barrière Marquis. l'ambiance monte. Mais les blancs le craignent, ils n'ont pas "les jambes"nécessaires pour le passer. Un dernier coup après Marquis et Dakota rentre un gland. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Katif 14 points ; R. Marquis, 10 points ; Gaillardet, 2.

Raisin d'Or  et meilleur animateur de la finale : Ziko Katif.
Meilleur cocardier de l'ensemble des courses : Bizet de Laurent.
Meilleur cocardier de la finale : Raboliot de Fabre-Mailhan

Entrée : plein. Organisateur : CT L'Aficion. Président : N. Beltri. Raseteurs droitiers : Katif, Guyon, Chig, Roig. Gauchers : Lafare, R. Marquis, Gaillardet. Tourneurs : Estève, Lizon, Cuallado.

17/07/2013

JONQUIERES *AVENIR*

Mardi 16 juillet 2013

Très bonne première du Raisin d'Or

Photos GEORGES MARTIN

▼ Cocagne de Saumade (5e) avec Katif en tête du Raisin (29 points)

BLOGJONQCOCAGNEKATIFPHGM.jpg

▼ ... avec Guyon (2e, 15 points)

BLOGJONQCOCAGNEGUY.jpg

▼ ... avec Zekraoui

BLOGJONQZEKRAOUICOCAGNEPHGM.jpg

2e journée du Raisin d'Or
jeudi 18 juillet, 17h, 9€
 complète de la manade Laurent

************************

19/11/2012

JONQUIERES SAINT-VINCENT

Dimanche 18 novembre 2012

La recette d'une belle clôture

 jonquières,ct l'aficion,bon,cuillé,courses camarguaises

Sous les ors des platanes, les gradins affichent archi plein.

Une pincée de chance pour une météo conciliante. Un club taurin enthousiaste - L'Aficion - éclatant de jeunesse  autour de son président Rachid. Des manadiers et bayles en phase. Un plan à la bonne dimension où la proximité avec les cocardiers et les raseteurs participe à l'ambiance. Des spectateurs en nombre qui veulent emmagasiner le maximum d'images avant la trêve hivernale. Des cocardiers jeunes et fougueux pleins de promesses. Et voilà une clôture bien dans l'esprit des amoureux de la bouvine qui couronne la bonne saison jonquiéroise et la temporada taurine 2012. 

jonquières,ct l'aficion,bon,cuillé,courses camarguaisesBien avant l'heure, la halle du marché déborde de voitures, et les spectateurs se pressent sur les étagères. Rachid accueille tout le monde avec sa bonhommie habituelle,  les raseteurs se chauffent, dans les chars et au toril, ça bacèle à tout va, les jeunes cocardiers s'impatientent. Au final, le 845 de Cuillé, 5e, et le 703 de Bon 6e, (◄photo) ressortent pour les prestations les plus abouties dans cet ensemble de taureaux très jeunes (3 à 5 ans), remarquables de présentation, et dont les qualités naissantes témoignent de la bonne santé des deux manades présentes.

Le N.701 de la manade Bon est en piste, ses glands aux couleurs de la manade ravissent le public, et déjà les afeciouna réservent ces attributs aux raseteurs. Il n'y en aura pas pour tout le monde. Très sollicité, le jeune taureau se montre vaillant sous les assauts. Se livre avec rythme et garde une ficelle. Bonne entrée en matière. 4 Carmen et retour.
L'étalon N.834 de Cuillé est impressionnant de fougue. Toujours le long des planches, un peu brouillon, il s'enrage après les planches. Les blancs ne lui font pas de cadeaux mais ne lèveront que sa cocarde. Musique.
Avec son moure de bébé, le N.926 de Bon s'escampe de bon coeur après Grammatico. Naïf, les grosses séries le laissent langue pendante mais il garde du jus pour encore sauter après Moine. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Le 841 de Cuillé est un tau froid et réfléchi. Pousse fort après Moine, Grammatico cambre les reins, ça passe juste. Errik fait le job. L'étalon se réserve parfois, démonte les barrières, saute après... pour 8 minutes les glands. Laisse une impression mitigée, rentre une ficelle, 2 Carmen et retour.

 

jonquières,ct l'aficion,bon,cuillé,courses camarguaises

(▲ photo) A la reprise, le 845 de Cuillé, affiche sa méchanceté, casse tout, saute, râle et s'approprie la piste. S'envoie méchamment sur Aroca, Salinesi. De magnifiques et nombreux engagements aux planches après Ruiz, Aroca, Grammatico... Errik pour la cocarde et un gland, ce sera tout pour cet étalon aux nombreuses qualités. 6 Carmen et retour.

jonquières,ct l'aficion,bon,cuillé,courses camarguaises

Magnifique étalon, (▲ photo) ce 703 de Bon (baptisé Folco). Cul aux planches, il fait cogiter les blancs. Errik pour les premiers rasets. Imposant par son gabarit, sérieux dans son occupation de la piste, ses conclusions sont abouties. Un, deux rasets et il frappe (Errik, Grammatico, Moine, Ruiz). Un sérieux client qui rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Plus léger le 833 de Cuillé, se jette à fond dans les enchaînements. Les raseteurs lèvent le pied, le taureau manquera de sollicitations. Placé, se livre, une belle conclusions sur Ruiz, et un saut par surprise, pour un gland qui rentre. 2 Carmen et retour.
Le dernier cocardier de la saison, N.841 de Bon est tout neuf. Il pète le feu et les gradins s'animent. Saute haut, court partout, rode, chasse. Leste, désordonné mais plein de vie, sa fougue réjouit les étagères, et l'ultime raset de la temporada pour David Moine. Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : archi plein. Organisateur : CT L'Aficion. Président : Garcin. Raseteurs droitiers : Grammatico, Moine, Aroca, Salinesi. Gauchers : Errik, Lafare (claquage au 3e), Ruiz. Tourneurs : Joseph, Lieballe.


15/11/2009

JONQUIERES SAINT-VINCENT

Dimanche 15 novembre 2009

LE "BON" BABY SHOW

DSC00104.jpg
Jacques et Frédéric BON
Entrée: archi plein. Organisateur: CT L’Aficion. Président: Aurélien Laget. Raseteurs droitiers: Chig, D. Maurel, Moine. Gauchers: L. Galibert, M. Sanchez (se retire sur blessure au 3e). Tourneurs: Dunan, G. Rado.

RachidBon.jpgNo hay billetes ! Un quinze novembre, clôture générale de la temporada, Monsieur Rachid en avait les yeux embués de bonheur. Autre satisfaction, les étagères abondamment garnies de jeunes afeciouna. Pour couronner cette belle journée, une capelado avec des Arlésiennes parées de leurs plus beaux atours, une démonstration équestre et la remise d’une attention par le club taurin à Jacques et Frédéric Bon pour le 30e anniversaire de la manade.
Côté piste, hommes et taureaux ont assuré le spectacle. La parole est aux cocardiers.
N.425.- "Désigné premier, j’exprime mes qualités au travers de multiples ripostes avec des belles poussées sur de beaux enchaînements pour 3 Carmen".
N.633.-
"J’ai trois ans, je saute et je ressaute, entrepris, j’apprends avec application mon métier. Je rentre une ficelle en musique".
N.641.- "Dès ma sortie, je fuse comme une météorite sur Sanchez, je décolle et je m’écrase dans les tubes commotionnant Marc Sanchez. Puis, je saute après tout ce qui court devant moi même si cela vient de loin.641.jpg Je suis un violent et je rentre ma cocarde en musique. J’ai du potentiel mais, qui ► veut aller loin… "
N.432.-
"Je saute beaucoup et j’ai peu envie de combattre. Un coup de barrière sur un raset kamikaze de Chig et musique. Je rentre mes ficelles".
N.501.-
"Moi, magnifique tau puissant, je frappe fort sur Chig (2 fois), Maurel (2 fois) et me donne avec cœur dans de multiples séries. La musique pour ma bravoure et une ficelle à mon retour au toril".
N.601.- "Je sors la tête haute et tente d’impressionner, mais de suite je cherche la bagarre dans le pourtour plutôt qu’en piste où il me faut encore faire mes armes. Moine rafle tous mes rubans et j’entends la musique. Rentre mes ficelles".
N.603.- "Je n’ai que 3 ans, je parcours piste et contre-piste à la découverte de ce nouveau monde. Puis je joue bravement avec les hommes qui me chicanent. Musique".

N.466.- "Déjà plus aguerri, je connais les règles, j’occupe et je garde mon terrain. Sur la première attaque (5e) de Galibert, je bascule et récidive sur ce même attaquant. Puis, je m’envoie sur Chig, mais hélas je m’ennuie et je rentre ma cocarde. Musique".

Texte et photos
Luc PERO
DSC00116.JPG
Le 501
DSC00124.JPG
Le 603

13/07/2009

JONQUIERES SAINT-VINCENT *AVENIR*

Samedi 11 juillet 2009

LE RAISIN D’OR SE CUEILLE AVANT LA PAUSE..…

2.jpg
LORTE en promenade... de santé !

 

Bonne demi-entrée pour le club taurin l’Aficion du sympathique Rachid qui met toujours du cœur à l’ouvrage pour proposer le meilleur. Aujourd’hui la course est très intéressante en première partie jusqu'à la blessure de Chig. Six hommes avec un équilibre parfait entre gauchers et droitiers quand Georges Garcin lance la capélado mais quatre tourneurs c’est trop. Ayme, Chig et David Maurel à droite. Lafare, Perez et Sabde à gauche. Au troisième taureau, la blessure de Chig semble tétaniser les valides et la course s’éteint malgré quelques petits éclairs de Ayme et Maurel. Chig jusqu’à sa sortie est le fer de lance de la course suivi de Ayme et Maurel mais aussi Sabde. Perez est irrégulier et Lafare en reprise est aux abonnés absents. Sur les étagères le sourire affiché de Jacques Bon en dit long sur les dispositions de ses protégés.
Chicuelo (Bon) percutant premier tient son rôle et les hommes à distance. Orus (Guillerme) est vite dépouillé mais sans refus pendant six minutes. Racanel (Bon) est très volontaire. A mi-course, il s'envole sur Ayme puis sur Chig victime d'un gros hématome à la cuisse. Cette action refroidit le reste de la troupe et lorsque Racanel ressort il revient sur motivé et termine dominateur.
Coureur, Syrah (Cuillé) pousse Ayme en contre piste au moment du saut puis termine fort aux ras des planches. Lorté (Bon) est en promenade de santé. Pas un raset mais sur la fin saute après Lieballe de loin.......alors évidemment rentre tous ses attributs. Boufareù (Guillerme) est brave et se prend au jeu mais pas souvent raseté à son avantage. 13 minutes 30. Indien (Cuillé) rentre un gland après quelques timides approches d’Ayme et Sabde d'une course décroissante. 

Texte et Photos Eric AUPHAN
 


Raisin d'or : Ayme 22 points, D. Maurel 15, Sabde 12, G. Perez 5 et Chig 3.

CHIG chahuté par RACANEL de Bon
A.jpg
B.jpg
C.jpg
D.jpg
E.jpg
F.jpg