Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2013

LUNEL *LA PESCALUNE*

Samedi 13 juillet 2013

Les cent taureaux

Photos de Christian ITIER

LUNELCENTTAUREAUX.JPG

LUNELTRI.jpg

Le tri aux arènes, Maître Jeannot à la baguette

*********************

13/07/2009

LUNEL : 1re JOURNEE DU MUSCAT *AS*

Dimanche 12 juillet 2009

SPARAGUS PREND UNE OPTION SUR LE MUSCAT

 

SPARAGUS copie.jpg

Personne n'aurait parié 1 euro avant cette première tournée du Muscat.

Pas de grosse vedette à l'affiche pourtant le public qui occupait le tiers d'arène est sorti satisfait. C'est un jeune taureau qui les a bluffés. Du haut de ses six ans, Sparagus (photo L.Pero çi-dessus) de la manade d'Yves et Anne Janin a emballé la fin de l'après-midi par son envie, sa vista, sa maîtrise de la piste et sa vitesse d'exécution. L'ensemble est resté intéressant avec Angelo (Rouquette) qui fait une bonne entame, Merlot (Cuillé) un classique puissant et Sifflet quand il s'est mis en colère. Adil Benafitou, Gleize et Jockin ont mené les débats, Marquier par moments, Ouffe, blessé, fait tout ce qu'il peut. On aurait apprécié un peu plus d'initiatives dans les difficultés et pour ouvrir les ficelles, les temps morts ont été peu appréciés du public qui l'a fait savoir.

Angelo (Rouquette).- Avec son placement décollé des planches, il ne refuse rien et se livre dans des séries dont la dernière sur un rythme endiablé pour l'obtention de sa 2e ficelle. 10 minutes plaisantes. 3 Carmen et retour. Ribeiro (L'Argentière).- Une moitié de temps où il se montre brouillon sans jamais se poser. Ensuite, mieux placé, il fait valoir ses qualités sur des enchaînements. 10 minutes, 1 Carmen et retour. Merlot (Cuillé).- Avec coeur, il lance son beau gabarit après les hommes. Toujours dans les planches, il se livre puissamment dans de superbes séries. Et ne lâche sa deuxième ficelle qu'à la 15e minute. 5 Carmen et retour.
Jason (Saumade).- Il n'a pas une grosse envie et les hommes ne lui proposent rien pour le motiver. Trois rasets enchaînés, une belle longueur, mais ça manque de rythme de part et d'autre. Une ficelle au toril. En musique (?) Sifflet (Blatière-Bessac).- Il en veut et d'entrée passe la tête et les cornes après Marquier, Gleize. Les blancs tergiversent aux ficelles, et Marquier fait l'attaque d'une série conclue aux planches, puis Sifflet se cabre après Ouffe... Il se chauffe et ça lui va bien. Jusqu'à la 12e minute où, Jockin, adroit, lève la 2e ficelle. 3 Carmen. Sparagus (Janin).- Sans quitter le terrain des planches, il part au-devant du combat. Plein de jus, attentif, les hommes craignent sa rapidité. Aussi, ils le regardent de loin jusqu'à ce que Gleize coupe la cocarde. Après seulement deux rasets en 7 minutes. Difficile de toucher la tête de cette petite bombe et de garder des jambes pour se mettre à l'abri car Sparagus ne lâche rien jusqu'au bout. Marquier enfermé, Gleize obligé de faire demi-tour, Ouffe anticipé, Benafitou "quiché" fait le 2e gland à la 14e. Les ficelles restent, bien sûr, inaccessibles. 5 Carmen et retour.

Martine ALIAGA
Photo Luc PERO

Présidence : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Gleize, Jockin, Marquier, Outarka, Sabatier. Gauchers : A. Benafitou, Oleskevich, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Bensalah, Zerti, Dunan, Max.

Trophée des As : A. Benafitou, 24 points ; Gleize, 15 ; Ouffe, 5 ; Marquier, 4 ; Oleskevich, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 34 points.