Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/07/2017

LANSARGUES *AS*

Dimanche 9 juillet 2017

Rassir avec le sourire

Toronto et Scipion, chacun dans son style,
relèvent le défi dans une course rythmée

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

Sofiane Rassir et Scipion, de beaux tête à tête

Les raseteurs n’étaient pas venu faire de la figuration, et les cocardiers se sont fait remuer. Rassir et Cadenas en chefs de file mènent le bal et, au final, c’est Sofiane qui remporte l’adhésion du public, omniprésent, et toujours avec le sourire. Toronto et Scipion relèvent le défi pour un ensemble sans temps morts.
D’Arbaud (Saumade).- Costaud pour affronter des assauts de toute part, et une bonne gestion de la piste pour se sortir de l’étau. Alterne sélection et belles sorties, Rassir et Cadenas pour tous les attributs en 8’30. 3 Carmen.
Beleu (Lou Pantaï).- Beaucoup plus mobile, c’est la ruée aux pompons. Aux ficelles, Beleu trouve son poste au toril où il revient toujours. De là, il lance des offensives jusqu’au ras des planches plus quelques conclusions (Katif, Errik, Zekraoui, Cadenas). Tire la langue et se montre moins tranchant sur la 2e ficelle qui part à la 12e. 4 Carmen et retour.
Folco (Bon).- Il a son rythme, petit trot, et baroule, les rubans volent. Les hommes se mettent à sa vitesse et Folco malgré quelques trajectoires aléatoires, s’emporte facilement. Les planches cèdent à plusieurs reprises (Rassir 2 fois, Cadenas 2, Katif, Zekraoui, Martin). Mais à 13’30 donne des signes inquiétants et réintègre avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Toronto (La Galère). Pas de temps d’observation, le travail est brouillon, les rasets incessants. Aux ficelles, le cercle s’éclaircit et Toronto peut donner toute sa mesure. Il se place, sa rapidité, ses anticipations et sa capacité à conclure le font briller. En fin de temps, il sélectionne et rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
Mustang (Cuillé).- Un grand galopeur qui se fait choper ses premiers attributs au vol. Poursuit son marathon, pourtant il sait faire le boulot comme ces belles anticipations ou ces longueurs après Cadenas, Rassir. Rassir qui l’embarque pour une méchante explosion où le raseteur se fait coincer la cheville. 2 Carmen, ficelles au toril en silence.
Scipion (Saumade).- Grande pagaille aux pompons. Changement aux ficelles, avec plus de placement, pour des ripostes sèches, agressives. Sous les assauts c’est sa vaillance qui ressort. Rassir se démultiplie pour de superbes duos, grosse sortie sur Cadenas. Le rythme ne baisse pas pour 12’20 denses. 3 Carmen et retour.
Médoc (Saumade, hp).- Cocardier et finisseur (6 impacts) bien que très remuant, lui aussi est entrepris sur un bon rythme. Rassir est à l’attaque et se fait propulser dans la 2e contre-piste, le public encourage. Sofiane et Médoc font le spectacle. Un joli final. Les ficelles rentrent. Des Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
et MALI


Trophée des As : Cadenas, 17 points ; Rassir, 14 ; Katif, 9 ; Zekraoui, 6 ; Errick, 6 ; Ouffe, 4 ; Ciacchini, 4.
Trophée Honneur : Jourdan, 12 points.
Course du dimanche 9 juillet.
Entrée : plein. Organisateur : comité des fêtes.Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Cadenas, Jourdan, Katif, Ciacchini. Gauchers: J.Martin, Ouffe, Rassir, Zekraoui, Errik. Tourneurs : Lopez, Beaujard, Kerfouche, Khaled, Estève.

 **********

▼ D'Arbaud - Cadenas

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

Beleu - Ciacchini

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

▼ Cadenas - Folco

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

▼ Toronto - Katif

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

▼ Mustang  - Cadenas

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

 

Rassir-Médoc (7e)
le spectacle

lansargues,rassir,scipion,toronto,course camarguaise

07/07/2017

CE WEEK-END

Lansargues, Trophée des As, dimanche

Scipion, tête d'affiche

LANSSTELOICADENASPHMALI.jpg

Encore unique, décidément ! Lansargues se retrouve comme le 11 juin dernier seule course programmée au Trophée des As. Et si la comparaison ne s’arrêtait pas là et qu’on retrouve, ce dimanche, l’intensité, la qualité et le panache qui avaient conquis les spectateurs très nombreux ce jour-là, notamment les performances de Mignon et de Baucis servis par le travail des blancs.

En tous cas, la recette est la même soit une belle tête d’affiche, Scipion en l’occurrence (après Mignon en juin) - sans oublier Mustang -, une première partie sérieuse (D’Arbaud, Beleu, Folco) et une seconde potentiellement brillante après les qualités cocardières de Toronto, suivi de Mustang, Scipion et Médoc. Autre ingrédient : la recherche de l’équilibre taureaux - raseteurs qui avait si bien fonctionné. Là encore, on peut faire confiance à l’organisateur qui a choisi Cadenas, Katif, Jourdan pour tirer à droite tandis qu’à gauche Zekraoui, J.Martin, Ouffe et Rassir ne manqueront pas de répondant. Ça promet !

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Course 16 h 30, 12€

*****************

Ce vendredi, Trophée Avenir/Espoir, Vallabrègues

La finale du Cambi !

VALLABREGUESARAGONPHLS.jpg

Parfois les taureaux d'envolent
, Aragon en 2016 (photo Laurent Sonzogni)

Après une course de qualité le 1er juillet pour sa 3e journée (8 avril, 10 juin pour les deux précédentes), le Souvenir Jeannot-Cambi livrera ses vainqueurs, cette après-midi. Après trois concours de manades, c’est la jeune généraltion de la manade Laurent chère au cœur du président Robert Lacroix, qui mènera ses espoirs, tandis que le point d’exclamation final est offert à Libertin de la manade La Galère (7e, hors points).

Côté raseteurs, le CT Lou Vincen a invité Allam, Bernard, Bruschet, Félix, Pradier et Robert... De quoi, dans cette piste pas facile, espérer un travail sérieux et motivant pour les cocardiers. A l’issue les prix seront remis. Qui pour succéder à Félix, Charrade, Aragon (Laurent) et Elias (Blatière-Bessac), les vainqueurs 2016 ?

Capelado à 17h, 9€

12/06/2017

LANSARGUES *TROPHEE DES AS*

                lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

Course du dimanche 11 juin 2017

 

Intensité, envie, émotion
une course comme on les aime

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaiseL'affiche était belle, l'effet Cadenas et Mignon (► photo) joue certainement, du coup bien avant la capelado les arènes sont pleines. A l'heure H, les gradins, les escaliers, la contre-piste sont combles, certains sont debout au dernier rang des gradins. « Il y avait longtemps que l'on n'avait vu ça à Lansargues » dit ma voisine.

En piste, il y avait du beau et bon bétail, des hommes travailleurs pour un maximum de rasets dans les règles de l'art. Cadenas arrache des soupirs d'aise au public mais paie cash un mauvais départ (avec Baucis) et doit sortir (sans trop de mal apparemment), Katif retrouve ses marques, Ciacchini s'investit, Jérôme Martin, Ouffe et Marquis pour une gauche bien présente, Gros, Sanchez et Jourdan qui complètent.

Une première partie crescendo où Saint-Eloi (La Galère, 3e) met la barre haut après un Clovis (Saumade) vaillant et un Vallespir (1er, Blatière-Bessac) un peu stoïque malgré quelques frappes lourdes.

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

▲ Mignon - Cadenas, duo de grande classe

Mignon (Cuillé) conquérant joue sa partition cocardière sans fausse note, avec moral et autorité. Très sollicité, le double Biou d'Or gère et rentre ses ficelles.

Baucis (Saumade), après avoir attrapé Cadenas par la basket, donne du volume spectaculaire et du caractère ccocardier à sa prestation bien emmené par Ciacchini et Katif.

Jappeloup (La Galère) fait parler la poudre aux planches et malgré trop de déplacements qui l'épuisent, manque attraper Ciacchini. A mi parcours, l'intensité retombe.

Quant à Courejau (hors points, Blatière-Bessac) certes il est remuant mais, entrepris, fait ressortir la "méchantise blatiériste" par des assauts puissants.

A la sortie, les spectateurs ont le sourire, ils se sont régalés.

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

Trophée des As : Katif 16 ; Cadenas, 10 ; Ciacchini, 9 ; J. Martin, 7 ; Ouffe, 4 ; Gros, 3 ; Marquis, 2.

Trophée Honneur : Jourdan, 16.

Saint-Eloi, cocardier et finisseur sur Ciacchini

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

▼ Ziko Katif retrouve du mordant
et fait une belle course

ici avec Mignon

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

Cadenas sur un mauvais départ
se trouve en dangereuse posture avec Baucis
Attrapé par la basket, le raseteur
semble s'en tirer sans trop de mal
mais devra quitter la piste

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

Très belle prestation de Baucis, ici avec Ciacchini

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

▼ Jappeloup (6e) met Ciacchini en danger
bascule après lui qui se sauve
en passant sous le marchepied

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

▼ Côté gauche, Jérôme Martin
régale, ici avec Baucis (5e)

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

▼ Katif travailleur jusqu'au bout des sept taureaux
Ici, sur une lourde attaque de Courejau (7e hp)

lansargues,mignon,cadenas,katif,course camarguaise

******************************

 

 

23/05/2017

LANSARGUES - Trophée de l'Avenir

Course du Dimanche 21 Mai

 

SANS ENNUI

IMG_2322 - CAPELADO.JPG

Entrée : 1/3 -  Organisateurs : Cté des Fêtes  Présidence : Philip Chabanon

Raseteurs : Droitiers : V Félix, T Castell, V Jourdan, S Aroca

                   Gauchers : Y Martin, M Meric, G Robert, M Sanchez

Tourneurs : B Joseph, J Daniel, S Lebrun

IMG_2458 - Nicolas NOGUERA.JPGLe sérieux, le classique, le vaillant, un tant soit peu spectaculaire, tout était réuni pour ce concours de manades où les hommes, appliqués, entrainés par Félix et Robert, n’ont pas laissé de répits aux cocardiers. Genépy, Tobias et surtout Rubicon résistent grâce à leur sérieux, Campagnol étant bien à sa place.

Encore un bon casting sélectionné par le Cté des Fêtes lansarguois et son président Nicolas Noguera qui ne perd pas une miette de ce qui se passe en piste, y allant même par moment de ses conseils.

 

 

IMG_2448 - Magali SAUMADE.JPGPour la manade Saumade - IMG_2366 - GENEPY (Saumade) sur T CASTELL.JPG

Genepy (n°740) 2e: Vulnérable aux pompons, c'est aux ficelles qu’il se met en valeur avec, outre son placement, des réactions anticipées et accompagnées jusqu'aux planches. Une ficelle au toril avec le disque joué 4 fois.

IMG_2401 - TOBIAS (Saumade) sur T CASTELL.JPG

Tobias (n°932) 3e : Hargneux, ses ripostes sont de plus en plus intentionnées et imprévisibles au fil du temps comme derrière Robert, Castell et Félix ou il franchit les planches 2 fois. Ficelles en place il reçoit son 5eme Carmen a la rentrée.

 IMG_2450 - CARABIN (Saumade) sur V FELIX.JPGCarabin (n°982) 5e, est vaillant, tellement vaillant qu’il ne résiste que 6 minutes.

Rascaillan (n°987) 6e,  fournit 9 minutes trèsIMG_2480 - RASCAILLAN (Saumade) sur V FELIX.JPG intenses en enchaînant les rasets sans se laisser compter et en multipliant les conclusions sur Aroca (3), Jourdan, Félix, Robert (2) et Castell. 6 Carmen plus rentrée.

IMG_2496 - Pierre CUILLE.JPG

 

 

 

 

Pour la manade Cuillé  -

Campagnol (n°964) -1er : Positionné et chargé, il s'engageIMG_2336 - CAMPAGNOL (Cuillé) sur V FELIX.JPG fort dans les rasets surtout venant de gauche. Avec Robert les arrivées sont serrées. 5 Carmen plus rentrée pour 11’30.

 

IMG_2412 - RUBICON (Cuillé) sur G ROBERT.JPGAvec Rubicon (n°963) – 4e, c’est cocardierement au top. Cornes en avant il part avec puissance derrière les blancs qui ne peuvent pas toujours IMG_2492 - LIZARD (Cuillé) sur G ROBERT.JPGmettre la main. Cul aux planches, il ne se laisse pas submerger. Les arrivées sont menaçantes derrière Robert (3) et Aroca. Ficelles intactes son retour se fait en musique jouée 4 fois.

Pour conclure, Lizard (n°108- HP), est fantasque en bombardant les planches qu’il franchit derrière Robert. Sur les autres, ses agissements sont irréguliers. Carmen entendu 1 fois le raccompagne.

Trophée de l’Avenir : Félix 17, Robert 17, Méric 12, Castell 3, Y Martin 2

Texte et Photos Cyril Daniel

 

16/03/2017

FFCC *72e CONGRES*

DSC_5278.JPG

Lundi 13 mars 2017

Quitus au président

DSC_5303.JPGIl apprend vite le jeune président fédéral, Hadrien Poujol.A Lansargues, hier, devant environ 500 personnes, sa parole aisée avec ce qu’il faut de solennité, la pointe d’humour qui va bien et la rigueur nécessaire au sérieux des thèmes abordés, ont permis à ce congrès de se dérouler dans de parfaites conditions. Face aux licenciés et aux élus, son baptême du feu est réussi et sa crédibilité posée. Il pourra aussi s’appuyer sur une équipe solide soudée par le travail effectué en 2016 et qu’il a tenu à remercier dans son ensemble, soulignant particulièrement le rôle de Jacques Mailhan et Florence Clauzel.

Les grandes lignes

Le président lançait ensuite les grandes lignes pour les 4 ans à venir : « Les efforts porteront sur la protection des jeunes taureaux. Nous voulons moderniser, assurer le spectacle dans les arènes, équilibrer les prestations de taureaux de plus en plus nobles face à des raseteurs très sportifs. Equilibrer mais sans faire de règlements qui monteraient les corporations les unes contre les autres ». Les écoles de raseteurs seront pourvues d’une charte droits et devoirs ; un plan de formation se prépare avec l’Education nationale pour créer des classes Sports études. « Avec le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et les quotidiens régionaux, les relations sont bonnes, nous voulons avancer dans le sens du taureau et pour plus d’équité sportive pour les raseteurs ». Pour cela, seront mises en place avec le Trophée, trois catégories de courses (lire ci-contre). Les courses de promotion sont programmées. La commission culture et traditions est créée, elle a pour but de protéger et de transmettre les valeurs fondamentales ; la commission communication se mobilisera pour valoriser l’image de la course camarguaise. Quant aux finances, la régle c’est « l’éthique au cœur du fonctionnement soit chaque dépense justifiée pour le bien de la FFCC ».

Tour à tour les intervenants ont rendu compte : Jacques Mailhan, ex président et actuel vice-président ; Christian Vallat, secrétaire ; Florence Clauzel, ex trésorière et membre du comité directeur, Christian Bagout expert comptable, M. Pibarot commissaire aux comptes, Serge Sastre trésorier, Christophe Pellenc urgentiste, Sébastien Attias pour le bilan sanitaire des élevages et Mandy Graillon Reine d’Arles avant que le diplôme fédéral soit remis à Gérard Barbeyrac, le tout entrecoupé d’images sur grand écran.

Hier à Lansargues, les licenciés se sont montrés satisfaits et les élus à l’écoute. Avec la sérénité retrouvée et de l’enthousiasme à partager pour envisager un avenir prometteur construit tous ensemble.

 

L'accueil de Michel Carlier

DSC_5285.JPGMichel Carlier, maire de Lansargues, a ouvert ce 72e Congrès FFCC avec un plaisir visible après avoir rappelé le glorieux passé taurin du village et de ses arènes ainsi que le souvenir de Pierre, grand-père d’Hadrien Poujol, Lansarguois bon teint: « Lansargues a vu courir Le Senglié et les cocardiers de Granon et accueilli des Biou d’Or ; nous avons une quinzaine de raseteurs parmi nos habitants, Roger César par exemple... »

Le maire a aussi évoqué « deux drames, les décès de Robert Brès (portier, 1993) et Pierry Gibert (raseteur, 2001)». Il a remercié les présidents des CT de Lansargues - CT Frédéric-Durand et Le Garrot, ainsi que celui du comité des fêtes Nicolas Noguera, chevilles ouvrières de cette journée festive. « Nos populations changent, a-t-il conclu, il faut faire connaître nos traditions.Je souhaite un Congrès rassembleur pour défendre nos taureaux ».

PAROLES D'ELUS

Jacques Mailhan
« Il y a des périodes qui comptent, comme les 18 mois qui viennent de passer. Enfant de Camargue, j’avais le devoir de préserver nos traditions. C’est un réel bonheur de travailler et de partager avec toute l’équipe fédérale, bonheur de transmettre à Hadrien. Je tiens à remercier les licenciés et les élus pour leur mobilisation pendant la crise 2016. 2017 sera l’année de la stabilisation, les bases sont établies. Les amis nous sommes sur la bonne voie ».

Christian Vallat
Le secrétaire Christian Vallat s’est chargé du bilan d’activité : « 2016 a été une année charnière pour gérer la dette et l’agrément du Ministère des sports acquis jusqu’en 2010 ».
Il a donné les chiffres suivants sur l’année 2016 : 2 499 licenciés (départements 11, 24, 75, 95 et 99, 5 licences ; Bouches-du-rhône, 760 ; Gard, 1051 ; Hérault, 639 ; Vaucluse, 44. Nombres de courses : 756 pour un nombre total de spectateurs de plus de 352 000 se déomptant en 87 courses aux As, 324 Avenir, 114 taureaux jeunes, 184 Ligue, 26 promotion, 21 Vaches cocardières.
Réunions : 9 comité directeur, 5 commission finances, 7 commission calendrier, 11 sportive, 3 médicale. 6 animations pédagogiques dans les écoles ou au Scamandre touchant 401 enfants. En 2016, un maximum de report de courses ont été possibles en respectant la régle d’un rayon de 30 km pour éviter la concurrence. Sur 830 programmées, 756 ont eu lieu. Au comité directeur, Eric Mauras (liste Triol) a été cooptée à l’unanimité en remplacement de Daniel Martinez.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseFlorence Clauzel
«La FFCC revient de loin, l’augmentation des licences, la diminution des coûts et la recherche de financement ont permis de passer le cap. Nous avons relevé le défi. Et je remercie les licenciés qui ont entériné l’augmentation des licences, les élus, les associations qui nous ont octroyé des subventions et aides exceptionnelles. Il y a eu un véritable engagement autour de Jacques Mailhan et maintenant d’Hadrien. Je prends du recul à contrecœur mais je reste au comité directeur et disponible pour la FFCC».

Serge Sastre

Le nouveau trésorier, après avoir fait voter l’approbation des comptes donnés par l’expert comptable Christian Begout a lancé le thème de l’année 2017 : «une année de transition de l’exceptionnel au pérenne».

 

DSC_5281.JPG

DSC_5294.JPG

De g. à d. Florence Clauzel, Patrick Vignal député,
Hadrien Poujol (caché) par Mandy Graillon

Reine d'Arles,
Aude Raynaud, demoiselle d'honneur,
Jacques Mailhan

PAROLES DE PASSIONNES

Nous ne pouvions clôturer les comptes rendus du Congrès sans laisser la parole à ceux qui, en marge de la garde rapprochée du président Hadrien Poujol (vice-président, secrétaire, trésorier, comptable...), ont, eux aussi, apporté leur passion à la cause commune.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseL’urgentiste Christophe Pellenc fait partie du comité directeur. Il s’est réjoui « d’avoir 4 ans pour pouvoir mettre en place, avec la commission médicale, une vraie filière de soins passant par les hôpitaux et la rééducation des sportifs (Nîmes, Avignon, Cap Breton...); un réglement médical sera établi pour les courses et les jeunes raseteurs devront acquérir les gestes des pemiers secours, par exemple l’usage d’un défibrilateur... » Le bilan médical 2016 est stable sur le le plan des accidents : 65 déclarés pour 2/3 de tramatologie sportive et 1/3 de coups de cornes. Quant au dopage, 3 courses ont été contrôlés soit 17 raseteurs pour 17 résultats négatifs.

Sébastien Attias (GDS des Bouches-du-Rhône) lui, dresse le bilan sanitaire des élevages et, s’il constate « un assainissement des cheptels, il avertit : les maladies émergentes font planer la menace et amènent des contraintes constantes pour les manadiers». L’IBR est au centre de toutes les attentions et les discussions vont bon train. Pour peser sur les décisions, la filière devra s’appuyer sur un réseau reconnu au niveau national.... Affaire à suivre.

L’au revoir de Mandy

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseQuant à Mandy Graillon, Reine d’Arles, même avec un soupçon de nostalgie dans la voix pour ses dernières semaines de règne, elle a eu les mots vrais, forts qui ont fait lever la salle : «Il n’y a pas de forteresse imprenable, il n’y a que des combats mal menés (Vauban). Vous, Hadrien, Jacques... vous avez donné vos tripes pour sauver la Fédération... Maintenant, Hadrien, tu représentes la jeunesse et l’audace pour l’avenir...» Assistant à chaque congrès, avec ses demoiselles d’honneur - ce dimanche Aude Raynaud - la Reine a rappelé les beaux souvenirs et les émotions en piste « pendant ces trois années, nous sommes venues dans vos villages de tous les départements taurins, il n’y a pas de frontières, il y a seulement la fe di biou. » Elle a conclu : « Il n’y a de pérennité que dans la transmission...». Reine énergique et militante, cette belle dame de bouvine laissera un grand souvenir aux afeciouna.

Le diplôme fédéral d'honneur à Barbey...

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Gérard Barbeyrac à droite, ses enfants,
son épouse Monique


Il s’est avancé entre les rangs serrés des licenciés debout lui faisant haie d’honneur au son de
L’air du toréador joué par La Gardounenque. Aujourd’hui à la retraite après avoir tenu le poste de DTN à la FFCC, Gérard Barbeyrac recevait le diplôm

e d’honneur fédéral pour service rendu à la course camarguaise. Service rendu, c’est rien de le dire tant il fut - et il est toujours - dévoué à la course camarguaise. Après une carrière de raseteur couronnée par deux
Cocarde d’Or (1977 et 1980) puis tourneur, gérant ensuite les jeunes élèves et les « grilles » des courses, Barbey a gagné la reconnaissance de plusieurs générations de raseteurs, manadiers, organisateurs. Son expérience et sa passion des taureaux en font une figure dont l’avis compte dans le milieu taurin. Respect !

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Textes MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

 

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel

10/03/2017

FFCC * LES CAMARGUAISES ET LE CONGRES *

Vendredi 10 mars 2017

Lansargues accueille

LANSARGUES2016BPHCI.jpg

Un congrès soldant la saison 2016 si difficilement commencée, et ouvrant les perspectives des 4 ans à venir. La 72e assemblée générale de la Fédération française de la course camarguaise qui se tiendra ce dimanche à Lansargues marquera le passage à de nouvelles ambitions. « Une Fédération forte, comme l’exprime le président Poujol à chacune de ses prises de parole, ouverte à tous, moderne et dynamique ». Et si les comptes rendus moral et financier sont un passage obligé « en plus l’expert comptable et le commissaire aux comptes seront présents ». Sont attendus également le point sanitaire par Sébastien Attias, les mots du cœur de Mandy Graillon Reine d’Arles, le discours du président « Tout cela entrecoupé d’images, hommage aux disparus, des actions en piste 2016, etc. Sans oublier la remise du diplôme fédéral à une personnalité marquante ». Côté Lansarguois, comité des fêtes, CT Frédéric Durand et Lou Garrot, coordonnés par Nicolas Noguera, ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir de belle manière ce grand rassemblement de gens de bouvine.

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER

PROGRAMME DES CAMARGUAISES
ET DES COURSES

 

Samedi 11 mars

10 h, gratuit, comité des fêtes, taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes. Raseteurs : Kaous, Ranc, Meseguer, Damerdji, Friakh, Chelim, Garces, Moroni, Dunan, Denis, Chevalier, Lopez, Izard, Quinson, Dagniaux. Tourneurs : Jockin, Estève.
15 h 30, 5 €, comité des fêtes, dél. Gil. Ligue Occitanie. Manades Janin, Le Grand Salan, Félix. Raseteurs: Mulot, F. Garcia, Molina, T. Roux, Sola, Danna, Laforest, Barbie, Manade, Cugnière, Assenat. Tourneurs : Dunan, Jockin.
19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.
21 h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.
Dimanche 12 mars

9 h, 72e Congrès FFCC, Halle des Sports. Apéritif offert par l’UCTPR.
12 h 30, repas à la manade Boch (20 €).
Inscriptions : Marion Boch, tél. 06 71 44 99 73 ;
Olivier Soulier au 06 16 06 86 30 ;
Bar du Bon Coin, tél.04 67 86 70 17.

La course du Congrès : 15 h, capelado d’ouverture.

15 h 30, 11 €, comité des fêtes, délégué Bru. Chroniqueur : Cyril. Niveau As.
Fabre-Mailhan : COHIBA - Cuillé : NOTAIRE  
Lautier : PEDRO - La Galère : CRUCHOT
Laurent : LEBRAU - Le Rousty : MOKA
Ricard : LOU GAOU

Groupe 1 - Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin
 Félix, Robert, J. Martin, R. Marquis.
Tourneurs : A. Perez, Jockin, F. Lopez, Estève.

Remise des prix : meilleur cocardier, meilleur raseteur.

*****************

24/02/2017

FFCC * CONGRES 11 et 12 mars 2017 *

Vendredi 24 février 2017

Tout est prêt à Lansargues

LANSARGUESPERILLEGUYONPHCD.jpg

18 mars 1956, la Section course libre de la Fédération des Sociétés taurines de France - ancêtre de la Fédération française de course camarguaise - tenait son congrès à Lansargues, salle du cinéma l’Eden, organisé par les CT Lou Garrot et l’Ecole taurine.

61 ans après, la ville réitère et s’apprête à recevoir toute la bouvine. «C’est un honneur pour une petite commune comme la nôtre», explique Nicolas Noguera qui coordonne la gestion de ces Camarguaises avec le comité des fêtes, le CTPR Frédéric-Durand et le CT Le Garrot, toujours là. « On va accueillir toute la Camargue, c’est un sacré événement, apprécie celui qui est aussi premier adjoint du maire Michel Carlier, nous avons les infrastructures avec la halle des sports, la salle Marcel-Pagnol, la manade Boch pour le repas et les arènes pour les taureaux. La course du dimanche n’a pas été facile à monter, il a fallu convaincre les manadiers un peu frileux en cette mi-mars et les raseteurs en cours de préparation mais je crois que l’affiche tient la route».

De fait quand on a pour devise Tan qué viouren dé biouau anouren, on ne peut qu’être à la hauteur d’une telle organisation !

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

PROGRAMME DES CAMARGUAISES

Samedi 11 mars 2017

10 h, course de taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes.

15 h, course de Ligue, manades Janin, Le Grand Salan, Félix.

19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.

21h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.

Dimanche 12 mars

8 h, halle des sports, accueil des participants.

9 h, 72e Congrès FFCC, suivi de l’apéritif offert par l’UCTPR.

12 h 30, repas à la manade Boch (20 €, Tortilla mexicaine au caviar d’aubergines et salade verte, sauté de porc aux épices et semoule parfumée, café gourmand, vins de pays rouge et rosé). Inscriptions auprès de Marion Boch,
tél. 06 71 44 99 73 ; Olivier Soulier, tél. 06 16 06 86 30 ; Bar du Bon Coin,
tél.04 67 86 70 17.

15 h, aux arènes, capelado d’ouverture.
15 h 30, 11 €, course niveau As, avec COHIBA de Fabre-Mailhan, NOTAIRE de Cuillé, PEDRO de Lautier, CRUCHOT de La Galère, LEBRAU de Laurent, MOKA du Rousty, LOU GAOU de Ricard. Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin, Félix, Robert, J. Martin. Remise des prix au meilleur cocardier et au meilleur raseteur.

 

***********

02/02/2017

LANSARGUES *ECOLE DE RASETEURS*

Paru sur le blog Lansargues Info de Fred
(http://lansargues-info.blogs.midilibre.com/).

INFO EXPRESS: RÉOUVERTURE PROCHAINE DE L'ECOLE TAURINE DE LANSARGUES ! 

A l' initiative de Michel Martin, accompagné d'anciens raseteurs et tourneurs lansarguois, a été décidé la ré-ouverture de l'école taurine de Lansargues.

C'est une nouvelle d'autant plus réjouissante que Lansargues a toujours eu une représentation importante au sein de la course camarguaise, notamment au sein des raseteurs, de Roger César à Tristan Castell, en passant par Michel Martin, Eric et Victor Jourdan,  ou plus près de nous Benji  Valette, Nicolas Noguera, Folco Plaza...

Cette excellentissime nouvelle ne pourra que conforter la devise de notre village : "Tan que viouren, de biouau auouren".

Les inscriptions se font auprès de
Michel MARTIN, tél. 06.11.66.11.58
ou Nicolas NOGUERA, tél.06.15.19.57.17

11/09/2016

LANSARGUES *AVENIR, 58e Finale du Trident d'Or*

Course du 11 septembre 2016

LA MANADE GILLET (203.5) DEVANCE
LA MANADE BLANC-ESPELLY (195)

POUR LA 58e FINALE DU TRIDENT D’OR

lansargues,finale trident d'or,course camarguaise

Petite édition que cette 58ème Finale du Trident d’Or. Pourtant le Club Taurin Frédéric Durand n’avait pas lésiné dans l’organisation avec Arlésiennes, Gardians, Pena et ce malgré une concurrence toute proche (Castries – Grau du Roi). Mais cela ne fait pas tout. En course camarguaise, il y a certes l’organisation, le public, des hommes en blanc et surtout des taureaux. Ce sont ces derniers aujourd’hui qui ont légèrement déçu…. Est-ce par le simple fait que lorsque l’on prononce le mot « Finale » on s’attend à quelque chose de plus  que dans une autre course normale ? Peut-être.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui les manades Gillet et Espelly-Blanc clôturaient, avec cette finale la compétition du Trident d’Or 2016. Sur cette course, s’il fallait retenir un taureau, ce serait Argentin de Gillet (qui d’ailleurs remporta le prix de meilleur élément de la journée). S’il fallait en retenir deux, on pourrait  ajouter Listoun de Blanc-Espelly. Pour le reste, le sentiment reste mitigé. L’avenir nous le dira.

Chez les hommes, L. Bressy  (avec 108 pts) conserve sa première place et reçoit le crochet d’or, J. Gaillardet (avec 94 pts) grimpe à la deuxième place (crochet d’argent), coiffant sur le poteau L. Matéo  (84 pts) écarté sur blessure. S. Dunan est déclaré Animateur du jour. Y. Pradier en 1ère partie et Johan Gaillardet d’un bout à l’autre a mouillé le maillot. L. Bressy s’est bien impliqué tandis que M Méric.,  G Montesinos et J Martin furent plus en retrait.

Côté présidence, pas de soucis majeurs, ça maîtrise sauf par moment avec le CD de Carmen qui déclenche prestement. Nous dirons que l’homme à le doigté facile mais bon, c’était jour de fête, il faisait beau, alors pourquoi pas ?

Pour la Manade Blanc-Espelly : En première position Escourial (n°902) très lansargues,finale trident d'or,course camarguaisemobile est rapidement délesté de ses principaux attributs (1’30) avant de s’échauffer, d’appuyer ses réponses derrière Bressy, Dunan (2), Montesinos avant de signer une belle enfermée en fin de quart d’heure sur Dunan. 6 Carmen plus rentrée. Florestang (n°913), troisième est un adversaire facile. 3 minutes et il ne lui reste qu’une ficelle à défendre qu’il laissera 4 minutes plus tard. 1 Carmen. lansargues,finale trident d'or,course camarguaiseEt pour finir ce trio de la devise Jaune, Rouge, Bleu, Listoun (n°925), cinquième est plein de bravoure. Légèrement anticipatif, il ne lâche pas prise, il accélère sur les trajectoires. Placé il s’engage bien, répond des deux côtés, mais au fil du temps, ce montre moins intensif. Est-ce par épuisement ou par un lâché d’armes ? 13 minutes  récompensées par le disque qui avait tourné 4 fois auparavant.

 

Pour la manade Gillet : lansargues,finale trident d'or,course camarguaiseSecond, Berlioz (n°949), après quelques tours de chauffe, va entreprendre les choses sérieuses. Il s’engage fort sur le raset, fait légèrement le pas et use d’un petit coup de tête. Régulier durant son temps de course il reçoit 3 Carmen renouvelé à son retour au toril. Quatrième, Argentin est loin de faire le lansargues,finale trident d'or,course camarguaisetango. En arrière il ne va pas. Surpris en début, il réalise vite qu’il n’est pas sur une piste de danse mais dans une piste d’arènes. Alors les choses sérieuses vont commencer. Ses engagements sur les rasets sont vifs et intentionnés (Pradier, Bressy, mais son point fort, demeure dans ses arrivées aux planches cornes menaçantes. Il ira même jusqu’à les taper derrière Gaillardet (2), Dunan. A la 7ème, dans une action d’envergure, il rejoint Gaillardet contre le mur d’enceinte. Encore vert tout de même, il s’incline peut avant la fin de son temps règlementaire. 9 Carmen plus retour fortement applaudi. En dernier, Lutin (n°958) a donné une impression lansargues,finale trident d'or,course camarguaised’inachevée. En début, le biou est présent, il termine par une corne menaçante au-dessus des planches, passe la tête. Puis progressivement l’activité blanche s’estompe, le taureau demande de plus en plus d’engagement et ses réactions sont moins incisives. 6 Carment tout de même rejoué à son retour avec sa seconde ficelle.

Lutin serre de prés L. Bressy

Texte et photos
CYRIL DANIEL