Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2017

LATTES *AVENIR/ESPOIR*

Samedi 26 août 2017

Lou Capitou, Maori les jeunots régalent

Les arènes Claude-Bellas sont bien pleines pour ce concours de manades où les jeunes Lou Capitou et Maori présentent de belles qualités face au travail des blancs correct en cette fin août.

Saladin (Saumade, N.517).- Bien présent et performant en tête à tête (Méric, Chahboune, Brunel), il demande au fil des minutes plus d’investissement et rentre sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Métis (Daumas, N.870).- Tient bien sa position et fonce tête basse. Fait le ménage le long des planches, les hommes ne mettent pas assez de rythme alors qu’il ne refuse aucune invite. Rentre ses ficelles.

Lou Capitou (Chaballier, N.246).- Le jeunot répond avec fougue, ne rechigne pas au travail en coupant un peu le terrain (Chahboune, I. Benafitou). Se chauffe dans les enchaînements et se cabre après Robert qui l’allonge, au raset suivant, pour une jolie conclusion. Idem après I. Benafitou. Série conclue avec coup de barrière et bascule. 1 ficelle à la maison, 8 Carmen et retour.

Félibre (Lou Pantaï, N.625).- Appliqué autant dans ses ripostes que dans son placement, il s’offre aux blancs. Véritable métronome pour 7 minutes d’école. 2 Carmen et retour.

Maori (Saumade, N.143).- Changement de musique, les hommes se rangent droite et gauche. Maori fait le ménage, puissant, rapide et cornes pointées méchamment en finition. Pas commode, il oblige à l’application et gare à l’arrivée où la banne fouette l’espace. Rentre un gland. 5 Carmen et retour.

Othello (Michel, N.277 pour 12 minutes).- Les premières passes sont brouillonnes pour ce jeune biòu qui ne se tient pas. Si l’homme allonge, il fait la planche, joli coup après Méric, fait le pas à quelques reprises. Sans se poser jamais, sans rien refuser, sa vaillance l’épuise et les hommes profitent de sa franchise. 10’30. 5 Carmen et retour.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Robert, 18 points ; Méric, 7 ; Chahboune, 7 ; Montesinos, 4.

Course du vendredi 25 août. Entrée : plein. Organisateur : mairie. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Faure, Montesinos. Gauchers : Brunel, Chahboune, Méric, Robert. Tourneurs : Jockin, Daniel, Garcia.

25/08/2017

LATTES *AVENIR/ESPOIR*

Vendredi 25 août 2017

Les prix pour Jougaire et Robert

Lattes,course camarguaise

Jougaire et Robert

Le Trophée Paul-Andrieu revient au taureau Jougaire (Fabre-Mailhan) et au raseteur Robert. Rémi Guyon anime cette course, meilleure en 2e partie.

Chicolo (Chaballier, N.016).- 2 minutes pour les rubans. Placé, Chicolo serre Montesinos et Guyon, se dresse après Ameraoui. Cul aux planches, il conserve ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Mitifio (Fabre-Mailhan, N.904).- 2 mn sans refus pour arriver aux ficelles. Placé, il enchaîne les séries pour sa 1re ficelle. Raseté, par intermittence, il la défend jusqu'à la fin. 1 Carmen.

Roucau (Lafon, N.1005, remplace Fangassier).- Après 2 passages en contre- piste, il effectue des séries sans résultat pour sa cocarde. Il s'évade plusieurs fois encore, Rémi Guyon tente en vain pour ses ficelles qui rentrent.

Occitan (Vellas, N.215).- Il se livre et cède ses rubans à la 3e minute. Placé, prend tout et va au bout. Résiste bien sous un bon nombre de rasets, saute après Robert à la dernière minute. Ficelles au toril. 6 Carmen et retour.

Jougaire (Fabre-Mailhan, N.105).- Moins d'une minute aux rubans pour Robert. Se livre sans retenue et avec bravoure pour sa 1re ficelle qu'il cède à la 5e. Enchaîne sur le même tempo pour sa 2e ficelle, sans rien refuser jusqu'à la 12e. 6 Carmen et rentrée.

Panadero (Michel, N. 266, 12 minutes). - 2 mn pour les pompons où il passe les barrières plusieurs fois. A Robert, la 1re ficelle, à la 8e. Un peu tendre mais avec de bons principes, rentre dépourvu à la 10e. 2 Carmen et rentrée.

SAINT HILAIRE
PHOTO GEORGES MARTIN

Trophée de l'Avenir : Robert, 25 points, Méric, 5 ; Brunel, 3 ; Montesinos, 3 ; Ameraoui, 1.

Course du jeudi 24 août.

Entrée : ¾ d'arène. Organisateur : mairie. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Montésinos, Ameraoui, Guyon. Gauchers : Robert, Méric, A. Benafitou, Brunel. Tourneurs : Jockin, Duran, Daniel.

28/08/2016

LATTES *AVENIR*

Course du dimanche 28 août 2016

Errik et Faro sur le podium

lattes,course camarguaise

Radouane Errik et lnsolent de Robert Michel

Entrée : 3/4 d’arène. Président : J. Valentin. Organisateur : mairie. Raseteurs droitiers : Miralles, Vic, Roig, D. Martinez. Gauchers : N. Benafitou, Errik. Tourneur : Lebrun.


Au terme des deux courses du Trophée Paul-Andrieu, Errik et Faro de Fabre-Mailhan (course du jeudi) montent sur le podium. Que cette finale a paru longue avec des raseteurs fatigués et un seul tourneur! Mais avec de la bonne volonté, les blancs arrivent quand même à valoriser les qualités d’Insolent et Petous.
Tobias (Saumade).- Quelques sauts d’ennuis mais reste attentif, le long des planches pour des ripostes serrées. Pousse dans les actions après Vic et Miralles et s’engage jusqu’à basculer après Vic. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
Noirlac (Michel.- Il a du gaz en début de course et montre sa vaillance quand les hommes enchaînent. A mi-parcours, retient davantage ses charges. Les hommes grattent consciencieusement les ficelles dont une rentre. 4 Carmen et retour.
Fakir (Vellas).- Rigoureusement placé, son physique impressionne. Pourtant, il gère calmement les rasets avec une préférence pour les droitiers. Un saut-surprise. A mi-parcours, tire la langue, et se réserve pour rentrer ses ficelles.
Sueno (Vellas).- A 4 ans, il semble bien inexpérimenté même s’il montre quelques notions de placement. Par moments, distrait, puis pas très concerné pour 11 minutes.
Insolent (Michel).- En voilà un qui a envie. Il enchaîne prestement et en prendrait bien un peu plus. Il fait le pas sur les droitiers, ce qui lui donne de l’avance, et il reste concerné jusqu’aux planches. Séries bien menées et bien embarqué par Miralles, bascule après lui. La 1re ficelle part au terme du quart d’heure, l’autre rentre. 7 Carmen et retour.
Petous (Saumade).- Fringant il démarre au moindre mouvement. Un peu brouillon parfois face à des raseteurs désunis qui ne lui proposent rien de construit. Pourtant, ses poursuites sont fougueusement menées jusqu’aux planches où il peut sauter après. Rentre 1 gland. A revoir. 5 Carmen et retour.


Texte et photo
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Vic, 17 points ; N. Benafitou, 11 ; Errik, 9 ; D. Martinez, 8 ; Miralles, 6.

26/08/2016

LATTES *AVENIR*

Course du jeudi 25 août 2016

Marignan score

lattes,avenir,marignan,course camarguaise

Le style, la facilité, crochet bien adroit...
Marignan à la tête de Faro de Fabre-Mailhan


Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Marignan, Moutet, Vacaresse. Gauchers : Errik, J. Martin, N. Benafitou. Tourneurs : Dunan, Ménargues.


Les jambes sont lourdes côté raseteurs mais Vincent Marignan est encore en forme et score (37 points), Vacaresse fait l’effort. Côté noir, un maximum de jeunes cocardiers (7 et 5 ans) et un, plus expérimenté Faro qui donne le plus de fil à retordre.
Roumanis (Michel).- Met son beau gabarit dans le raset et choisit l’angle du toril où il revient toujours. S’enfile quelques séries et place deux belles accélérations (Moutet, N. Benafitou. 14 minutes, 4 Carmen et retour.
Antifio (Fabre-Mailhan).- Vif, attentif et bien placé, il fait souvent le pas au départ. Participatif, il se livre dans de longs enchaînements pour 9 minutes agréables. 2 Carmen et retour.
Modigliani (Chaballier).- Tient un bon rythme sur les sollicitations des blancs et pousse jusqu’au ras des planches. Une bonne pointe de vitesse dans le raset, lui fait tenir ses rubans plus de 10 minutes. Sérieux dans son style classique, il rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Faro (Fabre-Mailhan).- Il domine dans les séries et garde un bon rythme. Placé opportunément, il engage de belles accélérations (Marignan, Vacaresse) et pousse fort jusqu’à la limite. Prend le pas sur Marignan, surveille tout, et envoie une corne vengeresse après N. Benafitou. Cocardièrement au point, rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Darac (Michel).- Tout jeune, inexpérimenté, il met du cœur dans les poursuites même s’il part parfois à contre temps. Une série jusqu’au ras des planches, un suivi serré après Vacaresse. Anticipe Errik, pousse après Vacaresse, Marignan. Un peu en dents de scie à l’image du travail des hommes. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- Placé, il attend froidement, et les hommes ne l’entreprennent pas. Lui, les balade, les rasète, gardant sa cocarde jusqu’à la 8e. Sollicité, il s’envoie après Benafitou, bascule, puis s’engage dans un dernier coup de barrière violent après Marignan. Le 2e gland sur la sonnerie. 2 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 37 points ; Vacaresse, 13.

22/08/2015

LATTES *AVENIR*

 lattes,course camarguaise

Samedi 22 août 2015 - Trophée 3 M

Cadenas et F. Martin 
deux styles mais la même implication

BLOGLATTESTRELUS_2.jpg

▲ Les vainqueur de cette 7e course du Trophée 3M,
François Martin et Trélus de Saumade

▼ Génépy de Saumade et Joachim Cadenas

lattes,course camarguaise

Si différents ces deux jeunes raseteurs. Joachim Cadenas, surdoué du raset, culotté face aux taureaux et au physique avantageux. François Martin, plus léger, appliqué et infatigable travailleur. Les deux ont enchanté les Lattois et les autres lors de cette 7e course du Trophée Montpellier Méditerranée Métropole. L'équipe en blanc a travaillé de concert et donne le meilleur, Ilias Benafitou et Errik apportant leur expérience. Chez les noirs, la première partie est dense, très rasetée, et cela a servi les taureaux qui ont pu exprimer leurs qualités. Trélus fait un 4e qui complique le jeu à souhait et finit par dominer. Les deux derniers moins rasetés même avec la débauche d'énergie de François - après la sortie de Joachim tamponné par Chicuelo (3e), n'ont pas rendu le panache souhaité. L'étalon Gaudi (5e) de Chaballier a manqué de tonus, quant à Gigolo (6e) de Michel, il lui en est resté de l'énergie sous la pédale.

Les prix du Trophée 3 M vont à François Martin et Trélus de Saumade.

Génepy (Saumade).- Toujours le long des planches, il balade les hommes. Aux ficelles, plus posé, il pousse après les raseteurs (Martin, 2 fois). Les hommes travaillent régulièrement en bonne entente et Génépy aligne les séries où il peut se cabrer en finition. 12'30. 6 Carmen et retour.

 lattes,course camarguaise

▲ Caliste avec Joachim Cadenas

Caliste (Michel).- Volontaire, il s'engage dans des enchaînements rythmées. Une légère anticipation au départ, attentif à tout, il fait le pas sur I. Benafitou (pas de Carmen ?), sur Martin (toujours pas de Carmen ?) et sur Cadenas (enfin Carmen). Un Cadenas qui à chaque raset, donne deux voire trois coups de crochet vers l'attribut. Caliste, lui, se bat jusqu'au bout de ses 15 minutes et ne perd sa 2e ficelle que sur la sonnerie. Musique.

lattes,course camarguaisePhoto
Chicuelo
et Hadrien
Poujol

Chicuelo (Chaballier).- Dans un premier temps, affiche un placement et un comportement aléatoire. Se place ou pas, suit ou pas, attaque ou laisse passer... 5 minutes les premiers rubans. Puis la machine se met en route, frappe après Ilias Benafitou, Poujol et Errik. Un peu de retenue, semble se désintéresser mais ne rate pas l'occasion (à la 12e minute) d'agresser Cadenas, un peu trop dans ses cornes. L'attaque est violente, le raseteur touché (contusion). Termine en roue libre, avec une ficelle. 6 Carmen.

lattes,course camarguaise◄ Trélus (Saumade).- Difficile à placer, difficile à tenir et pas question de le berner. Le beau cocardier ne se laisse pas manoeuvrer facilement. De plus, ses accélérations sont puissantes (I. Benafitou). A nouveau bien entrepris par Ilias, il s'envoie aux planches. Fait réfléchir les hommes, prend le pas sur Martin, se bat et conclut encore sur Ilias. Cadenas quitte la piste. Trélus, dominateur, rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

lattes,course camarguaisePhoto
Gaudi et Ilias Benafitou
Gaudi
(Chaballier).- Cadenas sorti, Martin se rend indispensable et est de toutes les passes. Mais le jeune tau n'affiche pas une grande forme. Tranquille, le long des planches, il se laisse raseter sans difficulté. 13 minutes.

Gigolo (Michel).- Ah, dommage ! Les raseteurs ont largement baissé de rythme alors que Gigolo ne pense qu'à se laisser embarquer. Martin joue ses dernières cartouches, le taureau frappe. Et même s'il navigue à la recherche de blanc, à chaque sollicitation, il démontre son envie après l'homme (Errik). Un gros coup après Martin et les ficelles rentrent. Des Carmen.

TEXTE ET PHOTOS

MARTINE ALIAGA

GIGOLO DE MICHEL ET FRANCOIS MARTIN

 

lattes,course camarguaise

 

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Tau. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas (sort au 4e), F.  Martin. Gauchers : N. Benafitou, Poujol, Errik. Tourneurs : Abbal, Ull, Dunan.

 

 

23/08/2013

LATTES *AVENIR*

Jeudi 22 août 2013

Cotti Chavari pour bien finir

Jeudi. Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur: Service des festivités. Président: Didier Gaillard. Raseteurs droitiers: Oufdil, Sabot, Ayme, Miralles. Gauchers: Mebarek, Martin Cocher, Aliaoui, Allam. Tourneurs: Sanchez, Joseph, Jorquera, Lebrun.

Ambiance festive pour cette course de semaine où les organisateurs sont bien contents d’avoir 8 raseteurs à la capelado. Certes plus ou moins motivés mais en cet fin août où la liste des blessés s’allonge chaque jour, on s’en contente. Les taureaux sont plutôt jeunes voire adolescents pour les derniers.
Es Beu (Chaballier).- Pousse avec volonté dans les premiers échanges. Le placement n’est pas sa qualité première mais il compense par sa bonne volonté. 8’30. 2 Carmen et retour.
Belajio (Saumade).- Attentif, le long des planches, ses ripostes sont agressives. Il se livre en musique et se fait respecter. Trop... car aux ficelles, les blancs sont moins assidus. Du coup, Belajio s’ennuie et saute. Rentre ses ficelles intactes.
Pistou (Fabre-Mailhan).- Bravet, il se laisse dépasser par le rythme des hommes. Sans vice et un peu “molligas”, il met de la volonté dans les séries. A Oufdil les 2 ficelles. 11 minutes.
Darbaut (Saumade).- Vite posté, il écarte d’autorité toute tentative. Cul aux planches, il faut rentrer dans son terrain. Sérieux et sélectif, il garde 8 minutes ses pompons. Les blancs ne sont pas assez audacieux pour le défier aux ficelles qu’il rentre. 1 Carmen et retour.
Souleu (Fabre-Mailhan).- A 5 ans, le jeunot affiche la volonté des Mailhan à se livrer corps et âme (2 Carmen). Mais échaudé par la rafale des premières minutes, il s’évade dès qu’il peut. La 1re ficelle à Ayme à la limite du temps.
Cotti Chavari (Chaballier).- 4 ans, du placement, et du punch dans les poursuites et les finitions. Il enchaîne généreusement et conclut aux planches, notamment après Sabot, Oufdil, Ayme, Miralles (7 Carmen. Un joli petit final pour ce jeune élément à revoir, qui rentre ses ficelles en musique. “Pace e salute”.

MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir: Sabot, 9 points ; Allam, 5 ; Aliaoui, 1.


02/09/2012

LATTES *AS*

Dimanche 2 septembre 2012

Bastien Four, Lou Pastre, Hébus et Mithra

Un parfum saintois flotte sur Lattes, les raseteurs Four, Oufdil, Ayme ont fait suivre leurs supporters et la manade Layalle a mené Lou Pastre.
Reste que si Lou Pastre justement, Hébus et Mithra ont de belles qualités, les blancs n’auront pas tout mis dans la balance pour les faire briller. Bastien Four, lui, esseulé sur sa gauche (avec Clarion) fait la course en leader et paye de sa personne avec Hébus. Les autres raseteurs travaillent par à coups, c’est bien quand ça démarre mais ça démarre peu.
Les deux premiers taureaux, c’est vrai, n’ont pas été très engageants. Angelus de Lautier calé dans son angle est raide mais quand ont le rentre alors la répartie est frappante (Auzollle, 3 fois, Gleize). Ramène ses ficelles.
Kéké d’Agu semble ne pas avoir surmonté son handicap visuel. Remuant, il fait du large mais, quand il perd l’homme de vue, il lâche la trajectoire. Four tente, Ayme l’intéresse pour une réponse à la hauteur. Mais c’est peu. Les ficelles rentrent.
Lou Pastre (Layalle) réveille les spectateurs. Des explosions aux planches pour ce cocardier qui se livre avec envie. Des enchaînements, des conclusions et de grosses finitions (Four, Rey). A mi-course, se pose et répond du tac au tac quand ça s’anime sur sa 1re ficelle. Un beau duo avec Four. 5 Carmen et retour avec une ficelle.
Hébus d’Agu maîtrise. Cocardier, placé et rapide, il attaque par une poursuite émotionnante après Rey qui se fait des frayeurs. Four pose la main, Auzolle est serré de près, Gleize vivement raccompagné. Plus une jolie anticipation notamment sur Four. Lequel traîne un peu à la tête, Hébus frappe et lui zébre la fesse (plus un coup au genou ? cheville ?). Vigilant, Hébus guette, chasse, et rentre aisément sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.
Villazon (Blatière-Bessac) court partout et prend les rasets de passage. Bacèle après Auzolle et s’évade dès que possible. Méchant, inconstant, peu enclin à droite... On l’a vu plus participatif. Bref, les droitiers lâchent l’affaire et Villazon rentre ses ficelles.
Mithra de La Vidourlenque, du haut de ses 12 ans affiche une belle santé. Sans trop se fixer mais avec un cœur énorme, il enfile agressivement les coups de barrière. Superbe action avec Bastien Four où il traverse les planches, réitère sur Gleize, S’envoie sur Rey (2 fois). Chaque sollicitation est gratifiée, enchaînement, conclusion. Du bon Mithra qui entend 8 Carmen et retour.
Ce n’est pas aujourd’hui que le jeune Biterrois (4 ans) de Rouquette apprendra son métier. Mais montre à quelques reprises qu’il a de la gnacque dans des séries promptement honorées dans un registre classique. Placement, quelques enchaînements, une conclusion où il met la corne et retour au toril avec ses ficelles. Des Carmen.


MARTINE ALIAGA

Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Lou Méjean. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Gleize, Rey, Ayme, Oufdil. gauchers : Four, Clarion. Tourneurs : Sanchez, Garrido, Molins, Fouque.

Trophée des As : Four, 19 points ; Auzolle, 8 ; Rey, 8 ; Aypme, 6 ; Gleize, 3 ; Clarion, 2.

26/08/2010

LATTES *AVENIR*

Vendredi 27 août 2010

SUENO PIMENTE LE FINAL

JAL3.jpgEntrée : 1/6e d’arène.  Organisateur : CT Lou Méjean. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Canales, Fougère, Roux.
Gauchers : Aliaga, Ferriol. Tourneurs : Curtil, Duran, Grando.

Heureusement qu’en seconde partie, les blancs – à cinq – ont mis un peu de rythme. Mais que les jambes sont lourdes et les mains maladroites en cette fin août. Les taureaux ont fait une promenade de santé et Sueño, le petit jeune de Rouquette, a pimenté la fin de course par ses actions aux planches. Mention au président de course qui prime à bon escient pour entretenir la flamme. Et si Fougère mène la première partie, Aliaga prend le relais par la suite.
Georges
(Félix).- Quand il promène, s’intéresse plus ou moins. Placé, ses réponses sont plus abouties (Ferriol, 2 fois pour 2 Carmen), Aliaga pour les cites arrêtés. Quart d’heure pépère. Les ficelles rentrent.
Mintau
(Blatière-Bessac).- Mintau tient les planches et les blancs mettent un moment à l’attaquer. Dans son terrain, il fait la loi. Se montre offensif sur Canales, Aliaga et s’envoie méchamment sur Roux. Le 1er gland à la limite du temps pour Fougère. Musique.
Tricheur
(Lautier).- De suite placé, sa pointe de vitesse dissuade les hommes. Pourtant rien d’insurmontable. Quelques enchaînements (1 Carmen) et c’est tout. Les ficelles au toril.
Baryton
(Lautier).- Assez de caractère pour impressionner et faire du large. Pourtant, les hommes requinqués en prennent la mesure et les échanges s’animent. Quelques belles poussées et Baryton sauve une ficelle. 3 Carmen et retour.
Chouan
(Bon).- Une armure impressionnante mais brave comme un sou. Il se lance à grande enjambées après les raseteurs, se livrant franchement jusqu’aux planches (Carmen). Les blancs travaillent la 1re ficelle bien primée mais n’auront pas la "gnacque" de lui lever la seconde qu’il ramène en musique.
Sueño
(Rouquette).- Du jus et du placement… les hommes tardent. Sueño fait son show tout seul, montre ses qualités et sa bonne dose de méchanceté. Raseté, même s’il lâche quelquefois, il se livre avec ardeur et conclut violemment (Canales, Ferriol). 2 Carmen et retour avec ses ficelles.

Martine ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Fougère, 14 ; Ferriol, 2.

19/08/2010

LATTES *AVENIR*

Jeudi 19 août 2010

HONNÊTE CONCOURS
DSC05327.JPG
BELAJO - Rassir

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : mairie. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Chekhade, Gautier, Martinez.  Gauchers : Alarcon, Marquis, Rassir. Tourneurs : Cuallado, Ménargues, Ull.

En prélude à la fête votive, le concours proposé s’est déroulé dans une ambiance bon enfant. Les raseteurs, sans forcer l’allure, ont donné toutes leurs chances aux taureaux qui n’ont pas manqué d’air.
Midas (Fabre-Mailhan).- Est un modeste premier qui se donne un peu plus aux ficelles en réalisant quelques bons enchaînements. 4 Carmen dans 13 minutes.
Ludo (Chaballier).- Il a du répondant, il en veut mais il n’est pas assez sollicité. Sur les cites engagés, il fait étalage de ses qualités cocardières. Il enferme ses ficelles et entend 4 Carmen.
Marlin (Saumade).- Après un timide début, il s’envoie et bascule sur Marquis, puis saute sur Rassir. D’autres actions encore entrecoupées de refus. Irrégulier, 3 Carmen en course, celui de retour généreux.
Neptune (Fabre-Mailhan).- Il est brave, il a du cœur et coopère avec envie sur toutes les attaques. Des finitions au ras des barrières. Coince le pied de Gautier. Rentre une ficelle et entend 8 Carmen.
Titin (Chaballier).- Un beau spécimen qui manque de nerf. Rassir et Gautier l’obligent mais le biòu fournit le minimum. Rentre ses ficelles.
Belajio (Saumade).- A 5 ans, il manque de maturité mais affiche des qualités cocardières intéressantes. Le manque de travail ne le sert pas. A revoir, rentre ses ficelles et reçoit 5 fois les honneurs.


Texte et Photo Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Rassir, 8,5 points ; Alarcon, 6,5 ; Chekhade, 4 ; Martinez, 3,5 ; Gautier, 1.

29/08/2009

LATTES *AS*

Samedi 29 août 2009
MITHRA - FLAMENCO : top niveau !
FLAMENCO.jpg
FLAMENCO - Guyon
 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Méjean. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Guyon, Marquier, Villard. Gauchers : Khaled, Ouffe, Poujol. Tourneurs : T. Dengerma, Lizon, Max, Zerti.

MITHRA.jpgUn après-midi taurin plutôt sympa avec des bons moments par les prestations supérieures de ◄Mithra très cocardier et Flamenco, barricadier de service.
Les hommes, quant à eux, ont dans l’ensemble bien travaillé avec une mention pour Guyon et Poujol auteurs des plus beaux rasets.
Paludié (Margé).- Plutôt irrégulier, il n’en demeure pas moins un partenaire spectaculaire par instant, assidu dans plusieurs séries. Il tient son rôle de premier avec  cinq fois les honneurs. Une ficelle au toril.
Franklin (Cuillé).- Se prête mieux aux attaques gauchères, et se signale sur les longueurs proposées par Poujol. Aux ficelles, les droitiers le forcent et lui donnent l’occasion de briller aussi sur ce côté. Deux coups de barrière sur Ouffe et Guyon. 13 minutes et cinq fois la musique.
Clovis (Margé).- Dès les premières minutes, il frappe, bascule sur Auzolle. Il tape ensuite sur Guyon et aux ficelles se livre sans vice pendant 7 minutes, deux fois récompensées en course.
Flamenco (Le Joncas).- Quelle générosité ! Quel brio ! Sur toutes les attaques, le biòu répond présent et se jette aux barricades en finition. Sur Guyon, c’est un festival mais les autres blancs ne sont pas oubliés. Enchaînements et coups de barrière sont récompensés six fois dans dix minutes de course.
Mithra (La Vidourlenque).- Parcourt la piste de long en large et se fait chiper ses attributs assez facilement. Puis un meilleur positionnement rend sa course plus sérieuse et il manque alors de travail soutenu. Coup sur coup, il frappe sur Auzolle et bascule derrière Guyon. Maître des lieux, il enferme ses ficelles en musique déjà 4 fois entendue.
Viennois (Cuillé).- On prend des précautions pour l’attaquer. Lui bien calé aux planches, attend. Pourtant entrepris, même s’il saute derrière, il montre ses limites. Ses ficelles au toril et deux fois la musique en course.

Texte et Photos Luc PERO

Trophée des As : Villard, 8 points ; Guyon, 7 ; Poujol, 6,5 ; Auzolle, 3,5 ; Ouffe, 2,5 ; Khaled, 1 ; Marquier, 0,5.