Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/06/2018

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 17 juin 2017

Capelado de la Saint-Pierre

IMG_2724.JPG

IMG_2728.JPG

grau-du-roi,laurent,jupiter,marlou,course camarguaise

Royale de la manade Laurent

▼ Cadenas - Roméo (2e)

IMG_2772.JPG

▼ Lebrau (4e) - Bouhargane

IMG_2804.JPG

▼ Lebrau - Chekade

IMG_2815.JPG

Artalet - Katif 

IMG_2860.JPG

▼ Jupiter (6e) - Cadenas

Le départ...

IMG_2884.JPG

... l'arrivée

IMG_2889.JPG

▼ Jupiter - Rassir

IMG_2892.JPG

▼ Jupiter - Chekade

IMG_2903.JPG

▼ Marlou (7e hp)
Cocarde à 1 000 €

Trois rasets et Rassir la coupe 

Ovation !

GRAUMARLOUPHMALI.jpg

********************

 

16/04/2018

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR HT*

Lundi 16 avril 2018 - Course du dimanche 15 avril

Bolero le plus complet

STLOBOLEROPHMALI.jpg

Une action d'envergure de Bolero sur Vacaresse

La pluie toute la semaine puis ce dimanche le grand soleil et la chaleur, tout cela a peut-être influé négativement sur la flamboyance habituelle de la race des Marquises. Cette 4e journée du 23e Printemps des Royales a donc manqué d’un peu d’intensité mais le public a suivi avec intérêt les prestations des jeunes biòu de la manade Laurent. Côté blanc, Fouque ressort, bien accompagné de Clarion, Vacaresse, Lopez et Ortiz par moments.
Colbert N.031.- Il s’y met petit à petit jusqu’à suivre Soler et Fouque au-delà des planches pour 7 minutes les rubans. Aux ficelles, saute quelquefois après l’homme dans l’élan mais tape franchement après Ortiz et Fouque. Un peu « molligas » sur la fin, rentre une ficelle, 6 Carmen et retour.
Méphisto N.060.- Inconstant et difficile à fixer, il se disperse et s’épuise avec beaucoup de sauts, ne se postant que rarement pour donner le change. 2 Carmen en cours, garde une ficelle.
Radieux N.113.- Fougueux, il essaie de répondre à tout mais délaisse la sortie du raset. Indiscipliné, ce n’est qu’une fois mis au travail qu’il se fait apprécier sur deux beaux enchaînements et une longueur avec Clarion. 12’30 inégales. 3 Carmen et retour.
Bolero N.117.- Beaucoup plus attentif et sérieux, il enchaîne avec rythme et ponctue de belle manière pouvant s’emporter et basculer (Ortiz, Fouque, Clarin, Vacaresse). Ne se jette pas pour rien et garde une ficelle. 7 Carmen et retour.
Pharaon N.109.- Manque d’investissement et se retient souvent. Fouque attaque et là, Pharaon riposte de belle manière pour un bon passage mais a du mal à garder le rythme. Rentre ses ficelles.
Murat N.120 (pour 12 minutes).- Attaqué, il répond avec fougue même s’il n’a pas beaucoup de placement. Il assure cocardièrement avec énergie pour le 2e gland à la 9e. Les blancs lèvent le pied et Murat termine en roue libre avec ses ficelles et la musique.
Sultan N.110 (pour 10 minutes).- Il ne se gaspille pas et conclut brillamment après Vacaresse. Se livre sur de jolies séries, et s’envoie pour quelques pétaradantes finitions. Les ficelles au toril, 4 Carmen et retour.


Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 15 avril. Entrée : presque plein. Organisateur : CT Lou Bandot. Président : T. Cure. Raseteurs droitiers : Fouque, Soler, Vacaresse, Fougère, Ortiz. Gauchers : Clarion, Chebaiki, F.Lopez. Tourneurs : Joseph, Levy, Arnel, Guyon.

 

08/10/2010

VALLABREGUES : LES LAURENT EN LIGUE

Beaucoup de monde sur les gradins le jeudi 30 septembre pour une course complète de la manade Laurent rasetée par les jeunes stagiaires de la FFCC. Beaucoup d'organisateurs aimeraient pareille affluence à l'Avenir. Il faut dire que la Grasilho comporte de nombreux supporters dans la région. Une ferveur perceptible sur les gradins dans les yeux des afeciouna. On sent sur chaque action une attente trépidante. Sous l’œil attentif d’Henri Laurent les pensionnaires des Marquises ont fait preuve de beaucoup de sang. Le n° 615 a fort bien clôturé la première partie. Le n° 607 a bien démarré la seconde et a fait une grosse frayeur à El Hajjouji déshabillé pour la circonstance. Les n° 618 et 619 ont affiché des principes et des sauts percutants. Le petit dernier le n° 762 est très sérieux pour son âge et présente un gros potentiel. Seuls El Hajjouji et Coulomb s’y frottent vraiment. Le pélot Henri Laurent pouvait arborer une grande satisfaction et au final, les organisateurs étaient heureux de l’engouement suscité.

 

Vallabrègues 30 09 006.jpg

 

Le n° 619 à la poursuite d'El Hajjouji Fouad.

 

Vallabrègues 30 09 024.jpg

 

Joli et sérieux le N° 762

 

Vallabrègues 30 09 037.jpg

Anticipation du n° 762 sur Florian Coulomb

 

Vallabrègues 30 09 043.jpg

Finition du n° 762 sur Florian Coulomb sous l'oeil attentif d'Henri Laurent

Texte et photos Eric AUPHAN

 

05/02/2008

VAUVERT : EXPO SUR LE SEIGNEUR DE CAMARGUE

GOYA DE LA PISTE AUX CIMAISES

3101691b0435f82578f2eef8ec959ecf.jpg

L'affluence lors du vernissage – les trois niveaux de l'Espace Jean-Jaurès pleins à craquer -  vendredi 1er février, a été un début de réponse quant à la qualité de l'expo Goya Seigneur de Camargue qui se tient jusqu'au 2 mars à Vauvert, à l'initiative du service culturel de la ville.
6d873cdef659d9a416ecc100996f2304.jpgUne exposition populaire artistique pour laquelle Patrick Siméon a mis en scène la vie et la carrière de Goya, le cocardier mythique de la famille Laurent. Pour cela, autour du Maître Claude Viallat, une cinquantaine d'artistes ont décliné le taureau de légende dans une large palette de techniques et un foisonnement de couleurs. Les photos apportent leur témoignage. Les vidéos font vivre le passé restituant aux plus jeunes l'ambiance hystérique des gradins et, malgré la non limitation du nombre de raseteurs en piste, le peu de clients face à l'atypique cocardier. En point d'orgue, au dernier étage, la fameuse dynastie est réunie par les trois têtes naturalisées  de Vovo, Loustic (respectivement grand-père et père) et Goya. La boucle pourrait ainsi être bouclée.
4188627c32b89d7898601ed47b7a209f.jpg Si ce n'est que de Goya, ce sont encore ceux qui l'ont côtoyé qui en parlent le mieux. L'éternelle discussion des "anciens", aux propos passionnés et étincelles aux fond des yeux,  face aux "jeunes" qui espèrent vivre un jour pareil engouement.
Goya, il y a ceux qui y étaient et qui retracent fébrilement leurs souvenirs,  ceux qui ragent de n'avoir pas fait le bon choix à l'époque mais qui racontent quand même et ceux qui devront se contenter d'écouter avidement les précédents. Mais pour tous, il y a l'expo.
Merci à ceux qui transmettent la légende en la mettant à portée du plus grand nombre…
Merci à Goya d'avoir existé…

 

 GOYA : POURQUOI LA LEGENDE ?

c5cf66fffa8e45f4291fa6613ce26358.jpgLa bouvine est un milieu fermé, et, paraît-il difficilement accessible à qui n'est pas du sérail… C'est un reproche que l'on entend souvent ! Pour ceux qui voudraient soulever un pan du voile, un passage à l'expo Goya Seigneur de Camargue s'impose, les afeciouna eux iront d'office.
Comment un animal mort depuis plus de vingt ans peut-il être source de tant d'intérêt ? Pourquoi monopolise-t-il tant les énergies, les passions et les moyens ? Pourquoi lui ?
2374eb3a6f3b51da2ae3fa53be7aa9b6.jpgDébuts de réponse : Goya est un taureau camarguais, son physique avantageux est emblématique de sa race. Il appartient à une des plus grandes dynasties camarguaises, la famille Laurent. Son caractère indépendant, fantasque a défrayé la chronique car il a suscité l'enthousiasme et la peur en piste comme sur les gradins. Né à une époque charnière (1964), sa carrière atypique a peut-être trouvé écho dans le grand vent de liberté qui soufflait alors sur la société. Dépoussiérant les comportements classiques qui voulaient qu'un bon taureau se "garde", il a déboulonné par son occupation de la piste – et de la contre piste - , les anciens codes. Ses détracteurs autant que ses supporters ont alors rempli les arènes. Ses frasques ont alimenté les discussions. La bête a été personnifiée, ses qualités et défauts humainement définis : Goya impertinent, insolent, intelligent, diabolique, imprévisible, excentrique… Les raseteurs qui l'ont affronté ont ajouté leur peur de le combattre à cause de sa facilité à déjouer leurs tactiques d'approche, sa vitesse d'exécution et son agilité à les suivre jusqu'aux gradins, engendrant "barroulages" et graves blessures. Le nombre de spectateurs repérés, pourchassés et malmenés en contre piste par le féroce animal a contribué à accroître la fascination.
894b666716dd87450a79183c6ffbf785.jpgLes Camarguais ont trouvé en Goya, une idole à laquelle ils peuvent s'identifier : forte de tempérament, indisciplinée, belliqueuse. L'histoire de Goya a commencé dans les années soixante… plus de quarante après la légende du Seigneur de Camargue déplace toujours les foules.

Martine ALIAGA
Photos  Luc PERO

   * Lire également sur le blog Goya, la passion intacte dans la catégorie MANADES/TAUREAUX

 

Du 2 février au 2 mars

GOYA SEIGNEUR DE CAMARGUE

exposition populaire artistique

df4400d882acac7b8e3081879fbb0dbf.jpg

Espace Jean-Jaurès - VAUVERT

ouvert du mardi au samedi 10h-12h et 15h-18h
Renseignements : 04 66 73 17 33

63 artistes, deux vidéos, des photos
une affiche de l'expo (numérotée et mise en vente)
et exceptionnellement réunies
les têtes naturalisées de Vovo, Loustic, Goya