Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2016

LE CRES *AS*

Course du mardi 23 août 2016

Aliaga et Katif se partagent
le 44e Trophée de la Garrigue

Cadenas meilleur animateur, Burano meilleur cocardier

le crès,as,course camarguaise,aliaga,katif,burano de l'aurore

▲ Aliaga avec Burano

▼ Katif avec Vosgien

le crès,as,course camarguaise,aliaga,katif,burano de l'aurore

 

Entrée : 1/2 arène. Org. CT Joujou. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, Katif, Auzolle. Gauchers : Aliaga, M. Favier, Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Estève, Bensalah, Cuallado, Galibert.


Egalité parfaite aux points, au nombre de coupes ou de cocardes levées, Aliaga et Katif se partagent donc le 44e Trophée de la Garrigue ; meilleur animateur Cadenas. Presque tous les cadors sont en piste et même un peu fatigués du marathon aoûtien, ces neuf-là rasètent et lèvent, dans une bonne ambiance le plus souvent. L’opposition noire a été un peu mollassonne, Burano est le plus participatif et remporte le prix, Vosgien aurait mérité un peu plus de travail. 
Sobrero (Vellas).- Difficile à convaincre, les hommes lui arrachent quelques passes, quelques changements de trajectoires surprise. Raidissime, Katif lève la cocarde sur la trompette. Rentre ses ficelles.
Gajan (Thibaud).- Ne trouve pas sa place et répond mollement. Aux ficelles, même comportement, raccompagne quelquefois mais sans conviction. 8 minutes.
Vosgien (Aubanel-Baroncelli).- Lui met du mouvement et se cabre en finition (Cadenas). A vouloir tout prendre, il se disperse un peu mais s’engage de bon cœur. Saute par surprise et zèbre la fesse d’Aliaga. Bourlingue, lâche quelques trajectoires, surtout à gauche. Mieux placé par la suite, il semble prêt à en découdre mais là, les hommes lèvent le pied, Aliaga insiste mais Vosgien rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Vauban (Paulin).- Se déplace le long des planches, sans trop appuyer hormis cette belle poursuite sur Cadenas. Quelques actions (I. Benafitou, Cadenas, 2 Carmen) un gros coup sur Cadenas et en 2 minutes les ficelles s’envolent. 8 minutes.
Burano (L’Aurore).- Se livre avec du jus aux rubans. Tient le rythme dans les séries, Cadenas allonge, Burano aux trousses. Prend tous les cites et riposte franchement. Se fait remuer pour un dernier tour de la 1re ficelle et tient l’autre en cadence jusqu’à la 8e. Aliaga et Katif se partagent tous les attributs. 3 Carmen et retour.
Cerbère (Lautier).- Toujours en mouvement, les rubans volent rapidement. Passe le pitre après Katif. Entrepris, sans se fixer, il fait le job sans plus. Et Cadenas s’offre les deux ficelles. 5 minutes. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN


Trophée des As : Aliaga, 8 ; Katif, 8 ; M. Favier, 7 ; Cadenas, 5,5 ; Belgourari, I. Benafitou, Auzolle, 2 ; Ouffe, Zekraoui, 1.

22/05/2016

LE CRES *AVENIR*

Samedi 21 mai 2016 - Les 30 ans de l'AETCC - Trophée 3M

 ▼ Autour de leur présidente Françoise Peytavin,
les manadiers
de l'Association des éleveurs
de taureaux de course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Les honneurs à François Martin et Burano

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Hier. Entrée : 1/3e d’arène. Org. : CT Joujou. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, R. Martin, Oudjit, Vic. Gauchers : J. Deslys, Aliaga, Y. Martin, Ben Ammar, Méric. Tourneurs : Estève, Daniel, Jockin, Grando.


François Martin, plus efficace en seconde partie, empoche le prix de la 3e étape du Trophée 3 M. Tout comme Burano de l’Aurore, le plus sérieux de cette course anniversaire des manadiers de l’AETCC, présidée par Françoise Peytavin. Concours ouvert par un joli tableau équestre de dressage en liberté de Carla Pelissier, avec présentation des manades en lice au son de la peña l’Occitane. Les cocardiers du concours ont un peu manqué de conviction face à une grosse équipe en blanc, même si l’ensemble tient la route.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Armaguédon et Ilias Benafitou


Armaguédon (Saliérène).- Les ripostes sont vives, cornes pointées, pour 1’40 aux premiers attributs. Bien positionné, tient tête à la pression, se rebelle après I. Benafitou (Carmen). Au terme de séries rythmées, lâche sa 2e ficelle à 5’30.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Renard prend le pas sur Yannick Martin


Renard (Brestalou).- Souple sur les pattes arrière, s’enfile droite-gauche sans frémir. Attentif, se livre sur des séries (Carmen), sans un refus. Défend sa 1re ficelle sur un petit périmètre, jamais lassé, jamais rassasié. Le Carmen manque à sa rentrée avec une ficelle.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto avec Méric
Burano
(L’Aurore).- Utilise tous les bons placements et de là pousse après les hommes qu’il sait faire courir à bon escient. Vainqueur dans les tête-à-tête, force après Méric, Deslys. Ses finitions prennent de l’envergure après I. Benafitou, Deslys. Dose ses efforts sur la fin, mais frappe encore après Deslys et se garde sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Archimède et François Martin

Archimède (Caillan).- Se délimite un large terrain le long des planches où il ne tolère pas grand monde. Les hommes hésitent un peu. Puis les enchaînements se dessinent. Volontaire des deux côtés, régulier mais sans passer la vitesse supérieure, lâche sa 2e ficelle à 11’30. 2 Carmen et retour.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto :
Ilias Benafitou
à la tête de Taquirou
Taquirou
(Grand Salan).- Un peu brouillon aux premiers échanges, cherche des repères mais emboîte I. Benafitou, Deslys. Prend de vitesse I. Benafitou, se chauffe pour un gros coup aux planches, bascule après Y. Martin. Tire la langue sous la pression mais appuie encore après F. Martin et Méric. Rentre sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Quintillien (Le Ternen).- Il se dégourdit longuement les pattes pour 2’30, les pompons sur ses déplacements. Premier coup de barrière d’envergure sur Ameraoui, énorme sur I. Benafitou qu’il prend ensuite de vitesse. Mais il ne se pose jamais et il faut le capter pour qu’il exprime sa verve barricadière comme après Ameraoui, puissamment bombardé. 10 minutes, 3 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Quintillien sur Ameraoui


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : F. Martin, 23 points ; Y. Martin, 14 ; Méric, 7 ; J. Deslys, 7.

*************

Dressage en liberté avec Carla Pelissier

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

**********************

19/08/2015

LE CRES *AS*

 le crès,ziko katif,queyras de paulin,course camarguaise

Mardi 18 août 2015

Ziko et Queyras à l'unanimité

le crès,ziko katif,queyras de paulin,course camarguaise

Entrée: presque plein. Organisateur: CT Joujou. Président: Thierry Tosas. Raseteurs droitiers: Auzolle, Dumont, Katif, Marquier, Vic. Gauchers: Favier, Ouffe, Boyer. Tourneurs: Estève, Garcia, Tourki, Moulin, Cuallado.

 
le crès,ziko katif,queyras de paulin,course camarguaiseAprès une excellente entrée en matière avec trois emboulés (d’Agu, Saliérène et Thibaud  ► Photo: emboulé Saliérène) issus du Trophée des Jeunes Pousses pour l’école de raseteurs de Vendargues, La Gardounenque, les Arlésiennes et cavaliers de Vellas et L’Aurore accueillent les raseteurs. Quelques têtes inhabituelles aux As, mais chacun a joué son rôle, en ces temps de pénurie. D’entrée les arènes pleines chavirent pour Ziko Katif devant l’assiduité du raseteur sur tous les taureaux. Avec lui, Queyras de Paulin remporte le 43e Trophée de la Garrigue et le Trophée 3 M. Il n’y a pas eu photo.
Maï (Les Baumelles).- Fait un premier rugueux à souhait qui ne fait que ce qu’il décide. Promène, se place ou se centre, entrepris par Katif, il passe le pitre aux planches et s’engage sur Auzolle (2 Carmen). Rentre 1 ficelle.
Phoebus (Lautier).- Même si d’entrée il pointe après Favier et Katif, il affiche rapidement une retenue excessive. Il fait sa tête de mule. Aujourd’hui, c’est non! Rentre un gland.
le crès,ziko katif,queyras de paulin,course camarguaisePhoto:
Burano et Katif
Burano (L’Aurore).- Brouillon au début, il n’en est pas moins aux aguets et met Garcia en danger. Aux ficelles, plus stable, il appuie ses finitions (Favier, 3 fois), passe la corne après Auzolle et frappe méchamment sur Katif (3 fois). Sans se gaspiller, il reste disponible et intéressant pour 10 minutes. 6 Carmen et retour.
Queyras (Paulin).- Remuant, il faut le forcer au début. Mais petit à petit, il se chauffe et Favier, dans les cornes, fait passer le premier frisson. Katif pour tous les rubans. Difficile à tenir, il balade les blancs, mais quand Ziko l’embarque, Queyras s’explose lui coinçant le pied. Pareil sur Vic. Puissant et de fort caractère, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Ménélas (Le Ternen).- Vite fait les pompons sur un Ménélas en petite forme. Il lui faut un coup de bourre à la 1re ficelle pour qu’il se révolte sur Auzolle. Les hommes travaillent la deuxième, Ménélas au minimum syndical. Se rebelle après Ziko mais n’a pas sa brillance habituelle. 13’30. 2 Carmen et retour.
Armaguedon (Saliérène).- De bonne volonté, toujours le long des planches, il prend une multitude de rasets avec vaillance sans passer la vitesse supérieure hormis une corne vengeresse après Katif. Huit minutes, retour en musique.
Cupidon (Lautier, hp).- Joli minois et de bonne composition, Cupidon se donne franchement et avec du moral pour une série et deux arrivées aux planches (3 Carmen). Mais ça manque de pétard pour cette dernière place.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA

le crès,ziko katif,queyras de paulin,course camarguaise

▲ Infatigable Ziko !

 
Trophée des As : Katif, 24 points ; Auzolle, 17 ; Favier, 9 ; Ouffe, 6.

20/08/2014

LE CRES *AS*

 le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaise

Mardi 19 août 2014

La bonne et la mauvaise humeur

 A 7h du matin ce mardi, les membres du CT Joujou (photo ci-dessus) étaient déjà aux arènes pour remettre la piste en état après les orages de la nuit. Au terme de la fête, cette journée en est le point culminant avec la course aux As, 42e Trophée de la Garrigue. Le président Guy Vergnes, Gérard Batifort, président FFCC, et tous les bénévoles veillent au moindre détail.

Une fois réglés en coulisse le nombre des raseteurs entrants, l’après-midi débute à merveille dans la bonne humeur, avec deux cocardiers issus du Trophée des Jeunes pousses de l’AETCC LR de Rogé Andréo. Le N.932 de Pagès et N.953 du Grand Salan font le spectacle avec les élèves raseteurs de Vendargues et Baillargues. Place aux As, dont 9 des 12 meilleurs raseteurs se présentent à la capelado. D’entrée, le déséquilibre est flagrant (3 gauchers et 1 Tourneur face à 7 droitiers et 3 tourneurs). Le ton monte. Excessivement. Au 2e taureau, l’altercation éclate, les mauvais gestes avec. Le public reste coi. Le président de course durcit le ton. Résultat, le taureau passe au second plan, l’image envoyée est désastreuse, tout le monde est stressé. Heureusement la seconde partie est plus apaisée. Reste que si on peut comprendre que la compétition engendre une émulation, aucun règlement ne pourra jamais gérer le savoir - bien - vivre ensemble !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaiseLe 42e Trophée de la Garrigue
à Camerone et Auzolle
Katif meilleur animateur
 
► PHOTO Camerone de Paulin et Loïc Auzolle.
Le soleil est de retour, les gradins bien garnis, la pena de Sète met l'ambiance, après les deux taureaux emboulés, la capelado est lancée avec dix raseteurs et quatre tourneurs.
Zeus (Brestalou).- Les premiers attributs s'envolent dans le désordre. Le taureau navigue et se bat avec des accélérations et des coups de revers dont Chekade sera la victime (pointe sous le bras). Pagaille à la 1re ficelle ouverte, levée à la 5'30, repagaille à la 2e pour 8 minutes. 3 Carmen et retour. Le ton est donné, c'est pas le jour de l'élégance.
Galipan (Lautier).- Quand il se place, il gère dans un petit périmètre les assauts désordonnés. Les tourneurs se disputent le taureau, panique à bord, et altercation. Le président a du mal à contenir les troupes. Le public s'interroge. C'est la foire d'empoigne. Du coup, Galipan garde ses premiers attributs 7 minutes. Les ficelles ne sont pas outrageusement travaillées, quelques séries. Galipan ne force pas et réduit sa charge. Rentre ses ficelles.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaisePHOTO
Camerone avec I. Benafitou
Camerone
(Paulin).- Il a du peps et tape d'entrée deux fois. Navigue mais s'engage violemment aux planches (Belgourari). Aux ficelles, se place, et offre une série brûlante où il se démultiplie aux barrières dans quatre assauts puissants et quelques cabrages. Auzolle ne se laisse pas gagner par l'ambiance délétère, travaille, et s'approprie les deux ficelles. Le cocardier fait une très belle course, dommage que la mauvaise humeur et les vociférations gachent l'ambiance. 8 minutes pour autant de Carmen et retour.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaiseAu retour des vestiaires, les hommes semblent calmés.
PHOTO Brutus et Belgourari
Brutus (Lautier) promène, le long des planches. Et s'il manque de conviction à gauche, il se chauffe sur les droitiers, notamment Auzolle. Puis les rasets s'espacent, droite-gauche, Brutus appuie sur Auzolle, mais c'est mou de part et d'autre. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaisePHOTO Nanou et Katif
Nanou
(Saliérène).- Vif et remuant à sa sortie, il se livre dans des séries rythmées. Appuie un peu plus sur les droitiers pour quelques accélérations et poursuites serrées (Katif). Se place, mais les blancs sonnent le gong à la 7e avec les deux ficelles pour Chekade. 1 Carmen et retour.
Pougaou (Les Baumelles).- Il va vite, s'engage aux planches (Katif) et tient le tempo dans les séries pour de belles longueurs (Aliaga, Chekade) et des assauts aux planches (Katif, Auzolle). A nouveau c'est la pagaille.
Les mauvaises manières sont de retour. Pougaou s'incline à 9'30. 5 Carmen et retour.
***********
▼ Ecoles de raseteurs de Vendargues et Baillargues Agglo
avec les emboulés de Pagès et Le Grand Salan
le crès,42e trophée de la garrigue,trophée des as,course camarguaise

****************

 
Entrée : 2/3 d'arène. Org : CT Joujou. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Auzolle, Belgourari, Katif, I. Benafitou. Gauchers : Errik, Aliaga, Ouffe, Favier (se blesse au 6e en retombant en contre-piste). Tourneurs : Ull, Kerfouche, Garcia, Bensalah.
Trophée des As : Auzolle, 22 points ; Chekade, 14 ; Allouani, 11 ; Katif, 9 ; Belgourari, I. Benafitou, 4 ; Favier, 3 ; Aliaga, 2.
 

28/01/2014

LE CRES : CT JOUJOU

2014, un nouveau président

Suite à sa dernière assemblée générale, le CT Joujou du Crès a changé son organigramme.

- Président : Guy VERGNES.
- Vice-président : Louis  SERVIERE
- Trésorier : Yves SENEGAS.
- Trésorier adjoint : Sylvie VERGNES.
- Secrétaire : Monique SUQUET.
- Secrétaire adjoint : Yves SUQUET.
- Membres du Bureau : Jean-Pierre MOLERO, Gérard BATIFORT et Stéphane MACHACEK.

29/10/2012

AETCC : TROPHEE DES JEUNES POUSSES

Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever

aetcc,le crès,baillargues,courses camarguaises

Pour un essai, c’est une jolie réussite. Ce 1er Trophée des Jeunes pousses trouve un épilogue heureux et des envies de montée en puissance.
Vendredi dernier sur ses terres du Ternen à Candillargues, Rogé Andréo, instigateur du projet avec Gérard Batifort, président du CT Joujou du Crès, a rappelé les étapes dudit trophée permettant à 15 manadiers de l’AETCC de tester leurs jeunes taureaux: « C’est un outil de travail et un concours d’élevages. 24 manadiers souhaitent y participer en 2013 ».

L’implication des municipalités de Baillargues et du Crès, des CT Joujou et Le Sanglier, des écoles taurines de Vendargues, Baillargues Agglo et Sommières n’est pas étrangère au succès de l’entreprise. Et à son sérieux, « un des cocardiers de la manade Benabent fait la finale des tau aux Saintes-Maries », souligne Rogé Andréo ; « les deux meilleurs taureaux seront présents au Crès en 2013 pour la course de taureaux jeunes de la fête » complète Gérard Batifort.

A l’heure des récompenses, le N.7016 de la manade Sylvéréal et le N.740 de Saliérène (« qui sortira au Trident d’Or », dixit son pelot Dédé Peytavin) sont ex aequo, dans la catégorie meilleurs taureaux. Pour le concours d’élevages, Le Ternen a été noté premier par le très sérieux jury ; N.2 Le Brestalou ; N.3 Sylvéréal.

Les écoles taurines participantes ont aussi été mises à l’honneur, il a été suggéré à leur représentant le jeune raseteur Marvin Méric, de se souvenir : « que c’est grâce aux manadiers que vous avez pu raseter. Pensez à revenir dans nos villages, quand vous serez dans le circuit ».

Vœu totalement soutenu par les deux maires présents, Pierre Bonnal du Crès et Jean-Luc Meissonnier de Baillargues , le Cressois concluant : « Vous avez concrétisé une bonne idée... Dans nos villages tellement proches de Montpellier, cela permet de voir venir du public. Cela repart de la base, la course camarguaise se maintiendra par ce type d’action ».

Et déjà les pistes de Mauguio et Sommières se sont ralliées à l’affaire, tout comme Saint-Rémy-de-Provence et Saint-Etienne-du-Grès.
Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever...


MARTINE ALIAGA

 

10/07/2012

LE CRES - AETCC - TAUREAUX JEUNES

LE TROPHÉE DES JEUNES POUSSES FAIT DES EMULES

CRESPOUSSESBLOG.jpg

De g. à d. : Pierre Bonnal maire du Crès, Maxime Chavance adjoint aux festivités, Gérard Batifort président du CT Joujou, Rogé Andréo, manadier AETCC Hérault

 

« Volontariat, bénévolat, gratuité, jeunesse, éducation... » Les mots de Gérard Batifort, président du CT Joujou du Crès, caractérisent le 1er Trophée des Jeunes Pousses, concours d’élevages initié par l’AETCC Hérault et soutenu par les mairies du Crès, de Baillargues, les écoles de raseteurs de Baillargues et Vendargues.
A l’heure du premier bilan après les 5 courses de qualification, les différents objectifs sont atteints : tester de jeunes taureaux et vaches (3 à 5 ans) avec de jeunes raseteurs (écoles taurines), faire connaître les élevages AETCC (15 ont participé), attirer le public sans concurrencer les autres trophées... (environ 200 spectateurs à chacune des courses).
Satisfaction donc pour Gérard Batifort et l’équipe du CT Joujou responsable de la logistique aux arènes, ainsi que de Rogé Andréo axé, lui, sur le bétail. Ce trophée séduit, il sera reconduit et amplifié par d’autres arènes intéressées. « En 2013, il y aura donc deux courses en Provence, 4 au Crès, 2, à Baillargues, 2 à Mauguio... Après on verra... », s’est félicité Rogé Andréo.
L’occasion aussi de mettre en lumière Le Crès, dont l’adjoint aux festivités Maxime Chavance et le premier magistrat Pierre Bonnal, bouvinaïres convaincus, ont vanté l’ancrage camarguais, en présence du premier président du club taurin, Bernard Quet.
Et comment ne pas adhérer pleinement aux propos pleins de bon sens, d’optimisme et de truculence de l’édile qui a renouvelé son soutien à l’opération : « La bouvine renaît en permanence... Ce trophée en fait partie. La passion vous unit tous. Ce que vous faites maintient une tradition marquante... Et quand je vois des jeunes comme Jérôme Martin, lundi à la Cocarde d’Or... Mais si il y a des taureaux ! C’est comme au foot, il n’y a qu’un Messi par décennie, les taureaux c’est pareil... Ce trophée porte la bonne parole, soyez en les apôtres sans en devenir des martyres... »
Dans la salle, tous d’opiner allègrement du chef !


MARTINE ALIAGA


RÉSULTATS

CRES705CREMIERBLOG3.jpgAprès les cinq courses de qualification (avril, mai aux arènes du Crès), ont été retenus pour l’ouverture de la course du samedi 28 juillet à Baillargues, les taureaux suivants :
N.950 et 726 (vache) de la manade du Ternen. N.812 et 915 du Brestalou. N.7016 et 8006 de Sylvéréal. N.740, Saliérène. N.705 de Crémier (photo L. Sonzogni). N.2174 de Chazot.
Les deux meilleurs éléments de cette course participeront le mardi 21 août à l’ouverture de la course du Trophée des As, 40e Trophée de la Garrigue au Crès.

01/05/2012

LE CRES *TROPHEE DES JEUNES POUSSES*

Vendredi 27 avril 2012

Lors de la 3e course du 1er Trophée des jeunes pousses, concours des manades de l'AETCC, un jeune taureau s'est fait remarquer : le N.705 de la manade Crémier.

Ce jour-là les taureaux des manades Caillan, Mogador et Crémier étaient rasetés par l'école taurine de Vendargues. Prochaine course vendredi 4 mai, 18h30, taureaux de Sylvéréal, Cougourlier, Aurore rasetés par l'école taurine de Baillargues.

▼ Les exploits du N.705

 le crès,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

le crès,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

le crès,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

le crès,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

le crès,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

Photos Laurent SONZOGNI

***************************


 

12/04/2012

AETCC : 1er TROPHEE DES JEUNES POUSSES

Concours d'élevages

Pour que poussent les jeunes talents

le crès,aetcc,trophée des jeunes pousses,courses camarguaises

Présentation du Trophée des jeunes pousses à la manade Sylvéral

Il ne suffit pas de faire naître et élever des taureaux, il faut pouvoir tester leurs qualités puis les faire connaître au public. Partant du constat que ses manades peinaient à essayer leurs jeunes éléments, l’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise, par sa branche héraultaise, essaie cette année un concours d’élevages : le Trophée des jeunes pousses.
Des taureaux (3 à 5 ans) et vaches (3 à 6 ans) qui seront rasetés par les écoles taurines de Baillargues et de Vendargues. Ces courses d’emboulés se dérouleront au Crès, tous les vendredis du 13 avril au 4 mai (18 h 30), plus le samedi 2 juin (16 h) pour la Primavera cressoise.
« Ces cinq courses présélectives seront une belle vitrine pour les élevages de notre association, explique Rogé Andréo qui encourage les manadiers à mener au moins une vache ».
Des 4 meilleurs lots, seront sélectionnés les 2 meilleurs cocardiers de chacun, notés par le jury, qui courront le 28 juillet à Baillargues, pour la fête. Les deux qui se seront faits remarquer seront rasetés avant la course des As du Trophée des Garrigues cressois, le 21 août.
Le gagnant final sera retenu par le CT Joujou du Crès pour sa course de taureaux jeunes l’an prochain.
Les élèves des écoles taurines partenaires (Baillargues Agglomération et Vendargues) seront eux aussi notés et les rasets seront adaptés à l’âge et au comportement des taureaux « en bonne entente avec les manadiers », promet Nicolas Triol, responsable de l'Ecole de raseteurs Baillargues Agglo.
Toutes les parties prenantes devraient donc y trouver leur compte sans compter que « cette initiative encourage les éleveurs “naisseurs” qui trouvent là un tremplin pour leurs taureaux. Un bel enjeu et un devoir d’application », conclura François Peytavin, présidente de l’AETCC.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

* Partenaires : AETCC, les CT Joujou du Crès, Le Sanglier de Baillargues, ET Baillargues Agglomération, ET Vendargues, mairies du Crès et de Baillargues.

le crès,aetcc,trophée des jeunes pousses,courses camarguaisesLES COURSES DES 1res SERIES
AU CRES (gratuit)
Vendredi 13 avril
18h30, manades Chaballier, Saliérène, Gros. Ecole taurine de Vendargues

Vendredi 20 avril
18h30, manades Cyr, les Montilles, Le Grand Salan. Ecole taurine Baillargues Agglo.

Vendredi 27 avril
18h30, manades Caillan, Crémier, Mogador. Ecole taurine de Vendargues.

Vendredi 4 mai
18h30, manades Sylvéréal, Cougourlier, Aurore. Ecole taurine Baillargues Agglo.

Samedi 2 juin
16h, manades Chazot, Le Brestalou, Le Ternen. Ecole taurine Vendargues

******************

 

24/08/2011

LE CRES *AS*

Mardi 23 août 2011

AYME ET VIBRE
POUR LE 39e TROPHEE DE LA GARRIGUE

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Anthony Ayme le vainqueur

 

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Joujou. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Ayme, Auzolle, Moutet, Marquier, Jourdan, Schuller. Gauchers : A. Benafitou, Ouffe. Tourneurs : Molins, Lebrun, Kerfouche, T. Garrido.


Anthony Ayme sait maintenant où se trouve Le Crès puisqu’il rajoute le Trophée de la Garrigue à son palmarès. Ouffe prend le bouquet du meilleur animateur auquel toute l’équipe peut être associée, Loïc Auzolle en tête. Vibre de Lafon, cinquième, étale sa vaillance et trouve la récompense. Ses quatre précédents compères cocardièrement coriaces ont, heureusement, rencontré une bonne équipe de raseteurs. Ténor, 6e, souffle le froid et le chaud quant à Ménélas, il termine barricadièrement ce bon concours.
Lieutenant (Lautier).- Pas de round d’observation, les cinq premières minutes sont brillantes avec séries et bonnes finitions. Après, il faut le rentrer pour qu’il déclenche ce que font au mieux Ouffe, Auzolle et Moutet. Une ficelle au toril. 4 Carmen et retour.
Guingue (Caillan).- En mouvement sur les premiers échanges, il prend tout. Décalé, il poursuit à belle vitesse (Carmen). Petit à petit, se montre réticent. Une série s’enclenche, et malgré le travail, garde une ficelle.
Fosséen (Cavallini).- Energique, il se soulève après Auzolle. Placé, ses interventions sont autoritaires. Bien entrepris dans son terrain, il participe. Un tour de ficelle qui reste c’est la ruée que Fosséen temporise en “envoyant”. Mais très décidés, les blancs abrègent à la 7e.
Lynx (Aubanel).- Il garde jalousement son terrain et oblige les hommes à l’application. En revanche, quand on ose le défier, la riposte est sèche (Ouffe, récompensé de la cocarde à la 7e). Alors Auzolle, Ouffe, Ayme prennent le taureau par les cornes - si l’on peut dire - pour de beaux rasets de très près, et là Lynx ponctue. 3 Carmen et retour.
Vibre (Lafon).- S’il se livre franchement, il peut aussi se montrer pressant aux planches. Des séries nombreuses et rythmées pour ce vaillant cocardier qui défend ses derniers tours de ficelle avec grand courage. 14 minutes. 9 Carmen.
Ténor (Lautier).- Un taureau froid qui se soulève dangereusement aux planches mais qui peut aussi ignorer. Les temps morts de son début de course ne le servent pas. Par contre, entrepris, il tape méchamment à 6 reprises. Des absences sur la fin. Les ficelles au toril. 6 Carmen.
Ménélas (Le Ternen, hp). - Soumis à un régime intensif, il souffre un peu avec son gros gabarit. Mais il avale les séries et conclut, de nombreuses fois, boum badaboum en musique. S’enrage et démolit la contre-piste. Et au terme d’un bel enchaînement, met fin barricadièrement à ce concours. Une ficelle rentre avec les honneurs.

 


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

le crès,vibre de lafon,anthony ayme,courses camarguaises

Loïc Auzolle et Ménélas

 
Trophée des As : Auzolle, 7,5 points ; Ayme, 7 ; A. Benafitou, 7 ; Ouffe, 5 ; Marquier, 2,5 ; Moutet, 0,5.

 

*************************************