Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2016

LE GRAU DU ROI *AS*

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

Course du lundi 15 août 2016

Cadenas - Mignon, la magie d'un duo

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

Meilleur raseteur du 7e Grand Rendez-Vous, Joachim Cadenas
2e souvenir Etienne-Mourrut à Jupiter de Laurent

Entrée : grand plein. Organisateur : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, Ilias Benafitou, Cadenas, Katif, Allam. Gauchers : Maxime Favier, Aliaga, Four, Zekraoui, Poujol. Tourneurs : Bensalah, Cuallado, Khaled, Estève, Fouque.


Les guichets des arènes sont fermés depuis longtemps pour une avant-course colorée et joyeuse, mêlant esprit camarguais et gitan dans une même poésie. La capelado accueille le gratin des raseteurs devant des gradins combles. Mignon étale sa science et rencontre à nouveau Cadenas pour des trajectoires rêvées. Boer ouvre les débats en excellent premier, Jupiter offre toute sa générosité et Landié fait un final pétaradant qui parachève le spectacle. L’ensemble des blancs s’est investi pour de très bons passages, en tête Cadenas bien sûr, et Belgourari, mais tous ont bien participé.
Boer (Occitane).- Dans la pagaille des premiers assauts, crochète Four par le maillot. Prend les rasets de passage, pointe dangereusement les cornes et s’engage pour des finitions frappées. Puis se poste, sollicité sans répit, se sort de l’emprise et oblige les blancs à s’investir. Accentue son coup de revers, se bat jusqu’à 14’30 avant de lâcher sa première ficelle. Rentre l’autre. 7 Carmen et retour.
Sylverado (Nicollin).- Toujours dans les planches, repousse les assauts assidûment et les trajectoires s’allongent avec Aliaga, Cadenas et Belgourari. Pointe après Ilias Benafitou. Dans son style classique, tient sa première ficelle 8 minutes. Les hommes s’emballent pour un dernier brin que Sylverado lâche à 10’40. 7 Carmen et retour.
Cruchot (La Galère).- Cueilli à froid, Cruchot a du mal à se débrider. Aux ficelles, se lâche pour anticiper Cadenas puis Katif. Joachim allonge et Cruchot l’accompagne, le public vibre. Le taureau en laisse passer quelques-uns. Puis à nouveau, prend de vitesse Cadenas pour un très long parcours fini en fanfare aux planches. 10 minutes d’à-coups. 4 Carmen et retour.
Mignon (Cuillé).- Gaillard comme un jeune bioù, stratège comme un vieux briscard, le Bioù d’Or 2015 affiche sa rigueur et sa vigilance. Cadenas le défie, l’embarque, le duo émerveille. Le raseteur démarmaille la ficelle, Mignon à ses trousses. Favier s’y met, Zekraoui aussi. Mignon balade les hommes. Une longueur avec Aliaga, gauche-droite en rythme et en beauté. Et Cadenas dans les cornes qui multiplie le ballet pour les 2 ficelles. 13 minutes. 6 Carmen et retour.
Biterrois (Rouquette).- Ne se fixe pas et cela lui est fatal. Toujours en mouvement, Biterrois s’offre sans s’économiser. Les hommes le font tourner en bourrique sous la réprobation du public. Retrouve son punch après Maxime Favier (Carmen) mais réduit trop sa charge et succombe à 10’30.
Jupiter (Laurent).- Franc comme l’or, Jupiter se livre et sa générosité est mise à l’épreuve. Sans s’arrêter un seul instant de courir, le vire-vire imposé lui est dur. Jusqu’à ce que les hommes se calment et bonifient ses superbes qualités de barricadier. Cadenas l’embarque pour des corps à cornes explosifs à l’arrivée, Jupiter se démultiplie pour une douzaine d’actions superbes jusqu’à épuisement. 15 minutes de pur courage. 11 Carmen et retour.
Landié (Nicollin).- Hors-points. Un jeune taureau surprise pour 10 minutes époustouflantes. Le grand banu agressif en diable, tire sur tout ce qui bouge. De grandes et méchantes embardées aux planches où Katif, Cadenas et Belgourari jouent à chat perché, haut sur les tubes. Un final en fanfare.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI ET HERVE BERNON

Trophée des As : Cadenas, 35,5 points (dont 4 points de bonification) ; Belgourari, 34,5 ; M. Favier, 12 ; Allam, 12 ; Katif, 11,5 (dont 1 point de bonif) ; Four, 10 (dont 1 pt de bonif) ; Aliaga, 10 (dont 1 p. de bonif) ; Zekraoui, 4 (dont 1 pt de bonif) ; Poujol, 3 ; I. Benafitou, 1,5.

************

▼ Jupiter à l'assaut...

sur Aliaga

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

▼ sur Cadenas

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

Boer crochète Bastien Four

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

La belle surprise de ce Landié de Nicollin
obligeant Cadenas à jouer à chat perché

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

▼ Les prix

le grau du roi,grand rendez-vous du trophée taurin,mignon,jupiter,cadenas,course camarguaise

La remise des récompenses en présence de Mandy Graillon
et de ses demoiselles d'honneur

******************************

 

 

 

 

15/08/2014

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Vendredi 15 août 2014 - 5e Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin - 30 ans de "15 août" au Grau

Greco la bombe et maître Garlan

Hier. Entrée : archi-plein, arènes fermées. Organisateur : régie taurine. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Belgourari, Ilias Benafitou, Bruschet, Katif, Chekade. Raseteurs gauchers : Errik, Ouffe, Rassir. Tourneurs : Garcia, Kerfouche, Ull, Galibert, Daniel.

Quand rentrent les raseteurs sur l’air de Bizet poussé au paroxysme, dans les arènes bondées, les spectateurs sont chauds bouillants après une heure de spectacle haut en couleurs sudistes. Et effectivement, après les minutes très cocardières et satisfaisantes d’Horacio, Greco enflamme le public par un feu d’artifice avant l’heure, de superbes actions aux planches. Garlan (4e) lui, donne sa leçon magistrale en maître cocardier. Mais Garlaban, Icare et Ajax n’apporteront pas le final spectaculaire attendu. Avec un déséquilibre flagrant à gauche (3 raseteurs pour 7 droitiers), difficile d’avoir une équité en piste, cela a desservi l’ensemble.

Lignac (La Galère).- Il est vif et vaillant mais se laisse prendre dans le tourbillon blanc. Pas assez sélectif et costaud pour cette première place, malgré quelques rébellions frappantes. 9 minutes. 2 Carmen et retour.

Horacio (Cuillé).- Choisit ses 20 mètres de longueur de planches où il revient toujours. Il renvoie les premières passes avec furia. Ripostes vives jusqu’au ras des planches. Bruschet dans les cornes pour les premiers frissons du public. Idem pour Rassir et Belgourari. Temporise parfois, mais on garde ses superbes et dangereuses sorties en force. Conserve une ficelle. 2 Carmen et retour.

Greco (Saint-Antoine).- Premier impact, il passe à travers les planches après Chekade. Des coups de barrière d’une violence inouïe en rafales. Il bombarde une bonne dizaine de fois. Katif déséquilibré dans l’action, chute lourdement. 7 minutes folles rythmées par les Carmen, énormes et étincelantes. Jusqu’à se blesser et regagner prématurément le toril. Rentre ses ficelles. 11 minutes en tout, avec les honneurs.

Garlan (Les Baumelles).- Chacun dans son camp, à droite, à gauche, et Garlan au milieu. Et pas trop près les tourneurs s’il vous plaît ! Un peu de mouvement aux pompons, puis placé, attentif à tout mouvement, il faut le défier au plus près. Rassir passe juste. Katif, serré de près comme Ilias Benafitou. Belgourari traverse la piste sous les cris du public. Et Chekade fait l’affaire du jour avec la première ficelle à 3 000 € en poche. L’autre rentre. 3 Carmen et retour.

Garlaban (Ricard).- Court partout, passe d’un raset à l’autre, lâche en cours de route, s’évade. Bref, n’a pas la tête au travail. Sinon sur 2 cites d’Auzolle après qui il s’envoie. Et un coup de barrière sur Ilias Benafitou. Blessé à la patte avant gauche, il réintègre à la 9e.

Icare (Paulin).- Moins percutant qu’à son habitude et pas raseté dans le bon sens au début, il riposte quand même violemment sur Errik et Rassir. Puis Belgourari et Errik. Errik encore insiste, pleine piste, pour 2 conclusions abouties. Puis Icare temporise. Les ficelles rentrent. 4 Carmen.

Ajax (L’Occitane).- Hors points. Arpente la piste, agresse les spectateurs en contre-piste, s’exprime méchamment en tapant après Auzolle, Allouani (2 Carmen). Mais les hommes en prennent la mesure et Ajax se plie aux enchaînements. Un dernier impact avec Bruschet et rentre à la 8e.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Belgourari, 16,5 points ; Allouani, 12 ; Auzolle, 12 ; Bruschet, 12 ; Chekade, 12 ; Errik, 10,5 ; Ilias Benafitou, 3 ; Ouffe, 3 ; Rassir, 3 ; Katif, 1,5.

 

06/10/2008

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

LE GRAU DU ROI : samedi 4 octobre 2008

 

Jockin.jpg
Frédéric JOCKIN, un vainqueur heureux !

Ambiance.jpgUn décorum imaginé par Daniel Siméon, mis en place par Patrice Blanc, la capélado a été majestueuse, un beau cadeau pour ces raseteurs du Groupe 2 souvent chahutés... ! L'affiche côté cocardiers était prometteuse et si tout fut loin d'être parfait l'ensemble ne fut pas ennuyeux. LEVENTI de Plo remporte sans surprise le prix de la journèe, mais tous les autres cocardiers ont eu des séquences méritoires a proposer.
Au micro J. Valentin assure comme les quatre tourneurs nommément désignés: Bouchité, Fernandez, Grando, P.Rado.
Défilent devant un trés nombreux public: Bonhomme, Grammatico, Jockin, Mirallés, Moine, Noguera, Rici, Roux, Ruiz, Savajano, P.Thierry.

PETIT LOU de Chaballier, nous a paru moins incisif qu'à son habitude. Néanmoins quelques belles enfermées lui valent deux Carmen.
LOU.jpgSAURON de Fabre-Mailhan, lui aussi manque de mordant, mais sur Moine et Noguera en particulier, il donne de trés bonnes répliques. Puis ça s'anime aux ficelles et les séries se succèdent pour quatre Carmen.
PAZAC de Daumas, vite épouillé de ses pompons, il défend âprement ses ficelles dans les enchaînements en s'aidant d'un mauvais coup de revers. Sérieux et bien positionné il en rentre une et entend cinq fois les honneurs.
RUY BLAS de Cuillé, à son rythme il éffectue un quart d'heure brillant. A son actif plusieurs beaux coups de butoir pour cinq Carmen.
LEVENTI de Plo, de suite dans le feu de l'action il se donne à fond sur tous les cites et vient conclure cornes dans les planches. Beaucoup plus dominateur aux ficelles qu'il rentrent, il réalise encore quelques belles allonges au cours de non moins belles séries. Sept fois les honneurs et le prix de la journèe.
FLAMENCO du Joncas, n'est pas dans un grand jour ! toutefois le rythme beaucoup trop lent imposé par les hommes ne l'avantage pas. Résultat quelques timides embardées pour trois Carmen.
PRIMADIE de Siméon, du sang à revendre pour ce biou qui aurait mérité une oppostion plus conséquente. Il clôture avec le brio qu'on lui connaît cette finale en écoutant plusieurs fois la musique.

Texte et Photos Luc PERO

LEVENTI jo 2.jpg

Les deux Lauréats F. JOCKIN et LEVENTI de Plo
******************
******************
LA COURSE EN IMAGES
PETIT LOU de Ckaballier
PETIT LOU.jpg
SAURON de Fabre-Mailhan
SAURON.jpg
PAZAC de Daumas
PAZAC 1.jpg
PAZAC 2.jpg
RUY BLAS de Cuillé
RB1.jpg
RB2.jpg
RB3.jpg

LEVENTI de Plo
LEVENTI 1.jpg
LEVENTI 2.jpg
LEVENTI 3.jpg
FLAMENCO du Joncas
FLAMENCO.jpg

PRIMADIE de Siméon
PRIMAD.jpg
PRIMADIER 2.jpg


17/08/2008

LE GRAU DU ROI 15-08 *AS*

AVANT LA COURSE

Abrivado de la Manade des Baumelles

04600a094b8b9f32b3747041a02b33c0.jpg
c05b46646b1192c5b148269aebc69ef8.jpg
0f7802465d33ae9fd1b5c614fe340f73.jpg
220855f40b42bd746c26b9036ce65244.jpg
bcb6b96ad05e77d530051b0559f82b57.jpg
040b3cd290a1f13181745d6b6f7549fe.jpg
Danses folkoriques et Capelado
4dd4cd487254f264fdffa9d962f32380.jpg
2e95febf9de050a8d543ce97bd1cbe4e.jpg
c1e78fe55790e8d43ac1fc017b9c137f.jpg
208dde610e51b549dd1df08b24aaf292.jpg
b09e88b6428bcba270259c105b6b202f.jpg
37825f71022f8a8d325b57fd81e4ddd4.jpg

******************

LE CONCOURS

Présidence: Jacques Valentin et Régis Fesquet. Raseteurs droitiers: Allouani, Auzolle, Garcia, Jourdan, Matray, Outarka, Villard. Raseteurs gauchers: A.Benafitou, Ouffe, Poujol. Tourneur:Bensegh, T.Dengerma, Fouque, T.Garrido, Zerti.

FOREST de L'Argentière, spectaculaire, vicieux, nonchalant, parfois trés interéssé, il occupe son temps agréablement et s'accommode de ce rôle de premier. Quatre Carmen.

776d50e9d0e520c51593f7dcf24b7f19.jpg
7b1368b5569f4c338a197b4257326576.jpg 
SEVERO de Ribaud, sept minutes avec quelques finitions, c'est peu à ce niveau.
4f8891e313c0699f73cea2062222a781.jpg

MICHOU des Baumelles, cocardièrement bien positionné il sélectionne trés durement aujourd'hui. Rentre ses ficelles.

e7f601712115115b004ca81ac937ad33.jpg
RUY BLAS de Cuillé, avec moins de punch mais toujours autant de volonté, il va s'illustrer dans la bourre et renter une ficelle. Carmen en course.
336e6cc72d903928acbf4013643f051f.jpg
082e7369e519ac69d729a3254829a977.jpg
PASTEUR de F.Mailhan, en une minute on passe aux ficelles, puis le taureau trouve sa place, mais hélas doit réintégrer le toril sur une blessure à l'oeil. Sept minutes et musique.
4a7de0d874a2ef542e699b700bbc8c6d.jpg
FLAMENCO du Joncas, une énergie diabolique surtout lorsqu'il sent l'homme à portée de cornes. Il tamponne une douzaine de fois pour plusieurs Carmen. Douze minutes.
a2c277b7f2821fe6ea82e701bfae8be0.jpg
c9eebf589e4dc957690de0db0e77b72b.jpg
PESQUIE de Saumade, quel panache !!! certes hors points, mais que demander de mieux pour clôturer une course. Un festival de coups de barrière pour une myriade de Carmen.
284fbfecd4b5296f32aeb396a0f180bc.jpg
a0eb700933f26f0dd2fbda2fe173be71.jpg
5514076e9d23037fde29aaba7bbe36fe.jpg
8cbdef67c8d96e1f1e83f6979e724009.jpg
4779c65b5bb3bf9ac96bd8fc39295eaa.jpg
eb9b9828d0705c040c6823b5c8243dc5.jpg
Texte et Photos Luc PERO


03/03/2008

TEMPORADA 2008 - LE GRAU DU ROI

Samedi 1 Mars

En l'absence de Philippe CUILLE, Daniel SIMEON et Etienne MOURRUT Député-Maire du Grau du Roi ont dévoilé la saison taurine 2008. Un autre grand rendez-vous pourrait se glisser dans le calendrier Graulen, la Finale du Trophée des Raseteurs...

 
20bdd51b5c2b3b8b4042b0bbe5db1533.jpg
4b4fd84cfe8c9e980d8beac7c5ed06a6.jpg
 
 
Après le satisfecit d’Etienne Mourrut, maire, pour la saison 2007 : «... progression de la fréquentation aux As, c’est encourageant pour tout le monde... », Daniel Siméon - en l’absence de Philippe Cuillé - par un exposé clair et argumenté, donnait les clefs des courses 2008.
Au Trophée des As, les quatre premières courses sont des Royales avec chacune sa particularité : celle des Lautier (qui préfèrent le terme de course complète, dixit Frédéric) sort pour la première fois aux As (le 6 avril). Celles de Cuillé (20 avril) et Blatière-Bessac (8 mai) présentent  une nouvelle  génération  très prometteuse pour chaque élevage. Celle de Nicollin (18 mai) met en avant la dernière course de Virat au Grau. Virat qui  - précise Daniel Siméon -  « est le dernier taureau né chez Jean Lafont et  le premier Bioù d’Or de Nicollin (2002)» et même le second en 2004.
Après cela, le Souvenir Olivier-Arnaud (15 juin) s’annonce brillant avec ces cocardiers qui montent... qui montent... Le 15 août sera affiné avec des taureaux de premier plan pour un super concours de manades. Quant au 38e Trophée de la Mer, seules les dates ont été données : 7/09, 11/09, 14/09, nul doute que les meilleurs seront au rendez-vous.
Avec cela quatre course à l’Avenir, une course de vaches plus la finale de la Cocardière d’Or: la fête votive du 6 au 14 septembre; les adieux de Sanchez, Galibert et Garrido le 12 septembre; le week-end taurin du 20 et 21 septembre, plus les taureaux-piscine il ne manquerait plus que la finale du Trophée des Raseteurs « pour faire une belle et grande fête », (la balle est dans le camp des responsables du Trophée Taurin), et la saison graulène serait énormissime.
En résumé, Daniel Siméon a mis en avant: « la fidélité avec quelques manades avec qui nous travaillons en confiance pour équilibrer les courses...» ; fidélité également et complicité avec les raseteurs pour lesquels il est important de «conserver le plaisir de raseter,  la piste et les taureaux au Grau permettent cela».
Martine ALIAGA 
 
e38ffbb3bd4466516e42c74f417fcd6e.jpg
4c508f23fec80d205de2e5b382090304.jpg
129d57ecc7687893783a0eb32064fd8f.jpg

20/09/2007

LE GRAU DU ROI le 15-09 *Vaches Cocardières*

SOMPTUEUSE FINALE DOMINEE PAR DES FLAMBOYANTES

 MADEMOISELLE, EVA, RAYNAUSIE, SABRINA, ROMA

medium_MARICO.jpg
MARICO des Baumelles COCARDIERE D'OR 2007
Prés de 2000 spectateurs avaient pris place sur les gradins ensoleillés des arènes du Grau du Roi pour assister à cette Finale du Trophée des Vaches Cocardières. A l'appel du président de course Jacques Valentin, ils sont onze à défiler pour la capelado au milieu des peñas, gardians et Arlésiennes. Si le leader du Trophée J.-F. Moulin n'a pas forcé son talent, Borrego, C. Chanat, Fulcrand, Moine, Bory et Santiago se sont dépensés sans compter. Deslys, Deville, Artal et Ouffe sont restés quant à eux plus en retrait.
 
medium_HIRONDELLE.jpg

HIRONDELLE de Ribaud, première de choc elle rentre une ficelle après avoir sérieusement sélectionné, tout en donnant de bonnes ripostes. Des Carmen.

medium_TOSCA.jpg

TOSCA de Félix, répond à tout avec vivacité et parfois anticipe. Des séries avec des timides conclusions lui valent d'entendre Carmen à cinq reprises.

medium_EVA.jpg
medium_EVA_2.jpg
EVA de Ricard, d'entrée elle s'envole deux fois au dessus des barrières, et brise les planches après Moine, ça calme ! Puis elle retape sur Chanat, Moine, Santiago dans d'énormes coups de butoirs. Sérieuse et dangereuse elle rentre un gland et entend bien sûr de très nombreux Carmen.
medium_SABRINA.jpg
medium_SABRINA_2.jpg
medium_SABRINA_3.jpg 
SABRINA de La Galère, bien supérieure à gauche, c'est sur Santiago et surtout derrière Charles Chanat qu'elle va étaler ses talents de barricadière. De multiples actions pour autant de Carmen.
medium_MARICO_1.jpg
medium_MARICO_2.jpg
MARICO des Baumelles démarre fort et puissamment avec de belles enfermées. Puis petit à petit elle se cale devant le toril et recule plus que ce qu'elle n'avance! Néanmoins elle fournit encore quelques bonnes actions et rentre un gland. Des Carmen.
medium_ROMA.jpg
medium_ROMA_2.jpg
ROMA de Cyr, tout droit débarquée des courses de pré-sélection qu'elle a remportée, la petite dernière a surpris tout le monde. Tout d'abord volontaire, elle s'encanaille peu à peu et passe le mourre au terme de ses poursuites. Puis elle se lâche totalement pour taper fort et même s'envoler sur Santiago qui frôle l'accrochage. Elle rentre ses ficelles après avoir entendu une ribambelle de Carmen.
medium_MADE_1.jpg
medium_MADE_2.jpg
medium_MADE_3.jpg
medium_MADE_4.jpg 
MADEMOISELLE de Blatière-Bessac, avec elle c'est du grand spectacle, cette guerrière va se battre jusqu'à la limite de ses forces pour ne pas abdiquer. Les coups de barrières vont se succéder, le public jubile, le disque ne cesse de jouer, les planches (5) explosent sous la puissance des actions, la Cocardière d'Argent a mis le feu.
medium_RAYNAU_1.jpg
medium_RAYNAU_2.jpg
medium_RAYNAU_3.jpg
medium_RAYNAU_4.jpg
medium_RAYNAU_5.jpg

RAYNAUSIE de Chaballier, que rêver de mieux pour clôturer en beauté cette finale. La Cocardière d'Or 2003 a fait comme à son habitude un récital d'actions spectaculaires. Les hommes fatigués pourtant, la sollicite avec entrain pour lui faire réaliser de nombreuses et magnifiques arrivées aux planches. Les honneurs vont jouer à répétition et l'ovation la raccompagne au toril.
Texte et Photos L.PERO

19/09/2007

LE GRAU du ROI le 15-09

 

medium_ABRIVADO.2.jpg

Samedi en marge de la Finale du Trophée de la Cocardière d'Or, et dans le cadre de la fête locale du Grau la journée était chargée en festivités. Dés 10h du matin avait lieu dans la salle de réception des arènes, l'élection de la Cocardière d'Or 2007. Vers 11h30 sur les bords du canal un défilé d'attelages, de peñas et des cavaliers participants aux abrivado et bandido du jour. Ensuite une magnifique Roussataïo, suivie de quatre abrivado. L'après midi à 16h la Finale du Trophée des vaches cocardières avec tout le faste habituel et pour conclure un festival de bandido (24 taureaux). Chargé et complet le samedi au Grau du Roi !

 ******************

LE DEFILE

medium_cavali_6.2.jpg
medium_defile_1.jpg
medium_defile_2.jpg
medium_defile_3.jpg
medium_defile_4.jpg
medium_pena_5.jpg
medium_pena_7.jpg
**************
LA ROUSSATAÏO
medium_rouss_1.jpg
medium_rouss_2.jpg
medium_rouss_3.jpg
medium_rouss_4.jpg
**************
LES ABRIVADO
medium_abriv_1.jpg
medium_abriv_2.jpg
medium_abriv_3.jpg
medium_abriv_4.jpg

Texte et Photos L.PERO






18/09/2007

LE GRAU du ROI 16-09 * AS *

37e FINALE DU TROPHEE DE LA MER

SABRI ALLOUANI ET PESQUIE
SUR LE QUAI D'HONNEUR
**************

medium_ALLOU.jpg
S. ALLOUANI
Cette finale, pas si mauvaise que ça malgré tout, n'a pourtant jamais enflammé le public. Si feu il y a eu, c'est à l'entracte grâce aux penas "boostées" par Jacques Valentin le président de course qui pour l'occasion s'est transformé en " DJ ".  A propos de J. Valentin, il mérite une fois de plus des félicitations pour sa bonne maîtrise des débats lors des moments chauds de la course.medium_COUPET.jpg A la capelado sous le regard attentif de Grégory Coupet, gardien de but de l'équipe de France de football et de l'Olympique Lyonnais, dix raseteurs défilent au milieu des penas, gardians, Arlésiennes. Allouani le vainqueur, A.Benafitou son dauphin, Outarka et Villard sont les animateurs. Ouffe, Jockin, Matray, Jourdan, C.Garcia ont de bons passages, Mebarek est en retrait. Mais dans l'ensemble les tenues blanches ne méritent pas d'éloges tant leur travail fut brouillon, inconstant. Devant des gradins combles les cocardiers de cette finale n'ont pas totalement convaincu. Une première partie mi-figue avec SEVERO en cocardier intraitable, et une seconde partie mi-raisin où seul PESQUIE assure du bon spectacle.
HECTOR de Nicollin, sélectionne, joue de la corne tout en se donnant jusqu'à la neuvième minute. Puis il durcit le combat, mais perd sa seconde ficelle à la douzième minute. Trois Carmen
CHANEAC de Chaballier, quatre Carmen pour neuf minutes très plaisantes meublées par de belles anticipations.
SEVERO de Ribaud
, aux pompons le rythme et le taureau se livre bien dans de bons échanges. Assez rapidement on passe aux ficelles, et là il se montre plus cocardier et surtout plus dangereux. Une terrible enfermée sur Jourdan qu'il met en grand danger augmente sa domination. Outarka lui lève sa première ficelle chèrement primée, mais il rentre la seconde. Trois Carmen.
RUY BLAS de Cuillé, débute assez fort par plusieurs gros coups aux planches. Sur Villard le coup est très puissant et le taureau bascule en contre piste, retombant lourdement sur le dos. A partir de là il manque nettement de répondant et s'incline en neuf minutes. Des Carmen.
RODIN des Baumelles, quelques belles enfermées, mais rien de "terrible" dans sept minutes de présence. Carmen.
PESQUIÈ de Saumade
, c'est un pur barricadier et c'est comme tel qu'il faut le juger. Il ne faut pas chercher ses qualités ailleurs ! Alors il tape à maintes reprises, chauffe le public et rentre une ficelle après avoir écouté de nombreuses fois le disque.
TASSOU de Cuillé en supplément, encore jeune il a de grosses dispositions barricadières et sera revu avec attention. Des Carmen.
Texte et Photos L. PERO
medium_HECTOR.3.jpg
HECTOR
medium_CHANEAC.3.jpg
CHANEAC
medium_SEVERO_1.3.jpg
SEVERO
medium_SEVERO_2.3.jpg
SEVERO
medium_RUY_BLAS_1.jpg
RUY BLAS
medium_RUY_BLAS_2.jpg
RUY BLAS
medium_RUY_BLAS_3.jpg
RUY BLAS
medium_RODIN.2.jpg
RODIN
medium_PESQUIE.3.jpg
PESQUIE
medium_PES_1.3.jpg
PESQUIE
medium_PES_2.2.jpg
PESQUIE
medium_PES_3.2.jpg
PESQUIE
medium_PES_4.2.jpg
PESQUIE
medium_TASSOU_2.jpg
TASSOU
medium_TASSOU_1.jpg
TASSOU



16/09/2007

LE GRAU DU ROI le 15-09

ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR
***********************

medium_DEPOUILLEMENT.jpg
Le dépouillement
C'est dans la salle de réception des arènes du Grau du Roi, que s'est déroulée l'élection de la Cocardiére d'Or 2007. A l'issue du dépouillement sur 49 votes dont 38 exprimés, le résultat du scrutin s'établit comme suit :
MARICO, Les Baumelles 13 voix, MADEMOISELLE, Blatière-Bessac 12, SABRINA, La Galère 5, RAYNAUSIE, Chaballier 4, TOSCA, Félix 3, EVA, Ricard 2.
medium_JACQUES.jpgEst donc déclarée COCARDIERE D'OR 2007, MARICO de la manade des Baumelles. COCARDIERE D'ARGENT, MADEMOISELLE des manadiers Blatière-Bessac.
Texte et Photos L. PERO
medium_L_ASSISTANCE.jpg

medium_ASSISTANCE_2.jpg

10/09/2007

LE GRAU DU ROI le 9-09 *AS*

Ière JOURNEE DE LA MER
**********
INTERESSANT ET PUIS LE DRAME...

medium_FOREST_3.jpg
Le dangereux FOREST de L'Argentière

Adil Benafitou avec 22 points prend provisoirement la tête du Trophée de la Mer. Il faut dire qu'après le retrait d'Oleskevich au premier taureau, il s'est retrouvé bien tranquille à gauche. A droite Allouani peu adroit totalise 15 pts, Matray opportuniste 12 pts, Outarka 12pts, Jourdan 9 pts et C. Garcia 2pts. Seul Jockin ne lève pas. Tous ces hommes ont travaillé sur un bon rythme, sauf sur SAURON dont l'encocardement est vivement contesté par les raseteurs. Nous rappelons à ces derniers qu'ils peuvent avec le délégué de la fédération vérifier avant la course les encocardements, ce qui éviterait au public d'être lésé.
PACAN de Lafon: Encore une excellente sortie. Volontaire, et toujours placé dans le terrain des planches, il ne rechigne pas devant la tâche et termine souvent ses poursuites en menaçant de la corne. Il rentre ses ficelles et reçoit cinq Carmen.
LANZA de Blatière-Bessac: C'est un grand promeneur, ce qui lui évite de se faire piéger. Puis s'échauffant, il va se livrer dans de belles enfermées qu'il parachève en se soulevant dangereusement à la barrière. Brillant il rentre à la quatorzième minute après avoir entendu sept Carmen.
SAURON de Fabre-Mailhan: C'est le type même du cocardier de race. Toujours bien positionné, aux aguets, il riposte aux attaques par de belles anticipations et vient conclure en tapant bas dans les planches. Délaissé aux ficelles, il rentre en musique déjà trois fois entendue.
FOREST de l'Argentière: Compliqué le taureau ! parfois vagabond et désintéressé il peut sur le cite suivant anticiper, se dédoubler, s'engager puissamment et criminellement à la planche ou sauter derrière l'homme. Il entend plusieurs fois la musique sur de bons passages. Et puis à la treizième minute sur un de ces déplacements anodins dont il est coutumier, il saute sur le tourneur Patrick Siméon et va le crocheter à l'intérieur du burladero dans lequel il se réfugiait. Victime d'un méchant coup de corne, la course est arrêtée. La blessure nécessitant un transport en hélicoptère, les arènes sont évacuées et la course ne reprendra qu'une heure plus tard.

Texte et Photos L. PERO

medium_PACAN.2.jpg
PACAN sur A.Benafitou
medium_LANZA_1.jpg
LANZA sur Matray
medium_LANZA_3.2.jpg
LANZA avec Jourdan
medium_SAURON_1.jpg
SAURON face à Allouani
medium_SAURON_2.2.jpg
SAURON sur Jourdan
medium_SAURON_3.jpg
SAURON tape derrière Jourdan
medium_FOREST_1.jpg
FOREST saute sur Allouani
medium_FOREST_2.jpg
FOREST envoie la corne sur Benafitou
**********************
L'ACCROCHAGE DE P. SIMEON
medium_ACCRO-Siméon.jpg
*********************