Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2017

MARGUERITTES *LIGUE*

Vendredi 2 juin 2017

Bonne Ligue pour un jeune président

Marguerittes,Ligue,Charles Chanat,course camarguaise

Bien encadré par les membres de son CT La Bouvina
le jeune président  de course  Charles Chanat
fait ses premières armes au micro



Une ligue de premier ordre.. Beaucoup d'avenir et un gros Carmen à tous. Des taureaux au poil, une jeunesse active et pleine d'ardeur soutenue par des tourneurs pédagogues. Et les premières armes d'une tout jeune président de course, Charles Chanat. De la piste au micro, l'ancien raseteur s'implique pour sa passion des taureaux.

Un coup d'oeil sur les jeunes cocardiers : le N.248 de Plo se pique au jeu et devient intéressé au fil des minutes. Le 2034 de Blanc joue davantage dans le spectaculaire... A suivre. Le 2017 de Caillan plutôt cocardier, il annonce de bonnes prouesses. Le 118 de Plo, sérieux cocardier, anticipe, enferme le jeune Roux, quelle frayeur mais la jeune tenue blanche réitère avec vaillance avec ce sujet extraordinaire. Le N.244 de Blanc laisse entrevoir un bel avenir. Il fait le pas, anticipe bien, il ne lui manque pas grand chose pour finir ses actions en beauté. Le N.317 de Caillan, tout jeune mais vivace, doit apprendre à canaliser sa méchanceté. Le N.268 de Plo a du jus, fait le pas et affiche un caractère reboussié, sans doute le plus difficile à canaliser. Quelle volonté le 232 de Blanc! Petit biou prometteur qui ramène avec finesse  les petits blancs. De belles finitions.

Texte et photo
ERIC MARC


Course de Ligue - Organisateur .: CT La Bouvina. Président: Charles Chanat. Entrée: 1/5.
Raseteurs: Roux, Lasserre, Garcia, Okili, Bakloul, Cugniere.
Tourneurs: Ruiz, Khaled

15/06/2016

FOURQUES *LIGUE*

Mardi 14 Juin 2016

Une Terre d’Argence agréable...

IMG_9963.jpg

Enfermée du n° 227 (Chauvet) sur le local Charly Zelphati

La terre d’Argence autrefois territoire situé entre Beaucaire et Saint Gilles a été remise par l’archevêque d’Arles Raimon de Montredon au comte de Toulouse Alphonse Jourdain en 1143. A Fourques, quelques siècles plus tard (hier) la course de terre d’argence reçoit la bénédiction du terroir pour une course menée par Norbert Nesti et suivie par un public de connaisseurs. Elle s’avère au final intéressante. La satisfaction se lit sur les visages à la sortie. On le doit en grande partie par le jeune Florent Jaubert (esthétique et stylé) au-dessus du lot de stagiaires composé de Magid Aliaoui (combatif), Bastien Courgeon (volontaire), Néhémie Longuet (adroit), le local Charly Zelphati (travailleur mais pas toujours appliqué) et Zbiri Moustapha (discret). Ils sont aidés des tourneurs Dunan et Lévy.

Le n° 140 (Chauvet) ouvre les débats timidement mais se prend au jeu et finit fort cornes contre les planches. Le suivant n° 117 (Lagarde) est bondissant, méchant jusqu’à se retrouver sur le dos de Jaubert. Ensuite le n° 160 (Saint Germain) beau et imposant est en dessous de ses précédentes prestations difficile à tenir concentré en ce jour. Avant la pause, le n° 144 (Chauvet) s’avère sauteur puis assagi il paie ses efforts en voulant tout prendre et finit par manquer de pattes.

Après l’entracte le n° 120 (Lagarde) est un élément diablement spectaculaire avec un festival de coups de barrières ou d’envolées dont une monumentale après Aliaoui. Le n° 297 (Saint Germain) est neuf. Il tord le tube après Dunan et quelques envolées plus tard se donne des deux côtés sans refuser et sera à revoir. Le suivant n° 227 (Chauvet) est le plus sérieux de la course. Placement, finitions et maîtrise de la piste, il en sait déjà beaucoup. Pour terminer le n° 116 (Lagarde) un petit gabarit se défend comme il peut et avec bravoure mais les hommes en prennent trop facilement la mesure.

 IMG_9838.jpg

Le n° 140 (Chauvet) avec Florent Jaubert

IMG_9847.jpg

Arrivée fracassante du n° 117 (Lagarde)
sur le dos de Florent Jaubert

IMG_9857.jpg

Florent Jaubert précise
avec le n° 160 (Saint Germain)

IMG_9871.jpg

Le n° 144 (Chauvet)
en duo avec Néhémie Longuet

IMG_9884.jpg

Le spectaculaire n° 120 (Lagarde)
sur Charly Zelphati

IMG_9902.jpg

mais aussi sur Florent Jaubert 

IMG_9945.jpg

Le style de Florent Jaubert
avec le n° 297 (Saint Germain)

IMG_9953.jpg

Arrivée menaçante du n° 227 (Chauvet)
derrière Magid Aliaoui

IMG_9979.jpg

Le n° 116 (Lagarde) termine difficilement
ici avec Néhémie Longuet

Texte et photos
Eric AUPHAN

************************

 IMG_9918.jpg

IMG_9919.jpg

IMG_9920.jpg

IMG_9921.jpg

IMG_9922.jpg

IMG_9923.jpg

La spectaculaire envolée du n° 120 (Lagarde)
sur Magid Aliaoui

***************************

06/05/2016

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *LIGUE*

Mardi 3 mai 2016

Carmen final

En ce mardi 3 mai, c’était au tour des arènes de Saint-Georges d’Orques de recevoir la 2e course de sélection du Trophée Philippe-Thiers composée de manades héraultaises. A l’heure de la capelado, ce sont 4 stagiaires (M. Abbal, J. Ortega, A. Mazzoleni, O. Molina) aidés du raseteur local J.Vic et assistés des tourneurs S. Lebrun et M. Arnel qui vont se présenter. Même si le travail par moment aurait supporté d’être plus soutenu, il a été bénéfique à certaines vaches. Dans l’ensemble, l’implication de ces jeunes a été satisfaisante, leur valant d’ailleurs un Carmen final et a permis à chacune des vaches présentées,  de par leurs qualités et selon  leur potentiel, de se mettre en évidence. Ce sont faites remarquer les n°021 du Ternen, 128 de R. Michel, 004 de Cyr et la 122 de Lafon.

Dans l’ordre de sortie, la 1ère à fouler la piste sera la vache de la manade du Ternen (N°101) qui optera pour  le classicisme au ralenti. Placée, elle sort bien  mais ne pousse guère sur la longueur à deux exceptions près derrière Ortega où elle vient passer la tête et derrière Mazzoleni qui la tire au maximum de plusieurs reprises. Mais l’ensemble manque d’entrain. 4 Carmen plus rentrée.
La 2de sera la n°060 de la manade Vellas. D’entrée et jusqu’à la mi-course elle se jette au-dessus ou dans   les planches à l’arrivée de ses vives répliques (Ortega 2, Mazolleni, Vic 3). La suite sera plus réservée. 4 Carmen plus rentrée.
Pour suivre la n°236 de Lopez va s’évader de multiples fois (8). Quand elle est en piste, ses réactions ne laissent pas indifférent. Elle fait le pas, vient bien mais souffre d’un manque d’entrainement.
Pour conclure la première partie, la n°122 de I et J Lafon ne laissera pas non plus indifférent. Bien qu’irrégulière et n’étant pas à son aise dans les enchaînements, ses engagements sont francs et parfois conclus aux planches derrière Mazzoleni et Abbal. 5 Carmen plus rentrée.
saint-georges-d'orques,ligue,vaches,course camarguaisePhoto
N.004 de Cyr
sur Mazzoleni
A la reprise la n°004 de Cyr débute calmement avant de passer la vitesse supérieure et raccompagner jusqu’à la limite ou tantôt elle passe la tête, tantôt finit pattes sur l’estribo (Abbal, Molina, Ortega, Mazzoleni) ou n’hésite pas à se jeter et basculer comme derrière Mazzoleni en fin de course. 6 Carmen plus rentrée.
Pour suivre, la n°128 de R. Michel est sérieuse de par son placement. Rapide elle s’engage sur le raset pour ne lâcher prise que contre les planches  qu’elle va d’ailleurs venir cogner derrière  Ortega et Mazzoleni et franchir  après ce dernier. 4 Carmen plus rentrée.
Avant dernière la n°145 du Grand Salan a de l’énergie au point qu’elle ne se cale pas. Sur la citation elle fait légèrement le pas mais relativement  franche, ne pose pas de difficulté. 2 Carmen plus rentrée.
Pour conclure, en remplacement de la manade Rambier, c’est la manade saint-georges-d'orques,ligue,vaches,course camarguaiseDu Ternen qui a présenté une 2e vache, la n°081 du Ternen qui a joué parfaitement son rôle de dernière avec une dizaine de puissants engagements aux planches (Abbal 2, Ortega 2 (photo), Molina 2, Mazzolini 2)…
8 Carmen plus rentrée.

CYRIL DANIEL

28/04/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 27 avril 2016

1re course de sélection des vaches - Trophée PhilippeThiers

Dans  le cadre de ses courses de sélection 2016, le Trophée Philippe Thiers, Trophée des Vaches Cocardières en collaboration avec le Comité des Fêtes, tenait la 1re course d’une série écourtée par rapport aux autres années par manque de finance, suite au départ de plusieurs partenaires.

Face à une équipe de stagiaires désigné par la FFCC en investissement et application total, les vaches présentées ont pu donner le meilleurs d’elles-mêmes avec cependant un petit plus pour les pensionnaires des manades Briaux et Leron. On peut également y ajouter la vache de la manade Gros, bien qu’étant celle de l’an dernier et se surcroît qui avait fait la grande finale du trophée à Saint-Martin-de-Crau.

La première à fouler la piste sera la n°960 du Joncas qui tout en vaillance va se défendre et se lever derrière Mazzoleni. 3 Carmen plus rentrée.


vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaisePhoto
N.001 de Gros
sur El Mahoub

Quel pétard et quelle méchanceté pour la 001 de la manade Gros.
Tout en jouant des cornes elle poursuit jusqu’aux planches où elle vient taper derrière Ricci (2), Mazzoleni (3) et El Mahoub. 7 Carmen plus rentrée.
La
0152 de Chapelle va s’épuiser par des sauts inutiles (8) dont deux dans l’élan derrière El Mahoub et Ricci et taper et briser les planches derrière El Mahoub. Vaillante tout de même elle reçoit 5 Carmen.
vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaisePhoto
La N001 de Briaux
anticipe
Mazzoleni
La
001 de Briaux sort avec de la bouteille. Elle s’engage fort, fait légèrement le pas et signe de belles allonges. Seule la finition fait défaut. Mais c’est beau à voir. 5 Carmen plus rentrée.
Petite déception avec la
n°106 du Ribansol, Bien que volontaire, elle a tendance à ne pas prendre la sortie su raset ce qui rend sa prestation brouillonne.
Bien que manquant quelque peu de méchanceté, la n
°222 du Gardon donne sa tête sur les rasets. Sans aucun refus, elle se livre franchement et se paye même le luxe, sur des rasets arrêtés de venir finir aux planches (Mazzoleni). 3 Carmen plus rentrée.
Pour suivre, la n°
138 de Mogador est bizarre. Elle peut  fuir (5), répondre sans forcer le rythme comme foncer derrière les tenues blanches pour s’envoler au terme de la poursuite (Mazzoleni, Longuet) ou taper derrière Mazzoleni. 10 Carmen plus rentrée.
Pour conclure, la
n°214 de Leron est très spectaculaire. Pas moins d’une dizaine d’envolées derrière Mazzoleni, Ricci, El Mahoub… 6 Carmen plus rentrée.

Texte et photo
CYRIL DANIEL

 

 

18/06/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 17 juin - Promotion Philippe-Thiers
 
LA N°007 (Briaux Frères)
DANS UN BON ENSEMBLE

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

 ▲ les lauréats du jour
la vache de Briaux et Enzo Bernard

 
Après huit étapes, de Saint-Georges d’Orques  à Vestric-et-Candiac, en passant par Cabanes et Saint-Chaptes, c’était en ce mercredi, la finale des courses de sélection de Vaches Cocardières, cru 2015, regroupant les 8 meilleurs talents de demain.  L’ensemble fut d’une très bonne tenue avec notamment en première partie les pensionnaires des manades Gros et Saint-Pierre et en deuxième des manades Chapelle et surtout Briaux Frères dont la vache trustera les prix : meilleure des huit courses et  meilleure vache de la finale. Elle s'octroie ainsi le prix de la promotion Philippe-Thiers, sélectionnée d’office pour la finale du trophée, le 12 septembre à st Martin de Crau.
Chez les raseteurs (4 stagiaires + 2 confirmés)  l’envie était là aussi. C’est le jeune Enzo Bernard qui fera l’unanimité sans que les autres ne déméritent, loin de là.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise◄ Photo : la N.001
de Gros sur Rodriguez
En ouverture des débats rien de tel que la N°001 (Gros) qui avec beaucoup de jus et sans jamais quitter le terrain des planches va s’engager avec vivacité sur les rasets pour les raccompagner in-extremis  avant de se lever derrière  Rodriguez ou encore Bernard ou elle basculera.  Dépouillée à l’ultime seconde, Carmen la raccompagne pour la 7e fois.
En seconde position, la N°022 (Saint-Pierre) va s’échauffer au fil du temps. Vaillante d’un bout en l’autre, elle peut conclure sèchement à l’arrivée. Ainsi Dumont, Carta et Bernard l’entraîneront au-dessus des barrières alors que Carta, par deux fois sera rejoint en contre-piste. Délestée de ses attributs, elle retourne au toril avec le disque pour la 6e fois.
Puis vint le tour de la N°021 (Nicollin). D’entrée, une envolée aux trousses de Bernard, laissait présager que… Mais… Positionné ¾ piste, elle anticipe certes dès le départ mais ses réactions sont irrégulières et baissent de rythme en fin de course. 2 jolies réalisations derrière Carta et Rodriguez, 3 sauts (dans l’élan) derrière Favier pour 6 Carmen au total.
Avant la pause, la N°806 (Ribansol) va s’avérer plus classique. C’est à gauche qu’elle va se mettre le plus en valeur en anticipant et en serrant de près la tenue blanche jusqu’à en bousculer (sans mal) Favier qui devra sauter en catastrophe. 3 enfermées sur Rodriguez, un coup de barrière sur Carta, une jolie série pour 8 récompenses, rentrée incluse.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise► Photo :
La N.007 de Briaux
sur Carta
Qu’elle merveille que la N°007 (Briaux Frères). L’œil aux aguets, elle surveille tout, part sur tout ce qui bouge. Sa course monte en puissance. Les poursuites, rapides sont anticipées au maximum et sont de plus en plus serrées (Bernard, Rodriguez, Dumont) et les arrivées de plus en plus engagées (Rodriguez 2, Carta ,Perez ou Bernard avec saut)… Un petit régal durant 10 minutes de piste pour autant de Carmen.
Déception, avec la N°016 (Ricard). Sur les provocations de loin, elle fonce et franchit les planches à l’arrivée. Rasetée, elle a tendance à lâcher et fuir de l’autre côté de la piste pour se réfugier dans le couloir (8 fois). Un saut derrière Bernard (Carmen) et retour en silence.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise◄ Photo :
La N.927 de Chapelle
sur Favier
Avant dernière, la N°927 (Chapelle) est la barricadière par excellence. Pas très compliquée sur le raset, se sont ses arrivées fracassantes qui sont son point fort. Des coups de barrière (4 sur Carta et Favier) mais aussi des sauts (Bernard, 2, Rodriguez, Favier) ont meublé sa prestation aux 8 récompenses. 
Pour conclure, la N°141 (Chaballier) bien qu’étant la plus jeune, n’a pas été avantagée par sa place de dernière. Il faut la bousculer pour qu’elle se mette en valeur. Pour preuve ses 4 engagements sur Bernard, Favier (2) et Carta…  pour autant de Carmen. Mais dans l’ensemble, sa prestation a manqué de pétillant et d’artifice attendu pour une dernière. Mais est-ce réellement sa faute ?
Texte et photos
CYRIL DANIEL
Entrée : 184 Entrées payantes. Organisateurs : Trophée Philippe-Thiers. Présidence : Jacques ROUMAJON. Stagiaires : Vivien RODRIGUEZ – Enzo BERNARD – Nicolas FAVIER  – Nicolas CARTA. Raseteurs Confirmés : Yannick PEREZ – Thomas DUMONT. Tourneurs : Didier DUNAN – Mickael ARNEL
**************

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

 
▲ La Saint-Pierre avec Bernard
▼ La Chaballier avec Bernard

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

***********
LES PRIX 
Meilleur Raseteur (Stagiaire) Animateur de la Finale
Enzo BERNARD
Meilleure Vache des 8 courses
N° 007 de la Manade BRIAUX Frères
Meilleur Lot de Vaches des 8 courses
La Manade NICOLLIN
Meilleure Vache de la Finale
N°007 (Briaux Frères)
(devant la 927 (Chapelle)

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

*********************
 

28/05/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 27 mai 2015

DU BRIO CHEZ RAYNAUD,
R. MICHEL ET  SURTOUT BRIAUX
vaches cocardières,vestric-et-candiac,ligue,course camarguaise
▲ La vache de Briaux aux trousses de Martin
 
Les mercredis se suivent et ne se ressemblent pas à Vestric pour les sélections de vaches organisées par le Trophée Philippe Thiers enfin du moins au niveau de la prestation des vaches. Car au niveau technique, ça ne fonctionnait pas mieux et seul le micro dirigea et anima la première partie d’une course fort agréable ou si les pensionnaires des manades Raynaud, Robert Michel, auxquelles ils convient d’y ajouter la pensionnaire de la manade Agnel. Mais, le summum est venu chez la manade Briaux avec la présentation d’une vache maison aux multiples qualités.Chez les tenues blanches (stagiaires), le jeune Yannick Martin prend de l’assurance de course en course.
 
vaches cocardières,vestric-et-candiac,ligue,course camarguaisePHOTO : la vache d'Agnel avec Martin
1/ N°102 (Agnel) :
A son rythme, elle sort du terrain des planches en une légère anticipation autant à droite qu’à gauche, ce qui va être fatal au jeune Romero qui, déséquilibré, s’en sortira en se jetant au sol à mi-raset.  Présente sur chaque site, elle se dégage du cercle blanc pour changer de terrain. 3 Carmen au total accordés verbalement.
2/ N°823 (Les Baumelles) : Malgré sa corpulence elle va sauter aisément les barrières une dizaine de fois, la plupart du temps seule mais également dans l’élan en suivant ainsi Martin, Perez, Romero ou Charnelet.  Des Carmen de la voix pour elle aussi.
3/ N°943 (La Clapière) : Dès l’attaque proclamée, elle s’envole aux tubes derrière  Romero. Elle va récidiver ainsi mais souvent toute seule. Une fois son énergie épuisée, elle rend les armes en baissant outrageusement la tête sur la provocation. Capable de finir, elle s’envoie encore derrière Romero (7ème) et Lopez (9ème). 5 Carmen.
4/ N°046 (Raynaud) : Quel punch, quelle moutarde ! Outre ses sauts (4), elle en a sous les sabots. Vive, elle se jette dans les rasets à corps perdu et avec détermination pour ne lâcher prise qu’à l’approche des planches. Les Honneurs pour elle aussi.
Le temps d’une courte pause permettant aux techniciens hautement qualifiés du Trophée de réparer le boitier, la course allait pouvoir reprendre (sans Tegy Romero) de plus belles avec la  N°007 (Briaux) déjà remarquée l’an dernier. Elle en a dans la bouteille. De son placement exemplaire, elle s’engage avec vivacité en anticipant derrière celui qui osera s’y frotter. Si lui parvenir à la tête n’est pas toujours facile, il n’en demeure pas moins pour s’en dégager à l’arrivée où elle accélère pour se dresser derrière Lopez. Enfin le disque résonne une petite dizaine de fois pour une prestation pleine de brio. 
6/ N°020 (Les Baumelles) : A la recherche d’adversaire, vient sauter en contre-piste sur Dunan avant de remettre ça derrière Charnelet.  Impressionnés, les hommes vont quand même s’y frotter, la rendant plus vulnérable, voire même dissipée en fin de course. 1 saut derrière Charnelet et 3 petits Carmen.
vaches cocardières,vestric-et-candiac,ligue,course camarguaisePHOTO:
La Michel sur Y. Perez
7/ N° 2093 (R. Michel) :
Malgré son jeune âge elle va tenir tête aux hommes. Après s’être dressée sur Perez, l’enfermée va être relevée sur Charnelet derrière qui, dès le raset suivant elle va se retrouver de l’autre côté des planches. S’échauffant au fil du temps, elle tient le cap et brille dans plusieurs échanges. La musique à 6 reprises renouvelée à sa rentrée.
Pour conclure,  que demander de mieux que la 039 (Raynaud). D’une prestance qui fait réfléchir, les rasets, enfin de près, tardent à venir.  Et pour cause, quand un blanc se présente dans son terrain, elle le poursuit et, sans hésitation, elle vient s’écraser à l’arrivée contre les planches. Tour à tour, Martin (3), Charnelet (3), Perez (2) se feront percuter pour 6 Carmen, rejoué à son retour.

vaches cocardières,vestric-et-candiac,ligue,course camarguaise

La 39 de Raynaud sur Charnelet

Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : 116 entrées payantes. Organisateur : Trophée Philippe THIERS
Présidence : Jacques ROUMAJON. Stagiaires : Yannick MARTIN – Tegy ROMERO (jusqu’à la pause) – Florian LOPEZ. Raseteurs Confirmés : Yannick PEREZ – Thomas DUMONT – Mickael CHARNELET. Tourneurs : Didier DUNAN – Mickael ARNEL
 
Prochaine Course Mercredi 03 Juin 2015 : 15H à VESTRIC  et CANDIAC
Manades : LA GALERE – BRESTALOU – CAVALLINI – SAINT-LOUIS – LAFISCA - FELIX
 
 

21/05/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC * LIGUE *

Mercredi 20 mai 2015
 
Sélection ne rime pas toujours
avec application!

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

▲ La 143 de Chaballier

6e course de sélection du Trophée Philippe-Thiers, en ce mercredi avec une équipe de 8 tenues blanches (2 stagiaires, 4 raseteurs confirmés et 2 tourneurs) qui n’ont pas toujours eu l’occasion quoiqu’on en dise de donner le meilleur d’eux-mêmes face à des vaches pas toujours disposées elles non plus à donner le meilleur d’elles-mêmes. Certains accuseront la pluie du lundi, les autres les chaleurs du mardi et enfin d’autre allant même jusqu’à mettre ça sur le vent du mercredi ! Malgré ce, la manade Chaballier est parvenue à se montrer au-dessus ainsi que la manade Du Rousty et la manade Layalle.
En chef d’orchestre malgré un micro récalcitrant et un boitier fantaisiste le vice-président du Trophée Philippe-Thiers ne forcera pas trop pour diriger les débats.… A l’image de la célèbre émission l’Ecole des Fans, on peut dire « elles ont toutes gagnées » recevant de multiples Carmen en piste renouvelé à leur rentrée.  Comme quoi, la musique est une affaire de Jacques.
1/ N° 933 (Layalle) : elle s’engage bien sur le raset, où elle se vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseconcentre plus pour mordre le raseteurs que pour mener à terme sa poursuite sauf derrière Ruiz où elle vient timidement taper aux planches. Blessé à la 8e minute elle rentre porteuse de son 2e gland.
2/ N° 934 (Ricard) : d’entrée de jeu, se positionne mais ce fut bref. Fuyarde elle prend goût à la contre piste une douzaine de fois dont une fois derrière Bakloul et une fois derrière Sanchez. 
3/ N° 971 (Les Montilles) : imposante de par sa stature, les hommes vont la consentir à blanc. Elle répond bien mais ne termine pas. A contrario, quand les rasets se font à la tête, elle a tendance à freiner ou à lâcher prise.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise► PHOTO: vache de Chaballier
4/ N° 141 (Chaballier) : Sans contestation possible, la meilleure de cette première partie, voire même de la journée. Encore verte et sans vice, sa prestation va s’améliorer durant son temps. Après un début où elle se contente de répondre pour venir se profiler à la planche en conclusion elle va alors se mettre à Tamponner. Sanchez (4), Albouy, Bakloul (2) seront raccompagnés spontanément aux barricades. En possession de ses ficelles, elle reçoit les applaudissements nourris à son retour.
5/ N°907 (Saliérène) : elle va se contenter de répondre, sans grande défensive, hormis le fait qu’elle baisse la tête sur la longueur des provocations. Péniblement elle résiste son temps et conserve  ses ficelles.
6/ N° 016 (Ricard) : Consentie à blanc, elle termine chaque fois de l’autre côté  de la barrière (Albouy – Ruiz – Sanchez). Mais dès la 5e minute, elle reçoit une série et les hommes vont en prendre la mesure. Néanmoins, à l’ultime minute, l’arrivée est puissante et relevée sur Bakloul… Cédant que la cocarde, elle laisse penser que…
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligue,course camarguaise◄ 7/ N° 104 (Rousty) : d’entrée, une envolée derrière Sanchez à hauteur des tubes…. Malgré ce, les hommes ne vont pas la lâcher et, sans rendre les armes elle va être présente d’un bout à l’autre de son temps de course, sans refus et avec bravoure avant  de conclure par un saut aux trousses de Bakloul… Bon sang ne saurait mentir !
8/ N° 143 (Chaballier) : Pour conclure, c’est la vaillance qui a été de mise. Habile  dans les séries, elle se retourne lestement pour la reprise. Ses réactions sont de plus en plus poussées pour se terminer au fil des planches qu’elle heurte à la poursuite d’ Albouy et Bakloul
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Entrée : 166 entrées payantes. Organisateurs : Trophée Philippe-Thiers.
Présidence : Jacques ROUMAJON. Stagiaires : Jeremy ALBOUY – Jawad BAKLOUL. Raseteurs Confirmés : Yannick PEREZ – Thomas DUMONT – Marc SANCHEZ – Olivier RUIZ.Tourneurs : Patrick RANC – Mickael ARNEL
 
Prochaine Course Mercredi 27 Mai 2015 : 15h à VESTRIC  et CANDIAC. Manades : R. MICHEL – RAYNAUD – LES BAUMELLES – BRIAUX – AGNEL – LA CLAPIERE

15/05/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 13 mai 2015 - Vaches présélections

VAILLANCE, BRIO et ECLATS

Pour cette 5e course de sélection du Trophée Philippe-Thiers, ce sont huit vaches de six élevages différents qui sont venues passer le test des sélections face une équipe de 8 tenues blanches (4 stagiaires et 2 raseteurs confirmés) parmi lesquels ce sont fait remarquer, chez les jeunes, comprenez par-là chez les stagiaires, Vincent Félix et Yassim Naïm.

Pour les amateurs de vaches pour leur côté hautement spectaculaire, ces derniers ont dû repartir en restant sur leur faim car hormis la pensionnaire de la manade Du Ribansol et à un degré moindre celle de la manade Saint-Pierre, c’est la bravoure et la vaillance qui ont prédominé.

 

1/ N° 910 (St-Pierre) : Avec un punch à revendre  elle va ouvrir les débats de fort belle manière. Elle se livre jusqu’à épuisement sur tous les rasets qu’elle termine au ras des planches avec cependant une nette préférence pour les gauchers. Malgré huit incursions dans le couloir, elle recevra à juste titre 6 Carmen en course renouvelé à sa rentrée.

 

2/ N° 046 (Lou Pantaï) : Dès son entrée en piste, serre les planches et joue aux quatre coins ce qui n’inspire guère les hommes qui vont cependant s’y frotter sans crainte lui permettant de s’endiabler dans les séries où elle donne tout ce qu’elle à en elle,  avant de bousculer (sans mal) Vincent Félix a la barrière au moment du saut. Autant de sauts voulus (5) que de Carmen rejoué à sa rentrée.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaise3/ N° 806 (Ribansol) : Avec elle la course prend une autre ampleur. On pourrait dire que l’on joue déjà dans la cour, non pas des grands, mais des moyens. Vista, anticipation, vitesse et finitions  sont autant de qualités qu’elle a pu démontrer. Menaçant l’homme de la corne sur le raset, elle pousse jusqu’à la limite pour tamponner derrière Naim, Félix ou Martin avant de rejoindre Félix en contre piste en fin de course. Une dizaine de fois les honneurs durant 10 minutes prometteuses.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO: La Sylvéreal
et Vincent Félix
4/ N° 009 (Sylvéral) :
Imposante  par sa stature, elle fait légèrement le pas  au départ du raset mais se perd sur la distance. Brillante dans les séries, elle entendra 4 fois le disque dans 7 minutes de présence.

 

5/ N°174 (Didelot ) : Quel punch ! Aprés un début plutôt calme où elle se contente de répondre sans forcer, sa course va aller crescendo… Ses nombreuses séries (8) sont entrecoupées d’incursions dans le couloir. Elle ne baisse pas de rythme durant ses 10 minutes aux termes desquelles elle rentre ses ficelles au son de Carmen pour la 10e fois.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO: La Cyr
sur Rodriguez
6/ N° 105 (Cyr) :
D’un comportement irrégulier, elle va montrer 2 phases. Dans les séries, elle répond avec application alors que sur les rasets arrêtés, elle coupe le terrain mais ne poursuit pas toujours. Carmen entendu 1 fois la raccompagne au toril.

 

7/ N° 158 (Lou Pantaï) : Durant  7 minutes, elle va répondre  tout en manquant cependant de mordant sur ses réparties ce qui la rendra vulnérable.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO:
La Saint-Pierre

sur Naïm
Pour conclure, 8e la N° 022 (Saint-Pierre) est diesel qu’il faut remuer pour en tirer non pas quelque chose mais le petit plus. Vaillante, elle prend tout sans se laisser déborder en raccompagnant jusqu’à la limite où elle peut passer la corne en biais sur la planches. Mais, dans les séries, elle redouble d’énergie pour conclure l’ultime raset par un coup de buttoir comme ce fut le cas derrière Perez. 6 Carmen au total pour un final des plus brillant.
 
CYRIL DANIEL
 
Entrée : 115 entrées payantes. Organisateurs : Trophée Philippe-Thiers?
Présidence : Jacques ROUMAJON. Stagiaires : Yassim NAIM – Vivien RODRIGUEZ – Yannick MARTIN – Vincent FELIX. Raseteurs Confirmés : Yannick PEREZ – Thomas DUMONT - Tourneurs : Gérald SAGNIER – Benoit JOSEPH

23/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 18 juin 2014

Carmen ira à la finale

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

Les vainqueurs de cette finale des présélections
Carmen de Nicollin et Vincent Marignan

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaiseA l’issue de cinq courses et d’une finale, l’Association des vaches cocardières a passé en revue une quarantaine d’élevages.
► Photo sous les yeux de la présidence et du jury (Agathe et Marignan).

Le choix final s’est porté sur “Carmen” de la manade Nicollin qui se voit ainsi ouvrir la piste du Grau-du-Roi pour la finale des Vaches cocardières, le 20 septembre.

Un très agréable après-midi à Vestric, en ce mercredi 18 juin orageux qui n’a pas empêche à la grande famille des vaches de se réunir nombreux autour de son président Patrick Garcia. En piste, les huit vaches sélectionnées furent rasetées avec entrain par les stagiaires de la FFCC, Charrade, Fabre, Marignan, Viscomi, et les raseteurs Clarion et Dumont. Mickaël Arnel, seul tourneur, se démultipliant pour assurer le travail. 

Après une volontaire Venobia (Ribansol), qui a multiplié enfermées, coups aux planches et gros moral pour une série d’enfer sur la fin, Magdeleine (Saint-Louis) n’affichait pas une grosse envie. En 3e position, la Ricard sème le doute chez les blancs. Chipie - c’est son nom - se montre irrégulière mais affiche sa méchanceté dans les séries et ses explosions aux planches. Attentive, placée, Agathe (La Galère) se fait respecter avec de longues séries qu’elle conclut volontiers. 

Sous les éclairs et le tonnerre, Carmen (N.081 de Nicollin) pointe ses cornes. Solide, elle s’approprie la piste, et s’envoie méchamment jusqu’à traverser les planches (Charrade, Marignan). Du placement et une grosse force de frappe pour cette costaude. Mélissande (Le Ternen) joue, elle, dans le registre de la vitesse d’exécution. Disponible, elle met beaucoup de coeur dans les séries. Classique et agréable. Bonne partenaire aussi, Cigalière de Saint-Pierre multiplie les séries mais aujourd’hui, les planches ne l’attirent pas. Quant à Valentine de Chaballier, elle affiche une belle présence, tonique et explosive. De nombreuses séries pour autant d’impacts aux planches. Beau final.

Qui dit finale, dit remise des prix: meilleur raseteur de toutes les courses, Charrade; meilleur de la finale, Marignan. Meilleure vache : Carmen de Nicollin. Prix aux Royales qui ont courru en 2013 : soit La Galère, Chaballier et Chapelle. Et trois bouteilles de vin à Arnel Mickaël pour son dévouement aux six raseteurs de l’après-midi.

MARTINE ALIAGA

Texte et photos

VENOBIA (Le Ribansol) et Marignan

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

AGATHE (La Galère) et Charrade

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

**************************

 

 

15/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 14 mai 2014

Elles n'ont que le nom
de Saint... Pierre ou Louis

vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

La 746 de Saint-Pierre sur Robert

Pour sa 4e course de sélection, le Trophée Philippe Thiers avait retrouvé son « pétoulier » des arènes de Vestric et Candiac et leur fidèle public qui emplissait la moitié des gradins (un peu plus de 200 personnes). Le concours de 7 manades programmé aurait pu donner davantage si l’équipe de blanc s’était montrée un peu plus entreprenante. Seuls Antoine Charrade à droite et Geoffrey Robert à gauche se sont montrés les plus entreprenants et sont parvenus à résoudre les énigmes. Le reste de l’équipe (Maxime Carrasco, Jérémy Pinter, Yannick Perez, Jordan Magnetto) restant en retrait surtout quand il y avait un peu de difficulté. Mickael Arnel et Bari Khaled officiant dans leur rôle de tourneur ont fait de leur mieux (en mettant des fois à défaut les vaches) pour leur faciliter la tâche ? Mais à l’impossible, nul n’est tenu......
Toutes les vaches ont entendu des Carmen en course et à leur rentrée...
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseEn cette semaine jonchée des Saints de Glace, ce sont les pensionnaires des manades Saint-Louis (◄ photo sur Charrade) - n°715 et Saint-Pierre (n°746) qui ont affiché les meilleures dispositions. La première citée  monte en puissance durant son temps. Les rasets sont serrées et les finitions frappantes sur Charrade (4) Robert (3) avant de traverser les planches derrière ce dernier. Quant à la seconde, en plus d’en imposer par sa prestance elle s’engage comme un boulet sur le raset avant de se jeter sans retenue sur les planches qui ne résisteront pas toujours comme derrière Robert (2) Charrade (3)..
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseA un degré moindre mais tous aussi remarquée, la pensionnaire de la manade Cyr (n°004) - ► photo sur Charrade -  qui après quelques instant de chauffe s’est mise en valeur par son placement, sa détermination aux planches et son comportement très à l’aise dans les séries, avant de bousculer Robert sur un raset court juste avant le saut.
Quant à celle de la manade Lou Pantaï (761) avec vivacité elle va répondre au coup par coup en terminant au ras des planches.
La 915 de Saliérène placée aux planches s’engage bien sur le raset où elle se met au rythme du raseteur. Sa prestation souffrira d’un manque de travail. Tout comme la n°935 de la manade Lafisca,  trop sérieuse pour une dernière qui ne sera que très rarement sollicitée si ce n’est par Charrade qui sera gratifié de deux finitions.
La déception est venue des pensionnaires  de la manade Ricard. Sortie première, la n°018 après un début quelconque se reprend légèrement sur  la fin alors que la n°810 agira à l’inverse. Impressionnant d’entrée par ses envolées et sauts imprévisibles seule ou derrière les hommes (Charrade, Magnetto) qui oseront s’y confronter, ces derniers vont en prendre la mesure en fin de course et la protégée des Frères Guillot se montera parfaitement abordable en cédant à Robert sa cocarde à 70€.
CYRIL DANIEL