Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2018

SOMMIERES *AS FINALE DU TROPHEE EMILE-BROS*

Course du dimanche 5 août 2018

Lou Guechou, patron

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Lou Guechou - Geoffrey Robert

Geoffrey Robert, meilleur des deux courses
du Trophée Emile-Bros
 2e Ziko Katif

Quand les taureaux dictent leur loi, comme Aïoros, Brennus ou Lou Guechou, les hommes s’appliquent et le public apprécie la difficulté. Et quand la brillance et les coups d’éclats prennent le dessus - avec Brusc et Soliman - les spectateurs participent et l’ambiance va crescendo. Cette finale du Trophée Emile-Bros a bénéficié de la diversité des cocardiers choisis et de bons moments des hommes. Geoffrey Robert le plus en vue monte sur le podium, 2e Ziko Katif. Meilleur cocardier, Lou Guechou de La Galère.

Muscadin (Fournier).- Fonce tête basse un peu dans la pagaille au début et, vaillant, se cabre aux planches pour 2’50 les rubans.Mieux posé aux ficelles (il en rentre une), vive réaction sur Aliaga et de jolies séries bien dessinées. 3 Carmen et retour.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseAïoros (Les Baumelles).- Tient à l’œil toute la troupe et raccompagne sèchement cornes pointées. Change régulièrement de terrain et défend ses glands 5 minutes. Vigilant, il oblige les hommes à l’application. Sort en force sur Katif, Aliaga, enferme Ciacchini. Pousse un peu moins les deux dernières minutes mais garde ses ficelles. 5 Carmen et retour.

▼ Brennus offensif sur Jérémy Ciacchini

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseBrennus (Occitane).- Du terrain du toril, il pousse ses ripostes au ras, s’envoie après Ciacchini, et pointe méchamment les cornes vers les avant-bras. Solide, il ne lâche pas un pouce de son terrain et mène le jeu à sa guise. Il lui faudrait plus de pression mais il termine par un magistral coup de barrière avec bascule sur Ciacchini. Rentre un gland. 2 Carmen et retour.

Lou Guechou (La Galère).- Vite fait les rubans en mouvement.Un peu brouillon dans ses trajectoires au début mais ses réactions sont vives et les hommes souvent écartés. Puis, se poste et se la joue en patron par des anticipations et enfermées magnifiques (Charrade, Robert, Katif, Aliaga...). Les hommes n’arrivent pas à résoudre l’équation et Lou Guechou se régale de déjouer leurs plans.Les deux dernières interventions sur Katif et Robert font applaudir le public. Rentre ses ficelles. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Lautier).- Attaqué bon train, ses rubans volent sans élégance.Cupidon se livre trop franchement et se fait vite déborder. 2 belles finitions (Carmen) mais trop tendre, rentre nu à la 7e.

▼ Brusc sur Geoffrey Robert

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Brusc (Ricard).- Il se joue des barrières, après l’homme ou seul. Placé ou décalé, à son rythme, il décide de participer ou pas. Puis la mécanique s’enclenche, coup de barrière sur Ciacchini, et Robert qui lambine se fait éclater aux tubes. Geoffrey se prend au jeu et Brusc traverse les planches puis frappe encore après lui. Termine sur Ciacchini et Allouani. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Soliman (Saumade, hp, 8 minutes, remplace Eos).- Un jeune étalon de 4 ans tout beau et frétillant. Bien positionné, il ne se jette pas pour rien mais quand il vient, ça déménage. Un gros coup sur Katif et un décollage plus haut que les tubes sur Aliaga (lire ci-dessous), coup de barrière sur Robert, pour bien finir. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Course du dimanche 5 août.

Entrée : presque plein. Org. : CTLou Carmen.Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Ciacchini, Charrade, Katif. Gauchers : Aliaga, Méric, Robert, Sabde. Tourneurs : Benafitou, Beaujard, Estève, Jockin, Ull.

Trophée des As : Katif, 18 points ; Charrade, 12 ; Robert, 7 ; Allouani, 6 ; Aliaga, 4 ; Ciacchini, 3.

Les prix de la fête

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▲ Laura et Laurent Cavallini (photo Mali)

Meilleur lot taureaux jeunes, manade Cavallini.
Meilleur taureau jeune, N.441, manade Saumade.

Trophée Emile-Bros : meilleur taureau de la finale, Lou Guechou, manade La Galère. Raseteur le plus méritant sur les deux courses du Trophée Emile-Bros, Geoffrey Robert ; 2e Katif. Coups de cœur à Marcel Berna et au portier, Bernard, blessé à la Ligue du 31 juillet.

L'action du jour
Et Soliman s'envola…

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Un raset pleine piste en fin du Trophée Emile-Bros, de Jérémy Aliaga et Soliman (7e, hp) de la manade Saumade se sent pousser des ailes à la poursuite du raseteur. Impact sur l’homme (photo de gauche) puis emporté par son élan et comme suspendu, l’étalon passe la tête bien au-dessus des tubes (photo à droite) faisant une belle frayeur aux spectateurs des premiers rangs. Avec ça le jeune taureau de 4 ans fait montre de placement et se livre encore sur trois actions bien frappées. De quoi attester des gènes de cogneur de son papa, Eos.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

**************

GRADINS (photos Mali)

Rafraîchissement des tribunes

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Blessé samedi 4 août par Mesclun de Bon
(voir les photos ci-dessous)
Yannick Martin était, ce dimanche, en tribune
avec un gros hématome dans le dos

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Une brochette d'anciens
à la parlotte avec Sabri Allouani
Frédéric Durand et  Christophe Garrido

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

*****************

Samedi 4 août, complète de la manade Bon
l'action de Mesclun sur Yannick Martin
devant notre photographe Christian Itier


Photos Laurent SONZOGNI

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

************************

20/08/2016

LANSARGUES *AS*

Course du samedi 20 août 2016

"Deux rasets qui payent la course"

LANSARGUESLOUGUECHOUCADENASPHGM.jpg

Cadenas, en danger
sur les anticipations de Lou Guechou

Entrée : 3/4 d’arène. Org. : comité des fêtes. Président : P. Chabanon. Raseteurs droitiers : Cadenas, Faure, F. Martin, Katif. Gauchers : J. Martin, Ouffe, Sanchez, Zekraoui, Poujol. Tourneurs : Kerfouche, Khaled, Joseph, Jockin, Estève. Fait marquant : course reportée du mercredi 17 août à cause des orages et arrêtée au 5e taureau par la pluie.
Certes, il n’y a pas eu que cela ! Mais les deux rasets de Joachim Cadenas, embarqué par Lou Guechou, traversant la piste dans les cornes, bousculé aux planches la première fois puis repartant pour le même raset... Cela a enflammé le public et mon voisin d’exprimer : « deux rasets qui payent la course ! » Commencée sous le ciel gris et quelques gouttes, puis carrément la pluie au 5e taureau, ce concours de la fête a donné plusieurs bons moments, la deuxième moitié de temps de Muscadet, les accélérations de Pedro, les qualités de Lou Guechou et un début tonitruant de Beleu. Côté blanc, même en moyenne forme, Cadenas impressionne, Katif s’implique à droite, Ouffe, Poujol, les plus en vue à gauche.
Belajio (Saumade).- Souvent réticent, se défend d’un gros coup de revers (2 fois sur Cadenas). Un peu décalé, vient, ne vient pas... Appuie quelquefois pour un long quart d’heure. Les ficelles rentrent.
Muscadet (Chauvet).- En mouvement, s’allonge sur le raset et s’efforce de tout prendre. Se pose vers la 6e minute, pour des ripostes plus fermes. Arrêté, il met les gaz sur les rasets appropriés (Poujol, Ouffe, Cadenas). Monte en intensité, va au bout après Ouffe, passe le mourre (Cadenas, Katif)... A Poujol la 1re ficelle à 14’30. 3 Carmen et retour.
Pedro (Lautier).- Remuant lui aussi mais très participatif avec cette curieuse anticipation qui le fait souvent courir à côté des hommes. Rapide, traverse la piste aux trousses de Katif, prend le pas sur Faure, Cadenas. Multiplie les démarrages en trombe. Cadenas tempère la charge main au frontal, 1re ficelle dans le crochet. Et Pedro poursuit sur le même tempo, se jetant après J. Martin et plantant les cornes droit après Poujol, pour des échanges rythmés. La 2e ficelle part au terme d’un bon quart d’heure. 8 Carmen et retour.
Lou Guechou (La Galère).- Au grand galop, chasse, prend les rasets au passage. Aux ficelles, se poste, sort comme une fusée après Katif, ponctue sur Poujol. Attentif, rapide, ses départs en crabe impressionnent. Gère et ne se gaspille pas. Embarque Cadenas au départ de l’action, traverse la piste à ses trousses pour le rattraper et le malmener contre la planche. Joachim se relève, repart, et reste dans les cornes jusqu’au bout sous l’acclamation du public. Les ficelles rentrent. 6 Carmen et retour.
Beleu (Lou Pantaï).- Gauche-droite, les arrivées sont serrées, corne pointée (Ouffe) pour 2 minutes les rubans. Placé, toujours disponible, il a envie mais à la 4e minute, le nuage crève au-dessus des arènes... Terminé.


MARTINE ALIAGA

PHOTO GEORGES MARTIN


Trophée des As : Cadenas, 4 ; Katif, 4 ; J. Martin, 2 ; Poujol, 2 ; Zekraoui, 2 ; Faure, 1,5 ; Ouffe, 0,5.

23/07/2016

VENDARGUES *TROPHEE DES AS*

Course du vendredi 22 juillet 2016

A Pagagaï et Lou Guechou
la partie la plus cocardière

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérémy Aliaga

 


Hier. Entrée : 3/4 d’arène. Org.: CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Bruschet, Katif, Chekade. Gauchers : Aliaga, J. Martin, Méric, Zekraoui. Tourneurs : Grando, Estève, Joseph.


Pour la course aux As de la fête, la 7e journée de la Main d’Or joue une partition cocardière avec Papagai, Lou Guechou et peut-être Galant s’il avait été plus raseté. Chacun des blancs joue son rôle sur un rythme tranquille.
Papagaï (Lagarde) chasse et raccompagne cornes pointées, gare aux avant-bras. Avec de beaux engagements (7) aux planches et des ripostes sérieuses, il prend le dessus et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Leste, Dalloz de Cuillé court partout et saute allégrement les barrières. Vagabonde, prend les rasets de passage, suit J. Martin qui ne s’accroche pas et qu’il piétine en contre-piste (sans plus de mal, ouf !). Brouillon et dissipé, quelques actions conclues (3 Carmen). Rentre ses ficelles.
Laurier (Richebois) attaque sur un fort tempo finitions à l’appui. Puis, cul encastré dans la planche, il faut aller le chercher. Alors, il s’engage davantage sur les gauchers après qui il peut basculer. Se durcit en cours de route et se retient pour les dernières minutes. Rentre ses ficelles.

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérôme Martin

Lou Guechou (La Galère) se fait chiper ses rubans sur ses premiers déplacements. Mais une fois concentré, ses démarrages obligent souvent les hommes à virer de bord. Difficile à tenir par les tourneurs, il anticipe et sort en force. Les actions serrées s’enchaînent et Lou Guechou rentre une ficelle au terme d’un quart d’heure très cocardier. 7 Carmen et retour.
Vauban (Paulin) se fait naïvement prendre ses premiers attributs. Il manque de concentration et de détermination mais se livre volontiers sur les droitiers après qui il conclut. Bruschet trouve le biais pour l’intéresser. La pression augmentant pour les derniers tours de ficelle, il pâtit. 14 minutes inégales. 6 Carmen et retour.
Galant (Saint-Germain).- A grande foulées, il occupe l’espace et frappe après Méric. Katif le prend à sa main pour les premiers attributs. Aux ficelles, il attend le combat, un peu décalé, mais toujours attentif. Pète les planches après Méric, s’engage sur les sollicitations, dommage que les hommes ne lui en demandent pas plus. Rentre une ficelle sans la musique (?)
Rostand (Nicollin, hp) tape en rafale avant la trompette. Brave et volontaire sur le raset, il exprime sa méchanceté en se battant avec les planches. Une jolie anticipation, une belle série, deux gros coups de barrière pour 11 minutes de bon aloi. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Chekade, 6,5 ; Katif, 6 ; Zekraoui, 5 ; I. Benafitou, 4,6; Bruschet, 4 ; J. Martin, 2 ; Aliaga, 1

▼ Action de Galant sur Marvin Méric

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise