Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2016

CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES DE COURSE CAMARGUAISE

amicale,manade martini,course camarguaise

Vendredi 21octobre 2016

L'Amicale en safari chez Martini

amicale,manade martini,course camarguaise

Thomas et ses complices chevaux

amicale,manade martini,course camarguaisePas besoin d'aller chercher bien loin. Entre Franquevaux et Gallician, à quelques encablures de la trépidante civilisation, des hommes et des femmes se sont aménagé un petit coin de paradis où chevaux et taureaux profitent dans le calme des prairies et des zones humides. C'est la manade Martini. L’Amicale y a débarqué en ce vendredi placé sous le signe d’un soleil resplendissant, accueillie par le manadier Bernard Fougerolles, Nicole et Gérard Osty, les gardiens du temple, et les cavaliers. La pluie des jours passés a largement arrosé les pâturages mais charrette, camion et 4x4 sont partis à l’abordage dans une joyeuse et cahotante cohue. Au loin, les taureaux avertis par le remue-ménage se mettaient déjà en mouvement. Le spectacle pouvait commencer.

Les gardians ne ménageaient pas leur peine pour trier en plein pays les biòu sélectionnés pour passer sous le feu des photographes. Cavaliers et taureaux à plein galop soulevant des gerbes d’eau arrivant droit vers les spectateurs pour passer comme à la parade devant des Amicaliers aussi esbaudis que des enfants à leur premier Noël.
Puis le troupeau, canalisé par les gardians, se met doucement en marche pour traverser le plan d’eau, les joncs et les enganes. Les bêtes prennent le galop, les éclaboussures s’irisent dans la lumière, la nature donne son meilleur. Beauté à l’état pur, images inoubliables. Des clics et des clacs à n’en plus finir, chacun fait le plein de sa carte mémoire. Applaudissements nourris pour les gardians.
Retour au camp, la troupe est tout sourire. Le soleil reste propice. Tout autant que les tables généreusement garnies d’une brasucade 3 étoiles.

amicale,manade martini,course camarguaiseSous la loupio, les 73 participants s’installent, l’ambiance chaleureuse n’attend plus que Régine Pascal, ses chansons et son goût du partage, pour se débrider. Thomas crée la surprise en faisant entrer en scène, ses chevaux, poulains et même un chevreau pour des tableaux tout en douceur et en complicité. L’assemblée est définitivement conquise. La journée réussie.

Grand merci à la manade Martini.

 

MARTINE ALIAGA

Les courageux se sont hâtés
de se cacher dans les enganes
pour être au coeur de l'action

amicale,manade martini,course camarguaise

LES PHOTOS DE MICHEL NAVAL

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

**************

Le reportage d'Yves Bustin

L’Amicale des Chroniqueurs
en vadrouille à Franquevaux

C’est à la manade Martini que la présidente Martine Aliaga et son staff avait convié ses ouailles pour la sortie d’automne, et ce pour la 2e fois en 2 ans! Il faut dire que chez Martini,  c’est On The Rocks et que tout se consomme sans modération, avec un tiers d'amitié, un tiers de passion, un bon tiers de rigolade et un zeste de liberté. Ce sont donc plus de 70 personnes qui se sont retrouvées, avec un évident plaisir, dans ce lieu sauvage et authentique,  accueillis par le grand sourire de Nicole et Gérard Osty, le pelot, Bernard Fougairolles et ses gardians étaient allés dans le Gers, ambassadeurs de nos traditions.
Autour d’onze heures, ce sont deux charrettes pleines qui sont allées vers les prés  (trempés) pour une démonstration de tri dans l’eau, où les crépitements des multiples photographes ont accompagné hommes et bétail. La ballade des gens heureux ou il est où le bonheur... Loin du bruit, loin des soucis, tous ont apprécié à sa juste valeur, ce moment unique.
Puis ce fut le retour au mas, pour une dégustation de moules en brasucade, où tout le monde a raseté et sans tourneurs, des bestioles inoffensives mais succulentes, sans oublier la désormais incontournable tapenade de Christian  (le compagnon de Martine...). Une photo du groupe par les nombreux mitrailleurs et hop à table.
Un succulent repas préparé par le chef de l’Abbaye de Franquevaux, avec des intermèdes musicaux de l’ambassadrice de la Camargue, Régine Pascal et sa voix d’or. Mais aussi des apparitions équines très appréciées, les sabots sur le comptoir du bar...ou allongés, Regine sur le dos! Si bien que personne  n’a vu le temps passer et que ce fut avec émotion que le retour dans les foyers était obligatoire...
Ainsi va la vie de l’Amicale, une alerte cinquantenaire, avec un prochain rendez-vous, en janvier 2017, pour l'assemblée générale. On aura l’occasion d’en reparler.
 
YVES BUSTIN

amicale,manade martini,course camarguaise

▼ Le reportage Photos Norbert Raynaud

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

amicale,manade martini,course camarguaise

************************

▼ La vidéo de Janine Haro

https://youtu.be/4-JU3G6XuKQ

 

*****************

 

20/03/2015

LA CAMARGUE A VAUJANY

VAUJANYTETE.jpg

 DES TAUREAUX A LA NEIGE

Samedi 28 et dimanche 29 mars, la station-village de Vaujany accueille les traditions camarguaises. Cette commune de montagne du canton de l'Oisans fait partie des huit formant le grand domaine de ski de l'Alpe d'Huez (Isère). Chevaux, gardians, taureaux, fanfare et spectacle équestre vont animer pendant tout le week-end les rues et ainsi transporter un petit bout de Camargue au pied des pistes de ski.

 

VAUJANY1.jpgLe gardian amateur Lilou est le trait d'union entre la station et la manade Martini qui est chargée d'animer la fête. Dans les quatre taureaux qui goûteront à l'air alpin, il y aura "Vaujany", vainqueur des courses de "Graine de raseteurs" à Milhaud en septembre dernier.

Sûr que les gardians galliciannais avec leur grande habitude des "missions impossibles" vont s'acquitter au mieux de cette tâche inhabituelle et qu'ils donneront une belle image des traditions camarguaises. Peut-être dans leur sillage draineront-ils dans les rues et les arènes languedociennes et provençales, quelques amateurs de plus qui viendront grossir les rangs des afeciouna.

MARTINE ALIAGA

Renseignements : Office de tourisme de Vaujany,
tél. 04 76 80 72 37

vaujanyprog.jpg

VAUJANYManadeMartini(1).jpg

**********************

 

 

19/09/2014

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

AMICALEGROUPEPHGM.jpg

▲ La joyeuse troupe Photo Georges Martin

Vendredi 12 septembre

Chez Martini, la parenthèse enchantée

 AMICALEGAZEPHMALI.jpg

La magie de la gaze en plein pays. Photo M. ALIAGA

"Ce sera difficile de faire mieux", se félicite le bureau de l’Amicale des chroniqueurs et photographes à l’issue de la journée passée à la manade Martini. Ravis, repus d’images et d’émotions, comblés de rires et de chansons, les participants ont eu du mal à se séparer. Aucun temps mort en ce vendredi où pas un des 63 convives n’a raté l’heure du départ en pays gallicianais. Accueillis par Gérard Osty, sous la croix de Camargue ouvrant le domaine, et par les cavaliers autour du pélot Bernard Fougairolles, les Amicaliers ont d’abord profité du marquage de deux anoubles avant que les vaches et leurs petits amenés au pas des chevaux, ne leur passent à quelques mètres pour rejoindre une autre pâture. Après, embarquement en charrettes sur une partie des 100 hectares (entre Gallician et Franquevaux) que compte la manade, pâturages d’été contre le canal du Rhône à Sète et grenier de l’élevage puis que là est fauchée toute la nourriture des bêtes pour l’hiver.

Une balade champêtre, à température idéale (chaud soleil et vent léger), dans une chaotique équipée propice aux premières galéjades. Moral au beau fixe pour tous. Mais chut... Là, tranquilles entre les joncs, les roseaux et les arbres, les biòu sont en vue. Les chroniqueurs se fondent dans le paysage pour profiter de ce calme sauvage rarement abordable à qui n’est pas cavalier. Seuls les clics des appareils photos troublent le silence. Les gardians rassemblent le troupeau et le dirigent vers l’étang. Les premières têtes cornues passent les enganes, les biòu s’élancent, les gerbes d’eau scintillent dans la lumière, les photographes sont aux anges. Magie de l’instant.

Retour à la manade et place aux agapes. Assiettes généreuses du traiteur L’Ancien Monastère de Franquevaux, ambiance détendue et familiale, il est temps de remercier Bernard et ses amateurs à qui Christian Gellet remettra un poster de Baroudeur, le cocardier vedette. Jean Roumajon reçoit le diplôme taurin de l’Amicale tandis que Gérard toujours au top des explications retrace l’historique de la manade.

amicalereginephmali.jpgA Régine Pascal d’entrer en scène pour chanter la Camargue, ses airs les plus prisés avec talent, ferveur et cette envie de partage qui galvanise les plus hésitants. Illustrations des textes par Thomas en osmose avec jument et poulain sur “Tant qu’il y aura des chevaux”, ou avec son cheval Matago sur “Le chant d’un gardian de Camargue”. Des moments de complicité et d’abandon confiant des animaux envers leur maître. Bien sûr “Magali”, “Les marchés de Provence”... largement repris par les convives... Des jeux, des pas de danse, des bons mots, des rires... On a même chanté “Jésus est né en Provence” (en ce mois de septembre, c’est pour vous dire !) avec de drôles de santons... “Et la Coupo Santo” pour parachever l’ouvrage.

Vraiment, ce sera difficile de faire mieux !

MARTINE ALIAGA

D'autres photos dès que je peux