Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2016

LE GRAU DU ROI *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2016

Marquis, un Ricard bien corsé

le grau-du-roi,avenir,manade ricard,course camarguaise

Superbe anticipation de Marquis sur François Martin

 Entrée : 1/4 d'arène. Organisateurs : SAS Vincent Ribera. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : V Félix, F Martin, A Charrade, G Cano, R Guyon. Gauchers : M Meric,  Y Naim, Y Martin, A Benafitou, J Robert. Tourneurs : M Arnel, F Lopez, JR Grando, F Jockin

Fidèles à leur réputation, les pensionnaires de la manade Ricard ne tiennent pas en place…. Aujourd’hui, face à une équipe des plus entreprenantes, et ce parfois à au détriment de la qualité, nécessitant plusieurs interventions du président de course, les  biou de Méjanes n’ont pas été ménagé. F. Martin, J Robert, M Meric et A. Charrade ont distillé des beaux gestes qui méritent d’être signalé. Malgré ce, Milouin et surtout Marquis, se font remarquer et démontrent un réel potentiel.

Printanier : Sans cesse en mouvement, prend les rasets à la traverse et s’épuise par des sauts inutiles (11). Rentre 1 gland

Dali : C’est aux ficelles (2’30) qu’il va donner le meilleur de lui-même en s’exprimant dans des séries et dans de belles allonges derrière Naïm (2) dont une conclut par un saut. 5 Carmen plus rentrée à la 12 eme

Milouin : Calme, il se place et fait légèrement le pas sur le départ des rasets dont les plus serrés se terminent dans le couloir par 6 fois aux trousses de Robert, Méric, Y. Martin et Charrade.  4 Carmen plus retour à la 13 eme.

Beefeater : Volontaire, les hommes vont l’assaillir pour l’octroi d’une 1 ere ficelle récalcitrante. A droite, comme à gauche, les trajectoires sont poussées jusqu’aux planches où il vient se dresser. Une pluie de Carmen (7) pour 8’30 de présence.

Baigneur : Il a laissé entrevoir un potentiel dans ses arrivées aux planches, qu’il  saute aisément par 4 fois derrière Charrade, Félix, Naïm et Robert ou qu’il tamponne avec Naïm et Robert. Hélas ses nombreuses évasions (10) ont ternies sa prestation récompensée par le disque joué 5 fois pendant.

Marquis : Dès le premier raset, met Robert en difficulté. Les premiers enchainements se terminent dans le couloir avec Cano. Bouillonnant, et le travail tardant, il saute pour rien (5fois) puis se cale. Et là les choses sérieuses vont commencer et demandent un travail organisé. Il anticipe chaque départ et les poursuites sont alors serrées et terminées au fil des barrières où il tape sur Méric. S’imposant au fil du temps, il conserve sans forcer ses ficelles. 4 Carmen plus rentrée.

Gaou (Hors Points). Il n’inspire guère les hommes qui lui donneront en tout et pour une demi-dizaine de rasets dont 4 se termineront spectaculairement et dangereusement  derrière Y. Martin, F. Martin, M. Meric.

Texte et photos (à suivre)
CYRIL DANIEL

 

Trophée de l’Avenir : F Martin 15, J Robert 11, A Charrade 9, M Meric 5, V Felix 3, Y Martin 3

Trophée des Raseteurs : R Guyon 6, G Cano 6

27/03/2016

LUNEL *LUNDI PASCAL*

Lundi 28 mars 2016 - 1re journée du Trophée Pescalune

La Royale de Ricard à San Juan

«Nous saurons lundi soir si c’est une Royale ou une complète... , tempère d’entrée Xavier Guillot, en évoquant avec réalisme la sortie de ses cocardiers, ce lundi de Pâques à Lunel. Nos taureaux sont très fantasques, c’est le petit plus ou le moins de la race, avec eux on peut s’attendre à tout». En tout cas, cette affiche inhabituelle a le don de titiller la curiosité des afeciouna. Les taureaux de la manade Ricard avec leur fort gabarit ont la réputation de compliquer les échanges, d’être des sauteurs d’obstacles qui se jouent des barrières et s’envolent régulièrement au-delà des tubes. Alors à Lunel? «C’est une piste qui plaît à nos taureaux, explique le manadier, Pacific et Larios autrefois s’étaient taillé de vifs succès. Leur capacité a être très présents aux planches voire au-dessus les font craindre par les raseteurs».
Alors, les frères Guillot ont aligné leurs meilleurs atouts qui se présenteront en piste dans l’ordre suivant: Vaccarès ouvrira la course, alternant cul aux planches et finitions possibles. Trident, lui, peut cumuler le placement, les enfermées, les anticipations, les finitions, «il a été très bon à Beaucaire l’an passé». Beefeater est d’un genre plus classique, sérieux, il peut néanmoins conclure, «il est un peu différent...». Perroquet, 4e, «il est très fantasque, mais le jour où il a envie, il est impressionnant». De retour de blessure à une patte (Sommières, 31 mai 2015), Garlaban est un “percussionniste” de haut vol. Absolut, «c’est la valeur sûre», vaillant et frappeur à répétition. Le petit jeune pour finir c’est Brusc (7 ans, hors points), «il n’a jamais été trop raseté, mais quand on le cherche, il répond toujours présent»Les hommes sont prévenus, il va falloir s’accrocher.
Avec six taureaux à Noves dimanche dernier «une deuxième partie très bonne», sept à Pérols (Avenir, 15h30, 9€), ce dimanche «un mix de jeunes et de plus expérimentés, vu la qualité des raseteurs alignés» et la Royale à Lunel, lundi, la manade Ricard attaque la saison sur un rythme aussi explosif que le caractère de leurs cocardiers.

MARTINE ALIAGA


Lundi, 15h30, 12€. Raseteurs<ET>: Allouani, Auzolle, Belgourari, Bouhargane, Chekade, Errik, Faure, Four, J. Martin, Poujol. Réservations<ET>: tél.<TH>04 67 71 13 26