Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2016

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 2 octobre 2016

Le Biou d'Or de l'excellence à Mignon

Le Grau-du-Roi,Marengo de Vellas,course camarguaise

Grand beau temps sur le Grau-du-Roi, la foule occupe les rues dès le matin et le Palais des Sports se remplit pour suivre en direct l’élection du Biòu d’Or 2016. L’accueil de Robert Crauste, maire de la ville, est chaleureux tandis que Jean-Pierre Gugliermotte, directeur marketing événementiel à Midi Libre, rappelait l’implication des quotidiens Midi Libre et La Provence qui « valorisent la tradition et la course camarguaise avec le Trophée Taurin et le Biòu d’Or». Remerciant la commission au nom des présidents des deux quotidiens.
Mignon, Biòu de l’Avenir 2010
également sacré au Grau-du-Roi
Avec ce qu’il faut de solennité, de sérénité et une dose de bonne humeur, les votants (1) déposaient les bulletins dans l’urne. Julie Zaoui, présidente du Trophée Taurin, énonçait alors les noms des cocardiers au fil du dépouillement. Avec 15 voix, Mignon recevait le titre de Biòu d’Or 2016, dans cette ville qui l’avait déjà sacré Biòu de l’Avenir en 2010. Jupiter de Laurent obtient 4 voix, Scipion et Pourpier de Saumade, 1 voix chacun. Un deuxième titre consécutif donc, pour le beau cocardier Mignon, maître dans l’art de combattre, intelligent et imposant le respect à ses adversaires.
A la manade Cuillé, la fratrie et les parents ont sabré le champagne. «Nous sommes naturellement très heureux de ce nouveau titre. Il consacre une saison dense de Mignon qui a toujours été présent dans les moments où il fallait l’être. Sa saison 2017 est pratiquement bouclée. Mais auparavant, nous espérons qu’il fasse une bonne course à la finale des As à Nîmes où il a couru cinq fois et n’a jamais déçu». Un Mignon dominateur à son habitude - n’en doutons pas - ce serait la cerise sur le gâteau d’une saison exemplaire, riche de 9 sorties. Un Biòu d’Or accueilli par les applaudissements du public du Palais des Sports, recueillant ainsi l’approbation du peuple de bouvine.
L’après-midi aux arènes, ce fut - on ne va pas se mentir - moins festif. Passé un spectacle avant-course enthousiasmant, cocardiers et raseteurs ont peiné pour trouver du rythme. Heureusement, Marengo, lui, avait du peps à revendre et le barricadier offrait enfin au public l’émotion tant attendue et à la manade Vellas, le premier grand titre de sa jeune histoire.


MARTINE ALIAGA


(1) Les votants pour le Biòu d’Or : les 19 membres de la Commission du Trophée Taurin, le président de l’association des raseteurs Icham Fadli, le vainqueur du Trophée des As 2015, Ziko Katif.

***********

L'après-midi, la course finale du Trophée de l'Avenir n'a vraiment pris d'ampleur qu'avec la prestation du barricadier de la manade Vellas, Marengo qui s'octroie le Biou de l'Avenir 2016. A déplorer les blessures de Pino des Baumelles et Muscadet de Chauvet.

le grau-du-roi,marengo de vellas,course camarguaise

Les vainqueurs Vincent Marignan et Marengo Vellas

**************

Les points de la course
Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 16 points ; Marignan, 9 ; Deslys, 7 ; Félix, 6 ; Bressy, 5 ; Dunan, 4 ; Y. Martin, 4 ; Bernard, 3.
LES PRIX DU TROPHEE TAURIN 2016 - AVENIR
Vainqueur du Trophée de l’Avenir : 1er Vincent Marignan, 1055,5 points.
2. François Martin, 807 ; 3. Vincent Félix, 740 ; 4. Charrade, 627 ; 5. Enzo Bernard, 611 ; 6. Joan Gaillardet, 545 ; 7. Ludovic Bressy, 414 ; 8. Stéphane Dunan, 410.
Biòu de l’Avenir : Marengo de la manade Vellas. Et prix au bayle.
Champion de France Espoirs de la FFCC : Vincent Marignan.

05/10/2015

CHATEAURENARD *FINALE DE L'AVENIR*

Dimanche 4 octobre 2015

Un si Mignon Biou d'Or !

1981 et 1982 Rousset, 2000 Pythagore, 2010 Guépard, 2015 Mignon... Cinq titres de Biòu d’Or (avec quatre cocardiers) pour la manade Cuillé ! Et la reconnaissance pour le N. 349 de l’élevage généracois. Magnifique cocardier, repéré par le grand public dès 2010 où, au Grau-du-Roi, il s’octroyait le Biòu de l’Avenir (nous y reviendrons demain).

Hier à Châteaurenard, dans la salle de l’Etoile, remplie sur deux étages par un public attentif, chaque vote des 16 membres de la commission du Trophée Taurin et des deux raseteurs (Icham Fadli et Sabri Allouani) a été annoncé à haute voix par Julie Zaoui, codirectrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, avec Domynique Azéma. Dans un silence quasi religieux, quatre voix se sont portées sur Gréco de la manade Saint-Antoine, cinq à Garlan et deux à Optimus des Baumelles, sept pour Mignon de Cuillé. Des bulletins répartis sur quatre taureaux, à l’image d’une saison taurine où les chances de chaque prétendant se sont équilibrées au fil des courses. Jusqu’à ce que Mignon fasse la différence... sous les applaudissements du public.

 

La course

Cupidon apporte son 3e Biou de l'Avenir
à la manade Paulin

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaiseUne finale c'est toujours une fête et le decorum est là pour l'entrée en matière. Mais le ciel est gris, les arènes ne font pas le plein et l'ambiance ne s'est pas vraiment enflammée. La course est intéressante, d'un bon niveau, manquent juste le ou les raseteurs qui transmettent l'émotion et le ou les taureaux qui font monter les degrés. Marengo aurait pu être celui-là, il se casse la corne deux minutes après sa sortie. Cupidon (3e) est récompensé à juste titre, sa volonté, sa régularité, son sérieux font pencher les votes en sa faveur.  Ventadis (2e) mène sa course crescendo. Chicharito (Caillan) assure sa 4e position avec anticipations et jusqu'au boutisme. Ben Hur affiche sa détermination.

Ciacchini assuré de sa première place, ne se met pas assez en évidence, Dunan et Zbiri se tire la bourre pour les 2e et 3e place, François Martin est le plus investi avec classe. A gauche, Gaillardet est très entreprenant.

Trident (Ricard) passe à côté. Une paire de gros engagements et des refus à outrance.

Ventadis (Allard). S'il se perd dans la grande piste, ses accélérations font mouche, notamment à droite. François Martin le met en valeur sur des longueurs et l'embarque jusqu'aux planches. Pointe après Faure , tape sur Gaillardet. La 1re ficelle ouverte, lui fait prendre la foudre, ses ripostes redoublent alors d'intensité dans une bon quart d'heure. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Le long des planches, affiche une belle présence dans des échanges rythmés. Une fois en place, il raccompagne en force et se cabre en conclusion. Enchaînements terminés au fil des planches, coup de barrière sur Faure, Méric. Le taureau se livre franchement et avec volonté. 14 minutes. 9 Carmen et retour.

Chicharito (Caillan).- Attentif à tout mouvement, il sort en force sur le beau cite de François Martin. Anticipe Ciacchini, pointe après Roig, pousse sur Gaillardet. Sérieux, méchant, il déquille le tourneur Lieballe sur la plache. Gaillardet, pris dans le berceau des cornes, traverse la piste... Emotion sur le gradins. Garde 9'30 ses rubans. Perd ses deux ficelles dans la foulée. A 6 ans, il impressionne. 12 très belles minutes.6 Carmen et retour.

Ben Hur (Lautier).- La première intervention sur Ciacchini donne le ton. Taureau sérieux et finisseur. La corne toujours prête à frapper, Ben Hur accélère et tient jusqu'aux planches avec détermination (frappe après Dunan, F. Martin, Marignan). Sa 2e ficelle ouverte lui fait prendre une multitude de rasets brouillons et indélicats pour deux dernières minutes compliquées. 13'30. 6 Carmen et retour.

Médoc (Saumade).- De rudes passes l'attendent dès sa sortie, Dunan et Zbiri se battent pour le classement, un point les sépare. Médoc riposte, tête basse, et quand on lui en laisse la place, fait l'effort. Placement fluctuant, dans un registre classique, il se cabre après Zbiri. En piste, le rythme retombe d'un coup. Les primes montent, et Méric fait le bon coup avec la 1re ficelle à 600€. 1 Carmen et retour.

Marengo (Vellas).- Sort fièrement et même si les premiers rasets ne lui offrent pas l'occasion de briller, Marengo arbore une méchanceté et une agressivité qui émoustillent le public. Le premier coup de semonce est pour Faure. Puis, se jettant après Beaujard, le taureau traverse les planches et se casse la corne gauche au ras du crane. 2'50 et beaucoup d'espoirs déçus pour la manade Vellas.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaise

 

Points Trophée de l'Avenir : Zbiri, 13 points ; Dunan, 12 ; Faure, 9 ; Méric, 9 ; Marignan, 7 ; Gaillardet, 5 ; Martin, 4 ; Ciacchini, 3 ; Roig, 3.

Au final : 1. Jérémy Ciacchini, 722 points ; 2. Dunan, 496 ; Zbiri, 494 ; Faure, 483 ; Marignan, 432.

Biou de l'Avenir (élu à l'unanimité) Cupidon de Paulin.

Meilleur animateur : Gaillardet

*************

MARENGO DE VELLAS

Le N.902 de la manade Vellas avait attaqué sa course tambour battant à son habitude. Agressif, bagarreur, son premier puissant coup de semonce était pour Lucas Faure. Mais après avoir traversé les planches sur le tourneur Eric Beaujard, Marengo se cassait la corne gauche. Joint hier, son manadier, Rémi Vellas indiquait « Nous le soignons du mieux possible. La corne est cassée à ras et même un peu en dedans. Avec le vétérinaire, nous attendons quelques jours pour voir l’évolution. Si c’est possible nous envisagerons une prothèse ».

*******************