Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2017

MAUGUIO * TROPHEE 3M * 1re journée

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Lundi 27 mars 2017

Estepous et Marignan
premiers récompensés du Trophée 3M

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaiseSous le soleil revenu, la capelado est superbe, les danses des Arlésiennes de la Pichoto Camargo grâcieuses et les cavalières de l'écurie de Faustine impeccables dans leurs reprises savamment réglées. 

Le public s'est déplacé en nombre et se retire sur de bonnes impressions. Estepous fait un redoutable premier dont l'attitude cocardière et la dangerosité sont justement récompensées (I. Benafitou et Ayme en font les frais), Attila tout en vélocité et Margasse en puissance, font le trio du jour dans un ensemble qui n'a pas démérité loin de là en cette fin mars et la pluie de la veille. Côté raseteurs, Marignan affiche un calme et une classe supérieure, Ayme reprend le crochet avec une envie qui manque lui coûter cher (avec Estepous), les autres manquent encore de repères et de distance avec les taureaux mais tous oeuvrent en qualité.

Estepous (Guillierme).- ça démarre à fond par des attaques aux planches en rafale (Ayme, Benafitou, Marignan) pour 2'30 les pompons. aux ficelles, Estepous prend position avec un air de ne pas y toucher. Mais celui qui est un peu court une fois la tête passée, se trouve dangereusement enfermé. Ayme passe sous le marchepied, Ilias Benafitou se fait rattraper aux barrières, zébrer le pantalon et écraser la jambe  contre la planche (il devra quitter la piste). Estepous lui, se décale un peu, et souffle le chaud et le froid. Sérieux et dangereux, il rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Vauban (Paulin) demande de la séduction ce que font Ayme et Marignan pour des ripostes abouties en coups aux planches (5 pour 3 Carmen). 5 minutes aux rubans. Aux ficelles, se déplace le long des planches, parfois distrait, mais tamponne après Favier, Belgourari (2 Carmen). Branché sur courant alternatif, il garde une ficelle en silence. 

Aparicio (Rouquette), fermement positionné, il joue une partition cocardière classique avec une vigilance jamais prise à défaut et un bon positionnement. Les rubans demandent 5 minutes aux hommes qu'Aparicio déplacent à sa guise avec une grande maîtrise de la piste. Sérieux, il conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour. 

Toronto (La Galère).- Disponible, il se livre et trouve l'angle de la présidence. Ciaccchini, surpris, est embarqué dans les longues cornes astifines, il s'en sort juste. Véloce, Toronto pousse en finition, se dégage des hommes qu'il oblige à changer de trajectoire. Avec Marignan, le plus assidu, le duo fonctionne bien. Vaillant et sérieux, lui aussi, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Attila (Lautier).- Bien placé, il tient tout le monde à l'oeil. Les hommes se méfient de sa vitesse alors ils tergiversent et Attila monte à l'assaut. Virevoltant dans les séries, il enferme dangereusement les hommes, Favier par exemple ou Ciacchini à qui il déchire le pantalon. Une seule corne certes mais il sait de quel côté elle se trouve. Termine très fort sur de longs enchaînements où il ne lâche rien et dont il sort vainqueur avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Margasse (Rambier).- La fougue et la puissance de l'étalon équilibrées par une attitude très cocardière. Un peu décalé, il reste concentré et les hommes, fatigués, ne lui sautent pas dessus. Quand ça démarre, il enchaîne, et ponctue de puissants coups aux planches (Aliaga, Ciacchini), sa rapidité fait mouche, Ouffe je jette comme il peut en contre-piste... Marignan se lance pour une violente arrivée aux planches, Favier passe juste au prix d'un "écart" digne d'un Landais. Ficelles à 500€, le public vibre et l'étalon brille et domine. C'est lui qui a le dernier mot et rentre ses bobines. 8 Carmen et retour. 

Quintillien (Les Termes).- Chasse et promène le long des planches au trot un peu distrait. Mais fait feu de tout bois après Ciacchini. Remuant mais participatif, il se montre explosif sur une rafale aux planches Moine - Favier, réitère sur Favier. Le barricadier se disperse un peu, les hommes ressentent la fatigue, du coup ses dix minutes de course sont un peu pâles. A revoir. 4 Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Niveau As HT. Entrée : 2/3 d'arène. Org. Service  culture. Président Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Ayme, Belgourari (sort au 5e), Moine (rentre au 4e), I. Benafitou (sort au 1er), Marignan, Ciacchini. Gauchers : Bouhargane, M. Favier, Aliaga, Ouffe, Allam. Tourneurs : Elberrack, Moulins, C. Garcia, B. Joseph.

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Ilias Benafitou rattrapé par Estepous

*********

Les écuries de Faustine

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

*************

La pichoto camargo

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

25/07/2015

VENDARGUES *TROPHEE DES AS*

Vendredi 24 juillet 2015

Une 2e Main d'Or pour Katif

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

▲ Margasse le valeureux
s'offre le prix du meilleur taureau de la finale

Hier. Entrée : 3/4 d’arène. Org. CT La Muleta. Président : Marc Moucadel.
Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Bruschet, Katif, Chekade.
Gauchers : Aliaga, J. Martin, Méric, Rassir. Tourneurs : Khaled, Daniel, Grando, Estève, F. Garrido.

S’économiser ? Ziko Katif ne connaît pas ce mot. Largement en tête avant cette finale de la Main d’Or, le raseteur a, à son habitude, travaillé avec panache tous les taureaux du premier au dernier. Avec lui, l’équipe blanche ne ménage pas sa peine pour une course trépidante jusqu’au 6e où la pression retombe d’un coup. Mais l’essentiel était fait. Le jeune Margasse de Rambier signe un combat de qualité face à ces As jamais rassasiés, où avec bravoure, il sauve une ficelle. Et le prix de la finale bien mérité !

Juvénal (Nicollin).- Le rush d’attaque surprend ce beau spécimen qui se révolte corne pointée. Dans la tourmente, il en laisse parfois passer, mais quand il s’engage, il y a toujours danger. Bien calé, il frappe violemment, la corne cherchant l’homme, cinq ou six fois. 9’30 intéressantes. 6 Carmen.

Ulysse (Rouquette).- Choisit son “sitio” à droite de la présidence où il revient toujours. Pas la peine d’essayer de le tromper, il exerce une stricte sélection. Les cites courts de Ziko et Benafitou et plus longs des gauchers Aliaga et Rassir provoquent sa charge et il peut se soulever à l’arrivée. Compliqué et sévère, il garde une ficelle. 2 Carmen.

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaisePhoto
Queyras et Ilias Benafitou
Queyras
(Paulin).- Affiche une belle pointe de vitesse face à des blancs brouillons. Aux ficelles, les passes s’allongent et Queyras, volontaire, répond toujours présent, tape droit ou peut basculer. Rentre une ficelle. 7 Carmen.

Notaire (Cuillé).- Dans le désordre, il a du mal à choisir son camp mais, aux ficelles, il s’engage, brille et même bascule après. Il anticipe, pousse ou conclut... A l’impatience des hommes il oppose sa force tranquille. Rentre ses ficelles. 9 Carmen.

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaisePhoto
Margasse et Ziko
Margasse
(Rambier).- Rapide, il va au bout et frappe droit. Le rythme imposé le surprend mais il se met au diapason avec des conclusions poussées. Anticipation, enfermée, placement, coup de barrière, il joue la gamme du cocardier finisseur. Le combat est rude mais il se défend avec bravoure. Et rentre sa 2e ficelle. 11 Carmen.

Vigneron (Lagarde).- Les hommes semblent enfin lever le pied. Ziko continue presque seul jusqu’à la 12e où tous s’y mettent pour des séries soutenues où il bascule après Rassir. Rentre ses ficelles. 2 Carmen.

Roméo (Laurent, hp).- Remuant, sauteur, pas vraiment attaqué... Rassir, Ziko et Méric se le partagent pour quelques échanges en musique. 10 minutes.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER
et MARTINE ALIAGA

PRIX - POINTS 

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaiseA la capelado, les raseteurs ont droit à une présentation personnalisée, accompagnés de la peña et des Arlésiennes qui reviendront en piste pour la remise des prix.
Photo Sabri Allouani.

Au terme de la fête vendarguoise, trophées et récompenses ont été distribués.

Le Souvenir Hubert Armingué est décerné au tau neuf N.256 de la manade Ricard.

Meilleur raseteur espoir de la fête : Marvin Méric dont c’était, hier, la première course au Trophée des As.

Main d’Or : 1er, Ziko Katif ; 2e, Sofiane Rassir. Meilleur taureau : Margasse de Rambier.

Points Trophée des As : Katif, 20 points ; I. Benafitou, 16 ; Rassir, 10 ; Chekade, 8 ; Allouani, 4 ; J. Martin, 2 ; Aliaga, 2.

******

DEUX MAGNIFIQUES SPECIMEN DE RACE CAMARGUE

▼ Juvénal de Nicollin

 vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

▼ Ulysse de Rouquette

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

************

▼ Premières sensations aux As
pour le jeune Marvin Méric
Ici avec Vigneron de Lagarde

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

*****************

▼ Jérémy Aliaga, au plus près des cornes
avec Ulysse

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

********************

Notaire de Cuillé avec Ziko

 vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

avec Sabri ▼

 vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

************

Sofiane Rassir surpris
par l'anticipation de Margasse de Rambier

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

************************

Excellente ambiance en piste

vendargues,2e main d'or,margasse,ziko katif,course camarguaise

****************

11/08/2014

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 10 août 2014

Une montée en puissance
 
Alors qu’on le croyait  (selon les bruits de toril) sur le point de cesser toute activité, le Club Taurin Lou Garrot avait la lourde tâche d’ouvrir les dix jours de fête locale. Ce fut fait par un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir qui  a tenu toutes ses promesses et qui  permit aux présents de découvrir de nouveau, ou redécouvrir des taureaux porteurs d’espoirs pour les jours à venir, laissant présager de beaux lendemains à la course camarguaise. 
Si Margasse  fut l’auteur d’un excellent quart d’heure, les autres n’ont pas démérité, loin s’en faut. Seul Vibre fut en dessous, sans pour autant passer inaperçu. Chez les tenues blanches (8+4) en parfaite entente, Y Zekraoui, J Vic et M Sanchez ont tiré la course. Alors que V. Jourdan retrouve ses marques, L.  Faure peine à revenir. R.  Guin se retire au 3e, et T. Mondy est l’auteur de beaux rasets . Le local de l’étape. B. Valette, en pré-retraite en fait de même.Au micro, l’excellence de Philip Chabanon a contribué avec professionnalisme au succès de cet après-midi.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO  avec Vic
Serapis
(Plo – n°646).- D’un tempérament calme mais ô combien combatif, il va se livrer, aussi bien à droite qu’à gauche en anticipant légèrement. Ses poursuites sont appliquées et intentionnés jusqu’aux planches notamment derrière Y. Zekraoui et B. Valette dans 12 minutes forts plaisantes.
Vibre (Lafon – n°592).- Vaillant et pris au vire-vire, cocarde, glands et 1re ficelle partent en moins de 5 minutes. Par la suite, avec moins de percutant, il se défend 5 minutes supplémentaires avec quelques échanges appuyés. Mais sa baisse de régime le prive logiquement du Carmen final joué 2 fois en course.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO avec Valette
Gédéon
(Lou Pantaï – n°830).- D’entrée prend position dans le terrain des planches, d’où en anticipant il ne refuse rien. A droite, à gauche, il raccompagne les sites les mieux consentis où, la tête basse, il tape les planches derrière M. Sanchez (2) et Y. Zekraoui. 12 minutes récompensées par les Honneurs jouées 2 fois en course.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO avec T. Mondy
Vallespir
(Blatière-Bessac – n°813).- D’entrée tape et saute sur les tourneurs. De ce fait les hommes ne vont guère se bousculer. Lorsque la pression monte, il se défend avec détermination et il ne faut pas se manquer à l’arrivée, où il n’hésite pas à taper les planches ou à venir menacer avec la corne. Y Zekraoui (2), J Martin et surtout T. Mondy seront âprement raccompagnés. Avec sa 1re ficelle fortement primée (300 €) il retourne au toril avec son troisième Carmen et les applaudissements nourris.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO sur Lucas Faure
Margasse
(Rambier – n°735).- On aurait pu craindre le pire pour cet entier, encore inconnu du circuit. Les hommes, bien que méfiant, vont lui faire réaliser une prestation d’excellent niveau. Bien que pas toujours positionné à son avantage, sa vista et surtout sa vitesse d’exécution vont venir compenser, à tel point, qu’il se retrouve à son avantage sur tous les rasets, même sur les plus coquins. Après avoir enfermée simultanément Y Zekraoui, M. Sanchez et J. Vic, ce sont de puissantes ou sévères finitions derrière J. Vic (2), V. Jourdan et Y. Zekraoui, L. Faure qui vont venir compléter son registre. S’il cède à  J. Vic son 2e gland à 300 € il conserve sans forcer ses ficelles et entends à son retour au toril sont 7e Carmen et l’approbation du public.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO sur Zekraoui
Clovis
(Saumade – n°714).- Après un début quelconque, voire brouillon et désordonné, sa course va monter en intensité au fil du temps. Canalisant son énergie, il ferme la porte à Y. Zekraoui et M. Sanchez qui devront renoncer et se montre vaillant dans les séries. Sur les rasets arrêtés, il raccompagne jusqu’au bout où il n’hésite pas de taper derrière V. Jourdan, Y. Zekraoui pour les plus puissants coups. Sa dernière minute de course, où il cède sa 1re ficelle à Y. Zekraoui à 480 € est forte en intensité. Un 7e Carmen le raccompagne au toril avec de chaleureux applaudissements.
lansargues,margasse,courses camarguaisesPHOTO avec Zekaroui
En dernier et Hors Points, Cupidon (Lautier – n°753), lui aussi va se chauffer dans sa course. Vaillant et brillant en début, très vite l’agressivité va s’ajouter et les finitions vont apparaître. Il viendra se signaler aux planches derrière Y. Zekraoui, L. Faure, B. Valette, lesquels seront rejoints ultérieurement en contre piste, tout comme J. Vic… Un final des plus agréable récompensé par 5 Carmen.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Organisateur : CT Lou Garrot. Entrée : quasiment plein. Présidence : Philip Chabanon. Raseteurs : B Valette – R Guin – Y Zekraoui – J Vic – M Sanchez – V Jourdan – L Faure – T Mondy.Tourneurs : N Noguera – F Jockin – JR Grando – F Curtill