Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2013

MOURIES *AS* FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

 mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

Samedi 5 octobre 2013

Estepous et Mathieu Marquier
pour le premier acte provençal

 mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

Les lauréats : Mathieu Marquier et Estepous de Guillierme

Mouriès a ouvert le bal des finales du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence par un bel après-midi ensoleillé. Une belle entrée (3/4 d'arène) et une capelado joliment tournée chorégraphiée par Patrice Blanc pour célébrer une région dont la culture de l'olive fait la réputation. L'occasion aussi pour les Languedociens d'apprécier les paysages provençaux et l'accueil de ses habitants.

En piste, le leader Mathieu Marquier fait vite l'écart avec son challenger à deux points, David Maurel, peu en réussite, tuant un suspense qui aurait pu apporter un peu plus d'intensité. Mathieu, fidèle à lui-même, talentueux certes mais un peu trop réservé. Les gauchers (Clarion et N. Benafitou) bien que peu nombreux ont joué le jeu, du coup le déséquilibre droite-gauche ne s'est pas trop vu. A droite, outre les deux premiers, Grammatico, Jourdan et Sabatier sont les plus en vue.

Philippe Gibert, préside avec bienveillance et autorité quand il le faut. La prise de bec avec Jourdan se solde par l'exclusion du raseteur pour un taureau. L'incident est clôt avant qu'il ne prenne trop d'ampleur et qu'il gâche la fête.
Le seul regret est la blessure du tourneur Michel Lizon par Sisley de Blatière. Aux dernières nouvelles, Michel souffre d'un pouce cassé, tendon sectionné, 4 côtes cassées, et une perforation du poumon. Il est soigné à l'hôpital d'Avignon.

Estepous, élu meilleur taureau par la commission, a livré une superbe prestation, mettant à l'épreuve les raseteurs. Un taureau au fort moral qui sait se montrer généreux dans les enchaînements mais toujours dangereux dans son jusqu'au-boutisme. Avec lui, le danger est toujours présent, Jourdan et Guyon ont manqué le payé cher. L'action du jour : une méchante envolée à la barrière sur Rémi, Estepous se dédoublant et fouettant l'espace à la recherche de sa proie.

 mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

Christophe Clarion et Sisley

En premier Sisley (Blatière-Bessac), brouillon et toujours à l'affût de la faute avec ses changements de direction, supporte la pression du début de course et rentre une ficelle.

 mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

Couet et David Maurel

Couet (Chauvet), meilleur une fois placé, se montre combatif et rentre ses ficelles.

Gregau (Gillet) se fait respecter  malgré sa bougeotte. Des enfermées et de jolies finitions dans une prestation crescendo. Garde ses ficelles.

 mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

▲ L'action du jour : Estepous sur Rémi Guyon

Estepous (Guillierme) maîtrise et domine. Attentif et bien posté, sans refus, même quand le rythme s'accélère. Au contraire, il se chauffe, brille et reste dangereux. Les ficelles à la maison.
Escamillo (Raynaud) joue avec les barrières, se montre fantasque et laisse parfois passer. Un taureau qu'il faut défier pour qu'il se mette en colère et donne le meilleur de lui-même. Une ficelle à la maison.
Tancrède (Nicollin) jette sa gourme les premières minutes par trois actions d'éclat puis se laisse raseter six minutes.
Estreloun (Caillan) est vite dans le bain. Mais les hommes le craignent et ne lui laissent l'occasion de briller qu'en quelques occasions où il domine par des actions d'envergure aux planches. Malgré une blessure au genou, Estreloun reste maître et rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des Raseteurs : Marquier, 16 points ; Grammatico, 12 ; Clarion, 8 ; N. Benafitou, 6 ; Jouran, 6 ; chig, 4 Maurel, 4 ; Roux , 2 ; Sabatier, 2.

Classement final du Trophée des Raseteurs : 1. marquier, 394 points ; 2. Maurel, 378 ; 3. Guyon, 328 ; 4. Clarion, 238 ; 5. Sabatier, 221.

Meilleur taureau de la finale : Estepous de Guillierme.

▼ Estepous encore dangereux sur Victor Jourdan

mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

▼ Escamillo

mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

▼ Escamillo sur David Sabatier

mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

▼ Estreloun - Marquier

mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

▼ ESTEPOUS PRET POUR LE HAUT NIVEAU

mouriès,finale raseteurs,marquier,estepous,course camarguaise

*******************************




12/08/2013

PEROLS *AS*

Dimanche 11 août 2013 - Finale Ficelle d'Argent

Marquier - Sylverado


Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie des festivités. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Chig, Gros, Marquier, Chekade. Gauchers : Allam, Clarion, N. Benafitou (sort à l’entracte), Lafare. Tourneurs : Estevan, Bensalah, G. Rado, Beker, Lebrun.
Allouani en tête de la Ficelle, absent, Marquier et Chekade joue la première place. Finalement c’est Mathieu qui au terme de la course soulèvera le bouquet. Les blancs, dont de nombreux remplaçants, ont fourni un travail régulier. Marquier gagne aux points mais sans convaincre, Chekade, très présent,  le talonne, Clarion se fait voir. Chacun a travaillé selon son style et ses qualités. Côté noirs, Sylverado s’adjuge sans conteste le prix dans un ensemble agréable où Guépard fait une joli quart d'heure.
Scapin (Cuillé).- S’il sort énergiquement, toujours dans les planches, et sans rien refuser, c’est mollement qu’il défend sa 1re ficelle à la 3e minute. Marquier sonne le gong à la 8e.
Ivanhoé (Blatière-Bessac).- Mobile, cabochard et toujours dangereux, il se jette avec méchanceté. Les blancs n’abdiquent pas et Ivanhoé se met au diapason en enchaînant et concluant. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Valmont (Lautier). - Attentif, il choisit ses partenaires avec une bonne gestion de l’espace. Cité arrêté, il garde l’avantage (Gros) et effectue quelques belles sorties serrées (Lafare, Chekade). Et même si certaines de ses ripostes manquent de punch, il rentre ses deux ficelles. 4 Carmen et retour.
Sylverado (Saint-Gabriel).- Premier essai, Chekade est fermement raccompagné, tout comme Marquier. Placé, prêt à bondir, les blancs calculent. Clarion tente, il est écarté, Chekade idem, Allam pareil. Maître du jeu, Sylverado menace de ses cornes et garde sa cocarde jusqu’à la 8e. Les blancs insistent et quand ça barde pour la 1re ficelle ouverte, Sylverado domine encore. L’autre rentre avec les honneurs (plus 9 Carmen).
Courlis (Layalle).- Courlis se livre avec de belles accélérations. Sans difficulté majeure mais avec volonté. Les dernières minutes lui sont difficiles d’autant que les blancs ne l’épargnent pas. 14 minutes, 2 Carmen et retour.
Guépard (Cuillé).- Le Biòu d’Or 2010 attaque sur un bon rythme et ne laisse rien sans réponse. Tape sur Gros, redouble sur Chekade. Défend ses glands jusqu’à la 7e minute. Attentif, bien positionné, il empêche bien des départs, et rentre fièrement ses ficelles. 5 Carmen et retour. Un beau cocardier de 12 ans qui, avec l'âge, trouve parfaitement sa place dans ce style de piste moyenne.
Apollon (Bon, hors points).- Promène et saute. Pas attaqué, seule sa cocarde est coupée.


MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Lafare, 11 points ; Chekade, 11 ; Gros, 1.
Trophée des Raseteurs : Marquier, 32 points ; Clarion, 24 ; Chig, 12 ; N. Benafitou, 8.
Ficelle d’Argent : Marquier, 41 points ; Chekade, 34 ; Clarion, 21. Meilleur taureau : Sylverado de Saint-Gabriel.
Coup de cœur à Alain Estève, élu délégué aux festivités.

01/08/2010

PEROLS *AS*

Dimanche 1er août 2010 : 1re journée de la Ficelle d'Argent

MANO A MANO MARQUIER - BENAFITOU

ADIL.jpg 2.jpg

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : régie taurine.  Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Bruschet, Gros,  Marquier, Savajano. Gauchers : A. Benafitou, Cartalade, Clarion, Ricci. Tourneurs : Beker, Bensalah, Molins, Ull.
Faits marquants : Gros prend une pointe  au bras de Cabosse (2e) et part se faire soigner. Ricci sort à l’entracte.


Pour cette première journée de la Ficelle d’Argent, Adil Benafitou et Mathieu Marquier se livrent un mano a mano de gentlemen aux points (25 à 21 points). Clarion, malchanceux aux attributs, mériterait un prix pour l’animation. Reste que tout ça a quand même manqué de nerf et certains taureaux auraient mérité plus d’assiduité, notamment Marcellin.
Luciano (Blatière-Bessac).- Un placement de cerbère. Il faut plonger dans les cornes pour qu’il déclenche. Des à coups, des absences et quelques engagements plein de méchanceté. Rentre ses ficelles.
Cabosse (Saint-Pierre).- Sort avec une belle envie, de l’allant sur les gauchers et quelques "tricotages" des cornes notamment sur les droitiers, Gros en fait les frais. A. Benafitou lève tous les rubans. Bien positionné, Cabosse  donne de bonnes répliques, se soulève après Marquier et garde la seconde ficelle sans forcer.
Marcellin (Rouquette).- C’est du toril qu’il mène sa course. Rapide dans ses interventions et capable de se dresser aux planches (Marquier). Des séries en rythme mais il lui en faudrait bien plus pour qu’il cède sa seconde ficelle. 3 Carmen et retour.
Ven Larg (Guillierme).- De longues minutes avant de l’attaquer (?) Et c’est Clarion qui s’y colle. Suit une série où Ven Larg participe benoîtement sans trop se décarcasser. Aux ficelles, Clarion fait l’effort. En récompense, la première ficelle est pour lui. La seconde à la maison.
Belori (Nicollin).- Centriste, itinérant, mais agressif aux planches. Brave partenaire dans les enchaïnements, Marquier et Benafitou allongent, Belori tape après Clarion, Benafitou. Et dans un dernier coup aux planches, Clarion lève la 2e ficelle, à la 13e. 3 Carmen et retour.
Gaillardet (Saumade).- Adopte un bon positionnement au toril d’où il s’engage pour des ripostes quelquefois poussées. Termine droit sur l’estribo après Marquier et s’engouffre violemment après Bruschet (musique). Conserve une ficelle en musique.
Lou Verri (Saint-Pierre).- Hors points pour le Trophée mais compte pour la Ficelle. Idéal pour bien finir une course par son caractère franc et barricadier. Multiplie les coups après Clarion, Benafitou, Cartalade. Les ficelles au Mas des Aubes avec 7 Carmen.


Martine ALIAGA
Photo L.Pero


Trophée des As : A. Benafitou, 23 points ; Marquier, 21 ; Clarion, 8 ; Cartalade, 3.
Trophée des Raseteurs : Savajano, 6.

 

16/05/2010

CASTRIES *AS*

Samedi 15 mai 2010 : Les 60 ans du Cercle Taurin Le Trident

EIGOUZO DE LAGARDE ET MATHIEU MARQUIER
SOUFFLENT LES BOUGIES

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Allouani, Jourdan, Marquier, Outarka. Gauchers : A. Benafitou (sort au 3e pour ennuis musculaires), Four, Oleskevich, Ouffe. Tourneurs : Bensalah, T. Garrido, Beker, Kerfouche, Benzegh.
Ordre de sortie des cocardiers : 1er. Eigouzo de Lagarde ; 2. Novis de l'Occitane ; 3. Baccarat de Blatière-Bessac ; 4. Verone de Lautier ; 5. Tarnagas de Guillierme ; 6. Belori de Nicollin ; 7. Gastounet de Saint-Pierre (hors points).

PHOTOS DE CHRISTIAN ITIER

 

1.jpg

 

▲ Adil Benafitou et Eigouzo

▼ Mathieu Marquier et Verone

3.jpg

 

 

2.jpg

▲ Sabri Allouani et Novis de l'Occitane

************************************

 

11/11/2009

VERGEZE : COMPLETE DE BLATIERE

Mercredi 11 novembre 2009

C'EST LA FIN DE SAISON QUOI !

 

VERGEZE2.jpg
Césarion met le turbo après Benjamin Villard

Panturle.- Un beau gabarit qui trouve immédiatement les terrains appropriés pour défendre ses attributs. Il distribue de bonnes ripostes parfois conclues dont un puissant engagement après Villard. Collabore avec franchise dans les enchaînements et Benafitou cueille la 2e ficelle à la 13e. 2 Carmen.Entrée : 3/5e d’arène. Organisateur : commission des festivités. Président : Dijol. Raseteurs droitiers : Chig, Garcia, Gros, Marquier, Villard. Gauchers : A. Benafitou, M. Sanchez. Tourneurs : Bensalah, Euzeby, Mata, G. Rado

Température idéale pour cette clôture de la saison vergézoise. Sept cocardiers de Blatière-Bessac  travaillés par un cocktail de raseteurs As-Avenir d’où ressortent Marquier, Benafitou, Villard dans une course qui ne s’est jamais emballée si ce n’est sur les facéties de Chouan. Ambiance décontractée en piste et sur les gradins, c’est la fin de saison quoi !

Manillon.- En mouvement ou placé, il n’est pas toujours intéressé par le jeu. Trois conclusions mollassonnes sur Villard, une sur Chig  et une série pour rentrer ses ficelles.
Mintau.- Le Long des planches, il n’en fait qu’à sa tête et il faut vraiment le rentrer pour qu’il participe ce que font le mieux Benafitou, Marquier et Villard. Une grosse conclusion sur Marquier, à la 14e, et il rentre ses glands aidé de "Patience" le simbeu. Carmen diversement apprécié.
Jivago.- En mouvement, il ne facilite pas les beaux rasets. Pourtant, sur un bon cite de Benafitou, il passe à travers les planches. Parfois distrait, il manque de jus dans l’ensemble même s’il s’emporte vigoureusement sur un superbe raset de Marquier. Rentre sa 2e ficelle sans convaincre. 2 Carmen.
Césarion.-
Cocardièrement placé, il palnte quelques belles accélérations (Marquier, Villard) et met le turbo après Villard. Mais les hommes tournent au ralenti. Ça s’anime enfin avec des séries ponctuées aux planches, notamment après Villard et Benafitou. La 2e ficelle au toril. 5 Carmen.
Napoléon.- Montre d’entrée de l’agressivité, du coup les blancs s’en méfient. Attentif, facile sur le raset, mais imprévisible, à tout moment il peut fuser. Il s’emporte après Villard, conclut sur Marquier, sans plus. Napoléon s’est frisé les cornes, il a eu les blancs à l’esbrouffe. Rentre ses ficelles en silence.
VERGEZE3.jpg◄ Chouan.- Que voilà un convalescent en pleine forme. Un sauteur de première qui franchit allégrement les barrières. Séquence émotion avec Villard qu’il surprend en contre-piste. Du coup, rideau, les blancs ne s’aventurent guère devant ce méchantas. Si ce n’est les deux dernières minutes, où , raseté, il déploie beaucoup de punch déclenchant enfin les applaudissements et y laissant cocarde et pompons. Les ficelles au toril en musique.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

Mathieu Marquier un des meilleurs animateurs
de cette après-midi, ci-dessous avec Césarion

vergeze1.jpg
CHOUAN - Villard.jpg
Chaud le Show CHOUAN/Villard !


19/08/2009

LE CRES *AS* TROPHEE DE LA GARRIGUE

Mardi 18 aout 2009

40º A L'OMBRE
ET MATHIEU MARQUIER FRAIS COMME UN GARDON

DSC07584.JPG
Mathieu MARQUIER élégant, efficace et travailleur
Marquier.jpgLe Trophée de la Garrigue 2009 est terminé vive le prochain. Celui-là ne laissera pas de souvenirs impérissables sinon celui d'un raseteur calme et pondéré, qui fait les rasets qu'il faut au moment propice, toujours sincère, propre, honnête. D'un bout à l'autre, tous les cocardiers ont eu affaires avec le grand droitier de Fos qui leur a laissé une partie de son pantalon sans se départir de sa sérénité. Les prix aux points et au mérite lui reviennent... normal. Sa complicité avec son tourneur Max Zaffaroni n'a échappé à personne et ce sont deux hommes heureux qui ont levé bouquets et trophées. Roger Andréo repart avec le trophée pour Figaret qui, à 13 ans, a été le plus motivé et le plus intéressant des six.
Les autres raseteurs Valette, Jourdan, Villard, Poujol, Martin-Cocher, A. Benafitou (sort au 4e, blessé) ont géré les affaires courantes. C'est vrai qu'il faisait très chaud, que nous étions en semaine, et après un marathon de pas mal de grosses courses dans les jambes...  Mais bon...
En hors d'oeuvre deux taureaux emboulés pour l'ET de Vendargues et au final une jolie remise des prix avec la pena, les gardians des manades L'Aurore et Vellas.
Petit Lou de Chaballier n'a pas eu à se décarcasser pour rentrer ses ficelles. Son placement, ses poursuites conclues avec la corne (2 Carmen)et la possiblité qu'il saute après ont dissuadé les blancs qui ont roumégué après les tours de ficelles...
Titouan (Cuillé), remuant, poursuivant jusqu'aux planches et se cabrant à l'arrivée, là aussi c'est pas la cohue. Ensuite, Titouan sélectionne et les blancs ne lui propose rien assez près pour l'intéresser aussi il "cabourdise" et "déquillerait" bien les spectateurs et le juge de piste pourtant haut perché. 3 Carmen pendant.
Vincent (Aubanel), en mouvement, il finit ou lâche, il suit ou pas... A la 9e, un coup de barrière sur Valette, un  engagement de Marquier, une traversée de Poujol, mais c'est long...
Figaret (du Ternen).- Au début, il prend les rasets à la "raspaille" sur ses déplacements. Bien positionné à partir de la 5e, ses poursuites sont sérieuses et il garde un gland jusqu'à la 9e. Son meilleur partenaire est Mathieu Marquier qui lui sert des rasets déliés dans lesquels Figaret s'engouffre. Quelques belles anticipations et une ficelle à la maison en musique.
Lou Piou  (Mermoux).- Des qualités pour ses 6 ans, du placement, de la vitesse d'exécution... mais beaucoup trop de temps morts pour qu'il brille. Marquier toujours essaie.... mais c'est languissant.
Satix (Margé) saut seul ou après l'homme ou à côté, prend bravement des séries qu'il conclut... C'est un peu "téléphoné" et sans grande conviction de part et d'autre, des Carmen tout de même et la 1re ficelle dans le crochet de Marquier, encore le plus assidu.
Martine ALIAGA
Photos Luc PERO
Marquier 2.jpg
SATIX et M. Marquier