Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2017

MARSILLARGUES - 90 ANS DU C.T LA SOUNAIA et de M. RAYNAUD

Course du Samedi 05 Août

JOUR DE FETE CHEZ LES BAJANS

On n’a pas tous les jours 90 ans

IMG_6982.JPG

 

IMG_7065.JPG1927 : Alors qu’à Marsillargues naissait le Club Taurin La Sounaia, Le Cailar saluait la venue du petit Marcel, fils de Casimir Raynaud. Et aujourd'hui les voilà tous deux réunis pour fêter ensemble leurs 90 ans. A cette occasion la devise Rouge et Bleue présentait une complète composée de bestiaux et d’espoirs plus confirmés.

A la capelado, en présence de la Pena Du Paty, le président du Club Taurin Hugues Daumas, après avoir retracé un bref historique de ce regroupement de personnes toutes empreintes de passion et d’aficion, a honoré Marcel Raynaud en lui remettant, et oui, rien de plus logique, Une Sounaia et un tableau de Marignan représentant Marcel et ses 2 biou d’Or.  Maguy quant à elle, allait recevoir un bouquet de fleurs.

Malgrés la chaleur  écrasante, avant que le temps ne devienne lourd, les hommes font au mieux. V Félix sera le meilleur animateur de course, les autres se tenant dans un mouchoir de poche…. Toscan et surtout Andreloun sont la pointure GRISOU - FELIX.JPGau-dessus tandis que Fragonard laisse entrevoir un petit quelque chose.
Grisou (N 246) : En bestiau il gère entre présence et fuite (6 sauts). Raccompagne Félix et Aroca. 1 Carmen.GUEURZY - SANCHEZ.JPG
Gueurzy (N 245) : Des sauts aussi (5) mais placé, il sort avec vaillance et pousse quand l'homme est engagé - Montesinos - Ficelles en place il rentre à la 12ème. 1 Carmen
TOSCAN - MARTIN.JPGToscan (N 162) : Irréprochable dans son placement, ses réactions sont certes irrégulières mais quand il démarre, la plupart sont conclues aux planches où il vient se dresser après Montesinos (3), Félix et Martin (5). Les honneurs 6 fois plus retour glands en place.
Andreloun (N 958) : Une dizaine de rasets en 2 ANDRELOUN - MARC SANCHEZ.JPGminutes puis il va falloir patienter 5 minutes pour que l'activité reprenne. Consécutivement cogne derrière Sanchez et Félix, serre Félix et Martin et s'engage après Montesinos. C’est la pointure au-dessus. La musique 5 fois plus rentrée avec ses APACHE - AROCA.JPGglands.
Apache (N 060) : Petit coup de tête il acquiesce les sites jusqu'à en perdre cocarde et glands. Aux ficelles il affiche une envie moins pressante avec tout même quelques éclats avec des poursuites intenses et des arrivées sérrées. Mais dans l’ensemble ça manque de régularité, ce qui le privera des Honneurs….FRAGONARD - FELIX.JPG
Fragonard (N 244) : Vert, tendre, il se cherche au premier tiers de course. Puis sa position est plus appliquée et certaines réactions appuyées – Félix se fait légèrement couper terrain – Les hommes lèvent un tant soit peu le pied
VENTURY - FELIX.JPGVentury (N 261) : Déjà du métier et de vives réactions comme sur Felix ou il accélère sur la trajectoire avant de se désunir et peiner pour fairemarsillargues,trophée de l'avenir,course camarguaise front. 2 Carmen.
Entrée : Environ 220

 

Organisateur : CT La Sounaia

Présidence : Th Thosas

Raseteurs Droitiers : V Félix, G Montesinos, S Aroca, G Cano

Raseteurs Gauchers : J Martin, M Sanchez,

Tourneurs : A Perez, C Garcia, L Esteve

 Texte et Photos Cyril Daniel

30/07/2017

MARSILLARGUES *AVENIR/ESPOIR*

Dimanche 30 juillet 2017

Boa étrenne les nouvelles arènes

Le cocardier de Nicollin et Romain Fouque
gagnent le 10e Bajan d'Or

Le jeune cocardier de Nicollin, Boa, réussit son examen de passage dans cette piste marsillarguoise aux belles proportions et étrenne ainsi les nouvelles installations. Il remporte le 10e Bajan d’Or avec Romain Fouque, meilleur animateur. 
Offley (Ricard, N.469).- Il coupe le ruban d'inauguration à sa sortie du toril, et s’il tient son placement, son esprit fantasque s’exprime par quelques actions intempestives (1 Carmen) et des sorties du raset parfois contraires.  Les hommes sont prudents. 11’ les rubans et rentre ses ficelles.
Cerf (Saint-Pierre, N.629).- Surveille, un peu décalé des planches, poursuit cornes pointées, pousse et de temps en temps joue des cornes. Trois belles accélérations sur les longueurs proposées par Fouque. 4 Carmen et retour avec ses ficelles.
Boa (Nicollin, N.122).- Se lance avec fougue et franchise, ne laisse rien sans réponse et va au bout. Ses ripostes rapides prennent de l’ampleur comme ses attaques aux planches. Des actions agressives jusqu’à basculer après Fouque. Fatigué sur la fin, mais il garde  du moral et ses ficelles. 8 Carmen et retour.
Dakar (Occitane, N.124).- Meilleur quand il reste dans les planches, en revanche retient ses charges dès qu’il se centre. Aux ficelles, demande encore plus d’investissement, mais la pression manque et il retombe dans ses travers. 11’.
Izarac (Vinuesa).- Choisit le devant du toril où il revient toujours. Jusqu’au-boutiste sur quelques passes allongées par Bernard. Loin de sa base, il n’est pas partant. Zekraoui essaie de près pour une charge dangereuse, tout comme Fouque, 2 fois. Pas facile, rentre ses glands. 3 Carmen et retour.
Pourpre (Blanc).- Remuant et véloce, pour plusieurs belles accélérations. Bien placé après les rubans (6’), il se livre avec vivacité (Ameraoui) et se cabre méchamment après Zekraoui. Garde une ficelle. 5 Carmen et retour.
Aptel (Cuillé, N.075, hp, 12’).- Saute seul ou après l’homme, mais bien titillé, appuie ses finitions jusqu’à basculer. Des actions bien frappées où il laisse beaucoup d’influx. Rentre un gland. 4 Carmen et retour.
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : Bernard, 14 ; Ameraoui, 6 ; Fouque, 2 ; Y. Martin, 2 ; Michelier, 2.
Course du samedi 29 juillet. Entrée :  presque plein. Organisateur : CT Lou Bajan. Président : A. Laget. Raseteurs droitiers : Fougère, Fouque, Michelier. Gauchers : Y. Martin, Zekraoui, Bernard, Ameraoui. Tourneurs : Toureau, Arnel, Lopez.
 
*********
Les arènes marsillarguoises
s'offrent un coup de neuf
Nouveaux gradins, nouvelle billetterie, sanitaires à l'intérieur, du tube rouge, du bois pour ceinturer la contre-piste et une piste conservée... Les nouvelles installations marsillarguoises ont de la gueule. Et conservent leur charme entre les murs crèmes de l'église, le château, la mairie (un peu en décrépitude) et - dommage - le Café français fermé. En ce jour de première course, les habitués cherchent leurs nouveaux repères "Ah l'entrée a changé de place, comment je rentre aux travettes ?", les raseteurs mesurent la contre-piste "on dirait qu'elle est moins large"... les spectateurs essaient les places pour la meilleure vue... A la présidence, on teste le nouveau matériel. Reste l'angle du grand portail qui devrait changer de configuration. Au final, l'impression est plutôt bonne, la mairie a fait le job, les Bajans et les autres peuvent plonger de bon coeur dans leur fête.
 
 

13/11/2016

SAINT LAURENT D'AIGOUZE - CTPR LOU BAJAN de Marsillargues

Course du 13 novembre 2016

LA TREVE HIVERNALE AVANT L’HEURE

IMG_5740 - TOSCAN (Raynaud) - Ch CLARION.JPG

Toscan (Raynaud) s'engage derrière Christophe CLARION

Entrée : 1/3 - Organisateurs : CTPR Lou Bajan - Marsillargues. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs : Droitiers : T Roig (se retire sur blessure au 3e) , J Vic. Gauchers :  J Robert, R Marquis, C Clarion, R Errik. Tourneurs : M Arnel –  F Lopez

Avec leurs arènes démolies pour divers travaux, le Club Taurin marsillarguois a enjambé le Vidourle pou se rentre chez leurs amis saint-laurentais pour les derniers prémices de la saison.

IMG_5705.JPGLa course débute avec demi-heure de retard, les raseteurs constatant la piste glissante lors de la capelado, nécessitant le passage de la barre. IMG_5708.JPGF. Martin et G Montesinos défaillants sont remplacés. Avec 4  gauchers pour 2 droitiers (puis 1 après le retrait  de Roig) la course a souffert certes du  déséquilibre mais aussi d’un manque d’implication des blancs présents et ce même si Clarion et Robert se démènent par étapes.  A l’arrivée, le duo de la famille Raynaud (le plus raseté) domine ce concours, celui de la Famille Cuillé (un peu moins sollicité) s’en sort pas mal alors que le trio de la famille Blanc ne peut se mettre en valeur souffrant d’un manque d’opposition…..  1 cocarde, 2 glands et 14 ficelles retournent au toril. Les projecteurs s’allument au 5e taureau, les froideurs de l’hiver naissant pénètrent les spectateurs, le rideau vient de tomber sur la saison 2016. Il était temps !

IMG_5721 - EPERVIER sur G ROBERT.JPGEpervier (Cuillé) : Positionné aux planches il est plus incisif à gauche. 2 allonges de Clarion et de Robert déclenchent le disque rejoué au retour, ficelles en place.

Départ  d'Epervier sur Geoffrey ROBERT

Toscan (Raynaud): Rondinaïre de 1 ere, il dirige les débats. Se gaspillant pas inutilement, les cites les plus appliqués sont coupés et poursuivis avec vivacité jusqu’aux planches ou quand, la corne ne vient pas en menace, l’engagement est intentionné comme derrière Clarion (2), Errik (2), Marquis (2) et Robert. 8 Carmen retour inclus avec ses ficelles.

Verdoun (Blanc) : Instable, les hommes tentent mais n’y arrivent pas toujours. IMG_5771 - VERDOUN (Blanc)  et R MARQUIS.JPGPositionné, il s’engage mais a tendance à dévier sa trajectoire au contact des crochets en donnant un sec coup de tête dont Roig sera victime. Une série à la 10 eme ainsi qu’une ligne derrière Robert font tourner le disque. Ne cède qu’un gland.

                                     Tête à tête Rudy Marquis et Verdoun ⇑

IMG_5781 - FUSTIE (Blanc) sur G ROBERT.JPGFustié (Blanc) : Ce grand bannu ne recevra qu’une quinzaine de raset où  il laissera entrevoir des qualités notamment derrière Robert (2) et Errik. Ne cède que la coupe cocarde et un gland. 3 Carmen plus rentrée.

Fustié menaçant de ses grande corne Geoffrey Robert

IMG_5810 - MASSENANT tape derrière J VIC.JPGMassena (Cuillé) : De la volonté, de l’application dans ses échanges et ses finitions (tape sur Vic 2 fois et bascule derrière Marquis). Souffre d’un travail light. 3 Carmen plus rentrée.

⇐ Massena s'engage derrière Jonathan Vic

St Eloi (Blanc) : De vices réactions, accélérées sur lesIMG_5830 - ST ELOI (Blanc) sur G ROBERT.JPG longueurs en font un redoutable adversaire dans ses arrivées. Robert (2), Vic (2) l’entrainent avec eux sur les planches. Des Carmen, retour inclus, ficelles intactes.

      Engagement menaçant de St Eloi derrière Geoffrey Robert ⇒

IMG_5856 MACHAIRE (Raynaud) sur G ROBERT.JPGMachaire (Raynaud) : Abordé sans hésitation, ses réactions sont intentionnées, cornes à l’affut. L’homme à portée, l’arrivée est puissante et l’engagement est total comme derrière Errik (2), Clarion, Robert (2 dont un avec saut). Les derniers Carmen résonnent (4).

⇐ Finition de Machaïre sur Geoffrey Robert

 

Texte et Photos
CYRIL DANIEL

16/11/2015

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

Dimanche 15 novembre 2015

Les Bajans marsillarguois
clôturent à Saint-Laurent-d'Aigouze

saint-laurent-d'aigouze,marsillargues,ct les bajans,manade occitane,course camarguaise

Ajax a conclu en force
cette belle complète de la manade Occitane

Il a fallu aux jeunes du Bajan une bonne dose de passion pour pouvoir clôturer leur saison après la fin de non recevoir de la mairie de Marsillargues. Heureusement, la solidarité a joué à plein et les voisins saint-laurentais, leur maire Laurent Pellissier et le CT Lou Bandot leur ont ouvert leurs portes. C'est donc la piste gardoise voisine qui a profité de l'affluence des spectateurs à l'heure de la capelado. L'intérêt pour les pensionnaires de la manade Occitane toute proche n'y est pas étranger, mais aussi l'envie de voir les derniers cocardiers de la saison, et le contexte tout particulier de ces journées post-attentats de Paris. 

L'Occitane a présenté sept cocardiers de qualité, notamment des jeunes plein de fougue. Prévoir les taureaux pour la grande piste de Marsillargues et se retrouver dans un espace moindre à Saint-Laurent, c'était la difficulté du jour. Mais le pelot Etienne Villiet n'avait pas besoin de se ronger les sangs à la terrasse contre l'église, la complète a tenu la route, finissant en apothéose avec Achille et Ajax. Dans l'équipe blanche, deux hommes se détachent - Cadenas et Bouhargane - et Clarion se démultiplie surtout sur la fin.

Bel Ami, c'est une force de la nature. Ses engagements brutaux en témoignent. Bien meilleur bien sûr quand il garde le terrain des planches comme ces actions poussées après Bouhargane et Cadenas. Solide premier comme il se doit, un peu raide sur la fin, rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Le jeune Boxer (6 ans) montre sa volonté et se livre bravement dans de longues séries (2 Carmen) avec un placement flottant certes mais beaucoup d'envie. 11'30.

A grandes foulées, Patou repousse les hommes qu'il balade et tient à l'oeil. Ne reste pas longtemps en place, mais bien emmené, il s'engage comme un bolide aux trousses de Cadenas et bascule. Quelques enfermées époustouflantes (Cadenas, Bouhargane). Il surprend les blancs par ses départs intempestifs, attentif à tous mouvements. Très intéressant. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Brenus affiche d'entrée une grosse autorité. Offensif, il termine au minimum cabré. Trouve vite le bon placement et de là anticipe les départs. Une série furieuse et les hommes calculent. Brenus s'impose même s'il semble manquer de place par moments. Les blancs ne lui font pas de cadeaux. Mais lui s'engage méchamment après Vic, Bouhargane, puis cette formidable et pétante action après Bouhargane raccompagné haut et fort sur les tubes. Très bon, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Fougueux et brouillon, le jeune Castillan (5 ans) se disperse beaucoup mais ne rate pas le cite de Bouhargane qu'il conclut vigoureusement (8e minute). Il perd beaucoup d'énergie en contre-piste, mais serre encore Bouhargane de près. 1 Carmen et retour avec une ficelle.

Avec Achille, la première tentative de Clarion termine en tampon monumental. Fier, tête haute, brutal... Il se joue des planches qu'il explose volontiers au terme des enchaînements prudents des raseteurs. Mais Cadenas, Bouhargane et Clarion vont le défier. Cadenas passe en force, Ulysse conclut méchamment. Clarion s'élance, la sentence est au bout. Après Cadenas, il traverse les planches ; après Bouhargane, il explose, encore après Vic, Méric. Des coups à l'ampleur allant crescendo pour un quart d'heure de haute tenue. Les ficelles à la maison. 7 ans et beaucoup de domination, on a hâte de le revoir. Des Carmen à la hauteur de ses qualités.

Attendu en vedette, Ajax n'a pas déçu. Dès sa sortie, il surveille tout et maîtrise piste et contre-piste. Une tour de contrôle où les hommes sont priés d'ajuster leur sortie de raset. Peu osent le défier. Clarion met ses dernières forces dans les duels, Ajax traverse après lui, Cadenas pas en reste le sent passer près, un en biais après J. Martin, ça passe juste ! Cadenas et Clarion pour les derniers essais. Ajax signe Furax et justifie au mieux sa réputation. Les glands au toril pour 10 minutes excitantes. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Entrée : plein. CT Lou Bajan. Président : Aurélien Laget. Raseteurs  droitiers : Cadenas, Roig, Vic. Gauchers : Bouhargane, Clarion, Méric, J. Martin. Tourneurs : Ull, Grando, Lopez.

 

06/11/2015

MARSILLARGUES

Vendredi 6 novembre 2015

Le CT Lou Bajan joue franc jeu

marsillarguesphmali.jpg

Ils avaient monté leur course de ce dimanche, en misant, en partie, sur la participation du vainqueur du Trophée des As, Ziko Katif. Las ! Le raseteur a pris un gros coup dimanche dernier par Pourpier, à la finale du Pescalune. Aussi ne voulant pas prendre les spectateurs en otage, Thibaud Servière, le président du Bajan, a tenu à expliquer : « Après son choc dimanche dernier, Ziko Katif doit raseter ce samedi à Vendargues, mais n’est pas sûr de pouvoir venir à Marsillargues le lendemain, aussi nous l’avons levé de la grille. Le raseteur prendra sa décision samedi soir. En cas de réponse positive, nous communiquerons par Internet et les réseaux sociaux... ».
Dont acte. Mais même si le Montpelliérain faisait défaut, les affiches proposées valent le déplacement. Après une Ligue, ce samedi (14 h 30, 5 €), le concours Cuillé-Nicollin annoncé pour dimanche (14 h 30, 10 €), a fière allure ainsi que l’équipe de raseteurs invités. En attendant la clôture de la saison, dimanche prochain avec la complète de la manade Occitane et ses cocardiers réputés. Et Ziko annoncé... 
 
MARTINE ALIAGA
* Course dimanche 8 novembre, 14h30, 10€. concours Cuillé (Mustang, Notaire, Loubard) - Nicollin Artiste, Major, Sugar, Bayard). Raseteurs : Bouhargane, Clarion, I. Benafitou, Ciaccchini, J. Martin, Méric + Ayme. *
 

14/03/2015

MARSILLARGUES *HT NIVEAU AVENIR*

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

La manade Vinuesa et les Pimparelles de Marsillargues
ont assuré capelado et remise des prix

Samedi 14 mars 2015 - Les 15 ans des manades Cyr et Vinuesa

Laos de Cyr déjà prêt !

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

Le soleil généreux a laissé place à la pluie, mettant un frein mais pas un coup d’arrêt à la fête des deux anniversaires des manades Cyr et Vinuesa,     15 ans chacune. A mi-mars, les cocardiers n’ont pas encore le rythme mais Laos de Cyr, lui, est déjà bien fringant. Donc pour la manade Cyr, Laos impressionne et met de la difficulté, Lebrau en impose mais manque de pétard et Wagram passe trop vite. Chez Vinuesa, Orage et Pavoun assurent le job et le tout jeune Greffier est encore très vert. Katif et Aliaga mènent la course. Les prix de la journée à Lebrau et Aliaga.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaiseOrage (Vinuesa).- Ses ripostes sont meilleures quand il choisit de se placer côté café. Un premier qu’il faut forcer mais dont il faut toujours se méfier à l’arrivée. Entre retenue et réponses abouties, comme sur Auzolle après qui il bascule.
► Photo : après Auzolle sous les yeux de Renaud vinuesa.
Il ne veut plus jouer pour les dernières minutes et rentre une ficelle.
3 Carmen et retour.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise◄ Photo avec Ziko
Laos (Cyr).- D’entrée il impressionne par son calme, son placement et sa lecture du jeu. Attentif, sa vigilance n’est jamais prise en défaut et les tourneurs tenus à distance. Du coup, seuls Katif, Aliaga et Auzolle s’y mesureront. Anticipateur, rapide, il donne du fil à retordre et ne laissera sa cocarde à Katif qu’à la 14e minute après avoir lâché ses deux glands à Aliaga et la coupe à Auzolle. 3 Carmen et retour.

Wagram (Cyr).- Beaucoup plus mobile et avec moins de placement, sa générosité ne lui laisse que 5 minutes pour s’exprimer.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaisePhoto Pavoun avec Aliaga
Pavoun
(Vinuesa).- De temps en temps il fugue mais une fois placé, ses poursuites ont de la puissance, il se montre plus vulnérable sur ses déplacements. Il augmente sa domination dans le troisième tiers de sa course, et entend le disque à de nombreuses reprises. Un quart d’heure inégal et une ficelle qui rentre en musique.

Lebrau (Cyr).- Sans trop se caler pour les premiers attributs,  ses réparties manquent d’assise. Aux ficelles, mieux positionné, ses répliques prennent de l’autorité avec quelques anticipations (Katif, Four). La pluie s’intensifie et la fatigue commence à se faire sentir chez les blancs.  Lebrau manque encore de jus en cette mi mars et de sollicitations mais rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaisePhoto Greffier et Four
Greffier (Vinuesa).- Tout jeune, tout vert, et beaucoup d’énergie à dépenser. Des sauts, de l’indiscipline, de l’inattention mais aussi quand il est intéressé une belle vitesse d’exécution. Séries conclues (3 Carmen) en accompagnant Four en conclusion (2 fois), des évasions pour deux ficelles qui rentrent en musique.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : ¾ d’arène. Organisation CT La Sounaïa. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Fougère, Jourdan, Katif. Gauchers : Alarcon, Aliaga, Four, Pinter. Tourneurs : Estève, Khaled, Fouque, Garcia.

▼ LEBRAU - Aliaga

 

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

 

 

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

▲ Les Pimparelles de Marsillargues

▼ Les prix

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

***********************

 

 

 

14/11/2014

MARSILLARGUES

Vendredi 14 novembre 2014

Lou Bajan met tous les atouts de son côté

 MARSI16.jpg

La piste a été entièrement bâchée

Dimanche dernier, la météo a amputé le week-end prévu par le CT Lou Bajan, en rendant la piste impraticable. Alors pour se prévenir de tous risques, les organisateurs ont décidé de bâcher le sable.

MARSI16B.jpgLes jeunes ont travaillé jusqu'à la nuit, jeudi pour installer les protections. "Nous ne les enlèverons qu'au dernier moment car un peu de pluie est encore annoncé samedi", explique le jeune président Thibaud Servière qui espère bien finir sa temporada sur une bonne note. D'autant que l'affiche proposée est à la hauteur avec Pavoun, Mesrine et Greffier de Renaud Vinuesa ; Queribus, Petrus et Ajax côté manade occitane. Les raseteurs quant à eux ont prouvé samedi dernier leur envie de bien faire. Ce sont les mêmes que les spectateurs retrouveront ce dimanche : Auzolle, Clarion, Fougère, Katif, Martin, Rassir, Sanchez. Auzolle, Clarion, Fougère, Katif, Martin, Rassir, Sanchez.

De quoi clôturer avec bonheur !

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CT LOU BAJAN

* Marsillargues, ce dimanche 16 novembre, 14h30 (arènes ouvertes à 13h30), 9€. Vinuesa : PAVOUN - MESRINE - GREFFIER - Occitane : QUERIBUS - PETRUS - AJAX. Raseteurs : Auzolle, Clarion, Fougère, Katif, Martin, Rassir, Sanchez. *

30/07/2014

MARSILLAGUES *VACHES COCARDIERES*

Mardi 29 juillet 2014 - Trophée des Vaches cocardières
 
Boumiane et Alida, deux sacrés caractères de vache
 
Un mardi après-midi de fête à Marsillargues. C’est le plein complet, même si le temps est menaçant, même s’il s’agit d’un concours de manades de vaches cocardières (qui n’attire pas toujours foule) mais, c’est gratuit. Et comme le disait la dame derrière moi, on vient passer un moment, on vient blaguer et peu importe ce qui se passe en piste. Mis à part qu’aujourd’hui, et comme il est souvent le cas, les vaches cocardières ont donné entière satisfaction, chacune avec ses qualités, chacune avec ses défauts… Et L’essentiel est bien là pour ceux qui étaient venus voir l’affiche proposée.  Mais pour cela, encore faut-il que les hommes s’en donnent la peine. Ce qu’ils feront, de la première à la dernière avec néanmoins un petit bémol lorsque les difficultés des unes et la réputation, non pas des vaches, mais des manades apparaîtront.
Si  Alida  s’octroie le 3e Trophée Souvenir Alex Boulet, Boumiane aurait pu se l’octroyer aussi sans aucune polémique. S’il y avait eu un prix au meilleur raseteur, ce dernier n’aurait pas pu échapper à Marc Sanchez tant son travail fut assidu et récompensé.  
Au micro, Bruno Séguier motivera les troupes par de fortes primes et entretiendra l’ambiance avec une profusion de Carmen à toutes vaches…

En ouverture, Palunière (Raynaud), après un début pour le moins calme va mener sa course tambour battant et ne rien lâcher jusqu’aux barrières avec des arrivées in extremis derrière Sanchez (4), Roig (3) et Castell pour 8 Carmen renouvelé à son retour sur blessure à la 10e minute.

Seconde, Hacienda (Cyr) va faire réfléchir les hommes qui ne vont pas la submerger avant d’y faire effectuer des séries où elle baisse la tête. Sur 2 rasets tout en longueur de Paparone et Castell elle tamponne à l’arrivée, le tout pour 7 Carmen.
marsillargues,vaches cocardières,course camarguaise▲ PHOTO  Boumiane sur Cyril Castel
Avant les rafraîchissements, Boumiane (Saint Pierre) va être la plus complète. Sérieuse par son placement et ses déplacements sans reproche,  spectaculaire par ses percutantes finitions derrière Gougeon,  Ricci, Castell (2) et Paparone ou encore ce saut derrière Aroca, elle effectue un sans-faute.  Peu inquiétée aux ficelles, qu’elle  conserve,  son 5e Carmen résonne à sa rentrée.
marsillargues,vaches cocardières,course camarguaise▲ PHOTO Alida écarte Thomas Roig

Le temps de quelques annonces et voilà celle qui allait être la lauréate du jour, Alida (Cuillé). Avec beaucoup de gaz elle se jette corps et âme dans la bataille. Son début classique n’allait être qu’illusion. Gougeon, Paparone (3), Castell (3), Roig et Aroca (2) seront vite gratifiés de finitions au-dessus des planches. Bien que faiblissant en toute fin de course, elle rentre au toril sa seconde ficelle avec son 10e Carmen.  
Du fait la réputation de sa marque dans le domaine, il va falloir attendre la 4e minute de course de Zaïs (Ricard) pour voir le premier raset à la tête. Les hommes plus que méfiant, vont très vite se rendre compte de sa vulnérabilité en l’amenant dans des échanges soutenus. Mais attention, elle peut s’avérer imprévisible comme sur Castell, sévèrement enfermé  ou sur Sanchez aux trousses de qui elle s’écrase contre les planches, qu’elle peut franchir aussi volontairement (2). 4 Carmen retour inclus.
Avant dernière, Duchesse (Chaballier)  n'a pas fait dans la régularité. Pas toujours placée comme il faut, elle peut taper derrière les rasets n’allant pas à la tête – Sanchez (2), Paparonne ou encore Roig  - comme ralentir sur les mieux consentis. Ficelles autour des cornes, elle retourne au toril en entendant son 6e Carmen. 
Pour conclure, la petite et frêle Floride (Vinuesa) va se prêter au jeu. Après un début qui aurait pu faire craindre le pire, elle va coopérer  en affichant une belle vaillance  à laquelle elle va, au gré de se course, apporter des finitions  (Sanchez – Castell – Guyon). Les hommes prenant l’ascendant, elle termine, maître néanmoins de ses ficelles, fort éprouvée et entend son 6e Carmen.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Les Points : M Sanchez 14 – C Castell 10 – S Aroca 8 – T Roig 6 – Paparonne 5 – Ricci 4 – Gougeon 2
 
Organisateur : Mairie.  Entrée : plein. Présidence : Bruno Séguier. Raseteurs : M Gougeon – JL Ricci – M Sanchez – S Aroca – C Castell – N Paparonne – T Roig
Tourneurs :A Duran – M Arnel
Faits Marquants :
Une minute de silence a été observée à la mémoire de Mr Hubert Yonnet
Les 2 premières vaches sont sorties avec des attributs primés à 27 € au lieu de 30 comme le prévoit le règlement
 

19/06/2011

MARSILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 12 juin 2011

LE 4e BAJAN D'OR A RATIS

Marc Sanchez, une main de fer pour des rasets de velours.

 

RATIS 1.jpg
Les deux " BAJAN " RATIS et M. Sanchez

 

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Bajan. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Cano, C. Garcia, Jockin, Paparone, Jourdan (sort au 4e). Gauchers : Alarcon, Marquis, M. Sanchez. Tourneurs : Abbal, Babacène, Cano, Sanchez.

marsillargues,ratis,marc sanchez,avenir,course camarguaiseLe 4e Trophée du Bajan d’Or est remporté par Ratis de Raynaud►, meilleur cocardier. Notons toutefois les belles prestations de Pavoun, Horacio et Calendau. Le prix du meilleur raseteur est attribué à M. Sanchez, omniprésent, totalisateur et animateur du concours.
Bartaveu (Blanc).- Il se déplace beaucoup trop au début. Plus compliqué aux ficelles et mieux placé, il donne quelques belles réponses. Il garde ses ficelles et entend 3 Carmen en course.
Aviso (Occitane).- Facile aux attributs, il le reste pour les ficelles. Volontaire, mais seulement 6’30” de présence et 1 Carmen en course.
Pavoun (Vinuesa).- Ce beau gabarit bien armé trouve vite le placement idéal et occupe à bon escient les angles mais ne s’y cantonne pas. Les hommes tergiversent et seul Marc Sanchez s’en fait un partenaire de choix. Sérieux, dangereux, il termine par un saut sur Sanchez et ramène un gland au toril. 4 Carmen. A revoir.
Horacio (Cuillé).- Cul aux planches, sa tête ne sera touchée qu’à la 7e minute. Il contrôle tout et déboule comme une fusée. Alarcon l’embarque aux planches, C. Garcia le décocarde, Sanchez le tutoie et lève les glands. Alarcon essuie un saut pour finir. 5 Carmen, ficelles au toril.
Calendau (Saint-Pierre).- D’entrée il bascule sur C. Garcia, puis s’envole sur Sanchez (2), frappe sur Marquis et Cano. Aux ficelles, il tape encore sur Cano (2) puis bien calé aux bois, il souffle quelque peu et rentre ses ficelles. 5 Carmen.
Ratis (Raynaud).- Dès sa sortie, il se positionne devant le toril et attend... Bronca pour les blancs. Ensuite, des rasets... mais à blanc ! Impressionnant de maîtrise il domine outrageusement. Enfin, Alarcon touche, coupe la cocarde et Ratis explose aux planches, 9e minute. Les hommes tentent mais le biòu riposte violemment. Sanchez, toujours lui, l’invite plusieurs fois dans de beaux mouvements pour ui ravir cocarde et premier gland. L’autre, retourne au Grand Radeau. 7 Carmen.
Topaze (Saint-Gabriel, hp).- Il présente des qualités mais trop peu exploitées en ce jour. Saute sur Sanchez, s’envoie sur Cano, rentre sa cocarde et entend 3 Carmen.


Texte et Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir  : Cano, 10 ; Alarcon, 1.
Trophée des Raseteurs : M. Sanchez, 23 ; C. Garcia, 3 ; Jockin, 3.

 Marc SANCHEZ l'homme du jour.
*****************

marsillargues,ratis,marc sanchez,avenir,course camarguaise
Avec PAVOUN de Vinuesa

marsillargues,ratis,marc sanchez,avenir,course camarguaise
Toujours avec PAVOUN

marsillargues,ratis,marc sanchez,avenir,course camarguaise
Avec RATIS de Raynaud

marsillargues,ratis,marc sanchez,avenir,course camarguaise
Et TOPAZE de St Gabriel

07/11/2010

MARSILLARGUES

Dimanche 7 novembre 2010 : Souvenir Maurice Archet

LES PRIX A ERRIK ET FANFAROUN

 

FANFAROUN.jpg

FANFAROUN - Errik le duo gagnant

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT La Sounaïa. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : D. Martinez, Savajano, Salinesi. Gauchers : Gougeon, Mebarek, Ricci, Errik. Tourneurs : Joseph, F. Garrido.


Errik s’ajoute aux raseteurs invités
et mène cette course Souvenir Maurice-Archet où le temps a semblé parfois bien long. Bien sûr, les taureaux dominent sans forcer (13 ficelles et six glands rentrent). De bons passages sous l’impulsion d’Errik, Savajano, Martinez avec Indien, Fanfaroun, Horacio et l’émotion dans un face en face en contre-piste Jodias - Savajano. Les prix à Errik et Fanfaroun.
Franklin
(Cuillé).- Les blancs mettent du temps à l’attaquer et Franklin roule des mécaniques avec envie. Il pousse fort sur les quelques actions proposées et neutralise ainsi les quelques velléités des hommes. Cocarde et premier gland à la dernière minute et Franklin rentre l’autre en musique.
Terence
(Nicollin). Se prête au jeu pour des enchaînements en toute franchise. Au fil des minutes, en prend et en laisse et défend son second gland qu’il rentre aisément en silence.
Indien
(Cuillé).- Bien placé, il provoque les hommes... en vain. Une série de loin et Indien fait le “kakou“. Il pousse fort dans l’action et sur un beau geste de Savajano entame une série en musique. Met du punch dans ses interventions, tape après Savajano et termine par une brillante série. 3 Carmen et retour avec ses ficelles.
Fanfaroun
(Nicollin).- Lui aussi a le temps de visiter la piste. Des rasets de loin, peu précautionneux. Seul Errik s’applique. Puis un bon passage pour des séries de belle facture, à la baguette, toujours les mêmes Errik et Savajano. Une poussée sur Mebarek et Fanfaroun rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Horacio
(Cuillé).- L’impétuosité de ses six ans, mais pas la naïveté. Quelques sauts pour faire le “show“, un placement rigoureux et du punch pour se retourner au quart de tour. Autant dire qu’il n’a pas été étouffé. Bien calé dans l’angle, il contrôle la situation avec beaucoup de moral, et rentre ses glands avec les honneurs.
Jodias
(Nicollin).- Avec expérience, il se fait du large. Promène et par quelques poursuites un peu serrées, il prend ses aises. Savajano est le plus présent pour le défier. Jusqu’à ce que Jodias lancé à sa poursuite se retrouve en contre-piste avec lui pour un face à face émotionnant. Le raseteur réagit avec sang froid en se dégageant par la piste mais le public a frissonné. Ça s’anime pour les dernières minutes et Jodias rentre ses ficelles en musique, quatre fois entendue.
Colombo
(Lafon).- Ce jeune élément, petit gabarit, baroule mais garde l’œil ouvert. Il va très vite et Mebarek se fait “quicher“ (Carmen). A mi-temps, Colombo se fait plus sélectif mais garde de belles réactions. Un gland rentre en musique.


Martine ALIAGA

 

*******************


JODIAS - Savajano

JODIAS 1.jpg
JODIAS 2.jpg
JODIAS - Savajano copie.jpg