Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/10/2009

SAINT-MARTIN-DE-CRAU : 44e TROPHEE SAN JUAN

Dimanche 18 octobre 2009

MOINE ET PAPAGAI POUR LES PRIX

Entrée : 2/10e d'arène. Organisateur : CT Saint-Martinois. Présidence : G Roccia. Raseteurs droitiers : Chig, Dumas, D. Maurel (sort au 5e), Moine, Sabatier. Gauchers : A Benafitou, Errik, Martin Cocher. Tourneurs : Bensalah, F. Garrido, Ménargues, G. Rado.

 

Après une première partie agréable, la course bien commencée a perdu son allant après Eliodor (certainement pas très loin du prix) pour finir avec un Papagaï dominateur. Moine (168 points) remporte le 44e trophée Francis San Juan devant Maurel et Martin Cocher (120 points chacun) peu en vue. Le prix Marcel Passereau du meilleur animateur revient logiquement à Benafitou le plus constant de l’après-midi. Chig tire son épingle du jeu. Le vent et le froid glacial (à ne pas mettre un afeciouna sur le béton saint-martinois) ont quelque peu nui à l’ambiance.

Attentif, SUFFREN (Chapelle) assume son rôle avec conviction et offre treize minutes avec des poursuites abouties cornes aux bois. 4 Carmen et retour. S’il débute par un coup de barrière sur Moine, LILLET (Ricard) est irrégulier avec ses évasions en contre piste mais il se reprend à mi course avec une volonté de combattre évidente au point de rentrer son unique ficelle en musique entendue une fois. S’il lâche rapidement ses pompons, CALEU (Chauvet) conserve une ficelle de belle manière avec une hargne évidente et du tonus dans les séries. Bénafitou s’offre la première ficelle à la dernière minute d’une course tonique. 4 Carmen et rentrée.
Vif, rapide, ELIODOR (Lautier) s’engage toujours les cornes pointées vers l’avant. Les séries sont rythmées et le danger permanent pendant douze minutes terminées de plus en plus fort. 5 Carmen et retour. Classique, CORAIL (Gillet) se donne des deux côtés puis aux ficelles prend le centre et devient intermittent. Il lui manque la bourre (trop de ficelles?). Il les rentre sans convaincre. Un peu perdu, OSCAR (La Galère) est loin d’être nominé. Mou, il signe une action sur Martin Cocher et un saut sur Sabatier loin de réchauffer l’assistance. La déception, même s’il rentre une ficelle et se place mieux sur la fin. 1 Carmen. Le perroquet noir PAPAGAI (Lagarde) surveille tout, se tourne rapidement, anticipe, envoi les cornes et fait le large. Il gère l’espace, maîtrise les blancs et domine. Seul Bénafitou (coupe, cocarde) puis Moine (gland) s’y mesurent avec succès. 2 Carmen et retour porteur d’un gland.

Eric AUPHAN

30/09/2008

LE PLAN D'ORGON *AVENIR*

Dimanche 28 septembre

UN SIECLE D’AFICION AU PLAN….. 

ca5ed9ad3a22c9822b38914d73738425.jpg
Les Lauréats PABLO et David Moine

   

Entrée: demi-arène. Organisateur: CT Lou Rami. Présidence: G Roccia. Raseteurs droitiers: Ayme, Dumas, Maurel, Moine, Roux. Gauchers: Ferriol, Ricci. Tourneurs: Duran, Lieballe, Rado.

1af3cf95f57804a1d4ee4483bf99f77c.jpgLe siècle des arènes consacre Pablo meilleur taureau (et de loin) et Moine meilleur animateur. L’aficion semble ancrée pour des siècles et des siècles avec les Arlésiennes et les gardians impeccables de prestance. Sans assister à la course du siècle on reste un peu sur notre faim d’une 2e partie qui baisse de régime. Ferriol (pas loin du prix) très actif est bien secondé par Maurel et Ricci.
Surpris aux attributs, QUINSOUN (Gillet) joue son rôle de premier et serre la garde aux ficelles avec quelques fusées. Une grosse action sur Ferriol et il  conserve une ficelle. 2 Carmen et retour.
SIFFLEUR (Cavallini) termine toutes ses poursuites contre les planches mais se distrait à les faire voler. Sa course est décousue mais quand il se concentre ça va au bout. Lui aussi garde une ficelle avec 4 Carmen et retour.
SEVERIN (Raynaud) a du répondant aux pompons. Certes, il donne facilement la tête mais ne s’incline qu’à la dernière minute d’une course pleine de franchise.
PABLO (Fabre-Mailhan) se chauffe au fil des rasets jusqu’à frapper fort après Ferriol (2). Aucun refus, du jus dans les reprises, des enfermées et deux sauts après Moine et Ayme. C’est tout bon. Cinq Carmen dont retour porteur d’une ficelle.
Vif, KEKE (Agu) se place et se déplace intelligemment. Moins incisif à gauche, à droite Maurel l’emmène deux fois au dessus des planches. Il se fait respecter et s’incline sur la sonnerie après une course où il ne fut guère avantagé. OSCAR (La Galère) délivre ses nominations d’entrée en sautant après Ferriol. Spectaculaire il s’avère facile sur le raset mais pas mal distrait. Trois actions aux planches et deux sauts après les hommes puis il réintègre le toril (sur boiterie) à la douzième en musique jouée 4 fois.
Franc, BARTABAS (Lautier) se donne sans vice pendant sept minutes rythmées avec des séries et deux percussions sur Moine et Roux. 3 Carmen et retour.

Texte et Photos Eric AUPHAN
767a985b2ea11dd659cda0985fdb0532.jpg
SIFFLEUR sur Maurel
28c9686421ac8f1d0b07eaca397c3097.jpg
KEKE sur Maurel
0566d6989287d72cd6902e445901f8b9.jpg
OSCAR et Ferriol
e2ad46676c797a565d1df8119d17bcd0.jpg
BARTABAS sur Moine
5ddce67fb0ae92d63ba04c11cf00ad43.jpg
BARTABAS et Roux

17/04/2008

ROGNONAS 13-04 *Avenir*

REPORTAGE PHOTOS ERIC AUPHAN

***************

1ère JOURNE DU TROPHEE DES CHARRETIERS

Pour la manade Chauvet CARLOS spectaculaire, JERICHO agréssif ressortent. BAMBOU et BATELIER pour Ribaud sont prometteurs.

f39cff5ebbde5eff7d8c01f4910409b9.jpg
Evacuation de Moine choqué, suite à une envolée
de CARLOS de Lautier (4e)
ea007565d9c7a5de9338987900ea428c.jpg
ARISTOTE de Chauvet (2e) et Grammatico
85e2b75240a24dc16946b985d7eb036a.jpg
BAMBOU de Ribaud (3e) et Moine
a96eb0f0cd2ccba63f8ef9b39fd14d4b.jpg
CARLOS de Lautier (4e) sur Brohan
36a5571e0c43befefd954afc6cc63a69.jpg
JERICHO de Chauvet (5e) sur Grammatico
f34b986726f952de9b41edce7a2ff412.jpg
BATELIER de Ribaud (6e) sur Grammatico