Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2018

MONTFRIN *AVENIR - Finale du 60e Gland d'Or*

Course du mardi 7 août 2018

Capelan et la messe est dite

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise
Capelan de Lautier et Damien Moutet

Damien Moutet et les deux prix des cocardiers
pour la manade Lautier :
Capelan (finale) et Timoko (sur les 6 courses)

Difficile de passer après Capelan et son quart d’heure d’anthologie ! Époustouflant de bout en bout, ce petit gabarit se défend avec rapidité, anticipation et finition et cette corne pointée à l’arrivée en font un phénomène. A suivre. Et difficile aussi de garder le même rythme et niveau de compétition après la sortie de Laurier, meilleur animateur, omniprésent et efficace, Reste que l’expérience et l’assiduité de Moutet le place vainqueur de ce 60e Gland d’or, souvenir Pierre Vignon ; 2e Joan Gaillardet.
▼ Gaillardet et Pernen

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

Pernen (N.419 Lou Pantai).- 3’le temps des rubans et d’une série. Serre Moutet et se bat dans des enchaînements dont il a la mesure. Change de terrain, colle Assenat de près, serre Fouad qui plonge en contre-piste. Corrige le bras de Benhammou et rentre 1 ficelle. 6 Carmen et retour.
▼ Moutet et Pernen

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Tiago (N.927, Fournier).- Pas une minute qu’il y laisse cocarde et glands. Dans les planches, Tiago peut surprendre. A la 8’30, Guerrero a chaud et dès lors Tiago va a mas et prend du moral au fil de sa course, A la 9’, la corne frôle Laurier qui brille et lève une ficelle. L’autre au toril. 5 Carmen et retour.
▼ Tiago et Guerrero

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Espigau (N.051, Chauvet).- Presque 4’les attributs et des raseteurs qui hésitent face au comportement particulier de Espigau. Bien avec Laurier, Puis à la 11e, surprend Benhammou qu’il enferme et prend dans ses cornes jusqu’à l’arrivée. Le raseteur glisse sur le sable et évite la corne de justesse avant de plonger en contre-piste. Ouf ! Garde ses ficelles. 2 Carmen et retour.
▼ Espigau et Laurier

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

Benhammou en danger avec Espigau

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Capelan (N.902 Lautier).- Fin comme un athlète, Capelan rentre dans la bagarre d’entrée de jeu et met les blancs en danger à chaque approche. Gaillardet, Assenat, Laurier ont chaud aux fesses et le chaudron montfrinois s’enflamme. Capelan coince la cheville de Gaillardet, conclut après Benhammou et enferme dangereusement chaque raseteur. Ainsi défend avec brio 7’ses rubans. Aux ficelles, les blancs font grise mine, le président Villard lance « entendez vous ! ». Mais le combat est rude, Capelan rentre ses ficelles en musique et sous l’ovation d’un public conquit. 8 Carmen et retour.
Fielous (N.130, Fabre Mailhan).- Lui sait se placer et attend l’engagement des blancs pour se livrer vaillamment dans des séries droite-gauche pour 13’. 2 Carmen et retour.
▼ Targueur sur Gaillardet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Targueur (N.7105, Plo).- Se soulève après Assenat, saute après Gaillardet et se livre dans une série le temps des pompons, 5’. Le rythme baisse, lui percute après Guerrero à la 9e. Dès lors Targueur change de comportement et dans le doute le président lui fait réintégrer le toril à la 11e. 6 Carmen et retour.
▼ Marapan sur Emeric Assenat

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ sur Damien Moutet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

 
Marapan (N.086 Cuillé, hp).- D’entrée fait un bond et fait trembler les tubes. Les blancs piétinent, Marapan lui cherche la moindre occasion pour s’envoyer en l’air. A la 8e, un bond après Assenat et seul Moutet lui fait la cocarde à la 12e. Saute après Moutet et réintègre avec glands et ficelles. 5 Carmen et retour.
 
CAMARON
Photos MALI
 
Course du mardi 7 août. Entrée : le plein. Org. : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Benhammou, Moutet, Ayme, Laurier (sort au 5e). Gauchers : Assenat, Gaillardet, Guerrero, Fouad (sort au 2e). Tourneurs : Fadli, Castel, Ruiz, Levy.
Trophée de l’Avenir : Laurier, 13 ; Assenat, 11 ; Benhammou, 7 ; Guerrero, 2.
 
Le Festival de Capelan
▼ avec Anthony Ayme

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

avec Joan Gaillardet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ avec Pascal Laurier

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

▼ avec Damien Moutet

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise

******************

 
Les prix du 60e Gland d’Or

montfrin,gland d'or,timoko,capelan,moutet,course camarguaise


Photo ROMAIN BOFI

Raseteurs
 1er Damien Moutet, 60 points
2e Yoan Gaillardet, 35.
Meilleur animateur : Pascal Laurier.
 
Meilleur cocardier de la finale : Capelan de Lautier.
Meilleur cocardier du Gland d’Or 2018 :
Timoko de Lautier course du 10 juin.
Coup de cœur du CT Lou Pougaou
à Martine Aliaga
 
***************

20/06/2016

DES NOUVELLES DES BLESSES

Lundi 21 juin 2016

Trois blessés


CADENAS.jpgDimanche, un vent mauvais a soufflé sur les pistes. Trois raseteurs ont été victimes de coups de corne. Joachim Cadenas, à Mouriès, par Pétrus d'Occitane, Damien Moutet, à Lansargues, par Mousquiou de Nicollin et François Martin à Pérols par Quarante Sous de Saint-Antoine.

Heureusement, les trois sont déjà sur leurs pieds même si, cette semaine, des examens complémentaires devront affiner les diagnostics pour chacun.

MARTINFRANCOISGAUDIPHMALI.jpgLe bras de Joachim a été recousu, le muscle a été un peu touché... Une mèche a été posée à l’abdomen de Damien. Reste le jeune François qui a pris une rouste monumentale et impressionnante, plus une petite pointe au bras. Des coups, des plaies, partout sur le corps, peut-être une petite fêlure du sternum...
A ces valeureux combattants, nous souhaitons une prompte convalescence.

MARTINE ALIAGA

26/04/2010

GAVOT - MOUTET, CHAUD DEVANT...

 A Vauvert Dimanche 25-04

B.jpg
C.jpg
D.jpg
Photos L.PERO

 

26/07/2008

VENDARGUES 25-07 *AS*

"LES BRASÉRADES" POUR DAMIEN MOUTET,
ET FUSAIN DE LAGARDE
************

f5c5c49e9ed8971e0d605acb01261bf6.jpg
CHAUD DEVANT ! POUR MOUTET AVEC FARU.
Dix raseteurs plus cinq tourneurs à la capelado, Matray se retire au 3e et Rey ne reprend pas après la pause. Oleskevich rentre. Villard, Jourdan, Ouffe, Mebarek, Sabde, Martin-Cocher, Outarka ont de bons passages mais tous s'inclinent devant les difficultés. Seul Moutet est constant, audacieux dans la totalité du concours.
FUSAIN récolte fort logiquement les suffrages et s'adjuge le prix du jour. SATIX mérite une mention pour la montée en puissance de son quart d'heure. FARU ne trouve toujours pas d'adversaires pour le raseter convenablement au début et suffisamment lorsqu'il se cale. Sa course une fois de plus est incomplète, mais à qui la faute ?
CANESTEU de F.Mailhan, le métier il connaît, on ne la lui fait plus. Trois Carmen généreux. JUPITER de Boch, n'est pas gaucher mais à droite c'est coton. Moutet le cite à la perfection. Cinq Carmen encore bien généreux. FARU de l'Aurore, n'est pas un cadeau, on le sait ! assez brouillon au début on essaye de le "couillonner " mais danger ! Rey peut en parler ! Enfin positionné plus personne ne veut alors jouer avec lui. C'est bien dommage car la partie pourrait alors être intéressante. Rentre ses ficelles et Carmen ne joue pas ! Pourquoi ?. FUSAIN de Lagarde, un cocardier dans l'âme, placé, attentif, il réponds sèchement, anticipe, oblige à rompre, du vrai taureau camarguais. Quatre Carmen mérités. ANTHENOR de Nicollin, est une proie vaillante. Six minutes et un Carmen. RONCAL de Bon, lourdaud il se donne sans difficultés particulières. SATIX de Margé, jeune et plein de sang il navigue beaucoup en piste et au delà. Puis entrepris il s'avère coopératif et méchant barricadier en fin de parcours. Des Carmen et de l'espoir.
Texte et Photos Luc PERO
13e TROPHÉE des BRASÉRADES
Meilleur cocardier : FUSAIN de Lagarde
Meilleur raseteur : Damien MOUTET
Coup de Coeur : Freddy SABDE
953fcc1a6782b6b83a393be74b2bd5da.jpg
FUSAIN et Freddy SABDE
*********
FARU met Julien REY en difficulté
035ebd5c49e307a7681aadd773138c25.jpg
b3953dc1433226db7d4328bbebdad8f0.jpg
7c01382a7f9340606bbd2ad8d5902c33.jpg

27/07/2007

BEAUCAIRE 26-07 *AS*

3ème journèe de la Palme d'Or

SEVERO DUR COCARDIER
CAMARINA PUR BARRICADIER
****************

medium_p_or.jpg

A l'issue de cette course et avant la Finale du Lundi 30 juillet le classement de la compétition s'établit comme suit:
S.Allouani 46 points, A.Benafitou 37, L.Auzolle 31, B.Khaled et M.Matray 30.

De cette 3ème journèe, peu de choses à retenir si ce n'est l'excellente prestation de SEVERO de Ribaud, sorti quatrième qui dés la deuxième minute met tout le monde au diapason en accrochant Moutet à la barrière (deux bonnes pointes dans la fesse et la cuisse). Cocardièrement le taureau est parfait, placè, surveillant tout et venant se cabrer devant les planches en envoyant la corne pour tenter de ramener ses adversaires en piste, il est le patron incontestè. Avec lui n'en déplaise à certains, les problèmes en piste n'existe pas !!! CAMARINA de Chauvet sixième du haut de son piédestal provençal (et de ses 13 ans) a rempli son contrat avec de nombreuses actions aux planches qui ont ravi un public tout acquis à sa cause. Il termine cette course sur la note attendue avec une multitude de Carmen et la grande ovation. Respect pour le Biou d'Or 2005. NENUPHAR de La Galère second, seulement huit minutes, mais de belle facture. AFOUGA de Nicollin premier, cinq minutes ! GALAAD des Baumelles troisième, trop vert pour ce genre de course. VARENNE de Lautier cinquième, est plus à l'aise dans des pistes plus réduites.

Pour les hommes sur lesquels tombent toutes les critiques, il serait bon de rappeler que la Palme d'Or est une compétition, et qu' à ce titre il y a obligatoirement et heureusement une lutte pour le titre... Maintenant que le leader de cette confrontation ne plaise pas à une majorité, c'est encore un autre problème ! Quoiqu'il en soit aucun de ces hommes vêtus de blanc ne méritent les injures et les quolibets que certains, assis sur les gradins, bien à l'abri d'un coup de corne meurtier prolifèrent à leur encontre.

VIDOURLE

SEVERO
*****

medium_SEVERO_0.jpg
 
L'ACCROCHAGE DE D.MOUTET
*****


medium_SEVERO_1.2.jpg
medium_SEVERO_2.2.jpg
medium_SEVERO_3.2.jpg
medium_SEVERO_4.jpg
medium_SEVERO_5.jpg

**********************************
CAMARINA
*****
medium_CAMA_0.jpg

medium_CAMA_1.2.jpg

medium_CAMA_2.2.jpg
medium_CAMA_3.2.jpg
Photos L. PERO