Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/06/2014

MUDAISON *AVENIR*

 mudaison,trident d'or,manade le pantaï,manade ribaud,docker,course camarguaise

Dimanche 29 juin 2014 - Trident d'Or (2es séries)

 RIBAUD ET LOU PANTAI

 DANS UN MOUCHOIR DE POCHE

mudaison,trident d'or,manade le pantaï,manade ribaud,docker,course camarguaise

Le taureau du jour Docker de Ribaud
sur Aliaoui

 Cette deuxième série du Trident d’Or s’est avérée être d’un bon niveau dans les toutes petites arènes héraultaises (peut-être les plus petites de Camargue) devant, à l’heure de la capelado, à peine une moitié des gradins qui se sont ensuite emplis au retrait des guichets… En présence de la pena "Les Sombreros", alors que Thierry Tosas appelle les tenues blanches à se présenter. Elles seront 11 à venir défiler (8+3) parmi lesquelles David Sabatier, Jonathan Vic qui en seront les fers de lance. Mais dans l’ensemble le travail fut constant de régulier, tout en regrettant par moment le fort déséquilibre droite/gauche. Mais bon, par les temps qui courent et avec les nombreux blessés, ne soyons pas trop exigeants.

Une minute de silence à la mémoire de Cyril Rouquette, maire de la commune, et de Bernard Gimenez, président du Trident d’Or, tous deux récemment disparus,  a été observée avant que ne débute la course.
Les membres du jury du Trident d’Or (en grande majorité de l’Est du Rhône) ont attribué  à  la manade Lou Pantaï, avec un lot homogène 192 points et la manade Ribaud avec un lot plus aguerri  194,5 points. Lesquels scores auraient pu être inversés sans contestation possible.
A l’heure de la remise des prix, le  Prix de la Ville est allé à la manade récoltant le plus de point (Manade Ribaud), un prix a été donné au taureau ayant obtenu le plus de points (Docker) et un prix a été remis au raseteur ayant totalisé le maximum de points (D. Sabatier)
Pour la manade Lou Pantaï : Photographe (1er – n°804)  va recevoir une déferlante de laquelle il va se dégager par des inlassables déplacements. Présent sans rechigner sur tout, il entend 3 fois les honneurs sur de jolies conclusions sur Guin, Caizergues et Sabatier (2). En possession de ses ficelles, il réintègre le toril avec les honneurs.
mudaison,trident d'or,manade le pantaï,manade ribaud,docker,course camarguaisePhoto Teston et Castel
Teston
(3e – n°714) après un léger flottement aux principaux attributs mais sans jamais quitter le terrain des planches, va passer la vitesse supérieure aux ficelles en concluant ses arrivées derrière Vic, Castel, Aliaoui, Caizergues (2) et Sabatier faisant résonner 5 fois le disque renouvelé à sa rentrée.
mudaison,trident d'or,manade le pantaï,manade ribaud,docker,course camarguaisePhoto Gédéon et Sabatier
Avec Gédéon (5e – n°830) la musique ne pas va être la même. Positionné "cul aux planches", calme et réfléchi, il surveille tout et s’élance dans le raset pour ne le lâcher qu’aux bois où il profile la corne. Vic, Sabatier, Caizergues l’amèneront dans de belles trajectoires ce qui lui vaudra, entre autres, de nombreux Carmen (6) renouvelé à sa rentrée après avoir cédé sa seconde ficelle dans les ultimes secondes d’une intense prestation.
Pour la manade Ribaud : Régent (2e – n°824) L'étalon sort avec vivacité et baisse la tête au contact. Au fil de temps, il se cantonne aux planches et se montre plus irrégulier dans ses répliques ce qui le privera du disque entendu 2 fois  (1 sur série et 1 sur poursuite sur Sabatier) au retour avec ses ficelles. Agones (4e – n°717) après un début spectaculaire – Finitions sur Vic (2), Charnelet -  va être plus classique. Consenti sans relâche, il va répondre sans baisser de rythme jusqu’aux dernières minutes qui rendues plus pénibles par une 1re ficelle semant la pagaille en piste (ça continue à raseter alors que 3 raseteurs la réclament). Malgré tout il entend justement les honneurs à son retour (déjà joués fois) porteur de sa seconde ficelle. Pour conclure, rien de tel de Docker (6e – n°858) et ses actions. Son placement, souvent à la faute est à l’origine des rasets hasardeux  que doivent faire les hommes pour y parvenir à la tête. Et là, le biou réagit et se dédouble sur le raset pour conclure  à la planche derrière Sabatier (3), R. Mondy,  Aliaoui. Il s’échauffe au fil du temps et vient même sauter aux trousses de Caizergues, Vic et Aliaoui. Ce parcours prometteur lui permet de conserver son 2e gland  avec le disque pour le 7e fois.
 
TEXTE ET PHOTOS
CYRIL DANIEL

 

Organisateur : Comité des Fêtes. Présidence : Th. TOSAS Family. Raseteurs : K. Caizergues – R Guin (sort au 3e sur ennuis musculaires) – C Castell – R Mondy – D Sabatier – J Vic – M Charnelet – F Aliaoui.
Tourneurs : JR Grando – D Dunan – M Martin.
Trident d'Or : manade du Pantaï, 192 points, manade Ribaud, 194,5 points

 

26/06/2011

MUDAISON *AVENIR* TRIDENT D'OR 2es séries

Dimanche 26 juin 2011

 RAYNAUD - LE RHONE : LA BARRE EST HAUTE

Entrée : 2/3 d’arène. Org.: comité des fêtes. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : R. Mondy, Paparone (sort au 1er, entorse), Laurent, Roux. Gauchers : Ferriol, Guin. Tourneurs : Duran, Jorquera, Martin.


Rien à jeter dans cette confrontation Raynaud, Le Rhône, pour les 2es séries du Trident d’Or qui octroient respectivement, 195 et 200 points aux deux manades. Six taureaux cocardièrement irréprochables d’où Emile  et Banaru se détachent. Irréprochables également les raseteurs et tourneurs pour une course de qualité.
Lancier (Raynaud).- De bonnes ponctuations cornes pointées, un peu de retenue parfois. Avec un placement affirmé, il défend fermement  sa 1re ficelle par des actions poussées (Mondy, Roux). Rentre la 2e. 3 Carmen et retour.
Banaru (Le Rhône).- Le long des planches sa rapidité surprend les blancs. Il a l’œil et démarre au quart de tour. Rarement à la faute, attentif, sérieux, un vrai stratège. Roux raccompagné, Laurent, Ferriol dégagés, Mondy anticipé... Les blancs tirent la langue, Banaru non qui laisse son second gland à la 14e. Rentre ses ficelles en patron. 4 Carmen et retour.
Parpelle (Raynaud).- Un bon placement dont il sort puissamment, sans pour cela conclure. Des séries endiablées où Parpelle se chauffe. Défend cocardièrement ses ficelles jusqu’à la 10e. 2 Carmen et retour.
Brun (Le Rhône).- Leste, placé, il donne des séries rapides sans  baisser le ton. Embarque Ferriol, anticipe Mondy, conclut sur Roux. Sans refus, répond coup pour coup.  Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Emile (Raynaud).- Puissant, il se jette après Roux au 1er raset. Craint, cul au toril, les blancs cogitent mais ne baissent pas les bras. Série où il bascule après Mondy, imposant sa présence, corne méchamment pointée. Au fur et à mesure, il faut rentrer dans son terrain, et là il ripose violemment. Ficelles inaccessibles. 5 Carmen et retour.
Rastignac (Le Rhône). - Remuant, vif, placé ou décollé, il fait de la piste sa propriété. Ne laisse aucun cite sans réponse jusqu’au ras des planches. Rentre ses ficelles malgré un très bon travail des blancs. 3 Carmen et retour.

 
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Roux, 21 points ; Guin, 16 ; Roux, 21 ; R. Mondy, 6.
Les prix de la ville : meilleur taureau : Emile de Raynaud. Prix à la meilleure manade, Le Rhône (200pts). Raseteurs le plus méritant : Guin.
Trident d'Or : Le Rhône, 200 points - Raynaud, 195.