Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2017

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 21 mai 2017 - Finale du Muguet d'Or

Zekraoui – Cadenas :
deux styles, deux tempéraments

beaucaire,muguet d'or,cadenas,zekraoui,course camarguaiseUn gaucher:
Youssef Zekraoui (Photo▲). Téméraire, dans le berceau des cornes du début du raset jusqu'à la fin, élégant, fin. Il ose souvent le raset court et sait aussi allonger et faire briller. Volontiers rieur, parleur, voire commentateur…

Un droitier:
Joachim Cadenas.
Toujours concentré, il plonge entre les cornes, capte le taureau, reçoit sa charge, la tempère si besoin, l'allonge en cas d'utilité et lui sert une sortie le plus souvent à son avantage. Athlétique, introverti, en piste il n'y a que le taureau, Khaled son tourneur et lui.

Deux hommes, deux styles, qui à Beaucaire pour la finale du Muguet d'Or, se sont défiés à distance. A côté de ces deux phénomènes, les autres raseteurs ont essayé de s'insérer, Ciacchini y est parvenu par moments, Errik un peu. Le nombre important de raseteurs blessés ayant éclairci les rangs.

Malgré leurs talents conjugués, la course n'a pas vraiment subjugué si ce n'est quelques moments d'intensité avec Banaru, Serpatier ou Arlésien. Mais dans l'ensemble cela a manqué de pétard et de cohésion hormis Epervier, excellent premier de Cuillé et Gigolo de Michel, 7e, qui, plein d'envie, fait une brillante démonstration dans cette grande piste malgré le peu de sollicitations.

Au final, Youssef Zekraoui remporte le Muguet d'Or suivi de Maxime Favier, à trois points avant la finale mais qui, blessé la veille, n'était pas en piste. 3e Joachim Cadenas. Meilleur taureau du Muguet : Trancardel de Bon (course du 23 avril).

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI - GEORGES MARTIN

Joachim CADENAS signe son retour en piste

avec Sugar ▼

beaucaire,muguet d'or,cadenas,zekraoui,course camarguaise

Avec le déconcertant Banaru ▼ 

beaucaire,muguet d'or,cadenas,zekraoui,course camarguaise

▼ Serpatier d'Espelly-Blanc (5e)
signe une belle anticipation sur Ciacchini

beaucaire,muguet d'or,cadenas,zekraoui,course camarguaise

▼ Gigolo de Michel (7e hp)
en veut et le prouve à la moindre sollicitation.
Là il déchire le pantalon de Zekraoui

beaucaire,muguet d'or,cadenas,zekraoui,course camarguaise

Epervier (Cuillé).- Se bat méchamment, placement et déplacements bien gérés sous la ruée blanche. Il se fait vite respecter avec cette corne toujours présente au ras des barrières. Utilise toute la piste, Allam joue avec le feu sur des longueurs, se soulève après Errik. Un temps de récupération et ça repart, Zekraoui dans le berceau, Cadenas enfermé sur une action émotionnante où la trajectoire s'allonge, le public frémit. Garde une ficelle, très bon premier. 6 Carmen et retour.

Monro (Bon).- Balade sa grande carcasse et ses cornes XXL et s'engouffre dans les rasets stylés de Cadenas et Zekraoui. Un bon coup de revers à gauche et s'engageant franchement à droite, à son rythme, il tient sa place et sauve ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Sugar (Nicollin).- Se laisse « claver » devant le toril, les rubans volent sans gnacque. S'amuse à faire voler les planches alors que le quart d'heure s'éternise devant les nombreux tours de ficelle. Cadenas et Zekraoui sortent le grand jeu artistique, Ciacchini et Gros se mettent au diapason. 1re ficelle, ça s'anime jusqu'à la 12e minute. La 2e rentre. 2 Carmen et retour.

Banaru (Le Rhône).- Vite fait les rubans par Cadenas et Zekraoui. Aux ficelles, Banaru essaye tous les placements qu'il quitte selon son bon vouloir. Les hommes « tabanègent ». Avec parfois des trajectoires déconcertantes, Banaru garde son mystère, mais avec Jo et Youyou, les actions créent l'émotion. Zekraoui gère l'anticipation tandis que Cadenas étire ses duos au maximum. Banaru, lui, rentre sa 2e ficelle. 1 Carmen et retour.

Serpatier (Blanc-Espelly).- Il ne trouve pas sa place et subit les assauts aux pompons, sans éclat. Place une très belle anticipation sur Ciacchini, mais semble fla sans sa brillance habituelle. Heureusement, Zekraoui lui offre une superbe traversée de piste, Ciacchini redouble, Cadenas le capte, Ciacchini serré de près. La 1re ficelle à Cadenas sur la sonnerie.3 Carmen.

Arlésien (Chauvet).- Sans respirer, 40 secondes les rubans. Aux ficelles, il montre sa franchise et les raseteurs exploitent mal ses qualités. Plus incisif à droite mais lui aussi, un peu fla, il se chauffe sous les demandes de Ciacchini (corne dans la fesse), Cadenas, Dunan pour de beaux engagements aux planches. 8 minutes, 6 Carmen et retour.

Gigolo (Michel, hp).- Il a le temps de découvrir la piste avant que les blancs ne lui servent quelques mauvais rasets. Puis Zekraoui fait l'effort, alors l'explosion est énorme. Dans l'impact le raseteur se fait déchirer le pantalon. Sans travail, Gigolo attend et montre son envie, il est chaud bouillant prêt à en découdre. S'envoie sur Errik et un dernier pour Zekraoui. Rentre ses ficelles, il a réussi son examen de passage chez les grands. 2 Carmen et retour.

 

LES POINTS

Trophée des As : Cadenas, 33 points ; Zekraoui, 27 ; Errik, 15 ; Ciacchini, 9 ; Dunan, 7,5 ; Gros, 4,5 ; Allam, 3

Meilleur taureau du Muguet : Trancardel de Bon (course du 23 avril).
Muguet d'Or : 1er Zekraoui, 52 points ; 2. M. Favier, 29 ; 3e Cadenas 25.

 

19/05/2017

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Vendredi 19 mai 2017 - Muguet d'Or

Beaucaire, jour de finale

BEAUCAIRE1.jpg

Joachim Cadenas, le retour en piste

BEAUCAIRE2.jpgCréer le spectacle ou des moments spéciaux  d’émotion autour d’une course camarguaise, Daniel Siméon sait parfaitement faire !  Et le public lui en sait gré. Pour ouvrir cette finale du Muguet d’Or (15 h 30), ce dimanche 21 mai, l’organisateur  a voulu honorer la mémoire de Jean Lafont décédé en janvier dernier. Deux grands témoins, gardians emblématiques de la marque, Jean-Pierre Gély et Jean-Pierre Durrieu, seront présents en piste pour évoquer le manadier de la devise rouge et verte. Hommage aussi, dans la continuité de cet élevage, à la manade Nicollin pour ses  20 ans d’existence. Les anciens raseteurs sont également associés certainement pour quelques anecdotes sur les taureaux de la célèbre devise.
A 16 h (11 €), place à la course. Côté taureaux, bon poids est fait aux cocardiers solides mais pas de monotonie ! Chacun affiche un caractère bien particulier, notamment jusqu’au 4e : à l’entame, Epervier de Cuillé, puis Monro de Bon, Sugar de Nicollin et Banaru du Rhône. Un peu plus brillant car susceptible de finitions, Serpatier d’Espelly-Blanc, puis barricadier d’envergure Arlésien de Chauvet. Pour terminer, le jeune Gigolo fera ses premières armes à Beaucaire.  Souhaitons le meilleur à la manade héraultaise de Robert Michel. 
Car en blanc, c’est le grand retour de Joachim Cadenas qui n’a pas son pareil pour électriser hommes et bêtes, et le public sur les gradins. Youssef Zekraoui,  auteur d’un superbe début de saison,  tient la tête du Muguet d’Or et ne l’abandonnera pas facilement, surtout avec Maxime Favier à 3 points derrière. L’affrontement devrait générer de belles joutes relevées par Chekade, également de retour de blessure tout comme Allam, plus Ciacchini, Dunan. 
Après - le matin à 10 h 30 -  le dépôt d’une gerbe avec les anciens raseteurs au monument dédié aux raseteurs  décédés devant les arènes,   l’abrivado à 11 h et la bandido après la course. Voilà une belle journée tauromachique en perspective dans et autour des arènes Paul-Laurent.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA

24/04/2017

BEAUCAIRE - Course du 23 Avril 2017

 AIOROS, TRANCARDEL, ATTILA,  LE TRIO MAJEUR

IMG_0578.JPG

Entrée : 3/4

Organisateurs : Régie Municipale

Présidence : Aurélien Laget

Raseteurs : Droitiers :  A Ayme, D Moutet, J Ciacchini

Raseteurs Gauchers : Y Zekraoui, F Allam, J Bouhargane, R Marquis, J Ouffe, M Favier

Tourneurs : P Rado, F Lopez, E Cuallado, E Beaujard, R Solera

 2eme journée du Muguet d’Or. Les hommes en forme fournissent un travail soutenu et correct. A droite, Ciacchini tire son épingle, tandis qu’à gauche, Zekraoui et Favier sont les meneurs de troupe, suivis par Marquis.

Chez les biou, Aioros, Trancardel et Attila dominent cet après-midi qui dans son ensemble a été plaisant à suivre.
Calisson (FM) : Brave même trop brave seul son coup de tête lui permet de résister 7 minutes. 3 Carmen plus rentrée.
AIOROS sur ZEKRAOUI.JPGAioros (Les Baumelles) : Positionné au top devant le toril, ses répliques sont sèches et assorties d'un coup de tête. L'ordre s'impose. Prompt  à droite c'est à gauche qu'il va se mettre en valeur notamment derrière Zekraoui avec qui il partage de belles trajectoires. Seuls les principaux attributs partent dans une prestation intense.
Attila (Lautier) : Vif les poursuites sont serrées et ATTILA sur ZEKRAOUI.JPGconclues à la limite. Aux ficelles le cercle s'élargit et les rasets se voient anticipés. Entrepris il brille dans de jolis échanges. 6 Carmen plus rentrée avec une ficelle
TRANCARDEL sur FAVIER.JPGTrancardel (Bon) : Près de 3 minutes pour voir le premier raset conclu par une envolée derrière Favier et rapidement on passe aux ficelles. Tour à tour, Favier et Moutet se font tamponner. N’acceptant que rarement reprise, il se dégage entre chaque raset. Un quart d’heure de qualité raccompagné par le disque (joué 3 fois) et porter de sa 1ere ficelle  à 600 euros.

Colbert (Paulin) : Sans ne jamais trouver sa place,COLBERT sur ZEKRAOUI.JPG il répond sans forcer la cadence si ce n’est derrière Zekraoui, Bouhargane (2) et Marquis (2) où il se stoppe à la limite. 2 Carmen pendant, le retour se fait en silence avec une ficelle.

OURAZY sur MARQUIS.JPGOurazy (Blanc) : Vaillant, il enchaîne les rasets avec par moment un éclat aux planches sur Ciacchini et Zekraoui. Mais dans l’ensemble c’est sérieux, trop sérieux pour cette place. Rentre ses ficelles en silence après avoir entendu 2 Carmen.

Courrejau (Blatière-Béssac). Hors Points : Sans vice et relativement franc sur le COURREJAU sur ZEKRAOUI.JPGraset, c’est dans ses puissante finitions derrière Bouhargane, Ciacchini, Zekraoui (2), Favier et Ouffe que sa prestation monte en puissance. Il assure un bon final récompensé par le disque entendu 4 fois.

Trophée des As : Favier 21, Ciacchini 18, Zekraoui 16.5, Ouffe 12, Ayme 10.5, Allam 6, Bouhargane 6

Trophée des Raseteurs : Moutet 4.5

Texte et Photos Cyril Daniel

10/04/2017

BEAUCAIRE *AS* Muguet d'Or (1)

Course du dimanche 9 avril 2017

Avec les honneurs !

Absolut, Artalet, Jupiter
font briller la seconde partie de la course

beaucaire,muguet d'or,course camarguaise

Une énorme action de Jupiter sur Zekraoui

Cérémonial d’ouverture avec les descendants de la race Baroncellienne en cette 1re journée du Muguet d’Or où le clan Aubanel-Baroncelli divertit le public avec des démonstrations de travail camarguais. La première partie ne décollera à aucun moment malgré les espoirs que semblait porter Milouin qui se trouve rapidement hors course. Fort heureusement, l’émotion renaît en seconde partie avec des biou plus engagés dans l’action. Du côté blanc, Zekraoui, Favier et Marignan prennent l’ascendant dans le classement.
Fouquet (N.756, Laurent) est froid, il a du mal à trouver ses placements et l’énergie nécessaire. Favier le provoque à la 5e minute. Chekhade le tire à lui en le bousculant un peu mais cela restera insuffisant. 2 Carmen.
Vosgien (N.588, Aubanel-Baroncelli) n’est pas facile à cadrer, dans un incessant ballet de va-et-vient, il cherche sa place mais en vain. Aucune implication de valeur, il finit par se perdre définitivement.
Milouin (N.871, Ricard) se cale et guette les hommes, prêt pour l’affrontement. Favier s’engage à la 3e, ça part fort, l’arrivée est spectaculaire. Mais une mauvaise réception en contre-piste lui fait réintégrer le toril prématurément.
Queyras (N.632, Paulin) attend d’être provoqué, il faut le chercher dans son terrain pour le voir aller de l’avant et passer la corne au-delà des planches et devenir un brin audacieux. Les départs se font avec un léger contre temps et le biou finit par mettre de la retenue. 2 Carmen et retour.
Absolut (N.507, Ricard) ne démarre pas pour rien, Favier vient le titiller et le faire grimper aux tubes. Les duos s’enchaînent avec diablerie, Zekraoui emboîte le pas, Bouhargane suit, l’émotion renaît sur les gradins qui en redemandent. 5 Carmen et retour.
Artalet (N.816, Laurent) prend l’estribo et enthousiasme Carmen. Calé à la barrière, c’est avec du caractère qu’il réplique aux engagements qui vont a mas, devant le toril c’est un plaisir. 5 Carmen et retour.
Jupiter (N.619, Laurent, hp) ne tourne pas à l’économie et se dresse avec fierté aux planches. Progressivement, il trouve son antre pour évoluer avec intérêt en démarrant avec force au cul des blancs. Une belle conclusion ! 5 Carmen et retour.


ERIC MARC
PHOTO HERVE BERNON


Trophée des As : Zekraoui, 21 points ; Marignan, 18 ; M. Favier, 16,5 ; Bouhargane, 6 ; Allam, 3 ; Dunan, 3 ; Chekhade, 1,5.
Muguet d’Or : Zekraoui, 17 ; Favier, 15, Marignan, 13.
Dimanche 9 avril. Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Régie municipale. Président : A. Laget. Raseteurs droitiers : Marignan, Dunan, Ciacchini, Sanchis, Chekhade. Gauchers :  Bouhargane, Zekraoui, M. Favier, Allam. Tourneurs : Lopez, Beaujard, Moulin, Ull, Cuallado.

 

24/05/2016

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 22 mai 2016 - Retour sur la finale du Muguet d'Or

Cadenas ! Cadenas !
scande le public en joie

beaucaire,muguet d'or,anciens raseteurs,cadenas,course camarguaiseC’est indéniable, quand ce garçon-là rasète, il se passe toujours quelque chose. Et dimanche à Beaucaire, Joachim Cadenas a encore montré la place à part qu’il est en train de se tailler sur le sable. Parole rare, regard planté sur le taureau, trajectoire directe à la tête et sortie étirée jusqu’aux planches. Joachim transmet... Joachim fait peur... Joachim enthousiasme... Le frisson passe dans les gradins.
Et quand l’art rejoint l’efficacité, cela fait 2 coupes, 5 cocardes, 6 glands, 2 ficelles dans le crochet et le trophée du Muguet d’Or à soulever sous l’ovation.
Dans cette journée de finale, dédiée aux raseteurs, anciens, beaucairois ou actuels en piste, les hommes ont payé. Encore une fois. Si Joachim Cadenas frise souvent la sanction tant sa prise de risque est intense, c’est Jamel Bouhargane qui sort, après une chute au 3e taureau. 5 côtes cassées. C’est Anthony Ayme, en tête du Muguet, qui se fait fracturer le tibia à Fontvieille par Aroujo (16 mai) et qui, dimanche, vient chercher son 2e prix, en fauteuil roulant...
C’était aussi jour de reprise pour d’autres qui, eux aussi, ont été touchés : Chekade, Zekraoui...
Aux hommes en blanc d’hier, d’aujourd’hui ou qui viendront ensuite, juste ces quelques lignes en hommage et pour rappeler que défier des taureaux requiert du courage et doit, en retour, inspirer le plus grand des respects.


MARTINE ALIAGA

ANCIENS RASETEURS

beaucaire,muguet d'or,anciens raseteurs,cadenas,course camarguaise

Devant le monument aux raseteurs morts en piste,
le club des anciens raseteurs
aux côtés du maire Julien Sanchez


Présents, le matin, aux côtés de la municipalité, les anciens raseteurs l’étaient aussi à la capelado de la finale du Muguet d’Or. Une ribambelle d’hommes ayant porté la tenue blanche, dans toutes les époques, a accueilli les raseteurs beaucairois Patrice et Christian Meneghini, Gérard Muscat, Jean-Claude Izoird, Sébastien Garcia, Olivier Molina, Michel Chalon...
Au centre de la piste, ils ont reçu les applaudissements du public à la lecture de leur palmarès et les félicitations de Mandy Graillon, Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur. Avant de passer le flambeau aux raseteurs de la course.

**************

23/05/2016

*BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 22 mai 2016

Très convoité, le Muguet d’Or
trouve sa part de succès


Un Joachim Cadenas des grands jours
qui s’offre le prix sous l’ovation

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

Notaire toujours menaçant aux planches
et Cadenas qui vole vers la victoire

Jonglant entre les gouttes, une jolie averse et quelques rayons de soleil, cette finale du Muguet d’or après une capelado des grands jours mettant à l’honneur les anciens raseteurs, s’est avérée très intéressante. Si Notaire est le plus complet, Aramis un excellent premier, Beleu et Léo apportent du brio. Chez les hommes, l’ascension de J. Cadenas pour le trophée local est fulgurante. Zekraoui, Chekade marquent aussi de leurs griffes cette finale qui dans son ensemble n’aura pas souffert du trop peu de travail.
Aramis (Saint-Antoine).- Jouera pleinement son rôle de premier. Calé aux planches il s’élance derrière les droitiers et tricote des cornes pour atteindre l’homme. Cadenas par 3 fois l’entraînera avec lui. A gauche, il demande plus d’engagement mais la suite est aussi sévère. Seulement 1 Carmen plus rentrée avec sa seconde ficelle.
beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise Photo
Beleu
sur Chekade
Beleu (Lou Pantaï).- Menées tambour battant, 2 actions derrière Auzolle et Cadenas le temps des principaux attributs (1’). Aux ficelles, avec la bagarre, il redouble d’activité et enchaîne les rasets tant qu’il y en a. Se signale à nouveau derrière Auzolle dans 7 minutes honorées par le disque joué 3 fois.

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaisePhoto
Zekraoui
et Banaru
Banaru (Rhône).- 3 minutes de totale instabilité et la pluie lui fait réintégrer le toril pour 5 minutes. De retour, sa tenue est meilleure mais ses réactions demeurent énigmatiques. Il peut venir franchement, ou anticiper (Zekraoui, Cadenas 3) et ralentir, une fois le contact établi. Ficelles autour des cornes, Carmen, déjà joué 2 fois le raccompagne.

Notaire (Cuillé).- Avec lui, tout s’organise. Positionné aux planches, il sort lestement pour ne cesser sa réponse qu’aux barrières où il peut passer le mourre ou la plupart du temps menacer avec la corne (Chekade, Cadenas, Zekraoui) ou se lever (Chekade, Cadenas, Auzolle). Anticipateur par instant il rentre une ficelle. 6 Carmen et retour..
Attila (Lautier) .- Une petite minute seulement pour les principaux attributs (coupe, cocarde, 1e gland pour Cadenas) puis, avec un placement irréprochable, il n’hésite pas à faire fuir les tourneurs. Les rasets s’espacent, un enchaînement par ci par là, une allonge (Zekraoui , Cadenas, 2) et la 1re ficelle à Four à l’ultime instant. 5 Carmen plus rentrée.
Camerone (Paulin).- Il s’engage lourdement sur les rasets qu’il stoppe la plupart du temps à la vue des planches hormis derrière Cadenas (4), Chekade (2) et Auzolle où il tamponne avec plus ou moins d’engagement pour 2 Carmen. Seconde ficelle sur la tête, son retour se fait en silence
beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaisePhoto
Léo
sur Cadenas

Léo (Raynaud, hp).- Un début en fanfare avec en plus d’une omniprésence, des percussions aux planches sur Chekade, Villard, Ouffe, Auzolle, Allam et Cadenas où elles vont casser. Assailli de toute part pour une ficelle balourde, il va avoir du mal à s’imposer et deviendra alors plus vulnérable. 11 minutes, 4 Carmen et retour.


CYRIL
PHOTOS GEORGES MARTIN ET MALI


Classement du Muguet d’Or : 1. Cadenas, 47 points ; 2. Ayme, 38 points (blessé, n’a pu défendre son avance). 3. ex aequo Chekade et Bouhargane (blessé au 3e taureau), 37 points.
Meilleur taureau : Jupiter (Laurent), course du 24 avril.

Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Service des affaires taurines. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Chekade, Ciacchini, Villard. Gauchers : Bouhargane, Allam, JOuffe, Zekraoui, Four.
Tourneurs : Joseph, Khaled, Beaujard, Lopez, Kerfouche. Fait Marquant : Bouhargane percute violemment les planches durant la prestation du 3e.

 

Le crochet de Joachim et le gland de Léo
en plein vol

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

PHOTO GEORGES MARTIN

**********************

L'oeil de l'artiste sur le Muguet...
signé Norbert Raynaud

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise
▲ Léo et Cadenas

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

▲ Leo sur Ouffe

beaucaire,muguet d'or,joachim cadenas,course camarguaise

▲ Camerone sur Cadenas

*******************

 

24/04/2016

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 24 avril 2014

L'éclatante vitalité
de la race baroncellienne

beaucaire,muguet d'or,course camarguaise

Le panache de Jupiter
rencontre l'implication de Sofiane Rassir

L'esprit cocardier, le panache, la générosité, la dangerosité, l'éclat... Les taureaux de cette 2e journée du Muguet d'Or ont décliné toute la gamme des qualités requises pour la course camarguaise. L'héritage baroncellien se montre prolifique.

Sofiane Rassir offre ses talents multiples, n'occultant pas les difficultés et faisant briller les barricadiers. Ce garçon-là c'est que du bonheur ! Avec lui, Bouhargane s'implique, Zekraoui (notamment avec Perroquet), et les gauchers dans leur ensemble, les cocardiers se livrant mieux de ce côté. Les droitiers se montrent nettement moins entreprenants. Ayme conserve la tête du Muguet sans s'illustrer, Bouhargane est à un point, Chekade suit.

Les deux premiers taureaux (Pharmacien de Cuillé et Monro de Bon) se mettent au combat à mi-parcours, puis ne se laissent pas tondre. Le premier rentre une ficelle,  le second ne lâche qu'au terme après avoir passé dangereusement la corne en finition à maintes reprises.

Vif et guerrier, Lebrau de Laurent (3e) avec un placement sans faille, pose les difficultés et fait régner l'ordre. Des actions d'envergure aux planches pour 13 minutes de qualité.

beaucaire,muguet d'or,course camarguaisePhoto
Le Biou d'Or
domine
en vrai patron

Mignon affiche sa plastique irréprochable, sa prestance et sa notion du combat. Garde à vous ! Il a du pétard, les blancs se tiennent à distance. Exerce une stricte sélection, pousse dans le raset et tutoie les planches. Rentre une ficelle. Excellent.

Perroquet de Ricard toise les blancs qui se tiennent loin. Il rode, se place, reprend sa chasse, saute. Réponses foudroyantes haut et loin sur les tubes (Zekraoui, Bouhagane). Rentre ses ficelles après avoir fait douter les hommes.

Jupiter de Laurent est à mâturité. Si sa générosité naturelle le met à rude épreuve aux rubans où les hommes le bousculent sans égard, il retrouve du souffle, de l'autorité aux ficelles où, en tête à tête, il se montre redoutable et intraitable. Fait monter la température dans les gradins par des finitions multiples et grandioses. Rentre un ficelle.

Cicéron (Cuillé, hp) est un magnifique étalon fougueux qui, quand on le chauffe, fait aussi la planche. 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Bouhargane, 30 points ; Ayme, 21 ; Chekade, 19,5 ; Allam, 12 ; Rassir, 9 ; Ouffe, 9 ; Gleize, 3 ; Auzolle, 1,5.

 ▼ PERROQUET AUX TROUSSES DE BOUHARGANE

beaucaire,muguet d'or,course camarguaise

**********************************

Le tourneur Benoît Joseph miraculé

Le tourneur Benoît Joseph a échappé de peu à une terrible blessure. Rattrapé par Jupiter de Laurent, lancé comme une bombe à sa poursuite jusqu’aux planches (à la 5e minute), le raseteur recevait sur le dos le taureau cabré pattes en avant. Les deux basculant en contre-piste. Moment d’intense émotion. Après un passage à l’infirmerie, le tourneur, secoué mais indemne de coup de corne, quittait bien sûr la piste mais sur ses deux jambes. Un miracle ! Quant à Jupiter, il a ensuite offert au public, une prestation de grande envergure. Au final, le tourneur souffre d’un gros hématome à la cuisse et devra observer une dizaine de jours d’arrêt.

********

31/05/2015

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Dimanche 31 mai 2015

Sanchis triomphe dans sa ville

Avec Trancardel de Bon, il s'offre le 50e Muguet d'Or

beaucaire,françois canto,muguet d'or,boris sanchis,trancardel de bon,course camarguaise

 ▲ Sanchis cueille la cocarde de Rouffian

"On appelait François Canto, “Monsieur Sourire”. Il faisait partager au public sa joie de raseter, j’espère qu’aujourd’hui les raseteurs transmettront le même plaisir » a exprimé Daniel Siméon à l’issue de la capelado hommage au raseteur beaucairois où toutes les anciennes tenues blanches ont défilé à la lecture de leur palmarès. De quoi mettre le public et les raseteurs du jour en condition.

beaucaire,françois canto,muguet d'or,boris sanchis,trancardel de bon,course camarguaiseEt c’est un Beaucairois, Boris Sanchis, qui s’octroie cette 50e finale du Muguet d’Or. Un beau symbole!  Avec lui, Trancardel à la méchanceté spectaculaire est récompensé.

Marcias (Fabre-Mailhan).- Il faut un sacré caractère et du moral pour sortir premier. Marcias ne manque ni de l’un ni de l’autre. Il rajoute de la difficulté en tricotant des cornes et en concluant méchamment. Avec une rigoureuse tenue de piste, et quelques moments où il temporise. Garde une ficelle. 3 Carmen et retour.

Escamillo (Raynaud).- Subit une rafale aux pompons où il se livre sans trier le bon et le mauvais. Quand il se place, les blancs sont dans l’expectative. Alors il fait voler des mètres de planches. Une méchanceté destructrice et des ripostes en dents de scie. 1 Carmen. Rentre ses ficelles en silence.

Aparicio (Rouquette).- Utilise tout le périmètre le long des planches, balade les hommes et se livre sur un bon rythme. Sans se laisser enfermer, il reste disponible pour tous les échanges. Vaillant et stratège, il rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Aioros (Les Baumelles).- Il va vite. Belgourari rentre les reins. Rôde, chasse, les premiers échanges sont décousus. Il poursuit à grande vitesse, envoyant méchamment les bannes à la rencontre. Plus stable à mi-temps, les hommes se font discrets. Mais quand Chekade le défie, la riposte est fulgurante. Séries où peu touchent la tête et Zekraoui se fait applaudir pour 3 rasets. Compliqué, il rentre une ficelle. 1 Carmen et retour.

Ubaye (Paulin).- Explore l’espace et sur le premier raset de Zekraoui, bascule après. Les blancs enchaînent. Ubaye monte en température et bacèle de bon cœur. De magnifiques séries conclues à chaque coup et des longueurs où Ubaye s’engouffre sincèrement et franchement. 10 minutes brillantes, 6 Carmen et retour.

 

beaucaire,françois canto,muguet d'or,boris sanchis,trancardel de bon,course camarguaise

 

▲ La formidable action de Trancardel
qui coince Julien Ouffe contre les tubes

Trancardel (Bon).- Trouve vite les bons postes, met du temps à se chauffer comme ses adversaires. Mais sur une reprise de Zekraoui, s’escampe et éjecte le raseteur. Tamponne après Belgourari et cette superbe action d’ampleur après Ouffe qu’il plaque aux tubes. Le public vibre. Pour un dernier tour de la 1re ficelle, les blancs lui tombent dessus. Lui se bat comme un diable et en reste maître. 7 Carmen et retour.

Reste Rouffian (Lagarde, hp Trophée) pour départager Sanchis et Bouhargane. Alors les 2 font monter la pression. Rouffian, lui, riposte avec cœur, jusqu’aux planches où, soit il tape droit, soit il se soulève. Les actions se succèdent pour 11 minutes rythmées. 4 Carmen et retour avec ses ficelles. Sanchis a gagné. Les blancs se sont donné de la peine. L’ensemble a fonctionné.

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN TIER

Entrée: 2/3 d’arène. Organisateur : service des affaires taurines. 
Président : Raymond Arnaud. 
Raseteurs droitiers : Auzolle, Belgourari, Sanchis, Chekade (sort au 5e). Raseteurs gauchers : Allam, Bouhargane, Ouffe, Zekraoui, Rassir (sort au 6e). Tourneurs : Jockin, Galibert, Patrice Rado, Kerfouche.

Trophée des As : Chekade, 13 ; Bouhargane, 9 ; Belgourari, 8 ; Auzolle, 8 ; Zekraoui, 6 ; Allam, 4 ; Rassir, 2 ; Ouffe, 1.

Trophée des Raseteurs : Sanchis, 18 points.

50e Muguet d'Or : 1. Boris Sanchis. 2. Jamal Bouhargane. 3. Amine Chekade. Meilleur cocardier : Trancardel de la manade Bon

LA CAPELADO DES ANCIENS RASETEURS

▼ La famille de François Canto
et le président des anciens razeteurs Roger Pascal

 

beaucaire,françois canto,muguet d'or,boris sanchis,trancardel de bon,course camarguaise

 

 

beaucaire,françois canto,muguet d'or,boris sanchis,trancardel de bon,course camarguaise

 

********************

 

10/04/2013

BEAUCAIRE : ANCIENS RASETEURS

Dimanche 7 avril 2013

raseBLOG1.jpg

Lors de la première journée du Muguet d'Or, les anciens raseteurs, en présence de Monsieur le Maire de Beaucaire ont remis une gerbe au Mémorial des Razeteurs tué en piste.

 RASEBLOG2.jpg

Photos Sacripan


18/04/2010

BEAUCAIRE *AS*

Dimanche 18 avril 2010

HEROÏQUE PERICLES

Beaucaire 18 04 043.jpg
PERICLES - Villard

 

 Entrée: ½. Organisateur: Affaires Taurines. Présidence: Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers: Beaujard, Marquier, Moutet, Rey, Villard, Violet. Gauchers: Clarion, Oleskevich, Four (sort au 3e remplacé par Mébarek au 4e), Khaled. Tourneurs : C Garrido, Lebrun, Mata, Molins, Zerti.

Benjamin Villard conforte sa première place au Muguet d’Or suivi de Marquier travailleur et du malheureux Bastien Four qui se blesse au dos avant l’entracte. Moutet est combatif, Clarion opiniâtre et Violet effectue une belle deuxième partie. Les pensionnaires de la manade Nicollin affichent de la vaillance et de la noblesse dans une course un peu linéaire mais l’exploit du jour revient à Périclès qui rentre sa cocarde.
La course débute avec GENEROUS qui utilise un petit périmètre pour se défendre. Une course qui manque de rythme peut être à cause de son coup de tête dont Moutet fait les frais avec une pointe dans l’avant bras.
Moins de deux minutes et TRELUS (3 Carmen et retour) défend déjà ses ficelles. Régulier, à mi-course il se chauffe, coince Moutet à l’arrivée, tape sur Rey et Villard puis saute après Moutet. La lutte pour la seconde ficelle est chaude et part dans le crochet de Marquier sur le fil. INSOLENT (4 Carmen et rentrée) est intermittent mais quand on rentre dans son terrain il percute à l’arrivée.  Actions sur Villard (3), Moutet, Marquier, Four et Beaujard.  La première ficelle ouverte attise les convoitises et égaye sa fin de course mais elle reste sa propriété.
Beaucaire 18 04 059.jpgGénéreux, EMBRUN (1 Carmen et retour) donne sa préférence aux gauchers. Il ne délaisse pas la droite mais ses actions sont plus prononcées à gauche et notamment à plusieurs reprises après Mébarek qui frise l’accrochage.
Coureur, PERICLES (7 Carmen et rentrée) est le héros du jour. Des cornes fines et longues et une façon de baisser la tête qui gêne considérablement les hommes. Pourtant ils ne l’ont pas ménagé et si Villard coupe la cocarde à la cinquième, personne n’arrivera à accéder au Graal rouge. Il ne refuse rien, enclenche les séries, frappe fort sur Villard (4), Marquier et Beaujard. Il perd ses glands à la dernière minute mais réussi l’exploit de garder sa cocarde malgré une multitude de rasets.
Facile, JODIAS (5 Carmen et retour) est franc et ne pose pas de problème mais attention quand on lui donne sa chance, il percute fort sur Violet (2), Villard et Marquier. A la dernière seconde il bascule après Villard et conserve une ficelle.
D’entrée, BELORI (6 Carmen et rentrée) annonce la couleur sur Villard mais tient ensuite le centre. Aux ficelles les hommes ne le ménage pas et il répond par quelques arrivées poitrail au dessus des bois. Douze minutes classiques.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Beaucaire 18 04 056.jpg
BELORI - Violet