Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/09/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 4 septembre 2010

LE CYCLONE OUNDO A TOUT BALAYÉ

1.jpg
OUNDO et Jérémy Aliaga


Entrée : 2/3 d’arène. Org. Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Jourdan, Fougère, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Grando, Zerti, Curtil.

La peña Ventadour de Vauvert, les Arlésiennes, les cavaliers, des cadeaux, des prix, des coupes, la  générosité et l’enthousiasme des 2.jpgmembres de  la Section taurine pour que cette 5e finale du Trophée de la Vigne et des Etangs soit une réussite.  Côté ambiance, rien n’a manqué et le public a suivi. Côté course, c’est Oundo de la manade Plo qui relève une après-midi en manque d’émotion et d'intensité. Mais le cyclone Oundo► a tout balayé, on ne s’est plus rappelé des premiers, uniquement de ce flamboyant barricadier et de son duo avec Jérémy Aliaga. L’ensemble des blancs a travaillé, certes, mais sans  assez d'investissement pour une finale, un plus à Clarion,  Fougère et Aliaga pour la qualité de ses rasets. Chez les noirs, Marquis (4e), Oundo (6e) et les promesses d’Hadès (7e, hp)
Pascal (Félix).- Le long des planches, il se prête correctement au jeu avec une retenue suffisante pour un premier. Une bonne offensive sur Miralles (Carmen), et il rentre son 2e gland en musique.
Baron (Lautier).- J’y vais, j’y vais pas, Baron n’a pas choisi.  Soit il poursuit à grande vitesse, soit il refuse. Ça s’anime un peu sur la fin avec quelques séries (2 Carmen) mais trop de déchets en 14 minutes. Carmen au retour (?).
Arrogant (Saumade).- Il roule les mécaniques et bluffe les blancs qui s’en méfient. Une série en musique, une enfermée sur Fougère, Clarion furieusement ramené aux planches et Arrogant tricote des cornes... Bref, une brute qu’il aurait fallu entreprendre. Rentre ses ficelles en musique.
plo.jpgMarquis (Les Baumelles).- Avec une bonne occupation de piste, il met du jus dans ses poursuites. Se livre sur les longues invites de Clarion et Aliaga. Enfin un peu d’intensité avec de jolies séries où Marquis pousse franchement et quelques beaux rasets courts d’Aliaga. 14 minutes, 5 Carmen et retour.
Campbell (Ricard).- Rapide passage de 3 minutes, puis blessé réintègre le toril.
Oundo (◄Plo).- Attendu, il n’a pas déçu bien au contraire. Après s’être chauffé sur quelques enchaînements, il monte en puissance et se jette violemment après les hommes. Aliaga est à la fête et Oundo y met tout son cœur. Pas moins de 17 engagements aux planches (dont 9 sur Jérémy) et la musique en continue.  Public scotché ! Les ficelles rentrent sur l’air du toréador et les applaudissements.
Le jeune Hadès (Fabre-Mailhan, 5 ans) poursuit sa formation et fait preuve de belles qualités : brave, bouillant, encore naïf, un peu brouillon et des envies d’évasion. Mais tout de même quelques coups aux planches dont un énorme sur Miralles. 12 minutes prometteuses.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

sau.jpgLES PRIX DU TROPHEE DE LA VIGNE ET DES ETANGS
Meilleur taureau  de la saison : VERDIER de Saumade►
Meilleur de la finale : OUNDO de Plo
Meilleur animateur de la saison : Jérémy ALIAGA
Meilleur de la finale : Christophe CLARION
Coup de coeur aux jeunes de la Section taurine.

Trophée de l'Avenir : Fougère, 19 points ; Aliaga, 9.

2.jpg
MARQUIS et Clarion
3.jpg
HADÈS - Aliaga
ALI.jpg
Le vainqueur et son "Angélique Arlésienne"
***********************
L'OURAGAN " OUNDO " S'ABAT SUR LE LOCAL " ALIAGA "
O 1.jpg
O 4.jpg
O 2.jpg
O 5.jpg
O 3.jpg

27/07/2009

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Dimanche 26 juillet 2009

L’ONDE DE CHOC OUNDO

Paluds_de_Noves_26_07_187.jpg
OUNDO sur Gros


Le plein dans les arènes palunaises pour la première journée du trophée de la Saint-Roch qui permet également d’honorer la mémoire de Michel Beltrando ancien membre du club dont c’est le dixième souvenir. A la capelado sous les directives d’Agnel Bono défilent les droitiers Bruschet, Gros, Guyon et les gauchers N. Bénafitou, L. Galibert et Oleskevich qui remplace dans l’urgence Adil Bénafitou blessé. Ils sont accompagnés des tourneurs Bensalah, Cuallado, Lizon. Au final la course s’avère intéressante bien terminée par la vague de coups de barrière d’Oundo mais un peu plus de travail aurait accentué l’impression positive d’ensemble. Chez les blancs, Guyon omniprésent remporte le prix du meilleur animateur et Oundo fait passer une onde de choc positive. Guingue est difficile et les autres tirent leur épingle du jeu. Avec Guyon, Gros travailleur, Bruschet loyal et Benafitou tirent la course superbement animée par la péna de Saint-Etienne-du-Grès, les Arlésiennes et les cavaliers du Casteù. Tous les taureaux reçoivent Carmen au retour.

Cœur fidèle, ARDECHOIS (Ricard) met de l’ardeur durant dix minutes généreuses et un bout de ficelle récalcitrant qui donne du piment à sa fin de course. 5 Carmen. BELLAN (Chauvet) gère avec autorité sa course devant le toril. Ses poursuites sont virulentes après les gauchers et son coup de revers avec les droitiers lui permet de conserver une ficelle. 2 Carmen. Abordé prudemment, GUINGUE (Caillan) inspire la crainte. Il domine, crée la difficulté et lâche cocarde et glands après douze minutes. Il rajoute de grosses percussions aux planches dont une finale explosive après Guyon et garde ses ficelles facilement. 2 Carmen. CIGALON (Lautier) bénéficie d’un travail de fourmi des blancs. Pas vraiment de difficulté et raseté à son avantage il accélère souvent à la sortie du raset pour menacer avec sa corne. Il concède son dernier bout de ficelle sur le fil. 7 Carmen. Expert dans les séries ORACIO (F-Mailhan) ne laisse pas poser la main facilement. Toujours bien positionné c’est un cocardier sobre mais efficace avec des arrivées tête au dessus des bois. Il demande beaucoup d’engagement et conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen. Vaillant au début, les blancs attendent les ficelles pour allumer la mèche et faire pétiller CASSIEU (Didelot) avec une fin de course très spectaculaire et un Benafitou déchaîné qui l’emmène à plusieurs reprises en contre piste ou en bascule sur les planches. Lui aussi conserve une ficelle après un final intense. 6 Carmen. Le spectacle c’est OUNDO (Plo). Un monument de bravoure qui propage un déferlement d’actions au-delà des planches ou de chocs hyper brutaux contre les planches. Barricadier qui sait aussi se placer sans faillir dans l’effort de percussion. Plus on lui en demande meilleur il est. Il reçoit une belle ovation accompagnée de 12 Carmen et le prix de la journée.

Eric AUPHAN

Paluds_de_Noves_26_07_195.jpg
Encore ce diable de OUNDO

 


Trophée de l’Avenir: Gros, 14 points ; Bruschet, 6 ; L. Galibert, 4.
Trophée de la St Roch : Guyon, 31 points ; Gros, 16 ; Bruschet, 8 ; N. Benafitou, 5 ; L. Galibert, 4.
 

27/06/2009

MONTFRIN * AVENIR *

Samedi 27 juin 2009

OUNDO - GASTABOÏ, SHULLER - AYME
LE QUATUOR MAJEUR

1.jpg
OUNDO sur Ayme
Deux taureaux, deux hommes pour un final éblouissant ! Pour le reste, même avec les efforts de Luc Allemand au micro ce ne fut pas transcendant. A la capelado Cartalade, C.Chanat, Estevan, Chig, Sabde, Ferriol, Ayme, Schuller et Rouveyrolles, F.Garrido comme tourneurs.
LUCIANO de Blatière.Bessac est un premier de chez premier avec quelques jolies poursuites à son actif. Des Carmen souvent généreux.
PEDRO de Nicolln certes vaillant mais peu compliqué ne tient pas la distance. Musique.
CAMPOUCEU de Allard vif et anticipateur, Schuller en fait un partenaire de choix pour treize minutes plusieurs fois honorées.
TAMARIN de Ribaud est passé à côté de son rendez-vous...
GALIPAN de Lautier de la volonté dans les séries pour neuf minutes. Musique.
GASTABOÏ de Guillierme a pris beaucoup de maturité ! toujours barricadier mais nettement plus cocardier il réalise un quart d'heure complet plusieurs fois récompensé.
OUNDOde Plo, hors points, mais pas hors spectacle ! une vingtaine d'actions aux barrières, dont certaines trés puissantes avec un engagement total du poitrail au dessus des planches. Des Carmen...
Texte et Photos Luc PERO
DSC05204.jpg a.jpg
LUCIANO - Ayme
DSC05237.jpg a.jpg
GASTABOÏ - Shuller
DSC05248.jpg a.jpg
OUNDO - Schuller
DSC05256.jpg a.jpg
OUNDO - Estevan
Trophée de l' Avenir: Schuller 25, Ayme 21, Cartalade 10, Chig 9, Ferriol 2, Sabde 1

25/05/2008

ARAMON 24-05 *Avenir*

DEUX BOMBES POUR UN DETONATEUR:
OUNDO, OUFANOUS ET RÉMI GUYON

c6e96141c19a3f4a9a330f4dae83e2fc.jpg
OUNDO de Plo sur GUYON
86eef9697c4840d5e5dfe43b9d6983dd.jpg
OUFANOUS de Guillerme avec Guyon
Une demi arène  est présente à l'heure de la Capelado,pour voir défiler sous les ordres de F. Imbert: Fadli, Fougère, Lafare, J. Chanat, Thierry, Savajano (remplacé par Bournel au second taureau), Ferriol (remplacé par Mebarek au quatrième) et l'inépuisable R. Guyon auteur des meilleures séquences de l'aprés-midi. Quatre tourneurs.
Les trois premiers cocardiers du concours on fourni des prestations honorables. RAPLAU de Guillerme, cinq ans mais beaucoup plus vieux dans sa tête fait un premier. MENDIANT de Plo, pas ménagé s'en sort avec un gros coeur et cinq Carmen pour douze minutes. BABOUIN du Joncas, encore inexpérimenté court beaucoup mais ne refuse rien. Quinze minutes.
3b2d788a953994e89e67d2bca9120225.jpg◄Avec DEMON du Joncas la seconde partie prend une autre dimension. Il gère sa course, se chauffe et appuie ses poursuites et défend avec vaillance ses ficelles. Des Carmen.
OUFANOUS de Guillerme, dix minutes de lutte trés brillantes, vaillantes, le menant à éffectuer d'interminables séries ponctuées de grandioses envolées et de nombreux coups de butoirs. L'ovation et la musique de nombreuses fois entendues à son retour.
OUNDO de Plo, offre le bouquet final, pas moins d'une vingtaine d'actions aux barricades. Le jeune et prometteur cocardier a un coeur énorme, aucuns refus, toujours prompt à donner la réplique il gratifie ses adversaires de superbes engagements qui font dresser le public. Des Carmen, des bravos tout au long de son quart d'heure.
Texte et Photos Luc PERO
02a086599e0fe71c9892ec983d33bb7b.jpg
OUFANOUS tente d'attraper Lafare
8c305b77b1e40362e979a0c23d823b68.jpg
OUNDO se jette aprés Bournel