Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/04/2017

PEROLS* AVENIR -

Course du Lundi 17 Avril 2017 – Pérols

La confirmation d’Andreloun (Raynaud)

La révélation d’Espanet (Ricard)

IMG_0109 - ANDRELOUN (Raynaud) sur.JPG

 

IMG_0141.JPGLundi de Pâques, les Arènes de Pérols ont ouverts leurs portes pour un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir Espoirs. Si l’affiche côtés taureaux reste inchangée, celle côté raseteurs enregistre 3 modifications avec l’absence d’A. Charrade, M. Brunel et A. Chekade, tous 3 blessés et remplacés par M. Belgourari, Y. Michelier et Y. El Mahoub.

C’est sous le regard scrutateur du responsable des arènes, Daniel Siméon que les 10 tenues blanches (8 raseteurs puis 7 après le retrait de S. Dunan et 2 tourneurs), se sont efforcées et sont parvenues à donner du rythme dans un climat serein, une bonne entente, tout en effectuant des rasets exempts de tout reproche… Ça mérite d’être souligné.

Chez les noirs, Andreloun de Raynaud confirme son excellente saison 2016, Espanet de Ricard se révèle être un barricadier hors pairs…. Les autres tiennent leur place à l’exception du 1er, peu concerné.

Pour la manade Ricard

IMG_0031 - CANOUBIE (Ricard) sur S DUNAN.JPGCanoubié (1er – n°047) : Quelques sauts à retardement dans l’élan et deux vraiment intentionnés derrière El Mahboub et S Dunan, ce dernier ce faisant projeter dans les tubes et devra quitter la piste… Le reste du temps, il le passe à franchir les bois (20 fois) et à revenir de fois seul en piste.

Lozérien (3ème – n°045) : Plus coopératif quand il seIMG_0079 - LOZERIEN (Ricard) sur Y MICHELIER.JPG trouve dans le terrain des planches, il vient franchement sur les rasets et accélère sur la longueur pour venir menacer l’homme au moment du saut. Après avoir sauté derrière El Mahboub, J Martin, il va venir taper derrière Belgourari et El Mahboub (2) dans 10 minutes de piste.

IMG_0160- ESPANET (Ricard) sur.JPGEspanet (6ème – n°138) : Dès la sonnerie d’attaque, annonce la couleur en basculant derrière Michelier, lequel nous servira des rasets irréprochables notamment un, à la 10ème où lui et le taureau ne feront qu’un durant la trajectoire. Belgourari, El Mahboub, J Martin se feront tamponner alors que J. Martin (2) et Belgourari l’entraîneront avec eux de l’autre côté de la barrière. Cédant sa 1ère ficelle dans les 30 dernière secondes de course, il reçoit  sont 6ème Carmen et les applaudissements à son retour a toril.

 

Pour la manade Raynaud, Andreloun (4ème – n°958) a prouvé et a confirmé IMG_0088 - ANDRELOUN (Raynaud) mod.jpgque l’on pouvait compter sur lui. Le temps de trouver sa place, et le voilà positionné, cul aux planches et il attend… Les rasets sont espacés mais quand ils se présentent, ils trouvent réponse, une réponse vive, tête légèrement baissée et cornes menaçantes. Quand le travail tarde, il change de terrain ou va voir brièvement ce qui se passe dans le couloir (6 fois). Les enchères montent, la cocarde atteint les 300 €, elle est levée par Naim. Belgourari embarqué se voit gratifier d’une arrivée fracassante. Pour lui aussi, des Carmen pendant et à la fin d’un très bon quart d’heure.

Pour la manade Robert Michel

Insolent (2ème – n°035) : En flottement le temps des pompons, il va seIMG_0062 - INSOLENT (Michel Robert) sur EL MAHBOUB.JPG reprendre aux ficelles en prenant place contre les bois. Faisant parfois le pas, il se jette dans les rasets sans faiblir, en honorant de jolies séries, le tout durant 12 minutes classiques mais forts plaisantes récompensées à juste titre par le disque qui avait résonné 2 fois pendant.

IMG_0190 - VALJEAN (Robert Michel) sur L ALARCON.JPGValjean (7ème – n°078 – HP) : Vert, il l’est sans contexte, volontaire, il est certainement et finisseur il peut l’être occasionnellement quand il à l’homme dans sa ligne de mire en venant le menacer au saut. De plus, il a l’œil. Pour preuve ces deux déviations de trajectoire qu’il a imposé à Michelier.  C’est pas mal, ça ne demande qu’à s’aguerrir. Des Carmen pendant plus rentrée.

Pour la manade Saint Antoine, Darius (5ème – n°965) IMG_0139- DARIUS (St Antoine) sur.JPGse disperse beaucoup tellement il veut foncer sur tout. Volontaire, il se chauffe dans les séries, apporte de la finition (El Mahboub, Belgourari 2 dont une avec saut) dans une prestation, éprouvante pour lui et plaisante pour les spectateurs. 4 Carmen plus rentrée.

Entrée : 1/3 (à peine) - Organisateur : Ville de Pérols - Présidence :Joris Alvarez

Raseteurs Droitiers : S Dunan (sort au 1er sur blessure), Y Michelier, M Belgourari

Raseteurs Gauchers : J Martin, N Benafitou, Y Naim, Y El Mahboub, L Alarcon

Tourneurs : D Dunan, O Abbal                             Texte et Photos Cyril Daniel

19/09/2016

PEROLS **Finale des Vaches Cocardières **

Dimanche 18 septembre  2016

VOILA C’EST FINI ! LE RIDEAU EST TOMBE SUR LA

36e ANNEE DU TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

IMG_2097.JPG

Entrée : ½ - Organisateur : Cté des Fêtes - Présidence : Joris Alvarez

Raseteurs droitiers : T Dumont – T Vacaresse (sort à la 4) – C Miralles – D Maurel - Raseteurs gauchers : JL Ricci – M Gougeon (sort à la 7) – C Clarion – N Benafitou – K Cartalade - Tourneurs : S Fargier – O Ménargues – J Dumas

Fait Marquant : L’intégralité de la recette de la course est reversée à Aziz, portier grièvement blessé dernièrement

Voilà la 36e saison du Trophée des  Vaches Cocardières s’est clôturée par une Finale qui sans atteindre les sommets de l’au-delà a été intéressante et relevée par les prestations d’Octopussy, Thérésa, Sarah et Pandora. Côtés blanc, l’on a pu ressentir tout au long de l’après-midi une ambiance bizarre en piste.  C. Clarion, N. Benafitou et C. Miralles vont de l’avant et les anciens (T. Dumont, JL Ricci) sont là pour le compliqué.

IMG_2120 - HACIENDA (Cyr) sur T VACARESSE.JPGHacienda (Cyr) : Pour sa dernière apparition en piste,  sans refus mais avec de promptes réponses en baissant la tête elle gère son temps. Saute et bouscule un spectateur en contre piste et se dresse derrière Clarion. Le Carmen final honore sa carrière.

IMG_2130 - PANDORA (Les Baumelles) sur T VACARESSE.JPG

Pandora (Les Baumelles) ⇒ : Pas facile à manœuvrer du fait de sa mobilité, elle n’en demeure pas moins compliquée quand elle s’arrête. Les hommes essaient de la prendre par défaut, elle remet de l’ordre soit par un départ anticipé soit par un tampon aux planches (N. Bénafitou). Rentre ses ficelles avec les honneurs entendus 2 fois.

IMG_2173 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur N BENAFITOU.JPGOctopussy (Chapelle) : 3 minutes pour voir le IMG_2166 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur T DUMONT.JPGpremier raset et ça démarre de là. Rapide comme l’éclair et vite retournée, elle prend les séries et s’en dégage quand bon lui semble. Malgré ses passages à la faute les hommes ne lui montent pas par-dessus. Quelques approches des bois d’une corne menaçante, une action derrière Ricci; N Benafitou et Cartalade et la cocarde au toril à 250 €. 3 Carmen plus rentrée.

IMG_2216 - THERESA (Blatière-Béssac) sur M GOUGEON.JPG

Thérésa (Blatière-Béssac) : Vaillante, elle se chauffe progressivement pour intentionnées ses répliques, sèches et agressives. Positionnée dans le terrain des planches elle pousse sur les longueurs pour se lever à l’arrivée derrière Clarion (3), N. Benafitou, Gougeon, et Maurel au terme d’une poursuite effrénée. 5 Carmen plus retour fortement applaudie.

IMG_2235 - VALSIERE (Chaballier) sur D MAUREL.JPGValsière (Chaballier) : La triple cocardière d’or nous avait habitué à mieux. Aux planches, elle est la même, seule la puissance est moindre. Une demi-douzaine quand même derrière Cartalade, Clarion (2), Miralles, Maurel et Dumont. Entre temps, tantôt décollée des planches, tantôt au milieu, elle se reprend….. 2 Carmen plus retour.

Sarah (La Galère) : Battante, elle s’engage en IMG_2250 - SARAH (La Galère) sur C MIRALLES.JPGtournant la tête à l’approche du crochet et accélère sur les longueurs pour se propulser sur les planches. Bascule derrière N. Benafitou, rebondie derrière Clarion, Miralles (2) avant de se propulser aux trousses de Maurel. Rentre en musique  (jouée 2 fois) sa 1 ere ficelle à 300€.

IMG_2275 - BAIONNETTE (Pagès) sur C CLARION.JPG⇐ Baïonnette (Pages) : Vaillante elle baisse la tête en s’engageant sur le raset. N. Benafitou, Dumont,  se feront raccompagnés au-dessus des bois. Rentre son 1 er gland avec les honneurs entendus 2 fois.

Palunenque (Nicollin) : IMG_2302 - PALUNENQUE (Nicollin) sur D MAUREL.JPGCrainte, les hommes tardent. Rasetée, elle s’engage sans poser de difficulté, pas plus sur le raset qu’à son arrivée où elle glisse le long des planches hormis derrière Maurel ou elle tape avant d’enjamber…… 1 Carmen plus retour.

IMG_2308 - AGATHE (La Galère) sur C MIRALLES.JPG⇐ Agathe (La Galère) : La barricadière de service, malgré quelques retenues à l’approche des planches nous a gratifié de jolis engagements sur Clarion (2), N. Benafitou et Ricci… Des Carmen, 4, rentrée incluse.

*******************

 Palmarès :

Cocardière d’Or avec 8 voix : Octopussy (Chapelle)

Cocardière d’Argent avec 7 voix : Valsière (Chaballier)

Meilleure Vache de la Finale : Thérésa (Blatière-Béssac)

Raseteurs : T. Dumont  174 pts – T. Vacaresse  142 pts – JL Ricci 69 pts

 

********************

 

 TROPHEE DES VACHES COCARDIERES
ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR 2016

 IMG_2087.JPG

Dimanche en fin de matinée, devant une cinquantaine de personnes et en présence Monsieur Jean-Pierre Rico, Maire de la commune qui d’ailleurs rappela l’attachement de sa ville au maintien des traditions, le bureau du Trophée Philippe Thiers a procédé au dépouillement du vote de la 36ème Cocardière d’Or.

Sur 26 enveloppes envoyées (membres du bureau + organisateurs), 21 ont été réceptionné…

Au coude à coude tout au long de l’ouverture des enveloppes, Octopussy (Chapelle) a été élue avec 8 voix Cocardière d’Or 2016, Valsière (Chaballier) Cocardière d’Argent avec 7 voix, alors que Theresa (Blatière-Béssac) arrivait 3eme avec 6 voix.

                                     Texte et Photos
CYRIL DANIEL

      

13/09/2016

PEROLS * Finale des Vaches Cocardières *

18/09/2016Trophée des Vaches Cocardières
Finale du Trophée Phiippe-Thiers

 Qui pour succéder à Valsière (Chaballier)
 et Thomas Dumont ?

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Après la Provence en 2015 (Saint-Martin-Crau), le Trophée Philippe-Thiers, Trophée des Vaches Cocardières sera de retour en Languedoc, à Pérols plus exactement, le dimanche 18 septembre  pour sa 36e Finale. Ce sera également l’occasion de renouer avec Daniel Siméon, qui avait ouvert, les années précédentes (2007, 2008, 2010, 2012,  2014), les arènes du Grau-du-Roi à cette finale qui organisée dans le cadre de le fête locale  s’attirait un record d’affluence.

Dernièrement donc, c’est à l’issue de la dernière course à Saint-Chaptes, et après les 14 courses inscrites au calendrier, que les membres du Trophée Philippe-Thiers se sont réunis afin d’établir l’affiche de cette finale qui d’ores et déjà, sur le papier, s’annonce pétillante, spectaculaire, fort captivante et créatrice d’émotions et sensations.

Il faut dire, qu’avec les vaches, la déception est rarement, voir quasiment jamais d’actualités.

Voici en quelques lignes les vaches retenues :

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseHacienda (Cyr) : Déjà évoquée l’an dernier, Hacienda est une vache vaillante, qui baisse la tête sur les sollicitations dont les plus allongées peuvent se conclure aux planches – Elle a pu être vu en 2016 à Marsillargues.

Agée de 11 ans (n°563), cette finale devrait être sa dernière apparition en piste, son propriétaire souhaitant désormais la réserver pour la reproduction.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Pandora (Les Baumelles) : D’un tempérament vif et sérieux, elle anticipe chaque départ et accélère sur ses trajectoires, empêchant ainsi les hommes à poser leur crochet sur son frontal. Ses réparties sont suivies et intentionnées. Remarquée les saisons précédentes, ses sorties 2016 ont été Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

 

Octopussy (Chapelle) : La Cocardière d’Argent 2015 est une classique très rapide et anticipatrice dans ses réactions, qu’elle termine au fil des barrières. Partenaire idéale et non sans danger, ses dégagements la rendent imprenable

A chacune de ses sorties, Vestric (20/05), Cabannes (27/07), Vauvert (16/08), Saint-Chaptes (20/08), elle a rentré la quasi-totalité de ses attributs.

Sarah (La Galère) : Appelée en remplacement de Comette (Raynaud) blessée pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisedepuis a course de Vauvert, c’est une vache sûre qui sait être cocardière mais aussi spectaculaire ce qui lui a valu d’être élue Meilleure vaches de la finale au Grau du Roi en 2014.

Ses courses en 2016 : 28/03 Pelissanne, 20/05 Vestric et Candiac, 11/06 Codognan, 14/07 Générac

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseBaïonnette (Pagès) : Lauréate des courses de sélection 2013 à l’âge de 5 ans (n°802, elle ne cesse de progresser d’une année sur l’autre. C’est une battante qui ne rend jamais les armes, qui s’échauffe au fil du temps pour conclure spectaculairement, ce qui lui valut le prix de Meilleure vaches de la  Finale 2015 à Saint-Martin de Crau.

Ses courses en 2015 : Gallargues Le Montueux (01/05), Vestric et Candiac (23/05), Codognan (11/06), Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

Valsière (Chaballier) : Est-ce réellement nécessaire de présenter cette cocardière pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisede la manade Chaballier, âgée de 10 ans (n°605) qui a déjà ramené à sa devise 3 titres de cocardières d’or (2012, 2014, 2015).  Cocardière certes, ses arrivées sont explosives aux planches où sa corne vient toujours menacer la tenue blanche. Trois sorties en 2016: Générac (14/07), Marsillargues (2/08) et Vauvert (16/08) où elle gagnera le Trophée de la Ville….

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseThéresa (Blatière-Bessac) : Bien trempée dans le moule des Iscles, c’est une battante qui ne demande qu’à être bousculée pour se mettre à l’œuvre du haut de ses 12 ans (n°448).  Rapide, corne menaçante, ses engagements aux planches en font une cocardière redoutée et redoutable…  Qui n’a pas en mémoire cette course du 12/07 à Aimargues qui fut tout simplement explosive.

Ses sorties 2016 : Aimargues (12/07) Vauvert (16/08)

 

Palunenque (Nicollin) : La plus jeune de cette finale -7 ans (n°945), elle est la pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiselauréate des courses de sélections 2016 et ne peut en conséquence concourir pour le titre suprême, ni pour le prix de la Finale. D’une stature imposante et rapide, ses réactions de terminent dans la majorité des cas par une envolée au-dessus des planches. Chacune de ses sorties 2016  (Aimargues, Marsillargues) s’est transformée par une prise d’air, ne recevant que quelques tentatives d’approche.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseAgathe (La Galère) : Rien de tel pour conclure une course. Les planches ne sont pas un obstacle pour elle, en venant s’y écraser sans retenue comme ce fut le cas en 2016 à Vestric-et-Candiac (01/06 et 15/06)  dans le cadre des sélections  à Cabannes (26/07), recevant le titre de Demoiselle de Provence et à Pérols (09/08).

 

Autant dire que les tenues blanches, au nombre de 12 pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseaidées par 4 tourneurs ne passeront pas un après-midi de tout repos dans cette piste de Pérols. D’autant plus que les jeux semblent être faits.  En première place, nous retrouvons le triple vainqueur (2009 – 2010 et 2015), Thomas Dumont (171 pts), suivi par la tout jeune Tom Vacaresse (137 points) et le vétéran Jean-Louis Ricci (59 points). S’en suivent, Cédric Miralles (51 point),  Kevin Cartalade (38 points), Marc Sanchez (37 points), Jérémy Pinter (30 points), Christophe Clarion (28 points), Jeoffrey Ferriol (25 points), Sofiane Benammar (24 points), Mickael Gougeon (20 points) et Antoine Charrade (17 points).

 

La remise des prix, récompensant les 3 premiers raseteurs classés (à condition qu’ils soient présents à la finale sauf blessure) la Cocardière d’Or, la Cocardière d’Argent, la lauréate des courses de sélection et la Meilleure Vache de la finale clôturera cette 36ème Finale des Vaches Cocardières.

Programme de la journée :

10h00 – Election de la Cocardière d’Or 2016 dans les arènes

12h30 – Repas (sur réservations)

16h00 – XXXVIème Finale de la Cocardière d’Or

                                                 Texte et Photos Cyril Daniel

15/08/2016

14.08.16 - PEROLS - Finale de la Ficelle d'Agent - As

UNE FINALE SIMPLEMENT ARGENTEE

A Marquis (Ricard) et Stéphane Dunan la Ficelle d’Argent

IMG_9052 - CHICO (Lautier) sur FAVIER.JPG

⇑ Chico (Lautier) et Maxime Favier, en duo ⇑

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Commission des Festivités - Présidence : Joris Alvares

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, L Faure, R Ibarra, Z Katif - Gauchers : J. Ouffe, M Favier, N Benafitou, N Oleskevitch

Tourneurs : JL Ull, L Esteve, H. Kerfouche

C’est sans grands moments, mais avec quelques coups d’éclats que s’est déroulée cette finale de la ficelle d’argent. Laos la science par sa gestion en première partie et Ajax la brute après la pause ressortent d’un ensemble au comportement irrégulier qui avait bien débuté  par Monro.

Chez les hommes, l’implication de Favier est remarquable et est à l’origine des moments percutants de l’après-midi. Ouffe pas en reste, Katif, Dunan efficaces rejoint par N. Benafitou (2sd)  avec 13 points et R Ibarra ont donné du rythme. Faure arrive à la 3 eme place avec 9 points.

Monro (Bon) : Après un début désordonné avec 8 sauts pour rien, il assume parfaitement son rôle avec de IMG_8999 - MONRO (Bon) sur KATIF.JPGsèches réponses conclues par un engagement aux planches (Ibarra, Favier, Faure) ou un saut (Katif, Ibarra 2). Ficelles intactes il reçoit son 3 eme Carmen à sa rentrée.

       Monro se soulève derrière Katif Zakaria

Laos (Cyr) : Une gestion de la piste et de l’espace sans faille en font un sérieux client surtout sur les droitiers, où son anticipation est fulgurante et ses arrivées IMG_9029 - LAOS (Cyr) sur OUFFE.JPGlimites.  A gauche plus réticent, ceux qui rentreront dans son terrain trouveront réponse. Les autres  …….. Retourne avec ses ficelles doublées et le disque joué une fois pendant.

⇑   Laos coupe la route à Julien Ouffe

Chico (Lautier) : Brouillon, les pompons partent en moins d’une minute. Plus gaucher que droitier, Favier le sortira de son placement aléatoire pour l’embarquer dans de belles enfermées serrées. 14’avec le Carmen final qui avait résonné 6 fois.

IMG_9096 - ULMET (Blanc) sur OUFFE.JPGUlmet (Blanc) : Décollé des planches et dans de brèves ripostes, cocarde et glands partent en 2’. Aux ficelles, essentiellement gaucher, ses réponses sont conclues quasiment chaque fois. Favier (7), Bénafitou (2) et Ouffe (3) le feront dresser sur les bois. A noter une enfermée frissonnante sur Ouffe à mi-course. Ficelles autour des cornes et un 7 eme Carmen le raccompagne.

⇑ Ulmet dans une de ses arrivées. Ici sur Julien Ouffe

Bizet (Laurent) : Abordé sans retenue,  1 minute et place aux ficelles dont la 1ère IMG_9112 - BIZET (Laurent) sur IBARRA.JPGpartira 3 minutes plus tard. Se signale derrière Ibarra, Favier avant de laisser la seconde à Katif. 9’40 pour 2 Carmen.

   Trajectoire collée-serrée avec Rémy Ibarra   ⇒

IMG_9128 AJAX sur KATIF.jpgAjax (Occitane) : Dans la pagaille et pas ménagé, cède ses principaux attributs en moins de 3 minutes et se valorise dans de brutales arrivées derrière Favier (5), Ouffe (2) et Katif (⇐ Photo). Aux ficelles, bien que prenant goût à faire voler les planches,  les tampons sont autant brutaux derrière Favier, Katif… Fort éprouvé, la brutalité laisse place à la vulnérabilité  et les hommes le privent du reste de ses attributs. 14 minutes éprouvantes, des Carmen et des bravos.

IMG_9155.JPGAbsolu (Ricard) Hors Point : Absolument impossible de le tenir en piste.

Des sauts, des sauts, encore des sauts (11) au point d’en dégonder les portes de la contrepiste. Cède uniquement ses glands. 1 Carmen touristique.

Trophée des As :   M Favier 17, Z Katif, 17, J Ouffe 4, L Faure 2

Trophée des Raseteurs :  N Benafitou 12, R Ibarra 4

                                                               Texte et Photos Cyril DANIEL

Lire la suite

08/08/2016

PEROLS *AVENIR*

Lundi 8 août 2016

Saint-Loup culmine à Saint-Sixte

pérols,avenir,course camarguaise

Une attaque de Saint-Loup sur François Martin

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : F. Martin, I. Benafitou, Marquier. Gauchers : Benammar, R. Marquis, Naim. Tourneurs : Kerfouche, Jockin.


L’ambiance est chaleureuse en ces journées de fête qui rassemblent dans et autour des arènes tous les festaïres. La course monte d’un cran en seconde partie et culmine avec la prestation de Saint-Loup (6e) aux finitions rageuses. L’équipe blanche est sereine et complémentaire.
Clovis (Levant).- Volontaire et remuant, il joue des cornes, compliquant la pose des crochets. Arrêté, il enchaîne, se cabre sur le raset de Benammar et petite anticipation sur I. Benafitou. 1 Carmen et retour avec sa cocarde et 1 gland.
Aragon (Michel).- Beaucoup de déplacements, quelques sauts, il prend les rasets au passage. Pris au vire vire, s’intéresse, se place un temps, bascule après Naïm et repart en promenade. Vert, pour 11 minutes d’apprentissage.
Malinois (Lautier).- Balade les hommes, se place parfois. A la 8e, prend une série qu’il conclut en rafale. Garde 10 minutes ses glands. Repart en vadrouille, un enchaînement rythmé et, pour finir, met les gaz après Marquier. Rentre ses ficelles. 2 Carmen.
Letino (Fabre-Mailhan).- Un standard de la race. Droite-gauche, il enchaîne comme un métronome dans des séries multiples. Fait le pas parfois, pas un refus, pour 12 minutes classiques. 4 Carmen et retour.
Frisé (Ricard).- Il manque d’adversaires et, en attendant, se propulse au-delà des barrières. Bien positionné, la piste lui appartient. Une-deux Martin-Benammar et Frisé bascule, grosses actions sur Benammar et Marquier. Coupe cocarde et cocarde à la 12e. Ce sera tout. 2 Carmen et retour.
pérols,avenir,course camarguaiseSaint-Loup (Vellas).- Véloce et un peu brouillon au début, mais une belle agressivité sur les invites dont une qu’il conclut en apothéose derrière François Martin. Ça part de là ! Enchaîne sous la pression, attentif et placé, met du cœur dans les poursuites et bombarde à l’arrivée. Complète sa formance en se hissant après I. Benafitou, F. Martin. Pour une ficelle qui rentre. Joli combat ! 6 Carmen et retour.

► PHOTO : Saint-Loup s'envoie sur Ilias Benafitou


Mistrigri (Cyr, hp).- D’entrée, il pilonne les planches, s’évade et se retrouve bien seul pour assurer. Quelques essais à gauche, dont il sort, plus engagé à droite comme sur F. Martin qui lève la cocarde à 300 €.


TEXTE ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA

▼ Frisé sonne la charge sur Benammar

pérols,avenir,course camarguaise

************

Une accélération de Saint-Loup
sur François Martin

pérols,avenir,course camarguaise

**************************

 

Trophée de l’Avenir : F. Martin, 17 points ; Benammar, 6 ; Naim, 6 ; R. Marquis, 2.

07/08/2016

PEROLS *AS*

Dimanche 7 août 2016 - 1re journée de la Ficelle d'Argent

Pirate à l'abordage !

perols,ficelle d'argent,course camarguaise

Pirate fracasse les planches à la poursuite de Nabil Benafitou

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : J. Alvarez. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Dunan, Faure, Aroca (sort au 1er), Ibarra. Gauchers ; N. Benafitou, Ricci. Tourneurs : Ull, F. Lopez.


La présidence réclame l’indulgence des spectateurs en ce jour de multiples courses dont 4 aux As, et de période propice aux blessures des raseteurs. Et de fait, sept blancs et deux tourneurs se présentent à la capelado en cette première journée de la Ficelle d’Argent. Il manque du monde. Les présents ont fait ce qu’ils ont pu, Ilias Benafitou en tête, mais le temps s’est étiré longuement durant les quarts d’heure. Marquis (6e) réveille les gradins, quant à Pirate, (7e hp), il saborde les planches avec rage et part à l’abordage des raseteurs haut et fort. Finalement, les spectateurs s’en contenteront et puis c’est à la fête à Pérols.
Ulysse (Rouquette).- Impressionnant de froideur quand, placé, il jauge les hommes ; impressionnant de puissance et de méchanceté quand il sort de sa querencia, la corne pointée jusqu’au ras des planches ou plus. I. Benafitou le défie courageusement pour des conclusions frappées (3 Carmen). Mais les glands resteront sur les cornes. Quel rude premier.
Mandarin (Cuillé).- Trouve les bonnes positions et met du cœur à tout honorer. Se livre bien, fait le pas au départ pour une cocarde à 300 € qui nargue les hommes et qui rentre. 5 Carmen et retour.
Rameau (Lautier).- Difficile à convaincre mais I. Benafitou l’embarque et Rameau met les gaz. Une série bien menée, puis un saut impromptu qui surprend un spectateur en contre-piste. Course arrêtée 4 minutes. Au retour, quelques enchaînements puis se fait réticent et rentre 1 gland.
Orion (Saint-Antoine).- Donne du jeu en toute franchise, en poussant ce qu’il faut. Bien positionné, garde 4 minutes ses rubans, s’engage dans des enchaînements pour 12 minutes agréables. 4 Carmen et retour.
Cigalon (Fabre-Mailhan) se livre plein pot, les hommes ont vite fait la cueillette. Droite-gauche, tout en vaillance sans hésiter avec parfois un petit pas d’anticipation. Il en prendrait même un peu plus. Défend sa 1re ficelle avec conviction et rentre la 2e. 3 Carmen et retour.
Marquis (Ricard).- De multiples sauts, quelques timides rasets et soudain (10e), un gros coup après Dunan. Le public est réveillé. Les primes sur la cocarde montent, les hommes tentent, Marquis s’engage avec fracas : 2 énormes coups de barrière sur Dunan, deux sur I. Benafitou. Et le chiffon rouge à 500€ qui réintègre. 4 Carmen et retour.
Pirate (Blatière-Bessac, hp).- Démolisseur dans l’âme, agressif en finition, une vraie bête de scène. A chaque bonne occasion, il s’escampe, bascule, fracasse... Faure, I. et N. Benafitou, Ibarra sont gratifiés d’énormes coups de semonce. Une planche vole au 2e rang des gradins. Aziz, le menuisier, est à l’œuvre, sous la menace de Pirate qui réjouit le public. Rentre un gland. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER


Trophée des As : I. Benafitou, 19 points.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 14 ; Ibarra, 8 ; Ricci, 4.

15/07/2016

Pérols - 30 Ans de l'A.E.T.C.C. - 14 juillet 2016

JOYEUX ANNIVERSAIRE A l’A.E.T.C.C.

IMG_6761.JPG

Entrée : 1/2 - Organisateurs : Cté des Fêtes - Présidence : Joris Alvares

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, A Gautier, R Ibarra (sort au 4), L Faure, D Fougere (sort au 6) - Gauchers : S Benamar, J Deslys, F Aliaou (sort au 1)

Tourneurs : P Ranc, O Menargues, D Dunan (sort au 4)

IMG_6820.JPGFaits Marquants :

* Monsieur le Maire de Pérols remet à Pascaline Teyssier un bouquet pour le 30ème anniversaire de pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaisel’AETCC

* Une partie de la piste à l’ombre (sous la présidence) a été inondée par un petit plaisantin.

* Très bonne initiative que celle prise par Daniel Siméon que d’expliquer en quelques mots la course camarguaise en voyant pas mal de néophytes sur les gradins. 

Partis de rien  ou de pas grand-chose, si ce n’est le point commun la passion pour l’élevage, les manadiers de l’AETCC fêtaient aujourd’hui les 30 ans de leur association autour d’un concours de manades, dans lequel Lazare par sa complexité, Burano et Armaguédon par leur volonté ainsi que Malibu par son côté spectaculaire se sont mis en évidence face à une équipe tronquée au fil du temps chez qui l’on a pu apprécier l’investissement deux gauchers, S. Benammar et J Deslys, et le bon debut (jusqu’à son retrait) de R. Ibarra. Les autres plus en dents de scies…

Centaure (Vidourlenque) : Après un début tout en vaillance, il en tendance, sans toutefois renier, à se durcir quelque peu. Sur les droitiers qu’il affectionne davantage, les poursuites sont plus intenses (S Dunan, A Gautier, R Ibarra 2) et raccompagnées au fil des planches. 3 Carmen en piste rejoué à son retour avec une ficelle.

pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaiseLazare(Cyr): Placé idéalement, les blancs, dont l’engagement doit être franc et réel ne se bousculent guère. Alors le biou  part sur les tourneurs et gagne le côté opposé où il reprend place. Raseté ces répliques sont sèches et bien suivies jusqu’aux planches comme cette  arrivée serrées sur J. Deslys. Ficelles intactes, Carmen au retour.

Burano (Aurore) : Pas ménagé, il subit le rythmepérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaise des hommes, non sans se mettre en évidence dans ses arrivées engagées derrière A Gautier, D Fougere (2) et J Deslys. Moins bousculé à la 2sde ficelle, il percute Gautier et Dunan à l’arrivée  et serre S. Benammar (Photo)pendant près de 14 minutes conclues par le disque joué 4 fois.

Armaguedon (Salierene) : Moins de 2 minutes et on passe aux ficelles ou, avec un comportement plus pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaisestable, il fait le pas sur chaque départ. Ses répliques serrées derrière S Dunan (Photo) S Benammar, R Ibarra et J Deslys sont récompensées tout comme  sa rentrée avec une ficelle.

Cristal (Cougourlier) : De très belle présentation, cet entier volontaire s’engage franchement sans poser trop de difficulté avec quelques allonges intéressantes. Sans vice, normal il n’a que cinq ans, les hommes en viennent à bout en 8’30. Le retour se faisant en silence.

pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaiseMalibu (Thibaud) : Avec lui, l’alerte va être donnée. Certes, il ne vient pas à tous les coups, mais quand il vient,  c’est dans un grand boum aux planches que le raset se termine. J Deslys (4), D Fougere, A Gautier, J Faure et S Benamar le feront briller dans une tempête de sable, de vent et sous quelques gouttes. 6 Carmen plus retour avec une ficelle.pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaise

⇐ Malibu sur S Benammar et sur J Deslys ⇒

Gaïa (Chaballier - HP) : Vive, pétillante et surtout motivée ne trouvera pas toujours chaussure à son pied. 2 Carmen (plus rentrée) sur des arrivées spectaculaires derrière  J Deslys, A Gautier (3) et L Faure et voilà.

Texte et Photos Cyril Daniel                                                  

Trophée de l’Avenir : J Deslys 14, S Dunan 12, S Benamar 9

Trophée des Raseteurs : D Fougere 13, L Faure 8, R Ibarra 4, A Gautier 2

19/04/2016

PEROLS *AVENIR*

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

La médaille de la ville de Pérols offerte à la famille Michel

Dimanche 17 avril 2016 - Complète de la manade Michel

Gigolo et Doriano
les cogneurs de Fangouse

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

Doriano s'envoie, les barrières ploient

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Bruschet, Dunan, Ibarra, Auzolle, Vacaresse. Gauchers : N. Benafitou, Guin, Robert, Sanchez. Tourneurs : Dunan, Martin, F. Garrido.

 
Le “grand Robert“ respire mieux, la complète de la manade Michel se termine sur le potentiel barricadier de Gigolo et Doriano et la fierté de pouvoir mener sept cocardiers à terme. Hommage en piste à toute la famille et médaille de la ville par la municipalité. Pour leur première course de la saison, les jeunes cocardiers (8, 7 et 6 ans) ont montré de la volonté dans cette piste de taille respectable. L’équipe de blancs plutôt expérimentée a le plus souvent réagi sans acharnement devant la franchise des adversaires.
Roumanis.- Volontaire et d’une sincérité à toute épreuve, Il ne refuse rien et s’enfile quelques séries (Carmen) pour succomber rapidement.
Caliste.- Montre de la volonté à tout prendre, se sort de l’emprise en déplaçant les hommes. Dans la bourre passe la corne et, malgré des sollicitations soutenues, se fait un devoir de répondre. 12 minutes, 3 Carmen et retour.
Insolent.- Placé au toril, prend une première salve, change de terrain, s’offre une jolie anticipation sur Auzolle. Lui aussi est généreux et change volontiers de terrain. Prend le pas sur N. Benafitou, et conclut un bel enchaînement avec du moral. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Noirlac.- Mobile le long des planches, se dégage quand ça chauffe trop. Sans vice, il se livre benoîtement. Ne dit jamais non et y laisse beaucoup d’énergie. Pas assez corsé pour cette 4e place.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Anticipation
et poursuite serrée
de Picpoul
après Dunan
Picpoul. - Remuant, plutôt bonasse au début, il hausse le ton, brille en anticipant sur Dunan. Décollé des planches, sans se fixer vraiment, Dunan l’allonge à plusieurs reprises pour de belles trajectoires. 4 Carmen et retour. 10 minutes.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Gigolo
dans ses oeuvres
Gigolo.- Promène ses belles cornes en toisant les blancs et reste attentif. Placement aléatoire mais pour peu que les hommes lui offrent du champ, il s’exprime aux planches (Auzolle, Dunan). Le plus beau pétard de l’après-midi est pour Robert, suivent des impacts sur Auzolle (3), Guin, N. Benafitou dans un quart d’heure pétillant. 8 Carmen et retour.
Doriano (hp).- Une fois placé, peu s’y mesurent. Ibarra s’y colle et Doriano exulte aux planches, explose et bascule (Benafitou, Ibarra), plie un pilier (Ibarra), et termine brillamment après Dunan (2), Bruschet. Joli final musical.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : Dunan, 15 ; Robert, 8 ; Vacaresse, 3.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 13 ; Guin, 12 ; Ibarra, 6.
 

 

▼ CAPELADO
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise
▼ GIGOLO

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

▼ DORIANO
SUR BRUSCHET, IBARRA, DUNAN

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

********************

 

09/08/2015

PEROLS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 9 août 2015

Sans envie, sans éclat... sans rien

BLOGPEROLSPERROQUETPHMALi.jpg

Une des rares possibilités de s'envoler pour Perroquet.
Sur Ilias Benafitou
Entrée : 2/3 d’arène. Org. : Service des festivités. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Ayme, I. Benafitou, Bruschet, Chekade. Gauchers : Bouhargane (sort au 6e), N. Benafitou, Allam.
Tourneurs : Abbal, F. Garrido, Baccou, P. Rado.
 
Une affiche a priori sympathique pour cette finale de la Ficelle d’Argent qui clôturait la fête votive et au final une morne après-midi. Les raseteurs ne se sont pas impliqués. Sans locomotive, sans envie, ils ont égrené les taureaux se contentant du strict minium.
Bouhargane gagne la Ficelle d’Argent, 2e I. Benafitou, 3e Bruschet. Meilleur taureau : Offley de Ricard (course du 2 août).
Pirate (Lou Pantaï).- Il fait savoir d’entrée qu’il va falloir s’impliquer. Souvent stoïque, il faut vraiment le rentrer alors il peut fuser dangereusement (Bouhargane) ou enfermer (I. Benafitou, 2 fois). Pas assez pressé, il rentre ses ficelles.
3 Carmen et retour.
Elegant (Lautier).- Le long de planches, droite-gauche, il se livre sans forcer. Les rasets s’ajoutent aux rasets sur un petit tempo. Chekade de près, une série où Elégant pousse après N. Benafitou (Carmen) et les ficelles rentrent sans enthousiasme.
Sobrero (Vellas).- Magnifique étalon, il impressionne par sa stature. Il prend position d’entrée... pas un blanc à l’horizon. Alors, il fonce dans le tas. Chekade tente, Sobrero enclenche à toute vitesse. Tactique, prend un raset ou plutôt une tentative de raset, puis repart se placer. Il ne se laisse pas séduire facilement surtout à gauche. Ayme et Chekade essaient sur la fin, mais Sobrero garde ses glands en musique.
Ivanhoé (Blatière-Bessac).- Balade les blancs au petit trot et manque nettement de travail. D'un coup s’emporte sur I. Benafitou, mais raseté au compte-gouttes, malgré les primes qui montent, il lui en faudrait plus pour qu’il s’exprime. Quelques séries sur la fin, mais ça reste poussif. Rentre ses ficelles à 600€.
Perroquet (Ricard).- Se place de suite... rien ne se passe, alors il saute d’ennui ou dans l’élan après quelques essais d’Ilias Benafitou. A la 14e, Ilias le cite dans les règles et Perroquet s’emporte (deux fois, 2 Carmen). Le 2e gland à Chekade à la limite du temps. Bronca pour les hommes.
Quarante Sous (Saint-Antoine).- Lui se livre, sans retenue avec franchise et cœur. Sans se poser, il s’offre et parfois conclut. Pas un refus, il enchaîne, tape sur Bouhargane qui se fait mal en retombant. 1 beau coup sur Chekade, une série et rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
Lebrau (Laurent, hp).- Baroule, saute dans l’élan, se place, les blancs tirent des plans et laissent filer le temps. Un tampon sur N. Benafitou pour 7’30 les rubans. Rentre ses ficelles.
 
Texte et Photo
MARTINE ALIAGA
 
Trophée des As : Bouhargane et Chekade, 11 points ; Ayme, 5 ; I. Benafitou et Allam, 4 ; Bruschet, 3.

 

Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 4.

14/07/2015

PEROLS *TROPHEE DES AS*

 pérols,marengo,sofiane rassir,course camarguaise

Mardi 14 juillet 2015

Merci Marengo, merci Rassir !

 pérols,marengo,sofiane rassir,course camarguaise

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Service des festivités. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Auzolle, I. Benafitou, Gleize, Cano. Gauchers: N. Benafitou, Oleskevich, Ouffe, Rassir. Tourneurs : Abbal, Garcia,  Tourki.

Si le bouquet final a bien été tiré par Marengo et Rassir, le feu d’artifice espéré vu l’affiche n’a pas eu lieu. Les hommes n’ont pas mis de rythme et ne se sont pas investis malgré les primes conséquentes aux attributs et les points de bonification. Dommage car, après une capelado innovante avec des créatures géantes entre ange et démon, les reprises équestres des cavalières de Renaud Vinuesa et les groupes folkloriques, les cocardiers sortaient avec fière allure, leur cocarde bleu blanc rouge sur le dos et avaient des qualités à exprimer. Pas assez travaillés, ils rentrent 12 ficelles sur 14. La 5e étape du Trophée 3M ne pouvait donc récompenser que Sofiane Rassir et Marengo de Vellas.

Fandango (Blanc).- Un rapide éclair le temps des pompons où il se livre. Une paire d’accélérations mais dès la 6e minute, il se renferme. Un bon passage où il se soulève après Rassir et I. Benafitou (3 Carmen). Les blancs sont déjà au ralenti, les ficelles rentrent.

Lebrau (Cyr).- Chasse prestement les blancs et sa rapidité fait la différence, malgré son placement parfois aléatoire. Incisif au départ du raset, anticipe Rassir par deux fois. Un bon échange sur la fin mais les hommes calent sur la difficulté. Sans pression, il domine sans avoir besoin de sortir le turbo. Les ficelles rentrent sans la musique...

 pérols,marengo,sofiane rassir,course camarguaise

 ▲ Une superbe anticipation de Lebrau sur Rassir

Aparicio (Rouquette).- Stratégiquement au point, il prend deux, trois rasets et part se replacer. 7 minutes les premiers attributs. Forme un duo brillant avec Rassir pour de belles trajectoires. Mais trop peu sollicité rentre se ficelles. 4 Carmen et retour.

Bayle (Vinuesa).- En place, il attend longtemps le premier raset. Quand ça s’anime enfin, au milieu d’un tas de mauvais cites et d’appels illicites des tourneurs, Rassir se fait vivement accompagner jusqu’aux planches. 8 minutes les pompons. Aux ficelles, il ne se donne pas pour rien, il faut le mériter, se soulève après I. Benafitou, Auzolle, Rassir. Rentre ses ficelles à 600 € avec la musique entendue 5 fois.

Gasto Boï (Guillierme).- Sans élégance des blancs au moins vis-à-vis de sa bravoure, les rubans volent vite fait mal fait. Il a du cœur, se livre dans le désordre mais ne rate pas Rassir parti à l’aventure pour un grand envol. 6’30 et I. Benafitou met un terme sans la forme. 3 Carmen et retour.

Icare (Paulin).- Pur barricadier, chaque occasion lui est bonne mais à son rythme. Des coups puissants aux planches, des bascules notamment après Ouffe et Rassir. Gleize fait le 2e gland sur la sonnerie. 6 Carmen et retour.

pérols,marengo,sofiane rassir,course camarguaiseMarengo (Vellas, hp).- A 6 ans, et avec une bonne occupation de la piste, Marengo exprime son caractère bagarreur et explosif. Il raccompagne méchamment, bascule et explose les barrières pour des envolées d’envergure. Ouffe, et surtout Rassir mettent un point d’honneur à bien terminer, Marengo est au diapason. Garde ses ficelles. Des Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Auzolle, 17 ; Ouffe, 10 ; Rassir, 7 ; Gleize, 7 ; I. Benafitou, 6.

Trophée des Raseteurs : Cano, 4.