Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2017

LES PALUDS-DE-NOVES * FINALE HONNEUR *

Course du samedi 30 septembre 2017

La pluie arrête la course
au 4e taureau

L’ambiance créée entre tous les acteurs et l’organisation sans faille du CT des Paluds font encore plus regretter l’arrêt de la course au 4e taureau à cause de la pluie. Une finale du Trophée Honneur tronquée certes mais qui a quand même mis en lumière l’envie des hommes de montrer toutes leurs capacités et leur enthousiasme intact même après de nombreuses années de piste. Dommage aussi pour les cocardiers qui, de fait, sont restés au toril. Mais le rendu final est positif, c’est bien l’essentiel.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Paluds-de-Noves,Trophée Honneur,course camarguaise

Les réactions d'après-course

David MAUREL (1er du Trophée Honneur)

▼ Photo de gauche à droite :
David Maurel et Rémi Guyon

Paluds-de-Noves,Trophée Honneur,course camarguaise

"Je suis satisfait de ma saison puisque je gagne pour la 2ème fois le trophée en ayant été régulier. Un peu déçu car une fois de plus la finale se retrouve annulée alors que la course avait bien commencé avec Monro puis Caraque et les barricadiers qui allaient suivre donc c’est dommage aussi pour le public qui passe à côté d’une belle finale. Je vais quand même fêter ma victoire mais je regrette de ne pas avoir eu ma remise des prix en piste".

 

Rémi GUYON (2nd)

"Ma saison me convient dans l’ensemble malgré quelques petits pepins physiques. J’ai trouvé le nouveau règlement contraignant, ça n’a rien à voir avec ce que c’était avant. Je suis content d’être second d’autant plus que je finis sur une bonne note et c’est ce que je voulais faire, je sens que les gens m’apprécient de plus en plus, beaucoup me disent de ne pas arrêter mais le but pour moi était qu’on se souvienne de moi positivement. La finale a bien commencé, on a vu une première partie intéressante, j’ai montré que même à mon âge j’avais du reste sous mes baskets".

 

Jean-Henri OUDJIT (3e)

"Je suis content de ma saison que j’ai trouvé difficile à cause du nouveau système de comptabilisation des points qui a compliqué la tâche de se classer mais dans l’ensemble tout le monde a été fairplay. Je félicite Rémi Guyon pour sa dernière année et David Maurel qui a été devant tout le long. J’ai fait une mauvaise saison l’an dernier donc j’avais à cœur de montrer quelque chose cette année et c’est chose faite".

 

Hadrien POUJOL (Président de la FFCC)

"Je suis très heureux d’avoir pu être présent à cette finale. C’était un choix délicat car on reproche souvent aux petites arènes de vouloir organiser des finales mais je pense que c’est important d’aller dans des arènes comme celle-là d’autant plus qu’elles l’ont reçue au mieux. La pluie est arrivée mais on peut souligner la mentalité des acteurs de cette journée, ils avaient vraiment envie de faire bien les choses. On décrie souvent les raseteurs de ce groupe mais je leur tire un grand coup de chapeau également à David Maurel que je félicite".

 

Julie ZAOUI (Présidente du Trophée Taurin)

"Je tiens à remercier le club taurin, qui nous a reçu dans une ambiance populaire qui convient tout à fait pour une finale mais également les raseteurs qui étaient en piste car ils ont vraiment donné du bon jeu jusqu’ à ce que la couse soit arrêtée. Les conditions étaient difficiles mais on sentait qu’ils souhaitaient continuer et on peut aussi se satisfaire des taureaux car on a vu de bons éléments".

 

Florian GINOUX (Président du CT des Paluds)

"Malgré l’annulation de la course, je suis content de l’organisation car c’est un moment important pour nous en terme d’intensité. Je suis déçu que cette course ne se termine pas pour un si grand rendez-vous mais on reste tributaire du temps. C’est dommage aussi pour le prix du meilleur taureau qui est quand même le seigneur de la piste".

PROPOS RECUEILLIS
PAR ANGELIQUE

 

 

29/09/2017

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE LA PROVENCE - FINALE HONNEUR

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

Jeudi 28 septembre 2017 - Ce samedi, à Paluds-de-Noves

L'équipe de Florian Ginoux est prête

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

 

Avec dix courses à l’Avenir, des étalons et des emboulés, le club taurin des Paluds, mené par Florian Ginoux à la suite de Sébastien Gonfond, a trouvé une belle opportunité à organiser la finale du Trophée Honneur, ce samedi. « Nous nous sommes dits, explique Florian Ginoux, c’est l’occasion ou jamais de mettre en valeur notre association née en 1931 et notre village où l’animation des arènes joue un grand rôle. Cela récompense aussi notre travail depuis des années afin de maintenir une régularité taurine et cela nous permettra aussi de d’élargir nos frontières et de nous ouvrir encore un peu plus au milieu taurin ».
Cette équipe de 18 membres est rodée en témoignent la qualité des courses, la réputation de la fête votive autour du 15 août et du trophée local celui de la Saint-Roch qui déplace les afeciouna de toute la zone taurine.
« Le seul bémol est la superficie de la piste - petite - et le nombre de raseteurs. Mais nous sommes habitués à travailler avec les raseteurs du groupe 2, on a en bien besoin toute la saison et nous avons tissé des liens depuis bien longtemps avec eux. L’ambiance est bonne. Cette finale - c’est une première - élèvera encore notre niveau taurin et intéressera notre public fidèle, intransigeant et entier et ceux qui viendront en plus. D’autant qu’au niveau taureaux c’est pas mal du tout. C’est aussi du stress, cela nous tiens à cœur de réussir cette journée... ça se passera bien !».
Alors rendez-vous ce samedi, aux Paluds-de-Noves, pour la première des trois finales du Trophée Taurin Midi LIbre - La Provence.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS ERIC AUPHAN

L’AFFICHE
Trophée taurin Midi Libre - La Provence - Finale Trophée Honneur.

Samedi 30 septembre 2017

15 h, 10 €, grande capelado.

Les cocardiers : Pernen du Pantaï, Muscadin de Fournier, Monro de Bon, Caraque de Chauvet, Montesquieu de Lautier, Quintilien du Ternen, Lucky du Joncas.

Raseteurs : Maurel, Guyon, Oudjit, Moutet, Ferriol, Vic, N. Benafitou, Pinter, Moine.

Restauration possible à midi au bar des Arènes ou au Café du Siècle.
A partir de 20h, soirée repas (16€).

Infos et réservations : tél. 06 74 23 03 15.

**************

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution du vendredi 29 septembre dans Midi Libre et La Provence.
Demain, classement du Trophée Avenir et présentation de la finale des Saintes-Maries-de-la-Mer

TROPHEE HONNEUR

1. MAUREL David (D)* 334

2. GUYON Rémi (D)* 275

3. OUDJIT Jean-Henri (D)* 257

4. MOUTET Damien (D) 211

5. MARQUIER Mathieu (D) 156

6. FERRIOL Joffrey (G) 144

7. VIC Jonathan (D) 118

8. CLARION Christophe (G) 100

9. FOUGERE Dimitri (D) 95

10. MARTIN COCHER D. (G) 67

11. JOURDAN Victor (D) 64

11. BENAFITOU Nabil (G) 64

13. MOINE David (D) 62

14. MARTINEZ Damien (D) 49

15. GAUTIER Anthony (D) 47

16. PINTER Jéremy (G) 44

17. SANCHIS Boris (D) 34

18. SANCHEZ Marc(G) 30

19. CANO Guillaume (D) 26

20. RICCI Jean-Louis (G) 25

21. ALARCON Loïc (G) 19

22. CHIG Mohamed (D) 18

23. CAIZERGUES Kévin (D) 16

24. GOUGEON Mickaël (G) 15

25. AROCA Samuel (D) 14

26. RODRIGUEZ Vivien (G) 13

27. GARCIA Ludovic (G) 11

28. ALIAOUI Farid (G) 9

29. LOPEZ Mickael (G) 7

30. MEBAREK Sidi (D) 6

31. LAFARE Jérémy (G) 5

32. MIRALLES Cédric (D) 4

33. SABOT Benjamin (D) 2

33. ROIG Thomas (D) 2

33. DOUVILLE Thibaud (D) 2

33. CHARNELET Mickaël (D) 2

 

*Les raseteurs qui sont rentrés dans le régime des 20 meilleures courses sont indiqués par un astérisque

***********

PRESENTATION

Le chaudron provençal
mise sur l'Honneur

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaiseLes arènes des Paluds de Noves sont petites et conviviales. Le public très proche du taureau y vit des émotions palpables. Le petit chaudron provençal comme aiment le surnommer les fidèles, ne cesse de clamer son enthousiasme au moindre éclat. Ce contexte pousse les hommes en blanc à s’investir pour transmettre au public. Cette saison, l’Association des raseteurs avait opté pour le choix des 20 meilleures courses pour établir le classement.

L’efficace David Maurel (Photo ci-dessus) est leader du Trophée Honneur. Il se plait en Provence où il avait déjà remporté l’édition 2015, et avec une cinquantaine de points d’avance, inscrit son nom au palmarès. Pour sa dernière année Rémi Guyon, fervent artisan des succès des courses palunaises, dont il connaît les moindres angles, aura à cœur de laisser une belle image à ce trophée qu’il a tant de fois mis en valeur. Jean-Henri Oudjit clôture le podium et avec seulement 18 points d’écart, il pourrait aller chercher la seconde place. Damien Moutet fut exemplaire toute la saison. Il prodigua ses conseils et son envie aux plus jeunes, n’hésitant pas à prendre les devants quand cela fut nécessaire. Son compatriote Mathieu Marquier (blessé) lui aussi a démontré une envie de bien faire permanente. En 6e, le premier gaucher, Joffrey Ferriol. Suit Jonathan Vic, un droitier que l’on a plus retrouvé en Occitanie cette saison, toujours à l’aise avec les courses de clubs taurins. Puis enfin sera en piste Nabil Benafitou lui aussi très impliqué dans le club taurin palunais où il mène toujours ses prestations avec implication.

ESTEVAN

Voir grille pour les raseteurs participants (hors blessés et absents).

Les noirs en détail

paluds-de-noves,finale honneur,course camarguaise

Quintilien du Ternen
l'un des sept cocardiers de la finale (Photo MALI)

Dans l’ordre de sortie en piste, revue qualitatif des effectifs taurins.

Pernen (Lou Pantaï, N.419, 13 ans). Il ouvrira les débats. Mobile en début de course, il fait preuve d’une belle vaillance des deux côtés en faisant le pas sur les gauchers. Capable de venir menacer aux planches avec ses cornes, il a remporté le trophée J.-Chauvet et C.-Lambert 2017 à Barbentane en sortant premier. Il effectuera sa 4e sortie de la saison après Pernes-les-Fontaines, Rognonas et Barbentane.

Muscadin (Fournier et fils, N.508, 12 ans). Combatif, il ne se laisse pas manœuvrer facilement. Alliant vaillance et placement opportun, il est capable de venir fort aux planches ou en contre-piste s’il sent l’homme à sa portée. Auteur de prestations sérieuses, cette place en finale vient récompenser sa régularité cette saison après ses sorties à Bellegarde, Remoulins, St-Andiol, Montfrin, Fourques

Monro (Bon, N.608, 11 ans). Séreux, il alterne un comportement spectaculaire et cocardier. Il est capable de grosses enfermées et de sauts après les blancs. Il devrait terminer cette première partie de la meilleure des façons. La saison 2017 l’aura vu sortir au Grau-du-Roi, Pérols, Vendargues et Remoulins.

Caraque (Chauvet, N.917, 8 ans). La configuration de la piste devrait lui permettre de mettre en valeur son placement rigoureux le long des planches. Vaillant et mobile, il peut venir finir criminellement en envoyant sa corne au-dessus des bois. Cette saison, cinq pistes l’auront vu courir (Redessan, Fontvieille, Noves, Lansargues et le Grau-du-Roi).

Montesquieu (Lautier, N.749, 10ans). Montesquieu est un biòu vaillant capable d’anticiper les gauchers. Travaillé comme il se doit, il répond aux séries en venant chatouiller avec sa corne les chevilles des blancs au moment du saut. Nul doute que cette position lui donnera les moyens de s’exprimer correctement. Il a participé à 2 courses cette année (Saint-Gilles, Sommières).

Quintilien (Le Ternen, N.950, 8 ans). S’il navigue en début de course, il trouve rapidement sa place dès que l’on attaque ses ficelles. Quintilien est un taureau qui aime la pression et qui se bonifie dans les séries en venant finir fort aux planches. Cette saison, il a effectué 8 sorties (Mauguio 2 fois, Baillargues, La Grande-Motte, Remoulins, Frontignan, Saint-Génies-des- Mourgues et Le Grau-du-Roi), remportant le trophée à Frontignan et Mauguio en août.

Lucky (Le Joncas, N.854, 9 ans). Finira cette course de manière spectaculaire. Fidèle à ses origines, il fait preuve d’une générosité poussant les séries jusqu’aux ras des barrières. Dès lors que le rythme s’accélère, il peut venir finir par des coups de barrière ou sauter après les blancs. En 2017, il a effectué 3 sorties à Marguerittes, Paluds de Noves et Saint-Gilles.

VINCENT

04/09/2017

PALUDS DE NOVES *41ème FINALE DE LA SAINT ROCH*

Dimanche 03 Septembre 2017

LA CONSÉCRATION DE CAPÉLAN POUR LA MANADE LAUTIER..…

IMG_2547.jpg

Anticipation de Capélan (Lautier) sur le meilleur animateur Enzo Bernard

Entrée: Archi Plein. Organisateur: CT Les Paluds Présidence: F Ginoux Droitiers: Bressy, Bruschet, Guyon, Maurel, Michelier Gauchers: N Bénafitou, Bernard, Deslys Tourneurs: Dunan, Duran, Roux, Tourreau.

Joey Deslys remporte haut la main la 41ème finale de la Saint Roch talonné par Enzo Bernard meilleur animateur à qui il n'aura pas manqué grand chose pour revenir. Guyon et Maurel engrangent aussi. Tous travaillent en équipe mais mention à Bruschet pour ses prises des risque avec Capélan meilleur taureau de la finale. Époustouflant de rapidité, sa vitesse, ses accélérations font frissonner chaque départ soulevant les clameurs du public en haleine. Prix Francis Chaîne du meilleur taureau de la saison à Mistral de la manade Fournier pour sa course du 30 juillet. Un coup de cœur est décerné à Rémi Guyon pour son infatigable carrière et un bouquet pour le jeune retraité du club taurin Sébastien Gonfond. Présidence énergique, autoritaire et enjouée de Florian Ginoux qui mène les débats avec maîtrise.

LOU BARRI (La Galère n°322) répond au déluge de rasets sans refuser mais après trois minutes il lui reste une ficelle. Bernard s'illustre (coupe, cocarde, gland et ficelle). Bruchet et Bressy se font enfermer. Combatif à souhait il réussit l'exploit de conserver sa seconde ficelle en musique jouée cinq fois. Deux minutes et BEUCAIRE (Guillierme n°605) défend ses ficelles. Vaillant son placement décollé lui fait subir la pression et Guyon (2 ficelles) stoppe le chrono après huit minutes de bravoure. 1 Carmen. La vaillance de BOURBON (Langlade n°019) est mise à rude épreuve aux rubans. Il coopère en séries puis aux ficelles les rasets s'espacent et lui permettent de se rapprocher des planches. Avec un léger coup de revers il parvient à conserver sa seconde ficelle. Il termine agréablement la première partie mais éprouvé par son entame endiablée. 5 Carmen et retour.

Cocardier classique, CIGALON (Fabre-Mailhan n°675) se donne en série des deux côtés. Michelier lui sert un caviar et sent les cornes. Aux ficelles, il ne laisse rien sans réponse, inflige un pointe à la main de Michelier et crée le danger cornes en avant jusqu'au planches. Une ficelle au toril 4 Carmen et rentrée. L'éclair noir, CAPELAN (Lautier n°902) calme d'entrée l'ardeur en coinçant le pied de Maurel aux planches. Bernard puis Guyon font passer le frisson. La température monte avec Bruschet qui traverse la piste deux fois d'affilée dans les cornes. Les hommes font preuve de beaucoup de courage tant le taureau met la pression sur tous les départs. Il se propulse tel un félin et percute Deslys. Sur la sonnerie, Bernard lève la première ficelle sous les acclamations. Course exceptionnelle de ce petit taureau éblouissant qui rentre avec 14 Carmen et une standing-ovation. Difficile pour URSIN (Plo n°8105) de passer après un tel phénomène. Assailli, il réalise un saut impromptu derrière Deslys qui ne s'était pas accroché (ouf). Vite aux ficelles, il enclenche des poursuites rapides et des reprises appuyées jusqu'à sauter deux fois après Deslys et tamponner Bressy. Il résiste admirablement et rentre un bout de sa seconde ficelle. 8 Carmen et retour. Corpulent, CAROLIN (Ricard n°040) donne une dizaine de coups de boutoir ou sauts après les hommes en douze minutes. Tel un bulldozer, il va jusqu'à briser du bois après Deslys mais par rapport à Capelan qui a marqué les esprits on le croirai au ralenti. 2 Carmen dont rentrée.

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Lou Barri (La Galère) anticipe Enzo Bernard

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Raset de Yannick Michelier à Beucaire (Guillierme)

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Cornes menaçantes de Bourbon (Langlade) sur David Maurel

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Chaude situation de Cigalon (Fabre-Mailhan) sur Yannick Michelier

IMG_2587.jpg

Le danger aux planches pour Joey Deslys poursuivi par Capélan (Lautier)

IMG_2598.jpg

 Chaude arrivée de Rémi Guyon poursuivi par l’excellent Capélan (Lautier)

 

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Bernard (15) Deslys (6) Michelier (4) Bressy (2)

Trophée des Raseteurs: Guyon (17) D Maurel (16)

09/04/2017

PALUDS DE NOVES *AVENIR/ESPOIR*

Dimanche 09 Avril 2017

CHICHARITO MAÎTRE A JOUER...

paluds-de-noves,course camarguaise

Belle attitude de Chicharito (Caillan) avec Enzo Bernard

Entrée: 2/3 Organisateur: CT Les Paluds Présidence: F Ginoux Droitiers: Améraoui, Bressy, Guyon, Michelier, Moine Gauchers: N Bénafitou, Bernard, Deslys, N Favier Tourneurs: Khaled, Lieballe, Toureau.

Ouverture de la temporada en douceur qui vaut par la maître prestation de Chicharito et celle de Givalond. Les gauchers s'investissent plus que les droitiers qui reprennent quelques couleurs après la pause. Une minute d'applaudissements est effectuée afin d'honorer la mémoire de Aimé Raffin membre du club, responsable de la sono décédé le 28 Février 2017. Présidence sérieuse de Florian Ginoux qui su primer à bon escient notamment à Chicharito la difficulté du jour.

Sauteur impénitent mais franc sur le raset, COUCOUSSA (Ricard) conserve ses rubans dix minutes grâce à un coup de revers prononcé. Ses poursuites manquent de percussion sauf à deux reprises après Deslys. 2 Carmen et silence au retour. Rapide et volontaire, GIVALOND (Cuillé) se livre des deux côtés et pointe les cornes. Aux ficelles, il enferme sérieusement Favier et se donne généreusement au travail intensif dans dix minutes trente récompensées 5 fois et retour. ARANDA (Caillan) a du mal à se fixer mais s'envoie puissamment en contre piste après Bénafitou. Inconstant et en manque de placement, sa méchanceté évidente le gaspille. Il termine pourtant par une action fracassante après Deslys. 2 Carmen et retour.

Si Bernard coupe la cocarde après deux minutes, CHICHARITO (Caillan) serre vite sa garde. Placement, anticipation, vitesse et sens aiguisé du combat sont ses atouts. Bressy doit lâcher, Bernard fait frémir les gradins plusieurs fois, Bénafitou percuté lève la cocarde, les enfermées s'enchaînent les Carmen aussi pour une prestation très aboutie. 10 Carmen et retour avec ses ficelles. Brave, GAUGUIN (Lautier) défend ses ficelles en deux minutes. Il fait preuve d'abnégation finissant sabots sur le marche pied. Pas ménagé il se bat dans des séries intenses répétées et perd la seconde sur le fil. 9 Carmen et rentrée. AMARRANT (Cuillé) aussi perd vite ses rubans. Aux ficelles agressif, il met en danger Bressy dans le berceau des cornes. Il accuse le coup physiquement mais termine par une émotionnante enfermée sur Améraoui. 7 Carmen et retour. Corpulent, ELYX (Ricard) tient le centre et a du mal à se tourner. Lorsqu'on court avec lui ses arrivées (7) terminent en fracas au-delà des bois. Dommage, ses douze minutes manquent de rythme. 5 Carmen et retour.

 paluds-de-noves,course camarguaise

Coucoussa (Ricard) pointe les cornes après Joey Deslys 

paluds-de-noves,course camarguaise

Givalond (Cuillé) s'engage derrière Ludovic Bressy

paluds-de-noves,course camarguaise

Percussion d'Aranda (Caillan) sur Joëy Deslys

paluds-de-noves,course camarguaise

Chicharito (Caillan) en duo avec Nicolas Favier

 paluds-de-noves,course camarguaise

Gauguin (Lautier) et Enzo Bernard réunis dans un joli raset 

paluds-de-noves,course camarguaise

 Amarrant (Cuillé) s'engage avec conviction derrière Améraoui

paluds-de-noves,course camarguaise

Envolée d'Elyx (Ricard) avec Nicolas Favier 

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Deslys (10) Bressy, Favier (7) Améraoui (5) Bernard (3) Michelier (2)

03/03/2015

PALUDS-DE-NOVES *SAISON*

paludssaisonphem.jpg

Vendredi 28 février 2015

Mise en jambes aux Paluds

paludssaisonphemgonfond.jpgLe 28 février dernier, le club taurin organisait une course d’entraînement avec les pensionnaires de la manade Guillierme, ainsi que quelques tenues blanches ayant pris rendez-vous pour la saison à venir.
Après ce moment où chacun a pu rapidement retrouver ses marques, c’est dans la salle de "l’amitié" que se déroula la suite de l’après-midi.

Là, une rétrospective sur des courses d’un autre temps, où les rubans faisaient flamber le cours du franc, firent place à une affluence se faisant pressante à la lecture des réjouissances. La présentation du programme pouvait alors être dévoilée par le président de l’association Sébastien Gonfond (photo). L’assemblée aura pu prendre note de quelques rendez-vous prometteur, avant de chavirer dans une ambiance festive au son de la très populaire pena de Saint-Etienne-du-Grès.

Premier rendez-vous le 29 mars.



Texte et photos
ERIC MARC
Voir également www.photo-taureau.com

 

Paluds-de-noves,saison,courses camarguaises

 

09/11/2014

PALUDS-DE-NOVES *FINALE LIGUES PACA*

 paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaises

Samedi 8 novembre 2014

LE N°8015 DE PLO , ROI  EN  PACA
 
Après Remoulins, c’était au tour des arènes de Paluds-de-Noves  de recevoir en ce samedi la finale  des courses de ligue PACA.  A l’heure de la capelado, en présence des Arlésiennes locales et voisines et de la pena Los Caballeros de Bellegarde, les 6 tenues blanches titulaires, leurs 2 remplaçants et les  2 tourneurs sont venus se présenter au public qui emplissait les gradins aux trois quarts.
Face au travail assidu de cette équipe motivée et appliquée, les taureaux ont eu fort à faire tenir leur temps de piste réglementaire. Malgré ce, l’ensemble fut très plaisant à suivre. Si le 8105 de la manade Plo s’octroie en toute logique le prix de la journée, les pensionnaires 893 de Lautier, 901 de Chauvet et 944 de Fournier ont marqué les esprits…
La course :
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO Le Joncas avec Martin
Le premier à fouler la piste, sera le n°489 du Joncas, qui tout en vaillance se battra durant 6’30 en se signalant dans une série et une finition sur Martin.  Carmen joué 1 fois le raccompagne.
Classique, le n°958 de Gillet ne tiendra pas plus le coup.  Coupant légèrement le terrain, il passe la vitesse supérieure après la tête mais ne parvient pas à s’imposer. 3 Carmen récompensent son classicisme.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO Le Plo sur Bernard
Avec le 8015 de Plo, la course allait prendre une autre dimension. Rapide, anticipatif et surtout finisseur, chaque raset se transforme en une enfermée à couper le souffle notamment derrière Martin, Charrade, Bernard qui, en fin de course,  se feront brutalement raccompagner au-dessus des planches. Des Carmen qui résonnent  (5 fois) renouvelés à son retour au toril fortement applaudi. Juste avant la pause, le n°893 de Lautier allait clôturer agréablement la première partie.  Malgré ses sauts volontaires (5) c’est avec une certaine énergie qu’il a s’engager sur les sites pour raccompagner jusqu’à l’extrême limite ou il tape les planches avec le frontal. Rodriguez (2), Martin (2), Charrade ou encore Marignan en tireront le meilleur, le tout aux accents de Carmen (8 fois) retour inclus.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaisesPHOTO
Le Chauvet après Marignan

Juste après la pause, le 901 de Chauvet est un sacré client. Sans parler de son placement, ses ripostes sont vives, appliquées et non sans danger. Méric, Marignan, Martin se feront serrer de près dans de longues ripostes. Sa franchise lui sera cependant fatale et les hommes le dépouilleront en moins de 8 minutes au terme desquelles il mettra quasiment le double pour réintégrer le toril avec le lasso.
S’il y avait eu un prix pour la beauté, sûr que le n°905 de Ricard aurait été sur le podium, mais…  il va répondre, sans forcer  la cadence en poussant de temps en temps quand la trajectoire sera droite.  5 sauts volontaires, 1 aux trousses de Charrade qui le privera de sa seconde ficelle à la 9e  avec 1 unique Carmen en piste. 
Avant dernier, le n° 944 de Fournier et Fils va débuter calmement en se contentant de répondre au ralenti. Mais dès la 6e minutes, ses réparties seront plus intentionnées.  Il va passer la vitesse supérieure pour enfermer ses partenaires (Martin, Bernard) et venir passer à plusieurs reprises la tête à l’arrivée. Carmen au retour pour la 6e fois.
paluds-de-noves,finale ligues,ffcc,courses camarguaises PHOTO La Galère et Méric
Pour conclure le n°916 de La Galère a tenu sa place. Son manque de placement va être compensé par sa vaillance. A droite, à gauche, il s’engage en poussant de temps à autre jusqu’aux planches où il peut de dresser timidement (Martin 3, Marignan 2, et Charrade) ou alors taper sans retenue (Marignan,  Martin). En récompense, il reçoit une multitude de Carmen (9) rejoué a sa rentrée….
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Remise des Prix

Jean-Louis PLO reçoit des mains de Gérard Batifort, président de la FFCC le prix du Meilleur Taureau.
Chaque stagiaire (A. Charrade – V. Rodriguez – V Marignan – F Martin – M Meric – E Bernard – D Guerrero – N Carta), tourneur (F. Levy – G Sagnier) est honoré pour leur participation.
 
*************

05/05/2011

PALUDS DE NOVES *ACTU BOUVINE*

UN PRESIDENT ACTIF

Paluds de Noves 01 05 052.jpg

▲ Sébastien Gonfond en pleine action.

Sébastien Gonfond est un président de club taurin actif. Non seulement il anime avec brio les courses du célèbre village provençal aux coquettes arènes ombragées mais difficile pour lui derester sans rien faire. Dimanche 1er Mai (fête du travail) il n'a pas chômé. A la pause il s'est tout naturellement investi en remettant la piste en état à l'aide d'un rail métallique imposant. Une nouvelle méthode pleine de volonté et proche de l'environnement qui pourrait faire d'autres adeptes.........

Paluds de Noves 01 05 053.jpg

Aux paluds on a peut pas trop de pétrole néanmoins on a des ideées et à de l'énergie à renvendre. Heureusement les jeunes sont également présents et à deux la tache est moins ardue. De quoi permettre à Sébastien de souffler un peu....

Paluds de Noves 01 05 054.jpg

 ▲ A deux l'énergie est renouvelable.

 

Texte et photos Eric Auphan

01/05/2011

PALUDS DE NOVES *AVENIR*

Dimanche 1er Mai 2011

L’ENVOL DE MOINEAU...…

Paluds de Noves 01 05 048.jpg

▲ Moineau et Maxime Favier les plus en vue de la journée.

Entrée: ¾ Organisateur: CT Les Paluds Présidence: S Gonfond Droitiers: Estevan, Faure, Sanchis. Gauchers: Aliaga, Favier, Lafare, Martin. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Grando, P Rado.

En cette fête du muguet, la course laisse un sentiment mitigé. Les clochettes ont tinté par moments mais la grande satisfaction vient du quart d’heure de haut vol réalisé par Moineau qui a sonné les cloches des blancs. Favier se comporte en leader avec Sanchis très combatif. Aliaga rasète propre, le duo Lafare-Estévan est actif, Martin malchanceux et Faure se reprend après la pause. Une course non chômée mais sans heures supplémentaires.

Corsé et puissant, MOURVEDRE (Cuillé) met de la conviction à ingurgiter les rasets tout en frappant après Martin. Aux ficelles, il met de l’eau dans son vin et devient plus abordable. Toujours placé, la bourre le bonifie et ses quatorze minutes sont intéressantes. 4 Carmen et retour. Avec MOUSCAILLON (Lagarde), les blancs partent la fleur au fusil car il manque de conviction. Sur un saut il malmène Grando en contre piste sans blessure mais avec des contusions. Un coup de barrière après Favier puis il se laisse cueillir en douze minutes. 1 Carmen. Autre son de cloche avec MOINEAU (Richebois) au placement ultra efficace. Il sort ses griffes, vole dans les plumes des blancs et migre souvent au toril d’où il contrôle tout. Un superbe raset de Jérémy Aliaga déclenche le disque. Mettre la main s’avère compliqué mais Favier coupe la cocarde (5ème) et la lève (9ème). Il ôte le premier gland sur la sonnerie et sera le seul à s’inscrire au palmarès. 2 Carmen dont rentrée pour sa domination. Décidé mais avec un coup de tête prononcé, PESCAÏRE (Lagarde) reçoit un coup de crochet à l’œil dès l’entame et réintègre le toril prématurément. Deux minutes suffisent pour arriver au sommet des rubans de VENTOUX (Richebois) qui saute après Favier. Il récidive sur Sanchis mais manque de placement. Il décolle encore après Favier mais son point culminant c’est une envolée derrière Faure. Il est encore spectaculaire sur Lafare mais rentre une ficelle en silence par manque de tonus mais aussi de pression. 3 Carmen. Novice, MEJEAN (Cuillé) s’avère brouillon et distrait. On sent des possibilités intéressantes quand il se montre percutant ou sauteur avec Favier, Faure et Martin. De l’envie mais un manque de physique qui ne l’empêche pas de conserver une ficelle. 4 Carmen pour un élément à revoir. Vif et volontaire, UCHAUDOIS (St Pierre) offre douze minutes plus incisives à gauche mais aussi sur Estevan. Toujours placé et prêt au combat, il termine agréablement mais il a manqué le petit brin de (muguet) folie pour terminer par le bouquet final.

paluds-de-noves,courses camarguaises

▲ Moineau (Richebois) - Aliaga

▼ Ventoux (l'autre Richebois) offensif sur Lucas Faure

paluds-de-noves,courses camarguaises

▼ Méjean (Cuillé) - Jérome Martin

paluds-de-noves,courses camarguaises

 paluds-de-noves,courses camarguaises

 ▲ Uchaudois (St Pierre) aux trousses de Sanchis.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (18) Sanchis (9) Aliaga (6) Faure (2)

Trophée des Raseteurs: Lafare (12) Estevan (5)

05/09/2010

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Dimanche 5 septembre 2010 : 34e finale du Trophée de la Saint-Roch

HAUTURIER HAUT LA MAIN...…

Paluds de Noves 05 09 181.jpg
HAUTURIER - Lafare

Entrée : Plein. Organisateur : CT Les Paluds. Présidence : S Gonfond. Raseteurs droitiers : Chekhade, Estevan, Gros (sort au 6e), Guyon. Gauchers : N Bénafitou, Errik, Fadli, Lafare. Tourneurs : Bensalah, Cuallado, F Garrido, Lizon.

 

9x12.jpgL’ambiance est allée crescendo pour cette 34e Finale de la St Roch. Dommage que Mariachi ne termine pas plus brillamment ce qui n’empêche pas la présidence généreuse en primes d’accorder un Carmen Général. Hauturier cocardier complet s’impose devant Pierrounet spectaculaire et dangereux. Errik remporte le prix avec une avance confortable. Lafare combatif est efficace. Guyon remporte l’animation. Chekhade revient fort. Estevan emballe le public. Bénafitou signe l’action du jour et Gros n’est pas dans le coup. Folklore, pena de St Etienne du Grès et gardians du Casteù assurent un défilé et une remise des prix colorée.
Premier peu enclin à de gros efforts, les hommes prennent DIABLE (Lautier) au corps pendant sept minutes tranquilles. Un Carmen et retour généreux.
Même s’il ne se fixe pas, COLVERT (Chauvet) est volontaire avec de redoutables enfermées aux rubans. Le ton baisse aux ficelles pourtant il en veut. Sur la fin plus charbonné il réveille le public en percutant à l’arrivée et conserve ses ficelles. 6 Carmen et rentrée.
Décidé, CASSIEU (Didelot) brille dans les séries avec un moral à toute épreuve. Aux ficelles il ne lâche rien, se déplace, baisse la tête et la passe à l’arrivée. Combatif il perd la première à la dernière minute d’une course volontaire. 2 Carmen et retour.
Peu intéressé au départ AZZARO (Lagarde) parfume la contre piste de nombreux sauts tout seul. Quelques fusées, deux gros sauts sur Lafare et Guyon mais il manque de mordant. S’il conserve ses ficelles, l’ensemble est décevant. 2 Carmen et retour.
Rapide, HAUTURIER (Fabre-Mailhan)   laisse ses rubans rapidement mais aux ficelles, son comportement de cocardier fait merveille. Plus incisif à droite, il voit tout, oblige à rompre, termine en trombe et profile sa corne. Les blancs sortent le grand jeu et Lafare déchaîné ôte la seconde ficelle sur la sonnerie. 6 Carmen dont rentrée.
Calme, PIERROUNET (Richebois) saute d’entrée sur Guyon. Il jette carrément un froid lorsqu’il catapulte Bénafitou dans la présidence. Placé, il souffle le danger sur des coups de barrière ou sauts après les blancs mais sur la fin moins incisif Estevan s’offre la première ficelle sous l’ovation. 2 Carmen et retour avec la seconde.
Sauteur, MARIACHI (Ricard) visite la contre piste seul et à tour de bras. Brave sur le raset les hommes tentent de canaliser son attention. Sur la fin, il enchaîne une paire de sauts et de coups de barrière mais le soufflet est retombé. 12 minutes, 3 Carmen et retour cornes nues.


Eric AUPHAN

 

Trophée de l’Avenir: Lafare (14), Chekhade (12), N Bénafitou (5), Errik (5)

Trophée des Raseteurs : Guyon (12), Estevan (9), Fadli (2)

 

Palmarès 34e Finale de la Saint Roch :

1er Errik 79 points, 2e Lafare 45 points, 3e Chekhade 34 points

Meilleur taureau de la Finale Hauturier manade Fabre-Mailhan

Meilleur taureau de la saison Amadéus manade Lautier course du 14 juillet

Meilleur course complète de la saison manade La Galère course du 17 Août

 

2.jpg
MARIACHI - Errik ▲
Ca va haut avec AZZARO et Guyon ▼
3.jpg
4.jpg
***************
La grosse action du jour avec PIERROUNET et Nabil Benafitou
7.jpg
8.jpg
9.jpg

 

 

14/07/2010

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Mercredi 14 juillet 2010

AMADEUS LA SYMPHONIE NOIRE..…

Paluds de Noves 14 07 059.jpg

Entrée : ¾ Organisateur : CT Les Paluds Présidence : S Gonfond Droitiers : Dumas, Gros, Guyon. Gauchers : Errik, Lafare, Rassir. Tourneurs : Bensalah, Cuallado, Lizon.

Les Paluds ont vibré grâce à l’excellent bétail de la manade Lautier et au généreux travail des raseteurs. Amadéus offre un quart d’heure exceptionnel et tous les autres tirent leur épingle de la piste. Rassir est époustouflant devant la difficulté. Guyon et Gros sont à l’origine des meilleures actions. Errik et Lafare participent bien. Dumas fait jouer l’expérience et tout le monde sort ravi.

Paluds de Noves 14 07 042.jpgSérieux, jamais loin des bois, le calife noir JAFFAR offre des répliques dynamiques et poussées à la limite. Aux ficelles, le bioù   contrôle   l’ardeur des blancs. Un premier agréable qui conserve une ficelle. 2 Carmen.
Coureur, TIRELOU brille dans les séries cornes pointées en avant. Il ne refuse aucun raset mais les hommes ne tirent pas le bon numéro car en baissant la tête il gêne considérablement les crochets. Ficelles intactes avec 3 Carmen et retour.
S’il manque un peu de tenue, le bon roi DAGOBERT ne manque pas de volonté lorsqu’il raccompagne vivement jusqu’aux planches. Il se met en valeur dans la bourre aux ficelles et garde la seconde de façon méritante. 2 Carmen dont rentrée.
Pourtant rapide, SARRAZIN se fait surprendre aux rubans. Il appuie ses poursuites et passe la tête à l’arrivée. Il se fait respecter aux ficelles et malgré quelques absences gère bien la pression. Une ficelle au toril sans Carmen entendu 6 fois en piste?
Vainqueur des taùs 2009 aux Saintes AMADEUS(photos) livre un vrai récital. Une partition sans fausse note tellement le bioù est rapide, anticipateur et dangereux. Son sens du placement fait merveille et sous la présidence la série est magnifique. A la dixième Rassir dans un raset exceptionnel lève la cocarde sous l’ovation. Un nouveau raset de Rassir fait frémir les gradins tout comme Guyon sur la reprise. Gros lève le gland et une dernière enfermée du feu de dieu sur Rassir déclenche le disque. Six Carmen et ovation à la rentrée (avec un gland) auquel la présidence associe les hommes. Quel quart d’heure.
La foudre blanche s’abat sur JUPITER qui passe après le prodige noir. Franc et vaillant, pompons une minute, première ficelle quatrième et pourtant il se reprend et résiste quatorze minutes.
MALAGA offre le final spectaculaire. Franc il n’en demeure pas moins généreux aux barrières avec des grosses percussions après Gros (8) Guyon (2) et Errik. Il bascule également après Gros et Guyon et termine par une envolée sur Romain avant que la présidence n’accorde le Carmen général de circonstance. 

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Rassir (13) Gros (8) Errik (5) Lafare (3)

Trophée des Raseteurs : Guyon (17) Dumas (7)