Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/07/2016

VENDARGUES *TROPHEE DES AS*

Course du vendredi 22 juillet 2016

A Pagagaï et Lou Guechou
la partie la plus cocardière

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérémy Aliaga

 


Hier. Entrée : 3/4 d’arène. Org.: CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Bruschet, Katif, Chekade. Gauchers : Aliaga, J. Martin, Méric, Zekraoui. Tourneurs : Grando, Estève, Joseph.


Pour la course aux As de la fête, la 7e journée de la Main d’Or joue une partition cocardière avec Papagai, Lou Guechou et peut-être Galant s’il avait été plus raseté. Chacun des blancs joue son rôle sur un rythme tranquille.
Papagaï (Lagarde) chasse et raccompagne cornes pointées, gare aux avant-bras. Avec de beaux engagements (7) aux planches et des ripostes sérieuses, il prend le dessus et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Leste, Dalloz de Cuillé court partout et saute allégrement les barrières. Vagabonde, prend les rasets de passage, suit J. Martin qui ne s’accroche pas et qu’il piétine en contre-piste (sans plus de mal, ouf !). Brouillon et dissipé, quelques actions conclues (3 Carmen). Rentre ses ficelles.
Laurier (Richebois) attaque sur un fort tempo finitions à l’appui. Puis, cul encastré dans la planche, il faut aller le chercher. Alors, il s’engage davantage sur les gauchers après qui il peut basculer. Se durcit en cours de route et se retient pour les dernières minutes. Rentre ses ficelles.

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérôme Martin

Lou Guechou (La Galère) se fait chiper ses rubans sur ses premiers déplacements. Mais une fois concentré, ses démarrages obligent souvent les hommes à virer de bord. Difficile à tenir par les tourneurs, il anticipe et sort en force. Les actions serrées s’enchaînent et Lou Guechou rentre une ficelle au terme d’un quart d’heure très cocardier. 7 Carmen et retour.
Vauban (Paulin) se fait naïvement prendre ses premiers attributs. Il manque de concentration et de détermination mais se livre volontiers sur les droitiers après qui il conclut. Bruschet trouve le biais pour l’intéresser. La pression augmentant pour les derniers tours de ficelle, il pâtit. 14 minutes inégales. 6 Carmen et retour.
Galant (Saint-Germain).- A grande foulées, il occupe l’espace et frappe après Méric. Katif le prend à sa main pour les premiers attributs. Aux ficelles, il attend le combat, un peu décalé, mais toujours attentif. Pète les planches après Méric, s’engage sur les sollicitations, dommage que les hommes ne lui en demandent pas plus. Rentre une ficelle sans la musique (?)
Rostand (Nicollin, hp) tape en rafale avant la trompette. Brave et volontaire sur le raset, il exprime sa méchanceté en se battant avec les planches. Une jolie anticipation, une belle série, deux gros coups de barrière pour 11 minutes de bon aloi. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Chekade, 6,5 ; Katif, 6 ; Zekraoui, 5 ; I. Benafitou, 4,6; Bruschet, 4 ; J. Martin, 2 ; Aliaga, 1

▼ Action de Galant sur Marvin Méric

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

13/03/2012

VAUVERT : LA PHOTO - LA COURSE

Papagai de Lagarde comme un boulet de canon

PAPAGAI DE LAGARDEBLOG.jpg

Dimanche, lors de la course organisée par les clubs taurins de Vauvert, faisant suite au Congrès du matin, le cocardier de Lagarde, Papagaï (en 4e position) a fait une sortie tonitruante du toril. Après un bon quart d'heure il a remporté le prix de la journée.

Photo CHRISTIAN ITIER

LA COURSE

A Papagaï et Poujol le Trophée Lacroix

Les clubs taurins réunis de Vauvert organisateurs de la course peuvent être satisfaits : le public a répondu présent et les débats en piste furent plutôt agréables à suivre avec Papagai qui ressort avec le registre le plus complet.
Saphir de Saumade ne se laisse pas manœuvrer en 12 minutes où belles accélérations et grosses enfermées (Chekade, Favier) lui valent 4 Carmen et retour.
Panturle (Blatière-Bessac) promène son gros gabarit et rentre une ficelle après s’être emporté sur Poujol (Carmen) et avoir conclu sur Oudjit.
Baryton (Lautier) enchaîne à grande vitesse et sans refus. De vives poursuites, des séries enflammées et parfois la corne en finition (Chekade, Favier). Une grosse volonté récompensée de 8 Carmen et retour, avec une ficelle.
Papagaï de Lagarde joue tout le registre du cocardier. Rapide dans des interventions conclues au ras des planches, poussant fort dans les séries et s’emportant en beaux coups de barrière. Une combativité qui lui vaut 7 Carmen et retour, une ficelle au toril.
Vison de Cuillé arpente la piste à grandes foulées. Trop remuant, il est raseté sur ses déplacements. A la 14e Favier lève la cocarde au terme d’une belle série suivie d’une enfermée sur Chekade. 2 Carmen et retour avec ses ficelles.
Canberra de Saint-Pierre s’envoie aux planches avec envie, fougue et franchise et collabore aux enchaînements. 13 minutes, 8 Carmen et retour.
Mimosa (Layalle) met beaucoup de jus dans ses actions et du punch aux planches. Les blancs temporisent. Mimosa signe de gros engagements sur Poujol, Sanchez, Chekade pour un bon final en fanfare (6 Carmen et retour).


MARTINE ALIAGA

18/10/2009

SAINT-MARTIN-DE-CRAU : 44e TROPHEE SAN JUAN

Dimanche 18 octobre 2009

MOINE ET PAPAGAI POUR LES PRIX

Entrée : 2/10e d'arène. Organisateur : CT Saint-Martinois. Présidence : G Roccia. Raseteurs droitiers : Chig, Dumas, D. Maurel (sort au 5e), Moine, Sabatier. Gauchers : A Benafitou, Errik, Martin Cocher. Tourneurs : Bensalah, F. Garrido, Ménargues, G. Rado.

 

Après une première partie agréable, la course bien commencée a perdu son allant après Eliodor (certainement pas très loin du prix) pour finir avec un Papagaï dominateur. Moine (168 points) remporte le 44e trophée Francis San Juan devant Maurel et Martin Cocher (120 points chacun) peu en vue. Le prix Marcel Passereau du meilleur animateur revient logiquement à Benafitou le plus constant de l’après-midi. Chig tire son épingle du jeu. Le vent et le froid glacial (à ne pas mettre un afeciouna sur le béton saint-martinois) ont quelque peu nui à l’ambiance.

Attentif, SUFFREN (Chapelle) assume son rôle avec conviction et offre treize minutes avec des poursuites abouties cornes aux bois. 4 Carmen et retour. S’il débute par un coup de barrière sur Moine, LILLET (Ricard) est irrégulier avec ses évasions en contre piste mais il se reprend à mi course avec une volonté de combattre évidente au point de rentrer son unique ficelle en musique entendue une fois. S’il lâche rapidement ses pompons, CALEU (Chauvet) conserve une ficelle de belle manière avec une hargne évidente et du tonus dans les séries. Bénafitou s’offre la première ficelle à la dernière minute d’une course tonique. 4 Carmen et rentrée.
Vif, rapide, ELIODOR (Lautier) s’engage toujours les cornes pointées vers l’avant. Les séries sont rythmées et le danger permanent pendant douze minutes terminées de plus en plus fort. 5 Carmen et retour. Classique, CORAIL (Gillet) se donne des deux côtés puis aux ficelles prend le centre et devient intermittent. Il lui manque la bourre (trop de ficelles?). Il les rentre sans convaincre. Un peu perdu, OSCAR (La Galère) est loin d’être nominé. Mou, il signe une action sur Martin Cocher et un saut sur Sabatier loin de réchauffer l’assistance. La déception, même s’il rentre une ficelle et se place mieux sur la fin. 1 Carmen. Le perroquet noir PAPAGAI (Lagarde) surveille tout, se tourne rapidement, anticipe, envoi les cornes et fait le large. Il gère l’espace, maîtrise les blancs et domine. Seul Bénafitou (coupe, cocarde) puis Moine (gland) s’y mesurent avec succès. 2 Carmen et retour porteur d’un gland.

Eric AUPHAN

02/08/2009

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 2 août 2009

QUATRE HOMMES AU CHARBON

St OMER.jpg
Mathieu Schuller et ST OMER ont tout donné...
Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Ayme, Schuller, Dumas, Estevan (se retire au 5e, choc à la face contre les gradins).  Gauchers : Aliaga, M. Sanchez (sort au 4e ennui musculaire). Tourneurs : Causse, Rouveyrolles, Sanchez.

Six à la capelado, quatre au final, et ce ne sont que des éloges que nous adressons aux tenues blanches. Pour le Gland d’Or, Ayme assure, avant la finale, sa première place et Schuller se positionne en second. Côté cocardiers, ils ont tous assuré avec leurs qualités respectives.
Bison (Fabre-Mailhan).- D’entrée enferme sérieusement Sanchez. Schuller l’entreprend et lui ravit ses principaux attributs. Il donne de bonnes répliques bien conclues avec un saut sur Estevan. Schuller encore lève la 1re ficelle. 11 minutes et 4 Carmen.
Montfrin.jpgOurasi (La Galère).- Toujours en mouvement, il longe les barricades et lorsque les hommes arrivent à le coincer, il se livre dans des "droites-gauches" intéressants. Quelques évasions inutiles. 4 Carmen en course en 14 minutes.
Beaucairois (Chauvet).- Un petit gabarit qui se défend par son placement et sa rapidité. Les hommes cogitent car Beaucairois anticipe. Il faut attendre la 10e minute pour que ses ficelles soient primées. Dominateur, il les conserve et rentre en musique déjà entendue.
Brutus (Lautier).- Il change souvent de terrain mais se replace chaque fois au bon endroit. Ses finitions sont dangereuses, spectaculaires et ses anticipations dérangent. En bref, il domine outrageusement. Seul Schuller, Aliaga se donnent les moyens de l’affronter. 4 Carmen et ficelles au toril.
Saint-Omer (Guillierme).- Quel cœur, alors que ça tombe sur lui, il se bat avec beaucoup de brio et multiplie enchaînements et finitions. Sans aucun refus, avec une formidable énergie, le biòu éclabousse les gradins par sa brillante prestation. Rentre une ficelle. Une multitude de Carmen.
Papagaï (Lagarde).- D’un sang généreux dès les premiers cites, il s’envoie sur Dumas, puis explose sur Schuller, Ayme. Aux ficelles, le travail manque (4 hommes) et Papagaï patronne. Un énorme coup sur Aliaga et ses ficelles rentrent. Des Carmen.
Richelieu (Bon, hp).- A montré des dispositions barricadières (Dumas, Aliaga, Schuller). Musique.

Texte et Photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Schuller, 23 points ; Ayme, 17 ; Aliaga, 8.
Trophée des Raseteurs : Estevan, 6 ; Dumas, 1.
PAPAGAI.jpg
Jerôme Dumas s'est beaucoup investi comme içi avec PAPAGAI
***********************
CLASSEMENT DU GLAND D'OR
AVANT LA FINALE (Mardi 4 Aout)
A. AYME 94 Pts
M. SCHULLER 53 Pts
F. SABDE 38 Pts
N. VIOLET 24 Pts