Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/04/2017

LE GRAU-DU-ROI * TROPHEE AVENIR/HONNEUR

Course du dimanche 23 avril 2017

Triton, Targueur :
les pointures de la complète de Plo

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

Une envolée de Targueur aux trousses de Nabil Benafitou

Passage réussi dans la grande piste du Grau-du-Roi pour cette course complète de la manade Plo, intéressante de bout en bout, où Triton et Targueur prennent les commandes. Après-midi compliquée pour les hommes qui ont fait du mieux qu'ils ont pu mais ont souvent été surclassés par ces cocardiers ne rendant jamais les armes.

Uranus (N.810).- L'entame est brouillonne en noir et en blanc. Une fois sa place trouvée, Uranus pousse sur les longueurs, préférences gauchères. Avec Deslys, le duo fonctionne. Défend sa 2e ficelle dans la bourre et la garde. 3 Carmen et retour.

Ullin (N.812).- Attaque par une série époustouflante servie des deux côtés. Bien stable aux ficelles, excelle dans les enchaînements qu'il pousse au ras des planches. Sérieux, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Umeau (N.895).- Vif, agile pour se retourner, sa vitesse surprend. Remuant, il manque de travail, alors il se contente de courser les candidats mais sur les séries, il prouve qu'il en a dans le moteur, jusqu'à se dresser et piquer Deslys à la cuisse. Il ne subit rien, chasse et reste maître de ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Triton (N.7118).- A maturité, l'oeil à tout, il maîtrise la situation, la corne toujours dangereuse. Sans baisser de rythme et mangeant le terrain aux hommes, Triton se jette dans les séries. Rigoureusement posté aux ficelles, ses réponses sont de plus en plus autoritaires, ses ripostes abouties comme après Fougère qu'il va chercher loin sur les tubes et à qui il inflige un coup de corne (10e). Ou cette enfermée sur Deslys, corne touchant la jambe, finie frappée haut et fort. Se bat méchamment et ne laisse sa 1re ficelle qu'à la 14e. Supérieur. 9 Carmen et retour.

Urubu (N.894).- Se livre franchement même s'il a du mal à trouver un poste définitif mais ne rate jamais une invite et surtout pas les enchaînements. 13 minutes de vaillance. 7 Carmen et retour.

Triffis (N.763).- Les rubans volent sur ses déplacements. Attentif, il mesure les planches et la piste se vide. Puis se chauffe dans les enchaînements conclus pattes sur l'estribo. Placé, tient pied dans des séries interminables et valeureuses plus conclusion sur Aroca, Vic ou Jaubert. Un dernier assaut et les ficelles restent (primées à 300 euros). 6 Carmen et retour.

Targueur (N.7105, hp, 10 minutes).- Telle une tornade, il s'envoie aux bois, saute, fait exploser les planches. Les blancs impressionnés tardent. Targueur, lui, rode, épie le moindre geste. Les valeureux se lancent, Méric est prestement renvoyé, Brunel quiché, N. Benafitou arrive juste, Targueur bascule après, l'enfermée sur Y. Martin est émotionnante… On aurait aimé que cela dure plus. 1 gland sur les cornes et avec la musique adéquate, Targueur ponctue royalement cette complète.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir/Espoir : Deslys, 12 points ; Méric, 9 , ; Brunel, 6 ; Jaubert, 4.

Entrée : 1/3 d'arène. Org. : SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Aroca, Fougère, Jaubert, Jourdan, Vic. Gauchers : N. Benafitou, Brunel, Deslys, Y. Martin, Méric. Tourneurs : Daniel, Ull. 

Fait marquant : Dimitri Fougère, rattrapé à la planche, reçoit un coup de corne de Triton, torse côté droit. Pour plus de sécurité, il est évacué à l'hôpital. Aujourd'hui,  lundi, Dimitri a donné de ses nouvelles, la corne a laissé des traces sur 15 cm le long des côtes, sans dégâts graves. Le raseteur espère reprendre dès ce dimanche.

UNE DES SUPERBES ACTIONS DE TRITON
L'enfermée et le coup de barrière sur J. Deslys

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

 

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

***********************

14/05/2012

MAUGUIO *AVENIR*

Dimanche 13 mai 2012

Décevant !

 mauguio,trident d'or lautier,plo,courses camarguaises

Ravaillac a posé des problèmes
à des raseteurs bien timides

 

Entrée : 150 spectateurs. Organisateur : CT Le Trident. Président : Laurent Hénin. Raseteurs droitiers : Charnelet, Granier, R. Mondy. Gauchers : J. Martin, T. Mondy, Orange, Fouad. Tourneurs : Estève, Fernandez, Lopez, Zerti.

Au vu des noms des manades en lice, cette 1re série du Trident d’Or a déçu. L’ensemble de ces taureaux jeunes (6 ans) est plutôt brouillon avec des qualités de vaillance côté Plo, de vivacité chez Lautier chez qui  Ravaillac (4e) se montre le plus complet. Le jury note les Lautier à 190,5 points, Plo à 177.
Les blancs à l’humeur maussade voire querelleuse, par moments, n’ont trouvé le bon rythme à donner aux bestiaux que par de trop rares moments.
Manade Plo : Scampi (1er) soutient de belles séries (2 Carmen) avec cœur. Sauteur et remuant le long des planches, il se chauffe sur la 2e ficelle que T. Mondy lève à la 9e.
Sérapi (3e) affiche une belle envie dès sa sortie. Franc, il honore sans refus toutes les sollicitations. Pour sa  belle vaillance 3 Carmen, ainsi qu’au retour,  pour ses 8’50 rythmées.
Sénevé (5e), toujours en mouvement, les premiers attributs sont faits sur ses déplacements avec peu d’égard. Brave, sauteur et un peu brouillon, il laisse sa 2e ficelle à Orange auteur de quelques belles trajectoires. 11’30 et musique.
Manade Lautier : Flambard (2e) bouge beaucoup, les raseteurs craignent sa vitesse, d’où un long round d’observation. Pas facile à manœuvrer d’autant qu’il raccompagne au ras des planches cornes pointes. Des conclusions (Charnelet en musique, Granier, Fouad). Mais à mi-course, il baisse pavillon. Rentre ses ficelles.
Ravaillac (4e) signe d’entrée de beaux échanges promptement menés. Chez les blancs, l’orage gronde vite réfréné par le président de course. Le travail s’en ressent dans des rasets à l’emporte pièce. Suivent quelques beaux échanges Thomas - Romain Mondy où Ravaillac répond du tac au tac. Une ficelle rentre en musique déjà entendue 6 fois.
Attila (6e) occupe toute la piste, vient fort sur le raset, brille sur une série. Belliqueux, il vient souvent à la rencontre des hommes. Anticipe Charnelet, enferme Orange... Des cites un peu désordonnés, sur un faux rythme, et il rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Granier, 10 points; Martin, 10; Orange, 9 ; Charnelet, 8 ; Fouad, 5.

 

10/08/2010

UZÉS *AVENIR*

Lundi 9 Aout 2010

LES PRIX DES CLUBS TAURINS DE L'UZÈGE
POUR OLIBRIUS DE PLO
ET J. ALIAGA

ALI AGA.jpg
Des arènes toutes neuves(style Vauvert) qui n'inciteront guère le public à venir se griller sur les gradins de béton, du moins pour une moitié l'ovale. Enfin... elles sont aux normes ! En ce lundi donc seule la moitié ombre était copieusement garnie. Didier Gaillard au micro invite les hommes à défiler. Aliaga, Ayme, Caizergues, Clarion, Ferriol, Grammatico (victime d'une déchirure abdominale se retire au second) et Martin sont présens avec quatre tourneurs. Bon travail d'ensemble de la part des blancs devant des noirs coopératifs. OLIBRIUS de Plo remporte trés logiquement le prix du jour et J. Aliaga est récompensé pour la qualité de ses rasets.
DILUNde Fabre-Mailhan n'a de cesse de répondre et s'illustre dans de longs échanges. Douze minutes et cinq Carmen. OLIBRIUS de Plo, un sérieux client qui à l'oeil partout. Avec ses grandes bannes menaçantes à l'arrivée, il réalise des belles porursutes sur Ayme, Aliaga, Grammatico. Quelques gros ngagements aux planches et six fois le disque. RAMSES de Caillan encore un grand bannu qui sait se faire respecter. Il perd sa cocarde à la 6ème et son deuxième gland à la 9ème. Dominateur il rentre ses ficelles. Cinq Carmen. BARYTON de Lautier, triche beaucoup mais présente aussi des qualités. Des enchaînements vifs dans treize minutes et cinq Carmen. POUGAOU des Baumelles, perdu et bOouillon il donne quelques bonnes impressions en séries pour quatorze minutes et trois Carmen. CAPUCIN de Lagarde clôture jusqu'à épuisement en régalant par de nombreuses percutions. Une ficelle au Cailar et des Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
DSC04619.JPG
Les deux vainqueurs▲▼
DSC04623.JPG

09/09/2009

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 5 septembre 2009

FINALE DU TROPHÉE DE LA VIGNE ET DES ÉTANGS

NOMADE.jpg
NOMADE de Plo, le meilleur... sauf pour le jury !
PALMARES 2009
* Pour la saison: LEVANT de Saumade et M. Schuller.
* Pour la finale: FENOUILLET de Daumas et C. Clarion
Le concours de cette finale a permis d"apprécier les hautes qualités cocardières de NOMADE (4) de Plo. FENOUILLET (3) de Daumas a étalé toute sa bravoure. ERRIKA (6) de Ricard spectaculaire. GAILLARDET (5) de Saumade parfois dangereux mais irrégulier. EMIR (2) de Nicollin, GALAAD (1) des Baumelles, GEORGES (7) de Félix agréables ont complété cette course. Chez les hommes Clarion s'impose et mène le bal devant C. Garcia, Fougère, Miralles, Jourdan, Cartalade et Schuller qui se retire au premier sur une belle frayeur en ratant le marche-pied.
Texte et Photo Luc PERO

 

28/03/2009

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE : SECTION TAURINE

Vendredi 27 mars 2009

REFLEXION ET AMBIANCE

ALIA.jpg
Jéremy ALIAGA l' espoir local

10x10.jpgEt si c'était eux qui avaient raison ! S'ils avaient résolu quelques-uns des problèmes actuels - et récurrent (n'ayons pas la mémoire courte) - de la course camarguaise : protection des taureaux jeunes, gestion des hommes... Leur solution : une ambiance où personne n'est oublié, où le dialogue et les liens entre manadiers, raseteurs, organisateurs, présidents de course sont privilégiés...  Inutile de légiférer à outrance, en bouvine comme ailleurs, il y a encore des hommes - et des femmes - de confiance et les brebis galeuses s'éliminent d'elles-mêmes. D'autres ont essayé, Saint-Laurent, Montfrin, Marguerittes, Le Grau-du-Roi, et ça marche ! Reste le public.
Villeneuve est géographiquement exentré, et les nombreux nouveaux arrivants, malgré une Section taurine qui multiplie les animations, demeurent frileux. Aller aux arènes reste un pas à franchir que seuls les afeciouna accomplissent  pour l'amour des taureaux. Mais pour quelques néophytes qui seront peut-être mordus par la fe, la course camarguaise ne doit pas se dénaturer, elle est et doit rester l'affrontement loyal entre un homme et un taureau. Et si parfois, en piste, les excès de mauvais gestes nous hérissent les poils, que chacun prenne ses responsabilités : organisateurs qui doivent peser sur l'attitude des raseteurs et choisir les bons taureaux en fonction de leur course ; les présidents de course qui ont une panoplie dissuasive de sanctions ; les manadiers qui connaissent les capacités de leurs taureaux ; les raseteurs et tourneurs qui doivent s'autodiscipliner, garder une part de plaisir, respecter les taureaux et le public. Quant aux spectateurs, s'il ne doivent pas occulter les risques que prennent les hommes, leurs applaudissements ou leur désaprobation influent beaucoup sur le comportement des blancs. A chacun de jouer son rôle.

ALIA JM.jpgRevenons à la présentation de la saison villeneuvoise : comme à l'accoutumée, le Domaine du Chapitre s'était mis sur son trente et un pour recevoir les invités de la Section taurine et leur faire partager leurs produits du Caveau dans les anciennes écuries de ce beau domaine au coeur du village. Le maire Noël Segura, les président (Sylvain Mestre) et vice-président de la Section taurine ont fait le tour de la temporada 2008 et 2009 laissant une large place à Bruno Séguier, président des courses à Villeneuve. Avec son espiéglerie et son a propos habituel, Bruno a titillé, gentiment, les nombreux raseteurs présents, en donnant la priorité aux taureaux "Il faut mettre le taureau en avant" et en rappelant qu'en "1979, la liste alphabétique des raseteurs de l'Avenir commençait aussi par un Aliaga..." Jean-Marie en l'occurrence, père du raseteur▲ sorti de l'école taurine locale, Jérémy. Et de lui souhaiter de "raseter pour se faire plaisir et faire plaisir au public".
Les prix du Trophée de la vigne et des étangs 2008 (la finale n'ayant pas eu lieu pour cause de "langue bleue") ont été remis aux vainqueurs avec un Trophée original signé Arnaud Chabanon : meilleur taureau Nomade de la manade Plo, meilleur raseteur Cédric Miralles, et coup de coeur à Christophe Clarion qui s'occupe de l'école taurine.

ALIA J.jpgPlace à la saison 2009 : Courses du Trophée de l'Avenir : 1re journée de la Vigne et des Etangs, samedi 28 mars (* course annulée par la pluie et reportée à vendredi 3 avril, 18 h *), Lautier : Quezac - Eliodor ; Ricard : Ardéchoix - Dubonnet ; Daumas : Fenouillet - Rocio. Samedi 16 mai : 2e journée, Grand Salan : Perignan - Sauvageon ; Les Baumelles : Major - Grevin ; Plo : Porto - Pagnol. Dimanche 28 juin : 3e journée, Nicollin: Fanfaroun - Savaric ; Félix : Virgile - Ségur ; Saumade : Mephisto - Levant. Dimanche 26 juillet : 4e journée, L'Aurore : Marigot ; Le Soleil : Gitan ; Daumas : Lou Pastre ; Saumade : Cabri ; Plo : Poker ; Cougourlier : Satin ; Lautier : Verone. Samedi 5 septembre, finale du 4e Trophée de la Vigne et des Etangs : Plo : Nomade ; Saumade : Gaillardet ; Nicollin : Valent ; Les Baumelles : Galaad ; Félix : Georges ; Daumas : Athor ; Ricard : Erika.
Raseteurs invités en alternance : ▲Aliaga, Valette, Miralles, Schuller, Sabde, C. Garcia, Clarion, Cartalade, Santiago, Khaled, Malige, D. Maurel, J.-F. Moulin.
Nouveauté le lundi 13 juillet, une course de vaches cocardières avec de Félix : Vanille et Tosca ; Les Baumelles : Bimbinette et Marico ; ricard : Zoé et Eva ; et une de Robert Michel.
Plus les soirées bodegas (20 juin, 31 juillet, 22 août), les taureaux-piscines, deux Ligues (30 mai, 11 juillet), les animations abrivado bandido, défilés, intervillages (10 juillet), encierros, déjeuner au pré, etc...
Villeneuve, ça vaut le déplacement, ne vous gênez pas pour participer !

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO ET MALI

 

2009VILMAG3.JPG
Encadrés par le président et le vice-président de la Section taurine
les lauréats du Trophée de la Vigne et des Etangs 2008 :
la manade Plo, Cédric Miralles
Coup de coeur à Christophe Clarion

 

20/02/2009

ARLES - REMISE DE TROPHÉES


Mardi 17 février

 

LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE
A REMIS SES TROPHÉES

DSC01118.jpg

Dans la magnifique salle d'honneur de la ville d'Arles, Daniel Richard adjoint au maire et délégué à la  course camarguaise, président de la commission taurine extra-municipale ouvre la cérémonie qui honore les raseteurs J. REY, J.-F MOULIN, R. GROS, les manadiers Plo pour son cocardier LEVENTI et Espelly-Blanc pour ANDALOU. Hervé Schiavetti, maire d'Arles,  a rappelé tout son soutien et son attachement aux traditions taurines. Parmi les personnalités Marc Jalabert, la Reine d'Arles et ses demoiselles, d'honneur, Laurent Geslin maire de Mas-Blanc qui prend en main la direction de l'Ecole de raseteurs, de nombreux manadiers et raseteurs. Un coup de coeur est remis au président du club taurin " LOU FERRI " pour son inlassable activité.
Gérald Rado, organisateur des courses camarguaises, annonce l'affiche du premier concours de la saison  arlésienne pour le dimanche des Rameaux avec dans l'ordre de sortie: SEVERO de Ribaud, BASTIDON de Cavallini, FOREST de l'Argentière, ANDALOU d'Espelly-Blanc, BAMBOU de Chauvet, GASTOUNET de St Pierre, GALLICIANAIS de Briaux frères. Raseteurs invités: Auzolle, Villard, Gleize, Clarion, Ibanez, Martin-Cocher, Guyon, Rey.
Le verre de l'amitié et les éternelles discussions " bouvinesques " clôturent cette sympathique réunion.

Texte et Photo Luc PERO

06/10/2008

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

LE GRAU DU ROI : samedi 4 octobre 2008

 

Jockin.jpg
Frédéric JOCKIN, un vainqueur heureux !

Ambiance.jpgUn décorum imaginé par Daniel Siméon, mis en place par Patrice Blanc, la capélado a été majestueuse, un beau cadeau pour ces raseteurs du Groupe 2 souvent chahutés... ! L'affiche côté cocardiers était prometteuse et si tout fut loin d'être parfait l'ensemble ne fut pas ennuyeux. LEVENTI de Plo remporte sans surprise le prix de la journèe, mais tous les autres cocardiers ont eu des séquences méritoires a proposer.
Au micro J. Valentin assure comme les quatre tourneurs nommément désignés: Bouchité, Fernandez, Grando, P.Rado.
Défilent devant un trés nombreux public: Bonhomme, Grammatico, Jockin, Mirallés, Moine, Noguera, Rici, Roux, Ruiz, Savajano, P.Thierry.

PETIT LOU de Chaballier, nous a paru moins incisif qu'à son habitude. Néanmoins quelques belles enfermées lui valent deux Carmen.
LOU.jpgSAURON de Fabre-Mailhan, lui aussi manque de mordant, mais sur Moine et Noguera en particulier, il donne de trés bonnes répliques. Puis ça s'anime aux ficelles et les séries se succèdent pour quatre Carmen.
PAZAC de Daumas, vite épouillé de ses pompons, il défend âprement ses ficelles dans les enchaînements en s'aidant d'un mauvais coup de revers. Sérieux et bien positionné il en rentre une et entend cinq fois les honneurs.
RUY BLAS de Cuillé, à son rythme il éffectue un quart d'heure brillant. A son actif plusieurs beaux coups de butoir pour cinq Carmen.
LEVENTI de Plo, de suite dans le feu de l'action il se donne à fond sur tous les cites et vient conclure cornes dans les planches. Beaucoup plus dominateur aux ficelles qu'il rentrent, il réalise encore quelques belles allonges au cours de non moins belles séries. Sept fois les honneurs et le prix de la journèe.
FLAMENCO du Joncas, n'est pas dans un grand jour ! toutefois le rythme beaucoup trop lent imposé par les hommes ne l'avantage pas. Résultat quelques timides embardées pour trois Carmen.
PRIMADIE de Siméon, du sang à revendre pour ce biou qui aurait mérité une oppostion plus conséquente. Il clôture avec le brio qu'on lui connaît cette finale en écoutant plusieurs fois la musique.

Texte et Photos Luc PERO

LEVENTI jo 2.jpg

Les deux Lauréats F. JOCKIN et LEVENTI de Plo
******************
******************
LA COURSE EN IMAGES
PETIT LOU de Ckaballier
PETIT LOU.jpg
SAURON de Fabre-Mailhan
SAURON.jpg
PAZAC de Daumas
PAZAC 1.jpg
PAZAC 2.jpg
RUY BLAS de Cuillé
RB1.jpg
RB2.jpg
RB3.jpg

LEVENTI de Plo
LEVENTI 1.jpg
LEVENTI 2.jpg
LEVENTI 3.jpg
FLAMENCO du Joncas
FLAMENCO.jpg

PRIMADIE de Siméon
PRIMAD.jpg
PRIMADIER 2.jpg


20/07/2008

BEAUCAIRE : 2e JOURNEE DE LA PALME D'OR *AS*

Dimanche 20 juillet

AVÉ BEAUCAIROIS
ROMAIN TE SALUTANT !

074684e0d6a6f2c274b4b396dd320199.jpg
ROMAIN de Jean-marie MERMOUX

f0278f14b13ae1afa6904f12b25a54d8.jpgEntrée : 4/5e d’arène.
Organisateur: Affaires taurines.
Présidence : Raymond Arnaud.
Raseteurs droitiers :Allouani, Auzolle, Moutet, Villard.
Gauchers : Bouchet, Khaled, Martinez, Martin-Cocher, Mebarek, Poujol.
Tourneurs : Benzegh, T.Dengerma, Duran, Fouque, T.Garrido.
Fait marquant : Duran se fait expulser au 7e taureau.


Cet acte 2 de la Palme d’Or a permis à Sabri Allouani, revenant de blessure, de se hisser directement à la 2e place du classement et ainsi de pouvoir prendre part à la bataille pour la victoire finale. Chez les cocardiers, c’est la consécration pour Romain de Mermoux, mais Leventi est à créditer d’une excellente sortie.
ROI (La Galère).-Il réintègre le toril à la 9e minute sur une blessure à l’œil, jusque là il avait donné une réplique fort valable.
AUROCHS (Guillerme).- C’est sur un rythme endiablé qu’il est attaqué de toutes parts. Il se défend en donnant du revers, puis en accentuant sa réserve. Malgré le travail des hommes et quelques épisodiques bonnes répliques, les minutes sont longues. Rentre une ficelle.
3407e68a10df99d823eed4b286f679ac.jpg◄ROMAIN (Mermoux).- Il fait le ménage dès les premières minutes, puis, se livre sans se laisser submerger car ses ripostes sont de la meilleure veine. Aux ficelles, il se place et l’affaire se complique. Il anticipe fort et change opportunément de terrain ce qui gêne les hommes. Sérieux, son comportement purement cocardier est récompensé à trois reprises. Rentre ses ficelles fortement applaudi.
VIRAT (Nicollin).-En accord avec le Trophée Taurin, il est présenté, sans que ses points bien sûr ne soient comptabilisés, pour un hommage rendu à sa glorieuse carrière beaucairoise. Il va rester dix minutes en piste pour quelques belles actions et un gros Carmen d’honneur qui lui est attribué à sa rentrée.
LEBRAOU (Plo).-D’entrée, il tape sur Villard, Mebarek, Poujol, Bouchet, Allouani et les rasets pleuvent. Ça se calme aux ficelles, moins de cites et peu d’actions. De plus, sa course se termine en queue de poisson, il rentre sur une boîterie après une grosse action derrière Poujol.
13f9465c1c0ad21d3e323efee7e4f0fc.jpgLEVENTI (Plo).-►Assez vite délesté de ses principaux attributs, l’orage passé, les beaux rasets font leur apparition. Le taureau alors brille sur les longues poursuites conclues cornes dans les bois. Bien positionné, il fait feu de tous côtés et les actions se succèdent pour de nombreux Carmen dans treize minutes.
ANGELUS (Lautier).-Le petit taureau est vif, rapide, spectaculaire et se plaît dans la bourre. Lorsque c’est le cas et surtout sur les droitiers, il tamponne fort. Moins disposé en fin de parcours, il rentre ses ficelles. Des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

 Palme d’Or
 Villard, 17 points; Allouani, Auzolle, 13; Moutet, Poujol, 12.

ROMAIN ET ALLOUANI, DUEL AU SOMMET

14fe59dba7dc138a1ff3eb5e9a656639.jpg
80e8e028304e39299b1746cacb281d0b.jpg
9f4f149d83d11b540f09e93288b5918f.jpg
731272d83fb3d2dc603cd256147ee21e.jpg

***************

9ed200e13b14603ce8cb0bf9da5c5f3c.jpg
Même amoindri VIRAT reste toujours dangereux !

12/05/2008

MAUGUIO 11-05 *Avenir*

TRIDENT D'OR 1ère SERIE

MANADES  NICOLLIN  198  - PLO  175

c1e32d0209178b73749101a623b0036b.jpg
N.Borrego travailleur sincère
992f2ed819b992d98d6ba9b3a3cae3c4.jpgMais comment et sous quels critères fondamentaux le jury du Trident d'Or a t'il pu noter honnêtement les cocardiers de ce concours ? Avec six raseteurs à la capelado, puis cinq au second taureau pour terminer à quatre au cinquième, et un seul tourneur, qui peut en toute objectivité attribuer une telle différence de points au résultat final ?
En piste: Borrego, Ruiz, T et R Mondy ont assuré au maximum de leurs possibilités, Castel se retire au premier et Paparone avant le cinquième. Jean-497dc4ef03b61a3a59fa015d5844ae48.jpgrené Grando seul tourneur mérite un grand coup de chapeau. La présidence avec L. Hénin au micro a manqué de discernement dans l'attribution des honneurs.
Quand aux cocardiers dans ce contexte spécial, nous nous garderons bien d'émettre un jugement ! Mais force est de reconnaître que sur le peu qui nous a été permis de voir, l'équité de points n'aurait pas été loin de la vérité, tout en gardant des proportions raisonnables dans la notation.
Texte et Photos Luc PERO