Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2017

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Vendredi 14 juillet 2017

L'agressivité de Pourpier

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

La corne meurtrière, Pourpier frappe haut et fort
après Ilias Benafitou

 
Cette course très spectaculaire commence ambiance rock’n’roll, style cabaret, couleurs bleu, blanc, rouge, puis a connu plusieurs rebondissements. Colbert inflige une mauvaise blessure à Rassir (cheville ou tibia touchés), Saint-Eloi bouscule Cadenas (qui se fait soigner jusqu’au 6e taureau) et un spectateur fait un malaise dans un burladero... A  chaque fois, la course est arrêtée.
Les taureaux ont tenu leur rôle plutôt barricadier, Saint-Eloi y rajoute sa touche cocardière et Pourpier ressort par sa terrible agressivité. Ilias Benafitou à la pointe de l’attaque, avec Katif, Zekraoui, Marignan et Cadenas.
Monro (Bon, N.608).- En mouvement, certes, mais une fois capté, finit poitrail passé. Pas de difficulté majeure mais volontaire droite et gauche, pour des longueurs et coups aux planches. Agréable. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Colbert (Paulin, N.714).- Bouge pas mal mais se livre bien sur les rasets. Aux ficelles, ses conclusions prennent de l’ampleur, et s’il riposte assidûment, il envoie aussi la corne en finition. Rassir en fait les frais, pied coincé à la planche. 2e ficelle à Katif sur le gong. 5 Carmen et retour.
Raspail (Espelly-Blanc, N.853).- Cherche ses repères, boulègue beaucoup. Se décolle parfois, chasse, grosses conclusions sur Cadenas (2), longueurs avec Katif. Calé pour la seconde ficelle, met de l’énergie dans la bourre, et Marignan stoppe le chrono à 10’. 1 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Un placement impeccable, raccompagne illico presto et s’engage à presque tous les coups. Vient en toute franchise mais conclut avec punch (au moins 6 impacts) et sur le dernier, il se dédouble pour aller chercher loin Cadenas qu’il bouscule. 9 minutes, 5 Carmen et retour.
▼ Saint-Eloi dans un formidable engagement
après Joachim Cadenas

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

Absolut (Ricard, N.507).- Promène, s’’évade, se centre, difficile de le capter. Les hommes essaient de loin pour des actions frappées dont une énorme sur Zekraoui et des planches qui cèdent après Aliaga. Garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade, N.514).- Décidé, attentif, placé, un fauve ! Cadenas revient en piste après les soins, fait un faux départ et ne doit son salut qu’au quite de Khaled. Une longueur émotionnante de Cadenas, des séries et des actions qui se durcissent méchamment. Magnifique sur I. Benafitou qu’il cherche haut vers les tubes. Ses intentions sont meurtrières, les hommes calculent, les ficelles montent, et les éclats se multiplient. Marignan lève la 1re ficelle au terme. Au moins 8 Carmen et retour.
Artiste (Nicollin, N.031, hp pour 10 minutes).- Le double Tau d’Or de Saint-Rémy-de-Provence trouve vite sa place, montre sa rapidité et enchaîne vaillamment, lâche parfois, quelques petites anticipations et une bascule après Four. Des Carmen et retour.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée des As : I. Benafitou, Marignan, Zekraoui, 24 points ; Katif, 18 ; Four, 9 ; Cadenas, 7,5.
Course du 14 juillet
Entrée : 1/2 arène. Organisation : SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas, Katif, Marignan. Gauchers : Aliaga, Four, Rassir (blessé par Colvert), Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Bensalah, Estève, Moulin, Lopez.
 
**************
Avant course

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

 
Le groupe Lolly Pop colore la piste d'un french cancan de circonstance en ce 14 juillet, la note traditionnelle aux Arlésiennes du Velout pescalune et les flonflons à La Gardounenque. Une minute d'applaudissements à la mémoire de Louis Nicollin.
La 23e Reine d'Arles Naïs Lesbros et la demoiselle d'honneur du 21e règne, Laura Cavallini font honneur de leur présence.

grau-du-roi,pourpier,saint-eloi,i. benafitou,katif,marignan,cadenas,course camarguaise

 
**************

18/04/2017

SOMMIERES * AS - 2e GRAND RENDEZ-VOUS *

Course du lundi 17 avril 2017

Scipion, Pourpier,
les joyaux de la Royale de Saumade

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Joachim Cadenas et Pourpier

 

La Royale de Saumade intéresse, impressionne, émotionne puis passionne avec ses joyaux Scipion et Pourpier. Oeuvre parachevée par Eos avant un Carmen général saluant les bêtes et le travail des hommes. Le public a vibré pour ce 2e Grand-Rendez-Vous du Trophée Taurin où Chekade ressort en première partie (avant de quitter la piste), Aliaga s’investit sur tous les taureaux, Cadenas sobre mais toujours impressionnant qui remporte ce 2e GRV.
Quel plaisir que ces arènes pleines, vibrantes et au final totalement conquises.

Trélus (N.712).- Chasse, promène s’engage avec plus ou moins d’allant et des changements de trajectoire surprise. Mieux placé à mi-parcours, pousse après les hommes et garde une ficelle. 2 Carmen et retour.

Castor (N.701).- Met les gaz après Cadenas et enchaîne pour 1’30 les pompons. Promène, pas trop attaqué, se décale. Les hommes ne lui mettent pas la pression, Castor se frise les cornes dans les tête-à-tête où il domine aisément. Dommage qu’il se centre parfois. Garde une ficelle. 2 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Castor et Katif

Jacob (N.724).- Sort avec du pétard et frappe sur Cadenas. Les enchaînements sans égard lui coûtent ses rubans. Mais une conclusion sur Poujol et les longueurs avec Chekade font ressortir son volontarisme et sa générosité. Il se bat avec vigueur pour 11minutes de qualité. 5 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Jacob et Chekade

Caruso (N.717).- Aux ficelles, il trouve les bonnes positions. Les hommes lui servent les longueurs qu’il lui faut, le public apprécie. Sans refus et sur un gros rythme, il s’enfile les séries. Ficelle ouverte, dans la précipitation Aliaga et Favier se télescopent. Maxime passe sous les pattes. Emotion ! Caruso conserve sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Caruso et Favier

Scipion (N.525).- Il a la grinta ! Affiche une grosse présence, anticipe ou tamponne. Concentré, placé, il déjoue les départs, et met le paquet sur une paire de conclusions émotionnantes (Cadenas, Poujol). Il impose le respect par ses départs fulgurants, séries menées bon train et ses assauts spectaculaires. La température monte dans le public. Rentre ses ficelles sous l’ovation. 11 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Cadenas et Scipion

Pourpier (N.515).- Placement irréprochable, attentif, froid... Les blancs ne lui sautent pas dessus. D’autant que ses conclusions hautement spectaculaires mettent les hommes en danger. Aliaga, pantalon déchiré, catapulte après Cadenas, Errik, bascule après Benafitou. De multiples agressions aux planches de toute beauté. Termine en patron dominateur, ficelles intactes. Bravo ! 9 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Pourpier sur Aliaga

Eos (N.731, pour 10 minutes). Tout en puissance, l’étalon tel une tornade se balance au cul des hommes. Les spectateurs exultent à chaque coup de boutoir (Aliaga, Cadenas, Poujol, Benafitou). Un joli final ! 4 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Eos et Aliaga

MARTINE ALIAGA
Photos LAURENT SONZOGNI

Trophée des As : Cadenas 18 (dont 2 points de bonification) ; Chekade, 15 (dont 1 bonif.) ; Errik, 8 ; Aliaga, 7 (dont 2 bonif) ; Katif, 7 ; I. Benafitou, 6 (dont 1 bonif) ; M. Favier, 5 ; Poujol, 3.

Meilleur raseteur du 2e GRV : Joachim Cadenas

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Carmen.Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas, Katif, Chekade (sort au 4e). Gauchers : Aliaga, Errik, M. Favier (sort au 6e), Poujol. Tourneurs : C. Garcia, Khaled, Estève, Cuallado, Bensalah.

31/10/2016

VAUVERT *33e FINALE DU TROPHEE PESCALUNE*

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

A la capeladon, Velout Pescalune, Pantaï de Camargue,
pena Mithra et les cavaliers de Jeannot et Iris Lafon
chez qui la valeur n'attend pas le nombre des années.

Course du dimanche 31 octobre 2016

Le Pescalune brille en terre gardoise

Scipion et Pourpier trustent les prix. Le podium des raseteurs : 1er Zekraoui, 2e Aliaga, 3e I. Benafitou. Cadenas meilleur animateur. 

 vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

L'action du jour Pourpier catapulte
Ilias Benafitou haut vers les gradins

Aliaga, I. Benafitou, Zekraoui qui jouent le podium, Cadenas qui force l’émotion du public, des cocardiers qui livrent une partition d’envergure dans une 2e partie de très haut niveau... Le public s’est enthousiasmé pour cette belle finale du 33e Trophée Pescalune délocalisée à Vauvert pour cause de réfection des arènes lunelloises. Et si Pourpier confirme sa dangerosité par une action époustouflante après I. Benafitou et Mignon sa maîtrise malgré le rythme imposé, Scipion tient en respect l’équipe blanche affichant son caractère, sa méchanceté et sa grande vaillance.
Papagaï (Lagarde).- Les cornes menacent jusqu’au ras des planches à chaque raset, Cadenas déjà fait frémir le public. Sans vraiment se poser, Papagaï multiplie les actions chaudes, honore tous les cites et zèbre l’espace à la rencontre des crochets. Deux coupures de micro hachent les dernières minutes de sa course qui fut volontaire et brillante. Une ficelle rentre. 5 Carmen et retour.
Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Tient cocardièrement ses positions, riposte avec conviction et demande de l’investissement. Cadenas avec ses rasets engagés, Zekraoui conquérant, mettent la pression. En fin de temps, il durcit son jeu, mais les hommes se déchaînent pour un dernier tour de ficelle que s’offre Zekraoui à la 14e. 6 Carmen et retour.
Bigarrat (Fabre-Mailhan).- Attaqué plein pot, il veut tout prendre. Brave, il permet toutes les audaces. Aux ficelles, avec un peu plus d’espace, il peut aller au bout de ses trajectoires. Le rythme des rasets baisse mais Cadenas et Zekraoui le motivent pour la 1re ficelle à Zekroui à la 14e.

 

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaiseMignon (Cuillé).- Cul aux planches, il s’approprie la piste tout entière et attaque par une magistrale anticipation sur Aliaga. Duo de classe avec Cadenas, Zekraoui au plus près des cornes pour 5 minutes les rubans. Aux ficelles, les ripostes restent vives, et les trajectoires haletantes (Zekraoui, I. Benafitou, Cadenas, Aliaga). Le Biòu d’Or 2016 tient le rythme et rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.
Scipion (Saumade).- 1’15 brouillon des deux parties aux rubans. Aux ficelles, Scipion hausse le ton, écarte Martin, Aliaga (3 fois), Allam serré de près. Pique une colère et s’en prend aux planches. Puis se cale et affiche son caractère dans de grosses enfermées (Aliaga), des ripostes poussées (Poujol), ou des coups aux planches (Aliaga, Zekraoui). Volontaire et agressif, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade).- Il attaque avec rythme et montre sa fougue, I. Benafitou rentre les reins, les coups pleuvent après Cadenas (2), Dunan, Martin. Aux ficelles, I. Benafitou serré de près jusqu’aux planches, se voit prendre le pied au saut et valdingue jusqu’au premier étage des gradins dans une attaque dantesque du taureau, planches explosées. Ça calme les hommes un moment. Bien placé, Pourpier attend la suite, elle sera d’envergure après Cadenas, I. Benafitou, Zekraoui. Puissant et déterminé, Pourpier rentre une ficelle. 9 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▲ Excellente course de Youssef Zekraoui
qui remporte le Pescalune (Photo Norbert Raynaud)


Le 33e Trophée Pescalune

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

Le podium des raseteurs : 1er, Zekraoui, 47 points ; 2. Aliaga, 43 ; 3. I. Benafitou, 39,5.
Meilleur animateur : Cadenas.
Meilleur taureau de la saison lunelloise : Pourpier de Saumade. Meilleur taureau de la finale : Scipion de Saumade.
Prix aux bayles.
vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise▲ Photo - Coup de cœur au président de course Jacques Valentin (à droite sur la photo), 17 ans de fidélité aux arènes lunelloises.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : F. Martin, Cadenas, I. Benafitou, Dunan. Gauchers : Zekraoui, Allam, Aliaga, Poujol, R. Marquis. Tourneurs : Bensalah, Jockin, Khaled, Lopez.

▼ Scipion - Jérémy Aliaga

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▼ Les vainqueurs de la finale
Scipion et Youssef Zekraoui

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

▼ L'action de Pourpier sur Ilias Benafitou

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

vauvert,trophée pescalune,scipion,pourpier,cadenas,zekraoui,aliaga,course camarguaise

10/10/2016

NIMES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

Course du dimanche 9 octobre 2016
 
La course camarguaise positive
 
Chaque finale est différente. De cette édition 2016, on retiendra les gradins bien garnis des arènes, une avant-course magnifique, gaie et enlevée, le sérieux des cocardiers et la tenue exemplaire des raseteurs. A peine, une ou deux remontrances de la présidence pour tenir la troupe dans le droit chemin. A la remise des prix, les sourires étaient de mise, ceux des acteurs récompensés bien sûr trouvant là les applaudissements mérités au terme de la saison. Mais aussi ceux des décideurs, collectivités territoriales, partenaires du Trophée Taurin et dirigeants de Midi Libre et de La Provence, alliés à la Fédération Française de la course camarguaise. Sans oublier les spectateurs, nombreux à rester pour entonner La Coupo Santo et saluer ses héros dans un dernier tour de piste.
La “patte” de Cadenas
Joachim Cadenas s’implique et à l’image de sa saison, impressionne. Des corps à corps à la limite avec Banaru, une pointe au bras de Scipion, une “vuelta de campana” lorsque déséquilibré à la planche, la corne de Pourpier tient le bas de son pantalon... Mais le guerrier repart chaque fois et offre de bien émotionnants duos. Maxime Favier, lui aussi, marque la finale de son style. Entreprenant au possible, façon cascadeur, ça passe ou ça casse. Et même quand les coups font mal (soulevé par Banaru, jeté hors du pourtour par Mignon), le cascadeur grimace mais reprend son poste. 
Satisfaction également dans la tenue de Mignon. Exemplaire ce Biòu d’Or 2016 ! Devant des hommes investis, le Cuillé par quelques anticipations bien placé et des trajectoires tenues jusqu’à l’extrême limite des planches étrenne sa 2e étoile avec maestria. Les cocardiers de Saumade, également, ont apporté leur méchanceté, leur fantaisie, leur panache. Scipion alternant vaillance et méchantes trajectoires conclues ; Pourpier pour plus d’impact aux planches et sa dangerosité constante. Cela a sûrement fait la pencher la balance de la commission du Trophée Taurin qui lui attribue le prix du meilleur cocardier de la finale. Mérité ! Avec un solide Boer, Banaru, et ses terribles enfermées, Sylvérado classique et sérieux, la première partie a tenu la route. Reste Jupiter qui, en dessous de son envergure barricadière habituelle, n’a pas enflammé le final. Et cela manque pour une impression d’ensemble plus enthousiasmante. Chaque finale est différente, nous qualifierons l’édition 2016 de positive.
 
MARTINE ALIAGA 
Photos MALI - Christian ITIER
 
POURPIER - CADENAS
L'action d'envergure

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

Photo ERIC MARC

SPECTACLE

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

nimes,finale trophée des as,cadenas,pourpier,mignon,course camarguaise

Une avant-course en hymne à la terre de bouvine avec un carrousel de 24 cavaliers et cavalières de Traditions du Sud de Mélanie Bayle et les amazones de la Confrérie des gardians Saint-Georges. Duos équestres avec Julien Perrin et Manon Gallière, Julien Gonfond et Rose Bargantanet.
Groupes: la Capouliero de Martigues, Cabidoulo du Cailar, Le Ruban de Provence d’Avignon, Etoile de l’Avenir d’Arles, Velout Pescalune de Lunel, L’Escolo d’Argenço de Fourques, Pichoto Camarguo de Mauguio, Temps du Costume et Flour inmourtalo de Nîmes.
Avec la Reine d’Arles, ses demoiselles d’honneur et les musiciens de La Gardounenque.

****************

LA COURSE

Entrée: environ 10000 personnes. Organisateur : Simon Casas Production. Président : Joris Alvarez. Rasteurs droitiers : Cadenas, Katif, I. Benafitou, Auzolle, Ciacchini. Gauchers : Favier, Four, Poujol, Aliaga, Zekraoui, Allam, Ouffe. Tourneurs : Khaled, Beaujard, Bensalah (sort au 5e), Fouque, Cuallado.

Ressortent Mignon, Scipion, Pourpier. En blanc Cadenas, Favier, Benafitou, Aliaga davantage en première partie, Ciacchini plutôt en deuxième. Mais honnête travail d'ensemble.

Boer (Occitane).- Il sort motivé, les hommes aussi. Cadenas à l'attaque d'entrée, Favier pareil. Offensif le long des planches, Boer tape, se soulève. Mais à mi parcours, il commence à se centrer et termine réticent. Ficelles sur les cornes, 2 Carmen.

Banaru (Le Rhône).- Alterne les enfermées dangereuses (Favier, Cadenas, Benafitou) et les déplacements. Il ignore parfois, se garde un temps. Il semble froid mais tient les hommes à l'oeil, malmène Favier au terme d'une anticipation émotionnante, pousse après Zekraoui, Aliaga. Les ficelles montent montent, et il se les garde. 5 Carmen et retour.

Sylverado (Nicoçllin).- Chasse le long des planches et riposte sévèrement. Se place puis déplace les hommes, raccompagne cornes menaçantes. Avec Cadenas, il va au bout. Quiche Zekraoui, Aliaga. Classique et sérieux, garde ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Mignon (Cuillé).- Le Biou d'Or affiche sa prestance. Cadenas s'élance, le Cuillé démarre aussi sec, puis anticipe le départ d'I. Benafitou, Cadenas. Zekraoui s'y met. Vif, sérieux, Mignon use d'un placement exemplaire parfaitement géré. Les rasets sont honorés offensivement jusqu'à l'extrême limite des planches. Les hommes ne faiblissent pas et le rythme est fort. Pour une première ficelle à 11'30. Favier ambitieux, reste dans les cornes et se fait expulser dans le pourtour. Zekraoui, Cadenas allongent, Mignon est au diapason. Le tourneur Fouque se fait expulser pour un mauvais geste à l'encontre du taureau. Mignon rentre une ficelle sur l'air du cocardier plus 6 Carmen déjà entendus. Mission accomplie.

Scipion (Saumade).- Inflige une pointe à l'avant-bras de Cadenas. Brouillon au départ, il monte vite en température et s'envoie après I. Benafitou. Placement fluctuant mais grosse envie d'en découdre. Séries honorées avec vaillance, droite-gauche conclusion sur Cadenas. Maxime, entreprenant, fait frémir les gradins. La 1re ficelle à I. Benafitou. Scipion se bat et rentre une ficelle au terme d'un bon quart d'heure. 6 Carmen et retour.

Pourpier (Saumade).- Décidé et guerrier. Quant les hommes l'enroulent trop, il se rebiffe d'un coup de revers. Conclusion sur Cadenas. Se laisse piéger un temps sous la présidence mais se rebelle et se sort de l'emprise. Le duo avec Cadenas fonctionne, et les coups aux planches pleuvent (Cadenas, Ciacchini, Aliaga, Auzolle). Cadenas se fait surprendre à la planche, Pourpier le tient par le bas du pantalon. Moment d'effroi. Mais le raseteur repart de plus belle. Un beau combat pour des ficelles qui rentrent. 5 Carmen et retour. Et le prix du jour.

Jupiter de Laurent.- On l'attendait pour parachever cette belle après-midi. Mais le Laurent ne se tient pas et se laisse leurrer sur ses déplacements incessants. A toi, à moi, les raseteurs le délestent rapidement de ses attributs. Un peu de pagaille et Julien Ouffe se fait surprendre, se couche, le taureau lui passe dessus. Un beau coup où Jupiter brise les planches après I. Benafitou. Mais 8'30 suffisent.

**************

Les points de la course, Trophée des As : Cadenas, 19,5 points ; I. Benafitou, 15 ; Auzolle, 10,5 ; Aliaga, 9 ; Ouffe,  9 ; Allam, 6 ; Four, 6 ; Katif, 6 ; Ciacchini, 6 ; Zekraoui, 3 ; Favier, 3 ; Poujol, 3.

Les prix du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence : 1er Cadenas, 638,5 ; 2e Katif, 501 ; 3e Favier, 423,5 ; 4e Four, 400, 5 ; 5e Aliaga, 343.

Biou d'Or 2016 : Mignon de la manade Cuillé
Meilleur cocardier de la finale : Pourpier de la manade Saumade

Champion de France FFCC : Joachim Cadenas.

 

**************

 

 

 
 

 

03/08/2016

INFOS

Mercredi 3 août 2016 - GRECO : GUERISON EN BONNE VOIE


infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaise,pourpier,ulmetArrêté pour blessure à l’antérieur droit depuis la fin avril, sans savoir quand il pourrait à nouveau reprendre le chemin des pistes, Greco de la manade Saint-Antoine est sur le chemin de la convalescence.
Les derniers examens du vétérinaire l’attestent, le taureau est sur la voie de la guérison. Bien sûr, la famille Clauzel va lui laisser le temps qu’il faudra jusqu’à ce qu’il retrouve l’intégrité de son physique. Mais après le retour de Ratis de Raynaud, voilà une autre bonne nouvelle qui réjouira toute l’aficion.

 

Lundi 25 juillet - LUNEL : A POURPIER LE PESCALUNE

infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaiseA Lunel, les clubs taurins et groupes de tradition membres du Trophée Pescalune ont élu Pourpier de la manade Saumade, meilleur cocardier du Pescalune 2016.

Une saison particulière puisque les arènes Sanjuan sont désormais fermées avant les grands travaux qui devrait durer jusqu’en mars 2018. En conséquence, la finale du Pescalune, prévue le dimanche 30 octobre, se déroulera aux arènes de Vauvert.
Photo Martine Aliaga

**************

 

Lundi 25 juillet - BEAUCAIRE : A ULMET LE CAMARINA
infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaiseL’association taurine Camarina a élu Ulmet de la manade Jean-Claude Blanc et lui remettra le trophée Camarina lors d’une soirée au Casino de Beaucaire le vendredi 18 novembre. « Après Rascaillon en 2004, voici Ulmet qui enlève sur le fil le Trophée Camarina 2016 après une belle lutte avec Jupiter et même Margasse, explique le président Bernard Dumarcher. Doté d’un sang généreux, il a su faire face aux Cadenas, Zekraoui et Favier lancés dans une lutte sans merci.
Brillant à la planche, placé, d’une vaillance sans borne, il a emporté les votes du jury face à un Jupiter (Manade Laurent) une fois de plus délesté de ses attributs trop tôt (9 minutes) et un Margasse (manade Rambier) qui fut une découverte pour beaucoup »
.
Photo Martine Aliaga

************

Lundi 18 juillet - CUPIDON DE CAVALLINI BLESSÉ
Alors que Ratis de Raynaud va faire son retour en piste, après sa blessure d’Arles en début de saison, c’est Cupidon de Cavallini qui, après sa prestation lunelloise du 10 juillet, boîte et montre un problème au boulet. Deux mois de repos sont prescrits au bel étalon qui paye peut-être la force de ses engagements aux planches.

************

Lundi 18 juillet - DES NOUVELLES DE SOFIANE RASSIR
Dimanche 10 juillet, lors de la 1re journée du Trophée du Muscat, Sofiane Rassir se fait attraper au pied et déséquilibrer par Bayle de Vinuesa dans un puissant coup aux planches. Suite à cet accrochage, le raseteur souffre d’une déchirure du muscle pectiné (muscle de la loge médiale de la cuisse) et d’une désinsertion du tendon du long adducteur. Son état nécessite un repos d'au moins 2 mois avec rééducation. Nous lui souhaitons un bon rétablissement et surtout de garder un bon moral et ce sourire que les spectateurs apprécient tant.

****************

16/05/2016

LUNEL *4e GRAND RENDEZ-VOUS - AS *

Lundi 16 mai 2016

Avec Scipion, Baucis et Pourpier
la dramaturgie est de mise

lunel,saumade,pourpier,baucis,scipion,course camarguaise

Pourpier et Four

La course de la Royale de Saumade débute émotionnellement avec Scipion (4e) agressif et combattif en diable, monte d’un cran avec Baucis (5e) imposant sa forte présence et son caractère irascible, et frôle le drame avec un Pourpier intraitable, dominateur et brillant.
En première partie, Belajio manque de pétard, Jacob s’offre généreusement, Trélus, plein de vivacité, aurait mérité plus de travail.

L’ensemble de ces six taureaux maintient l’intérêt tout le long et, avec des raseteurs entreprenants même si décimés par les blessures, brille crescendo.
Les hommes payent la note de ces cinq derniers jours intensifs (Nîmes, Le Grau ou Les Saintes, Lunel ou Fontvieille). Belgourari ( au 2e), Rassir (au 3e), sortent sur ennuis musculaires ; Katif (sort à la moitié du 6e) crâne ouvert après un choc sous le banet, suite à une enfermée de Pourpier. J. Martin boîte après une chute en contre-piste poussé par Baucis.
Ilias Benafitou clôture son super week-end par le prix du 4e Grand-Rendez-Vous du Trophée Taurin, et le prix du meilleur animateur du Souvenir Patrick Castro. Totalement mérités vu l’intensité de son travail (après avoir reçu dimanche le prix Claude Saumade aux Saintes).
Bastien Four, lui, gagne le prix du meilleur raseteur aux points du Souvenir Castro.
Meilleur taureau : Pourpier.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Four 28 points (dont 1 de bonification) ; Aliaga 26 (dont 2) ; I. Benafitou 23,5 (dont 4) ; Katif 11 (dont 2) ; Poujol 7 (dont 1) ; Rassir 4,5 ; Belgourari 3 ; J. Martin 2,5 (dont 1)

 

* Dernières nouvelles :

à Fontvieille, Anthony Ayme rattrapé par Aroujo (6e) à la barrière, souffre d'une fracture du tibia. Il devrait être opéré demain.

IMG_0017.JPG* Ziko Katif était hier soir à l'hôpital de Lunel pour se faire recoudre une plaie d'une dizaine de centimètres au crâne. Apparemment pas d'autres conséquences. 

02/11/2015

LUNEL *FINALE DU TROPHEE PESCALUNE*

 lunel,32e trophée pescalune,chekade,katif,pourpier,course camarguaise

Dimanche 1er novembre 2015

LES GUERRIERS CHEKADE ET POURPIER

lunel,32e trophée pescalune,chekade,katif,pourpier,course camarguaise

 

lunel,32e trophée pescalune,chekade,katif,pourpier,course camarguaiseArènes pleines sous un doux soleil d’automne, affiche à la hauteur, la finale du 32e Trophée Pescalune s’annonçait sous un excellent jour. Après une première partie un peu âpre, l’intérêt montait crescendo jusqu’au bouquet final donné par un excellent Pourpier. Entretemps, l’hommage à Garlan pour sa der à Lunel profitait d’un beau decorum et la course que le Seigneur de Camargue donnait ensuite, confirmait si besoin était, les qualités et l’incroyable longévité du chouchou de Joël Linsolas. A 15 ans, le pensionnaire des Baumelles impose encore et toujours le respect et inspire la crainte. 

Le Biòu d’Or en titre, Mignon de Cuillé, par son style  classique, sûr de lui, et une “grinta” retrouvée livre une prestation sérieuse  et fait honneur à son titre. Quant à Pourpier, à l’agressivité ravageuse, il arbitre le duel entre Katif et Chekade, et, après avoir blessé Ziko,  offre la victoire à Amine après l’avoir sérieusement menacé. L’ensemble des blancs a travaillé sur un bon tempo, chacun s’impliquant comme Katif, bien sûr, Four jusqu’à sa sortie au 4e, Cadenas par ses interventions émotionnantes, Ayme très présent, Aliaga travaillant tous les taureaux, I. Benafitou, J. Martin sur quelques exploits très applaudis, Errik jusqu’à sa sortie au 5e. . Une bon cru !

Quito (Fabre-mailhan).- Quand les hommes s’affolent, il temporise et se décale. Mais quand il se place et que les invites sont claires, alors il s’engouffre après et peut conclure (Four) ou emboîter le pas (J. Martin) ou encore serrer de près (Aliaga, Ayme). Un brin de nonchalance, quelques petites anticipations pour le premier sélectif qu’il fallait. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Banaru (Le Rhône).- Garde tout son mystère et sa manière de combattre toute particulière. Se déplace le long des planches, quelques minutes arrêté, et repart, insaisissable. Pas de reprise, il faut le raseter sur ses déplacements, ce qui reste une affaire délicate. Des frissons avec Cadenas, Katif. Pour 10 minutes les rubans. Des longeurs avec Cadenas, Ziko Katif... Et garde ses ficelles. Déconcertant ! 3 Carmen et retour.

Sylverado (Nicollin).- Rigoureusement positionné, cornes pointées, se livre sans passer la surmultipliée. Conclut après Katif, I. Benafitou. Sonne la révolte à la 6e, sur les cites engagés de Cadenas, I. Benafitou, Katif. Les cornes menacent après I. Benafitou, Aliaga. Des séries bien enchaînées dans un registre classique. 13’30 de bonne facture. 6 Carmen et retour.

lunel,32e trophée pescalune,chekade,katif,pourpier,course camarguaiseAprès un joli hommage (lire demain ci-dessous), Garlan rentre dignement en piste sous les applaudissements. Cul aux planches mais reste disponible pour les premiers échanges pour 4’30 les rubans. Aux ficelles, les blancs calculent longuement. Le vieux combattant inspire la crainte, il n’est qu’à voir la préparation de chaque raset. Et de fait, offensif, il déséquilibre Errik, force après Ayme, et met Cadenas en ébullition. Précautionneux, les blancs hésitent attestant de la difficulté. Alors Jérôme Martin prend tout les risques pour la ficelle à 650€, levée sous les hourras. La vista de Garlan est intacte, il déjoue encore quelques départs, augmente son coup de tête et devient très très dangereux. A Katif, le dernier raset en hommage au Seigneur de Camargue. 4 Carmen et retour avec une ficelle.

lunel,32e trophée pescalune,chekade,katif,pourpier,course camarguaiseMignon (Cuillé).- Majestueux, il s’approprie la piste au galop. Impeccablement placé, il a du pétard et les premiers rasets sont vivement raccompagnés. Des longueurs superbes avec Cadenas, Katif.... Défendant son terrain, attentif à tout, maîtrisant tout l’espace, menaçant avec Aliaga puis carrément se dressant à sa poursuite. ça passe juste ! Du bon Mignon qui rentre royalement ses deux ficelles. 7 Carmen et retour.

Quand Pourpier (Saumade) sort, Katif est en tête avec 90 points, 2e Chekade à 88,5. Les deux hommes vont prendre beaucoup de risques devant le meilleur taureau de la saison à Châteaurenard et Palavas. Le cocardier montre d’entrée son agressivité. Chekade se jette dans les cornes, la riposte est terrible aux planches. Chekade, Cadenas enchaînent, Katif pour des coups violents aux planches. Et Pourpier coince la jambe de Katif, et bascule en contre-piste. Le raseteur part pour l’infirmerie porté par les hommes. On craint une fracture... Flottement en piste... Pas raseté, Pourpier fait le show, tente de sauter en contre-piste. Raset pleine piste de Chekade, et Pourpier frappe et bascule, re-coup de barrière après Chekade. Ecarte Aliaga, saute par surprise après Chekade qu’il touche au passage des travettes (pantalon explosé). Déchaîné, Pourpier voit tout, piste et contre-piste... Chekade tente le tout pour le tout et lève le 2e gland. Il a gagné le Pescalune. Pourpier rentre ses ficelles sous des applaudissements nourris. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER ET MALI
(suite demain)

* Ziko Katif blessé par Pourpier : on craignait une fracture du péroné, finalement, après les radios faites aux urgences de Lapeyronie à Montpellier, le raseteur souffre d'hématomes, et d'un muscle écrasé. Beaucoup de repos et de glace, et le champion sera sur pied *

LES PRIX

1er Chekade, 94,5 points ; 2. Katif, 93 ; 3. Ayme, 70,5. Meilleur animateur Jérôme Martin. Meilleur taureau de la saison : Sylverado de Nicollin. Meilleur taureau de la finale : Pourpier de Saumade.

 

02/09/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 1er septembre 2012

Roussillon-Oudjit, Pourpier-Aliaga


Des prix en rafale pour la 7e finale du Trophée de la Vigne et des Etangs


Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : C. Garcia, Miralles, Oudjit, Valette. Gauchers : Aliaga, Clarion, Sanchez. Tourneurs : Grando, Estève, Euzeby, Curtil.


La course finale de la saison villeneuvoise a été intéressante à suivre par le sérieux des cocardiers proposés mais n’a pas vraiment “décollé”, et pourtant le vent ne manquait pas... Plus rasetée en première qu’en deuxième partie, elle a manqué d’un travail soutenu hormis l’assiduité d’Aliaga et Oudjit.
La belle remise des prix n’a oublié personne (lire en bas) parmi les fidèles de ces arènes littorales qui enregistrent aujourd’hui une belle entrée. Récompense du travail de la Section taurine.

Lou Beu (Grand Salan).- Mobile le long des planches, bien cité se dresse en finition (4 belles actions) avec une bonne gestion de la piste. Aux ficelles qu’il rentre, parfois distrait, il se durcit même s’il s’engage fort après Sanchez et Valette. 6 Carmen et retour.
Roussillon (Plo).- Fait du large à grandes foulées, et se montre rapide dans ses interventions. Attentif à tout, il oblige souvent l’homme à rompre et reste méchamment présent jusqu’aux planches où il ne serait pas bon de lui tomber devant. Et quand les rasets tardent, c'est lui qui défie les blancs. Dominateur, ses ficelles sont inaccessibles. 2 Carmen et retour.
Vincent (Félix).- Dans un registre cocardièrement classique, il pousse avec volonté et franchise dans les actions. Les ficelles travaillées sur un bon rythme occasionnent de beaux et nombreux échanges. La 2e part sur la trompette. Prestation franche et sérieuse avec 5 Carmen et retour.
Regain (Les Baumelles).- Craint, il s’approprie la piste. Vigilant, mais parfois sans trop se fixer, il se jette après l’homme en tricotant dangereusement des cornes. Chasse, rode, pas assez attaqué. Malgré les tentatives d’Aliaga, rentre un gland. Les blancs trop précautionneux ne le travaillent pas assez au détriment de la prestation du taureau. 3 Carmen et retour.
Saladin (Saumade).- Du mouvement, de la vivacité et une bonne présence dans les enchaînements. De beaux passages avec Aliaga, Oudjit, Sanchez mais manque de travail dans l’ensemble pour briller. Saladin se déconcentre et du coup déçoit, on sait qu'il peut mieux faire. Un peu plus secoué, laisse sa 2e ficelle sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.
Mariachi (Ricard).- Promène et y va de tout son gabarit pour taper aux planches (2 Carmen), le temps des pompons. Mais pas vraiment entrepris, il s’évade lestement et à de nombreuses reprises. Les ficelles rentrent.
Le jeune Praviel (Guillierme, hp) montre son envie de se battre. Vaillant, vif, quand le rythme y est, il répond présent jusqu’à tamponner fougueusement après Oudjit (2 fois). Des qualités à revoir. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Oudjit, 11.


7e Trophée de la Vigne et des Etangs
2e Souvenir Gérard-Bouisson, sur la saison, Jérémy Aliaga.
Meilleur taureau de la saison, Pourpier de Saumade (course du 26 mai).
Meilleur animateur de la finale, Oudjit
Meilleur taureau de la finale, Roussillon de Plo.

Les coups de cœur :
à Jo Aliaga, parrain de la saison
à l’association Lou Recantou
à Miralles et Valette, fidèles à Villeneuve depuis le début.