Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2017

ASSOCIATION

Vendredi 10 février 2017
Association des présidents de course camarguaise

LES 10 ANS DE L'APCC

2017ACTO.jpg

Vérifier l’arrivée des taureaux au toril et des raseteurs au vestiaire, la présence de l’ambulance, du docteur, du délégué de course... Prendre en compte les desiderata de l’organisateur, lister les partenaires pour les enchères aux attributs... Chrono en main, savoir quel raseteur lève l’attribut, évaluer la force et la fragilité du cocardier en piste pour gérer chaque quart d’heure au mieux, lancer les Carmen... Avoir le verbe haut et audible et l’autorité bienveillante... Bref avoir l’œil partout et être responsable de - presque - tout... La charge de président de course est immense. C’est pour se soutenir, confronter les points de vue, se tenir à jour des réglements, et être force de proposition, que voilà 10 ans l’association des présidents de courses est née.

Le président Moucadel
prend du recul

cavallini,apcc,présidents de course,course camarguaiseC’est à la manade Cavallini, Mas de Pioch aux Saintes-Maries-de-la-Mer que Laurent et Laura (► photo) ont chaleureusement accueilli la soixantaine de convives réunie pour l’AG. Rapports moral de Nicolas Manchon et financier de Claude Chevalier, approuvés à l’unanimité, les discussions ont été largement ouvertes . Thèmes : le rôle et les responsabilités des présidents de course, les élections de la FFCC où l’association est représentée sur la liste d’Hadrien Poujol ; les propositions du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence ; l’idée « d’aider les jeunes taureaux à grandir » avec notamment le fait de ne les faire courir que 12 minutes...

En clôture d’assemblée, le président Marc Moucadel exprimait sa décision: « de passer la main vu mon activité professionnelle et mon engagement à la FFCC. Je reste membre, bien sûr... »

Et le nouveau ex-président d’insister : sur « l’évolution du rôle de président. Nous devons donc être regroupés, solidaires, intègres, même si on peut se tromper mais nous devons tendre vers le professionnalisme...»

Les discussions étaient loin d’être closes et se sont poursuivies, longuement, passionnément. Même ferveur à l’heure d’aller visiter les cocardiers, petits et grands ont embarqué sur la charrette.

 

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER

Pascale Bini LA présidente

Seule femme présidente de course, Pascale Bini officie depuis 1983 en école de raseteurs, en Ligue et quelques Avenir, à Bouillargues et au Cailar : « Pour l’anecdote, à ma première course au micro, en 1983, j’étais enceinte de Benjamin (raseteur et aujourd’hui manadier). Plus sérieusement, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières et je suis respectée des raseteurs et manadiers »

Femme ou homme au micro, il n’y a - a priori - pas de différence, sauf à s’émanciper d’une habitude et à afficher une grande rigueur et un bagage 100% afeciouna... Comme Pascale ! Avis aux amatrices.

*******

Les remerciements de l'APCC à la manade Cavallini

presidents de course ph mali Cavallini (13).JPG

************

28/11/2014

PRESIDENTS DE COURSE

L'assemblée générale de l'Association des présidents de course qui devait se tenir ce samedi 29 novembre, à la manade Raynaud est reportée au dimanche 11 janvier 2015.

Les conditions climatiques, notamment la mer rentrante, ne permettent pas de passer la journée au Grand Radeau dans de bonnes conditions. Ce n'est que partie remise

12/12/2012

PRESIDENTS DE COURSE

Dimanche 2 décembre 2012

Le respect avant tout

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Le bureau : Raymond Arnaud, Philippe Gibert, Marc Moucadel, Claude Chevalier
et le manadier Joël Linsolas

Président de course, animateur, speaker, arbitre. Tout cela à la fois. Faire respecter les règlements, rester dans la ligne de l’organisateur, transcender la course et faire vibrer le public, maintenir l’ordre en piste, rester intègre quant à l’attribution des attributs aux hommes, et équitable quant aux primes sur les cornes des taureaux…. La tâche des hommes au micro n’est pas facile.

Réunie dimanche 2 décembre, à la manade des Baumelles, en assemblée générale, l’APCC a listé les différents points à surveiller. Marc Moucadel, président, « après une saison 2012 qui s’est globalement bien passée », prône le dialogue avec tous les acteurs de la course camarguaise. Forte d’une quarantaine d’adhérents, l’association se veut toujours force de proposition et restera vigilante sur les changements dans les règlements. Elle invitera donc toutes les parties prenantes de la course camarguaise à la discussion.

Pour autant, tout n’est pas rose au pays des blancs et noirs. Et Jacques Valentin de mettre l’accent sur le gros différend qu’il a eu cet été avec un tourneur avec insultes et menaces. « J’ai rapidement fait un rapport à la FFCC, et je n’ai plus à ce jour de nouvelles », se plaint-il. Les autres présidents soulignent également le manque de respect à leur endroit et la lenteur des sanctions. Un constat :  « En corrida, le matador vient toujours saluer le président même s’il n’est pas d’accord avec lui… ». Et les échanges de s’étoffer : « Il faut que le président soit protégé par un statut, c’et pour cela qu’on a mis le mot « arbitre » dans le nouveau règlement… pour avoir un statut juridique », explique Norbert Nesti représentant la FFCC. Quant à l’encocardement à vérifier avant la course, Raymond Arnaud (président à Beaucaire) trouve : « difficile d’aller vérifier. A chacun son travail, il faut faire confiance au professionnalisme des manadiers »… Le manadier Joël Linsolas abonde en ce sens : « Il faut faire preuve d’un peu plus de professionnalisme… ». Au chapitre des « Carmen » octroyés, Norbert Nesti remet sa casquette de président : « la musique est trop souvent déclenchée, parfois pour un beau geste du raseteur alors que le Carmen c’est que pour les taureaux », cependant Philippe Gibert (président à Châteaurenard) précise « Nous sommes avant tout des animateurs, les « Carmen » permettent d’animer, la course c’est aussi un spectacle… Quant au respect, les raseteurs devraient l’apprendre dès qu’ils débutent. A certains endroits, les organisateurs ne « tiennent » pas les raseteurs… En cas de litige, on peut aussi ne pas accorder l’attribut…»

Dans les questions diverses, Julie Zaoui, coprésidente du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence (avec Domynique Azéma, toutes deux invitées à l’AG) relevait que, « parfois, le Trophée n’était pas annoncé pendant les courses, malgré la large communication faite par Midi Libre et La Provence. Claude Chevalier souligne : « à l’époque les clubs taurins participaient financièrement à l’accès à la grille. Aujourd’hui, que c’est gratuit, certains n’annoncent plus les journaux. C’est pas normal. Tout le monde est bien content d’avoir sa course et son compte rendu à lire ». Et Marc Moucadel de proposer : « Nous referons un courrier en ce sens à nos adhérents » avant de conclure « Il faut se pencher sur les règlements pour préparer 2014. 2013 étant une année d’élection, il n’y aura certainement pas beaucoup de changements ». Voilà la feuille de route donnée, il était temps, après avoir visité les cocardiers en pays, de passer aux réjouissances dans le cadre chaleureux de la manade des Baumelles.

MARTINE ALIAGA

présidents de course,manade des baumelles,courses camarguaises

Une "charretée de présidents" pour la visite des cocardiers

·    Renouvellement du bureau : Jacques Valentin se porte démissionnaire, tout comme Raymond Arnaud qui veut passer la main. Les deux sont plébiscités en tant que présidents honoraires fondateurs de l’association. Nicolas Manchon et Frédéric Claret sont élus au bureau qui se réunira dans la quinzaine pour élire son président.

·   Cartes d'adhérents : Les cartes seront remises aux adhérents lors d’une journée à la manade Blatière-Bessac en janvier.

·    Compte rendu financier : Claude Chevalier, trésorier, annonce un dernier solde positif de 212,20€.

17/02/2012

PRESIDENTS DE COURSE CHEZ ALLARD

Les hommes du président

APCC2BLOG.jpg

 

Même pas froid, les présidents de courses camarguaises lors de leur journée des remises de cartes à la manade Guy Allard au Sambuc. En effet, à l'exception d'un quatuor restant bien au chaud, les présidents ont bravé les rigueurs hivernales sur la charrette afin d'aller parcourir le pays tout en écoutant les explications du maître des lieux. Mais, comme pour les taureaux, il y a un temps de course à ne pas dépasser, alors le tracteur, dans la dernière ligne droite, d'accélérer pour ramener la troupe à grande vitesse. Mais l'honneur des hommes du président était sauf. Aprés cet acte de bravoure, car cela en fut un, et bien campés dans la climatisation ambiante de la salle, autour de l'apéro au chaud, le moment fut propice à retrouver de la voix.
APCC1.jpgProtocolairement le président Marc Moucadel mis en exergue 20 ans de travail de Guy Allard qui a su faire fructifier son élevage "Homme de passion et de terrain, on ne peut que vous encourager à poursuivre dans ce pays et cette Camargue profonde". Des paroles donnant chaud au coeur de Guy dont Mornes vainqueur de la Cocarde d'Or 2010, mais aussi Véran, Icare, Riège, sont les fers de lances de la manade. "Votre rôle est important, pas toujours facile selon les courses et les compétitions, merci d'être venu nous rendre visite" dixit Guy Allard. Bouquet de fleurs à son épouse Antonia, puis coup de coeur au raseteur Bari Khaled "Un raseteur qui tout au long de sa carrière a été exemplaire de respect envers le public, les organisateurs, les présidents de courses et de ses copains de piste", compliments lui étant adressés par tous.
APCC3BLO.jpgEnsuite le relais d'être saisi à pleine mains par les titulaires  - grilladins - de service, à savoir Raymond Arnaud et Claude Chevalier, afin de préparer les grillades cuites pour tout les goûts. Puis aux mythiques et inséparables Jacques Valentin et Michel Bourrier dit Le Fri, d'être un performant duo de commerciaux à la tombola.
Et les hommes du président d'attendrent sereinement de retrouver de la voix, au micro, d'une temporade qui n'attend plus que les trois coups officiel.

Patrick PONS 
 

 

Solidaires : L'Association des présidents de course s'associe à la journée du samedi 3 mars à Saint-Laurent-d'Aigouze, en soutien au gardian Thierry Boudou sérieusement blessé.
 

10/04/2010

LES PRESIDENTS ONT DE LA TENUE

GROUPE.jpg

Vendredi 9 avril 2010

DES CE WEEK-END, LES PRESIDENTS DE COURSE
VONT ETRENNER LA CHEMISE OFFICIELLE DE L'ASSOCIATION

OK2.jpg

Belle performance pour Marc Moucadel, à la tête de l'association des présidents de course camarguaise. Avec ses collègues, ils ont réussi à réunir sur leur nouvelle chemise officielle le Trophée, la Fédé, le Conseil général du Gard. Comme quoi quand on veut, on peut. C'est aussi une reconnaissance et une institualisation pour cette confrérie indispensable au bon déroulement des courses. Les présidents assument leurs - grandes - responsabilité et parlent d'une même voix.Provence et Languedoc ensemble, comme a tenu à souligner Marc.

30100409 ACPCC 017.JPGVendredi soir, au Conseil général du Gard, en présence de Jean Denat, conseiller général, Henri Itier, président de la FFCC, Domynique Azéma, présidente du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, les présidents ont reçu leur paquetage avec le soutien de toutes les parties prenantes.
Et Jean Denat (sans oublier Patrick Bonton, absent mais ô combien précieux) de défendre, avec une belle passion, l'avenir de la course camarguaise en appelant au rassemblement  et à l'écoute. Vigilance face aux dangers (risques sanitaires, environnement menacé), et espoir de pérenniser une culture vraie, authentique.

Texte et photo
Martine ALIAGA

26/11/2008

L'APCC AUX BERNACLES

Dimanche 23 novembre

AMBIANCE AUTOUR
DES PRESIDENTS DE COURSE

DSC00178.jpg a.jpg

 

Avant la remise des cartes de l'association (le 1er février 2009 à la manade Blatière-Bessac), les présidents de course camarguaise ont procédé à leur assemblée générale aux Bernacles, chez Jacques Mailhan. L'occasion de faire le bilan de l'année écoulée et de largement rassembler les instances de la course camarguaise et les amis. Henri Itier (FFCC), Domynique Azéma (Trophée Taurin), Patrick Bonton (Conseil général du Gard), le président Marc Moucadel, le trésorier Claude Chevalier et le secrétaire Jacques Valentin faisant face à une trentaine d'adhérents et invités.
La seconde partie de cette fin de matinée laissait place à une ambiance très festive et animée autour de l'apéritif offert par 51 puis le repas aux conversations très animées où les truculents Jacques Valentin et le Fri se sont taillé la part du lion. Entre souvenirs et avenir, les duettistes ont tenu l'auditoire et mené les débats jusque tard dans l'après-midi pour le plus grand plaisir des convives. Au rayon des scoops, le retour du Fri à Marsillargues... Vivement cet été !

Martine ALIAGA

DSC00168.jpg a.jpg