Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2012

AU MAS DE PERNES

Samedi 25 février 2012, manade Chapelle

 Prince en son royaume

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

Les beaux jours arrivent au Mas de Pernes. Après les inondations, le terrible froid du début février… L’heure est aux sourires, aux espoirs, à la fête.

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesSamedi dernier,  la famille Chapelle recevait les directrices, les membres du Trophée Taurin et les clubs taurins amis. Au centre des réjouissances, le cocardier Prince, le taureau du renouveau de la manade. Et la belle consécration de sa saison 2011 à la finale du Trophée des Raseteurs à Saint-Martin-de-Crau. « Un Prince à qui nous souhaitons de devenir roi », a souligné Domynique Azéma, présidente du Trophée Taurin.
chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesUn Prince aussi souverain en pays qu’en piste. Lui qui règne sur le harem des vaches cocardières de la manade : Gazette double Cocardière d’Or, Julienne, Salinière, Moustelle et Nathy. « Agressif avec ses congénères, on préfère le laisser avec les vaches », explique Florent Lupi, petit-fils d’Albert. Et de fait, visité dans son pré, le cocardier reste hautain et vigilant face à la charrette des invités.

Des enclos bien délimités, clôtures au cordeau, ici Princesse, 17 ans, mère de Prince, là ses fils prêts à courir, plus loin les filles, cousins, cousines…
Florent s’attache à une sélection rigoureuse : « C’est vrai la manade Chapelle est aussi réputée pour les abrivado et nous les continuons, mais ce qui m’intéresse c’est la course camarguaise… ». Le jeune manadier bien entouré par Nadine sa maman, Albert son grand-père et sa grand-mère, s’implique à fond dans son élevage et l’association des manadiers. Souhaitons lui tout comme à Prince, un avenir doré.

 

Texte et photos
Martine ALIAGA

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ Une partie des membres de la Commission du Trophée Taurin
▼ Prince et son harem

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

  chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ La dernière génération

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

***********************************

20/10/2011

SAINT MARTIN DE CRAU *PORTRAIT*

Jeudi 20 Octobre 2011

PRINCE L’HÉRITIER DU MAS DE PERNES

 Saint Martin de Crau 01 10 218.jpg

Prince explosif après Moine lors de la finale des Raseteurs à St Martin

La manade d’Albert Chapelle revient sur le devant de la scène. Rencontre avec Florent Lupi son clairvoyant petit fils.

Dans la plaine caillouteuse de la Crau, la bouvine est en émoi. Voilà que les taureaux et vaches du charismatique Albert Chapelle retrouvent le lustre d’antan. Gazette cocardière d’or (2009-2011) et Prince meilleur taureau de la finale des Raseteurs réveillent les sens des supporters de la devise et des aféciounas.
Florent atteste. «Avec le bayle Bernard Gros, mon grand-père, moi-même et les gardians dont André Clavel, on fait front uni pour réussir notre retour en course camarguaise. En 2009 j’avais parlé de réminiscence. Là cette réminiscence s’affirme». Cerès avait déjà apporté l’embellie mais Florent tempère. «Cerès nous avait mis le pied à l’étrier mais on sait très bien que l’avenir des taureaux qui frappent est aléatoire. Souhaitons que le destin de Prince soit un peu plus long et stable». Lucide, il explique. «Prince a la faculté de ne pas se laisser submerger. Au Grau du Roi dernièrement il a su trouver un bon placement, changer de terrain au bout de 4, 5 rasets tout en conservant son côté spectaculaire et obliger les hommes à venir dans son périmètre. C’est la faculté première d’un cocardier».
Interrogé sur la présence de Prince à la finale des Raseteurs, il déclare: «Beaucoup m’ont demandé pourquoi il n’était pas à l’Avenir. Etre sélectionné à l’une des trois finales est un honneur et j’ai rajouté que c’était tout à l’honneur du Trophée Taurin d’avoir étalé les talents 2011 spectaculairement parlant sur les trois courses. Il y a eu Ratis à Chateaurenard, St Rémois à Arles et sur la première finale à St Martin, Prince qui à joué magnifiquement son rôle».
De plus Albert est venu chercher le prix sous les bravos d’une foule conquise. «C’est pour lui la reconnaissance d’un long travail de sélection pas toujours récompensé concrètement. La sélection paye parfois sur le moyen ou long terme. En allant chercher ce prix, c’était tout le mérite qui lui incombait. Bien sur j’y ai participé mais ça a été pour moi une idée imminente que de lui dire d’aller chercher ce trophée lui qui a créé l’élevage. Il y est allé de façon chevaleresque avec son talent sachant communier sa joie avec le public».
Fier de son grand-père, Florent témoigne. «Sa popularité est extraordinaire. Je ne connais pas un endroit où il n’est pas interpellé, congratulé ou salué. Personne ne le connaît pas sur nos trois départements et même plus loin. Il a la maestria, la vision du taureau et sait en un seul coup d’œil ce que va faire un taureau. Peu de gens à ma connaissance l’ont. Lui, il essaye de me le transmettre. J’espère le suivre sur ce chemin».
Prince sera classé aux As, il sortira six fois en 2012. «Il ira au Grau du Roi en avril le dimanche de Pâques, à  Chateaurenard le 13 mai, à Mouriès en juin pour les 100 ans du club, à St Martin de Crau en juillet pour les melonniers, à Eyragues au mois d’août pour la finale de la corne d’or et enfin à St Rémy en septembre pour le souvenir Pierre Gon. Le mois d’octobre est libre peut-être pour une finale du style du trophée San juan. Cette année on n’a pas pu la satisfaire car nous avons donné la primeur au Trophée Taurin donc en 2012 nous essaierons de satisfaire les clubs taurins».
Un chemin qu’on espère plein de joies et de rêves avec Prince. «S’il continue et reste à son meilleur niveau tout est permis et on peut rêver. Mon grand-père a effleuré le bioù d’or en 1968 avec Aiguilleur que j’aurai bien aimé connaître mais pourquoi ne pas rêver dans les prochaines années de s’approcher de ce Graal».
Au fait l’année prochaine on va découvrir les fils de Prince qui auront trois ans. On espère que le souverain du royaume aura une filiation digne, pourquoi pas de futurs rois….

St Rémy Vaches 15 10 145.jpg

▲ Albert Chapelle accompagné de son petit-fils revient sur le devant de la scène

Texte et photos Eric AUPHAN

04/10/2011

SAINT-MARTIN-DE-CRAU FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

Samedi 1er octobre 2011

PRINCE TRIOMPHE
ALBERT LAISSE ECLATER SA JOIE

saint-martin-de-crau,prince,albert chapelle,course camarguaisePendant la course dominatrice de Prince, le cocardier fétiche de la manade Chapelle, je jurerais bien avoir vu quelques larmes dans les yeux d'Albert. Le manadier a vécu intensément le quart d'heure. A la remise des prix, le 1er pour Prince meilleur cocardier de la finale du Trophée des Raseteurs, le pélot du Mas de Pernes, à la longue expérience de cavalier (en pays, en abrivado et de réjonéador) a fait une entrée à cheval pour cueillir les applaudissements du public. Et une pirouette enthousiaste pour laisser éclater sa joie.
Avec sa silhouette de jeune homme et son amour de la vie débordant, Albert Chapelle illustre à merveille la passion de son métier.
Gageons que Florent, le petit-fils du manadier plus réservé mais non moins passionné, a lui aussi apprécié et la performance de son cocardier et la reconnaissance de la commission et des spectateurs.
Avec la 2e couronne de la Cocardière d'Or pour Gazette, et des cocardiers appréciés toute la saison dont bien sûr Prince, la manade Chapelle revient au-devant de la scène camarguaise. Pour le plus grand bonheur des afeciouna.

M. A. Photo C.I.

 

01/10/2011

SAINT MARTIN DE CRAU *FINALE RASETEURS*

Samedi 01 Octobre 2011

PRINCE SOUVERAIN DANS UNE FINALE A EMOTIONS

 Saint Martin de Crau 01 10 238.jpg

▲ Prince (Chapelle) et Jérémy Lafare les deux lauréats de la journée.

Entrée: 2/3 Organisateur: CT St Martinois Présidence: J Alvarez Droitiers: Beaujard, Bonhomme, Estevan, Jourdan, Moine, R Mondy, Miralles, Noguéra, Roux, Valette (sort au 2nd), Zucchelli. Gauchers: Guin, Lafare, Ruiz, Sanchez. Tourneurs: Causse, Curtil, Dumas, Jorquéra, Sanchez.

Quelle belle finale avec décorum et mise en scène soignée. Jean Marignan plein d’authenticité fait sur 4 toiles de la magie instantanée et retrace nos traditions sous l’œil ému d’angélique. La péna la Gardounenque, les gardians impeccables (Chapelle-Lescot-Chapelle-Brugeas) et les arlésiennes tenant les 45 toiles des bioù d’or de l’artiste donnent un air de finale des As. En piste, Lafare fait honneur à son rang sans la réussite. Roux, Mondy, Jourdan, Moine et Sanchez sont aux avant postes. Les autres complètent avec plus ou moins de réussite tandis Noguéra est honoré à la capélado. Tous les taureaux tirent leur épingle et Prince souverain remporte le prix du meilleur taureau. Il comble de bonheur Albert qui vient chercher le prix à cheval et avec maestria.

MATUTE (St-Antoine) peine à trouver sa place aux rubans. Aux ficelles il trouve ses marques, enferme Mondy, tape après Valette et passe la corne sur Roux. Il va à mas, prend les séries, bouscule valette qui s’en sort miraculeusement (ouf) et serre Miralles et Jourdan parti à deux. Une ficelle au toril avec 5 Carmen et retour. A l’inverse, KÉKÉ (Agu) trouve immédiatement le lieu propice. Cocardier, il coupe le terrain et attend les attaques. Aller à la tête relève du défi que s’imposent Mondy (coupe) et Moine (cocarde). Plus raseté sur la fin, il déboule à grande vitesse surtout après les droitiers et conserve ses glands. 3 Carmen et rentrée. VERDIER (Saumade) annonce la couleur avec deux grosses actions après Lafare. Dangereux et percutant il brise les planches après Roux, bascule et  malmène Rodolphe en contre piste qui évite la corne (re ouf…). Barricadier après Roux (2), Lafare (2), Beaujard et Ruiz, il cède sa cocarde à la onzième. Ficellé à l’extrême (il n’en a pas besoin), il ne recevra plus qu’un raset de Jourdan qui finit en fracas ce qui gâche sa fin de course. 8 Carmen et retour.

Après la pause, INDIEN (Cuillé) saute d’entrée après Moine mais les hommes lancent la cavalerie car le taureau semble en dessous. Même irrégulier, Indien n’enterre pas la hache de guerre et assure 2 émotionnantes enfermées sur Lafare qui réveillent l’arène. Il reprend du poil de la bête, saute après Roux qui doit se jeter en piste (re re ouf). Au final il reprend l’ascendant avec les supers rasets de Sanchez et ne concède que la coupe et un gland. Encore un saut après Roux et retour au toril avec 6 Carmen. S’il envoie les cornes, VÉRAN (Allard) est vite délesté des rubans. Il enferme Moine et ne refuse pas le combat. Moins craint, il fait preuve de générosité et se bonifie avec trois percussions successives. S’il subit et lache une ficelle avant le terme, il rentre l’autre courageusement. 5 Carmen et rentrée. Disposé, PRINCE (Chapelle) possède du placement et de la méchanceté. Il est immédiatement dans le ton mais les hommes ne lui mettent pas assez de pression. Il effectue une quinzaine d’actions grandioses avec parfois bris de planches et reçoit une belle ovation au retour avec ses ficelles en musique jouée huit fois. Pour finir, ESTRELLOUN (Caillan) passe à travers les planches sur le premier raset de Jourdan et récidive sur Victor qui lève la cocarde. Beaujard prend un gland mais sans la forme. Aux ficelles, il affiche sa rapidité et beaucoup d’envie dans ses poursuites, Beaujard lui fait accomplir un coup de barrière tout comme Ruiz. Il perd une ficelle à la dernière minute. 5 Carmen et retour dans une finale qui fera date......

Saint Martin de Crau 01 10 049.jpg

▲ Valette avec Matute (St Antoine) juste avant sa douloureuse rencontre.

▼ Kéké (Agu) après Arnaud Bonhomme.

Saint Martin de Crau 01 10 087.jpg

 Saint Martin de Crau 01 10 138.jpg

▲ Verdier (Saumade) très spectaculaire après Jérémy Lafare.

▼ Indien (Cuillé) s'engage à la poursuite de Roux

Saint Martin de Crau 01 10 182.jpg

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

▲ Véran (Allard) et Cédric Miralles

▼ Prince (Chapelle) explosif après l'excellent David Moine

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

▲ Estrelloun (Caillan) et Jourdan pour un final percutant.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des raseteurs: Jourdan (9), Moine (7), Mondy, Roux (6), Sanchez (5), Beaujard (4), Bonhomme, Guin, Ruiz (3), Lafare (2)

Classement: 1er Lafare 200 points, 2nd Jockin 189, 3ème Sanchez 184, 4ème Jourdan 137, 5ème Ruiz 135.

Meilleur taureau de la finale: PRINCE manade Albert Chapelle.