Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2016

VENDARGUES *Révélations 2016*

Course du dimanche 16 octobre 2016


Andreloun, l’os du jour

vendargues,révélations,course camarguaise

Andreloun avec Jérémy Aliaga


Ambiance sympathique sous des cieux couleur automne et une humidité tenace malgré le soleil de la veille. La piste est encore par endroit gorgée d’eau bien que la Muleta a travaillé d’arrache-pied et, en première partie, taureaux et raseteurs ont du mal à trouver leurs appuis. A l’entracte, à nouveau damé, le sable tient davantage et chacun retrouve ses facultés.
Les trois premiers malgré leurs qualités pâtissent de la piste glissante mais Vagari se fait respecter, Fougueux tient pied de belle manière, Vieto passe bien. Andreloun, 4e, donne du fil à retordre et garde ses glands. Arlésien abordable, Testasse surprend par ses coups droit dans les planches, et Hélias envoie quelques boulets bien sentis. Aliaga et Katif mènent la course, I. Benafitou plus inégal et les jeunes complètent sur un rythme allégé de fin de saison.
Vagari (Lagarde).- 6 ans. La piste dangereusement glissante rend les hommes prudents. Du coup Vagari domine sans forcer et malgré quelques dérapages, rentre tranquillement ses ficelles en bon premier. Fougueux (Les Termes).- 9 ans. Le long du pourtour, pousse fort après l’homme jusqu’au ras des planches. Tient pied partout, écarte Montesinos, I. Benafitou. Par des enfermées de belle facture, il prend le dessus pour plus de 8 minutes les rubans. Aux ficelles qu’il rentre, bien campé, garde son peps et se cabre après I. Benafitou. 1 Carmen et retour.
Vieto (Bon, remplace Dubaï boiteux).- 6 ans. Physiquement balèze, il se montre abordable dans le raset et plus fantasque aux planches. Remuant et sauteur, il garde sa cocarde jusqu’à 6’50. S’envoie après Errik, tape après Katif. Il enchaîne de bon cœur et conclut après Benafitou, après quelques sauts et des séries. Sauve 1 gland. 5 Carmen plus retour.

vendargues,révélations,course camarguaise
Photo
Aurélie Raynaud
aux prises avec
un Andreloun sauteur

Andreloun
(Raynaud).- 7 ans. Prend possession de la piste en roumégant méchamment. Plein de fougue, il pousse jusqu’aux planches où il peut basculer seul ou après l’homme. Des anticipations (Aliaga), des conclusions (I. Benafitou). Cul aux planches, il durcit son jeu, saute par surprise. Méchant au possible, il donne du fil à retordre et garde ses glands. Un peu trop de sauts encore mais un bel espoir. 6 Carmen et retour.

Arlésien (Chapelle-Brugeas).- 7 ans. Plus abordable, il cavale dans toute la piste prenant tout ce qu’on lui propose. S’enfile de multiples séries, se soulève après I. Beanfitou (2). Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

vendargues,révélations,course camarguaise

Testasse vaillant et finisseur
avec Ziko Katif


Testasse d’Hervas.- 6 ans. Un biais tout particulier pour ce jeune élément qui tape en biais ou droit devant en oubliant de lever la tête. Remuant, à son rythme, il conclut à de multiples reprises, vaillant et entêté. 11’50, 10 Carmen et retour.
Hélias (Blatière-Bessac).- 6 ans. En mouvement et avec des manières brutales, il se montre aussi disponible pour enchaîner. Ilias Benafitou se charge de faire briller cet homonyme qui conclut après lui cinq reprises. 10 minutes un peu brouillonnes, 5 Carmen et retour.

vendargues,révélations,course camarguaise

Les deux -presque- homonymes en pleine action

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Entrée : 3/4 d’arène. Org. La Muleta. Président : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Montesinos. Gauchers : Aliaga, Errik, Méric, Y. Martin. Tourneurs : Grando, Daniel.

12/09/2015

VENDARGUES *AVENIR*

Samedi 12 septembre 2015

Des élèves studieux

Entrée : petite ½ arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou (sort à l’entracte après une pointe à la main), Faure, Katif, Vic.  Gauchers : Matéo, Méric, Rassir. Tourneurs : Estève, F. Lopez, Grando.

Des raseteurs appliqués exploitant à leur avantage les qualités des jeunes cocardiers bien concentrés sur le travail, voilà une jolie course pour la 1re journée des Révélations vendarguoises. Lucas Faure, Ziko Katif, Sofiane Rassir pour les meilleures passes mais l'ensemble des blancs - raseteurs et tourneurs - travaille correctement dans l'esprit.

Chalan (Les Montilles).- Fougueux, il pointe les cornes jusqu’aux planches et plus si affinités. Des anticipations, des accélérations, des engagements plus mordants à gauche (Rassir, Méric) mais aussi à droite (Katif) où il tricote des cornes. I. Benafitou en fait les frais, touché à la main. Conserve 1 gland. 5 Carmen et retour.

 vendargues,révélations,course camarguaise

▲ La dangereuse enfermée de Valent sur Sofiane Rassir

Valent (Nicollin).- Prend toutes les invites sur un bon rythme, lui aussi plus enclin sur les gauchers. Enclenche le turbo après Matéo et enchaîne de bon cœur. Et cette grosse enfermée sur Rassir qui fait monter la température. Une ficelle au toril. 6 Carmen et retour.

vendargues,révélations,course camarguaisePhoto:
Coup de barrière de Laurier sur Faure

Laurier (Richebois).- Attentif à tout, cul aux planches, se jette sur le raset et s’envoie en conclusion. Surveille tout son monde, s’engage en force à de multiples reprises : après Méric, « daille » sur Katif, coup de barrière Faure. Il fait douter les blancs et rentre ses ficelles, au terme d’un quart d’heure sérieux. 7 Carmen et retour.

Toronto (La Galère).- Vite positionné, montre de suite une grande vaillance. Il enchaîne à toute vitesse, menaçant de ses cornes « astifines », deux-trois rasets et il donne rendez-vous aux blancs de l’autre côté. De grosses accélérations après Faure, Katif. Calme et appliqué, tout autant que les hommes, il conserve ses ficelles. 8 Carmen et retour.

 vendargues,révélations,course camarguaise

▲ Joli raset de Lucas Faure sur Calice

Calice (Sylvéréal).- A grandes foulées, raccompagne les premières invites. Leste pour quelques évasions mais vif dans ses ripostes, il se livre sur des enchaînements rythmés. Plus stable aux ficelles, pointe après Faure, s’emporte après  Vic. Bien dans le tempo, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.  

Mollégeois (Saint-Germain).- A 5 ans, le plus jeune de la course se montre remuant, un peu brouillon au début, il se stabilise vite pour s’engouffrer dans le joli raset de Katif et conclure en brisant les planches. Dans la foulée, Faure rentre les reins, Mollégeois passe la surmultipliée après Faure. Prend du moral et du positionnement en 8 minutes pour les rubans. Finit sur un fort tempo et deux conclusions après Katif. Ficelles à la maison. 6 Carmen et retour.

 vendargues,révélations,course camarguaise

▲ Raset de Katif à Kangourou


Kangourou
(Lou Seden, hp).- L’étalon impressionne par son physique et ses premiers passages de barrière font frémir le public. Mais les hommes l’entreprennent calmement et en prennent vite la mesure, tout en s’en méfiant. Les rubans volent en 10 minutes.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Faure, 10 points ; Matéo, 4 ; Méric, 2.

▼ KANGOUROU

Même pas peur le portier !

vendargues,révélations,course camarguaise

***********************