Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE - PRINTEMPS DES ROYALES 2

Dimanche 22 mars

LES SAUMADE... RIEN A JETER

DSC02107.JPG
LEVANT sur Biscarrat

Sept sur sept pour les beaux bébés de 6 ans de Magali. Ce Printemps des Saumade a régalé la nombreuse assistance. Les raseteurs au nombre de huit aidés de quatre tourneurs ont tous joué le jeu. Schuller, Ayme, Oufdil, Fougère, Biscarrat, à droite ; Aliaga, Sanchez, C. Chanat à gauche.D’entrée Arrogant donne le meilleur sur de belles poursuites qu’il conclut spectaculairement. Puis après un petit passage en contrepiste, il s’avère plus sérieux en enfermant sévèrement Schuller et surtout Aliaga. Six fois la musique. Plein de sang, Saphir a des qualités mais n’a pas toujours la tête à les exploiter. Dommage car certaines séquences laissent augurer un potentiel intéressant dans une fin de quart d’heure très rythmée. Cinq fois la musique. Il bouge beaucoup Gaillardet et saute seul aussi trop souvent. Puis il entre dans sa course et sur Oufdil (deux fois) il s’aligne sur le raset et se propulse derrière lui à la barrière. Il récidive sur Fougère (x 2), Schuller (x 2), Biscarrat. Des Carmen et ses ficelles au toril. Il a du cœur Méphisto et du répondant aussi dans des répliques de la meilleure veine, surtout après les gauchers Aliaga et C.Chanat. Pas mal aussi sur les droitiers Oufdil, Sanchez, Schuller, Ayme. Sa course pleine de bravoure est honorée plusieurs fois pour le côté brillant et spectaculaire.Avec calme, Levant met toute son application pour assurer sa partition. Volontaire et barricadier à souhait, il gratifie les hommes de superbes actions dont une où il brise et bascule derrière Schuller. Du grand spectacle pour une vingtaine d’engagements contre ou au-dessus des barrières et une kyrielle de Carmen. Puissant, barricadier, Mérou à la magnifique présentation ! Ses coups de butoir sont impressionnants de violence, il brise plusieurs planches, met à mal un pilier au terme d’actions superbes. C’est un grand spectaculaire et la musique retentit plusieurs fois. Pour terminer encore un spectaculaire, Espadon, certes un peu plus tendre que les précédents mais il n’en est pas moins intéressant. Ses multiples coups de barrière et sauts sont récompensés de plusieurs Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

DSC02097.JPG
GAILLARDET - Oufdil
DSC02112.JPG
MEROU - Biscarrat
DSC02119.JPG
MEROU - Aliaga
DSC02124.JPG
ESPADON - Sanchez

25/05/2008

ARAMON 24-05 *Avenir*

DEUX BOMBES POUR UN DETONATEUR:
OUNDO, OUFANOUS ET RÉMI GUYON

c6e96141c19a3f4a9a330f4dae83e2fc.jpg
OUNDO de Plo sur GUYON
86eef9697c4840d5e5dfe43b9d6983dd.jpg
OUFANOUS de Guillerme avec Guyon
Une demi arène  est présente à l'heure de la Capelado,pour voir défiler sous les ordres de F. Imbert: Fadli, Fougère, Lafare, J. Chanat, Thierry, Savajano (remplacé par Bournel au second taureau), Ferriol (remplacé par Mebarek au quatrième) et l'inépuisable R. Guyon auteur des meilleures séquences de l'aprés-midi. Quatre tourneurs.
Les trois premiers cocardiers du concours on fourni des prestations honorables. RAPLAU de Guillerme, cinq ans mais beaucoup plus vieux dans sa tête fait un premier. MENDIANT de Plo, pas ménagé s'en sort avec un gros coeur et cinq Carmen pour douze minutes. BABOUIN du Joncas, encore inexpérimenté court beaucoup mais ne refuse rien. Quinze minutes.
3b2d788a953994e89e67d2bca9120225.jpg◄Avec DEMON du Joncas la seconde partie prend une autre dimension. Il gère sa course, se chauffe et appuie ses poursuites et défend avec vaillance ses ficelles. Des Carmen.
OUFANOUS de Guillerme, dix minutes de lutte trés brillantes, vaillantes, le menant à éffectuer d'interminables séries ponctuées de grandioses envolées et de nombreux coups de butoirs. L'ovation et la musique de nombreuses fois entendues à son retour.
OUNDO de Plo, offre le bouquet final, pas moins d'une vingtaine d'actions aux barricades. Le jeune et prometteur cocardier a un coeur énorme, aucuns refus, toujours prompt à donner la réplique il gratifie ses adversaires de superbes engagements qui font dresser le public. Des Carmen, des bravos tout au long de son quart d'heure.
Texte et Photos Luc PERO
02a086599e0fe71c9892ec983d33bb7b.jpg
OUFANOUS tente d'attraper Lafare
8c305b77b1e40362e979a0c23d823b68.jpg
OUNDO se jette aprés Bournel

28/05/2007

LUNEL le 28-05 *AS* 3e Journée du TROPHEE PESCALUNE

RUY BLAS ET AUZOLLE
PESQUIE ET VILLARD
*************************

medium_auzolle.jpg
RUY BLAS - Auzolle quel duo !

 


 Ah, ces jours fériés ! ça ne donne pas envie de travailler. Aussi le deux-tiers d’arène présent pour cette 3e journée du Trophée Pescalune a rappelé plusieurs fois aux raseteurs leur devoir en leur adressant des "Bronca" méritées. Sur les neuf de la capelado Jockin et Perez font la "vole", Villard, Auzolle, s’octroient chacun un cocardier, A. Benafitou, Martinez honorent leur invitation, Ouffe, Mebarek, Noguéra ont des sursauts. Au micro J.Valentin donne de la voix et des primes pour motiver les troupes mais c’est "Jour Férié"! Toutefois dans ce contexte certains cocardiers ont tirés leur épingle du jeu. Dans l’ ordre de sortie: medium_ACACIA.2.jpgACACIA de Cuillé, en une minute trente on s’ attaque déjà aux ficelles et on se dit que ça ne va pas durer pour lui. Au contraire, il se dégage de l’emprise blanche pour ne plus se laisser enfermer et tient le choc dans des séries. Quelques finitions et il sauve in-extrémis sa seconde ficelle. Trois Carmen.
medium_HECTOR.jpgHECTOR de Nicollin, pour quinze longues minutes qu’il agrémente de quelques bonnes poursuites terminées aprés Ouffe, Martinez, Mebarek, Villard. Rentre une ficelle et entend deux généreux Carmen en course.
medium_EROS.jpgEROS de Saumade, il n’a rien d’un foudre de guerre et pourtant c’est lui qui domine? Bronca aux hommes pour le peu d'empressement qu'ils ont manifesté à travailler suffisament et convenablement le cocardier.   Applaudissements au taureau qui rentre ses ficelles. medium_RUY_BLAS.jpgRUY BLAS de Cuillé, premier raset à la tête troisième minute pour Benafitou. Puis Martinez, Villard encore Benafitou mais surtout Loïc Auzolle s’ y colle et là spectacle et danger sont présents. Sur la fin il tape encore sur Villard,  saute sur Auzolle déchainé, saute encore derriére Benafitou. Il rentre ses ficelles en ayant entendu de nombreux Carmen.
medium_PESQUIE.jpgPESQUIE de Saumade, s’il n’a pas de placement il compense largement par un pétard qu’ il exprime aux barricades. Pas moins d’ une quinzaine de coups de barriéres dont certains très puissants. Villard six fois, Martinez quatre fois, Auzolle quatre fois, Benafitou, Ouffe sont ainsi gratifiés d’actions superbes. Sur le dernier engagement il bascule même derriére Villard. Conserve ses ficelles et reçoit les honneurs maintes fois.
medium_JODIAS.jpgJODIAS de Nicollin, dés sa sortie saute seul, puis attend un travail qui ne vient pas. Ouffe touche son frontal à la quatrième minute. Patron incontesté en piste c’est la Bronca générale qui descend des gradins. Vif, rapide voire finisseur il n’ a rien d’un lion car entrepris il se donne volontiers dans des séries. Il tape aprés Martinez, Auzolle et Villard et écoute plusieurs Carmen dans quinze minutes.

VIDOURLE

medium_ACACIA.3.jpg
ACACIA - A.Benafitou
medium_HECTOR.2.jpg
HECTOR - Ouffe
medium_medium_EROS_2.jpg
EROS - Villard
medium_RB_1.jpg
RUY BLAS - Auzolle
medium_RB_2.jpg
RUY BLAS - Auzolle
medium_RB_3.jpg
RUY BLAS - A.Benafitou
medium_PES_2.jpg
PESQUIÈ - Villard
medium_PES_3.jpg
PESQUIÈ - Ouffe
medium_PES_4.jpg
PESQUIÈ - Martinez
medium_PES_5.jpg
PESQUIÈ - Villard
medium_PES_1.2.jpg
PESQUIÈ - Villard
medium_JODIAS.2.jpg
JODIAS - Villard
**************************
LA GROSSE ACTION DU JOUR
RUY BLAS sur Loïc Auzolle
medium_RUY_1.jpg
medium_DSC_2236.jpg
Photos L. PERO