Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Samedi 26 septembre 2015

La maîtrise de Laos, le brio de Moka

le grau-du-roi,revivre,laos,course camarguaise

Anticipation de Laos de Cyr sur Zbiri

 
Dans le cadre du Revivre dans la cité balnéaire, la SAS Ribera présentait un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir. A l’appel d’Aurélien Laget, ce sont 8 tenues blanches (+4) qui sont venues se présenter, parmi lesquelles Zakaria Katif, inépuisable, reste du 1er au dernier le meneur de troupe aidé par Smaïn Zbiri, Jérémy Aliaga et Youssef Zekraoui et Stéphane Dunan par intermittence. Malgré ce, le manque de « pression » s’est fait ressentir sur certains taureaux.
Après une première partie qui est passée, la seconde fut relevée par la prestation de Moka et surtout de Laos, qui a tenu la dragée haute aux hommes, alors qu’Hélios, n’a pas été bousculé.
En premier, Camarié (Nicollin – n°710) n’a que sa volonté et sa vaillance à offrir durant 11 minutes (grâce à son élastique) après avoir bousculé et malmené R. Ibarra dès le raset d’attaque. Ses ripostes sont raccompagnées jusqu’au fil des planches (R. Ibarra, Y. Zekraoui 2, S Dunan) et se montre volontaire dans les séries. 6 Carmen + rentrée. Jupiter (Lautier – n°382) se montre franc et les hommes vont l’entraîner, main sur le frontal dans de jolies poursuites. Se laissant submerger, le chrono doit être stoppé avant le passage aux ficelles, qui partiront avant le terme.  3 Carmen pendant et retour en silence (13’30). Avant la pause Briançon (Rhône – n°950) sans forcer la cadence et en baissant la tête répond sans trop de conviction. Dans ces conditions, les glands résistent près de 8 minutes. Aux ficelles, placé, hormis une poursuite sur Z. Katif (Carmen), sa course reste en deçà de ce que l’on peut attendre pour un 3e. Ficelles sur les cornes, il reçoit un Carmen touristique à sa rentrée.
Avec Laos (Cyr – n°802), place aux choses sérieuses. D’un calme olympien et doté d’un placement irréprochable (placement – déplacements – replacement) il maîtrise totalement la situation. Il va falloir attendre près de 4 minutes pour voir le premier raset (Z. Katif). Ses anticipations, pas piquées des vers en font un redoutable adversaire, sans parler de ses arrivées aux planches cornes en avant. Z. Katif  se fait enfermer (5’30), Y. Zekraoui menacé à la planche (3 fois) alors que S. Dunan, fortement anticipé et déséquilibré passera sous les pattes (8’30)…….. Il va alors falloir attendre la dernière minute pour voir les pompons s’envoler (le 1er pour Z. Katif à 300 € à 14’30 et le second pour Y. Zekraoui sur la reprise)… C’est fort, c’est intense, C’est cocardier quoi !!!! 4 Carmen + rentrée fortement applaudie.
Avec Renard (Brestalou – n° 604), changement total de registre. Tantôt positionné ¾ piste d’où il démarre sur le raset tête basse et en faisant le crabe, tantôt positionné aux planches où il enchaîne les raset,  sa prestation va se faire toute en vaillance. Des séries (5) mais aussi des réactions allongées et serrées derrière Y. Zekraoui et J. Aliaga pour 5 Carmen, renouvelé à son retour après avoir cédé sa 1ère ficelle.
Sérieux, Hélios (Terme – n°503) ne recevra pas le travail nécessaire pour s’exprimer pleinement. Ne quittant jamais les planches, il part sur la provocation en faisant légèrement le pas et poursuit jusqu’aux planches où il manque juste la finition sauf quand la pression monte derrière Z. Katif (2) et S. Zbiri. 15 minutes sérieuses, peut-être trop pour un 6e, saluées par le disque qui avait tourné une fois pendant.
le grau-du-roi,revivre,laos,course camarguaisePhoto:
Moka
sur Jérémy
Aliaga
Pour conclure, Moka (Rousty – n°708), même si lui aussi a souffert du manque d’implication des hommes, a offert un beau final, essentiellement avec son principal adversaire, l’infatigable Z. Katif, derrière qui il va venir taper à 5 reprises avant de le rejoindre en contrepiste.  Après avoir conservé ses principaux attributs 13 minutes, l’action derrière J. Aliaga est énorme… Des Carmen pendant (5) et à son retour pour un bon final…
 
Texte et photo
CYRIL DANIEL
 
Entrée : Petite ½ Arènes. Organisation : SAS Ribera. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs : Y. Pradier – S. Dunan – S. Zbiri – Z. Katif – Y. Zekraoui – R. Ibarra – J. Aliaga – M. Méric. Tourneurs : JR. Grando – D. Dunan – A Duran – E. Lieballe

 

 

 

23/09/2012

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 22 septembre 2012 - 1re journée du Revivre

Faure en leader

le grau-du-roi,revivre,course camarguaise

▲ Lucas Faure avec Tastaïre

Entrée : 1/3 d’arène. Org. : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cano, Faure, Jockin, Schuller. Gauchers : Aliaga (se retire au 6e, blessure à l’épaule), Rassir, N. Benafitou. Tourneurs : Noguera, Cano, Grando, P. Rado.

Course tranquille d’arrière-saison où, si le rythme a parfois manqué, de bons passages ont relevé les débats. Faure, présent à tous les taureaux, est le plus en vue.
Tastaïre (Caillan) dans un premier temps offensif, raccompagne les hommes de ses larges banes. Plus réservé à mi-parcours, sélectionne sévèrement, Faure dans le berceau, belles réactions sur Auzolle, Faure, N. Benafitou. Un gland rentre.
Couet (Chauvet).- Se livre à belle allure et ponctue au fil des planches (Aliaga), enferme Faure, tape droit sur Rassir. Par moments trop remuant mais se soulève sur Aliaga et affiche une belle présence sur sa 2e ficelle qu’il rentre. 3 Carmen et retour.

le grau-du-roi,revivre,course camarguaise

▲ Lebrau - Jérémy Aliaga

Lebrau (Cyr).- S’il pêche par défaut de placement, il affiche sa vitesse pour de grosses enfermées. Aliaga passe sous les pattes, Lebrau prend du moral et se fait pressant dans ses réparties (Rassir, Faure). Cède son 1er gland à la 15e. 4 Carmen et retour.
Regain (Les Baumelles).- Il montre sa vaillance et son envie dans de nombreux enchaînements. Craint, il n’est pas vraiment entrepris aux ficelles. Attentif à tout, il lui suffit de quelques coups de tête pour ne pas être submergé. Rentre ses ficelles (600 €) après quelques séries de belles factures. 4 Carmen et retour.

 

le grau-du-roi,revivre,course camarguaise

▲ Sofiane Rassir avec le très agréable Cigalon

Cigalon (Fabre-Mailhan).- Fougueux, il s’adonne aux blancs de bon cœur pour de très longs échanges qu’il tient jusqu’à la planche. Une folle poursuite sur Rassir est joliment conclue. Des séries où parfois la corne frôle pour 9 minutes très agréables. 5 Carmen et retour.

 le grau-du-roi,revivre,course camarguaise

▲ Superbe enfermée de Landais sur Lucas Faure

Landais (Layalle).- Chasse sans trouver preneur. Mais à la 5e, une série s’enclenche qu’il termine en repoussant Faure haut sur les tubes. Le ton est donné. Le taureau en veut et ne se prive pas. Des séries, des coups aux planches et la 2e ficelle qu’il cède sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.
Mariachi (Ricard, hp, 10 mn).- Abandonné par les blancs, il saute, promène. Une enfermée sur Faure, un coup aux planches sur Rassir et une grosse séries cornes pointées. Des Carmen.


MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Faure 19 points ; Rassir, 8 ; Cano, 5 ; Aliaga, 4 ; I. Benafitou, 2.

25/09/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 25 septembre 2010

NICOLAS RÉVÉLATION DU REVIVRE

NICO 1.jpg
NICOLAS - Errik

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Guillaume Ruiz. Raseteurs droitiers : Fougère, Oudjit, Bruschet (sort au 6e, mais peine toute la course après un choc avec Marlin, 2e), Toureau, Chekade. Gauchers : Errik, Rassir (suite à un choc aux planches avec Nicolas, sort au 4e), Sabde. Tourneurs : Sanchez, Zerti, Becker, Tourki.

NICO9X12.jpgDes émotions, du spectacle, des quarts d’heure cocardiers, des raseteurs motivés… Le nombreux public s’est régalé pour cette première course du Revivre qui révèle un sacré cocardier, Nicolas de Janin◄▲ dans un excellent ensemble (un plus à Rabino, Ludo, Roccio) très bien raseté notamment par Rassir (jusqu’à sa blessure), Chekade, Errik, Toureau... et tous les autres. Le rythme soutenu et le travail des huit raseteurs très entreprenants plus quatre tourneurs a permis aux cocardiers d'exprimer leurs qualités et à certains de se chauffer et de donner le meilleur.  Comme quoi ! Il faut dire que chez les blancs, c'était 90% de départ des planches, taureaux arrêtés. Mais si c'est possible !
Enzo (Chauvet).- Passe d’un raset à l’autre, appuie quelquefois (1 Carmen). Aux ficelles sélectionne jusqu’à laisser passer. Rentre une ficelle.
Marlin (Ribaud).- Des séries endiablées et des finitions au ras des barrières. Bruschet en danger, se fait bousculer à la planche. Rassasié de rasets à la 12e, il se livre un peu moins et rentre une ficelle avec les honneurs 5 fois déjà entendus.
Ludo (Chaballier).- Dangereusement armé, vif dans ses réparties, il s’envoie fort et donne des palpitations au public. Un régal d’anticipations sur les cites de Rassir, Tourreau, Chekade. Rentre une ficelle superbement défendue. 4 Carmen et retour.
Nicolas (Janin).- Le petit Janin (5 ans) met du cœur à l’ouvrage et raccompagne les blancs au grand galop, cornes pointées à l’affût. Petit à petit, il gagne du terrain sur les hommes jusqu’à coincer Errik au saut puis mettre Rassir en danger. Dès lors, c’est lui qui dicte les règles. Rassir, trop ambitieux, se voit sévèrement enfermé aux planches, cornes bloquant les jambes. Au terme d’une course a mas,  Nicolas ramène fièrement un gland primé 230€. 3 Carmen et retour.
Marquis (Baumelles).- Gros gabarit bien positionné qui se donne franchement sur le raset et enchaîne bravement permettant aux hommes de belles postures. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Rabino (Raynaud).- Il a envie et se jette agressivement sur les blancs, sabot sur l’estribo ou carrément à travers les planches. Chaque raset subit un bombardement. Errik et Chekade le servent au mieux pour d’énormes coups en musique. 6 Carmen et retour à la 14e.
Roccio (Daumas, hp, 10 mn).- Rigoureux par sa position et rapide dans ses interventions, il tape fort et haut. Errik, Chekade et Oudjit sont sauvagement raccompagnés. Les glands à la maison, 5 Carmen et retour.
Miasé (Guillierme, hp, 5 mn).- Un bonus de 4 ans qui montre du placement, de la vitesse et un goût pour les séries. Carmen.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Chekhade, 18 points ; Errik, 16 ; Rassir, 10 ; Oudjit, 5 ; Fougère, 3 ; Bruschet, 2.