Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/08/2018

CASTRIES *AS*

Course du mercredi 8 août 2018

Robert et Aroujo lauréats

castries,raspail,robert,aroujo,course camarguaise

Arènes pratiquement pleines, un petit air agréable, la fête bat son plein et c’est jour de la grande course avec La Gardounenque et les Arlésiennes à la capelado et à la remise des prix. En piste, la cadence des hommes n’est pas frénétique mais chacun a ses bons moments et s’adapte aux taureaux. Raspail (2e) relève la 1re partie avec la fin de quart d’heure d’Ubaye (3e). Pedro (4e) et ses anticipations ; Aroujo et sa force de frappe et la générosité brillante de Persée font la seconde. Au final, le travail de Geoffrey Robert est récompensé tout comme la prestation d’Aroujo de Guillierme.
Pélican (Nicollin).- Face à l’empressement des hommes, il ignore ou part plus loin ou fonce dans le tas. Pousse en quelques occasions. Rentre ses ficelles.
Raspail (Blanc-Espelly).- Chasse le long des planches, et pousse ses investigations au ras ou au-dessus des bois. Les enchaînements sont conclus corne pointée. Pas toujours bien placé mais toujours partant. Une fois calé, les difficultés augmentent. Ficelle ouverte, Raspail se bat et conclut (Katif, Charrade) et il en sauve une. 3 Carmen et retour.
Ubaye (Paulin). Borgne côté gauche, il lui faut cibler les hommes et la mécanique est longue à chauffer. Une fois à température, ses finitions prennent de l’ampleur corne pointée (Aliaga, Robert, Zekraoui). Rentre la 2e ficelle, après de belles minutes combattives. 7 Carmen et retour ?
Pedro (Lautier).- Opérationnel tout de suite, répond avec célérité à de multiples invites. Vite retourné, peut taper droit (Robert) pour défendre 5 minutes ses rubans. Surveille et anticipe tous les départs. Bon partenaire une fois la distance trouvée, Zekraoui, Félix et Robert allongent main au frontal. Mais les blancs n’insistent pas assez et les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
Muscat (Blatière-Bessac).- Arpente la piste en évitant les hommes. « Monte » sur les tourneurs et poursuit son marathon. les hommes insistent et, une fois placé, lui arrachent quelques trajectoires. Rentre 1 ficelle.
Aroujo (Guillierme).- Sous pression d’entrée, se montre agressif. Les pompons sont vite levés sur ses déplacements. Après l’affaire se corse, car les poursuites et les conclusions prennent de l’ampleur. Assidu dans les enchaînements et finisseur (7 actions), rentre ses ficelles en musique déjà entendue 7 fois et les applaudissements.
Persée (Lagarde, 10 minutes, hp).- Il a du gaz, s’engouffre dans chaque raset, les bons et les mauvais. Se détend après Aliaga avec bascule, Zekraoui, Félix. Décolle carrément après Charrade. Généreux et brillant, rentre 1 gland. 5 Carmen et retour.
 
▼ Persée se sent pousser des ailes aux trousses de Charrade

castries,raspail,robert,aroujo,course camarguaise

 
MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
 
Course du mercredi 8 août. Entrée : presque plein. Org. : CT Le Trident. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Félix, Katif, Marignan, Charrade. Gauchers : Aliaga, Robert, Zerkaoui, Allam. Tourneurs : Estève, Jockin, Moulin, A. Benafitou, Lopez.
Trophée des As : Robert, 6 points ; Charrade, 6 ; Félix, 5 ; Allam, 4 ; Marignan, 2,5 ; Zekraoui, 1,5 ; Katif, 1 ; Aliaga, 1
 

23/06/2015

VALLABREGUES *AVENIR*

Mardi 23 juin 2015

Guichou, premier et primé
Geoffrey Robert clôture glorieusement son week-end  vallabréguant
VALLABREGUESGUICHOUPHCI.jpg
 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Mamaï. Président : Jean-Paul Marteau. Raseteurs droitiers : Ibarra, Sanchis, Ciacchini, Gautier, Moine (sort au 1er, cheville coincée par Guichou). Gauchers : N. Benafitou, Robert, Ibanez. Tourneurs : Savajano, Ranc, Lopez.
 
Ce concours de manades qui clôture la fête du CT Lou Mamaï a souffert d’un manque de rythme de la part des hommes. Toutes les ficelles et quelques glands rentrent. Pourtant tout avait bien commencé avec un Guichou dominateur. Au 4e, Peu Sè, l’espoir et l’intérêt renaissent mais le tempo retombe après. Robert, surtout, et Ciacchini mènent la course, Ibarra, Sanchis, N. Benafitou complètent.
Guichou (Navarro).- Placement flottant au début mais de la suite dans les idées pour poursuivre méchamment cornes à l’affût. De superbes enfermées (N. Benafitou, Ibarra, Sanchis), coince la cheville de Moine, poursuite haletante derrière Ibarra, ça passe juste ! Quand il se cale, il accroît la difficulté et prend définitivement l’ascendant. 5 Carmen et retour.
Criquet (Raynaud).- Placé, il attend longtemps les attaques. Pourtant il pousse sur certains rasets engagés. On lui demande peu, du coup il reste sur sa rigueur. 1 Carmen et retour.
Briançon (Le Rhône).- Lui ne demande qu’à se livrer et met le turbo au démarrage. Il n’est pas inabordable pour autant, malgré ce, il ne croule pas sous les invitations. Quelques séries. Musique.
Peu Sè (Espelly-Blanc).- Rigoureusement placé, il se fait vite respecter par sa vitesse d’exécution et cette corne gauche qui menace. Volontaire, Robert s’implique pour les moments les plus intenses, dont un à la limite de l’accrochage. Les autres s’y mettent et, dominateur, Peu Sè répond du tac au tac. Rentre un gland. 4 Carmen et retour.
Engane (Saint-Antoine).- Montre de la vivacité mais là encore les blancs tardent. Robert attaque et se fait embarquer. Puis Engane se tanque, il faut le “rentrer” et là il raccompagne vertement et conclut. Raseté par à coup, il se fait plus sélectif et ne lâche son 2e gland qu’à la 13e. 4 Carmen et retour.
Bastidon (Les Baumelles).- En stand-by de longues minutes, Bastidon est en place et attend. Quelques passes à blanc, des sauts de désœuvrement et rentre ses glands en musique.
Emir (La Galère, hp).- Montre son envie, sa méchanceté et affiche une belle présence offensive sur les quelques invites qu’il reçoit. 2 Carmen et retour.
 
MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER
 
Trophée de l’Avenir : Robert, 12 points ; Ciacchini, 11.
 
LES PRIX
Trophée Louis-Lacroix (course du dimanche)
Jappeloup de La Galère
1er, Geoffrey Robert ; 2. Anthony Gautier.
Course du mardi (ci-dessus)
Trophée Albert-Espelly et Michel-Romieux
Guichou de Navarro et Geoffrey Robert.