Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/12/2015

9e CHARROI DES OLIVES

Samedi 5 décembre 2015

De Saint-Geniès-des-Mourgues à Villevieille
le journal de bord d'un marcheur

Quand se réalisent les rêves

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

2 heures 30 ce matin, devant le mas une dizaine de silhouettes s’affairent, autour de 3 attelages, à la lueur des lampes. Les dernières vérifications faites, le chef de convoi demande l’extinction des lampes afin que les bêtes se familiarisent avec l’obscurité. Puis c’est le départ. Une à une les équipes s’enfoncent sous les pins, dans une nuit sombre, le ciel est couvert et quelques gouttes viennent s’abattre sur les lève-tôt. Il ne faut pas compter sur la clarté de la lune.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

A la sortie de la pinède, un oiseau de nuit siffle, derrière la clôture un taureau meugle, la charrette, chargée de la récolte d’olives, craque et balance dans les ornières du chemin. Les participants parlent à voix basse, comme pour ne pas déranger cette nature qui vient de nous saisir.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises3 heures 15, nous avons retrouvé la civilisation et ses lumières. Nous sommes au rendez-vous de Saint-Génies-des-Mourgues. Là nous attendent 6 à 7 équipages et une assemblée de marcheurs. Les bénévoles qui préparent le Téléthon du lendemain, se sont eux aussi levés de bonne heure pour nous servir un café bien chaud, avant la poursuite de notre épopée. Le chef de convoi, rappelle les consignes et rassure les marcheurs sur les allures des chevaux.

4 heures sonnent au clocher du village il est temps de se remettre en route pour le moulin à huile de Villevieille, via l’ancienne gare de Saint-Christol.

Durant les premiers kilomètres les chevaux sont agités, ils avancent à un rythme soutenu. Les marcheurs sont distancés. Sur le premier replat la caravane stoppe, les marcheurs nous rejoignent. C’est maintenant une colonne étirée sur plusieurs centaines de mètres qui chemine dans la nuit. Les discussions s’engagent et avec quelques liqueurs de derrière les fagots, et des biscuits maison, l’ambiance monte.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises5 heures 15, sur les anciens quais de la gare de Saint Christol, le feu brûle (cette année il n’est pas vraiment nécessaire vu la douceur de la nuit, mais cela reste un signe de bienvenue). Nous vérifions les harnais, couvrons le dos des bêtes, et prenons un autre café, avec un carré de chocolat ou un morceau de quatre quart. Le temps presse, nous voilà repartis. Après la traversée de Boisseron, nous entrons dans le Gard.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaisesA l’entrée de Sommières, la police municipale nous escorte à travers la ville. Il est 7 heures 30, le jour pointe et la température fraîchie.. Qu’importe nous sommes presque arrivés.

8 heures 15, le moulin est ouvert depuis peu, et un après l’autre les équipages déchargent leur cargaison. Le convoi se reforme direction la cour de l’ancien collège, lieu de restauration des hommes et des chevaux.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises9 heures 30, il faut rentrer. Sur le chemin du retour, nous passons au milieu du marché puis c’est la descente du pont romain direction la salle des fêtes de Saint-Génies-des-Mourgues.

13 heures, avant de prendre un verre, un chèque en faveur du Téléthon est remis aux bénévoles.

14 heures 30, devant le mas les montures sont dételées, pansées et remises en liberté.

Le Charroi des Olives 2015 vient de se terminer, nous sommes tous fatigués, mais nous parlons déjà de l’an prochain. Avec ou sans, la participation JJ Bourdin, nous n’attendons pas après lui !

Merci aux initiateurs de cette fabuleuse manifestation, aux organisateurs, aux participants, de faire chaque année revivre ces merveilleuses heures du temps jadis.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

***********************

 

05/03/2013

SAINT-CHRISTOL : VIAVINO

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaiseSamedi 2 mars 2013

Barraïé en place

Plus qu'un taureau, c'est une icône que le sculpteur Ben K a immortalisée. Icône d'une race, d'une passion, d'un peuple. Celui de la bouvine. Barraïé de la manade Jean Lafont tel qu'en piste, superbement engagé dans une anticipation gauchère dont il détenait le secret. Taureau de légende, Barraïé est en bonne place sur la route des cocardiers qui passe maintenant par le pôle Viavino de Saint-Christol.

 

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

Volontairement installé au niveau de ses visiteurs, la statue permet de se placer dans la position du raseteur. 

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

La cour du pôle Viavino a été investie par les gens de bouvine et les élus ayant participé au financement de l'oeuvre. Les gardians de la manade dont Jean-Pierre Durrieu veillant sur leur biou.

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

▲ Julia Berrizzi et Angélique Marignan, demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles, ont eu l'honneur de libérer le cocardier de son enveloppe aux couleurs de sa manade. En présence de l'artiste Ben K ▼

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

▼ Elus et bienfaiteurs

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

saint-christol,viavino,barraïé,course camarguaise

 MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI ET CHRISTIAN ITIER

************************




26/11/2012

6e CHARROI DES OLIVES

Samedi 1er décembre, de Saint-Geniès-des-Mourgues à Villevieille

Les temps du Charroi

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,sommières,villevieille,attelages,huile d'olives,courses camarguaises

Retrouver l’ancien temps. N’en garder qu’un temps, celui de la récolte d’olives. Prendre le temps d’atteler en charrettes d’époque. Et tailler la route de nuit, au pas des chevaux de trait pour livrer le précieux chargement au moulin. En ce temps de l’Avent, onze attelages referont samedi prochain (1er novembre) le périple des anciens, au départ de Saint-Geniès-des-Mourgues jusqu’à Villevieille.

Le temps d’une nuit, affronter la rudesse des températures, s’habituer à l’obscurité juste trouée par les loupiotes, humer les odeurs de cuir, de bois, l’oreille attentive aux sonnailles et grelots  des harnachements, quand les conversations se font murmures.

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,sommières,villevieille,attelages,huile d'olives,courses camarguaisesLe petit voyage est maintenant bien rôdé. Et les convoyeurs savent en gérer les temps : marcher dans les pas des chevaux pour alléger leur charge. S’arrêter à l’invite des amis de Saint-Christol, café chaud autour d’un feu de bois et repartir via Boisseron, dans la campagne endormie. Au pont de la Benovie, quand les robes des chevaux fument sous l’effort, les meneurs ne sont plus que silhouettes découpées dans le halo des lampadaires.  Les marcheurs s’accrochent alors aux ridelles des charrettes pour garder le rythme, la fatigue se fait sentir, le froid est mordant malgré les capes et les grosses vestes.

Le temps passe lentement sous les frondaisons des derniers kilomètres, obscurité totale, ça et là des chevaux dans leurs prés s’agitent au passage du curieux défilé de leurs congénères au travail. Des chiens aboient. Au petit matin, le ciel change à l’Est, les couleurs s’invitent. Là-bas, Sommières sort de la brume. Il y a quelques lumières aux fenêtres. Les sabots claquent sur le goudron du pont romain. Magie de l’instant près des remparts sommiérois, les images du début du siècle dernier s’imposent. Le charroi a remonté le temps.

Le Moulin de Villevieille fourmille le temps du déchargement. Un à un chaque attelage dépose son butin. Les flashes crépitent, les voix sont fortes, les rires fusent. Chevaux dételés, pansés et couverts, il est temps de reprendre des forces. Déjeuner copieux, soupes, charcutailles. Le temps du retour passera à vive allure. Libérés du poids des olives, les chevaux boucleront le trajet en une paire d’heures. A l’arrivée, rapidement libérés de leurs traits et soignés, ils retrouveront leur liberté. Il sera alors temps de ripailles, dégustations et banquet. Et foi de charretier, cela prendra un certain temps.

Martine ALIAGA

Samedi 1er décembre 2012, 6e charroi des Olives, départ de Saint-Geniès-des-Mourgues (4 h), arrêt à Saint-Christol à l'invite des amis du Téléthon, traversée de Boisseron, Sommières, livraison au moulin oléicole (7 h),  animations puis déjeuner. Retour vers 12 h à la cave de Saint-Geniès-des-Mourgues, dégustation,  et banquet. Renseignements : Nicolas Vitou, tél. 06 36 55 82 03;

26/07/2012

SAINT-CHRISTOL *AVENIR*

Mercredi 25 juillet 2012

En présence du grand Barraïé

 saint-christol,statue de barraïé,complète de nicollin,courses camarguaises

                       ▲La statue du cocardier a été présentée
                   en prélude à la course complète de Nicollin

Comme au temps de la carrière de Barraïé, Jean-Pierre Durrieu, son bayle, n'a pas quitté des yeux la représentation signée par Ben K. Sûr que sous le chapeau gardian les images du cocardier en piste ont défilé dans la mémoire de celui qui l'a encocardé pour chacune de ses sorties et a toujours suivi ses évolutions de la contre-piste. Moments d'émotion partagée.

LA COURSE

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Ferri. Président : J.-L. Herleman Raseteurs droitiers : Granier, Schuller, Valette. Gauchers : Martin, Sanchez, Servière, Fouad. Tourneurs : Abbal, F. Garrido, Zerti. 

Si Valette remporte le 38e Trophée Louis-Gros, à l’issue de la complète de Nicollin, l’événement est ailleurs. Hier la statue de l’emblématique Barraïé de Lafon a été présentée en piste avant d’être implantée sur le site Viavino de Saint-Christol. Encadré par les gardians de la devise menés par Jean-Pierre Durrieu, Barraïé, aux accents de Carmen joués par Los Caballeros, a reçu l’hommage du public debout. Une étape de plus est ouverte sur la route des cocardiers statufiés. Reste que les pensionnaires de Nicollin ont manqué de sollicitations pour que leur panache s’exprime vraiment. De bons moments tout de même avec les cocardiers expérimentés et de l’intérêt à suivre les plus jeunes Paniou, Fakir ou Platon.

Pedro est coopératif quand on rentre dans son terrain. Pas débordé, il lui en faudrait plus pour qu’il se départît de son calme. Poursuites serrées sur Valette, Granier, Fouad, anticipation sur Granier. Rentre un gland.

Perceval se livre avec vivacité et franchise jusqu’aux planches. Reste en bascule après Schuller. Se soulève sur Valette, Schuller (2), expédie Servière en contre-piste. Une ficelle rentre, 2 Carmen et retour.

Paniou exprime sa vaillance dans de longues séries qu’il enchaîne avec vigueur. Brille dans la bourre sur sa 1re ficelle. Pour 12’30 bien rythmées. 5 Carmen et retour.

Belori engage le poitrail sur les premiers rasets. Le centre l’attire mais il reste disponible pour tous les enchaînements qu’on lui propose. Se chauffe, pour sa 2e ficelle, et sous les sollicitations, fait la barrière signant 7 beaux engagements. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Fakir a du jus et s’évade lestement. Mais mis au travail, il pousse avec énergie. Affiche une belle présence quand le rythme augmente. Tient son placement et reste concentré, maître de sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.

Platon est à l’affût même s’il attend longtemps le premier raset. Servière est vertement raccompagné. Quand les hommes s’y mettent, Platon emboîte le pas et frise la planche jusqu’à taper après Schuller (3), Valette, Granier qui lève le 2e gland sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Pour le plaisir, un tau neuf est proposé. Tout feu tout flamme, il se jette dès que les propositions sont intéressantes, comme les deux de Martin. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI

 Trophée de l’Avenir : Martin, 15 points ; Granier, 7 ; Fouad, 3.

04/12/2011

5e CHARROI DES OLIVES

Samedi 3 décembre 2011

Coup de jeune sur le Charroi des Olives

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

Michel a mené son breton Raymond a bon port. Photo Rémi Dumas

15 ans, chapeau noir, costume sobre et carrure de rubyman, Michel a embarqué ses amis sur sa voiture en bois et dirige Raymond son solide breton avec la dextérité d’un vieux charretier : « J’ai l’habitude, je mène souvent à la manade et le Charroi je le fais depuis le début ». Le fils de Nicolas Vitou, manadier, oléiculteur et instigateur du Charroi des Olives, connaît l’aventure de cette équipée particulière depuis qu’il a 9 ans. Cavalier, atteleur, le jeune garçon a pris cette année la responsabilité d’un équipage. Avec sérieux, beaucoup de fraîcheur et d’enthousiasme, les jeunes ont trouvé tout naturellement leur voie dans les pas des anciens. Tout comme Lionel, le Boisseronnais, qui a pris le relève dans l’oliveraie de son grand-père. Et emmené une quinzaine de ses amis d’études de Toulouse pour cette virée nocturne. Le plus souvent à pied, à côté des chevaux, les marcheurs ont mesuré un peu de la pénibilité du travail et adhéré à l’ambiance, la halte à Saint-Christol à l’invitation des amis du Téléthon, le passage du pont romain et du marché de Sommières, la livraison au Moulin de Villevieille suivie d’un solide déjeuner. Et bien sûr, le retour à vitesse soutenue, les chevaux allégés du poids des olives ont bouclé le circuit en deux heures.  A chaud, lors de la dégustation de vin à la cave de Saint-Geniès, Nicolas Vitou dresse un premier bilan du 5e Charroi : « Une température très douce après les -5° de l’an dernier. Des charrettes bien menées, il n’y a eu aucun problème et les participants ont fait un effort vestimentaire avec des costumes de travail anciens. Le convoi est resté au pas à l’aller, bien groupé, piétons et atteleurs dans le même esprit. Cette nuit sous les étoiles est vraiment magique ».

 D’ailleurs, l’équipe du Charroi pense déjà à l’année prochaine : « Nous avons dû refuser une quarantaine de personnes par manque d’attelages (une dizaine) et une nouvelle tendance se dessine. Nombre de gens veulent marcher de nuit à côté des chevaux. Alors peut-être penser à un retour motorisé pour eux et laisser la rentrée sur Saint-Geniès-des-Mourgues, à l’atmosphère totalement différente plus dans le style randonnée, au plaisir des convoyeurs avant de tous se retrouver au banquet ? ». Les idées ne manquent pas et dans l’euphorie d’une arrivée galopante et ébouriffante dans les derniers kilomètres, certains et certaines ont déjà topé pour le 6e Charroi des Olives.

 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA
Voir aussi les photos de REMI DUMAS
sur charroidesolives.blogs.midilibre.com
Pour voir toute l'histoire du Charroi
cliquez à gauche de l'écran catégorie "Charroi des Olives"

▼ Douce nuit

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Halte à Saint-Christol à l'invitation des amis du Téléthon

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Passage au pont romain de Sommières

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼Traversée du marché

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Livraison au Moulin de Villevieille

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Départ de Sommières

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Un à un les équipages passent le pont
et prennent la route du retour

 charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▲ Bernard avec Lanick, un Breton de 800 kg

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▲ Le célèbre Quignon et son équipage vendarguois

▼ Bousca et Raymond en double-meneurs de Tabac le Comtois

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Christian et Aramis le Camargue, 18 ans, bon pied bon oeil

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Saxo le comtois mené par Bernard accompagné de Gégé

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Michel et Nicolas Vitou avec Raymond, le Breton

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Un Mulassier de 3 ans, Verdaou, mené par Jérôme

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Une équipe lunelloise

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Pierre Dudieuzere, so british, mène Thun le Frison

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Seneck le Comtois ferme la marche dirigé par Jean-Louis et Josy

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Le convoi s'étire bucoliquement

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions 




 


 

 


 









▼ Saint-Geniès en vue, l'allure s'accélère

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼Arrivée

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions


21/05/2009

SAINT-CHRISTOL - AVENIR

Jeudi 21 mai 2009

DU ROUGE, DU VERT ET UN BLANC
Jérémy par çi, Aliaga par là...

DSC03923.JPG
Style et efficacité, Jérémy Aliaga face à ALADIN.

9x12.jpgDans ce bastion de la Marque, tous les cocardiers de cette course complète de Nicollin ont fait honneur à leur devise. Mais la grosse satisfaction de cette après-midi  a été la partition haut de gamme jouée par le raseteur Jeremy Aliaga. Etonnant de facilité, présent à tous les taureaux, alternant selon la situation rasets courts et longs, le jeune Villeneuvois s’est payé le luxe de lever cinq ficelles sur les six octroyées. Un total de 26 points au total et des actions spectaculaires en prime… . Valette, Garcia, Castel, Dumas et Sabde ont quand à eux fait au mieux de leurs capacités pour assumer leur contrat.

TERENCE est un premier solide qui conclut avec brio en ajoutant une pointe de méchanceté. Deux grosses actions sur Valette, une ficelle au toril et quatre Carmen.
PEDRO il est ardu de lui toucher le frontal et moult rasets se font à blanc ! Un manque évident de pression gâte sa prestation. Il rentre ses ficelles et entend trois Carmen.
TRELUS on tarde à l’attaquer, mais entrepris ce sont de belles poursuites sur Aliaga(3), Garcia, Valette, Sabde après lesquels le biou se soulève. Il conserve intactes ses ficelles et entend six fois la musique.

CALENDRIN sérieux dans son placement, sec dans ses ripostes il est craint et pourtant concède facilement ses pompons. Aux ficelles plusieurs beaux mouvements sur Aliaga sont musicalement   récompensés pour un total de quatre fois les honneurs.

TIBERE bravas ! sauf pour Benjamin Valette qu’il accroche (sans mal) au saut de la barrière. Volontaire et spectaculaire à souhait, il frappe plusieurs fois et reçoit ainsi de nombreux Carmen dans quatorze minutes.

ALADIN une entrée fougueuse, mais il se fait vite piéger par top de mobilité. Puis calé il se prête au jeu des séries avec une recherche incessante du combat. Deux sauts sur l’inévitable et infatigable Aliaga et plusieurs fois les honneurs retentissent.

 

Texte et Photos Luc PERO

 

DSC03901.JPG
CALENDRIN pousse fort sur Jérémy
DSC03924.JPG
ALADIN saute sur Aliaga.

 

11/03/2009

LE CT LOU FERRI A VISITER SUR MIDIBLOGS

La famille s'agrandit. Le CT Lou Ferri de Saint-Christol (Hérault) se visite en couleurs et en images à l'adresse http://clubtaurinlouferrisaintchristol.midiblogs.com
La saison 2009 est déjà en ligne avec le programme de l'ouverture de la temporada le 21 mai ainsi que la superbe arffiche de Xavier Brocart. Une visite s'impose.