Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2017

SAINT REMY DE PROVENCE *"35 ANS DE LA MANADE CAILLAN*

Samedi 04 Novembre 2017

ESTRELLOUN LA BONNE ÉTOILE DE LA MANADE CAILLAN…

IMG_3058.jpg

Engagement d'Estrelloun (Caillan) sur Damien Martin Cocher

Entrée: ¼ Organisateur: CT des Alpilles Présidence: F Fassi - A Paillet Droitiers: Marignan, Moine, Pradier Gauchers: Bouharguane, Deslys, Martin Cocher, Méric Tourneurs: Dumas, P Rado, Thierry.

Estrelloun de la manade Caillan fête avec bonheur les 35 ans d'existence de la devise orange et marron que portait autour d'une rose les arlésiennes et la demoiselle de Saint Rémy. Après quinze ans de loyaux services, le barricadier loin d'être une étoile filante et déjà là pour les 25 ans tire sa révérence après une longévité exceptionnelle. Les applaudissements nourris à son entrée ont crépité longuement à sa sortie sous l'ovation. La course s'avère sérieuse et plaisante et récompense les manadiers de leurs nombreux efforts. Les raseteurs travaillent en équipe et s'impliquent dans un bon état d'esprit malgré les défections de Bruschet et Robert avant la course. Plus de travail n'aurait pas nui à l'ensemble mais l'hommage à Estrelloun au palmarès impressionnant et les superbes rasets de Marignan valaient le déplacement. En prélude 3 taureaux jeunes emboulés ont été rasetés par l'école taurine de Chateaurenard.

A quatorze ans, ESMERO (1er n° 308) prouve qu'il a de bons restes. Malgré son handicap visuel, c'est avec les gauchers Bouharguane (5), Deslys (2), et Martin Cocher qu'il est percutant mais aussi après Pradier et Marignan. Dix coups de barrière bien frappés avec 9 Carmen et retour porteur d'un gland. Cocardier, ROLLIER (2nd n°929) excelle dans le placement. Il crée de la difficulté en baissant la tête et c'est lui aussi après les gauchers qu'il est le plus incisif cornes en avant jusqu'aux planches. Sérieux et classique lui aussi rentre un gland en musique jouée deux fois. Mobile, on tarde à attaquer ADURIZ (3ème n°108). Calé c'est pareil. Agressif, il tape cornes aux planches qu'il fait sauter. Il se défend bec et cornes et mettre la main n'est pas aisé. D'ailleurs cocarde et second gland partent dans les deux dernières minutes preuve de la difficulté. 1 Carmen et rentrée.

ARCHIMÈDE (4ème n°925) possède la science du placement et du changement de terrain. Il excelle dans les séries et les rasets arrêtés de Stéphane Marignan sont un régal. Il accélère sur les reprises, tient tête aux hommes et ramène ses ficelles au toril. 6 Carmen dont retour. Vaillant, RUSCASSIER (5ème n°808) effectue des poursuites limpides même s'il est trop décollé des planches. Il termine au ras des bois cornes menaçantes (Bouharguane et Deslys) ou de manière criminelle (Pradier). Il conserve brillamment une ficelle. 6 Carmen et rentrée. Brave, RAPHAEL (6ème n°219) perd ses rubans en trois minutes. Il passe la tête après Bouharguane mais malgré sa position centriste il reste volontaire pendant douze minutes tranquilles. 3 Carmen et retour. Pendant le discours d'adieux au public, ESTRELLOUN (7ème n°203) piaffe d'impatience. Les hommes semblent électrisés par l'enjeu et ce n'est qu'à mi-course que cela s'anime le bioù venant scintiller aux planches après Deslys (2) Martin Cocher et Bouharguane. Le quart d'heure passe trop vite et après la trompette les hommes continuent les rasets comme suspendus par le temps. Émotion sur les gradins pour la famille Fassi les yeux remplis d'étoiles. 4 Carmen et retour longuement ovationné.

IMG_2979.jpg

Anticipation taureau jeune de la manade Caillan sur Baptiste Rocarpin

IMG_2987.jpg

Gros coup de barrière d'Esméro (Caillan) sur Jamel Bouharguane

et Stéphane Marignan ci-dessous

IMG_3000.jpg

IMG_3014.jpg

Raset de Damien Martin Cocher sur Rollier (Caillan)

IMG_3022.jpg

Aduriz (Caillan) cornes pointées sur Joey Deslys

IMG_3036.jpg

Superbe attitude de Stéphane Marignan avec Archimède (Caillan)

IMG_3046.jpg

Arrivée criminelle de Ruscassier (Caillan) sur Yoan Pradier

IMG_3052.jpg

Geste précis de Stéphane Marignan sur Raphael (Caillan)

IMG_3057.jpg

Estrelloun (Caillan) la bonne étoile de la manade depuis 15 ans

IMG_3064.jpg

Estrelloun (Caillan) tape sur Joey Deslys

Texte et photos Éric AUPHAN

30/09/2015

SAINT REMY DE PROVENCE *TAU D'OR*

Mardi 29 Septembre 2015

SALUT L’ARTISTE…

 IMG_9195.jpg

Artiste (Nicollin) s'élance en contre pisteaprès Ciacchini

Entrée: Plein Organisateur: Comité des Fêtes Présidence: F Fassi Droitiers: Ayme, Ciacchini, F Martin, Sabatier. Gauchers: Martin Cocher, Ouffe, Rassir, Zekraoui. Tourneurs: Baccou, Jockin. Kerfouche, G Rado.

Cette édition du taù d’or n’a guère permis de vibrer dans un après-midi couvert et nuageux. La capélado composée de la péna la gardounenque, des gardians de la manade Lescot, des arlésiennes et de la dame de Saint Rémy avait pourtant essayé de mettre l’ambiance mais les taureaux aux comportements classiques avares de la folie caractéristique des taùs en ont décidé autrement. Seul le dernier Artiste (Nicollin) vainqueur des courses d’étalons aux Saintes Marie de la Mer l’année dernière réveille quelque peu l’assistance avec quelques sauts à la poursuite des hommes. Il est couronné Taù d’Or. Avec lui, le sérieux Couteron (Lautier) est désigné Taù d’argent tandis que Vadrouilleur (Richebois) est Taù de Bronze mais Charron aurait aussi pu y prétendre. Chez les hommes, Sofiane Rassir meilleur animateur récolte le fruit de son excellent travail avec de la constance et des rasets limpides. Il est talonné par le jeune François Martin pétillant et pétri de qualités. Ayme et Martin Cocher s’illustrent par moments.

Impressionnant et musclé, JUPITER (Les Termes n° 713) se livre de façon volontaire mais au fil des minutes sa masse corporelle devient lourde à manœuvrer même s’il ne perd son second gland que sur la sonnerie. Carmen au retour. Puissant, VADROUILLEUR (Richebois n° 060) ne balade pas pour rien. Placé, il honore les séries en musique. Rapide il serre Ayme (2) et Ciacchini (1) pour un comportement classique qu’il pourrait bonifier avec plus de finition. 4 Carmen et rentrée. Doté d’un petit gabarit, CHARRON (Rouquette n° 027) possède un gros cœur. Il envoie la corne à l’arrivée ou se soulève au fil des minutes et malgré son physique il se bat jusqu’au bout. 3 Carmen en retour. Vainqueur 2014, COUTERON (Lautier n°903) est ultra rapide les cornes pointées vers l’avant. Son anticipation fait merveille avec Martin et Rassir mais il sait aussi frapper comme avec Zékraoui et Rassir. 7 Carmen dont retour.

Véloce, MOUSQUIOU (Nicollin n° 001) n’inspire pas les hommes qui passent au large. Il contrôle les départs avec un placement adéquat mais au fil du temps il devient moins virulent et conserve un gland sans convaincre. 2 Carmen et rentrée. Beau, BOULAGNE (Félix n° 016) est brouillon. Quelques accélérations mais pas mal d’absences dans une prestation très moyenne même si la dernière minute laisse un peu d’espoir. Alerte avec MALIBU (Thibaud n° 070) qui percute d’entrée Ciacchini. Hélas le soufflet retombe trop vite car s’il percute aussi Rassir il reste lui aussi classique. Deux Carmen et retour. Vainqueur des courses d’étalons des Saintes, ARTISTE (Nicollin n° 031) amène la note spectaculaire avec des sauts ou percussions après Rassir, Martin, Ciacchini ou Martin Cocher. Suffisant pour remporter le Taù d’Or après avoir quelque peu réveillé les arènes qui s’impatientaient. 7 Carmen et retour… 

saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Sofiane Rassir à la tête de Jupiter (Les Termes)

 saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Toujours Sofiane ici avec le rugueux Vadrouilleur (Richebois)

saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Appliqué le jeune François Martin avec Charron (Rouquette)

saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Engagement de Couteron (Lautier) sur François Martin

 saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Mousquiou (Nicollin) frappe derrière Martin Cocher

 saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Boulagne (Félix) et Sofiane Rassir

 saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Malibu (Thibaud) se dresse derrière Sofiane Rassir

 saint-rémy,tau d'or,artiste de nicollin,course camarguaise

 Artiste (Nicollin) percutant après François Martin

Texte et photos
 Éric AUPHAN

10/10/2010

LES JEUNES RASETEURS A BONNE ECOLE...

 

St Rémy de Provence 09 10 193.jpg

▲ La traditionnelle photo de famille
en présence de David Maurel
vainqueur du Trophée de l'Avenir

Samedi 9 octobre sous la houlette de Christophe Ginoux éducateur volontaire et passionné la finale de l’école taurine de Saint-Rémy de Provence a donné entière satisfaction tant au niveau de l’implication des jeunes que de la qualité du bétail fourni. Avec Nicolas Tortel et Jean Luc Maurel les deux autres tourneurs, Christophe guide les rasets de son équipe pétillante composée des droitiers Aroui, Couturier, Déantoni, Hernandez, Poncet, St Rémy de Provence 09 10 013.jpgRocarpin, Ruiz et les gauchers Barroyer, Beissier (en 2nd partie) Matéo et Roux.
Pour les pensionnaires de la manade Ribaud le 319 (1er) est vaillant et effectue une monumentale envolée sur Matéo. Le 426 (4e) est spectaculaire à souhait notamment après les gauchers et Matéo est encore dans le berceau des cornes dans une énorme action. Le 517 (7e) est de petite maille mais volontaire dans les séries il termine par quelques percussions. Les pensionnaires de la manade Richebois sont costauds. Le 607 (3e) est brouillon mais il se reprend et pointe les cornes à l’arrivée. Le 627 (6e) se chauffe rapidement et saute ou tape fort après les raseteurs et finit par bousculer Hernandez aux planches mais sans gravité. Pour la manade Lautier, le 261 (2nd) a du métier, volontaire il effectue plusieurs coups de barrière. Le 437 (5e) est cocardier avec un bon placement. Il tient la distance. Le 626 (8e) est vif et rapide. Lui aussi la joue cocardier mais n’hésite pas à percuter quand il en a l’occasion.
La remise des récompenses se fait en toute simplicité. Timothée Déantoni reçoit le prix du raseteur le plus assidu aux entraînements, Florian Hernandez le prix du meilleur raseteur sur la saison, David Roux le prix du meilleur espoir et Ludovic Matéo le prix du meilleur animateur de la finale.
La manade Ribaud remporte le prix du meilleur taureau pour la prestation du n° 426 (Mouret) remis par Laurent Geslin ancien raseteur, éducateur de l’école taurine et maire de Mas Blanc les Alpilles. Régis Noël parfait au micro malgré quelques problèmes de sonorisation lançait «Comme quoi les taureaux cela peut mener loin dans la vie». Ne restait plus qu’à prendre le verre de l’amitié en toute simplicité……

 

St Rémy de Provence 09 10 070.jpg

▲ 426 de Ribaud sur l'animateur de la finale Matéo

 

St Rémy de Provence 09 10 087.jpg

▲ 426 Ribaud sur Roux meilleur espoir de la saison

 

St Rémy de Provence 09 10 143.jpg

▲ 627 Richebois sur Hernandez meilleur raseteur sur la saison

 

Texte et photos Eric AUPHAN