Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2018

SALIN DE GIRAUD *1ère Série Trident d'Or*

Samedi 21 avril 2018

PRIAM ROI DE LA PISTE …

IMG_3109.jpg

Arrivée dangereuse de Priam (La Galère)
sur Damien Martin Cocher

Entrée: ¼ Organisateur: CT Prouvenco Aficion Présidence: JP Bernard Droitiers: Laurier, Michelier, Pradier Gauchers: Gaillardet, Matéo, Martin-Cocher Tourneurs: Castel, Dumas, Lieballe, P Rado.

Course agréable avant la pause et excellente au retour des vestiaires. Les hommes mettent du rythme et rasètent en équipe. Tous sont actifs et scorent. Seul Gaillardet manque de réussite malgré son investissement. La manade Thibaud obtient 132 points et les manades Cavallini et La Galère respectivement 130,5 et 131,5. Ces deux dernières nous paraissent sous-notées.

Pour la manade Thibaud, GARDOIS (1er n° 130).- Mobile et brave il se livre mais ne pousse pas. Aux ficelles, il se cale, enclenche quelques séries volontaires et finit par se rapprocher des planches mais Pradier stoppe le chrono à la onzième. C'est vaillant. 6 Carmen et rentrée. GITAN (4ème n°121).- Volontaire à l'extrême, il cloue les cornes à l'arrivée et soulève les planches. Bousculé aux ficelles, il se bonifie et ses arrivées tranchantes sont dangereuses dans quinze minutes toniques. Une ficelle au toril. C'est cocardier. 6 Carmen et retour.

Pour la manade Cavallini Laurent et Laura MATÉO (2nd n° 128).- Imposant, il ne rechigne pas à la tâche. Aux ficelles, il combat avec beaucoup d'énergie, se cabre après Gaillardet, percute Pradier et soulève les planches après son homonyme Matéo qui lève la première ficelle à la dernière minute. C'est plaisant. 5 Carmen et rentrée. EROS (6ème n° 246).- Quand il est lancé comme un bulldozer, il termine en bascule, percute fort contre les bois ou brise les planches à plusieurs reprises dans un final spectaculaire. Sans difficulté sur le raset il joue son rôle de barricadier à la perfection. C'est explosif. 9 Carmen et retour.

Pour la manade La Galère, CAZAUBON (3ème n°121).- Vif, il se dresse d'entrée après les hommes. Il cherche le combat, percute et étale des qualités d'anticipation, de hargne dans les séries et de finition aux planches. Il faut juste qu'il se cale un peu. C'est pétillant. 7 Carmen et retour. PRIAM (4ème n°286).- Vif, l'œil perçant il coupe le terrain et devient vite roi de la piste. Il surveille tout azimuts, les départs sont calculés, les finitions dangereuses cornes clouées à plusieurs reprises. C'est compliqué. 7 Carmen dont retour.

IMG_3074.jpg

Yannick Michelier poursuivi par Gardois (Thibaud Frères)

IMG_3085.jpg

Corne dangereuse à l'arrivée de Matéo (Cavallini) après Yoan Pradier

IMG_3097.jpg

Gros engagement au dessus des bois de Cazaubon (La Galère) sur Joan Gaillardet

salin-de-giraud,course camarguaise

Anticipation de Priam (La Galère) sur Yannick Michelier

salin-de-giraud,course camarguaise

Attitude dangereuse de Gitan (Thibaud) sur Joan Gaillardet

salin-de-giraud,course camarguaise

Coup de barrière de Eros (Cavallini) sur Joan Gaillardet

et saut impétueux après Yoan Pradier ci-dessous

salin-de-giraud,course camarguaise

*************************************************

salin-de-giraud,course camarguaise

salin-de-giraud,course camarguaise

salin-de-giraud,course camarguaise

salin-de-giraud,course camarguaise

salin-de-giraud,course camarguaise

Puissance de l'action d'Eros (Cavallini) qui brise les planches après Ludovic Matéo

 Texte et photos Éric AUPHAN

22/08/2010

SALIN-DE-GIRAUD *AVENIR*

Samedi 21 août 2010

UN BON DIEU POUR MAXIME….

0.jpg

Entrée: 1/3. Organisateur: CT Prouvenco.Aficion. Présidence: J Faure. Droitiers: Gautier, Gros (sort 6e), D Martinez (sort 6e), D Maurel. Gauchers: Alarcon, Favier, Ferriol.  Tourneurs: Cuallado, Duran, Lieballe.

12x12.jpgMaxime Favier le local et Piémanson l’expérimenté (16 ans) sont les vainqueurs logiques du 10e souvenir Maurice-Jardin embelli par La Gardounenque et le groupe Camargue sauvage. Maxime crée l’émotion avec Octanto et sur de nombreux rasets engagés. Alarcon travailleur efficace et les autres apportent un précieux concours. Côté bioù seul Mousquetaire est en dessous.

S’il oblige Ferriol à rompre à quatre reprises, MOUSQUETAIRE (Lautier) s’éteint aux ficelles et ne se livre que par à-coups. Il les rentre sans convaincre en musique jouée deux fois?
Généreux, OCTANTO (Plo) se livre mais avec un coup de tête. Peu avare d’efforts, s’il ne trouve pas sa place il appuie ses poursuites aux ficelles. Son final est percutant notamment quand Favier s’embronche à l’arrivée avec le taureau qui pulvérise les planches dans un fracas inouïe sans le blesser. Un miracle. 8 Carmen et retour.
LOU MARQUES
(Guillerme) fait impression quand il brise les planches sur Gros mais perd ses rubans en deux minutes. Aux  ficelles, il affiche une belle vaillance ponctuée de quelques percussions dans onze minutes volontaires. 4 Carmen et rentrée.
Cocardier, PIEMANSON (Blanc-Espelly) ne se laisse pas aborder facilement. Il se jette fort et accélère sur les reprises pour terminer au ras des planches. Il se dresse sur Gros et déchausse Favier au saut. Aguerri, aux ficelles son placement rigoureux lui permet de les conserver aisément. 8 Carmen et retour.
Trapu, CATIVO (Cavallini) est agressif et n’hésite pas à se frotter aux bois. Trois minutes pour les rubans puis aux ficelles le bioù envoie les cornes à l’arrivée. Il change de terrain à bon escient et perd la première sur la sonnerie. 7 Carmen dont rentrée.
Le remuant DINDOULET (Blanc) saute d’entrée sur Maurel. Le ton est donné avec des actions puissantes sur Alarcon (2) et Maurel puis des sauts après Maurel et Favier. A mi-course, les hommes ne s’entendent pas pour les ficelles qui restent sa propriété. Un espoir à revoir plus charbonné. 4 Carmen et retour.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Alarcon (15), Maurel (11), Ferriol (7), Gros (6), Favier (5), Gautier (3), D Martinez (3).

 

1.jpg
PIEMANSON et Alarcon
***********************************************
LE MIRACLE... OCTANTO de Plo et Maxime Favier !
01.jpg
02.jpg
03.jpg
04.jpg
05.jpg
06.jpg
07.jpg
08.jpg
09.jpg
010.jpg

23/08/2009

SALIN-DE-GIRAUD *AVENIR*

Samedi 22 août 2009

OUNDO CŒUR D’OR 

Salin de Giraud 22 08 076.jpg
OUNDO de Plo


Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Prouvenco Aficion. Présidence : J. Faure. Raseteurs droitiers : Gros, D.Martinez, D. Maurel. Gauchers : Fadli, Ferriol, Martin-Cocher. Tourneurs : Babacène, Cuallado, Duran, Lieballe.

 

Salin de Giraud 22 08 114.jpgMartin-Cocher et Maurel ex-æquo remportent le 9e souvenir Maurice-Jardin récompensant le meilleur animateur. Oundo explosif remporte à l’unanimité le prix du meilleur taureau dans une course où les tourneurs gâchent parfois notre plaisir. Ah si Duran pouvait moins râler et si Gros pouvait moins s’énerver. Utopie quand tu nous tiens.
Solide premier, HERACLES (Lagarde) rapidement délesté des attributs et d’une ficelle (2’30) conserve la seconde avec une défense énergique face aux hommes motivés. 5 Carmen.
Le petit CYRUS (Blanc-Espelly) se prête au jeu aux pompons avec vaillance sans pousser ses actions. Il conserve ses ficelles (pas mal fournies) face aux crocheteurs assez maladroits. 1 Carmen.
Brave, TRELUS (Guillerme) se donne sans forcer. Il n’arrive pas à accélérer sauf à deux reprises sur Gros accroché dans la première ficelle qu’il lève sur la sonnerie. 2 Carmen.
Sans difficulté à la tête, CANALET (Blanc) un peu mou aujourd’hui mérite des rasets arrêtés. Ils viennent principalement de Martin-Cocher et s’il saute un peu seul son final enjoué se termine par une action fracassante sur Maurel qui lèvre le dernier tour de ficelle. 5 Carmen.
Coureur, BELAS (Cavallini) fait ressortir son agressivité aux planches. Seul Martin-Cocher en tire le meilleur car le bioù est décidé et rentre une ficelle après une belle générosité. 
Le barricadier OUNDO (Plo) n’a pas un cœur artificiel. Il vient à cœur ouvert même sur les rasets à blanc et offre une montée d’adrénaline aux aféciouna et aux blancs. Son sang gicle du cœur et le propulse dans une vingtaine d’actions fracassantes. Plus on lui en demande, plus il y met du cœur. 14 Carmen et l’ovation du public touché en plein cœur.
Vif, ARES (Lautier) ne se laisse pas aborder facilement. C’est un coriace qui surveille et joue des cornes à l’arrivée. Pas spectaculaire mais terriblement efficace car les ficelles restent sa propriété. 3 Carmen.

 

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : D.Maurel, 18 points ; Ferriol, 13 ; Gros, 3 ; D. Martinez, 2.