Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2013

SALON DU CHEVAL CAMARGUE

15, 16, 17 février, Camagri, Mas de la Cure

camagriBLOG2013.jpg

L'Association des éleveurs de chevaux de race Camargue tient salon tout le week-end prochain au mas de la Cure (face au château d'Avignon). Trois jours d'épreuves, présentations, concours, vente autour de la monte et du cheval camargue. Le lieu - Mas de la Cure - se prête à merveille à ce genre de manifestation avec ses carrières, prés, zones marécageuses, et grands espaces. Tout comme les bâtiments où les artisans peuvent présenter leurs matériels et créations. L'entrée est libre, on peut se restaurer sur place.

En point d'orgue, samedi, le concours de ferrades de l'AECRC au Mas du Ménage suivi de la remise des prix et de l'inauguration au Mas de la Cure de l'Espace René-Jalabert.

Programme complet sur www.aecrc.com


27/10/2007

EQUISUD : DU 26 AU 29 OCTOBRE A MONTPELLIER

 

LE SALON OU L'ON CAUSE COURSE CAMARGUAISE
afd0c4597f5fd68891f9ad30b1d02298.jpg
La mauvaise nouvelle : il pleuvait pour ce premier jour d’EquiSud, salon du cheval et… du taureau  pas de démonstration de course camarguaise. La bonne nouvelle: dans le sillage d’une l’inauguration menée au pas de charge sur l’air du Chant des gardians, les élus montpelliérains, départementaux et régionaux se sont arrêtés au stand de la Fédération française de la course camarguaise. L’occasion pour Hélène Mandroux, maire de Montpellier, Georges Frêche, président de la Région et Claude Barral, vice-président du Conseil général, chargé des questions taurines, de s’intéresser de près à ce sport issu d’une tradition chère à une bonne partie de leurs administrés et de leurs électeurs.
L’occasion également de confirmer le soutien du Conseil général de l’Hérault à la FFCC par la signature d’une convention pour promouvoir la course camarguaise et les traditions taurines locales : remise d’équipements sportifs (tee-shirts, survêtements complets et crochets) aux écoles de raseteurs de Lunel, Vendargues, Marsillargues, Portiragnes, Villeneuve-lès-Maguelone ; et aide à la communication par une subvention.
Le président Henri Itier s’est dit «Très heureux de cette dotation pour les 90 jeunes héraultais. L’objectif étant d’arriver à 500 élèves sur les trois départements concernés par la course camarguaise. Il faut sensibiliser les générations montantes à cette activité en faisant ressortir, en plus de la tradition, son côté sportif plus attrayant pour les jeunes. Raseteurs ou afeciouna, la bouvine leur apportera une identification forte».
En revanche, bien conscient du rôle de la météo, le président a réitéré sa demande que les arènes intègrent un hall couvert. Claude Barral a renvoyé la balle aux services techniques d’EquiSud qui n’y sont toujours pas favorables. «Hormis cela, nous sommes particulièrement heureux de collaborer avec la FFCC pour aider les jeunes mais aussi pour faire découvrir la course camarguaise à un large public. Pour les nouvelles populations, c’est un facteur d’intégration important».
Bref, on a bien compris que les arènes couvertes c’est pas pour demain. Heureusement, le lendemain, donc samedi, il faisait beau et les visiteurs ont pu assister à une course de protection (emboulée pour cause de piste glissante). Pour ce 7e Souvenir Olivier-Arnaud et Pierry-Gibert évoluaient les protectionnaires Corbalan, Ghorzi, Brunias, Albuisson, Jodar et Charnelet, aidés de Grando et Baccou avec le bétail de Nicollin, Boch, Languedoc et Rambier. Pour l’anecdote c’est Charnelet qui reçoit le bouquet de meilleur raseteur mais tous les participants ont été récompensés. Et la peña Los Marineros de jouer La Coupo Santo.