Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2017

VAUVERT - JUBILE DE POUJOL

IMG_9526.JPG

Course du dimanche 15 octobre 2017

Merci Hadrien !

POUJOL1FAMILLEPHEM.jpg

Remplir les arènes de Vauvert, c’est fait ! Réunir les tauromachies, c’est fait ! Partager tes émotions, c’est fait ! Pour ce bel après-midi plein d’aficion et d’amitié, merci Hadrien !

Hier les arènes de Vauvert ont vibré pour le jubilé d’Hadrien Poujol, désormais ex-raseteur et désormais président de la FFCC à part entière. Quitter la tenue blanche après 20 ans de piste, ce ne doit pas être facile... Mais terminer, entouré de tous les siens et transmettre sa passion des taureaux (et toros) dans cette ambiance festive pleine d’aficion, de sympathie et de partage, c’est un point d’orgue à sa carrière qui restera à jamais gravé dans la mémoire du Vauverdois.

IMG_9530.JPG

IMG_9523.JPG

IMG_9532.JPGSous la baguette du maître en la matière, Patrice Blanc, pas une seule fausse note n’a contrarié la partition. Les gradins bondés et la contre-piste bien garnie accueillaient, après le ballet des chevaux de Renaud Vinuesa, une ribambelle d’Arlésiennes, des générations de raseteurs, d’anciennes Reines d’Arles et demoiselles d’honneur, pour applaudir follement le héros du jour ému aux larmes aux côtés de Naïs Lesbros, reine d’Arles.

Dans un brindis envoyé au grand-père formateur de son aficion (Pierre Poujol, disparu), Hadrien Poujol survolait ses combats avec les cocardiers, sa passion des tauromachies, le soutien de sa famille... Terminant par « Papi, je te serai éternellement reconnaissant ». Emouvant ! Rejoint par les siens, épouse, enfants, et ses tourneurs (Eric Jourdan, Thierry Dengerma, Gérald Rado, Denis Labrousse), le charismatique gaucher lançait ensuite le début d’un spectacle qui s’avérait réglé comme du papier à musique, sous l’impulsion d’acteurs impliqués, élégants, transmettant au public. Les (plus ou moins anciens) raseteurs attaquaient par une Cocarde d’Or où les deux biòu (de Daumas et Félix) se sont frayés comme ils ont pu un chemin entre des vagues blanches que Bruno Séguier au micro a dû temporiser. Batistes Bordes face à un toro puissant de Robert Margé, a donné une démonstration magistrale de six écarts impressionnants. Les deux frères Guillaume et Nicolas Vergonzeanne, eux, stars de la course landaise, ont, par des sauts incroyables, fait trembler les gradins.

Jean-Luc Herleman prenait la présidence le temps de la tienta d’un macho de la ganaderia San Sebastian pour les maestros Sébastien Castella, figure majeure du toreo, Mehdi Savali et Jérémy Banti. Instants intenses et fascinants. Après l’entracte, place à la course camarguaise de quatre cocardiers rasetés par différents acteurs en alternance (lire ci-dessous). Du très bon travail, rythmé, propre avec des taureaux très participatif. Bayard de Nicollin, Courejau de Blatière-Bessac, Scipion de Saumade et un Artalet de Laurent explosif en diable pour le dernier raset d’Hadrien qui soulevait les arènes.

« Les taureaux m’ont tout donné, à mon tour de les protéger au mieux » disait en préambule à cette superbe après-midi, Hadrien. De la piste à la Fédération de la course camarguaise, voilà le prochain combat du jeune président Poujol.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS MALI ET ERIC MARC

 

Le dernier raset avec Artalet

POUJOLARTALETPHEM.jpg

Avec un Bayard de Nicollin très participatif et offensif. Un Courejau de Blatière-Bessac, remuant et brutal aux planches, s’explosant aux trousses des hommes. Le pétard à revendre de Scipion de Saumade, cocardier vaillant au possible dont les séries étaient accompagnées au saxo, imposant le silence aux hommes de la piste avant de finir en trombe au cul d’Hadrien et de serrer dangereusement Favier. Ficelles au toril. Quant à Artalet de Laurent, qui pouvait mieux que lui accompagner en feu d’artifice les derniers rasets du champion. Pétillant et bacéleur à tout va, le fauve multiplie les actions d’envergure. Les hommes régalent, le public est accroché et profite joyeusement. Les coups de barrière s’additionnent et s’amplifient jusqu’à la dernière envolée après Hadrien qui embrasait les gradins. Magnifique !

SAVOIR

Dimanche 15 octobre. Arènes pleines. Organisateur : CT des supporters d’Hadrien Poujol. Présidents de course en alternance : Bruno Pascal, Bruno Séguier, Marc Moucadel, Didier Goytes (Landais), Jean-Luc Herlemann (tienta), Joris Alvarez, Aurélien Laget. Raseteurs : (en alternance) pendant les 4cocardiers, Robert, Sanchez, Jourdan, Poujol, Errik, Félix, Ciacchini, Ayme, Favier, Auzolle, Bruschet, A. Benafitou, Clarion, etc. Tourneurs : Khaled, C. Garcia, Fouque, A.Perez, Jockin, etc.

▼ La classe du petit Prince
Sébastien Castella

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

Photo ERIC MARC

▼ Les Landais à l'aise

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

PH ERIC MARC

▼ Pour la tienta de macho
Medhi Savalli, Jérémy Banti, Sébastien Castella
tout de blanc vêtus

à cheval Olivier Marger

PHOTOS MALI

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Pour la Cocarde d'Or des anciens
Mehdi Savalli maestro et raseteur

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Pour la Cocarde d'Or des ancienss
sauteur et raseteur, Nicolas Vergonzeanne

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Brindis

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Sauteurs

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Ecarteur

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Raseteur un jour raseteur toujours...

Hadrien Poujol et Artalet

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

************************