Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2017

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

Vendredi 24 novembre 2017

A Vallabrègues, la manade La Galère
reçoit le 5e Souvenir Luc-Pero

Luc Pero 2017 16.11.17  (19).JPG

 

L’idée était bonne. Le Souvenir Luc-Pero a pris le temps de s’implanter. 5 ans maintenant. Et vu la qualité des jeunes taureaux menés, cette année par les manadiers, la satisfaction est de mise pour les organisateurs. Initié par les membres de l’Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise après discussion convergente avec Robert Lacroix du CT Lou Vincen de Vallabrègues, ce Souvenir à la mémoire de Luc Pero, chroniqueur et président de l’Amicale décédé en 2012, a honoré un 5e élevage, jeudi dernier au bar du Cours de Vallabrègues. Gardant en tête que cela n’est pas une compétition, non ! Juste une mise à l’honneur du travail des manadiers et gardians et la reconnaissance de leurs efforts de sélection. Le chemin sera long pour ces jeunes cocardiers mais, disons que le regard des chroniqueurs et afeciouna du jury s’est porté sur leurs capacités naissantes.

Petit coup d’œil dans le rétro pour rappeler que les premières éditions en 2013 et 2014 avaient récompensé la manade Didelot, 2015 l’élevage Gillet, 2016 Chauvet pour, cette année, mettre les couleurs de La Galère en exergue.

En toute simplicité, le bureau de l’Amicale et le CT Lou Vincen ont accueilli le gardian de la manade La Galère, Mika di Lecce, qui au nom de René Lambert et Jean-François Chapelle, se disait « très fier d’obtenir le Souvenir Luc-Pero. Cela nous tenait à cœur, à la manade. Côté taureaux, le 15 septembre, en Ligue, il y avait les N.286 et 279, qui font partie de nos espoirs et seront certainement avec le N.254, dans le trio du Trident d’Or 2018. J’ai assisté à toutes les courses, je pense que tout le monde a bien mené. C’est confirmé par les toutes petites différences entre les notes. Nous remercions bien sûr l’Amicale et le Vincen ».

Les deux associations complices ont confirmé leur volonté à poursuivre. « C’est compliqué a étayé le président Lacroix, de faire venir du monde à Vallabrègues, pour ces courses de Ligue, mais, tant que nous pourrons nous continuerons. L’année prochaine 4 courses sont prévues. Les manadiers ont joué le jeu avec du très bon bétail, j’aurais aimé un peu plus d’opposition côté tenues blanches...».

Et pour sceller cette édition 2017, Rémy Martin remettait la coupe à Mika et Christian Gellet, des montages-photos particulièrement réussis, au récipiendaire et au CT Lou Vincen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN

Le podium 2017 du 5e Souvenir Luc-Pero : 1er manade La Galère, 15,9 points ; 2. Gillet, 15,8 ; 3. Vitou, 15,7.

Le N.286 de La Galère,
lors de la course de Ligue du 15 septembre

286 La Galère Okili Vallabrègues 2017 09 15.jpg

Chroniqueurs, photographes,
membres des Vaches cocardières et du CT Lou Vincen

amicale,souvenir luc-pero,course camarguaise

16/12/2016

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

Vendredi 16 décembre 2016 - 4e Souvenir Luc-Pero

La manade Chauvet à l'honneur

amicale,souvenir luc-pero,chauvet,course camarguaise

L’Amicale des chroniqueurs et photographes et le CT Lou Vincen ont procédé mercredi 5 décembre à la remise du 4e Souvenir Luc-Pero au bar restaurant du Cours de Jennifer et Dimitri, en présence du maire Jean-Marie Gilles. L’occasion de réunir toutes les familles de Luc : la plus proche avec ses parents Manu et Simone, celle de l’Amicale et son bureau au grand complet,  celle du CT Lou Vincen autour de Robert Lacroix, celle des Vaches cocardières avec les Roumajon, les Vidal, et plus largement celle des passionnés de taureaux. Et passionné il l’était, Luc ! L’œil toujours aux aguets pour découvrir le futur potentiel des jeunes cocardiers. C’est bien dans cet esprit que l’Amicale décerne, chaque année, le prix au meilleur élevage des courses de Ligue du CT Lou Vincen. « Six courses en 2016, explique Rémy Martin, responsable du jury, d’intensités différentes tant par les taureaux que par les jeunes raseteurs qui les ont affrontés. Mais c’est bien la manade Chauvet avec, non pas un, pas deux mais trois bons taureaux, qui a reçu le plus de suffrages (17,60 de moyenne), devant Plo (15,70) et Rouquette (15,35) ».
Après la manade Didelot (2013 et 2014), Gillet (2015), c’est donc la devise « vert, jaune, bleu » qui se distingue et remporte le prix. Un élevage qui se remet aujourd’hui en ordre de marche autour de Maryse Chauvet « à qui l’Amicale fait part de son plus grand respect » et représentée, en ce jour, par Jean-Pierre Pascal et le tout jeune bayle gardian Quentin Foucaran. Ami de la famille Chauvet, Jean-Pierre Pascal a en profité pour couper court à certaines rumeurs : « La vente de la manade n’est pas à l’ordre du jour… Maryse a fait le choix de confier les bêtes à Quentin qui peut compter sur une bonne équipe d’amateurs et sur les conseils de Frédéric Lescot ». Le jeune bayle, quant à lui, prend ses marques : « C’est un grand défi que je relève. Il y a beaucoup de travail à faire, de nombreux taureaux à évaluer et une saison à préparer. Les 300 bêtes du cheptel sont en bonne santé et j’espère mener la manade Chauvet au plus haut niveau ». Invitant, au nom de la manade, l’assemblée au bistournage organisé le 18 décembre à Cadenet.
L’Amicale a remis à la manade le Trophée et le poster des trois cocardiers de la course élaboré par Christian Gellet, et souhaité à Quentin « du courage, de l’intuition. Il a du matériel avec les Colvert, Arlésien, Muscadet, Toscan et nombre de jeunes cocardiers dont il va falloir gérer la carrière. En particulier ceux de la course de Ligue qui vaut à la manade Chauvet ce 4e Souvenir Luc-Pero » .


MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN


La manade Chauvet peut être jointe (tél. 04 90 94 08 03), le vendredi soir de 17 h à 21 h et Quentin Foucaran est disponible au 06 78 41 47 18.