Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2017

FFCC

Vendredi 10 novembre 2017

Les jeunes sensibilisés
aux droits et devoirs

bellegardeecoleffccphci.jpg

Les nouveaux stagiaires 2018

Un des axes forts du projet sportif fédéral - à savoir l’accompagnement des élèves des écoles de raseteurs - s’est concrétisé en cette fin de saison par plusieurs manifestations. D’abord, un stage de perfectionnement de trois jours (24 au 26 octobre) au Scamandre. Puis le 4 novembre, à Bouillargues où, après des présélections organisées à Bouillargues, Aimargues, Baillargues, Noves, Vendargues, Montfrin et Sommières, les quinze nouveaux stagiaires pour les Ligues 2018 ont été présentés.

▼ A Gallician, les jeunes des écoles de raseteurs

ffccstagescamandre.jpg

A Gallician, les 14 élèves ont été sensibilisés au respect des différents interlocuteurs de la course camarguaise dont les taureaux. Ils ont reçu des informations sur le dopage et l’hygiène du sportif et ont pu échanger avec le manadier Jacques Blatière et l’ancien raseteur Jean-Marc Tognetti. Un travail technique complémentaire a pu être réalisé avec l’apport de la vidéo et des taureaux des élevages Vinuesa et Raynaud ont permis la concrétisation pratique des nouveaux acquis.

La commission sportive a, elle, sélectionné quinze élèves (après en avoir supervisé 30 de 9 écoles différentes) sur leurs qualités techniques, leur état d’esprit et leur comportement, après 7 courses, où 13 manades ont fourni le bétail adéquat. Lors de la dernière course à Bouillargues le 4 novembre, le bétail emboulé des manades Thibaud, Occitane, Hervas, Didelot, Le Rhône, Saint-Pierre et Le Joncas ont permis aux -encore - élèves de s’exprimer. En 2018, ils rasèteront « cornes nues » en Ligue.

A l’issue, Hadrien Poujol, président de la FFCC, a remercié « Benjamin Bini, responsable de la commission sportive, et Cyril Garcia, cadre technique sportif, et a tenu à saluer le travail des présidents et éducateurs des écoles de raseteurs, vecteurs des traditions et des valeurs de la course camarguaise ».

MARTINE ALIAGA
PHOTOS FFCC et CHRISTIAN ITIER

LES STAGIAIRES 2018

DSC_2445.JPG

A Bouillargues, le cocardier du Joncas N.854
et l'élève Lucas Lopez

se sont distingués

Ils rasèteront en Ligue la saison prochaine :

Anthony Denis et Hugo Dunan de l’école de raseteurs d’Arles.

Karim Chéli, Lenny Tissinier de Baillargues.

Rémy Chevalier, David Guerrero et Lucas Lopez de Bouillargues.

Kilian Martinez, Alexandre Roux de Fos.

Thomas Andrieu, Dorian Friak, Mathis Meseguer, de Mauguio.

Tom Charrade de Sommières.

Florian Ranc de Saint-Gilles. Tristan Isard de Saint-Laurent-d’Aigouze.

30/10/2008

LES SAINTES MARIES DE LA MER

Mercredi 29 octobre: finale des courses de tau Marcel-Mailhan

LE PUBLIC ET LE FROID


SAUMADE-Oufdil.jpg
Les vainqueurs, le n° 513 de Saumade et Hicham Oufdil

La plus grande réussite du Parc régional de Camargue est d'avoir fait de la finale des tau, le rendez-vous incontournable de l'arrière-saison. Mercredi, aux Saintes, les arènes sont pleines malgré le froid, malgré le peu d'intérêt des courses de sélection précédentes, malgré l'entrée payante (8 euros). Tant mieux ! Cela prouve que le plaisir de se rencontrer entre gens de bouvine prime parfois sur la qualité des taureaux présentés. On sait ce que l'on va voir aux Saintes... des tau aux comportements totalement imprévisible, des jeunes raseteurs au talent encore esquissés et surtout des acteurs de la course camarguaise (manadiers, raseteurs, organisateurs)... et des copains avec qui tchatcher. Tous les ingrédients étaient réunis pour cette finale et même si les taureaux ne "cassaient pas trois pattes à un canard" avec des tau très "sages",  le Parc pouvait être satisfait de l'après-midi.
Au final, on retient l'exemplaire de L'Occitane (3e) pour son physique et son comportement les plus adéquats aux critères demandés à un tau ; celui de La Salériène (5e) qui a apporté un peu de difficulté ; le Saumade (6e) agressif au début puis séries bien enchaînées ; le Raynaud (4e) très vif au départ et quelques actions où il met la corne ; La Galère (1er), brave et qui permet de beaux gestes ; L'Ilon (2e) un peu distrait mais quelques poursuites appuyées ; Richebois (7e), brave pour des séries et le Chauvet (8e) peu intéressant.
Les jeunes raseteurs (Oufdil, Sanchis, Imbert à droite,;Aliaga, Alarcon, Sanchez à gauche) se sont montrés appliqués. Oufdil ressort, une fois de plus de l'ensemble, par sa maîtrise, son calme, et l'attention qu'il porte à bien placer son crochet. Les autres, par moments, expriment de belles qualités.
Martine ALIAGA

Les prix de la finale
Meilleur tau : Saumade; 2. Occitane; 3. Raynaud.
Raseteurs : 1. Marc Sanchez; 2. Imbert; 3. Sanchis
(Oufdil, déjà récompensé du prix du meilleur raseteur
sur toutes les courses étant hors concours)

06/12/2007

LES RASETEURS DE LIGUE EN STAGE

FONT ROMEU DU 3 AU 8 DECEMBRE

LES JEUNES STAGAIRES GOUTENT LE SPORT DE HAUT NIVEAU

b4d68865bad7a2e71ab13954bc8fe754.jpg
535269d59ff955290ce454f14aae438b.jpg

Exit les protections, place aux courses de Ligues. Un simple changement d’appellation pour "coller" à la création des Ligues Languedoc-Roussillon et PACA. Cela permet, entre autres, grâce aux subventions régionales, de financer au bénéfice des apprentis raseteurs un stage au Centre national d’entraînement en altitude à Font-Romeu.
909754c170bcb4c2dded92c47a9fbb33.jpgCe sont donc dix-neuf stagiaires qui, depuis lundi et jusqu’à demain, font l’expérience des pratiques sportives de haut niveau. Découverte de la vie en collectivité pour certains, de la discipline et de l’hygiène de vie d’un sportif pour d’autres, mais pour tous la soif d’apprendre. Dans ces installations entièrement vouées à l'étude et aux sports, avec en toile de fond les forêts et les pics enneigés des Pyrénées, voyons comment évoluent nos sportifs à nous, nos raseteurs. Paroles de jeunes : « Chacun a sa chambre... On fait connaissance avec les stagiaires première année... On apprend à gérer notre saison... Le médecin de l’équipe de France d’aviron nous a fait un cours de diététique, c’était très intéressant... En calculant la masse graisseuse, j’ai découvert que j’étais en surpoids, j'ai trois kilos à perdre... Pour le test de Cooper (endurance), on s’est sorti les tripes... Le soir, on s’embête un peu, alors on sort mais le lendemain on est trop crevés… ».
Des stagiaires avec un bon état d’esprit selon Jean-Yves3a262eb127cf0f5a142baeeddc0f59f5.jpg leur préparateur physique: « Il faut qu’ils développent leur motivation. Ils n’ont pas de base d’entraînement et c’est là dessus que nous travaillons. Un programme général qu’ils pourront appliquer individuellement. Il faut travailler la dynamique et l’endurance. Tous ont de bonnes qualités physiques. Avant le stage, je me suis renseigné sur internet pour connaître la course camarguaise. C'est vrai qu'en plus des qualités physiques dont ils ont besoin, il y a le facteur danger (par le taureau) à intégrer ».
Pour Gérard Barbeyrac, directeur technique de la FFCC, qui les encadre et veille au grain : « C’est bénéfique. Ils ont un pied à l’étrier pour l’avenir, notamment avec un bilan médical qui peut leur éviter des blessures musculaires. Il y a une bonne ambiance dans le groupe, des liens se créent…. Bon le soir, ils font un peu la foire. D'accord pour se coucher tard, mais le lendemain, il faut être à l'heure ».
188cde26abe1becc5ccdcfbd7c36a251.jpgQuant au message d’Henri Itier, André Turquay et Nicolas Triol, venus pour deux jours au centre, il est clair : « Nous attendons de vous du sérieux, du respect envers tous les acteurs de la course camarguaise. Nous espérons que nous retrouverons ce bon état d’esprit plus tard ».
Et même si pour cette année, la date choisie n’est pas la meilleure, les prochains stages pourraient se faire en février pour que le bénéfice physique soit vraiment probant. En attendant, entre muscu, randonnées en montagne et sieste, les jeunes raseteurs vont être au top pour… les fêtes de Noël.

Martine ALIAGA

***********************
EN COURS

d258d8bffe42865a731d340fd5b10f74.jpg
28a36ade78de2dbccdf1ec04fd75ee39.jpg
4303df569b81401cdd7446e38c321408.jpg
3caf6210d3592e456901b09c364fbe18.jpg
ENTRAINEMENT
83d26a5564103ae8331d0ec5e80e579a.jpg
b415d54df46a94a1d61bffb21911a051.jpg
f911aaa33207977328431c141aaeffe6.jpg
8b54d08ad0f0add8ab0fa6cd0940b7f3.jpg
5e940ba47e69d118e4d7f6eef1d58ae7.jpg
2875c78e4bed8a5baceda493fdec39c6.jpg
79bc67a095cd1a61afa3026ab403d6c4.jpg
79e46c054c5ce31beaf05be996d5d518.jpg
c8eb8d8b51b4d67882ec758d814c09e5.jpg
770aaca3d85928e65ee5668e478e173e.jpg
ada7f39020b2d8f22f0f43450f721d23.jpg
cad3880671f0af652593857f84345e03.jpg
bc0f1b1ae9c38b0d80cc074e9de0533a.jpg
Photos Luc PERO




20/09/2007

LES SAINTES-MARIE de la MER - 19-09

BIEN ENNUYEUSE LA COURSE DE TAÚ
******************

medium_teteblog_copie.jpg
Seul le n° 330 de Fabre-Mailhan est ressorti du lot.
Des huit manades présentes, hormis Fabre-Mailhan aucune ne peut prétendre de figurer dans la course finale. Les étalons pas toujours de belle présentation n'ont jamais fait honneur à leurs devises. Le concours avec dans l'ordre de sortie: 430 AGU, 349 LAPEYRE, 484 PLO, 330 F.MAILHAN, 433 LES CHANOINES, 444 St GERMAIN, 424 ALLARD, 367 NAVARRO, n'a jamais intéressé le public, même pas les touristes. Les jeunes stagiaires Ayme, Ghorzi, Aliaoui, Bruschet, Sanchez, Oufdil, Azzaoui, aidés des tourneurs Causse et Grando ont fait ce que les taureaux leur ont permis de faire.
Texte et Photos L.PERO
medium_330_1.jpg
medium_330_2.jpg
medium_330_3.jpg
 Le n° 330 de F.Mailhan à donné du jeu
***************
LA BANDIDO
medium_BAN_1.jpg
medium_BAN_2.jpg
medium_BAN_3.jpg




13/09/2007

LES SAINTES MARIE DE LA MER le 12-09 *Taù*

medium_DSC_7806_copie.jpg

 

Pour cette deuxième course de Taù, les arènes des Saintes étaient archi-combles. Le soleil brûlant les gradins qui n'ont eu guère l'occasion pourtant de s'enflammer. Une bien petite course ou seul l'étalon n° 468 de la manade JC. Blanc est à créditer d'une bonne course. A un degré moindre le n° 345 de Labourayre n'a pas mal fait. Pour le reste BOF !
Pour les jeunes raseteurs pas de surprises ce sont les mêmes que d'habitude qui animent ce concours: AYME, GROS, BRUSCHET.

Texte et Photos L.PERO

medium_TAU_1.jpg
Romain GROS ne ménage pas sa peine pour animer.
medium_TAU_2.jpg
Intéressant le Taù de Jean claude BLANC
***************
RITUELLE BANDIDO
medium_BA_1.jpg

medium_BA_1_5.jpg
medium_BA_2.jpg
medium_BA_3.jpg

06/09/2007

LES SAINTES MARIE DE LA MER le 5-09

medium_1.jpg
Le n° 332 de Mermoux
Onze jeunes raseteurs stagiaires effectuent la capelado devant des gradins abondamment garnis. Ayme, Azzaoui, Bruchet, Galibert, Ghorgi, Gros, Guin, Maurel, Meckchouche, Sanchez, Santelli seront par la suite assistés des tourneurs Abbal et Ranc. De ces jeunes hommes se détachent un trio majeur composé de Ayme, Gros et Bruchet.
Pour les étalons dans l'ordre de sortie: 310 du Cougourlier et 203 du Rousty nous dirons Bof ! Les 303 de Siméon et 316 de Rousseau ont donné du jeu. 311 de Rambier rien de sensationnel. Le 332 de Mermoux par contre va créer l'animation , l'émotion en effectuant aux trousses d'un stagiaire un bond prodigieux qui se termine avec la patte gauche au dessus des tubes des gradins... à partir de là il n'a plus été inquiété. Il ne l'avait été que trés peu avant de toute façon, car sur les deux ou trois poursuites données il avait affiché ses aptitudes guerrières. Le 234 de A et Y Janin Bof ! Le 304 de Margé très bon dans tous les domaines. Le 470 de La Saliérène volontaire et barricadier s'associe à la perfection avec R.Gros. 
Texte et Photos L. PERO
medium_Ayme.jpg
A. Ayme
medium_Bruchet.jpg
R. Bruchet
medium_Gros_1.jpg
R. Gros
medium_Gros_2.jpg
R. Gros
*****************
medium_Barbey.jpg
Stagiaire arroseur, pas encore au top !!!
****************
Et la Bandido bien sur...
medium_Bandi_1.2.jpg
medium_Bandi_2.3.jpg
medium_Bandi_3.2.jpg
medium_Bandi_4.jpg