Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2014

LANSARGUES *AS*

Dimanche 15 juin 2014
 
Beleu et Sylverado supérieurs

lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaise

Beleu méchamment agressif sur Allouani

 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : Philip Chabanon. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Bruschet, Jourdan, Katif (sort au 4e). Gauchers : Aliaga, Martin. Tourneurs : Khaled, Estève, Ull, Daniel, Sanchez.
 
Les quatre premiers taureaux de la course ont lancé d’excellente manière les 80 ans du CT Lou Garro. Les deux suivants moins rasetés ont fait baisser le niveau pour finir de jolie manière avec Pélican et les dernières forces d’Auzolle et d’Aliaga. Mention aux deux gauchers qui avec un seul tourneur (et 4 à droite) ont tenu leur côté.
Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire de Bernard Jimenez, président du comité du Trident d’Or, Philip Chabanon lançait la course sous quelques gouttes de pluie.
lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaisePhoto sur Martin
Ventaureau
(Guillierme).- Un premier qui se fait respecter par son placement, son agressivité et ses actions poussées au ras des planches. Les hommes mettent du rythme, Ventaureu hausse le ton. Les enfermées se succèdent et Bruschet met un terme à la 14’30. Très bon. 4 Carmen et retour.

lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaisePhoto avec Jourdan
Beleu
(Lou Pantaï).- Les rubans volent vite fait. Après c’est une autre histoire qui commence. Beleu trouve les angles, de là lance des raids et pointe en finition jusqu’à basculer ou frapper. En plus, il place une accélération en fin de raset et s’envoie aux planches. Tient le tempo crescendo, se bat et affûte ses finitions corne à l’affût. Excellent. 13’30.7 Carmen et retour.

Baryton (Lautier).- Les premiers attributs sont une formalité. Baryton connaît sa partition par coeur, droite-gauche et accélère à bon escient. Les séries sont chaudes, les blancs se précipitent et parfois s’emmêlent dangereusement. Finalement, une ficelle rentre. Un quart d’heure pétillant. 7 Carmen et retour.
lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaisePhoto sur Allouani
Sylverado
(Saint-Gabriel).- Il ne se laisse pas aborder facilement et souvent il oblige les hommes à décrocher affichant une grosse présence, les cornes méchamment pointées. 7 minutes les premiers attributs. Change intelligemment de terrain et fait calculer les blancs. La présidence prime, les gauchers travaillent la ficelle mais Sylverado domine et en reste maître. Supérieur. 3 Carmen.

Erasme (Cuillé).- Les premiers attributs partent sur ses déplacements. Erasme se pose, monte sur les tourneurs, change de terrain, les blancs sont beaucoup moins entreprenants et malgré les ficelles primées à 650€, Erasme les rentre sans opposition. Musique.
Pourpier (Saumade).- Leste, les barrières ne sont pas un obstacle et il les franchit allègrement. Beaucoup de sauts, de temps perdu en contre-piste, quelques séries, un vrai coup de barrière sur Auzolle. Et rentre ses ficelles.
lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaisePélican (Bon, hp).- A son rythme, il enchaîne séries et coups aux planches  où il peut passer à travers. Auzolle et Aliaga pour les plus beaux coups d’un final agréable. Des Carmen.

 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS
CHRISTIAN ITIER
 
***********
LES HOMMES
Chacun a eu son moment. Allouani et Bruschet dans une première partie très rasetée. Auzolle en seconde où le rythme est tombé. Toute la course : Martin, très apprécié du public, et Aliaga, plus efficace en 2e partie mais présent tout du long. Mention au tourneur Khaled qui s'est démené pour que ses deux gauchers prennent leur place.
 
**************

Trophée des As :  Allouani, 21 points ; Aliaga, 9 ; Auzolle, Bruschet, Martin, 8.
Trophée des Raseteurs : Jourdan, 12.
 
▼ Aliaga et Sylverado

lansargues,as,80 ans du ct lou garro,beleu,sylverado,course camarguaise

*****************************

 

12/08/2013

PEROLS *AS*

Dimanche 11 août 2013 - Finale Ficelle d'Argent

Marquier - Sylverado


Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie des festivités. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Chig, Gros, Marquier, Chekade. Gauchers : Allam, Clarion, N. Benafitou (sort à l’entracte), Lafare. Tourneurs : Estevan, Bensalah, G. Rado, Beker, Lebrun.
Allouani en tête de la Ficelle, absent, Marquier et Chekade joue la première place. Finalement c’est Mathieu qui au terme de la course soulèvera le bouquet. Les blancs, dont de nombreux remplaçants, ont fourni un travail régulier. Marquier gagne aux points mais sans convaincre, Chekade, très présent,  le talonne, Clarion se fait voir. Chacun a travaillé selon son style et ses qualités. Côté noirs, Sylverado s’adjuge sans conteste le prix dans un ensemble agréable où Guépard fait une joli quart d'heure.
Scapin (Cuillé).- S’il sort énergiquement, toujours dans les planches, et sans rien refuser, c’est mollement qu’il défend sa 1re ficelle à la 3e minute. Marquier sonne le gong à la 8e.
Ivanhoé (Blatière-Bessac).- Mobile, cabochard et toujours dangereux, il se jette avec méchanceté. Les blancs n’abdiquent pas et Ivanhoé se met au diapason en enchaînant et concluant. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Valmont (Lautier). - Attentif, il choisit ses partenaires avec une bonne gestion de l’espace. Cité arrêté, il garde l’avantage (Gros) et effectue quelques belles sorties serrées (Lafare, Chekade). Et même si certaines de ses ripostes manquent de punch, il rentre ses deux ficelles. 4 Carmen et retour.
Sylverado (Saint-Gabriel).- Premier essai, Chekade est fermement raccompagné, tout comme Marquier. Placé, prêt à bondir, les blancs calculent. Clarion tente, il est écarté, Chekade idem, Allam pareil. Maître du jeu, Sylverado menace de ses cornes et garde sa cocarde jusqu’à la 8e. Les blancs insistent et quand ça barde pour la 1re ficelle ouverte, Sylverado domine encore. L’autre rentre avec les honneurs (plus 9 Carmen).
Courlis (Layalle).- Courlis se livre avec de belles accélérations. Sans difficulté majeure mais avec volonté. Les dernières minutes lui sont difficiles d’autant que les blancs ne l’épargnent pas. 14 minutes, 2 Carmen et retour.
Guépard (Cuillé).- Le Biòu d’Or 2010 attaque sur un bon rythme et ne laisse rien sans réponse. Tape sur Gros, redouble sur Chekade. Défend ses glands jusqu’à la 7e minute. Attentif, bien positionné, il empêche bien des départs, et rentre fièrement ses ficelles. 5 Carmen et retour. Un beau cocardier de 12 ans qui, avec l'âge, trouve parfaitement sa place dans ce style de piste moyenne.
Apollon (Bon, hors points).- Promène et saute. Pas attaqué, seule sa cocarde est coupée.


MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Lafare, 11 points ; Chekade, 11 ; Gros, 1.
Trophée des Raseteurs : Marquier, 32 points ; Clarion, 24 ; Chig, 12 ; N. Benafitou, 8.
Ficelle d’Argent : Marquier, 41 points ; Chekade, 34 ; Clarion, 21. Meilleur taureau : Sylverado de Saint-Gabriel.
Coup de cœur à Alain Estève, élu délégué aux festivités.

20/07/2013

LUNEL *AS* FINALE DU TROPHEE DU MUSCAT

Samedi 20 juillet 2013 - Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin

Le Muscat au boulevard de la soif

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

Les vainqueurs du Trophée du Muscat : Sabri Allouani et Sylvérado de Saint-Gabriel

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme, Bruschet, Sanchis. Gauchers : Aliaga (se blesse au 3e), Errik, Martin, Poujol (sort au 6e), Mebarek (rentre au 5e). Tourneurs : F. Garrido, Khaled, Ull,G. Rado. Fait marquant : Aliaga se jette sous les pattes de Baroudeur : nez cassé et dévié.

Soif de raset, d'ambiance, de panache, les spectateurs sont restés au boulevard de la soif en ce samedi, finale du Trophée du Muscat.

La commission du Trophée Taurin dans le cadre de ce Grand Rendez-vous n’accorde pas le prix prévu au meilleur raseteur. C’est tout dire ! Peu ou pas rasetés (notamment les trois derniers), les cocardiers ont été gaspillés. Sylverado (2e) s’offre le Muscat pour sa bonne prestation. Baroudeur (3e), dans un autre style, a apporté la difficulté. Allouani lève le bouquet du vainqueur.

Festejaïre (Les Baumelles).- Lâche souvent l’action en accompagnant sur quelques mètres. Il rode ou prend le centre, mais freine des deux sabots quand on le titille. Les ficelles rentrent.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Beaucoup de mouvement chez ce cocardier dangereusement armé. Les hommes se méfient et sont méchamment raccompagnés. Les poursuites sont serrées et souvent ça passe juste (Poujol, Aliaga, Martin, Auzolle) dans des séries rythmées. Poujol lève la 1re ficelle à la 13e et Sylverado rentre l’autre. 5 Carmen et retour.

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseBaroudeur (Martini).- Vite posté, il piaffe sur place et ne se laisse pas serrer par les tourneurs. Le citer arrêté n’est pas une sinécure, les blancs tergiversent. D’autant qu’il est rapide. La cocarde n’est coupée qu’à la 8e. Sous la présidence, les ripostes sur Errik et Allouani sont superbes. Aliaga, mal engagé, se jette sous ses pattes. Décidément, Baroudeur et lui, c’est une longue histoire. Costaud et dominateur, le cocardier ne laissera finalement que sa cocarde à Allouani. Les glands et le reste à la maison. Les honneurs.

 

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

▲ Si les anticipations de Garlan n'ont plus la fulgurance des années passées
elles font toujours douter les hommes. Ici Ayme

Garlan (Les Baumelles).- Placement toujours impeccable, quelques rasets enchaînés et reprend son poste. Petite anticipation sur Bruschet. Ça calcule sous les T-shirts blancs. Occupe tous les points stratégiques de la piste. Ayme écarté, bonne réponse sur Sanchis et Martin. Les invites sont mesurées mais la trajectoire avec Martin est de toute beauté. Les primes montent un peu mais les ficelles restent la propriété du Biòu d’Or. 3 Carmen et retour.

Sugar (Saint-Gabriel).- Quelques rasets et s’évade. Attentif à tout, agressif, il balade les blancs, et sa pointe de vitesse fait le reste. Pas attaqué, ou si peu, ou à blanc, une série animée (Carmen) dans les dernières minutes et pas un raset taureau arrêté. Les ficelles rentrent.

Erasme (Cuillé).- Montre du jus pour les premièrs passes. Puis placé atttend, les blancs ne se pressent pas. Le Cuillé a beau les défier, rien ne se passe. Un timide enchaînement, une série, les ficelles rentrent. Bronca du public.

 

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

▼ PHOTO SUR MARTIN - Icare (Paulin, hp). Même s’il compte pour le Muscat, il a le temps de visiter longuement la piste. 4 actions engagées après Allouani, Errik, Auzolle, Martin. Et c’est tout. Tous les attributs rentrent.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZOGNI et MALI

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseTrophée des As : Poujol, 16 points ; Allouani, 12 ; Auzolle, 11 ; Ayme, Errik, Martin, 4 ; Bruschet, 2.

Trophée des Raseteurs : Mebarek, 6.

Trophée du Muscat 2013 : Sabri Allouani et Sylverado de Saint-Gabriel

*******************

BAROUDEUR : LE CHAT NOIR DE JEREMY

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseLes raseteurs disent qu'ils ont chacun un "chat noir". Un taureau avec qui ils n'ont aucune affinité et qu'ils n'arrivent pas à raseter. Pour Jérémy Aliaga, c'est sûr, Baroudeur est de ceux-là.
Déjà à Châteaurenard, finale de l'Avenir 2011, le gaucher, anticipé, avait dû se jeter sous l'estribo, puis, à nouveau court, il sautait carrément le cocardier de Martini. Samedi à Lunel, peu confiant dès le départ de son raset, le Villeneuvois se jettait sous les pattes. Résultat : nez cassé et dévié.
Baroudeur a largement compensé son handicap visuel (borgne à droite) en se jetant, dès le départ de l'action, sur les hommes. Doté d'une grande vitesse d'exécution et d'une grosse méchanceté, le taureau n'est pas facile d'accès. A Lunel il a largement dominé ses adversaires ne laissant que la coupe et la cocarde à Allouani.

******************


30/07/2012

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 29 juillet 2012 - 1re journée du Trophée J.-L. Brouillet

Sylverado et Aliaga

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲Aliaga à l'aise dans les difficultés (photo Archives)

Baillargues en fête et le joli plan ombragé se remplit. En piste, Aliaga et Granier mènent les débats. Et si Sylverado, un peu à l'étroit, domine, Angelus fait un un bon premier, Cadoret affiche une belle vaillance.

Angelus (Le Ternen).- Dans un style de cocardier classique, il tient bien sa position. Pousse ses actions jusqu'aux planches, et quand il se chauffe pointe la corne (Granier 2 fois, Valette). Anticipe Valette, se soulève sur Schuller et rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Lou Caraï (Lafon).- Tout feu tout flamme, ce jeune élément se disperse. Mais arrêté, sa rapidité met de la difficulté. Il s'enfile les séries de bon coeur en musique. Aux ficelles, se durcit et vient par à-coups. Rentre ses ficelles en silence, sans convaincre.

Artiste (Cavallini).- Le tau a un bon placement. Lourd mais puissant dans ses charges. Réservé parfois, il faut dire que les blancs sont au ralenti. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Une pointure pour cette petite piste. Maîtrise la situation, voit tous les départs. Aliaga, à l'aise dans la difficulté qui lui laisse beaucoup de place pour bien démarrer ses rasets, régale de belles trajectoires. Coupe, cocarde et 1er gland pour le Villeneuvois. Granier n'est pas en reste. Enfermées, série, anticipation et Granier lève le 2e gland à la 13e. 4 Carmen et retour.

Saladin de Saumade baroule et change brusquement de trajectoire. Aux ficelles, mieux placé, ses sorties sur les blancs sont plus abouties. Les gauchers mènent les attaques, à droite Granier répond. A Aliaga les deux ficelles. 3 Carmen et retour.

Cadoret du Brestalou n'est jamais rassasié. A 6 ans, il ne refuse pas une seule invite. Volontaire, il se chauffe dans les enchaînements mais le rythme faiblit. Malgré ce, bien sollicité, il enclenche le turbo et raccompagne jusqu'aux planches. La 2e ficelle à Valette. 5 Carmen et retour.

 

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲ Granier bien dans la course
ici sur une légère anticipation de Cadoret (Breslatou).
Photo Laurent Sonzogni

 

Triton (Plo, hp).- 5 ans et des qualités encore à exprimer. Pas assailli, le petit jeunot se montre remuant et plein de jus. Et par quelques "cabrages" et finitions aux planches, il montre ses capacités. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 23 points ; Granier, 13 ; Servière, 5 ; fouad, 5 ; Laurent, 2.

Trophée des Raseteurs : Valette, 3 points.

Entrée : 3/4. Org. CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Schuller, Valette, Laurent sort à l'entracte, Granier. Gauchers : Aliaga, Fouad, Servière. Tourneurs : Grando, Rouveyrolles, Abbal, Estève.